Partagez | 
 

 ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

« Magic happens. »





Messages : 4

Points : 0
Avatar : Hugh Laurie
Crédits : Vacant

Age RPG : Hum... a vérifié
Sang : Né-moldu
Camp : Neutre

Doubles-Comptes : Non



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 11 Juil - 0:58


Pseudonyme ✎ Ca dépend du forum où je suis, et surtout du perso que je prends. Kris est celui que je préfère.
Découverte du forum ✎ Par Poudlard University, partenariat^^
Demande ✎ Edward Henri Connor après longue réflexion^^
Sujet correspondant ✎ Sorciers, Mangemorts, Phénix
ϟVous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?.



"Hey Ed!"

Le Pr Connor se retourna pour faire face à sa jeune collège, Livia Xilde, qui venait vers lui. Jeune femme absolument adorable, idéaliste, enjouée et accessoirement professeur de divination, la jeune femme avançait d'un pas pressé vers lui. S'appuyant sur sa cane, Edward l'attendit patiemment.

"Ma chère Livia. Quelle bonne nouvelle m'apportes-tu?"

Sa touche traditionnelle d'ironie se fondit avec douceur dans la jovialité de son ton, rodé par l'habitude de l'emploi de son humour favoris. Livia ne sembla pas y accorder une importance particulière et enchaina directement sur la raison de sa présence dans une partie du château totalement opposé à celle où se déroulaient ses cours.

"Une réunion de dernière minute, Ed. Dans la salle des professeurs, dans une demi-heure.
-Tu appeles ça une bonne nouvelle? Tu devrais m'apporter ton dico une prochaine fois, je suis sûr que ça doit être passionnant.
-Et fais attention demain, tu risques de te couper.
-Merci Livia. Manier un couteau pour couper des racines de marguerite, quel danger! J'ai toujours dit qu'il fallait user de balle en mousse, c'est tellement plus marrant, tu ne trouves pas?"


Mais Connor n'eut pour autre réponse qu'un sourire de sa jeune collège qui disparut au coin d'un couloir. Devenu seul dans les cachots, alors qu'il se dirigeait dans son bureau pour prendre un sympathique petit whisky, le voilà qu'il devait aller se rendre à cette réunion. Sans compter que Livia avait omis de lui dire quel était l'objet de la dite réunion de dernière minute, c'était bien sa veine, tiens...

Le Professeur Connor avait passé une sympathique journée pourtant jusque là. Les secondes années avaient été vivables, tous avaient fait correctement leur boulot, les cinquièmes années avaient été un peu plus coriaces, mais il n'y avait eu aucun problème majeur, sans oublier que Parker, un septième année ayant l'ambition d'être auror, s'était révélé à la hauteur de ses ambitions en réalisant un début d'Amortentia prometteur. Après avoir passé quelques temps à corriger les copies des premières années pendant ce dernier cours, il comptait donc se détendre un peu... Une réunion qui brisait donc agréablement sa routine... Sauf qu'il n'avait pas forcément envie de s'y rendre.

Soupirant, le sorcier repartit donc dans l'autre sens, son sac de cours sur l'épaule, au moins aurait-il de quoi s'ocuper en attendant cette sympathique réunion. Et il n'arriverait pas en retard puisqu'il serait déjà sur place depuis 30 minutes. Peut-être même qu'il arriverait à poursuivre les histoires du détective Conan, un charmant petit manga moldu... Mais c'était un peu dangereux quand même... Bah oui, étalé sa culture moldu dans un monde où, de toute évidence, il n'était pas le bienvenu lui ferait gagné un aller simple pour Azkaban après être passé par toute sorte de parodie de justice. Allechant programme, n'est-ce pas? Mais Edward n'avait pas spécialement envie de cette sympathique balade. Non seulement, il n'était forcément accro à l'adrénaline, mais en plus, le stress, à son âge...

Mais passons, il y a tellement plus agréable dans la vie, n'est-ce pas? Le professeur de potions se dirigea donc vers la salle des professeurs avec ses trois pattes qu'on aurait pu entendre venir de loin. Aurait pu seulement. En arrivant non loin des escaliers menant au hall d'entrée, Edward entendit des bruits de voix. Des bruits qui ne s'éteignirent malgré son approche. De plus près, il se rendit compte que c'était des éclats de voix, une dispute avaient lieu entre deux personnes. Curieux, Ed changea de trajectoire pour allez voir de quoi il s'agissait et, si c'était nécessaire, intervenir. Ces derniers temps, les disputes et les bagarres semblaient avoir reprit de plus bel et le sorcier commençait à trouver tout cela réellement fatiguant. Le dialogue n'était vraiment plus possible dans ce château...

Le sorcier s'avança et apprit qu'il s'agissait d'une dispute entre un serpentard et une serdaigle sur les changements au château... et plus particulièrement sur la mort récente de l'Elu. Comme tous les sorciers au monde, Ed avait été touché par ce meurtre autour duquel tournait les plus folles rumeurs. Pour sa part, il ne croirait à sa mort que lorqu'on aurait retrouvé son corps. Les affaiblir en leur annonant la perte de cet homme était probablement ce que voulaient les mangemorts. Mais Edward était que trop habitués des discours de politiciens, trop logique pour se laisser prendre à quelques mots. Il n'avait foi qu'en lui-même, point à la ligne.

"Tu as entendu parler de la manifestation des gobelins?! Ils ont réprimé ça sans sourciller!
-Et alors? Ose dire que tu les aimes ces bestioles-là!
-Bien sûr que non, crétin! Mais ça n'empèche qu'on peut les respecter! Selon le code 433-b, alinéa...
-Oh ça va, ressort pas ta science à tout bout de chance, Elo! Tu t'en fiches totalement d'eux! S'ils avaient pas manifesté, tu serais en train de te lamenter sur tes conditions de vie plutôt que sur les leurs! C'est juste un phénomène d'attraction. Dans deux mois, plus personne n'en parlera.
-C'est pas la question, Fred! Tu crois que les elfes de maison, on va les oublier peut-être? Ca t'amuse peut-être de manger froid et de te laver à l'eau froide tout les matins? J'imagine que dans tes cachots, ça doit pas bien te changer de d'habitude!
-Exactement, miss Je-sais-tout! Et mèle-toi de ce qui te regarde!
-Mais ça me regarde! Tu oses dire sans sourciller que le ministère a bien agit après ce qu'on vit depuis des mois! Tu crois vraiment que je vais te laisser dire un truc pareil sans broncher? Tu es complétement fou ma parole!
-Ouais, et c'est toi qui me rend fou! Et pas d'un côté romantique, crois-moi. T'es toujours là à tout dramatiser. Les gens doivent comprendre qu'ils doivent obéir au ministre de la magie! S'il faut que je me prive de nourriture et de draps propres jusqu'à la fin de l'année pour que ça rentre, alors je le fais de bon coeur. En attendant, il est hors de question que j'aille les plaindre. L'idée même qu'ils puissent avoir les mêmes droits que nous me révulse!
-Arrète ton délire, Fred. Ce sont des êtres vivants comme nous...
-Bien sûr, tu veux donner des droits aux arbres aussi?
-Et des êtres pensants, également! Ils ont le droit à une vie décente!
-Sainte Eloïse, montre-nous le chemin de la rédemption! Tu veux fonder une nouvelle religion, peut-être?
-Arrète Fred, je suis très sérieuse!
-Et moi donc! Tu t'entends crier partout qu'il faut sauver ces pauvres petits gobelins? Tu veux pas non plus que les elfes de maison soient nos égaux, tant que t'y es?
-Arrète Fred! J'ai jamais dit ça!
-Bah excuse-moi, mais on dirait! Si un professeur passe dans le coin, tu es cuite! Ou pire, t'imagines un autre élève qui te dénonce? J'essaye de te protéger!
-Je suis très bien capable de me débrouiller toute seule!
-Bien sûr! Et Harry Potter est partit en vacances aux Caraibes aussi?
-Qu'est-ce qu'il a avoir là-dedans?
-Jeunes gens..."


Les deux élèves sursautèrent en voyant apparaitre le professeur Connor à leurs côtés. Edward avait apprécié leur conversation. Non pas parce qu'il se disputait et que c'était amusant, ou parce qu'il avait une idée de ce que pensait les élèves. Non, il l'avait apprécié parce que les deux élèves avaient en parti raison. La jeune fille était pleine d'espoir et certainement quelqu'un d'intègre, mais le garçon, quoi qu'au demerant peu supportable sous ces airs arrogants, avait comprit comment fonctionnait le monde. Chaqu'un avec leurs arguments, il disait tout haut ce que Edward penserait tout bas s'il avait eu leur âge...

Destabilisés d'avoir été pris en flagrant délit de dispute et surtout d'être prit dans les couloirs à trainer après les cours, ce qui aurait pu leur valloir une bonne retenue, les deux élèves de quatrième année baissèrent les yeux. Visiblement, le jeune homme avait parler de se faire prendre, mais il n'avait pas imaginé que ça pouvait lui arriver.

"Professeur Connor...
-Je peux savoir ce que vous faites à une heure aussi tardive dans les cachots de Poudlard monsieur dames?
-Et bien...
-On a pas vu qu'il était aussi tard monsieur, nous étions en train de...
-Eloïse avait besoin d'aide pour hum..."


Edward ne put sempécher de noter le regard assassin que venait de lancer la Serdaigle à son camarade en sentant l'excuse qu'il allait sortir. Comme si elle, elle avait besoin d'aide... Ah ces jeunes... Non, pas de grognements de vieux bourru asociable, non, simplement de l'amusement devant si peu de retenue et la jeunesse. Il se fit cependant un devoir de l'enjoindre à poursuivre :

"Oui?
-Un de mes devoirs monsieur. Celui d'Histoire de la Magie. J'ai toujours un peu de mal avec la révolte des gobelins, monsieur."


Nouveau regard appuyé sur son camarade. L'allusion était parfaitement clair. Edward en aurait presque admiré sa retenue.

"Exactement, jeunes gens. Sachant que votre ami ici présent était calé dans cette matière, vous êtes donc venu le rejoindre et vous vous êtes mit à l'écart pour pouvoir en discuté sans être dérangé. C'est bien ainsi que les choses se sont passés?
-Euh... Oui, monsieur.
-Parfait. A présent, retournez dans vos dortoirs et tâchez de vous liberez un peu la tête de toute cette diplomatie, d'accord jeunes gens?
-Oui monsieur!"


Satisfait, Edward s'apprétait donc à poursuivre son chemin, suivant la jeune Serdaigle qui avait rendez-vous dans les étages supérieur du château. La jeune fille semblait soulagé de ne pas avoir écopé d'une heure de retenue et la garçon rentrerait certainement rapidement dans sa salle commune. C'était du moins ce qu'imaginait Ed jusqu'à ce qu'il entende le serpentard s'interpeller quelques mètres plus loin. Curieuse, sa camarade se retourna également.

"Oui, Mr...
-Drayer monsieur.
-Je vous écoute, jeune homme.
-Hum... Vous en pensez quoi vous... de... tout ça?
-Je pense que la guerre est une horrible chose jeune homme et que cette révolte gobeline a fait des ravages de chaque côté. Quant à savoir si le sacrifice en vallait la peine, je ne peux pas l'expérimenter n'étant pas moi-même un gobelin.
-Euh... Je voulais parler des dernieres infos monsieur... Pas de la révolte gobeline de 1965..."


Le sorcier resta appuyé sur sa cane un instant, jaugeant le serpentard qu'il avait face à lui en ayant parfaitement conscience que la serdaigle guettait également sa réponse avec la plus grande attention. Edward s'était toujours gardé d'émettre une quelconque hypothèse et avis sur les évènements politiques, question de principe. Poudlard était une école, pas un mini-monde de l'extérieur. Et ça le désolait assez de voir que ça tendait à le devenir.

"J'avais bien compris, Mr. Drayer, et je viens de vous répondre."

Le jeune serpentard observa son professeur, toujours immobile, le visage parfaitement indéchiffrable, attendant patiemment la suite. Une suite qui lui parvint par la voix de la jeune Serdaigle :

"Mais... Professeur Connor, les elfes de maison...
-Un désagrament regrettable pour tous les pensionnaires du château, Miss Hugley et dont je doute fortement qu'il soit rentable.
-Oui mais... Ce que je veux dire, c'est... Vous êtes d'accord avec eux?
-Qui ça, Miss?
-Et bien... les revendications elfiques et gobelines..."


Edward détailla la jeune Serdaigle de ses yeux bleus qui, il le sentait, la rendait quelque peu nerveuse... A moins qu'elle le soit d'avoir été aussi direct avec lui? Il s'agissait cependant, à présent, de bien trouver les mots.

"Les gobelins sont une civilisation très ancienne. Bien plus encore que les sorciers. Vous avez du voir cela avec professeur d'histoire de la magie, je suppose? Il n'ont pas besoin de nous pour exister et si la magie vient à disparaître, miss Hugley, ils nous survivront. Je n'ai absolument aucune inquiétude à leur sujet. Ils savent parfaitement se débrouiller et vivre sans nous, c'est nous qui avons besoin d'eux, et il en a toujours été ainsi. Sans oublier qu'ils sont extrément intelligent. Bien plus que le sorcier moyen."

Edward avait conscience qu'il pouvait frustré ces deux élèves en répondant de cette manière. Il savait également que s'ils avaient la vivacité d'esprit qu'il semblait avoir eu lors de leur dispute, il comprenait ou Ed voulait en venir. Les gobelins réussiraient forcément là où tous, y comprit Harry Potter avait échouer. Comme les elfes, ils pratiquaient une forme de magie différente de la leur, mais contrairement aux elfes de maison, leur magie n'avait pas été particulièrement étudié. Non pas que personne ne soit intéressé à leur cas, mais simplement parce que les gobelins refusaient de passer pour des rats qu'on examine comme les sorciers l'avaient fait avec maintes créatures. Les gobelins auraient ce qu'ils demandaient, tôt ou tard. Mais pour une civilisation aussi ancienne que la leur, plus sophistiqué que les centaures déjà bien anciens, la patience était une affaire de survie et ils n'en manquaient pas.

"Quant aux elfes de maison... J'ai bien peur que sans Harry Potter pour les défendre, ils ne soient obligés de reprendre leur travail.
-Mais professeur...
-Miss Hudley, avez-vous entendu parler de quelqu'un qui reprendrait les idéaux de Mr. Potter?
-Et bien... Certains élèves et adultes pensent comme lui...
-Certains seulement, Miss. Seulement certains.
-Et vous pensez que c'est une bonne chose, professeur? Vous croyez qu'ils ont le droit d'avoir ce qu'ils revendiquent?
-Mr. Drayer... Continuez à prendre du recul, vous trouverez vous-même la réponse. Je crois que vous n'avez jamais connut vos parents, n'est-ce pas, Miss Hudley?
-Euh... En effet, monsieur.
-Est-ce qu'ils vous manquent?
-Je... je sais pas professeur. Peut-être, oui, un peu. Quand j'entends les autres parler des leurs. Mais des fois, je les envie pas du tout...
-Mr. Drayer, vos parents vous manqueraient s'ils venaient à disparaitre? Ne seriez-vous pas un peu perdu sans ses repères-là?
-Je sais pas monsieur. Certainement. Mais je comprends pas...
-Le rapport? Le voici, il est très simple. Les gens vivent toujours très bien quand ils vivent que avec ce qu'ils connaissaient. Comment quelque chose dont vous ignorez l'existence peut-elle vous manquer? Avant d'avoir des droits, les elfes n'en demandaient pas. En leur donnant ces droits, avec Harry Potter comme repère, ils se sont prit à penser qu'ils y avaient le droit, que c'était légitime...
-Vous pensez que c'est faux?
-Ce que je pense n'a aucune importance, Miss Hudley. Ces histoires vont bien au-delà de ce nous pensons vous et moi. Quand on obtient quelque chose, ou qu'on l'a tout simplement et qu'on vous le retire, il est humain et dans le cas présent, elfique de se révolter pour le récupérer. Le quidditch vous aurait-il réellement manquer si vous ne saviez pas ce que c'était? La magie vous manquerait-elle si vous aviez toujours vécu sans? La réponse est non. Mais du moment qu'on l'a et qu'on en prend conscience, s'il vous ait retiré, vous vous sentez vide. La disparition de leurs droits et celle de Mr. Potter a jeté un coup dur sur les elfes de maison, mais ces êtres sont bien plus humains que certains d'entre nous, ils vont se battre pour récupérez ce qu'ils pensent leur appartenir de droit. Si vos parents disparaissaient, Mr. Drayer, pour une cause qu'ils défendaient et pensaient juste, ne reprendriez-vous pas le flambeau pour vous venger?
-Euh... Je sais pas, je crois que oui... Ou j'en aurais envie en tout cas.
-Et c'est exactement ce qui se passe avec les elfes de maison. Le ministère a très mal joué en supprimant les droits des elfes aussi vite. Je l'ai déjà vu plus doué en politique..."


Oui, enfin. Le professeur Connor avait enfin terminé son p'tit discours. Il espérait bien avoir été le plus objectif et le plus neutre possible. Même s'il refusait de prendre position dans la guerre qui se profilait, son devoir de professeur justifiant cette option, ça ne l'empéchait pas d'avoir ses propres opinions et de s'informer des dernières nouvelles politiques. Après 60 ans passés sur cette terre dont plus de 50 dans le monde magique, Edward était rodé quant aux combines politiques. Voilà près de 20 ans qu'il enseignait, et ce n'était pas près de changer... Si le ministère ne s'occupait pas trop près de lui.

Ed s'intéressa de nouveaux à ses deux élèves qui le regardaient quelque peu perplexe, mais également, en train de réfléchir. Le professeur leva les yeux au ciel :

"Croyez-moi jeune gens, un désaccord avec le ministère, c'est la meilleure manière de mourrir jeune. Il n'y a que deux moyens de s'en sortir dans une guerre, faire fonctionner sa cervelle ou être totalement stupide en s'arrangeant pour être toute fois utile. En attendant, vous avez encore quelques années d'études devant vous et ce serait dommage de les louper parce que vous êtes trop intéressé par mes radotages. Alors, hop, au lit! Et videz-vous la tête avant de vous endormir, on passe toujours une mauvaise nuit quand on se fait trop de souci."

Sans oublier que de se vider la tête pouvait les écarter d'une éventuelle attaque de légimancie. Parfois Ed pensait qu'il était réellement trop intelligent pour pouvoir survivre encore longtemps, des fois il était sûr que c'était justement ce qui le sauverait...

"Bonsoir professeur...
-De même, jeune homme. Allez Miss Hugley, j'ai une réunion sur le feu, moi!"

Toujours cette petite touche de cynisme dans sa phrase enjouée...



✄-------------------------------------------------------------------


J'espère qu'il vous conviendra, il est un peu long et faut que je rôde un peu le personnage pour l'avoir bien en main...


Dernière édition par Edward H. Connor le Mer 11 Juil - 4:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 11 Juil - 3:12

Ton rp est palpitant
Malheureusement il est faux, mais on ne va pas être vaches au point de te demander de changer, surtout vu la qualité du rp que tu viens de poster. ^^

Dans l'ensemble, tu as très bien compris comment était ton personnage, et ça c'est le principal. En fait si tu as faux c'est de ma faute. On a interrompu la mission en cours à cause des examens, donc aucun résumé de chapitre n'a été posté avec le reste du contexte.
On est actuellement en Avril, dans le rp, et Minerva McGonagall est la nouvelle directrice de Poudlard. La grève des elfes de maison est terminée depuis peu (du moins à Poudlard), celle des gobelins se poursuit toujours, et à l'école il est clair que les pro-mangemorts sont les malvenus. Il y a un projet de suppression de la magie noire à Poudlard (la matière étant en réalité nommée Déviances Magiques) et d'épuration de l'école pour en virer tous les mangemorts.

Cependant ton rp est très très bon Je te valide avec plaisir, tu peux aller te présenter !

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com

avatar

« Magic happens. »





Messages : 4

Points : 0
Avatar : Hugh Laurie
Crédits : Vacant

Age RPG : Hum... a vérifié
Sang : Né-moldu
Camp : Neutre

Doubles-Comptes : Non



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 11 Juil - 4:19

Merci Cool
Et bien j'attendrais avec impatience le résumé de ce chapitre-là avec impatience et je m'en vais me présenter avec joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »



Want a sugar cube ?

Messages : 43

Points : 0
Avatar : Mitch Hewer
Crédits : Summer

Age RPG : 16 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : C'est toi qui m'as envoyé cette lettre ? Non ? Alors qu'est-ce que tu attends chérie ? C'est ici.

Avoues que tu veux faire partie de mes amis !

Oui mais non, mon agenda est plein à craquer, désolé !

Truc en plus : Totally normal, Sweatheart !
Doubles-Comptes : Nope



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Jeu 19 Juil - 12:27


Pseudonyme ✎ Summer/Athénais
Découverte du forum ✎ Je sais plus.. x)
Demande ✎ Fred Jr Weasley
Sujet correspondant ✎ Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle, Serpentard ϟ Oh mon Dieu ! Alors que tout le travail était terminé, voilà qu'on vous annonce qu'il y a un autre truc à peaufiner, et cinq rouleaux de parchemin s'il vous plaît ! En désespoir de cause, vous vous mettez au travail - ou pas ... - et brusquement vous entendez derrière vous deux personnes qui se disputent violemment sur la présence des mangemorts à Poudlard et l'assassinat de Peter Pettigrow. Ah ça c'est sûr, parler politique c'est plus intéressant que travailler, surtout quand les deux protagonistes se rendent compte qu'ils ont attiré votre attention et qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?


Fred Junior Weasley posa sa plume sur son bureau. Les rouleaux de parchemins étaient étalés un peu partout dans sa chambre et les livres qu'il avait posé devant lui formaient une sorte de pare-brise de papier. Se massant les tempes, le garçon poussa un soupir et laissa tomber sa tête sur son plan de travail. Il jeta un bref coup d'oeil à sa montre et réalisa en grimaçant que cela ne faisait que 7 minutes qu'il avait commencé à travailler. Enfin... Commencé est un bien grand mot pour décrire son avancement. Car en effet, sur le premier parchemin, la seule chose que l'on pouvait discerner c'était les petits mots " Fred Weasley ~ Histoire de la magie " écrits d'une horrible manière.
Le jeune homme se leva et se jeta sur son lit. Ce n'est pas possible... Non... Quand on a jamais travaillé de sa vie, on ne peut pas s'y mettre d'un coup. C'est absolument impossible.
La porte de la chambre s'ouvrit d'un coup sec et un garçon roux entra. Il lança son sac sur le lit voisin de celui du Weasley et s'arrêta net quand il apperçut les rouleaux de parchemin sur le bureau de son ami. Il émit un petit rire en voyant la mince quantité de choses écrites sur le parchemin et lança un regard amusé au garçon désespéré sur le lit.
- Ahahaha, TOI, tu travailles ? Tu t'es pris un coup sur la tête ou quoi ?
Le Weasley grogna quelque chose d'incompréhensible et enfouit sa tête sous son coussin.
- C'est le truc de métamorphose ?
Fred releva la tête, un air inquiet et surpris crispant son visage.
- Quel truc de métamorphose ?
Son camarade explosa de rire.
- Donc tu es réellement en train de faire un devoir de.. - il jeta un coup d'oeil au parchemin - d'histoire de la magie et tu n'as même pas commencé les trois rouleaux de parchemin pour le cours de métamorphose ?
Il rit de plus belle tandis que son ami se recroquevillait sous ses draps.

Environ une heure plus tard, Fred Weasley avait terminé le devoir d'histoire de la magie. Enfin.. Disons qu'il avait terminé de le recopier.. Il s'attaquait à la métamorphose quand des cris se firent entendre non loin de sa chambre. Tout de suite intéréssé, il abandonna ses ennuyeux travaux pour se lancer à la recherche des chahuteurs. A quelques pas de l'entrée de la salle commune, un septième année de serpentard et un sixième année des rouge et or discutaient un peu trop brusquement. Le Weasley se joignit à eux un grand sourire aux lèvres. C'était tellement plus drôle de voir deux garçons se disputer plutôt que de rédiger ces stupides devoirs !
- N'importe quoi ! Et puis d'abord, elle ne punit que ceux qui le méritent.
- Ombrage punit ceux qui ont le courage de se mettre sur son chemin. Mais ça, bien sûr, on ne le voit pas chez les serpentards !
Le garçon qui suivait la scène avec attention émit un petit rire qui trahit sa présence. Les deux jeunes chahuteurs se tournèrent vers lui avec deux expressions totallement différentes sur le visage. L'un semblait soulagé de voir quelqu'un de sa maison, l'autre semblait outré qu'il les ait écouté parler.
Le gryffondor saisit son camarade par le bras et le ficha entre lui et le serpentard, encore plus outré qu'avant.
- Regardes Fred par exemple ! Il te diras la même chose que moi !
Le jeune Weasley rit puis se recula de manière à ne plus faire office de mur entre les deux personnages.
- Ombrage est une vieille gargouille qu'on devrait fouttre dans une machine à hacher mais bon, ne sois pas trop dur avec les serpentards. Ils ne sont pas tous lâches et stupides.
Il lança un clin d'oeil au serpentard qui semblait, à présent, vouloir se jeter par la fenêtre.
- Mouais.. Mais bon, nos chers serpy's - il adressa un sourire faussement amical à son voisin vert et argent - valent pas vraiment mieux que ces affreux profs mangemorts !
Fred sourit, pensant à sa cousine Lily qui, malgré le fait qu'elle soit à Serpentard, était une des personnes les plus justes et les plus braves qu'il connaisse.
- Si tu veux que je t'aide à foutre les mangemorts et Ombrage dans une église et à les bruler, ya aucun problème, mais on garde quand même les serpentards. C'est vrai quoi sur qui je vais lancer mes bombabouze après ?
Les deux gryffondor se mirent à rire tandis que le serpentard s'en allait, colérique. C'est vrai qu'ils étaient généralement assez succeptibles les serpys... Mais les associer à ces crevures de mangemorts c'était exagéré.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Ven 20 Juil - 2:30

Summer, il fallait poster ici en fait, mais bon, comme c'est un pré-créé et qu'on connaît son caractère, ça passe pour cette fois

Alors, après discussion avec une modo, on a vu que le sujet n'était pas très très développé, cependant Fred donne son avis - qui est même assez clair - sur la question. Ca passe, tu peux te présenter avec Fred, mais veille à donner un peu plus d'éléments et d'arguments pour tes rp à venir

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    

Revenir en haut Aller en bas
 

ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « ANNEXE 2. » :: Have you seen this Wizard ?-