Partagez | 
 

 ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 10 Aoû - 11:44

Quelques petites règles à suivre.

ϟ Si vous êtes sur ce sujet, ça veut dire qu'un de nos personnages vacants vous intéresse, et ça c'est super bien =D. Oh ne vous inquiétez pas, on ne sacque pas comme des brutes, on est gentils comme tout et on n'a jamais mangé personne ... Du moins, pas encore ! =P.

ϟ Nous ne vous demanderons pas de respecter une mise en page particulière. Première ou troisième personne, nous ne sommes pas saoulants, organisez-vous comme vous le souhaitez. Cependant, veillez à bien faire les 20 lignes de rp minimum que nous demandons, sinon ça ne va pas le faire. ^^

ϟ Nous vous remercions par avance de ne pas poster une demande à moitié terminée. Toutes les demandes postées doivent être faites et bien faites, terminées bien comme il faut. Si votre demande ne respecte pas cette simple règle - ou les 20 lignes de rp - nous refuserons tout net votre candidature. De toute manière, nous vous expliquerons posément pourquoi nous refusons votre candidature, personne ne sera laissé dans le brouillard.

ϟ Bien sûr, postez à la suite de ce message, n'ouvrez pas un nouveau sujet. Pour les scénarios prédéfinis par les membres du forum, nous attendrons que le membre ait donné son avis pour trancher. Bien sûr, si cela prend trop de temps, on se passera du membre, on ne va pas vous faire attendre pour rien.

ϟ Merci de respecter le sujet correspondant à votre demande. x)


Les test de RP.

Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle, Serpentard ϟ Oh mon Dieu ! Alors que tout le travail était terminé, voilà qu'on vous annonce qu'il y a un autre truc à peaufiner, et cinq rouleaux de parchemin s'il vous plaît ! En désespoir de cause, vous vous mettez au travail - ou pas ... - et brusquement vous entendez derrière vous deux personnes qui se disputent violemment sur pour ou contre la grande inquisitrice à Poudlard et sur la situation politique dans le monde magique. Ah ça c'est sûr, parler politique c'est plus intéressant que travailler, surtout quand les deux protagonistes se rendent compte qu'ils ont attiré votre attention et qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?

Sorciers, Mangemorts, Phénix ϟ Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?


Le formulaire à copier-coller.

Code:
<div class=ouvrecontour><br><blockquote><span class=ouvretexte><span class=ouvrechamp>Pseudonyme ✎</span> Votre pseudo usuel sur les forum.
<span class=ouvrechamp>Découverte du forum ✎</span> Comment avez-vous découvert le forum ?
<span class=ouvrechamp>Demande ✎</span> Le personnage pour lequel vous postulez.
<span class=ouvrechamp>Sujet correspondant ✎</span> Merci de copier-coller ici le sujet correspondant à votre demande.</span></blockquote><br></div>
Postez votre rp test ici, s'il vous plaît. =)


✄-------------------------------------------------------------------





Dernière édition par Morsmordre le Dim 12 Fév - 4:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Jeu 22 Sep - 5:17


Pseudonyme ✎ Lau.

Découverte du forum ✎ Grâce à TopSite. J’en ai regardé pas mal mais j’ai préféré le design et le contexte de celui-ci. De plus, j’ai toujours rêvé de pouvoir rendre verte de rage Ombrage sans toutefois devoir suivre la trame des livres et je dois admettre que j’apprécie ce design clair et travaillé sans que ce soit trop. En résumé, je trouve qu’il est agréable. ^^
Je dois avouer que j’ai littéralement craqué sur ce personnage ! Elle est l’inverse du dernier que j’ai joué et j’avais envie de varier les plaisirs ! ;)

Demande ✎ Stella Elise Godwin.

Sujet correspondant ✎ Gryffondot r ♣

“Oh mon Dieu ! Alors que tout le travail était terminé, voilà qu'on vous annonce qu'il y a un autre truc à peaufiner, et cinq rouleaux de parchemin s'il vous plaît ! En désespoir de cause, vous vous mettez au travail - ou pas ... - et brusquement vous entendez derrière vous deux personnes qui se disputent violemment sur pour ou contre la grande inquisitrice à Poudlard et sur la situation politique dans le monde magique. Ah ça c'est sûr, parler politique c'est plus intéressant que travailler, surtout quand les deux protagonistes se rendent compte qu'ils ont attiré votre attention et qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?”



Il était vingt et une heure trente et une nouvelle cicatrice décorait ma main droite. Cela faisait déjà quelque temps que j’étais sortie de l’ombre et m’étais abonnée aux retenues. Lors de ces dernières, j’avais fait la connaissance d’autres élèves qui tout comme moi ne pouvaient se taire face à la tyrannie et à l’absurdité de certaines idées prônées dans notre école. Au fil du temps, ils devinrent mes amis et ensemble, nous tentions de rendre la vie dure à la Grande Inquisitrice.

J’étais fière de porter mes cicatrices. Elle prouvait ma loyauté envers mes idéaux et envers l’Armée de Dumbledore. Bien que je grandisse dans une famille de sorcier, j’étais une née moldus. De ce fait, je ne pouvais consentir aux théories sur le sang-pur. Pourtant, j’étais obligée de rester discrète, quant à mes agissements. Depuis l’arrivée des Hommes en noir, comme je les appelais et de ce vieux crapaud visqueux d’Ombrages, il était devenu plus dangereux de faire partie de l’armée de Dumbledore. Il fallait donc, que je fasse plus attention de ne pas me faire prendre.

Mes cicatrices, je les avais toujours assumées et méritées si l’on peut dire cela ainsi. Pourtant pour une fois, je dois l’admettre cette cicatrice je n’avais rien fait pour y avoir le droit. Je sais cela semble facile à dire et difficile à croire, mais c’est la stricte vérité.

Ce matin, je m’étais levée de bonne humeur. Ma journée s’annonçait bien. J’avais fini mes devoirs de la semaine et j’avais prévu d’aller me balader dans le parc, à la fin des cours. Mais voilà, cela ne se déroula pas tout à fait comme je l’avais prévu. Tout d’abord, il y eut cette petite confrontation avec une de mes camarades qui avait mal pris une de mes blagues. Rien de bien grave, mais c’est toujours fâcheux de débuter la journée ainsi.

Le reste de la matinée avait été agréable et bien chargé. Je n’avais même pas eu le temps de dîner. Sans rien dans l’estomac, je m’étais rendu en cours de potion avec un grand sourire. En effet, malgré mes gargouillis incessants, j’étais heureuse. Heureuse, car j’avais terminé le devoir prévu pour le lendemain. C’était proche de l’exploit pour moi. Certes, il n’était pas brillant mais il était fait, ce qui me semblait déjà être une bonne chose.

J’étais prête à remettre mon travail, quand le professeur annonça à la classe, qu’en plus des deux parchemins sur les ingrédients et la marche à suivre pour réaliser un élixir éternel, il souhaite un petit complément de cinq parchemins sur ses effets et son utilisation! Depuis quand cinq rouleaux de parchemin étaient un petit complément ? Que pouvais-je raconter en dehors des cinq lignes que j’avais trouvées dans mon bouquin ? J’avais le sentiment d’avoir déjà assez brodé sur le sujet. Je poussai un soupir et retournai à mon pupitre où je rêvassai pour le restant du cours. Une fois le cours terminé, je décidai de me rendre à la bibliothèque dans le but d’y trouver de l’inspiration. Je pris les quelque livre qui m’avaient été chaudement recommandés par la bibliothécaire et me dirigeai vers une des tables du fond.

Je n’avais pas encore écris trois lignes quand j’entendis une dispute éclater derrière moi. J’étais entrain de me retourner dans le but de leur demander de le faire en silence ou loin de moi. Mais, Je fus figé en voyant qu’il s’agissait de deux élèves de Serdaigles. L’un était grand et blond et l’autre était petit et brun. Le petit brun, je le connaissais. Nous nous étions souvent retrouvé en retenu ensemble. Il s’appelait John. John avait un bandage autour de sa main gauche. Je compris alors qu’il avait certainement eux une retenue. Il était entrain de critiquer les pratiques du crapaud visqueux. Son ami ne semblait pas avoir les mêmes idées que lui. Je me mis à les écouter. En effet, c’était toujours plus intéressant que mes vieux grimoires poussiéreux.


-Elle est complètement barjot, je te dis !

-Mais, non ! Elle ne fait que son travail ! Tu n’as qu’à respecter le règlement et ça t’éviterait tes cicatrices !

-Quoi ? Tu trouves normal de torturé les élèves ? Tu trouves normal ce qui se passe dans le monde ? Mon père n’arrête pas de dire que ça recommence !

-Torturer ? Faut pas pousser non plus ! Ton père est zinzin, voilà tout !

J’avais l’impression d’être devant un reality show. Les deux élèves avaient commencés une joute verbale afin de savoir lequel avait raison. Leurs bras se balançaient dans tous les sens. On aurait pu croire qu’il s’entraînait pour une nouvelle forme de danse, jusqu’à lors inconnue. J’étais presque autant captivé par leurs mots que par leur gestuelle. En les fixant ainsi, j’aurais du prévoir que je ne pourrais plus rester dans l’ombre. John semblait ne plus trouver d’argument pour convaincre son ami. C’est peut-être pour cela qu’il me fixa et, après quelque seconde d’hésitation, dit:

-Stella, dis-moi au moins que toi, tu es d’accord avec moi ?

Lorsqu’il parla, sa voix était celle d’une personne complètement désemparé, à la recherche d’un peu de soutien. Je restai figé. Mince alors ! Que devais-je faire ? Nous étions dans la bibliothèque. Ce n’était pas un lieu très approprié pour ouvrir un débat politique sur Dolores Ombrages. Je le regardai droit dans les yeux et lui dit en lui faisant un clin d’œil :

-Je crois que mes mains parlent pour moi. Je les lui tendis, afin qu’il puisse voir mes cicatrices, bien qu’il les connaisse déjà. De façon plus sérieuse, j’ajoutai. Par contre, tu devrais faire attention à ce que tu dis, à qui tu le dit et surtout où tu le dis ! Car, à Poudlard, les murs ont plus d’oreilles que tu ne peux le croire.

J’avais certainement parlé trop tard. Car au moment même où je terminai ma phrase un des chiens de garde du crapaud vint se fixer devant nous :

-C’est donc vous trois… les chahuteurs ! Je ne sais pas pourquoi cela ne m’étonne même pas de vous voir Miss Godwin ! Suivez-moi tous les trois et pas un mot!

Nous nous échangions un regard avec John. John semblait désolé. Je lui lançai un sourire afin de lui faire comprendre que je n’étais pas fâché. Je pensais simplement que nous avions déjà de la chance qu’il n’ait rien entendu de plus que mes propres paroles. Nous savions tous deux que de toute façon, il était inutile de lui dire quoi que se soit. Nous le suivîmes jusqu’à son bureau. Là, il nous fit écrire « Je dois respecter le règlement». J’eue un sourire. Cette phrase devait certainement être sa favorite ou peut-être la seule qu’il connaissant, car on pouvait la retrouver à plusieurs reprises sur mes mains. Il ne me fallut que deux lignes pour sentir ma peau se déchirer à nouveau. Ce que je pouvais les maudire, eux et leur horrible règlement !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Jeu 22 Sep - 8:52

Bonjour et bienvenue sur le forum :118:
Etant la seule membre du staff connectée - puis de toute manière c'moi la fonda BOUHAHAHAHA :131: - je décide seule. Ton rp est super joli, précis et clair, j'aime beaucoup, et en plus tu ne fais pas ces hautes horribles que j'ai l'habitude de voir à la première personne - du genre je demanda :170: - du coup ... Je te valide \O/.
Tu peux commencer ta présentation. Si tu as le moindre souci, je t'invite à m'envoyer un MP et je te répondrais dans les plus brefs délais ! :72:

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 5 Oct - 6:28


Pseudonyme ✎ Lully
Découverte du forum ✎ “ Pole emploi HP, je crois. Ca à été un vrai coup de coeur!
Demande ✎ Fred Weasley Jr
Sujet correspondant ✎Oh mon Dieu ! Alors que tout le travail était terminé, voilà qu'on vous annonce qu'il y a un autre truc à peaufiner, et cinq rouleaux de parchemin s'il vous plaît ! En désespoir de cause, vous vous mettez au travail - ou pas ... - et brusquement vous entendez derrière vous deux personnes qui se disputent violemment sur pour ou contre la grande inquisitrice à Poudlard et sur la situation politique dans le monde magique. Ah ça c'est sûr, parler politique c'est plus intéressant que travailler, surtout quand les deux protagonistes se rendent compte qu'ils ont attiré votre attention et qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?”
.


Dans la salle commune des Gryffondor, un jeune homme aux cheveux noirs bouclés est affalé sur une table. Il dort ? Sûrement. Il a la bouche grande ouverte, et un beau filet de bave s’y échappe… Sous lui, une pile de livres, des rouleaux de parchemins , une plume et un encrier sont posés. Il ronfle, aussi.
Tiens, une jeune fille arrive. Elle a les cheveux blonds serré en un chignon.
- Fred ! Debout ! Tu bave sur ton devoir !
- Hein, quoi ?!
Il s’était réveillé en sursaut. Il se passa la main sur les yeux pour enlever la fatigue.
- Excuse-moi, je me suis endormi. Mais quand même ! Trois rouleaux de parchemin ! J’ai plus l’habitude, moi !
Anna éclata de rire.
- C’est sûr, pour ce que tu travailles… Au fait, d’où tu sors qu’il fallait faire trois rouleaux ? Il faut en faire sept.
Sur ces mots, Anna disparut dans le dortoir des filles.
- QUOI ?! SEPT ROULEAUX ?!
Fred ressortit à contre cœur ses affaires. Il n’avait pas rendu trois fois de suite un devoir dans cette matière, cette fois s’il ne le faisait pas, il était mort. Il jeta un œil désespéré dans la salle commune : non, vraiment personne ne pouvait le faire à sa place ? Bon, tant pis.
Il raturait, griffonnait sur sa feuille à la vitesse de l’éclair. Pour une fois que la salle commune était déserte, il aurait pu se détendre… Mais c’est sûr que la détente à Poudlard, ça n’existait plus.
- Je te dis, que Poudlard est mieux comme ça. Il fallait juste être un peu plus strict ! Maintenant, tout le monde obéis.
Quoi ?! Comment un Gryffondor avait-il pu dire ça ? Fred allait se mettre à crier sur la personne, quand Anna répondit :
- Mais t’es malade ? Cette femme torture les élèves ! On ne peut même pas écouter notre musique, encore moins jouer au Quidditch ! Regarde mes mains, Sam. Regarde les mains de Fred !
C’est vrai qu’elles n’étaient pas belles à voir, mes mains. Des mots inscrits dans la chair étaient superposés. On n’arrivait pas à lire ce qui était écrit, tant il y en avait. Sam eut une moue.
- S’il arrêtait de toujours se fourrer dans les ennuis, aussi…
- Hey ! Je me fourre pas dans les ennuie, je proteste contre l’injustice !
- Tu ne sais pas la fermer, c’est tout. Regarde, je ne me suis pas fait coller, moi !
- Tu es un lâche. Désolé, mais j’ai un devoir à finir, alors va embêter quelqu’un d’autre… Quand tu verras ce que ça fait, reviens me voir !
Sam s’en alla, les poings serrés.
- Tu es courageux, Fred. Moi, au bout de la première colle, j’ai arrêté de protester. Et heu, au fait…. Je crois que c’est la première fois que je t’entends dire que tu dois finir un devoir !


Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 5 Oct - 8:11

FREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEED :13:
*lâche sa bière et se jette dans les bras de son cousin*

Hrm enfin bref, fin du moment d'extase - ou pas - et tu peux faire ta présentation :124:
Si tu rencontres une difficulté, un petit MP à ta cousine et je t'aiderai :37:

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mar 29 Nov - 19:23


Pseudonyme ✎ Chou ★
Découverte du forum ✎ Sur un Top-Site.
Demande ✎ Irina Dana Baranovsky
Sujet correspondant ✎ Sorciers, Mangemorts, Phénix ♣

“Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?”



''Oh non, c'est pas vrai...''

Un collège, qu'Irina n'aimait déjà pas beaucoup, venait tout juste de lui apprendre qu'elle devait à tout prix assister à une réunion de dernière minute, qui plus est, à l'autre bout du château. Elle qui se faisait une joie de rentrer à ses appartements pour se détendre un peu, avant de préparer son plan de cours de la semaine prochaine. Elle prit tranquillement la direction de la salle de réunion, qui se trouvait au quatrième étage, la gance de son sac en cuir sur l'épaule. La professeure espérait que ce serait vite terminé, elle n'avait pas que ça à faire ! Une tonne de paperasse l'attendait et elle avait bien envie de se coucher tôt.

''Ils ne pourrait pas y avoir des ascenseurs... ?''

En plein milieu d'un escalier, elle avait été obligée de s'arrêter pour laisser ses pieds souffler un peu. Oui. Passer toute une journée debout à enseigner, de plus en talons haut, c'était crevant ! Elle sentie une légère secousse parcourir le sol et elle se dépêcha de monter jusqu'en haut avant que l'escalier ne change de direction. Cela aurait été bien embêtant, puisqu'elle ne connaissait aucun autre chemin pour se rendre à sa destination. Prenant son courage à deux mains, elle entreprit de continuer sa montée.

''Enfin.''

Elle poussa un petit soupir, puis trouva la pièce dans laquelle la rencontre devait se tenir, mais constata avec horreur qu'elle était toujours vide. Rageant intérieurement, elle s'assit tout de même près de la porte, ouvrit son sac et en sortit une pile de copies à corriger. Tant qu'à attendre, valait mieux en tirer profit. Irina laissa échapper un deuxième soupir. Il faut dire qu'elle n'était absolument pas professeure à Poudlard pour le plaisir. Elle était en mission et même si celle-ci était pénible, elle devait donner le meilleur d'elle-même pour la remplir. Le Seigneur des Ténèbres lui faisait confiance pour éduquer les jeunes esprits qui lui était confiés, en faire des Mangemorts potentiels...

Perdue dans ses pensées, elle mit un certain temps à percevoir les sons d'une dispute plutôt animée, un peu plus loin dans le couloir. Délaissant ses papiers, elle se surprit à écouter leur conversation, qui se révéla fort intéressante. Les deux protagonistes débattaient de politique, un sujet qui la touchait personnellement, en temps que Mangemort notoire. L'un des deux monta le ton, ce qui eu pour effet de déclencher une prise de bec assez bruyante.

''Aah, bon sang...''

Irina se releva, épousseta sa jupe et se dirigea vers la provenance de la dispute, dans l'espoir de les faire taire. C'était une honte de hurler de cette façon dans les couloirs, surtout lorsqu'elle se trouvait dans les parages. Dès qu'elle posa les yeux sur les deux hommes, deux collègues inconnus, elle ressenti un profond mépris pour eux. Elle s'apprêtait à user de son pouvoir au sein de l'établissement quand ils la virent et se turent en même temps. Pensant que sa seule présence les avait effrayés, elle prit un regard triomphant. Quand elle s'apprêta à les quitter, l'un des deux hommes prit la parole :

- Mme. Baranovsky... C'est bien cela ?

Son expression triomphante se transforma en surprise, comment pouvait-il connaître son nom alors qu'elle ignorait jusqu'à maintenant son existence ? Faisant fi de ce détail, elle répondit tout de même.

- Oui.

- Alors voilà, moi-même et, il regarda son partenaire de façon dédaigneuse, Mr. Bartholomeo voulons savoir... Quelle est votre opinion sur les forces politiques actuelles ?

Son opinion ? Était-il véritablement nécessaire de le lui demander ? La Marque des Ténèbres sur son avant-bras n'était pas assez révélatrice ? Son mépris n'en fût que plus puissant envers l'homme.

- Mon opinion ? La seule opinion que j'ai pour le moment, c'est que vous êtes trop bruyants, vous me dérangez, avec vos débats inutiles. Il n'y a aucune raison valable de contester le présent gouvernement et tout ceux qui pensent le contraire seront sans doutes les prochains à faire la chronique nécrologique. J'espère m'être bien fait comprendre.

L'homme qui s'était adressé à elle posa un regard victorieux sur son interlocuteur, qui semblait soudainement mal à l'aise. Dans un petit rire nerveux, il ramassa ses livres et prit littéralement la fuite. Nouvelle expression triomphante, nouveau regard de mépris envers son collègue toujours présent, puis elle retourna vers son siège, où ses copies à corriger l'attendait.

Quelques minutes plus tard, la salle de réunion se remplit peu à peu et Irina entra à son tour dans la pièce, s'assit à la dernière place libre et une femme ferma la porte, marquant ainsi le début de la réunion.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 30 Nov - 2:46

Comme dit dans ta présentation, ton rp est accepté, tu peux commencer finir ta présentation. :35:

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Dim 12 Fév - 5:55


Pseudonyme ✎ Peachpuff.0
Découverte du forum ✎ By Mika
Demande ✎ Ivan Dimitri Bielova
Sujet correspondant ✎ Mangemort

“Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?”



    Le bruit du verre vide que Ivan redéposa sur la robuste table basse de la salle de repos ne dérangea en rien le silence qui y régnait. D’un revers de la main, le sorcier essuya ses lèvres humides de vodka pure. Cela l’avait toujours fait beaucoup rire, en Angleterre, leur façon de diluer l’alcool dans une autre boisson. Il n’avait pas l’étoffe dure et inflexible des russes. Cette pensée le fit rire, d’un rire caverneux, grave. Souriant a son verre et le levant pour lui même, il se resservi du breuvage de la grande bouteille au liquide translucide et le but d’un très. Ivan Dimitri Bielova ne fit ensuite qu’une bouchée d’un des syrniki qui étaient posés sur le plateau d’argent. Ielena, sa secrétaire, faisait des merveilles en matière de cuisine traditionnelle. Ce n’était pas pour rien qu’il l’avait engagée. Malgré cela, ses pâtisseries ne vaudraient jamais celles de Karol.
    Songé à sa femme, défunte depuis des années, demeurait pour lui l’un des exercices les plus difficiles. Elle lui avait laissé de magnifiques enfants. Tous, ou presque, l’avaient trahi lâchement. Ils ne comprendraient jamais qu’Aleera était ce par quoi ils avaient perdus leur mère. Ce qu’il avait fait était juste. Ce n’étaient que des petits ingrats qui ne réalisaient pas la chance qu’ils avaient. La colère qu’il éprouvait contre sa progéniture poussa Ivan a lancé son verre contre la grande bibliothèque. L’objet se brisa sous le choc, rependant ses débris sur le sol. Il devait reprendre ses esprits, une réunion l’attendait dans peu de temps.
    Des voix résonnèrent dans le couloir, jetant leur accent britannique droit dans les oreilles de l’homme d’affaire. Ces anglais et leurs boniments l’agaçaient. Néanmoins, quelques fois, certaines conversations ne tombaient pas dans l’oreille d’un sourd. Ne bougeant pas de son fauteuil de cuir, il s’y enfonça, faisant mine d’inspecter le contenu du dossier qu’il venait de reprendre entre ses mains. Bien entendu, il n’avait rien à faire des nouveaux croquis de balais de course qu’il connaissait déjà par cœur, pour les avoir dessinés lui-même. Croisant les jambes, il les regarda approcher. L’un, un homme élancé, au regard jeune, reprochait à l’autre, un vieux monsieur grisonnant aux allures de gobelin, de ne pas être assez visionnaire et de ne pas se rendre compte que les forces du mal, au rythme où la peur s’installait, était vouée à un avenir long. L’ancien se contentait d’hocher la tête en signe de résignation en lui rappelant qu’aucun régime de peur ne pouvait durer éternellement.
    Cela fit rire et ensuite tousser Ivan Bielova. Il pensa à la marque des ténèbres sur son bras et à la peur qu’il voyait dans les yeux de ses camarades de lutte à son approche. Voyant que les deux polichinelles l’avaient remarqués, il se replongea dans son dossier en souriant du coin de la bouche. Ceux-ci se rapprochèrent, continuant leur joute verbale qui n’avait de sens que pour l’esprit bavard des anglais. Les deux bureaucrates se turent en s’asseyant et toisèrent Ivan d’un air curieux. Sans doute étaient-ils là pour la réunion qui l’avait retenu ici. Encore un de ces conseils d’administration demandés par les donateurs de l’entreprise en vue de trouver un consultant crédible sur le marché anglais, nouveau terrain de jeu de la firme Bielova. De toute façon, une fois nommé, il ne servirait qu’à fournir des tuyaux précieux sur le système et, à terme, qu’à apporter les cafés. A coup sûr, les deux personnages qui s’étaient assis non loin du russe se présenteraient devant le conseil pour le poste. Il était drôle de les voir s’étriper verbalement pour s’approprier une part du gâteau qui, sans nul doute, avait été empoisonné avant de leur être servi. Contre toute attente, le plus vieux d’entre eux prit la parole.

      « Vous êtes ici pour la réunion ? dit-il dans un anglais parfait.

      - Pourrquoi serrais-je là autrrement ? » répondit Ivan, son accent russe se réveillant des profondeurs de sa gorge.


    Il arbora un sourire carnassier. Ils déglutirent avec difficultés.

      « Mon ami, ici, pense que la conjecture… euh… que la conjecture actuelle, dirons nous, ne fav… favorise pas les affaires. Qu’en pensez vous ? l’ancien desserra son col, une goutte perlant sur son front après avoir parler alors que l’autre hochait nerveusement la tête.

      - Ne crroyez pas que notrre situation est à plaindrre, camarrade. L’avancement du Seigneurr des Ténèbrres n’est peut êtrre pas si maléfique pourr nos affairres. La prreuve, ne sommes nous pas là pourr un emploi ? »


    Un tableau, accroché au dessus de la cheminée, dont le fond marais était resté vide jusqu’à présent, subit l’apparition d’un homme gringalet, quelque peu desséché, dont les doigts crochus faisaient échos à son nez perfide. Dégarni sur le dessus de la tête, le regard malicieux, il se frotta les mains et annonça qu’il était l’heure de la réunion et que le conseil d’administration était enfin réunis. Ivan se leva, se dirigea vers la double porte dont il ouvrit l’un des battants, laissant passer le jeune prétendant au poste. D’une main, il arrêta l’ancien et lui sourit avec violence. Le père Bielova claqua des doigts, Ielena apparut de l’autre côté de la pièce, dans le cadre de la porte. C’était une femme élancée, dans toute la splendeur de l’âge, son regard était acide. Elle était vêtue d’un tailleur émeraude, un chapeau de créateur recouvrant ses cheveux d’un blond vénitien.

      « Rreconduis cet homme verrs la sorrtie Ielena et rremerrcie le comme nous savons si bien le fairre, dans notrre pays. Et n’oublie pas, si on le demande, il n’est jamais arrrivé à son entrretien »


    Il rentra alors dans la salle, n’attendant pas sa réponse aux accents sibériens, et regarda les donateurs, tous vêtus de costumes noirs, aux mines graves et aux sourires avares. L'ouverture sur le marché anglais, et les premiers rapports la concernant allaient enfin pouvoir être discutés sans problèmes.

      « Bienvenue cherrs amis et associés. Concerrnant le nouvel entrretien, nous dirrons que l’un des deux de nos prrétendants a eut un empêchement et n’a pas pu malheurreusement êtrre parrmi nous. Je suis surre que nôtre nouveau camarrade n’y verrra aucun inconvénient, n’est ce pas ? »


    Les rires tantôt criards tantôt gutturaux inondèrent la pièce alors que le regard impitoyable d’Ivan Bielova s’attarda sur sa nouvelle recrue. Voilà ce qui allait demeurer une affaire rapidement conclue.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »





Messages : 104

Points : 0
Avatar : Taylor Swift.
Crédits : Sugarfall • October.

Age RPG : 26 ans.
Sang : Pur.
Camp : Mangemort

Truc en plus : Demi-Vélane, Legilimens, Occlumens
Doubles-Comptes : **



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Dim 12 Fév - 10:35

Bonjour, père. :37:
Le test rp me va, tu peux commencer ta présentation.

Ah oui au fait, touche à un de mes p'tits frères ou soeurs et je te massacre. :13:

✄-------------------------------------------------------------------



« Je vois notre étendard dans un ciel de cauchemar
Rougi par ma victoire, c'est mon chant d'espoir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Dim 12 Fév - 12:11


Pseudonyme ✎ Grizzly
Découverte du forum ✎ Google > Top-site > Forum
Demande ✎ Victoire Gabrielle Weasley
Sujet correspondant ✎
Sorciers, Mangemorts, Phénix ϟ Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?



La journée de Victoire touchait à sa fin et la jeune femme se disait agréablement qu’elle allait pouvoir enlever cette blouse et enfiler un petit pull confortable avant d’aller rejoindre les bras confortables – eux aussi – de Ted lorsque la porte de l’infirmerie s’ouvra dans un doux grincement que Vicky connaissait bien.

Se retournant lentement pour voir son visiteur, elle afficha un sourire lorsqu’elle découvrit le jeune Lupin qui se tenait face à elle. A pas de loup, elle s’approcha de lui et l’entoura de ses bras fins avant de poser sa tête sur le torse de son amoureux.

- Tu dois lire mes pensées ou alors tu as un secret, parce que je pensais justement à venir te rejoindre et profiter un peu de tes bras, dit-elle de sa douce voix.
- J’ai un secret pour ça, mais avant de te le révéler, sache qu’il y a une réunion programmée dans moins d’une heure.

Victoire décolla son nez pour venir planter ses yeux dans ceux du jeune homme. Elle fronça les sourcils, ce qui eut pour effet de creuser une petite ride d’expression qui donnait à la jeune femme un air cocasse.

- Une réunion ? Encore ? Il s’agit de la troisième en deux semaines. En dernière minute, en plus ! Enfin, plutôt en soixante dernières minutes, mais bon, tout de même ! C’est inadmissible, tu ne crois pas ? s’exclama Victoire.

Tout en parlant, elle secoua sa tête et son chignon relevé se balançait au rythme saccadé que lui imposait la jeune femme. On aurait dit une énorme pomme tentant d’éviter la flèche de Guillaume Tell afin de sauver sa chair et cette comique comparaison eut l’effet de dessiner un fin sourire sur le visage de Lupin. Alors qu’il allait répondre quelque chose à la jeune femme, cette dernière ne lui laissa pas le temps de répondre et reprit de plus belle :

- Oh, bien évidemment, elle s’en moque complètement ! Ce n’est pas elle qui doit passer son temps à soigner les malades, ni à guérir ces affreuses blessures qu’elle inflige à tous ces innocents. Non, évidemment ! Mâdâme, elle, à part parader et torturer, n’a pas grand-chose à faire de ses journées !

Il était évident que la journée de Victoire Weasley n’avait pas été des meilleures et Teddy Lupin leva les yeux au ciel. Il n’était pas rare que les journées de la jeune femme soient des moins bonnes. Surtout depuis qu’elle avait eu vent que l’Inquisitrice tentait de la faire partir de Poudlard. On pouvait presque dire que Vicky était comme mise sous pression et que le moindre faux pas signerait son arrêt de mort – ou plutôt – de travail.

- Vic’, je sais que tu es plutôt… en rogne contre elle, mais je t’en prie, crache ton venin une fois à l’extérieur de Poudlard. J’ai comme l’impression que les murs ont des oreilles depuis qu’elle est là…
- Il y en a toujours eu, Teddy Lupin ! Sauf qu’un directeur digne de ce nom n’aurait jamais eu la pensée de les utiliser pour espionner le corps enseignant et le personnel de l’école ! JA-MAIS !

Oui, vraiment, la journée n’avait pas été bonne. Et pour couper court à cela et calmer la demoiselle, le jeune homme posa furtivement ses lèvres sur celles de sa compagne et, apparemment, cela eut l’effet escompté puisque Victoire oublia instantanément ses vociférations pour l’Inquisitrice.

- Excuse-moi, je me suis encore un peu emportée… Tu disais quoi au juste ? Qu’il y avait une réunion dans une petite heure ? Hum… Ca nous laisse le temps pour un petit câlin et deux-trois baisers… susurra la demi-vélane, entourant le cou de son amoureux de ses bras fins et gracieux.

Le jeune homme rigola doucement et colla un baiser sur le front de la jeune femme. Il replaça une mèche folle s’étant échappée du chignon-pomme et répondit en souriant :

- Disons que là, avec ton super discours vif et poignant, il ne nous reste plus que trois bons quarts d’heure et malheureusement, il se trouve que je dois d’abord terminer quelque chose dans mon bureau avant de me rendre à cette réunion.

Victoire fit mine d’être offusquée par ce refus presque catégorique de la part du jeune homme, mais elle n’en était point. Elle se contenta de poser un léger bisou sur la joue un peu rugueuse du métamorphage et demanda :

- Tu es sûr ?
- Oui. On pourra remettre ça à plus tard, et pourquoi pas ce soir, après cette réunion ? Mais d’ici là, si tu retirais cette blouse et enfilait un bon petit pull confortable ? Il ne nous restera plus qu’à rentrer chez nous après la réunion. D’accord ?
-Tu es l’homme le plus étrange que je connaisse, Lupin. D’abord tu refuses mon invitation à se faire un câlin et ensuite tu me demandes d’enlever mes vêtements. Il faudrait savoir, monsieur !


Ils rirent tous les deux et Lupin déposa un dernier baiser sur les lèvres de sa charmante compagne avant de prendre la sortie.

- Je sais, mais je te signale que tu es encore plus étrange que moi, Weasley, dit-il, juste avant de ne passer la porte.

Dans un élan puéril, la jeune Weasley tira la langue et Teddy lui envoya un baiser volant. Ce ne fut qu’une fois la porte fermée et le silence régnant à nouveau qu’elle poussa un profond soupir de désolation quant à cette réunion.



Après s’être changée, comme le lui avait conseillé Teddy, Victoire prit la direction de la salle de réunion, le pas quelque peu traînant. En entrant dans la salle, qu’elle trouvait toujours trop exigüe à son goût, elle regarda directement le sablier qui servait d’indicateur de temps et remarqua qu’elle avait une dizaine de minutes d’avance sur l’heure de rendez-vous et s’en félicita. Il n’était pas rare qu’elle arrivait pile au moment où la réunion commençait, ce qui lui apportait souvent des regards courroucés de la part du corps enseignant et un regard plus qu’équivoque de la part de l’Inquisitrice. « Au moins, cette fois, personne ne pourra me faire de reproches œillères. »

Elle s’installa dans un petit fauteuil dépareillé, vieux et rapiécé – Victoire n’avait jamais compris pourquoi l’école s’obstinait à garder ces choses immondes – et entreprit de scruter la salle de son regard bleu. Peu de personnes, et surtout, pas de Teddy Lupin à l’horizon. « Probablement que sa chose importante à faire le retardait. » Elle ne s’en formalisa pas. Il s’agissait certainement d’une ou l’autre mission pour l’Ordre. Connaissant le garçon comme sa poche, elle savait très bien qu’il arriverait juste à temps pour le début de la réunion.

Alors qu’elle regardait dans le vide, l’esprit bien ailleurs que dans cette pièce, la jeune fille fut interrompue par un éclat de voix plus fort que les murmures bourdonnant de deux professeurs discutant à l’autre bout de la petite pièce. De nature discrète, Victoire ne porta pas son attention sur les deux personnes, mais concentra plutôt son ouïe sur cette conversation qui apparemment suscitait bien des réactions.

« Je trouve ces mesures raisonnables… Non, mais du temps où j’étais élève… Bien sûr, jamais on n’aurait osé nous punir ainsi mais… Allez, il faut reconnaître que depuis ces mesures, les élèves sont comment dire… plus disciplinés ? Tu trouves ? Ma parole, tu n’as donc pas remarqué ce qui se trame juste sous ses yeux, et par conséquence, les nôtres ! Une révolution, oui. Tu dis n’importe quoi. Le ministère et l’Inquisitrice sont bien trop puissants pour laisser une bande de gamins juvéniles se rebeller. Ah oui ? Et tu crois qu’Harry Potter a attendu que le Ministère lui accorde une audience pour enfin se décider à faire quelque chose ? Harry Potter a surtout pris la fuite après la mort de Dumbledore et le Ministère s’est retrouvé seul face à ce… ce… A Voldemort, tu veux dire ? Hm. Soit. Je ne pense pas que le Ministère se laissera faire par des ados stupides et prétentieux. Bien sûr, et c’est pour ça que la petite Bielova et le professeur Lupin ont pu reprendre leur place quelques temps après leur expulsion. Là, tu confonds tout ! Lupin est… il a été irresponsable avec les élèves et… »

Un coup de pied dans le tibia censé être discret interrompu le professeur. Soudain, Victoire sentit sur elle deux regards braqués et elle frissonna. Il était évident que l’un avait stoppé l’autre parce qu’elle était là. Aucun des deux n’aurait osé dire du mal de Teddy devant l’infirmière.

Après un court instant de silence qui parut une éternité pour chaque personne présente dans la salle, Victoire leva la tête et toisa les deux professeurs. Elle put entendre l’un deux déglutir face à ce regard quelque peu amical et l’autre bégaya une phrase incompréhensible.

- Je peux vous aider, peut-être ? trancha Victoire d’une voix glaciale.
- Oh… On… Non, merci. Ca ira.

Les deux enseignants se turent et regardèrent leurs pieds. Victoire aurait pu laisser la situation ainsi jusqu’à l’arrivée de l’Inquisitrice, mais elle n’était pas vraiment du genre à laisser passer une occasion comme cela pour se taire.

- Vous croyez vraiment que ses méthodes sont les meilleures ? Venez donc faire un tour à l’infirmerie, après une bonne soirée de retenues. Et au cas où vous n’auriez pas encore pensé à prendre rendez-vous pour vos yeux, pensez-y sérieusement car en ce moment, vos très chères têtes blondes, stupides et puériles comme vous dites, sont celles qui sont en train de monter un coup d’état contre ces mêmes méthodes et toutes les personnes qui ne s’y opposent pas. Vos élèves ne sont pas que des pages blanches à remplir, Monsieur, mais aussi et avant tout des êtres humains dont il faut tenir compte. Et pour ce qui est d’Harry Potter et de sa magnifique lâcheté, sachez que jamais il n’a lâché le monde sorcier lors de ces affreux et pénibles moments, mais que votre très cher et adoré Ministère, lui, s’est laissé berner et contrôler par les forces obscures qui en ce moment même tentent de prendre le pouvoir à ce même Ministère. Maintenant, si vous voulez bien fermer votre clapet et arrêter de dire des bêtises aussi grosses et stupides qu’un Véracrasse, vous m’en serez bien agréable.

Victoire s’était redressée de sa chaise, la colère l’emportant peu à peu. Elle pouvait aussi sentir ses joues brûler, signe qui ne trompait pas chez elle. Elle dû prendre de grandes inspirations pour se calmer et allait adresser ses plus plates excuses lorsqu’une voix horripilante lui glaça le sang :

- Effectivement, Mademoiselle Weasley, il serait préférable pour vous de fermer votre clapet et de dire des bêtises aussi grosses qu’un Véracrasse. Vous m’en serez bien agréable, miss.

Paralysée, la jeune femme croisa le regard porcin de l’Inquisitrice et perdit ses couleurs instantanément. Elle n’avait pas besoin d’oreilles aux murs pour espionner son personnel, puisque la jeune femme venait de lui donner un avant-goût plutôt détaillé de ce qu’il se passait.

Glacée et un peu terrorisée – qu’allait-il se passer après la réunion ? – Victoire prit place autour de la table, loin de l’Inquisitrice. Elle regarda en catimini les personnes assises autour de la table et remarqua que Teddy n’était toujours pas là.

« Le bellâtre ! Il m’a encore bien eue. Pas de réunion pour lui, mais une belle gourde pour moi, ça, c’est certain. »

L’heure qui s’annonçait suivante risquait fort d’être l’une des plus pénibles et longues que jamais Victoire n’avait dû supporter.

« Par Merlin, qu’on vienne m’aider ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 146

Points : 1
Avatar : Billie Piper *w*
Crédits : Mika <3

Age RPG : 17 ans.
Sang : Puuuuuur \O/
Camp : Basilic

Doubles-Comptes : Lily L. Potter ; Moïra V. River ; Svetlana K. Bielova ; Grace C. Waldstein ; Aramis Y. Caldwell.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Dim 12 Fév - 12:37

J'attends personne et je te valide, niark niark.
Tu peux continuer ta présentation, ce rp est parfait <3

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mar 1 Mai - 4:41


Pseudonyme ✎ Lula
Découverte du forum ✎ Partenariats je crois.
Demande ✎ James Potter ♥
Sujet correspondant ✎ Cheminette.
Ordre du Phénix ✎ Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?




James attrapa sa sacoche en cuir fauve sur le bureau et quitta la pièce en éteignant la lumière à l’aide de sa baguette. Mécaniquement, il verrouilla la porte vitrée en murmurant doucement les sortilèges usuels. Puis il ajusta la bandoulière sur son épaule et s’empressa de rejoindre l’ascenseur, de l’autre côté de ce dédale de couloirs vides. Il n’avait jamais aimé travailler ici. Certes, il adorait et chérissait son travail d’Auror – sa motivation était légitime et le monde magique avait extrêmement besoin de lui en ce moment – mais lorsqu’il n’était pas sur le terrain, l’architecture perfectionniste du bâtiment lui faisait regretter le bordel des salles de classe de Poudlard. Il s’ennuyait face à des piles de papiers à signer. Il s’endormait pendant les conférences importantes. Il s’était même mis à dessiner pendant son premier entretien d’embauche. James était un homme d’action, il se sentait opprimé par le calme plat qui régnait à tous les étages du Ministère de la Magie. Une fois, il était sorti avec une fille qui ne parlait jamais, ne riait jamais et ne voulait jamais sortir faire la fête – une relation mémorable.

Hey, Potter, inutile de courir, on est en réunion dans 40 minutes.

Derrière lui, Hunter Jackson s’était arrêté, essoufflé. C’était le secrétaire du bureau des Aurors et tout le monde le soupçonnait d’avoir une relation avec un des adjoints au département de la justice magique (ses slims colorés faisaient beaucoup rire ses collègues, ils n'attiraient pas plus James que ça). Il avait un air désolé dans les yeux, comme s’il voulait dire « désolé mec, je n’y peux rien », et sa tignasse brune ébouriffée laissait comprendre qu’il était débordé. L’aîné Potter refoula la rage qui était petit à petit montée dans son encéphale, les pupilles de Hunter lui faisaient pitié.

D’accord. Aucun souci…

Le secrétaire se remit à courir dans le couloir, en lançant un vague signe de main. James, s’assit lourdement par terre, particulièrement énervé par la nouvelle. Il n’avait rien de particulier à faire ce soir-là, mais pour une fois qu’il pouvait finir tôt, il aurait aimé profiter de son appartement autrement que pour dormir et se doucher. Il regarda rapidement sa montre dorée : 40 minutes… Il se demandait s’il fallait compter les secondes lorsque deux voix rauques interrompirent ses réflexions. Il se releva, par principe, faisant mine de lire l’affiche rose collée sur le mur en pierres. Les deux hommes approchaient mais ils chuchotaient maintenant.

Je te dis qu’il faudra bientôt faire quelque chose. Je suis sûr que Tu-Sais-Qui est derrière tout ça.
Hahaha, laisse-moi rire. Il est mort. Non, je pense qu’il faut attendre que ça passe. A la mort de Bielova, il y aura forcément un ministre avec plus d’idées et…
Attendre ? J’ai 46 ans, ma femme et mes enfants me demandent tous les jours si la situation va bientôt s’améliorer. Si j’avais un peu plus d’argent de côté je pourrai partir pour Paris, mes filles sont admissibles à Beauxbâtons et…
Ah, James.

Il s’agissait de Jake Linsold et de Sean Pedree, qui travaillaient tous deux au bureau des Aurors. James les salua d’un signe de tête, ils allaient parfois boire un verre ensemble après le travail. De gentils collègues en somme.

On se demandait. Enfin, je sais que tu es contre le gouvernement mais… Sean baissa la voix, tu crois qu’il faut fuir ?
Il faut rester ! Nous n’avons rien à craindre ici, ça va passer.

Aucun des deux ne savait que James faisait maintenant partie de l’Ordre mais les récents évènements qui avaient touché la famille Potter laissaient penser que le jeune homme suivait les traces de son père.

Faites ce qui vous semble intelligent. Ces pourritures nous ont tout pris, peu importe qui ils sont. Je ne vais pas m’enfuir en courant, ils suivent la peur comme le feu lèche l’essence. Mais si tu préfères tester ton french kiss, Sean, c’est libre à toi. Je te rappelle seulement que tu es un Auror, pas un Poufsouffle boutonneux.

James sourit, de ce mouvement des lèvres qui avait fait craquer plus d’un joli spécimen et ramassa sa sacoche.

Messieurs.

Il leur fit un clin d’œil et s’éloigna rapidement dans le couloir. Les discutions politiques le mettaient généralement mal à l’aise. Il avait toujours peur de révéler ce qui devait rester caché. Et jamais, oh non, plus jamais, il ne voulait retourner à Azkaban.



Dernière édition par James S. Potter le Mar 1 Mai - 6:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mar 1 Mai - 6:00

Brother :95:
Ton rp est cool ! Par contre j'aurais bien aimé que tu parles de la mort de Harry Potter, la situation désespérée des Phénix, le fait que les mangemorts fassent chanter les Potter parce que Lily est lycanthrope depuis peu ... Et son homosexualité que diable ! :85:

Bref tu peux aller faire ta présentation :96:

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mar 1 Mai - 6:36

    J'ai changé quelques petits trucs concernant son orientation sexuelle parce que (shame on me), j'avais complètement oublié qu'il était gay :37:
    Tout ce qui concerne Harry, le bazar du monde magique et l'Ordre, je sais pas, je me voyais mal le caler ici (j'avais aussi envie de finir vite :94:) mais je mettrai tout ça dans ma présentation que je file commencer.

    Merciiii :96:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Ven 4 Mai - 18:12


Pseudonyme ✎Chris
Découverte du forum ✎ Top-site
Demande ✎ Albus Severus Potter
Sujet correspondant ✎ Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?


    Le ministère de la Magie, véritable centre névralgique londonien du monde des sorciers, était l'un des endroits les plus achalandés d'Angleterre. Situé sous la terre, une impressionnante logistique était nécessaire pour le faire fonctionner correctement. Cela impliquait donc beaucoup de monde. Chaque matin, c'était la cohue. Des centaines et des centaines de fonctionnaires, mallette sous le bras, traversaient les nombreuses cheminées qui bordaient l'Atrium. Jamais personne n'avait vu d'assemblage si hétéroclite de sorciers. Il y avait, premièrement, les plus maussades. Vêtus de bruns, de gris ou de noir, ils ne disaient jamais rien à personne et se contentaient de faire ce que l'on attendait d'eux. Ensuite, à l'opposé, il y avait les excentriques, arborant sans gêne les robes les plus colorées et, il faut bien le dire, les plus énervantes. Après, il y avait les timides. Facilement reconnaissables, ils longeaient les murs du ministère dans l'espoir de ne surtout pas être remarqués par qui que ce soit. Ils n'accordaient visiblement pas d'importance à leur apparence. C'est là qu'arrivaient leur opposé, les aimants. Les aimants étaient des personnes qui attiraient inévitablement un attroupement autour d'eux. Ils parlaient généralement très fort et gesticulaient beaucoup. C'était là un signe de besoin d'attention criant qui ne pouvait être comblé que par les moutons. Ceux-là, ils n'avaient pas vraiment de personnalité. Ils préféraient suivre ceux qui en avait une. Ils constituaient la majorité des employés du ministère. J'outrepasse ici l'une de mes catégories favorites : les employés du département de contrôle et de régulation des créatures magiques.Ces gens avaient leur propre classe du fait que personne ne leur ressemblait vraiment. Ils avaient pour habitude de ressemble à des ourses vivant joyeusement dans des cabanes sur le bord d'une autoroute moldue. S'exprimant dans un dialecte que les autres ne comprenaient pas toujours, ils cohabitaient en reclus au niveau quatre, apparemment satisfaits d'être ignorés de la civilisation. Et puis, il y avait Al.

    Tous les matins, Albus Severus Potter embarquait volontiers les deux pieds dans une misérable toilette publique avant de tirer la chasse. Il était alors transporté sans la seconde au ministère où il devenait un fonctionnaire parmi tant d'autres. Il regardait alors tous ses semblables défiler et, malgré qu'il les ait tous catégorisés, il n'arrivait jamais à trouver à quelle classe il appartenait. Puis, le contrôle de sécurité arrivait. Le gardien, Frank, semblait être l'homme possédant la plus grande mémoire au monde. Il se souvenait de tout le monde. Tout le monde qui lui tendait sa baguette chaque matin avant d'être identifié. Al le salua avant d'entreprendre son habituel périple dans les ascenseurs bondés. Heureusement qu'il n'arrêtait qu'au deuxième étage.

    « Département de la Justice magique », annonçait la dame du haut-parleur.

    Albus descendait alors avec ce qui lui semblait être un demi-million de personnes avant de saluer Doris, la secrétaire du bureau des Aurors. Une cracmole, apparemment. C'était la femme la plus antipathique qu'Albus connaissait. Jamais elle n'avait répondu à sa salutation en un an. Il passait alors son chemin pour se diriger vers les salles de formation, situées au fin fond du bureau.

    Cette vision cynique de la vie ne ressemblait pas à Albus Severus Potter. C'était, en fait, tout le contraire de lui. Le Al qui afait ses études à Pouldard n'aurait jamais catégorisé les employés du ministère. Celui qui avait débuté son apprentissage d'Auror auprès de son père n'aurait jamais été exaspéré de choses aussi futiles que l'achalandage de l'ascenseur. Son père...

    Cet événement avait tout changé. Naturellement, la mort de son père avait profondément touché Albus. Il n'était plus le même depuis. Le jeune garçon rieur et jovial était devenu un homme. Un homme avec des préoccupations et des responsabilités. Certes, à l'extérieur, il paraissait toujours le même. Un bon gars, toujours prêt à aider, aimé de tout le monde. Mais à l'intérieur, quelque chose était brisé. Quelque chose qui ne se réparait pas, qui devait être brisé un jour ou l'autre : l'illusion. L'idée absurde que tout est beau et que tout est bon en ce monde. La bulle dans laquelle il vivait avait été crevée. Maintenant, Albus Severus Potter avait les deux pieds dans la réalité. La perte de son père avait été horrible. La perspective de devoir perdre son frère également lui avait été insupportable. Et sa mère... sa pauvre mère qui devait garder la tête hors de l'eau alors que lui-même pataugeait dans une mare sans fond. Plus jamais... plus jamais, il ne laisserait cela se reproduire. Il gagnerait la force de protéger ceux qu'il aimait et ce, coûte que coûte.

    La journée fut particulièrement pénible. L'Auror responsable de la formation des recrues, un gros sorcier à la moustache grise retroussée nommé Gideon Hupkins, avait décidé que ses « ouailles » commençaient à prendre du gras (lui-même était loin d'être bien placé pour parler). Ainsi, il avait décréter une « journée endurance ». C'était sa façon d'appeler une « interminable et fort pénible journée de torture où les recrues devaient monter et descendre les escaliers du ministère à répétition ». Il était 18h lorsque le professeur Hupkins les laissa enfin partir. Crevé, Al se laissa tomber sur une chaise de bureau dans la salle voisine, une bouteille d'eau à la main. Ses cheveux, mouillés de sueur, ne valaient guère mieux que sa camisole. Il n'avait qu'une envie : se laver. Évidemment, le ministère de la Magie n'était pas équipé de douches. Il devrait donc attendre de revenir chez lui. C'est alors qu'une voix retentit derrière lui. C'était l'un de ses collègues :

    « Hey, Al! Réunion des recrues ce soir à 19h. C'est le professeur Hupkins qui le demande. »

    S'il avait eu moins de classe, Albus aurait probablement laissé échapper un bon juron. Il se contenta seulement de remercier le porteur d'une mauvaise nouvelle et de maugréer sa rage. Bien sûr, personne n'aurait ut le temps de prendre une douche. Al ne pouvait qu'appréhender l'odeur...

    Il se cala au maximum dans la chaise et reprit une bonne gorgée d'eau. À cette heure là, il ne devait plus y avoir grand monde au ministère. Seulement quelques zélés et des responsables de la maintenance. Ha oui... et des Aurors en formation... Qu'est-ce qui pouvait bien y avoir de si important et qui ne puisse attendre au lendemain?

    C'est à ce moment que la porte du bureau s'ouvrit. Assis de l'autre côté de la pièce, Al ne put voir qui venait d'y pénétrer. En effet, la salle était faite de sorte à ce que chaque Auror ait son propre espace et les pupitres étaient donc divisés par des cubicules. Le jeune homme reconnut la vois de deux hommes. L'un d'eux était Crakwood, un vieil Auror légèrement désabusé qui en connaissait un rayon en magie noire, mais qui n'était pas particulièrement doué dans les relationshumaines, alors que l'autre se nommait Dufingel, un Auror un peu (très) direct, mais tout de même efficace. Les deux hommes n'avaient pas l'air d'avoir remarqué la présence d'Albus. Ils avaient l'air absorbés par leur conversation qui portait sur la réaction que devaient avoir les autorités au sujet des récents événements. Dufingel semblait dire qu'il fallait déployer tout un arsenal de présence policière pour dissuader les contrevenants alors que Crackwood préconisait une approche plus douce pour ne pas faire peur aux citoyens.

    DUFINGEL « Ce n'est plus le temps de se poser des questions, Crackwood! Maintenant il faut agir avant qu'il ne soit trop tard. Tu as vu ce qu'ils ont fait au directeur? Ce type avait tué Voldemort merde! Mais ils l'on tout de même eut! À moins qu'il n'ait été moins fort que tout le monde le disait. La menace est plus grande que ce que l'on pense.»

    CRACKWOOD « Oh la ferme! Tu ne leur feras pas peur en mettant des policiers partout à ses types là! Ce sont des pros. Il faut y aller en douceur. Le directeur à...»

    C'est ce moment qu'Albus choisit pour se manifester... avant que cela aille trop loin. Il se leva d'un bond et fit mine de n'avoir rien entendu. Il se dirigea aussitôt vers la porte quand il fut interpellé.

    CRACKWOOD « Ho c'est toi, Albus. Je suis désolé, je ne voulais pas... »

    ALBUS « Non non, ce n'est rien. Je vous en prie, poursuivez. »

    Il n'avait pas du tout envie de s'en mêler. C'était l'engueulade à coup sur et ces deux hommes étaient théoriquement (et même pratiquement) ses supérieurs. Il préféra donc continuer son avancée vers la porte de sortie. Il y était presque quand...

    DUFINGEL « Et toi, le jeune... qu'est-ce que tu en penses? »

    Al s'immobilisa net. Crackwood regarda son collègue, lui faisant signe de se taire.

    DUFINGEL « Quoi, qu'y a-t-il? »

    Les deux Aurors avaient l'air sur le qui-vive. Quel allait être la réaction du jeune homme? Albus pivota alors sur ses talons. Il déposa sa bouteille d'eau sur le coin d'un pupitre avant de faire ce qu'il faisait de mieux : avoir l'air détaché. S'ensuivit donc un monologue vide de sens dans lequel il prenait autant pour un point de vu que pour l'autre et qui, visiblement, plut aux deux hommes. Il les salua donc poliment avant de quitter la pièce.

    Il n'avait pas dit ce qu'il pensait, mais c'était mieux ainsi. Parler de son père ainsi... cela le dégouttait. Un argument... une simple variable dans un débat futile qui n'avait même pas lieu d'être. Tout cela était encre trop récent. Mais il ne pouvait pas leur en vouloir de l'utiliser ainsi. Pour ceux, c'était un fait. Un événement, malheureux certes, mais rien de plus qu'un événement. Alors que pour Albus, c'était une partie de son univers, de son monde, qui s'était effondré le 29 février 2025...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Sam 5 Mai - 0:43

Après presque deux ans d'existence de Morsmordre, j'ai enfin mes deux frères. :111:
Je te valide, ton rp est très bien sauf que tu n'as pas parlé de moi vilain tu peux aller faire ta présentation. :13:

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Sam 5 Mai - 1:25

Merci bien ! Ne t’inquiète pas, je parlerai de toi dans ma présentation :1:

Deux frères dans la même semaine en plus...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Sam 5 Mai - 1:30

Ouais t'as intérêt tiens :4:
Si tu as besoin d'aide, un petit mp hein :95:

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Sam 5 Mai - 1:34

Ok merci :1:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 9 Mai - 6:30


Pseudonyme ✎ Mily
Découverte du forum ✎ Par PRD il me semble, je n'y vais pas souvent mais on y fait de belles découvertes (a)
Demande ✎ Alice Lilianne Londubat
Sujet correspondant ✎ Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?



Alice Londubat se trouvait comme tous les jours depuis le début de cette année dans l’établissement qui s’occupait des recherches astronomique car depuis qu’elle avait quitté Poudlard, elle avait trouvé sa voie, cette d’être astrologue. Alors que beaucoup de personnes de son entourage voulaient devenirs aurors ou médecins, Alice avait choisis une voie qui lui irait bien mieux que toutes les autres. Elle était en formation pour quelques temps mais toutes les personnes travaillant dans ces bureaux la considéraient désormais comme l’une des leurs. Elle ne savait peut-être pas tout mais les livres avaient toujours étaient ses plus grands amis et à défaut d’un courage de Gryffondor, elle avait hérité de la mémoire de sa mère. Alice devait rentrer chez elle dans quelques minutes, après avoir rangé quelques livres qu’elle avait lu la veille. Les livres étaient les rares objets qui ne tombaient pas une fois sur deux de ses mains, la probabilité était plutôt d’une fois sur cinq avec les livres. Alors qu’elle poussait un soupir de soulagement une fois qu’ils furent tous à leur place elle entendit des pas derrière elle et se retourna brusquement prête à sortir sa baguette. Mais Alice s’inquiétait beaucoup trop vite, elle était une peureuse née et elle le savait. Son collègue s’avança gentiment vers elle en lui disant : « On a une réunion ce soir Alice, il faut que tu restes. » Il savait vraiment comment l’aborder avec cet air gentil et rassurant. Sans cela, surtout devant des personnes qu’elle connaissait peu, Alice se braquait très vite à cause de sa très grande timidité. D’après Rose, sa meilleure amie, c’était son plus grand défaut, ça et le fait de faire tomber la moindre chose qui lui passait dans les mains. Elle lui disait souvent qu’elles avaient de la chance d’être des sorcières car pour les moldus, une fois cassé, on ne peut pas toujours le réparer. « Merci beaucoup John. » Lui dit-elle en le laissant faire demi-tour. Si elle était coincée pour une réunion, autant aller chercher quelque chose à manger en bas et revenir ensuite se mettre quelque part en attendant l’heure de cette fameuse réunion avec un bon livre. Alice partait du principe qu’elle pouvait toujours apprendre de nouvelles choses lors d’une réunion alors après tout pourquoi pas ? Et puis personne ne l’attendait, à part la lettre quotidienne de sa mère lui donnant des nouvelles de son père surtout et lui demandant des siennes. Descendant les quelques marches qui menaient vers le distributeur de petites choses à grignoter, Alice mit une pièce à l’intérieur et prit ce qu’elle voulait. Comme d’habitude, elle avait une bouteille en plastique et quelques bonbons empaquetés qui finirent par lui échapper des mains quelques pas plus loin. Elle y était tellement habituée maintenant qu’elle n’y faisait plus attention. Elle passa devant quelques personnes qui ne semblèrent pas la voir et monta sur le toit arrangé pour l’observation du ciel. C’était à cet endroit qu’elle se sentait le mieux, qu’elle pouvait oublier ce qu’il se passait dans le monde et sa petite vie désastreuse …

Mangeant quelques bonbons, elle resta là un moment toute seule à rêver quand deux voix se firent entendre. Elle en connaissait une, l’autre lui était complètement inconnue. Se tournant, elle vit rapidement l’homme qui lui conseillait des lectures tous les jours et une autre personne qui d’après ses paroles devait être un auror. « Ecoute moi Marc, on est vraiment dans la merde. Le ministère et Poudlard sont aux mains des mangemorts, Potter est mort alors qu’est-ce qu’on fait nous maintenant ? » Son ami le regarda inquiet en disant : « On doit faire quelque chose, on ne peut pas laisser le monde vivre comme cela encore une fois. Tu as vécu les années de paix, quel prix sommes-nous prêts à payer pour les vivre de nouveau ? » Alice entendait ce genre de conversations assez souvent. Chez elle, dans sa famille surtout, tout le monde en parlait. Harry Potter … Son père le connaissait très bien, ils étaient de très bons amis et Alice pouvait voir dans les yeux de son père, même après la mort de celui-ci qu’il lui serait toujours loyal, peu importe ce qui s’était passé. Comme tout le monde dans le monde magique, Alice Londubat avait appris ce qu’il s’était passé pendant la guerre et puis le reste elle l’avait appris de son père, des Potter et des Weasley. La blondinette les connaissait pratiquement tous, plus ou moins bien mais elle les admirait. Lorsque la Grande Inquisitrice avait fait son entrée à Poudlard, ils avaient été les premiers à ne pas la laisser faire, à multiplier les farces et à se prendre les punitions. Alice n’avait pas été à Gryffondor mais à Poufsouffle et elle avait beaucoup aimé sa maison mais elle n’était pas courageuse, elle était timide et peureuse, tout ce qu’il ne faut pas en temps de guerre pas vrai ? Les années de la Grande Inquisitrice à Poudlard avaient été un supplice pour Alice car sa maison était le bouc-émissaire de celle-ci et son nom de famille était Londubat, apparemment son père et elle avaient eu des histoires dans le passé. Terrifiée, Alice avait vécu ces années là dans la peur mais heureusement Rose avait été là comme d’habitude mais elle ne s’était jamais sentie aussi bien que depuis qu’elle en était partis. Le danger rodait peut-être mais elle ne voyait pas vraiment l’intérêt qu’aurait quelqu’un à s’en prendre à elle. Au fond, Alice savait que son père attendait plus ou moins qu’elle rejoigne l’Ordre comme lui et sa femme l’ont fait dès sa renaissance mais se font-ils vraiment des illusions à ce point là ? Jamais Alice ne se voyait capable de rejoindre cette organisation, elle se sentait incapable et terrifiée et ça, tout le monde le savait. La mort d’Harry n’avait pas arrangé les choses loin de là … C’est le paquet de bonbons qu’elle tomba par terre qui fit remarquer sa présence aux deux hommes. Celui qu’elle connaissait, Marc lui demanda alors : « Qu’est-ce que tu en penses petite ? » Prise par surprise, Alice ne savait quoi dire et elle savait que le rouge était en train de lui monter aux joues. Personne ne lui demandait jamais son avis en réalité et la prendre par surprise était une mauvaise chose … « Je … Je … pe … » Elle baissa la tête en se maudissant. Pourquoi devait-elle se braquer de cette manière à chaque fois. Tout le monde attendait d’elle au moins une opinion, son père faisait partis des héros de la guerre après tout non ? Et il avait son âge à cette époque là … Relevant doucement la tête, Alice dit : « Le mal ne peut pas gagner, seul l’amour peut triompher, c’est ce que mon père m’a toujours dis. » Pourquoi avait-elle dis cela alors que c’était un peu hors de propos pour l’instant ? Mais l’amour comme première arme était quelque chose que Neville Londubat avait inculqué à sa fille depuis qu’elle avait appris à parler. Apparemment, c’était quelque chose qu’Harry lui avait dis un jour quelques temps après la guerre. Si seulement cette arme pouvait les faire triompher encore une fois … Baissant de nouveau le visage, Alice attrapa sa baguette et en un mouvement tous les bonbons se retrouvèrent dans le paquet et dans sa main. Sans un mot de plus, elle tourna les talons se maudissant toujours. Si seulement elle avait les capacité et elle était courageuse, elle n’hésiterait pas à choisir son camp, celui de son père, celui du bien.

Merci de considérer ma candidature I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 9 Mai - 8:23

Ah, Alice, c'est Bubus qui va être content.
Ta candidature est parfaite, rien à dire. Tu peux commencer ta présentation et venir te faire bizuter dans le flood.

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 9 Mai - 8:27

Oh merci
Je file vite à ma fiche et je suis contente de faire des heureux (a)
Je passerai dans le flood à l'occasion aussi Laughing
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« When has justice ever been as simple as a rulebook ? »



Be happy !

Messages : 55

Points : 0
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Jane ; Tumblr

Age RPG : 19 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : Time can't be rewritten
My rules
I'll be your sky

Truc en plus : Être une Weasley
Doubles-Comptes : Aucuns



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Mer 16 Mai - 13:00


Pseudonyme ✎ Sweetie
Découverte du forum ✎ En cherchant sur Google
Demande ✎ Rose Capucine Weasley
Sujet correspondant ✎ Vous auriez bien aimé que ce soit fini. Mais voilà, en fin de journée, un collègue vient vous voir alors que vous vous apprêtez à rentrer chez vous, et vous dit qu'il y a une réunion dans moins d'une heure. Pas de pot, vous devez rester ici. Plus ou moins heureux, vous allez vous asseoir un peu plus loin avec une boisson et de quoi manger pour passer le temps, quand soudainement un bruit de dispute attire votre attention. Très intéressé, vous écoutez pour vous rendre compte que ce sont deux personnes qui se disputent sur la situation politique dans le monde. Et d'un coup, eux aussi s'aperçoivent qu'ils ont un spectateur, et voilà qu'ils vous prennent à parti ... Quelle sera votre réaction ?


Encore une de ces journées longues et ennuyeuses au boulot. Non pas que Rose n'aime pas son travail, elle le trouve vraiment passionnant et si... Dangereux parfois. S'occuper de Dragons c'est un travail excitant, mais qui demande beaucoup de courage. Hé oui s'occuper de ces grosses bestioles si fascinantes peut faire peur. Travail fortement déconseillé aux peureux et aux cardiaques qui pourraient faire un infarctus en voyant la puissance de ces créatures, leur force et leur présence qui a quelque chose de noble. Oui Rose tenait son amour pour les Dragons d'un de ses nombreux oncles qui lui avait transmit sa passion. Elle aimait à la folie ces bébêtes, depuis son plus jeune âge elle voulait s'occuper des Dragons et aujourd'hui enfin elle consacrait sa vie à ça... Enfin pas tout à fait, elle est encore en formation, mais bientôt Rose fera vraiment ce travail. Même si pour l'instant toutes ces histoires avec les elfes de maison et les gobelins rendent les choses difficiles à Gringotts, Rose ne perd pas le moral et continu tant bien que mal sa formation. Bref pour en revenir à notre dure journée de boulot, la rouquine venait de finir et se préparait pour rentrer enfin chez elle. Ses yeux se fermaient petit à petit sous l'effet de la fatigue accumulée depuis plusieurs jours. En effet la jeune fille avait de plus en plus de mal à dormir le soir. Penser que son frère et tous ses cousins/cousines étaient loin de leur famille à Poudlard sans possibilité de les voir la rendait malade et insomniaque.

Ainsi à moitié zombi Rose enfila son manteau, prête à rentrer chez elle espérant pouvoir dormir comme un bébé quand un de ses collègues vint la voir pour lui annoncer qu'une réunion allait avoir lieu dans une trentaine de minutes.

ROSEOh c'est pas vrai... Pourquoi maintenant ! On peut pas la repousser à demain ? Non vraiment aujourd'hui je suis au bord du rouleau je sens que je vais tomber de fatigue si je ne rentre pas. Il faut que je dorme sérieusement, faut que je trouve n'importe quel moyen pour dormir... Ou pour rester éveillée pendant la réunion. Rha c'est vraiment pas juste ! Tant pis alors je vais me poser quelque part en attendant. Merci de m'avoir prévenu !

Bien qu'à moitié morte... Non il ne faut pas dire ça, Rose a horreur de ce mot. Maintenant plus que jamais la jeune Weasley déteste la mort pour lui avoir pris un être cher, elle la méprise et lui crache à la figure. Cette sal*pe.
Donc je disais que bien qu'à moitié dans les vapes la rouquine s'arrêta prendre une bière au beurre... En fait elle ne savait même pas ce qu'elle avait pris, tant pis tant que c'était buvable et que ça lui permettait de rester éveillée c'est bon. Assisse à une table elle ne put s'empêcher d'écouter la conversation de deux de ses collègues un peu plus loin tapis dans l'ombre. Oh la rouquine savait de quoi ils parlaient, le rumeurs sur Voldemort, les mangemorts qui ont pris le pouvoir, cette inquisitrice enquiquineuse de première... Rose connaissait déjà toutes ces choses qui l'énervaient au plus haut point. Elle se souvenait de son époque à Poudlard quand Ombrage est apparu, hum ce qu'elle avait fait pour défier ce crapaud qui pourrissait l'existence de tous les élèves. Jamais Rose n'a laissé Dolores lui dicter sa conduite, personne ne pourra jamais lui dire comment elle doit être ! Rose Capucine Weasley est une femme libre, indépendante et rebelle ! Et même toutes ces heures de colle, toutes ces marques sur sa main ne l'avaient arrêté, les Potter-Weasley ou comment être les leaders rebelles de la révolution. Oh oui Rose savait ce que les pauvres élèves enduraient à Poudlard, elle priait juste chaque soir pour qu'il n'arrive rien de mal aux gens qu'elle aimait.

La conversation de ces messieurs était presque ennuyante à la longue, bien qu'elle parle de tout ce qui se passe dans le monde des sorciers, Rose était comme absente depuis ce jour où ils l'avaient pris. C'était comme si elle ne faisait plus vraiment partie de ce monde. D'ailleurs il lui arrive de se demander parfois si l'Ordre en valait encore la peine, maintenant qu'un de ses piliers s'est effondré.

Les minutes passaient et elle ne se rendait même pas compte qu'elle n'avait pas détaché son regard de ses collègues une seconde jusqu'à ce que l'un d'entre eux lui adresse la parole.

PHILLIPDites-moi Weasley notre conversation vous intéresse autant ?

ROSEPardon ? Oh non je ne voulais pas vous déranger !

MICHAELLe fait est que c'est le cas. Alors que pensez-vous de cette situation ? Vous croyez qu'on pourra s'en sortir ? Que les choses redeviendront comme avant ?

ROSEFranchement je n'en ai aucune idée. J'espère bien que tout va rentrer dans l'ordre... C'est ce que nous souhaitons tous finalement. Même si les choses semblent sombres il faut voir le bon côté. Il y a toujours une solution aux problèmes même si ceux-là sont quasi impossible à résoudre, il y a forcément une solution.

Ces derniers se regardèrent un moment, comme s'ils hésitaient à parler. Comme si leur phrase pouvait blesser notre jeune Rose jusqu'au plus profond de son âme. Après une minute de réflexion ils se décidèrent.

PHILLIPEt... Pensez-vous qu'on puisse réussir sans Potter ? Je veux dire, l'espoir de tous sorciers voulant leur liberté s'est éteint... C'est un immense choc pour nous ! Mettez-vous à notre place mademoiselle, nous contions tous sur lui et il nous a en quelques sortes abandonné et...

Rose se leva violemment et frappa la table de ses mains, s'en était assez elle ne voulait plus entendre un seul mot concernant son oncle sortir de la bouche de ce... Vieux chauve ne pensant qu'à sa poire ! Les fusillant du regard la rouquine s'en fichait pas mal des gens autour qui les observaient d'un oeil curieux et déconcerté.

ROSECa suffit ! Pour qui vous vous prenez ? De quel droit vous parlez de lui comme ça ? Vous ne savez rien, ABSOLUMENT RIEN ! Dehors il y a des gens qui agissent pour garder leur liberté comme vous dites. Des gens prêts à d'énormes sacrifices pour sauver ceux qu'ils aiment ! Alors, au lieu de passer votre temps à vous plaindre en pensant à votre petite personne, agissez ! Ha hé aussi ne généralisez pas, VOUS pensez comme ça mais pas les autres !

Redressant la tête fièrement elle quitta le pub ravit d'avoir déballé son sac. Rose n'est pas quelqu'un de méchant ou de violent, mais quand on s'attaque à sa famille c'est fichu. Sa famille on ne la critique pas, on ne dit pas de choses fausses et mauvaises sur les Potter-Weasley ! Si vous voulez continuer à vivre tenez votre langue parce que la jeune Rose, elle, ne se gênera pas pour vous remettre à votre place même si pour ça elle doit faire preuve d'une franchise vraiment violente et tranchante.
Ha cette petite monté de nerfs lui avait fait le plus grand bien, Rose était enfin mieux réveillée.

Voici mon test, en espérant qu'il soit assez bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Alles & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Jeu 17 Mai - 0:49

Bon le staff me répond pas donc je décide toute seule.

Hello Sweetie Bienvenue sur le forum ! Pour commencer, tu n'es pas obligée de censurer les gros mots, on ne se gêne pas pour en dire par ici. Je pense que tu as bien cerné le caractère de Rose, et ton rp est très bien. Je t'invite donc à faire ta présentation, parce que je te pré-valide !

Si tu as la moindre question, ma boîte mp t'es ouverte. Quand tu seras validée, je t'invite à venir participer à la toute nouvelle intrigue du forum, je viens à peine d'en lancer les inscriptions. Tu peux aussi passer le temps dans le flood, on ne mange pas les nouveaux.

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com

avatar

« When has justice ever been as simple as a rulebook ? »



Be happy !

Messages : 55

Points : 0
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Jane ; Tumblr

Age RPG : 19 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : Time can't be rewritten
My rules
I'll be your sky

Truc en plus : Être une Weasley
Doubles-Comptes : Aucuns



MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    Jeu 17 Mai - 6:00

Oh oui Le Hello Sweetie est tellement tentant ^.^
J'y go faire la fiche alors !
Pour les insultes c'est juste une habitude que j'ai et qui doit disparaitre Smiley n'ayant absolument aucun rapport, mais je l'aime bien *sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.    

Revenir en haut Aller en bas
 

ADOPTION ϟ Prendre un personnage vacant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « ANNEXE 2. » :: Have you seen this Wizard ?-