Partagez | 
 

 La Gazette du Sorcier ▬ Interview exclusive de la ministre de la magie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »



Messages : 23

Points : 0
Avatar : Corbeau.
Crédits : Inconnu // Barda.

Age RPG : Vieux.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre





MessageSujet: La Gazette du Sorcier ▬ Interview exclusive de la ministre de la magie.   Mer 6 Avr - 1:45

Après l’accident tragique qui s’est produit durant le carnaval de Pré au Lard, organisé par le ministère de la magie, nous avons réussi à interviewer la ministre de la magie, Svetlana K. Bielova pour lui demander son ressenti et ses impressions, en tant que chef du gouvernement, à charge des évènements actuels.

Bonjour, mademoiselle la ministre, merci de nous recevoir dans votre bureau.
Mais je vous en prie, c’est tout naturel, il faut bien tenir les lecteurs informés de ce qu’il se passe au gouvernement, vous ne croyez pas ?

Bien sûr ! Pour commencer cette interview, nous aimerions revenir sur le carnaval qui a tourné à la catastrophe, et dont la sécurité était assurée par le ministère de la magie. Pouvez-vous nous en dire plus sur la fameuse protection mise en place ?
Outre le fait que chaque invité était démuni de sa baguette magique, pour éviter les attaques magiques, tous les Aurors étaient présents sur les lieux pour minimiser les éventuels débordements entre élèves. De même, quelques membres de ma garde rapprochée – désignée par le chef de la brigade d’intervention magique – ainsi que les professeurs de Poudlard et moi-même étions équipés de nos baguettes magiques. Des sortilèges anti-intrusion avaient été lancés, on vérifiait aussi que chaque personne ne possède pas d’armes ou d’objets dangereux.

Et les torches ayant provoqué l’incendie ?
Au départ, de la simple décoration, quelque chose pour faire joli. Chaque torche était éloignée de sa semblable par un écart décidé par les Aurors, et étaient également éloignées des bâtiments proches pour éviter un incendie par chaleur. De même, le grand feu de joie installé au centre du village n’était là qu’à titre décoratif, comme c’est le cas dans tout carnaval. Evidemment, personne ne pouvait prévoir que quelqu’un les renverserait avec assez de force pour les faire tomber en effet domino, mettant le feu aux lieux en moins de temps qu’il n’en faut pour dire Quidditch …

La famille River, de même que la famille Prewett – et d’autres familles que nous ne nommerons pas parce qu’elles le refusent ou parce qu’elles ne se sont pas dévoilées – ont porté plainte contre ce jeune élève. Avez-vous quelque chose à dire à ce propos ?
Non. Je n’ai pas à m’interposer dans cette histoire, que ce soit à titre personnel ou professionnel. Si les River veulent porter plainte pour la mise en danger excessive de leur fille, je n’ai rien à dire. Je tiens juste à démentir le fait que les Prewett portent plainte, il semblerait que le mère de la jeune demoiselle morte dans l’incendie – toutes mes condoléances à la famille – ait décidé de retirer sa plainte.

Des rumeurs disent que vous comptez engager des poursuites contre l’élève qui a provoqué cet incendie. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Oui, je compte engager un avocat contre ce jeune étudiant, mais à titre personnel seulement. En effet, mes petites sœurs – dont ma pupille – et mon petit frère étaient présents lors de cet incendie, et si l’une d’entre elles a pu être sorti d’ici sans encombres, il n’en va pas de même pour les deux autres, puisque j’ai du aller les chercher dans les flammes. Si je ne peux pas porter plainte au nom de mon petit frère, qui n’est pas sous ma responsabilité, je compte bien obtenir un dédommagement au nom de ma jeune pupille, ne serait-ce que moral.

L’étudiant était préfet, et vous lui avez retiré son poste. Depuis, de nombreuses personnes affirment que vous avez beaucoup trop de pouvoir à Poudlard, et que le poste de préfète de votre sœur n’y est pas pour rien …
Le poste de ma sœur n’a rien à voir avec moi, je n’ai pas le pouvoir de nommer des préfets comme ça, c’est un privilège de l’administration de l’école de sorcellerie. Je réfute les allégations disant que j’aurais graissé la patte de l’école pour le poste de ma sœur, puisque je considère moi-même qu’il faut mériter un insigne pour l’obtenir. Si ma pupille a eu son insigne, c’est que le corps enseignant de l’école a jugé qu’elle en était digne. Quant au jeune préfet qui a perdu son poste, pensez-vous vraiment qu’il en soit digne, après avoir provoqué un incendie, tué une jeune fille et mis la vie de ses camarades en danger ? Pas moi, raison pour laquelle je me suis permise d’user de mon autorité de ministre de la magie pour lui faire retirer son insigne.

Vous êtes donc très pointilleuse du règlement et de l’autorité. Etiez-vous pareille en tant qu’élève, ou avez-vous quelques infractions à votre vécu ?
C’est plus difficile à expliquer, c’est un changement radical de mentalités. Poudlard a un règlement assez doux comparé à Durmstrang, sans vouloir juger. Durant ma scolarité, on ne prenait pas quelques heures de colles quand on faisait l’école buissonnière, ou qu’on était attrapé en-dehors de la salle commune après le couvre-feu. Bien sûr, malgré les risques il m’arrivait de faire quelques frasques avec mes amis, rien de bien méchant. Mais j’estime avoir été assez sérieuse, à tel point que j’ai fini préfète de ma maison, puis préfète en chef la dernière année d’étude.

Croyez-vous aux rumeurs qui disent que les mangemorts seraient de retour, sous la férule de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ?
Non, pas du tout. Je suis une personne assez rationnelle, je vois la vérité quand on me la montre sous les yeux, avec les preuves qui vont avec. Pour que je croie au retour des mangemorts, commencez d’abord par m’apporter un des leurs, avec son tatouage bien visible sur le bras. Alors, et seulement alors, je croirais au retour du Seigneur des Ténèbres. Mais mon devoir est de rassurer la population, j’essaye donc de faire passer des lois pour que les gens ne cèdent pas à la panique. Après tout, c’est pour ça que j’ai été élue.

Pourtant, des gens disent qu’il existerait une organisation d’élèves, à Poudlard, créés par les mangemorts, ayant pour but de les enrôler dès l’école …
Faux. La représentante officielle du ministère de la magie à Poudlard, nommée après la manifestation étudiante, me certifie qu’il ne se passe rien à Poudlard, si ce n’est une certaine tension après le carnaval, concentrée essentiellement sur l’étudiant responsable du massacre.

Et le prétendu retour de l’Ordre du Phénix ?
Oui, ça j’y crois, après tout des signes évidents montrent que l’Ordre du Phénix est de retour. Je pense qu’ils s’inquiètent pour rien, mais si jamais le retour du Seigneur des Ténèbres était véridique, j’espère que je pourrais compter sur le soutien des membres de l’Ordre pour m’aider dans ma lutte, vu qu’ils se sont montrés très efficace la fois précédente.

Tout comme on dit qu’il y a un groupe de pro-mangemorts, certains disent qu’il existerait un groupe pro-Phénix à Poudlard, qu’en pensez-vous ?
Je vous le répète, l’envoyée du ministère ne m’a rien communiqué à ce sujet, et étant donné que j’ai toute confiance en elle, je ne vois pas pourquoi elle me mentirait.

Une dernière question. Ne craignez-vous pas que la présence des gardiens d’Azkaban à Poudlard mette en danger la vie des élèves ? Les parents sont révoltés par cette décision, ils craignent que les Détraqueurs ne s’attaquent à leurs enfants …
J’essaye de ne pas aller en contradiction avec ce que pensent les parents, mais là vous savez, je pense que Poudlard a vraiment dépassé les bornes. Une manifestation pour le retour d’un élève et d’un professeur, je ne vous mentirai pas en disant que j’adhérais également à cette idée, et pas seulement parce que l’élève renvoyée se trouvait être ma pupille. Mais là, franchement, on parle d’un élève assassiné dans les murs du château, alors je me fiche bien de ce que peuvent penser les parents d’élèves. Après un assassinat, il peut y en avoir un autre, alors autant envoyer tout de suite les gardiens d’Azkaban pour intimider les criminels. De toute manière, comme je me borne à le répéter, personne ne risque rien tant que le règlement de Poudlard est respecté. De plus, je ne suis pas inconsciente, les Détraqueurs ont reçu l’interdiction formelle d’utiliser leur baiser, sous peine de désintégration immédiate.

Bien, merci pour vos réponses, mademoiselle la ministre.
Mais il n’y a pas de quoi, c’est toujours un plaisir.

Propos recueillis par Lena K. Kitaëv, rédactrice en chef de La Gagette du Sorcier.

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Gazette du Sorcier ▬ Interview exclusive de la ministre de la magie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « PREAMBULE. » :: Panneau d'Affichage. :: Journal.-