Partagez | 
 

 La Gazette du Sorcier ★ Renvois fracassants à Poudlard !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »



Messages : 23

Points : 0
Avatar : Corbeau.
Crédits : Inconnu // Barda.

Age RPG : Vieux.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre





MessageSujet: La Gazette du Sorcier ★ Renvois fracassants à Poudlard !   Dim 21 Nov - 12:53

RENVOIS FRACASSANTS A POUDLARD
Poudlard s'emballe, la directrice dérape ... Rien ne va plus au château !


En cette fin de mois de Janvier, Poudlard a encore frappé. Alors qu’on pensait que le château obéissait maintenant sagement au ministère et à la force publique, les élèves ont frappé un grand coup, et d’une manière réellement époustouflante. Une fête illégale, dans les cachots de Poudlard, qui a failli très mal tourner, mais qui s’est arrêtée aussi sec quand une élève courageuse et respectueuse du ministère, Emmie Leanne, est allée voir la directrice pour la mettre au courant. La mère de cette dernière, Ellen Leanne, n’a malheureusement pas trouvé le temps de répondre à nos journalistes, mais son père, Jamie Leanne, a accepté avec déférence et cordialité de parler de sa fille, cadette de la famille. « Dans ma famille, a-t-il dit à nos journalistes, nous sommes très pointilleux sur l’ordre social et le respect de la loi. Aussi suis-je très fier d’apprendre que ma fille a contribué au respect des lois à Poudlard ; cela prouve, pour moi, que ma femme et moi l’avons bien éduqué, et qu’elle a su rester honnête dans une circonstance difficile. » Leur fille, pour sa part, nous a vaguement signalé qu'elle ne pensait pas que cela prendrait cette tournure. « J'ai fait ça pour me venger d'un élève qui avait apporté de la drogue, j'ai passé deux ou trois heures à faire une overdose. Mais vraiment, je ne pensais vraiment pas que ça conduirait à des renvois ... Sinon, je pense que j'aurais réfléchi plus sérieusement, vous pouvez me croire ... » Ca fleure la contradiction, là !

Mais qui sont nos renvoyés du moment ? Nul autre que Ted Lupin, ancien professeur de métamorphoses, en premier lieu. Pour ceux que ça intéresse, le poste est vacant ! Quand nous sommes venus le voir pour lui demander ses impressions, l’ancien professeur a placidement accepté de nous répondre autour d’une chope de bière, dans l’ambiance feutrée du Chaudron Baveur. « Oh, vous savez, nous a-t-il dit avec un grand sourire confiant, je suis certain de retourner rapidement à Poudlard. La directrice ne trouvera pas de remplaçant pour mon poste et elle sera forcée de me rappeler. De plus, ajoute-t-il après avoir bu sa bière, les élèves m’aiment beaucoup, je suis sûr qu’ils ne vont pas me laisser partir aussi facilement. Regardez bien en direction de Poudlard, il va se passer de nouvelles choses. » Merci du conseil, monsieur Lupin, nous le suivrons très attentivement, notre œil restera braqué sur le château ! La seconde renvoyée du château est Charlie Black, gérante de la boutique d’animaux du Chemin de Traverse, qui a également accepté de nous recevoir dans sa boutique. « De toute manière, cette école est une maison de fous, nous dit-elle de but en blanc en caressant un chat isabelle. Les élèves y foutent le bordel, l’inquisitrice ne se fait absolument pas respecter, et ce n’est pas en pompant le sang des élèves avec ses plumes à sang qu’elle y arrivera. Je suis bien contente d’avoir quitté cet endroit rempli de décrets aussi stupides les uns que les autres, mais il faut avouer que je m’inquiète beaucoup pour la sécurité et l’avenir des élèves. Renvoyer ce prof était débile, il va se passer quelque chose de méchant à Poudlard. » Bien … Gardons bien nos yeux sur le château !

Et la troisième renvoyée ? Aleera Bielova, fille d’Ivan Bielova, richissime homme d’affaires, mais surtout sœur de Svetlana Bielova, la ministre intérimaire de la magie ! Nous sommes allés interroger le premier, qui nous a décrit sa fille comme « Indigne, folle à lier, franchement ça ne m’étonne pas que l’envoyée du ministère ait décidé de renvoyer cette mauvaise graine. Cette gamine est une dépravée, une mauvaise graine, une anarchiste qui ne fera rien de sa vie. » Charmant paternel … A tout hasard, nous sommes allés demander un entretien à notre ministre, qui a déporté notre rendez-vous en l’acceptant toutefois. Invités dans la luxueuse demeure de notre jeune ministre intérimaire, nous sommes tombés sur la concernée, qui a accepté, elle aussi, de glisser quelques mots dans notre article. « Je me fiche d’avoir été renvoyée, nous avoue-t-elle avec un grand sourire, puisque je sais très bien que je réintègrerai Poudlard rapidement. La directrice a fait une grosse bêtise en me renvoyant, elle risque de s’en rendre vite compte. Je suis certaine qu’en Mars, je ferai mon retour à l’école des sorciers. » Eh bien, cela nous fait trois personnes certaines que ça va bouger à Poudlard ! Et la ministre, elle aussi, semble persuadée de cet état de fait … Dès son retour, elle a accepté de nous parler de sa jeune pupille, qu’elle a pris sous son aile depuis que leur père l’a mise dehors. « La situation à Poudlard devient inconcevable. Si je deviens ministre de la magie, je me déplacerai jusqu’au château pour dire à Dolores Ombrage ma façon de penser, et cela risque de ne pas lui plaire. Je reçois chaque jour des hiboux de parents d’élèves révoltés à l’idée qu’on puisse pomper du sang comme ça à leurs enfants, je commence à être fatiguée de devoir répondre des actes de cette incapable. » Eh bien … Tout à trac, nous demandons les noms de ces parents d’élèves, et la ministre intérimaire accepte de nous donner la liste des plaignants. Nous sommes donc allés les interroger …

Parmi eux, nous comptons le nom d’Harry et Ginny Potter. Si le premier a décliné notre demande en arguant son manque de temps, il nous a orienté vers sa femme, poursuiveuse célèbre des Harpies de Holyhead, qui a accepté de cesser son entraînement pour répondre à notre article. « Ombrage est une pauvre tarée, déjà quand j’étais à Poudlard elle appliquait ses principes révoltants. Le ministère doit être complètement malade pour permettre à cette femme de maltraiter ainsi les élèves dont elle est sensée assurer la sécurité ! » « Exact, nous rétorque Gwenog Jones, qui s’est invitée, à notre plus grande joie, à notre article, si j’avais été parente d’élève, je me serais déplacée jusqu’à Poudlard pour lui apprendre ce que je pensais d’elle, et pas seulement avec des mots. » Connaissant l’impétuosité de la capitaine des Harpies, cela risque de ne pas faire du bien à la directrice de Poudlard … Une mère d’élève, souhaitant rester dans l’anonymat par peur de représailles, a également accepté de répondre à notre article. « J’en ai plus qu’assez de l’incompétence du ministère, nous dit-elle, et recevoir des lettres de ma fille me disant qu’elle est criblée de punitions parce que sa cravate est mal nouée me révolte ! Cette attitude est inqualifiable ! » D’autres parents d’élèves, comme Drago Malefoy, disent au contraire que « L’attitude du ministère est la meilleure, il était grand temps de faire revenir le calme dans cette école de fous. Il est normal que l’inquisitrice rencontre des difficultés, mais les mauvaises herbes, ça s’arrache. » Un de nos collègues journalistes, Irvin Raven, a lui aussi répliqué que « Si ça peut remettre mon dépravé de fils sur le droit chemin … De toute manière, le ministère représente la loi, il serait grand temps que les anarchistes de Poudlard se rendent compte que leur avenir est en jeu. »

La directrice de Poudlard, Dolores Ombrage, nous a pour sa part dit que « Je suis confiante dans les méthodes que j’emploie, et la loi du ministère doit être appliquée. Si personne ne fait rien, que va-t-il se passer ? Regardez ce qu’ils ont fait dans les cachots, voulez-vous vraiment qu’ils refassent ça à grande ampleur dans le monde magique ? Non, et je compte bien mater ces drôles avant qu’il ne soit trop tard. » Les élèves, de leur côté, semblent beaucoup moins réceptifs aux discours du ministère. Nous avons interrogé quelques élèves pendant leur sortie à Pré au Lard, et certains ont accepté de nous répondre sans demander l'anonymat, comme la jeune Lily Potter, qui affirme très clairement que « Aleera est mon amie, le professeur Lupin est un des rares professeurs vraiment sympathiques de cette école, et nous sommes nombreux à penser cela. Je me fiche du nombre de punitions que je pourrai récolter, il est hors de question que l'acte inique de notre pseudo-directrice reste impuni. » Et quand nous lui demandons si elle a eu beaucoup de punitions, elle exhibe sa main droite couverte de cicatrices, et est rapidement imitée par ses deux amis, qui acceptent de prendre la parole. Nathan Raven - le dépravé et très charmant fils d'Irvin Raven, qui semble attirer pas mal de regards féminins, au grand dam de la jeune Lily qu'il tient "familièrement" par les épaules - assis à côté d'elle, reprend la parole juste après. « Je trouve ça simplement honteux. Nous sommes des élèves, et nous sommes traités comme des tôlards. Franchement, on n'a même pas besoin des Détraqueurs, notre pseudo-directrice se débrouille assez bien toute seule pour faire régner la terreur. » Et la jeune Meghan Prewett d'appuyer les dires de son camarade ... « On est traités comme des rien du tout. Vous trouvez ça normal qu'on nous pompe le sang litre par litre pour nous faire respecter des règles stupides ? Et pourquoi on n'aurait pas le droit de s'habiller comme on le veut, hein ? » La jeune Lucy Weasley, assise à la même table, n'a pas souhaité prendre part au débat, et s'est simplement contenté de dire que « Je suis d'accord avec eux, le renvoi du professeur Lupin va avoir des conséquences désastreuses, tout comme le renvoi d'Aleera, qui a eu le courage de dire tout haut ce que d'autres pensent tout bas. C'est regrettable d'en arriver là. » Un jeune Serdaigle, assis un peu plus loin, nous rejoint pour se présenter. Lysander Dragonneau semble rejoindre l'avis de ses camarades de classe. « Renvoyer notre prof, c'était une mauvaise idée. Jamais les élèves du château n'accepteront de laisser partir un professeur aussi gentil avec eux. Je pense que ça va mal finir. » Et alors que nous allons sortir, un Gryffondor nous accoste pour nous donner son point de vue. Le jeune Drake Carter semble avoir un avis opposé à ceux des autres. « Je pense que c'est une bonne chose, moi. D'accord, c'est vrai que le renvoi, c'est un peu poussif comme méthode, mais s'il faut ça pour assurer le respect des lois à Poudlard ... » « Mais toi c'est différent, balance du tac au tac Lily Potter, qui semble soutenue par ceux de sa table, tu n'es qu'un gros faux-cul de base, mon pauvre Carter. » Le Gryffondor assis à la table du dénommé Drake se présente. Derek Gray, qui pense également que ça va mal finir. « Ca pue, toute cette histoire. Le renvoi du prof, les élèves sur la corde raide, ce n'est pas une bonne chose pour finir sainement nos études ... » Les avis semblent véritablement partagés, mais une chose est sûre, à Poudlard, ça va secouer sous peu, on dirait !

Nous remercions tous ceux qui ont accepté de répondre à notre article, et nous gardons un œil vigilant sur Poudlard. Qui sait, peut-être va-t-il se passer de nouvelles choses, comme beaucoup de monde semble le penser ? Nous verrons ça avec le mois qui arrive ... Et il sera fort en surprises, c'est fort probable !

Lena Kitaëv,
Rédactrice en Chef de La Gazette du Sorcier.

Ajout de dernière minute !
Lily Potter, présente sur les lieux au moment du renvoi d'Aleera Bielova, a accepté de nous donner la réplique exacte de sa camarade, qu'elle avait noté sur une feuille. Pour ceux que ça intéresse, voilà la raison du renvoi de la soeur de notre ministre intérimaire, Svetlana Bielova ...

« Vous faites erreur, madame la Grande Inquisitrice de Poudlard ! Ce n’est pas le Ministère que je défie, mais bel et bien le monstre de cupidité et de graisse qui se trouve en face de moi ! Vous vous prétendez le Ministère à Poudlard ?! Ici, vous ne représenter rien d’autre que l’obésité Britannique ! Le symbole de la discipline en ces lieux ? Vous n’êtes rien d’autre que l’emblème des ravages de la cellulites, réincarné en rose bonbon ! Ce que vous ne saisissez pas, c’est que les jeunes d’aujourd’hui rechignent à se faire dicter leur conduite par une bonne femme incapable de lacer ses chaussures tant la graisse obstrue ses artères. Vous livrer le nom du deuxième organisateur de cette fête ? Madame, la lâcheté des Serpentard est aussi fictive que votre prétendu pouvoir ! Oh, mais que vois-je ? Serait-ce un rictus de colère qui déforme votre visage de crapaud ? Qu’allez-vous donc faire hein ? Me jeter un sort, devant touts ces témoins ? Me renvoyer, comme vous l’avez fait avec ce pauvre Lupin ? Pauvre de vous, vos gênes de Troll doivent être plus affirmées que je ne le pensais ! Comme vous l’avez si bien fait remarquer, ma sœur a bien plus de pouvoir que vous. Vos décisions me concernant ne seront qu’arbitraires, j’en ai peur … A BAS LA MAUDITE HARPIE GRAISSEUSE DE MES DEUX ! »

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Gazette du Sorcier ★ Renvois fracassants à Poudlard !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « PREAMBULE. » :: Panneau d'Affichage. :: Journal.-