Partagez | 
 

 Contexte de base ϟ N'aie pas pitié des morts. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Contexte de base ϟ N'aie pas pitié des morts. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 18 Juin - 5:16

« Les Reliques de la Mort. »

« Il l’a tué ! »
« Harry ! Notre héros ! »
« Transplanez, vite, fuyez ! »
« Attrapez-les, ne les laissez pas filer ! »
« Les mangemorts s’échappent, retenez-les ! »
« On se retrouvera, bande de crétins ! »

Le 2 mai 1998, la bataille de Poudlard sonne le glas des mangemorts. Le Lord, qui n’est plus protégé par ses horcruxes, perd la vie sous la baguette de Harry Potter. Après près d’un siècle de terreur, les sorciers peuvent à nouveau vivre dans la sérénité et l’harmonie. Dans l’allégresse générale, les mangemorts cagoulés transplanent les uns après les autres, échappant ainsi, pour la plupart, à la prison et la mort, jurant qu’ils reviendraient et qu’ils se vengeraient. Mais les sorciers ne les écoutent pas, enfin libérés du poids de la terreur et de la peur. Harry, Ron, Hermione, ainsi que Neville, décident de redoubler pour suivre une scolarité normale, et passer leurs ASPIC comme tout un chacun. Pendant cette année, le monde magique est purifié de sa magie noire, de par la nomination de Kinglsey Shacklebolt à la tête du ministère. L’ancien chef des Aurors lança une véritable traque aux mangemorts, pour tous les retrouver et les éliminer. Quand Harry sortit de Poudlard, le monde respirait un peu mieux, sans la noire influence des mages du Lord. Harry devint Auror, puis chef des Aurors. Ron, après avoir travaillé avec Georges, devint Auror à son tour. Et Hermione, après avoir levé le sort qu’elle avait jeté sur ses parents, travailla au ministère et supprima les lois pro sang-purs. A Poudlard, la nouvelle directrice est Minerva McGonagall, et la malédiction planant sur le poste de professeur de défense contre les forces du mal est enfin levé. Harry, lui, ne parle plus Fourchelang, et sa cicatrice arrête de le torturer sans cesse. Marié à Ginny, père de trois enfants et tonton comblé d’une foule de Weasley, le Survivant ne se doutait pas que le Lord préparait son retour. Car après tout, les morts ne reviennent pas à la vie … Non ?

Après avoir transplané pour quitter Poudlard en hâte après le grand combat, les mangemorts se dispersèrent, tentant de se fondre dans la foule, pour ne pas aller en prison. Seuls, quelques mangemorts continuèrent de se voir fréquemment, pour ruminer leur hargne contre l’Ordre, contre Potter, contre tous les sorciers. Mais que pouvaient-ils faire, avec leur maître mort et enterré ? Ce fut un de ces mangemorts, le jeune Drago Malefoy, qui trouva la solution. Leur maître avait vécu longtemps grâce à des horcruxes, non ? Si Harry était un horcruxe involontaire, et qu’il était revenu, alors une forme de vie du Lord devait bien se trouver quelque part, non ? Avec sa femme, Astoria Malefoy, et quelques mangemorts volontaires comme Pansy Parkinson, ils cherchèrent un moyen de faire revenir leur maître de cette zone de non-lieu. Ils cherchèrent … Et trouvèrent. Ils trouvèrent aussi un parent éloigné du Lord, qu’ils assassinèrent pour que le corps du défunt serve de réceptacle à l’âme de leur maître. Et quand ils furent sûrs que le monde avait oublié la menace mangemort, quand McGonagall laissa sa place, quand Shaklebolt mourut d’une mort douce … Alors, ils réincarnèrent leur maître, donnant chacun une part importante de leur sang pour que Lord Voldemort réapparaisse.




« Dix-neuf ans plus tard. »

« Je vous ai faite mander pour vous parler de Poudlard. Je connais votre amour pour les choses bien faites, et je pense que vous serez la plus à même pour vous occuper de cette école. Le conseil d’administration de l’école semble avoir été investi par des taupes, aussi j’aimerais vous muter à Poudlard pour que vous les débusquiez et que vous rameniez l’ordre en son sein. L’école n’est pas un lupanar, c’est un lieu d’apprentissage. Distraire les élèves et les détourner de leurs objectifs est stupide. Vous m’avez bien compris ? »
« Bien sûr, monsieur le ministre. Dois-je prendre des précautions particulières ? »
« A votre guise. Vous êtes maîtresse en ces lieux, vos pouvoirs outrepassent ceux des professeurs. Débusquez et matez les mauvais esprits, empêchez-les de se regrouper. Diviser pour mieux régner, vous connaissez le proverbe. »
« Oui, monsieur le ministre. »
« Bien. Alors à la prochaine rentrée, vous serez la grande inquisitrice de Poudlard. Ne me décevez pas. »

La date de retour de Lord Voldemort a de quoi être très explicite. Pensant que l’alignement des étoiles leur serait favorable, et comptant beaucoup sur la crédulité des sorciers, les trois mangemorts attendirent la fin de l’année 2012 pour ressusciter leur maître. Ce dernier, très affaibli par ces années passées dans cette zone obscure de non-lieu dont il ne se souvenait pourtant pas, passa une année entière chez les Malefoy, à reprendre peu à peu des forces. Les sorciers, eux, ignorants de tout cela, continuent à vivre normalement sans se douter de ce qui se trame dans l’ombre. Et pourtant, ça vaut la peine d’être vu ! Débarrassé de sa faiblesse passagère, le Lord rappelle à lui ses mangemorts, et nomme ses serviteurs les plus dévoués, ceux qui ont permis son retour, comme mangemorts de première classe. Lentement, mais sûrement, les serviteurs du mage noir recommencent à investir le monde magique, s’infiltrant dans le ministère, ou encore à Poudlard, dans l’unique but de saper les liens de l’autorité et les remplacer discrètement par la leur. Peu à peu, le monde est à nouveau aux mains des mages noirs, sans que personne ne se rende compte de rien. C’est en 2016 que, brusquement, le directeur de Poudlard est assassiné, le même jour que le ministre de la magie. C’est la panique, la débâcle, car au-dessus du ministère, comme au-dessus de Poudlard, flottent les marques des mangemorts, ce serpent entourant un crâne. Le Lord est de retour, et sa présence se fait bien sentir. Un nouveau ministre de la magie, un pantin du Lord, est nommé. Un nouveau directeur, un autre pantin, est choisi à Poudlard. Et de vieilles lois, instaurées lors de la Terreur, refont surface. Celle du dossier de sang, notamment, qui interdit à ceux en étant dépourvus d’aller à Poudlard, et donc de devenir un sorcier. Ou bien celle de l’obligation d’envoyer les enfants à Poudlard, sous peine de violences. Les nés-moldus n’ont plus accès au château … Et les élèves dudit château s’organisent pour mener la vie dure aux profs mangemorts.

En 2020, en plein milieu de l’année, le ministre de la magie décide que la situation à Poudlard a assez duré. Convoquant Dolores Ombrage, il eut une longue discussion avec elle, et quand elle sortit, elle était nommée Grande Inquisitrice de Poudlard, et avait comme tâche de traquer la rébellion, de s’en débarrasser. Elle intégra donc l’école l’année suivante, et refit passer ses anciens décrets, qui firent hurler de rage les élèves de Poudlard. Obligation de porter l’uniforme. Excentricité bannie du code vestimentaire. Dissolution de tous les groupes de Poudlard, étant également comptés les équipes de Quidditch. Et le pire de tous, celui qui provoqua un raz de marée dans Poudlard, ce fut le décret annonçant que le château étant un lieu de travail, le calme devait primer dans les couloirs, et que de fait, la musique, quelle qu’elle soit, était prohibée. Ce fut la première grosse manifestation de Poudlard qui accueillit une forte majorité des élèves, et, inquiète, l’inquisitrice mit au point une radio magique, que les élèves pourraient écouter. Mais, bien sûr, c’était elle qui filtrait et choisissait les musiques … Cette même année, l’Ordre du Phénix se recréa une nouvelle fois, faisant renaître de ses cendres le Chicaneur, magazine devenant rapidement illégal, ainsi que Potterveille, qui prit le nom très significatif de Radio Rocks. Radio et journal que les élèves de Poudlard ne se privèrent pas de suivre. Mais Ombrage, elle, avait repris les bonnes vieilles habitudes, et chaque contestataire, chaque manifestant, qui passait dans son bureau en ressortait avec un air hagard et une main qui pissait le sang, sans vouloir raconter ce qu’il s’y passait, murmurant avec horreur le mot plume à sang. Petit à petit, la pression retomba ; chacun ayant bien trop peur de se faire pomper le sang par une plume démoniaque. Mais en ce début d’année 2024, Poudlard est au bord de la révolution, et n’attend qu’un faux pas pour déchaîner sa colère …


Idée originale (c) JK Rowlings.
Concept et suite (c) Champi.
Reproduction formellement interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/
 

Contexte de base ϟ N'aie pas pitié des morts. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « PREAMBULE. » :: Règlement Intérieur. :: Apocryphes.-