Partagez | 
 

 Dans le Beau Monde.... • PV Canaan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



.

Messages : 605

Points : 0
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Blondie & tumblr & Liloo_59

Age RPG : 17 ans
Sang : Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Animagus (Panthère des neiges)
Doubles-Comptes : Dominique Weasley, Hugo H. Weasley, Cephei C. Kyros



MessageSujet: Dans le Beau Monde.... • PV Canaan   Sam 21 Juil - 10:27

Dans le Beau Monde

© uncleyou
Participants → Canaan Blackward & Thomas River (& Constance River ?)
Mois → Mai
Lieu → La pièce principale de la Cabane Hurlante
Moment → Aux alentours de minuit.




« Cher Tom,

J’espère que tu prépares bien tes ASPIC. Ta mère et moi attendons de ta part que tu n’aie pas de notes en dessous d’Effort Exceptionnel. Je te rappelle que ta sœur n’a eu que des
Optimals aux BUSES alors que tu n’en avais que 4. Tu n’as pas moins de capacité qu’elle, du moins j’ose l’espérer, tu es juste peu sérieux et peu studieux. Tu sais ce que je pense des personnes qui ne se donnent pas les moyens de réussir quand ils ont les capacités. Ne nous déçoit pas, je t’en prie.

Une deuxième chose, avant de te laisser à tes études. Ta mère a été agressée hier soir dans un petit village d’Ecosse. Elle s’y rendait afin d’arranger les derniers préparatifs d’un bal qu’elle organisait pour une cliente. Un malotru lui a jeté un sortilège qui l’a immobilisé et s’est ensuite amusé à la menacer. Il semblait dire que les River étaient un peu trop pro-Mangemort et qu’il fallait que cela cesse. Il l’a ensuite attaqué
physiquement. Il utilisait ses poings et ses pieds comme un vulgaire moldu…
J’espère que Moïra et toi vous ne vous faites pas trop d’ennemis, à Poudlard. Les River se doivent de rester apprécié par tout le monde, même ceux de sang moindre. Car le sang-souillé peut se montrer dangereux quand il le veut. La preuve avec l’agression de votre mère. Elle a été à Saint-Mangouste et quelques potions et sortilèges l’ont totalement guérie, ne vous inquiétez pas. Elle est sous le choc, par contre. Ce serait gentil de votre part, à toi et ta sœur, de lui écrire une lettre.
Quoiqu’il en soit, cette attaque contre votre mère se devra d’être réglée. Se faire des ennemis sans raison est inutile, mais une fois que l’on est agressé il faut faire comprendre que notre famille sait se défendre. On verra avec la justice… Cependant, je vous demande à tous les deux de ne pas ébruiter l’affaire. Je tiens à obtenir les informations et les preuves contre l’agresseur avant de porter plainte. Afin qu’il n’ait aucune chance de s’en sortir.

Travaille bien.

Père. »



Thomas écrasa une nouvelle fois la lettre dans son poing. Elle était arrivée il y a deux semaines mais l’effet que produisait sa lecture était toujours aussi vif. Le premier paragraphe était quelque peu irritant mais le serpent était trop habitué par ce genre de remarque qu’il était plus las qu’autre chose. Les comparaisons avec Moïra, Constance et lui devaient les subir à chaque instant.
C’était le deuxième paragraphe qui donnait à Tom envie de taper quelqu’un. Qu’on attaque sa mère, il s’en moquait. Cette dame était d’une froideur et d’une fausseté qui ne permettait pas que ses enfants lui soient réellement attachés. Mais que quelqu’un ose s’attaquer à un River, en pleine journée et en pleine rue ! C’était comme si un lapin s’attaquait à un loup dans la forêt, réussissait à l’assommer et repartait tout innocent sans la moindre égratignure. Le reste de la meute se devait de venger, de rétablir l’équilibre naturel des choses. On ne s’attaque pas à un River, on ne le menace pas et on ne l’envoie à pas à Saint Mangouste. Lorsque Thomas en avait parlé avec Moïra, ils s’étaient tous les deux indignés. Ici, à Poudlard, ils s’efforçaient de se forger une réputation de fer. Les deux Préfets en Chefs. L’un qui régnait par la force, l’autre par les mots. Se complétant l’un l’autre pour assoir la force des pro-Mangemorts, malgré la récente venue de MacGonnagal. Ils avaient Constance, Préfète elle aussi, pour les accompagner lorsqu’ils jugeaient que cela ne la mettait pas en danger. Les River avaient réussit à se faire valoir et voilà que leur mère se faisait agresser. Tom ne savait pas s’il fallait s’accabler de la faiblesse de Lisbeth River ou s’indigner que l’on puisse s’attaquer à elle. Au final, il faisait les deux. Mais surtout, il brulait de se venger, de rétablir l’honneur.
Moïra avait finalement réussit à découvrir le nom de l’agresseur. Il se trouve qu’il n’y avait pas beaucoup de personnes qui étaient au courant que Madame River se déplaçait en Ecosse ce jour là. On s’était donc rendu compte que c’était un Sang-Mêlé, pro-Ordre, qui habitait dans ce village et connaissait les allées et venues de Lisbeth River. Cet homme s’appelait Philip Trommer. Suite à une étude plus approfondie, on apprit qu’il était marié et qu’il avait deux gosses en bas âge. Complètement inconscient, pour un père de famille, de s’en prendre à une River alors qu’il aurait plutôt du se soucier de la santé de ses enfants. Santé qui risquait de tomber bien bas s’ils rencontraient Canaan Blackward sur leur chemin. Mais qu’importe, Blackward choisirait lui-même sa victime, tant qu’il restait dans le cercle familial des Trommer.

Se levant, Thomas s’étira et jeta un coup d’œil autour de lui. La Salle Commune était presque vide. La plus part des élèves étaient déjà dans les dortoirs à cette heure-ci. Le reste, c’était des malades qui comptaient travailler pendant toute la nuit pour réussir leurs examens. Jusqu’ici, comme le lui recommandait son père, le serpent avait étudié, lui aussi. Il se moquait complètement de déplaire à son père mais il se trouve que ses ambitions le poussaient à désirer des notes au dessus de la moyenne. Lançant un coup d’œil à sa montre Thomas se dit qu’il était effectivement temps de s’éclipser bien discrètement du château et d’aller à la rencontre de Blackward. Rangeant ses affaires, il sortit donc de la Salle Commune. Tom profita de son insigne de Préfet en Chef pour éviter les questions à propos d’une sortie à une heure si tardive. Le couvre feu avait été aboli mais ce n’était pas une raison pour que tous les élèves du collège se mettent à se promener dans le château pendant la nuit.
Il avait pris la précaution de ne pas sortir trop tard de la Salle Commune pour que la Grande Porte soit toujours ouverte et, comme il s’y attendait, elle l’était toujours. Sortant en douce, il regarda une nouvelle fois l’heure. Il avait une demi-heure à patienter avant le rendez-vous. Il pouvait toujours en profiter pour se balader dans le parc. Les mains dans les poches, il se demanda si la lettre envoyée à Blackward ne pourrait pas être une pièce à conviction dans le cas où l’on accusait les River d’avoir commandité l’attaque des Trommer. La lettre en question indiquait simplement :
« Bonjour Canaan, Ca fait longtemps que l’on s’est plus vu. Il y a beaucoup de chose que j’ai à te dire et te demander. Ca t’irait qu’on se voie, mercredi, dans la Cabane Hurlante à 23h 30 ? Thomas. »
Rien de bien méchant. Sauf que l’on demande rarement à un loup-garou de le rejoindre à 23h30 dans la Cabane Hurlante si ce n’est pour mijoter quelque chose de pas net. Mais bon, ce serait dur de prouver quoique ce soit avec ce bout de papier.
Or donc, il était pratiquement l’heure et il fallait aller dans la Cabane Hurlante. Jetant un coup d’œil à la lune, Tom vit qu’elle n’était qu’à moitié pleine. Pas qu’il croie que Blackward pourrait lui faire un sale coup mais Moïra lui avait dit qu’elle soupçonnait que Malcolm Gray soit un loup-garou. Apparemment c’était de famille. Quoiqu’il en soit, il n’aimait pas pénétrer dans cette cabane réputée pour contenir des loups-garous, surtout en sachant pertinemment qu’il allait rejoindre l’un d’eux.
Une fois devant le Saule Cogneur, le serpent leva sa baguette magique et souleva une branche morte qui alla s’appuyer contre une racine. L’arbre s’immobilisa et Tom entra, un léger sourire au bord des lèvres. C’était sa septième année à Poudlard et, pourtant, il y avait tellement de secrets partout dans le château qu’il était certain de ne pas tous les connaitre. Bon, l’histoire du Saule Cogneur était devenue assez célèbre et ce n’était pas un exploit que de connaitre le passage…Lançant un lumos, l’intérieur de l’arbre s’éclaira. Le serpent s’avança à petits pas et marcha pendant quelques minutes dans un long tunnel où il devait pencher la tête pour éviter de se la cogner. Soudain, une porte se dessina devant lui. Il la poussa et entra une bonne fois pour toute dans la Cabane Hurlante. Pénétrant dans la pièce principale, il l’examina en silence. Blackward n’était pas encore arrivé. Normalement, il arriverait par Pré-au-Lard, lui. Sinon, dans la pièce, il y avait une table et quelques chaises. Le tout renversé dans le désordre des plus complets. Hum. Pas très professionnel pour commanditer l’attaque de quelqu’un. Agitant une nouvelle fois sa baguette, il remit le mobilier en place et s’installa sur une chaise. Il y avait aussi des chandelles qu’il alluma d’un coup de baguette. C’était franchement glauque et il regretta que Moïra n’ait pas pu venir… Mais bon, la discrétion était de mise et il n’était plus un gamin, fallait pouvoir se débrouiller seul. Moïra avait été nommée chef des Basilics, seule et avait réussit à prouver qu’elle savait mener des choses et entreprendre sans avoir sans cesse besoin de son jumeau. A Tom de le prouver, cette fois. Afin de se changer les idées, il tenta d’imaginer la tête de ce Philip Trommer lorsqu’il verrait le loup-garou devant lui. Dans sa poche, il avait des photos et toutes les infos dont Blackward pourrait avoir besoin. Ainsi que de l'argent, s'il le fallait. Il avait longuement regardé la tête de l’imprudent qui avait osé s’attaquer à sa famille et il se réjouissait de voir cette tête si souriante et naïve se transformer en une figure pleine d’angoisse, de tristesse et de peur.
Soudain des pas retentirent, dans la cabane. Le serpent releva la tête, un sourire au bord des lèvres.

✄-------------------------------------------------------------------


« When you strike a playboy pose,If you wanna go far, if you wanna be a star, Then you gotta bring it,Cha-ching »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dans le Beau Monde.... • PV Canaan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « MONDE MAGIQUE. » :: Pré au Lard. :: Cabane Hurlante.-