Partagez | 
 

 L'avenir de ceux qui se lèvent tôt. [Constance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 570

Points : 2
Avatar : Zooey Deschanel.
Crédits : Obsession27.

Age RPG : 16 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : - Un petit lien?
- Vivent les SMS
- Cause with me?
- Qui suis-je, au fait?

Truc en plus : Dessine carrément bien...
Doubles-Comptes : Nada.



MessageSujet: L'avenir de ceux qui se lèvent tôt. [Constance]   Jeu 12 Juil - 5:34

L'avenir de ceux qui se lèvent tôt.
Participants → Lucy Weasley, Constance River
Mois → Mars 2025
Lieu → Volière
Moment → Début de journée, un dimanche.



    Ah, papa, si tu savais tout ce qui s'est passé ces derniers temps à Poudlard!
    Mais tu le sais, je suppose...en tous cas, notre nouvelle directrice est le professeur Mc Gonagall, peut-être l'as-tu appris au Ministère, déjà. Assez âgée, elle a l'air d'être très à cheval sur le règlement, le "genre qu'il ne faut pas chatouiller", a dit Maxime, que tu connais, non? Il a été préfet de Poufsouffle avec moi. Et à propos de préfets, tiens-toi bien...c'est Lily la nouvelle préfète de Serpentard. Oui, Lily Potter. Surprenant, non? Je me demande ce que Miss Mc Gonagall avait en tête en décidant de la nommer...mais tu m'avais dit, voilà quelque temps, que tu l'avais eu en professeur, n'est ce pas? En Métamorphose? Et ce n'est pas elle qui était directrice de Gryffondor? Il faudra que tu me racontes tout ça, aux prochaines vacances...
    Je vais sûrement rentrer à la maison pour les vacances de Pâques, je te confirmerai ça, bien sûr. Et je me demandais, est-ce que Lysander pourrait venir aussi? Une semaine sur les deux, par exemple.
    Sinon, pas grand chose de nouveau à part une nouvelle directrice...comment ça va à la maison?
    Au fait, tu peux dire à maman de ralentir dans les colis de nourriture, ce n'est plus la disette à Poudlard, le problème avec les elfes de maison est réglé et on re-mange à notre faim...enfin, ralentir, mais pas stopper non plus, elle fait de très bons fondants au chocolat (tu lui diras de ma part?).
    Sinon, je cherche depuis quelque temps le livre Chiens de traîneaux, compagnons du risque, de Paul-Emile Victor, un livre en français (oui, je sais lire le français maintenant, tu as vu ça?). Il est assez vieux alors, si tu peux essayer de mettre la main dessus la prochaine fois que tu iras en France, ça me ferait très plaisir, je n'arrive pas à me le procurer ici. Ce d'autant plus que c'est pas le genre de bouquin qu'on trouve chez Fleury & Bott.
    Ci-joint le dessin de licorne que tu m'avais demandé pour la fille de ton collègue, j'espère qu'il lui plaira. Si elle en veut d'autres, je suis toujours disponible, le crayon au-dessus de la feuille, prête à dessiner!

    Embrasse maman pour moi
    Et moi je t'embrasse, transmets à qui tu veux!
    Lucy

Phoebus écarquilla ses yeux jaunes en voyant débouler Lucy, de si bon matin, un dimanche, et étira ses ailes avec un air si ennuyé que sa maîtresse éclata de rire. Sur son épaule, Hoshi ronronnait, nullement troublée par la proximité du hibou: après un voyage mémorable où l'une, de son panier, crachait sur l'autre, dans sa cage, qui ripostait en hululant avec colère, les deux animaux avaient décidé de faire bon ménage, et il n'était même pas rare de voir Hoshi et Phoebus jouer à...à chat, évidemment! En attendant, quand Lucy tendit son bras nu -car il faisait bon, ce matin-là -, le hibou vint s'y percher sans hésitation, laissant la jeune sorcière accrocher à sa patte droite la lettre en parchemin qu'elle destinait à son père, Percy Weasley, qui travaillait au Ministère. A la lettre elle joignit, dans une enveloppe droite, donc plus encombrante, le dessin promis, et elle souffla l'adresse à son postier personnel tout en le portant à la fenêtre.

Phoebus battit des ailes et se jeta dans le vide, laissant Lucy seule, qui l'observait s'éloigner en caressant pensivement Hoshi. La belle chatte blanche, grande -et lourde!!- descendit de l'épaule de son humaine pour s'aventurer sur la margelle en pierre de la fenêtre, et Lucy l'observa, amusée. Hoshi avait tourné la tête vers la Forêt, qui s'étendait en contrebas, sombre et voilée, en ce petit matin bien doux, de quelques traînes de brume, et elle humait l'air malgré tout assez vif. Ses flancs ondulaient au rythme de ses courtes inspirations, tandis que la jeune chatte entrouvrait la gueule pour mieux percevoir les fragrances alentours. Derrière elle, Lucy ferma les yeux et prit elle aussi une grande bouffée d'air, mais son nez d'humaine ne percevait pas grand chose, à l'exception des parfums boisés des conifères de la forêt, et de l'odeur caractéristique de l'humus mouillé: la rosée du matin n'était pas loin.

Caressant son chat, qui courba le dos sous le contact de sa main, en ronronnant, Lucy laissa voguer ses pensées vers le destinataire de sa lettre, comme suivant le vol de Phoebus. C'était étonnant comme ses relations avec son père s'étaient améliorées ces derniers temps. Percy avait été, en son temps, un élève simplement excellent, préfet en chef, l'un des meilleurs de l'école, et tout naturellement il avait attendu de ses filles qu'elles suivent ses pas. Mais si la soeur aînée de Lucy avait bien agi de la sorte, la benjamine, elle, préférait amplement passer ses cours à dessiner, en faisant le minimum syndical pour avoir un bulletin acceptable. D'autant plus difficile à admettre par ses parents qu'elle était loin d'être idiote ou d'avoir du mal! C'était même le contraire: elle n'avait aucun mal. Elle s'ennuyait juste.

Et quand d'aventure un professeur la motivait, Lucy était transformée et caracolait vite parmi les premiers de classes, dans cette matière là uniquement. Le reste du temps, elle était la préfète qui avait perdu son badge au cours d'un esclandre dont tous se souvenaient, mais qui s'était aussi fait remarquer dans sa Salle Commune pour sa gentillesse envers les premières années et son grand sens de l'organisation. Durant la disette qui avait fait rage aux mois d'hiver, elle avait, avec les préfets en poste, organisé et géré les raids sur les cuisines, et coordonné toute une équipe de cuisiniers, qui se relayaient en fonction de leurs cours et de leurs disponibilités. Et malgré les quelques couacs des débuts de ce système, tout avait fini par marcher comme sur des roulettes.

Hoshi, qui ronronnait sous la main de Lucy, se blottit soudain contre elle, appuya ses pattes avant sur la poitrine de sa maîtresse pour regarder par-dessus son épaule. Là, elle se figea net, oreilles pointées en avant, sans un bruit, sa queue battant nerveusement. Lucy connaissait assez les réactions de sa chatte pour savoir que cette attitude n'annonçait rien de plus que la présence de quelqu'un d'autre, et c'est pourquoi elle se retourna avec un sourire intrigué. Il était à peine six heures et demie, existait-il donc en ce bas monde, ce bas château, pardon, quelqu'un d'aussi matinal qu'elle?
Hoshi sauta dans les bras de sa maîtresse et s'y cala, fixant la nouvelle venue avec cet air indifférent et plein de morgue des chats, qui semblent tout savoir et surtout ce qui ne les concerne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhorses.fr-bb.com
 

L'avenir de ceux qui se lèvent tôt. [Constance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « POUDLARD. » :: Salles Spéciales. :: Volière.-