Partagez | 
 

 When the Sun met the Moon ~ PV Cous'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »



Want a sugar cube ?

Messages : 43

Points : 0
Avatar : Mitch Hewer
Crédits : Summer

Age RPG : 16 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : C'est toi qui m'as envoyé cette lettre ? Non ? Alors qu'est-ce que tu attends chérie ? C'est ici.

Avoues que tu veux faire partie de mes amis !

Oui mais non, mon agenda est plein à craquer, désolé !

Truc en plus : Totally normal, Sweatheart !
Doubles-Comptes : Nope



MessageSujet: When the Sun met the Moon ~ PV Cous'    Ven 29 Juin - 20:25

When the Sun met the Moon
Participants → Constance E. River ~ Ethan Jenkins
Mois → Juin
Lieu → Au bord du lac
Moment → Couché du Soleil.


Encore une journée à ne rien faire. Encore une journée de perdue.. Quoique. Ethan était alongé près du lac, les yeux fermés, un petit sourire aux lèvres. Tous le monde avait été trop occupé pour lui aujourd'hui. Il était donc resté seul... Qu'est-ce que ça pouvait être chiant la solitude ! Il était descendu dans la Grande Salle vers neuf heures du matin, les cheveux en bataille, un air encore endormi sur son visage. Il n'y avait presque plus personne sur la table des Serdaigle. Manger tout seul, c'est nul. Il n'était donc pas resté. Il avait décidé de se promener, espérant se trouver des amis en chemin. Mais non. Il n'avait trouvé personne. Il avait donc fait le tour de la cour principale trois fois, et s'était, pour finir, laissé tomber par terre avec un petit air triste. Une fillette de troisième année était donc venue à sa rencontre, poussée par ses amies qui suivaient la scène sans trop de discrétion. Elle était mignone : blonde, des bouclettes tombant entre ses omoplates, un sourire enfantin qui donnait envie d'attraper ses joues en chantant " Gouzi Gouziiiiiiiiiiiii ". Elle lui rapellait légèrement Constance.
La fillette s'assit à côté de lui et, timidement, se présenta :
- Je.. Je m'appelle Lilas. Je suis à Serdaigle moi aussi.
Ethan s'était tourné vers elle, lui adressant son plus beau sourire.
- Salut, Lilas de Serdaigle.
Elle avait baissé les yeux, se mordant nerveusement la lèvre inférieure. Ethan savait très bien ce qu'elle voulait lui dire. Il y avait eu droit pendant toutes ses années à Poudlard, ce genre déclaration. Au début, il avait vraiment du mal à réagir, à trouver les bons mots mais au fil des ans, il était devenu assez doué.
La gamine avait relevé ses yeux bleus vers lui, essayant de sourire malgré son stress, ce qui avait plutôt l'air d'une grimace mais Ethan ne fit pas attention.
- Je t'aime. Enfin non.. Enfin si ! Et j'aimerais bien que tu accepte de sortir avec moi. A Pré-au-lard samedi prochain par exemple..
Ethan lui sourit gentillement, prit sa main et lui répondit :
- Je suis un peu vieux pour toi tu ne penses pas ? Mais je te promet d'y penser dans quelques années d'accord ?
Il lui avait adressé un clin d'oeil, elle avait acquiescé puis était retournée avec ses copines. Ethan, lui, était replongé dans cette solitude qui commençait à devenir lourde.
Il s'était relevé et puis était rentré dans la salle commune de Serdaigle. Il y avait peu de gens. Assez quand même pour discuter un peu. Ils avaient parlé des cours et du directeur. Ensuite les autres avaient dû partir. Il dormit dans son fauteuil pendant plusieurs heures et lorsqu'il se réveilla, retourna se promener... seul.
Il avait fait le tour du lac puis s'était enfin allongé au bord de l'eau, un peu à l'écart des autres. L'air était un peu frais, ça lui faisait du bien. Ca devait faire deux mois environ qu'il n'était pas resté dans la cour aussi longtemps. A vrai dire, la nature et lui ça faisait deux. Le contact avec l'herbe lui donnait des rougeurs, les insectes l'agaçaient vraiment beaucoup, quant à tous ces gamins de première année qui couraient de partout, il préférait largement rester dans le confort de sa salle commune. Mais bon, une fois de temps en temps, c'est agréable.
Il roula sur le côté, admirant ainsi l'immensité de l'école. Le château était tellement grand... Bien sûr, à l'intérieur, on ne s'en rend jamais vraiment compte mais de là où il était, il se sentait comme une petite fourmis à côté d'un gratte-ciel.
Près de la foule de gosses jouant avec leurs baguettes magiques à se lancer des crapeaux et des escargots dessus, il reconnu des bouclettes blondes qui volaient au vent. Non, non, il ne s'agissait pas de son admiratrice qui était venue à sa rencontre ce matin, c'était Cous', la jolie Poufsouffle. Ethan sourit, voyant son amie s'approcher. Enfin quelqu'un qu'il avait envie de voir !

[ Navré pour la longueur, j'étais pas vraiment inspiré.. -_- ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »





Messages : 166

Points : 0
Avatar : Freya Mavor
Crédits : Ginger's Spleen

Age RPG : 16 ans
Sang : pur
Camp : Basilic

Vie du personnage : L'existence, les manigances, les confidences et la correspondance de Constance ♥️

Truc en plus : Préfète, River au pouvoir ♥ !
Doubles-Comptes : Lucy Robinson ; Siri D. Watson & Hermès N. Grimm



MessageSujet: Re: When the Sun met the Moon ~ PV Cous'    Lun 9 Juil - 2:06






Constance est une sorcière, certes. Mais une sorcière moderne avec des basket aux pieds avec des vifs d'or en guise de logo, une veste en jean avec un blaireau dans le dos. Oui, elle assume complètement le fait d'appartenir à Poufsouffle, maison qui n'est pas très souvent jugée à sa juste valeur. Travailleur, loyal, où est le mal à ça ? C'est plus fiable qu'un serpent, moins impétueux qu'un lion et plus ouvert qu'un serdaigle. ZE maison fantastique. Cependant il faut bien reconnaître qu'on retrouve de tout chez les jaunes, avec notamment pas mal de doux rêveur guimauveux, ce qui à le don d'horripiler notre Constance internationale, qui faisait tous les efforts possible pour supporter les élèves, sans commettre de meurtre. Enfin si, elle en a commis un de meurtre, il n'y a pas si longtemps que ça, mais ce n'était pas contre un Poufsouffle candide. Non. Elle a tué Nanaly Nigthingale, ce qui constitue en quelque sorte un rite de passage à l'âge adulte chez les River, bien qu'elle ne l'ait pas commis seule, mais bien accompagnée de la seule Weasley qui vaille la peine d'exister, Roxanne.
Relevant le menton, Constance regarda un instant son reflet dans le miroir. Est-ce que ça se voyait ? Ca l'avait changé ? Probablement, mais pas à l'extérieur, c'est comme si quelque chose était venu tout chambouler à l'intérieur d'elle, dans sa tête. Des remords ? Absolument pas. Cet assassinat ne faisait que confirmer ses choix. Et si Thomas et Moïra venaient à nouveau lui demander de tuer de sang froid une inconnu pour les protéger, elle recommencerait sans hésiter un seul instant, et exécuterait toutes leurs volontés les yeux fermés. Elle ferrait tout pour eux, et elle se sentait fière d'être digne de leur confiance. Constance se sentait moins exclu, c'était un sentiment qu'elle n'avait pas ressenti depuis très longtemps, puisque Tom et Moïra forme un duo exclusif qu'elle envie facilement, elle la fille unique, plus jeunes des cousins River souvent considérer comme trop jeune et trop fragile pour se joindre à eux. C'était fini, cette période était révolue. Elle jouait avec son collier, comme à chaque fois qu'elle était songeuse. ZE collier détecteur de mensonge, chose que personne ne savait mis à par la personne qui le lui avait offert, Malcolm. Pas même Moïra ou Tom n'étaient au courant, pour le reste des gens c'était un simple pendentif en forme de vif d'or qui faisait écho à la passion de Constance pour le Quidditch ainsi qu'à son poste dans l'équipe. Rien de plus. Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait décidé de cacher cette propriété au reste de sa famille, peut être parce que pour une fois elle décidé de faire les choses pour elle même et non pas pour eux. Que c'était l'ultime rempart pour se protéger.

Constance se releva de son lit, où elle s'était installée pour terminer un devoir de potion sur les filtres. D'amour, mortel, elle avait eut de quoi écrire plus de trois parchemins et considérée qu'il était maintenant temps de s'accorder une pause et de prendre un peu l'air. Il faut dire que Constance travail d'arrache pied pour ses examens de fin d'année, ce qui risque de surprendre pas mal de monde à Poudlard puisque la blondinette passe facilement pour le genre de fille creuse, sans aucune connaissance ni culture et qui à des portes battantes à la place des jambes (oui je sais, c'est classe hein !). Ce qui était faux, faux et archi-faux, bien qu'elle aime ce faire passer pour une "material girl" dont la salle matière qui l'intéresse est le cachemire et non l'Histoire de la magie.

Elle défroissa son haut en dentelle blache qu'elle portait sur sa jupe d'uniforme, puis remonta les escaliers de l'école Magique après avoir traversé sa salle commune, Constance n'hésita pas longtemps avant de se décider à rejoindre le parc du château. Tout d'abord parce qu'elle avait vraiment besoin de recharger son quota d'UV de la journée, mais aussi parce que le parc, en cette période ensoleillé, était un lieu qui grouillait d'élèves. Et elle était donc à peu près sûr de tomber sur une tête amicale parmi tout ce fouillis d'adolescents. Bingo. Ethan à six heures. Dès qu'elle aperçu le sixième année, elle bifurqua dans sa direction.

« Hey, beau gosse, on bronze ? »

Grand sourire de Constance qui était sincèrement ravie de tomber sur son ami. Elle se laissa tomber à ses côté dans l'herbe et posa ses deux mains au sol, mettant ses cheveux en arrière comme une pin-up sorcière, regardant un instant le paysage devant elle. Il n'y a pas à dire, Poudlard est vraiment un endroit sensationnel, et le bord du lac un point de vu panoramique stratégique.

« Je devais faire une ronde cette nuit avec Tom, mais il me laisse tomber pour Nephtys. »

Cache ta joie Constance ! Non, elle n'aimait pas trop Nephtys, qui, d'un point de vu constancien accumulée plusieurs tares. En plus d'être la meilleur amie de Moïra, c'était la petite amie de Tom. Petite amie. Pourquoi ça faisait si mal ? C'était injuste. Constance ne comprenait rien à ce qui se passait dans sa tête, c'était une tempête déchainait de sentiments contradictoires qui se défoulée en elle, sans qu'elle ne puisse mettre un nom sur chacun d'eux. Jalousie ? Probable. Peut être même un peu plus que ça. Le mépris, la haine, la colère, la joie. Tout ça, elle savait bien ce que c'était.
Elle haussa les épaules en essayant d'adopter un air détaché, en essayant plutôt de se convaincre elle même qu'elle se fichait de savoir que Tom était avec Nephtys. Et elle arrivait presque à se mentir à elle même, question d'habitude. Elle tourna la tête vers Ethan, affalé dans l'herbe. Quand je vous dis que les Pouffy valent mieux que les bleu et bronze à propos du sérieux !

« T'a de l'herbe dans les cheveux. »

Et la vision des dit brins d'herbe dans la tignasse blonde de l'adolescent avait au moins pour effet de faire légèrement rire Constance.

[hj : je suis vraiment désolé du retard ! Crédit : Poon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »



Want a sugar cube ?

Messages : 43

Points : 0
Avatar : Mitch Hewer
Crédits : Summer

Age RPG : 16 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : C'est toi qui m'as envoyé cette lettre ? Non ? Alors qu'est-ce que tu attends chérie ? C'est ici.

Avoues que tu veux faire partie de mes amis !

Oui mais non, mon agenda est plein à craquer, désolé !

Truc en plus : Totally normal, Sweatheart !
Doubles-Comptes : Nope



MessageSujet: Re: When the Sun met the Moon ~ PV Cous'    Mar 10 Juil - 19:26



Le parc de Poudlard était certainement le lieu le plus coloré, le plus agréable et le plus paisible de l'école. Enfin... A cette période de l'année, alors que tout le monde était dehors, profitant du soleil, roucoulant au bord de l'eau, se lançant des balles en riant, s'étendant sur la pelouse toute verte, paisible n'était peut être pas le mot exact. Mais malgré toute cette agitation, cet endroit restait magique. Mais que serait un lieu magique sans une personne magique avec qui le partager, n'est-ce pas ? Voilà pourquoi Ethan souriait : à cause de la jolie blonde qui se dirigeait vers lui, la mine radieuse. Lui qui était resté seul pendant toute la journée, profiter de cette fin de journée avec Constance était certainement le mieux qui aurait pu lui arriver.
La jeune fille se tenait à présent face à lui, les joues roses, cheveux au vent, se melant parfaitement au paysage idyllique dans lequel elle se trouvait.

« Hey, beau gosse, on bronze ? »

Ethan sourit et se mit sur le dos alors que la jeune fille se laissait tomber à ses côtés. Elle jeta ses cheveux en arrière et resta un instant silencieuse, pensive, admirant la vue. Quand elle réfléchissant, Cous' avait un air de poupée... Une poupée qu'on avait envie de prendre dans ses bras... De serrer très fort...
Ethan secoua sa tête pour chasser ces pensées. Depuis quand il avait envie de prendre qui que se soit dans ses bras hein ? Dans son lit éventuellement mais certainement pas dans ses bras ! Constance se tourna vers lui. Elle ne souriait plus du tout à présent.

« Je devais faire une ronde cette nuit avec Tom, mais il me laisse tomber pour Nephtys. »

Elle avait prononcé le nom de la jeune fille assez durement. Chose habituelle quand il s'agissait d'une fille qui fréquentait son cousin en fait. Oui, Constance était particulièrement... possessive avec le garçon de Serpentard. Trop possessive même. Mais après tout, il était de sa famille. Elle avait peut être simplement peur de se retrouver seule, elle aussi... Oui.. C'était mieux de penser ça en tout cas. Il n'aimait

Le jeune homme se tourna, saisit une fleur sur le bord du lac et la posa à l'oreille de Constance. Ses yeux était bleus.. Tellement bleus qu'en plongeant dans son regard, il avait l'impression de se perdre dedans...
Il secoua à nouveau la tête. Non, il ne se perdait dans le regard de personne. Il était Ethan Jenkins, le Serdaigle que tous le monde enviait. C'était dans SON regard que les gens se perdaient. Pas l'inverse. Et encore moins avec une fille. Les filles, avec lui, elles passaient dans son lit et c'était la fin de l'histoire. Jamais il n'était resté en couple plus de deux semaines. Jamais il n'avait vraiment aimé une de ces filles. Il aimait leur corps, pas elles.

« Peut être que je pourais t'accompagner alors ? Une jolie fille toute seule, la nuit, même à Poudlard, c'est pas très sûr tu sais. »

Il lui avait adressé un clin d'oeil et son plus beau sourire. Même si il avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, il était on ne peut plus sérieux. Il voyait mal Cous' se ballader seule dans le noir. Et puis bon, passer la soirée avec la jolie blonde semblait assez amusant. Et puis cela faisait pas mal de temps qu'il ne s'étaient pas vu mine de rien. Les Pouffys et les Serdaigles ne se fréquentent pas beaucoup normalement... Mais bon, Constance n'était pas une pouffy comme les autres. C'était une sang-pur, elle était belle, intelligente et vraiment très sympathique.

Constance haussa les épaules. Elle était à l'évidence toujours sur cette histoire de River et de sa copine. D'un côté, Ethan comprenait. Lui non-plus n'apréciait pas qu'on le décommande. Surtout pour aller avec quelqu'un soit disant "meilleur que lui ". Mais au fond de lui, il savait qu'il ne s'agissait pas simplement d'une égratignure à l'égo de la jeune fille. C'était bien plus que ça... Mais pour une raison inconnue, ce lien qu'elle avait avec son cousin laissait un goût amer dans la bouche d'Ethan. Il ne le connaissait pas... Pourtant il ne l'aimait pas. Et il n'avait pas vraiment envie de l'aimer non-plus...

Un sourire détendit le visage de la jeune fille qui se transforma aussitôt en rire. Un rire qui sembla résonner jusqu'à l'intérieur d'Ethan qui se rendit compte par cette occasion qu'étrangement, il était assez crispé de l'intérieur...

« T'as de l'herbe dans les cheveux. »

Ethan rit à son tour et souffla sur sa frange blonde comme si les brins d'herbe allaient tomber de cette manière. Il plongea sa main dans la pelouse et en retira une poignée de petites feuilles vertes qu'il lança sur la tête de la jeune fille.

« Maintenant c'est toi qui en a ! »

Il resta un instant à regarder en souriant la jeune fille qui tentait de retirer les brindilles dans ses cheveux puis se releva tendant la main à Constance.

« On va se promener ? Ya moins de monde de l'autre côté du lac et de là-bas, on verra mieux le soleil se coucher. »
fiche par century sex.


[ T'inquiètes pas, c'est pas grave ! ;) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »





Messages : 166

Points : 0
Avatar : Freya Mavor
Crédits : Ginger's Spleen

Age RPG : 16 ans
Sang : pur
Camp : Basilic

Vie du personnage : L'existence, les manigances, les confidences et la correspondance de Constance ♥️

Truc en plus : Préfète, River au pouvoir ♥ !
Doubles-Comptes : Lucy Robinson ; Siri D. Watson & Hermès N. Grimm



MessageSujet: Re: When the Sun met the Moon ~ PV Cous'    Dim 15 Juil - 9:04





Arrogante, méprisante. Constance, ça pouvait être un mètre soixante dix de méchanceté sur des compensés. Mais avec ses amis et ses proches, la demoiselle qui terrorisait certains élèves et en avait même tué un (mais ça, les gens ne le savent pas !) se muait en une véritable guimauve souriante avec certaines personnes VIP. Ethan en faisait parti, ce qui explique l'apparition d'un grand sourire sur le visage de la blonde dès qu'elle eut aperçu l'adolescent, allongé de tout son long dans le parc. Assise à côté de lui, la blaireaute leva le menton en l'air les yeux fermés afin de profiter des derniers rayons de soleil de la journée. Mais aussi pour essayer de chasser de son esprit l'image d'un Thomas lui expliquant qu'il préféré retrouver sa petite amie ce soir plutôt que de l'accompagner dans sa ronde nocturne comme prévus. Et elle ne comprenait toujours pas pourquoi son poil se hérissait toujours autant quand elle imaginait Nepthys en compagnie de Tom. Elle n'arrivait pas à mettre la main sur ce grain de sable qui faisait dérailler toute la mécanique.
Ce fut Ethan qui la dit sortir de ses pensées, lorsqu'il agrémenta la coiffure de notre préfète pas préférée, en lui décrochant au passage un sourire en coin. Mais c'est que ça chatouille l'oreille ce machin. Elle décrocha la fleur de ses cheveux, pour faire rouler la tige entre ses doigts, tout en écoutant la proposition de l'aiglon.

« Mmm. Tu n'es pas autorisé à traîner dans les couloirs après le couvre feu. Mais je ferrais une exception pour toi !»

Non, elle n'aurait pas pus simplement dire "avec plaisir". C'est Constance, que voulez vous ! Mais le tout dit avec un ton mutin, pour ne pas qu'Ethan le prenne mal, au contraire. Les rondes le soir sont plutôt ennuyeuses puisque de moins en moins d'élèves se risque dans les couloirs avec les meurtres qu'il y a eut au cours de l'année, mais aussi avec les examens qui approchaient à grand pas et qui clouaient pas mal d'élèves sur leurs bureaux plutôt que hors de leur salle commune. Même s'il y avait toujours un élève ou deux qui se pensait plus fort que les autres et qui espérait pouvoir passer entre les mailles du filet. Mais ce n'était pas le cas avec la mini-River qui était particulièrement intransigeante et qui ne faisait aucune discrimination à propos des maisons quand il s'agissait de punir des élèves. Serdaigle, rouge ou même blaireau, elle s'en fichait. Être dehors après le couvre feu revenait à un allez simple à la case retenu samedi matin. Et c'était toujours mieux que toute seule puisque Tom l'avait abandonné pour Neph... Ne pas y penser. Elle haussa finalement les épaules se donnant un air détaché, en chassant en même temps son cousin de son esprit. Elle était en compagnie de Ethan là. Ethan qui avait d'ailleurs des brins d'herbe dans les cheveux, ce que lui fit remarquer une Constance moqueuse.

Et l'adolescent ne perdit pas son temps pour riposter en envoyant à son tour des brins d'herbe toute fraîche dans la crinière blonde de Constance, en guise de vengeance. Maaais. Cheveeeeux é___è pas touuuuche. Elle avait assez de mal comme ça avec son problème capillaire, ses cheveux faisaient parti de la catégorie "freedom vive l'anarchie, à mort la brosse à cheveux" si bien qu'un jour elle les avait ondulés et le jour où elle voulait des bouclettes les voilà raide comme des piquets. Heureusement, le shampoing magique Shampion a révolutionné sa vie ! Et elle était devenu particulièrement douée pour ce qui était ensorcelé un chignon pour qu'il tienne parfaitement en place toute la journée. Aujourd'hui ils étaient ondulé, elle avait dormi avec des tresses et TADAM. Bref. Elle passa sa main dans ses cheveux à la fois pour enlever l'herbe mais aussi pour leur redonner un minimum d'ordre et de classe, tout en piaillant par principe, parce qu'elle se faisait embetouiller par Ethan. Elle le regarda les sourcils froncés, plus par principe qu'autre chose, puis retrouva rapidement une bouille souriante face à la main tendu dans sa direction. Elle n'hésita pas longtemps avant de l'attraper et de se faire aider pour se relever -like a Princess Cool - mais même une fois debout elle ne relâcha pas tout de suite la main du garçon, prête à le suivre autour du lac.

« Ok.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: When the Sun met the Moon ~ PV Cous'    

Revenir en haut Aller en bas
 

When the Sun met the Moon ~ PV Cous'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « POUDLARD. » :: Extérieur. :: Lac.-