Partagez | 
 

 Il faut toujours regarder devant soi - Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »





Messages : 121

Points : 0
Avatar : Ewan McGregor
Crédits : Jackspirit

Age RPG : 41 ans.
Sang : Pur.
Camp : Mangemort

Truc en plus : Legilimens.
Doubles-Comptes : Logan Cooper & Malcolm Gray



MessageSujet: Il faut toujours regarder devant soi - Rose   Dim 20 Mai - 4:28

Il faut toujours regarder devant soi.

✎ Noms ◮ Rose Weasley et Aaron Stark.
✎ Mois actuel ◮ Fin mars.
✎ Contexte temporel ◮ Samedi, début d'après midi.
✎ Contexte spatial ◮ Sur le chemin de traverse.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.


Debout face à la fenêtre de son appartement donnant sur une des rues calmes et bien fréquentées de Newcastle, Aaron Stark accrochait minutieusement un petit paquet à la patte de son hibou grand-duc, qui restait parfaitement calme alors que son maître serrait la ficelle pour s'assurer que son envoi ne se perdra pas lors du voyage. Le contenu de celui-ci était quelques gallions ainsi que des lanières de viande, une pomme, une banane et des patacitrouilles, nourriture légère à transporter, ne prenant pas trop de place et surtout, nourrissante à l'exception peut-être des sucreries. Ce n'était pas grand-chose, mais il ne savait pas envoyer un repas complet de cette manière, même avec toute sa bonne volonté. Et avec les gallions fournit, elle pourrait s'acheter ce qu'elle souhaiterait. Car oui, le Mangemort tenait à ce que sa fille reste en bonne santé et ne finisse pas à l'hôpital pour sous-alimentation. Il prenait cependant soin à être anonyme, ne pouvant pas se faire connaître. Il en serra les poings : ça ne lui avait jamais plu, il aurait préféré que Cephei ait connaissance de son identité. C'était sa fille et il était son père, ils méritaient de se connaître, et tout ce à quoi il avait droit, c'étaient des photos d'elle. Il se pliait à contre coeur à ces restrictions pour le bien de la petite. Elle était jeune, il ne la connaissait pas, ce ne serait peut-être pas une bonne idée que de faire irruption dans sa vie à son âge. Elle avait déjà une figure paternelle. Tsss, c'était lui, le père, pas cet homme qui la traitait comme une moins que rien, l'insultait de bâtarde. Elle ne l'était pas. Elle avait du sang pur dans les veines, même si on ne pouvait pas la considérer comme telle vu les ancêtres de sa mère. Pourquoi n'avait-il pas tué le mari ? Pour sa mère bien sûr. Voire même son demi-frère et sa demi-soeur. Il n'aurait eu aucun remord à le descendre, mais quand ça touche à la famille, c'est différent. Voilà pourquoi il acceptait – certes difficilement – son éloignement. Mais un jour, s'il venait à découvrir qu'elle était prête, il n'attendrait plus.

« Fais-en bon usage. A. »

Il attacha le petit papier roulé à la ficelle, et ouvrit la fenêtre, lâchant son rapace à l'air libre. L'oiseau savait très bien où aller. Et oui, c'était tout ce que l'homme avait écrit. Il ne fallait pas se dévoiler plus. Et l'avantage, c'est que le 'A' passait aisément pour la première lettre de 'Anonyme', ce qui n'était pas le but. Peut-être voulait-il laisser une sorte d'indice. Bien que ça ne l'amènerait sans doute nulle part. Mais ça apaisait sa conscience qui mourrait d'envie de lui écrire une longue lettre expliquant tout ce qu'il se passait entre eux. Bon sang, Cephei était sa fille, pas étonnant qu'il veuille la connaître. Il avait couché avec sa mère, elle était tombé enceinte, il n'avait pas prit ses précautions, c'était sa faute et il assumait. Aaron n'était pas du genre à fuir ses responsabilités.

Le Mangemort referma la fenêtre avant de se diriger vers sa chambre, dans laquelle il enfila un t-shirt noir. Il faisait relativement bon dehors, ce qui était relativement surprenant pour une journée de mars, mais il n'allait pas s'en plaindre et il ne travaillait pas aujourd'hui, autant être décontracté. Il caressa du bout du doigt sa Marque, tatouée sur son bras gauche, un léger sourire flottant sur ses lèvres. Il y a quelques mois, il ne pouvait jamais laisser son bras dénudé. Or depuis que le sortilège pour la cacher avait été découvert, il pouvait à nouveau profiter du port de t-shirt à l'extérieur. Il sortit sa baguette et murmura celui-ci, faisant disparaître la Marque Noire et laissant sa peau dénuée de la moindre trace du tatouage. Il en avait un autre sur le bras droit, mais ça n'avait rien à voir. Celui-là recouvrait la plus de la moitié supérieure de son bras, au départ de l'épaule, et représentait un hippogriffe, ailes déployées, presque menaçant, entouré de différents motifs et traits en tout genre. La créature magique était son patronus, et il en avait toujours été fier, d'où pourquoi carrément se faire tatouer une représentation de celui-ci. Enfin bref.

Aaron ferma sa porte de l'intérieur après s'être servi en gallions dans son coffre personnel, avant de transplaner dans une ruelle du Chemin de Traverse. Pas l'Allée des Embrumes, car il devait être discret. L'Ordre était à la recherche du moindre indice menant à la découverte de l'identité d'un nouveau Mangemort, et entrer dans cette partie du Chemin serait risqué. De toute façon, c'était trop mal famé et les objets vendus ne l'intéressait guère. Il lui fallait s'acheter de quoi manger, ainsi qu'une nouvelle plume pour l'écriture de ses articles, sans oublier de nouveaux vêtements. Maintenant qu'il pouvait se promener en t-shirt, et avec l'arrivée des bons jours, il lui en fallait. Sauf qu'à peine avait-il fait irruption dans la grande rue et avancé de quelques pas vers le magasin de matériel, qu'une jeune femme aux cheveux roux flamboyants se dirigeait droit vers lui, apparemment la tête ailleurs. Il la connaissait. Il l'avait interviewée concernant la grève des gobelins et l'avait rencontrée exactement comme ce que semblait sur le point de se produire. C'était une jeune Weasley, autrement dit une membre de l'Ordre. À l'exception de Roxanne, tous en faisaient partie. Méfiance, donc. Coincé par les deux personnes marchant non loin de lui, à ses côtés, il n'eut pas la possibilité de se déplacer pour l'éviter. ET ZBLAM. Il lâcha un juron quand Rose le percuta pour la deuxième fois en l'espace de deux semaines, irrité. Elle ne savait pas regarder où elle allait ?

« Faites attention ! »

Aaron l'éloigna de lui, le regard dur. Il n'aimait déjà pas qu'on lui rentre dedans, alors deux fois en moins d'un mois, ça avait tendance à l'énerver. Bon sang, on vit en communauté, elle n'était pas toute seule dans cette rue, seule au monde, alors qu'elle regarde devant elle !

« C'est quoi votre problème ? »

Ton sec. Okay, il avait été plus courtois la première fois, mais c'était dans le cadre de son travail, et ici il devrait faire attention, cependant ce n'était pas le fait de se montrer désagréable qui ferait penser à la rousse 'oh il n'est pas content, c'est donc un méchant !'. Des tas de gens ne sont pas très patients et on mauvais caractère dans ces cas-là. Ses raisons d'être irrité lui semblaient tout à fait légitimes.

✄-------------------------------------------------------------------



To kill or not to kill, that is the question.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« When has justice ever been as simple as a rulebook ? »



Be happy !

Messages : 55

Points : 0
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Jane ; Tumblr

Age RPG : 19 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : Time can't be rewritten
My rules
I'll be your sky

Truc en plus : Être une Weasley
Doubles-Comptes : Aucuns



MessageSujet: Re: Il faut toujours regarder devant soi - Rose   Mer 23 Mai - 23:07

Le soleil tapait fort, mais Rose ne le sentait pas. Entre les nuages la jeune femme était libre, elle ne craignait rien de mal. Elle était en robe de nuit volant parmi les oiseaux qui n'avaient pas peur d'elle, ils l'accueillaient les ailes grandes ouvertes -pour ne pas dire les bras- et se déplaçaient à ses côtés. Sans balais et sans sortilège quelconque, Rose volait vraiment telle Wendy de Peter Pan se dirigeant vers une destination inconnue. Ce n'était pas grave Rosie a toujours aimé l'inconnu, ne pas savoir quelles aventures il nous attends en franchissant une porte interdite par exemple. Se retrouver dans une situation délicate après s'être aventurée dans la forêt interdite... De toute façon avec son esprit vif et son intelligence elle pouvait se sortir de presque tous les pétrins. Evidemment l'esprit ne fait pas tout, il faut parfois faire confiance à son instinct et à ses sentiments qui se révèlent être très importants. Oui Rose avait de la chance d'avoir des parents se mélangeant parfaitement bien ensemble, la tête et les sentiments, Hermione et Ron. Trouvera-t-elle quelqu'un se mariant bien avec elle ? Quelqu'un qui serait son contraire et en même temps pareil ? Elle est comme le feu qui brûle, qui blesse dangereusement ceux qui s'en approche trop et pourtant d'une grande aide dans des moments critiques. Lui il serait l'eau calme qui sait apaiser, qui soulage l'âme mais qui peut devenir redoutable. Rosie avait besoin d'eau dans sa vie, maintenant plus que jamais on devait la réconforter.
Vent frais dans les cheveux ses soucis avaient disparu laissant place à un grand bonheur. Rosie aurait aimé éprouver cette sensation pour le reste de ses jours, ce qu'elle donnerait pour continuer à voler haut dans le ciel. Toujours plus haut presque vers les étoiles. D'un coup de pied énergétique dans le vide pour s'élancer prête à sortir de l'atmosphère terrestre elle sourit fermant les yeux puis...

Bip bip bip bip !

Rose poussa un petit grognement, donna un coup sec sur son réveil et s'entortilla dans ses couvertures blanches en mode cocon. La lumière du jour pénétrait par ses stores entrouverts et éclairait la pièce. La chambre de Rose était assez grande avec des murs peint en beige couverts de photos et posters en tout genre et un parquet en bois où trainaient ses vêtements de la veille, qu'elle ne se souvenait même pas d'avoir enlevé, et des livres qu'elle n'avait pas encore rangé.
Le bip assourdissant de son stupide réveil lui donnait mal à la tête et se saisissant de sa baguette sur sa table de chevet elle lança plusieurs sorts au hasard espérant qu'un d'entre eux fasse taire ce bruit. A bout du pétage de plomb la jeune Weasley se saisit de son réveil qu'elle envoya valser avec beaucoup de force contre son armoire. Mauvaise idée, très mauvaise idée la porte de son armoire avait maintenant un très grand trou en plein milieu. Laissant sa tête retombé lourdement sur son oreiller Rosie regarda son plafond d'un mauvais oeil, pourquoi était-il beige ? Pourquoi pas couleur ciel ? Soupirant longuement Rosie se leva doucement pour ne pas avoir un mal de tête affreux. Non elle n'avait pas fait la fête hier, d'ailleurs ça faisait un petit moment qu'elle n'était pas partie en soirée. Avec son boulot qui lui bouffait tout son temps la jeune Rose ne pouvait pas vraiment se permettre de faire un pas de travers. Déjà que faire son job c'était un véritable exploit, une chance sur des tonnes, la Phénix ne pouvait pas foutre tout ça en l'air.

D'un coup de baguette les affaires qui trainaient par terre se rangèrent toutes seules à leur place. Rose n'était pas quelqu'un de bordélique, mais ces temps-ci il n'est pas rare qu'elle perde ou oublie quelques objets. Prenant ses habits de la veille pour les mettre dans le bac des linges sales, elle partit vers la salle de bain se préparer. Une douche froide pour bien se réveiller, frottant vigoureusement ses cheveux roux et sa peau blanche pour enlever toutes les cendres elle sentait bon la noix de coco. Un linge en turban et un autre autour du corps elle se posta devant le miroir de la salle de bain. Un peu de crayon et de gloss suffisait pour Rose, elle aimait être le plus naturelle possible.
Aujourd'hui pas de boulot, Rose pouvait enfin s'habiller comme elle le voulait pour cette journée. Des collant résille, une jupe en jeans et un pull bleu faisaient très bien l'affaire. Elle coiffa méticuleusement ses cheveux, oui elle attache beaucoup d'importance à ses cheveux et à ses ongles, et descendit sa paire de bottes dans une main et un sac dans l'autre en lançant rapidement un sort de réparation sur son armoire. Ses parents n'étaient déjà plus là depuis pff un bon moment. Faut dire aussi qu'elle ne s'était pas levée très tôt.
Mordant rapidement dans une tartine au nutella Rose sortit de chez elle -ou de ses parents selon les points de vues- prenant soin de bien fermer la porte avant de transplaner.

Hop la voilà devant la banque au milieu de la foule de gens qui allait et venait sans se soucier d'elle. Hum même en congé elle pense au boulot, c'est grave Rosie faut t'en défaire. Marchant dans les rues elle pensait d'abord s'arrêter acheté un livre sur les Dragons ou alors se débrouiller pour trouver des cadeaux qu'elle offrira à son frère et ses cousins/cousines. Oui Rose ne les avait pas vu depuis longtemps alors elle se devait de leur offrir quelque chose.
Arrêtée devant l'animalerie elle regarda un instant, peut-être qu'avoir la compagnie d'un animal dans son appartement lui ferait le plus grand bien. Rose avait effectivement son propre appart', mais avec les récents évènements elle avait préféré rester un peu de temps chez ses parents. Elle ne voulait pas être seule et le cocon familiale était parfait pour se sentir accompagné.
Fouillant dans son sac pour vérifier combien d'argent elle avait, Rosie se mit à marcher sans vraiment faire attention où elle mettait les pieds. De toute façon les sorciers présents dans la rue allaient bien se pousser en la voyant arriver l'esprit ailleurs non ? Théorie que Rose allait bientôt tester avec cet homme.

Marchant toujours elle ne l'avait pas vu et lui semblait ne pas avoir eu le temps de s'écarter et PAF collision directe. Elle tomba presque sur le sol si elle ne s'était pas rattrapée au dernier moment avec, oui, un peur de grâce quand même.

AARON ▬ Faites attention !

Aïe, Rose se frotta le bras endoloris. Oh vraiment elle devait regarder où elle allait plus souvent. Non elle n'est pas tête en l'air, mais voilà c'était pas trop sa faute aussi. Il aurait put s'écarter ou crier un "attention" en la voyant s'approcher.

ROSE ▬ Oh pardon je...

AARON ▬ C'est quoi votre problème ?

Mais c'est quoi ce ton ? Mais pour qui il se prend lui ? Ok elle lui avait sûrement fait potentiellement mal et agacé en lui rentrant dedans comme ça, mais c'était pas la peine d'être sur les nerfs. Il pouvait être plus compréhensible aussi, ça peut arriver à tout le monde de ne pas faire attention.

ROSE ▬ Pardon, ça peut arriver à tout le monde d'avoir l'esprit ailleurs pendant un moment !

La rouquine était encore très calme, elle n'était pas quelqu'un qui s'irrite trop vite. Enfin ça dépend quand on l'énerve vraiment elle réplique sauvagement. Mais là encore elle pouvait comprendre que c'était sa faute alors elle garda ses paroles sanglantes pour elle.
Regardant l'homme dans les yeux Rosie entrouvrit la bouche en le désignant avec un doigt. Ouais c'est pas très polie, mais sur le moment la politesse elle l'avait zappée.

ROSE ▬ V... Vous ?! C'était vous l'autre jour à Gringotts !

Ha le journaliste de Gringotts qu'elle avait percuté. Dis donc ils se rentrent dedans deux fois à quelques semaines d'intervalle, c'est assez étrange. La bouche toujours en "O" la jeune Weasley le détaillait de haut en bas. Il était pas si mal que ça, un peu vieux pour elle mais c'est pas grave. Non mais non Rose ne fantasme pas sur lui ! Elle avait le droit de le regarder quand même non.

ROSE ▬ Hum c'est la deuxième fois qu'on se fonce dessus. Faut croire qu'on doit apprendre des choses l'un sur l'autre.

Rosie la boulette qui dit des choses stupides au lieu de se taire, de s'excuser, de partir et continuer à vivre sa vie. Mais si on ne s'égare pas des chemins tracés pour nous on ne risques pas de vivre pleins d'aventure. Bonnes ou mauvaises là n'est pas la question.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »





Messages : 121

Points : 0
Avatar : Ewan McGregor
Crédits : Jackspirit

Age RPG : 41 ans.
Sang : Pur.
Camp : Mangemort

Truc en plus : Legilimens.
Doubles-Comptes : Logan Cooper & Malcolm Gray



MessageSujet: Re: Il faut toujours regarder devant soi - Rose   Sam 26 Mai - 11:12

Aaron serra les poings. On est en public, on est en public, reste calme. Ne t'énerve pas. Pas trop en tout cas. Bon, il n'était pas très patient, mais il ferait le minuscule effort de laisser passer pour cette fois. Ce n'était pas dans ses habitudes, elle avait de la chance qu'ils se trouvent en pleine rue commerçante, dans le cas contraire il se serait montré vraiment très désagréable. Ici, il devait faire bonne impression. Faire genre qu'il était facilement irritable et qu'il s'énervait rapidement, mais qu'il restait un gars bien. Ce qu'il était... seulement avec les personnes qui réussissaient à le toucher. Elles étaient rares. Les seules à qui il tenait vraiment étaient – eh oui – la femme avec qui il avait eu Cephei, celle-ci, son ancien petit ami, ses parents, et... et ... pas grand monde d'autre. Il s'intéressait et ne ferait jamais de mal à Nóe par exemple. Parce qu'il était le demi-frère de sa fille et pour une autre raison. Personnelle, ne pas penser à ses faiblesses au risque qu'elles deviennent dangereuses, une arme pour ses ennemis à utiliser contre lui. Quant à Hestia, il ne ressentait rien de particulier à son sujet. Il ne lui ferait juste rien parce que sa fille tenait à elle. Voilà. Tous les autres ne pouvaient pas voir ce qu'il y avait de bien en lui, son côté doux et généreux. Ou rarement. Il ne réservait cet aspect de lui qu'à ceux qu'il estimait le mériter. Ceux qui restaient, nombreux, se contentaient soit de ce qu'il montrait à travers son boulot, et les Mangemorts de sa réputation. Celle d'un partisan respecté et craint : il valait mieux éviter de se mettre en travers de son chemin, et surtout pas le faire chier. Mais bref.

« Regardez devant vous, la prochaine fois. »

Bon, il voulait bien laisser passer, mais si elle pouvait éviter de le pointer du doigt, ça serait bien. Il haussa un sourcil. Oui oui, c'est bien moi qui étais à Gringotts et qui vous a interviewé, mademoiselle. C'est bon ça va, le choc est passé ? Vint ensuite une sorte d'inspection détaillée de son... corps. Punaise elle n'était pas gênée à le fixer de haut en bas comme ça ! Bon okay c'était flatteur parce qu'elle semblait apprécier le spectacle, mais un peu de tenue, merci bien.

« Oui, et "l'autre jour" vous étiez également dans les nuages. »

Un air de nouveau irrité pouvait être perçu dans sa voix. Que voulez-vous, il ne la connaissait pas et elle l'avait importuné. Il n'allait pas se la jouer bisounours juste pour ses beaux yeux. La beauté des filles, il s'en foutait complètement, en plus. Parce qu'il préférait... regarder ailleurs. Genre vers le sexe opposé, huhu. Le Mangemort mit ses mains dans ses poches, en fixant son interlocutrice. Qu'est-ce qu'ils allaient faire, maintenant ? Simple. Partir. Rien ne le retenait ici, il avait des choses à faire, et il comptait bien profiter de son weekend. Les deux seuls jours de la semaine durant lesquels il était complètement libre. Hors de question qu'il passe plus de quelques minutes de ce précieux temps avec une Weasley. Il s'apprêtait à ouvrir la bouche pour signaler son départ, lui recommander de ne pas lui rentrer dedans une troisième fois dans les jours – non, années – à venir, mais ce fut elle qui fut la plus rapide : sauf que c'était pour dire tout ce qu'il voulait éviter, autrement dit, relancer la conversation. Et pour dire un truc stupide en plus. Apprendre des choses l'un sur l'autre. Ah. Ah. Ah. Bien sûr. Aaron se pencha vers elle, étant juste un peu plus petite que lui.

« J'en doute, mademoiselle Weasley. Mes affaires ne regardent que moi et je crains que ma vie ne vous intéresse pas. »

Il se remit droit, la regardant de haut. Effectivement, ses "choses" n'étaient pas son problème. Il n'était déjà pas du genre à causer de lui, et encore moins avec une inconnue. De toute façon, la seule chose qui pourrait l'intéresser à son sujet était son appartenance aux Mangemorts, et c'était un secret qu'il protégeait très bien. Le reste était personnel, et il n'avait pas envie de parler d'autre chose avec elle. Il ne parlait à personne de non-proche de ses soucis, ni de sa vie privée, ni de ses habitudes, alors non, ils n'avaient rien à apprendre l'un de l'autre. Enfin, ça ne l'aurait pas déranger d'apprendre des choses sur l'Ordre. Il aurait aisément pu s'en procurer grâce à la Legilimancie, mais en plein lieu publique, c'était fortement déconseillé, mmh. Il serait foutu s'il venait à l'utiliser devant tout ce beau monde. Il était toujours très prudent avec son don. Il ne l'utilisait que lorsqu'il le fallait, dans la discrétion, et surtout il prenait bien soin de soit se débarrasser d'un rapide sort de mort de son informateur, soit d'utiliser le sortilège d'oubliette pour que sa victime ne se souvienne pas de son intrusion dans son esprit.

« Et vous feriez mieux de protéger les vôtres. »

Il lui sourit avec neutralité. Ni méchamment, ni gentiment non plus. Le juste milieu. Pour bien lui faire comprendre qu'il ne la détestait pas, mais qu'il ne l'appréciait pas non plus. Du tout.

✄-------------------------------------------------------------------



To kill or not to kill, that is the question.




Dernière édition par Aaron C. Stark le Dim 24 Juin - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« When has justice ever been as simple as a rulebook ? »



Be happy !

Messages : 55

Points : 0
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Jane ; Tumblr

Age RPG : 19 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : Time can't be rewritten
My rules
I'll be your sky

Truc en plus : Être une Weasley
Doubles-Comptes : Aucuns



MessageSujet: Re: Il faut toujours regarder devant soi - Rose   Mar 19 Juin - 7:39

Ok se rentrer dedans c'est pas super, on passe pour une tête dans les nuages et en plus on risque d'irriter la personne qu'on a percuté. Rose n'est pas une tête en l'air et encore moins une abrutie loin de là, mais la rouquine avait comme tout le monde ses périodes où son caractère change pour un moment. Ok non je ne parle pas de périodes... Féminines, mais bien des moments où une personne devient une autre pour quelques temps. Ouais limite schizophrénie ou bipolarité ou n'importe quelle maladie pouvant entrainer une double personnalité. Faudrait qu'elle pense à passer des tests parce que là c'est assez bizarre je dirais. Mais en même temps d'aussi loin qu'elle s'en souvienne personne de la famille n'avait une quelconque maladie pouvant affecter le comportement d'une personne. Enfin je dis ça, mais peut-être qu'effectivement un Weasley ou un Granger lointain souffrait de ce genre de... Trouble. Après tout si ça saute une génération pourquoi pas plusieurs ? Tout ça va demander des recherches approfondies que notre chère Rose se fera un plaisir de faire, après tout comme sa mère elle aimait le travail. Bon un peu moins d'accord, mais quand même !

Tout en dissertant mentalement sur les possibles maladies familiales qu'elle pouvait avoir héritées -oui passionnant je sais- elle regarda sa cible de "percutage" d'un air surpris. C'était elle ou il semblait avoir envie de bien l'engueuler ? Méchamment qui plus est.

AARONRegardez devant vous, la prochaine fois.

Paaaardon ? Elle s'était excusée c'est bon, combien de temps allait-il lui en vouloir pour cette petite bousculade ? Ok c'était la deuxième en quelques semaines, mais vous croyez que Rose fait exprès ? Qu'elle s'est dit en le voyant un jour dans la rue : Ha tient lui il a une tête à embêter. J'vais lui rentrer dedans une fois à mon boulot et une deuxième fois dans la rue et faire croire que c'était par hasard ! Non sérieux vous voyez Rosie planifier ce genre de choses ? Ne répondez pas c'est vrai, mais dans ce cas-là c'était juste des coïncidences. La vie est faite de coïncidences certaines arrivent au bon moment et d'autres à un moment ou on ne s'y attend pas.

AARONOui, et l'autre jour vous étiez également dans les nuages.

Non elle n'aimait pas du tout le ton qu'il employait celui-là. Cet air supérieur qu'il voulait se donner, il se pensait meilleur que les autres êtres humains ou quoi ? Ce genre de personne qui vous regarde de haut avec cette expression de je suis meilleur que vous tous ici, vous ne méritez même pas que je foule le même sol que vous pauvres petites créatures que vous êtes, ne plaisait absolument pas à Rose. En temps normale la jeune Weasley l'aurait regardé férocement dans les yeux et lui aurait bien fait comprendre que ce genre d'attitude ne lui plaisait guère. Avec tous pleins d'arguments irréfutables elle l'aurait descendu à petit feu et une fois sa "victime" ne pouvant plus dire un mot Rose aurait eu un petit sourire, se serait redressée fièrement et serait parti sans même un regard. La rouquine se comportait comme ça seulement si on osait l'atteindre en ayant des idées contraires aux siennes. Bon c'est sûr elle accepte ce que pensent les autres, mais bon voilà vous comprenez où je veux en venir.

AARONJ'en doute, mademoiselle Weasley. Mes affaires ne regardent que moi et je crains que ma vie ne vous intéresse pas.

Hum Rose eu un petit sourire et détacha son regard noisette de celui d'Aaron, non pas qu'elle était gênée mais cette situation était comique pour elle. Ne pas demander pourquoi c'est comme ça. Au contraire mon cher Aaron votre vie intéresse beaucoup notre jeune Rose. Ha si seulement elle savait qu'il était un Mangemort... Notre jeune Weasley aurait déjà essayé de lui piquer sa baguette en appelant les autres membres de l'Ordre. Mais en ce moment elle voulait juste le connaitre un peu mieux, il était un étrange personnage ce journaliste. Facilement irritable Rosie n'aimait pas ça.

AARONEt vous feriez mieux de protéger les vôtres.

Et cette phrase eue pour effet de renforcer sa petite méfiance envers Aaron. Elle avait dû mal entendre, il venait juste de lui dire de faire attention à ses fesses -pas de façon perverse s'il vous plait xD- ou elle allait regretter. C'est comme ça qu'elle le prenait en tout cas. Croisant ses bras Rosie se rapprocha un peu de lui plongeant son regard noisette dans celui d'Aaron. Elle n'allait pas détacher son regard en premier oh non la jeune Weasley ne cédait jamais la première allant jusqu'au bout coûte que coûte.
Rose lui répondit presque dans un murmure avec une voix plutôt calme malgré la situation :

ROSEVous êtes en train de, comment dire, me menacer ?

H.S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »





Messages : 121

Points : 0
Avatar : Ewan McGregor
Crédits : Jackspirit

Age RPG : 41 ans.
Sang : Pur.
Camp : Mangemort

Truc en plus : Legilimens.
Doubles-Comptes : Logan Cooper & Malcolm Gray



MessageSujet: Re: Il faut toujours regarder devant soi - Rose   Dim 24 Juin - 21:59

Bon. Elle n'avait pas bientôt fini de relancer la conversation ? Elle ne savait pas dire "pardon de vous avoir dérangé, au revoir monsieur" et se casser ? Ça ne se voyait pas, qu'il voulait juste partir profiter de son weekend ? Okay, il pourrait lui-même clore le sujet, mais... Aaron était borné, ce serait elle qui se montrerait polie en lui foutant la paix, vu qu'elle était responsable de leur rencontre. Voilà, c'est stupide, mais c'est une question de principe. M'enfin, comme elle ne semblait décidée à le laisser tranquille, autant répondre jusqu'à ce qu'elle s'en lasse et parte loin de lui. Elle avait un joli minois, certes, mais ça ne le rendrait pas plus sympathique à son égard. Et voilà qu'elle paraissait outrée car il la menaçait. Oh elle ne le montrait pas, mais les émotions des gens, il connaissait. Il était entré suffisamment souvent dans leur tête pour commencer à repérer ce genre de choses. À comprendre leur fonctionnement. On ne le trompait pas de ce côté-là. Elle se méfiait de lui, et elle avait bien raison. Si seulement elle savait ce dont il était capable, et ce qu'il avait déjà fait, huhu. La jeune femme remonta cependant légèrement dans son estime quand elle s'approcha un peu plus de lui pour le fixer droit dans les yeux. Bien, elle avait du cran cette petite, pour oser faire ça. Dommage qu'elle ne partage pas ses opinions. Le Legilimens ne détacha pas son regard bleu-gris des yeux noisettes de la Weasley. Oh, c'était donc ça ? Elle ne comptait pas lâcher la première. Mmh, intéressant. Sacré caractère. Mais il ne détournerait pas la tête non plus, oh non. Si elle réussissait à le fixer ainsi jusqu'à la fin de leur altercation, à ne pas quitter son visage du regard, il l'en féliciterait secrètement. À moins qu'il ne décide de lui faire croire qu'elle avait gagné.

« Une menace ? Non. Juste une mise en garde, il y a une différence. On ne sait jamais, mademoiselle, sur qui on peut tomber, il faut être prudent de nos jours. »

Non, ce n'était pas une menace. Pas vraiment. Enfin si, ça l'était, mais il voulait qu'elle se méfie tout en se disant qu'elle se faisait des idées. Il lui faisait juste remarquer qu'elle devait faire plus attention. Qui sait, la prochaine fois, elle lui rentrerait dedans dans une ruelle déserte et elle passerait un sale quart d'heure. Alors au lieu d'entretenir la conversation à chaque fois qu'elle a la tête ailleurs, ce serait plus sûr de s'excuser et de se casser vite fait. Bien entendu, il ne lui faisait pas entendre les choses de cette manière, là ça passerait franchement pour une menace. Là, le but était de faire comme si ce qu'il disait était tout à fait normal. Que c'était vraiment un conseil. Même si c'était faux. Au contraire, il aurait bien aimé qu'elle refasse son erreur et qu'il s'occupe d'elle. Oui c'est vilain de penser ça, mais Stark est très rancunier. Oh. Une idée lui vint alors, qui ne marcherait peut-être pas, lui ferait perdre du temps, mais qui sait, serait peut-être bénéfique pour plus tard. Ça lui coûtait de le faire, mais au moins, ça pourrait toujours renforcer sa couverture. Aaron lui offrit alors le détournement de regard qu'elle attendait, tout à fait volontairement, et il haussa les épaules avec désinvolte.

« Bon, très bien. Puisque vous ne semblez pas pressée, peut-être que si je vous offrais un verre, vous cesseriez de vous faire des idées ? »

ET PAN FAUX SOURIRE SYMPA. Pas trop non plus, histoire que ce changement d'attitude ne soit pas louche. Il comptait juste faire comme si il s'était rendu compte que sa réaction avait été excessive et que donc, il l'invitait à boire un verre pour calmer ses doutes à son sujet, mais aussi pour lui montrer qu'il n'était pas aussi désagréable qu'elle le croyait. Il s'était fâché sur le moment, voilà tout. Ahah. Trop pas vrai mais bon, qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour entretenir sa couverture d'homme neutre, hein.

« À moins que vous ne craigniez que je vous assassine à l'intérieur ? »

Et ça, c'est avec un soi-disant air amusé, parce que oui, cette idée est complèèètement absurde voyons, il ne lui ferait jamais de mal ! (a) Bien sûr, on y croit. N'importe qui le connaissant suffisamment – les autres Mangemorts – aurait tout de suite su qu'il en était tout à fait capable, mais elle, aussi intelligente soit-elle, il n'en doutait pas, ne savait rien de lui, sinon qu'il était un très bon journaliste écrivant autant des articles en faveur du mal qu'en faveur du bien. Un neutre quoi. Elle n'avait aucune raison de croire qu'il était capable d'aller jusque là. Elle le voyait comme un type froid et facilement irritable, qui prend son boulot très au sérieux et fait preuve d'un grand professionnalisme quand il travaille. La preuve, il avait interviewé Rose, la jeune femme savait très bien qu'à ce moment là, il était on ne peut plus poli, chaleureux et professionnel. Alors pourquoi ne pas accepter ce verre, comme une proposition d'enterrement de la hache d'une stupide petite guerre ? Il ne comptait pas la manipuler, non, juste lui montrer ce qu'elle avait besoin de voir : qu'elle ne devait pas se méfier de lui, en tout cas ne pas aller jusqu'à craindre qu'il soit un Mangemort.

« Et je vous rassure tout de suite, ce n'est pas un rencard. »

Là, il était très sérieux. Un rencard avec une fille, non mais ça ne va pas ? Il est gay, lui. Les filles, ce n'est pas intéressant.

✄-------------------------------------------------------------------



To kill or not to kill, that is the question.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« When has justice ever been as simple as a rulebook ? »



Be happy !

Messages : 55

Points : 0
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Jane ; Tumblr

Age RPG : 19 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : Time can't be rewritten
My rules
I'll be your sky

Truc en plus : Être une Weasley
Doubles-Comptes : Aucuns



MessageSujet: Re: Il faut toujours regarder devant soi - Rose   Mar 7 Aoû - 8:09

Dans les yeux Rose, ne baisse pas ton regard en premier. Tu sais que tu as la force pour continuer, c'est dans tes gênes après tout. Tu aimes gagner, tu as toujours voulu la victoire depuis ta plus tendre enfance. Chaque fois qu'un de tes coussins te battait tu boudais pendant des heures refusant d'accepter la défaite. Tu remportes ce que tu veux, tu es persévérante comme rouquine alors ne baisse pas les yeux !
Aaron aussi semblait être une personne fière avec son regard grisâtre planté dans celui de Rosie. "Il ne va pas lâcher ! ". Ils devaient avoir l'air particulièrement stupides ou très étranges à se regarder de cette façon en pleine rue. Les sorciers autour d'eux devaient sûrement leur jeter un rapide coup d'oeil pour voir ce qu'ils faisaient plantés comme ça. Qu'importe la jeune Weasley n'y prêtait pas attention trop occupée à déceler une quelconque émotion dans les yeux de cet énigmatique personnage qu'était Aaron Stark. C'est fou à quel point certaines personnes peuvent rester si impassibles. Rien, c'est comme s'il était vide de tous sentiments à l'intérieur. Ou alors qu'il savait très bien les cacher.

AARONUne menace ? Non. Juste une mise en garde, il y a une différence. On ne sait jamais, mademoiselle, sur qui on peut tomber, il faut être prudent de nos jours.

Rose ne le savait que trop. Elle n'avait pas besoin qu'un journaliste la mette en garde contre les dangers qui guettent les pauvres brebis perdues. La rouquine est impliquée jusqu'au cou et bien plus dans les problèmes, elle faisait partie des membres de l'Ordre tout de même. Elle savait ce que ça faisait de se sentir espionnée par l'ennemi, d'avoir les personnes qu'on aime le plus en danger à chaque instant. Elle est une Weasley, la seule fille de Ron et Hermione, être en danger c'est un truc de famille. Rose n'avait vraiment pas besoin qu'un journaliste, se voulant, neutre la prévienne.

Fronçant les sourcils Rosie ne savait que penser d'Aaron. Courtois et aimable -comme un Stark le requière- un jour. Violent et menaçant un autre. Ca ne devait pas être son jour voilà pourquoi il réagissait de cette façon. En tout cas c'est ce que notre rouquine préférait comme hypothèse.
Il détourna enfin le regard d'une manière un peu trop rapide pour être normale. Il semblait avoir de la volonté pour aller jusqu'au bout et d'un coup paf il arrête. Trop suspect pour elle.

AARONBon, très bien. Puisque vous ne semblez pas pressée, peut-être que si je vous offrais un verre, vous cesseriez de vous faire des idées ?

Euh... Ca la jeune Weasley ne s'y attendait pas du tout. Il lui proposait d'aller boire un verre, en sommes pas quelque chose de spectaculaire et angoissant. Juste deux adultes qui pour montrer le respect qu'ils ont l'un pour l'autre vont boire quelque chose et ainsi oublier l'incident qui venait de se passer.
Elle eut pourtant un mouvement de recul en voyant son sourire, non pas qu'il était déplaisant ! C'était juste que... Que... Elle sait pas ça faisait bizarre c'est tout. Déjà qu'il l'invite c'est suspect, mais qu'il lui sourit... Il souffrait d'amnésie ou un truc dans le genre ? Non parce qu'il y a quelques minutes rien qu'au ton de sa voix il semblait vouloir la démonter sur place.

AARONÀ moins que vous ne craigniez que je vous assassine à l'intérieur ?

C'est bien ce que je disais, il voulait la démonter sur place ! ... Ou peut-être pas en fait. C'est vrai après tout Rosie se faisait sûrement des films, ils s'étaient rentrés dedans, ils s'étaient un peu énervés comme toute personne l'aurait fait. Rosie faut vraiment que tu arrêtes d'avoir aussi peu confiance dès que tu sens une certaine tension. Tout ça c'est la faute des Mangemorts, s'ils n'étaient pas revenus de nulle part et qu'ils ne s'étaient pas attaqués comme ça à sa famille... Rosie se mordit la lèvre inférieure en détourant enfin le regard d'Aaron pour fixer le sol du Chemin de Traverse. Respire Rose, ne t'énerve pas garde ton calme ! Soupirant un grand coup pour se calmer la jeune femme posa ses yeux noisettes sur un des magasins bordant la rue. Il lui semblait bien intéressant tout d'un coup, plus que la conversation avec ce cher journaliste. Ce changement soudain de comportement voulait juste dire que la jeune Weasley avait besoin qu'on lui laisse un petit moment pour se reprendre et arrêter de penser à des choses négatives et tristes.

Inspirer, expirer. Rose porta à nouveau son attention sur Aaron en souriant. Pourquoi ce sourire ? Hé bien elle ne savait pas trop. C'était venu naturellement sans qu'elle ne veuille. Un moyen pour dire qu'elle était forte, qu'aucune parole ne pouvait la blesser. Alors, où en étions nous ?

AARONEt je vous rassure tout de suite, ce n'est pas un rencard.

ET HEUREUSEMENT ! Nan mais avec son caractère plus bipolaire que celui de Rose ça n'aurait pas collé. Il pouvait très bien être... Je sais pas un beau brun super bien monté qu'elle ne changerait pas d'avis. En plus question physique c'est pas le problème... Bref.
Suite à cette phrase Rosie lâcha un petit rire en secouant la tête comme pour lui faire comprendre qu'elle était tout à fait d'accord avec le fait que ce n'était pas un rendez-vous. Hum non vraiment entre eux deux il n'y aura jamais rien, je sais même pas pourquoi je pense à ça moi. Il est tard ça doit être normal.

ROSEPas besoin de me rassurer, vous inquiétez pas je ne pensais pas à un rencard.

Pendant une seconde quand même, une infime et microscopique seconde ce fut le cas oui. Mais Rose faisait comme si cette idée ne lui avait jamais traversé l'esprit. Trop bizarre. Bref comme dit plus haut ils se dirigèrent donc vers le pub sans un mot, le verre s'annonçait vraiment gaie. Il y avait quand même du monde en cette journée de mars. Certains étaient sûrement là pour oublier, d'autres pour passer un bon moment. Eux pour... Pour se faire pardonner mutuellement on va dire.
Maintenant assis à une table Rose pris un Soda de Branchiflore pour changer. Boisson du monde des sorciers. Un jour alors qu'elle était dans un pub moldue son habitude de commander des boissons sorcières avait pris le dessus et le gérant lui avait jeté un regard d'incompréhension. Même si la rouquine avait grandi entre deux mondes, la magie prenait une très grande place dans sa vie.

ROSECe rapide changement est dû à ? Une illumination soudaine qui vous a fait prendre conscience qu'à nous disputez nous n'allions rien gagner ? Non parce que vous m'inviter moi à prendre un verre... Vous changez souvent brusquement de comportement. C'est assez... Perturbant, je devrais essayer de m'y habituer.

Sirotant sa boisson tranquillement Rosie regardait les sorciers dans le pub. C'était une distraction comme une autre de regarder les gens. Elle ne les jugeait pas à leur apparence, elles sont bien trompeuses. En la voyant on peut penser qu'elle peut se briser en un claquement de doigts, qu'elle est si fragile. En réalité la rouquine peut supporter des tas de choses, elle a plus de forces qu'on imagine.

Posant son verre sur la table et enlevant sa veste, la jeune femme reporta à nouveau son attention sur Aaron pour le provoquer un peu. Un truc qu'elle aime bien notre Rosie.

ROSEAlors, vous seriez assez fou pour m'assassiner là maintenant ?

Et tout cela avec un petit sourire avant de reporter son verre à ses lèvres. Rose Weasley arrête de te mettre dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Il faut toujours regarder devant soi - Rose   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut toujours regarder devant soi - Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « MONDE MAGIQUE. » :: Chemin de Traverse. :: Grande Rue.-