Partagez | 
 

 « Sweet girl, don't cry. » Ϟ MEGHAN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité







MessageSujet: « Sweet girl, don't cry. » Ϟ MEGHAN.   Jeu 10 Mai - 6:13




Nóe ouvrit doucement la porte de la salle, et passa sa tête dans l'encadrement, jetant un léger coup d'oeil. Les volets ouverts laissaient filtrer le soleil et permettait un éclairage complet de la pièce, ainsi qu'une douce chaleur ambiante résultante des rayons contre les carreaux. Le Gryffondor sourit, et se glissa entièrement à l'intérieur, refermant la porte derrière lui, sans pour autant la verrouiller. Ce n'était pas parce qu'il y était que personne d'autre ne devait entrer. Bien au contraire, il n'était jamais contre la compagnie. Le jeune homme descendit une chaise d'une table, jetant un regard circulaire à la salle. Elle était vide, en partie du moins. Tables et chaises étaient empilées dans un coin, laissant un vaste espace à disposition pour quelques éventuels curieux pratiquant à merveille le sortilège Alohomora. Comme notre grec. Il avait eu envie de se mettre un peu à part pour s'exercer sur ses nouveaux morceaux de guitare. Il s'était fait dégager par un de ses camarades de sixième année qui faisait la sieste dans le dortoir, puis avait été viré de la salle commune par des filles prétentieuses de septième qui travaillaient. Attention, pour une fois qu'elles usaient de leur petite matière grise, c'était les autres qui devaient s'en aller. À la bonne heure. Néanmoins, galant et gentleman, Nóe n'avait fait aucun commentaire et s'était contenté de sortir, lâchant un "désolé" ponctué d'un sourire trop craquant qui avait fait craquer au moins l'une d'entre elle, aux vues de son petit air attendri. C'était mieux que rien. Hors de question d'espérer aller jouer dans la bibliothèque, déjà. Il l'avait déjà fait, lorsqu'il était encore jeune et ignorant, et avait juste eu le temps de cacher sa guitare lorsque la bibliothécaire était passée dans les rayonnages en hurlant pour demander qui faisait un tel boucan. Jouer dehors ? Nan. C'était bon pour attirer les groupes de fan de guitare, ou les minettes en recherche de cavalier pour le prochain bal, ou tout simplement de coup d'un soir. Il y avait de plus un certain nombre de personnes qu'il ne voulait pas croiser. Et pour cela, s'isoler dans un endroit très prisé lors d'une journée radieuse comme celle-ci n'était probablement pas la meilleure des solutions. Alors il avait opté pour une salle vide. Poudlard en regorgeait, il n'aurait aucun mal à en trouver une tranquille et sans habitants indésirables. Et il avait réussi. Maintenant, il allait pouvoir s'adonner à son passe-temps sans se payer de remarques.

Doucement, il s'installa, s'asseyant sur une table, posant ses converses usées mais propres sur la chaise qu'il avait descendue. Il posa son sac au sol après en avoir sorti une mini guitare, et la fit grandir d'un coup de baguette. Il laissa tomber le morceau de bois dans son sac encore à moitié ouvert, et positionna l'instrument sur ses genoux. Bon. Fallait l'accorder maintenant. L'inconvénient de la faire rapetisser puis grandir était que cela déréglait tout. Et il n'avait pas encore trouvé de sortilège ou de potion pour régler ça. Heureusement, cela lui avait permis d'acquérir une excellente oreille musicale, si bien qu'il pouvait accorder sa guitare sans instrument de quelque sorte que ce soit désormais. Et il ne s'en plaignait pas. Avec précautions, laissant le silence l'aider pour sa bonne écoute, il commença à tourner les petites vis, ajustant le son comme il se devait d'être pour rendre du plaisir à écouter. Nóe souriait. Il aimait s'occuper de cette guitare, même lorsqu'elle produisait des sons désagréables. Au final c'était pour la bonne cause, produire quelque chose qui rendait bien. Et à ce propos, Nóe avait remarqué qu'il était de plus en plus maniaque et dur avec lui-même. Il en voulait toujours plus, exigeant. Mais jamais il ne demandait cela aux autres. Ce traitement difficile, il se le réservait. Ce qui créait quelques paradoxes étranges. Comme cette manie de s'imaginer un monde, simplement en écoutant parler les autres. Il avait envie de connaître la vie de ses camarades, afin de piocher les informations qu'il jugerait nécessaires pour s'imaginer en train de faire autre chose, complètement ailleurs. Il ne serait lui-même qu'en partie, gommant pour commencer cet affreux cancer qu'il avait vécu, et qui l'avait miné aussi bien physiquement que moralement. Les gens avaient compris que sa maladie l'avait changé, mais ils n'imaginaient pas à quel point. L'ancien Nóe n'était plus qu'une coquille, enveloppant désormais quelque chose de bien plus sombre, bien plus noir. Pas forcément mauvais, loin de là. Mais surtout... Blessé. Il s'était heurté à une des pires réalités de la vie, et même s'il s'en était tiré quasiment indemne physiquement, jamais il n'avait été aussi meurtri mentalement. Cela passait essentiellement par le refus de sa petite sœur de faire comme si un jour son frère avait failli mourir. Comme si elle n'avait jamais rien ressenti, ni peur, ni tristesse, ni inquiétude. Hestia avait certes compensé la majorité de ce manque, mais ce n'était pas Cephei. Et le grec souffrait de ce comportement. Terriblement. Pourtant, c'était comme le reste. Il n'en montrait rien. Il restait le plus naturel possible, se blottissant au fond de sa carapace de gentleman sympathique et ouvert, recherchant sans arrêt des histoires pour satisfaire ce besoin de s'imaginer ailleurs, heureux et en pleine santé. Nóe n'allait pas bien. Mais ça, personne ne semblait le voir. Pire même. Il le cachait si bien que personne ne le voyait.

Le jeune homme laissait la mélodie désormais juste emplir l'air de la salle vide. Un groupe de rock moldu, encore. Still Lovin' You, de Scorpions. Il ne chantait pas. Pas aujourd'hui. Il n'en avait pas envie. Perdu dans ses pensées, captivé par sa mélodie, yeux rivés sur le sol, ses doigts dansant sur les cordes avec fluidité et harmonie, il ne percevait rien d'autre que la musique. Aussi, lorsque la porte s'ouvrit, il sursauta, relevant brusquement la tête. Il regarda un instant le joli minois qui venait de paraître, et sourit immédiatement, cessant de jouer. « Oh, salut. » Il la connaissait cette fille. C'était la jumelle d'un de ses bons potes, Daniel Prewett. Elle s'appelait Meghan. Et elle était rudement jolie. Mais célibataire, très fraîchement. Son copain, engagé contre le Lord, un loup-garou d'après toutes les rumeurs qui avaient circulé, l'avait plaquée pour partir quelque par. Apparemment il avait mieux à faire que de s'occuper d'elle, après plus d'un an de relation. Le grec plongea son regard chocolaté dans celui de la jeune femme, soutenant son sourire. Il n'allait pas lui dire qu'il connaissait toute sa vie, en partie par des rumeurs, d'un autre côté par son frère. Peut-être qu'elle ignorait même qui lui était. Doucement, il parla donc, d'une voix rassurante et tendre.

« Si je te gêne je peux partir hein, t'en fais pas. Sinon, tu peux rester, je crois que y a suffisamment de place pour deux. Si la musique te dérange, je pourrais arrêter. »

Poliment, avec classe et distinction, Nóe était en train de lui proposer de rester. En fait, la compagnie ne le dérangeait plus. Pas quand il s'agissait de quelqu'un dont il aurait voulu connaître des choses. Il n'avait pas évoqué un seul instant l'hypothèse qu'elle puisse aller voir ailleurs. Non. C'était lui qui bougeait si quelqu'un devait se déplacer. Galanterie, mesdames messieurs. Et dans son cas, elle n'avait aucune limite.

« Meghan, c'est ça ? »

Simple question, polie mais légèrement curieuse. Après tout, ce n'était pas insolent de demander un prénom, non ? Et il avait bien envie de discuter. En espérant qu'elle ne souhaite pas lui fausser compagnie. Même s'il avait dissimulé sa cicatrice avec son don et par une chemise blanche un peu froissée, il y avait des tas d'autres choses qui rebutaient les jolies dames. Et puis, peut-être que c'était tout simplement elle qui voudrait rester seule. Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
 

« Sweet girl, don't cry. » Ϟ MEGHAN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « POUDLARD. » :: Autres salles. :: Salles vides.-