Partagez | 
 

 Spero ♥ Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Love ya for ever, Max ♥

Messages : 104

Points : 0
Avatar : Anna Bella Thorne
Crédits : Highs, Deviant Art & Tinker Bell

Age RPG : 15 ans
Sang : Mêlé (Sorcier/Vélane)
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Ca te regarde, pauv' nouille ?

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Thomas River & Hugo H. Weasley



MessageSujet: Spero ♥ Max   Sam 5 Mai - 10:45


Spero

✎ Noms ◮ Maxime Ducan & Dominique Weasley
✎ Mois actuel ◮ Mars
✎ Contexte temporel ◮ Mercredi soir
✎ Contexte spatial ◮ Le grand escalier du Hall d'entrée

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.







Domi sursauta. Ses poings se serrèrent automatiquement lorsque qu’elle se retourna. On l’avait bousculée. Lançant un regard pâle au serpent qui venait de la pousser, elle fit un pas en arrière, prête à se battre. Mais l’autre s’excusa dans un grommellement et continua son chemin. Apparemment, il n’avait pas fait exprès de la pousser. Dominique se détendit légèrement mais ses poings restèrent fermés. Paranoïa ou réalisme ? Parfois elle hésitait, se prenait pour une folle. Puis, elle entendait un serpent ricaner à l’idée qu’un nouveau membre de l’Ordre avait disparu et elle se raisonnait. Non, elle n’était pas folle. Juste réaliste. Elle se retrouvait sans cesse entourée de fous dingues passionnés par la mort. Depuis quelques mois, tout partait en cacahuètes. Bien sur, le fait que les serpents ne lui adressent plus la parole que pour l’insulter jouait sur son agressivité et sa tension permanente. Mais ça, limite, elle aurait pu vivre avec. Ce n’est pas comme si l’intérêt que lui portaient les pro-mangemorts lui tenait tant à cœur que ça… quoiqu’il est vrai qu’elle aurait aimé avoir plus d’amis dans sa propre maison. Non, ce qui la rendait vraiment dingue, c’était les événements des derniers mois. La mort de Neil, la mort de Harry, Lily devenue loup-garou et, maintenant, la disparition d’Alexia. Lily et Hugo devenaient complètement fous avec cette dernière disparition. Lily était de plus en plus souvent absente, disparaissait des heures entières. Hugo, lui, ne souriait que rarement mais tentait de se montrer courageux en la présence de Lily. Sauf qu’il n’arrêtait pas de pleurer lorsqu’il se retrouvait seul. Domi l’avait vu, elle avait tenté d’aller le consoler sauf qu’elle n’était pas spécialement douée pour ça et s’était mise à pleurer avec lui. Tout ça, ça devenait trop lourd. Elle avait l’impression que l’atmosphère devenait de plus en plus pesant. Enfin, en tout cas pour elle. En ce qui concernait les gens comme River, Bielova, Grimm ou O’Malley, eux, ils avaient l’air de se sentir très bien. Elle les entendait se plaindre des examens. Comme si quelqu’un en avait quelque chose à foutre des examens quand des personnes mouraient et disparaissaient comme ça ! Mais évidemment pour les pro-mangemorts, c’était plutôt de bonnes nouvelles. Tandis que pour elle, c’était la preuve que l’Ordre reculait tandis que le Lord, lui, avançait de plus en plus à découvert.
Frissonnant, Domi s’interdit de penser à ce genre de choses. Il ne fallait pas qu’elle s’attarde trop là-dessus. Oui, l’Ordre régressait, oui, les serpents étaient de plus en plus perfides… mais ça, ce n’était pas spécialement nouveau. Elle s’était promis d’être forte pour ceux qu’elle aimait et se devait donc de ne pas faiblir. Et puis, le reste de sa Maison avait raison, il y avait les examens, aussi. Les BUSEs. Même si l’on était qu’en mars, la renarde triait déjà ses cours pour tout mettre en ordre afin d’avoir plus de facilité à se mettre à étudier en mai. Après tout, il ne restait que trois mois. Bon, d’accord, elle avait le temps… mais y avait rien d’autre à faire lorsque notre meilleure amie est morte, notre cousine préférée absente, notre autre meilleure amie tout aussi absente, nos amis dans des maisons différentes… la seule occupation plaisante –et sexy 8D- de Domi, c’était Max. Le seul qui réussisse à mettre un peu de lumière en ces jours sombres.
Quoique… aujourd’hui, elle était particulièrement remontée, et elle n’était pas sure que la présence de Max aurait réussit à l’apaiser. Pourtant, la renarde allait quand même à leur point de rendez-vous habituel. Mais comme ils ne s’étaient pas fixés de rendez-vous, elle espérait ne pas l’y trouver. Elle risquait de lui sauter à la gorge dès la première occasion, de l’accuser de se la couler douce chez les blaireaux. Oui, elle était frustrée de ne pas être chez les Poufsouffle ! Elle aurait tellement voulu y être… Loyale, persévérante, amicale, joyeuse…elle l’était assez pour mériter sa place dans une maison qui ne la mépriserait pas, non ? Pourtant, elle le savait, elle n’avait pas que ces points de caractère là. Elle était aussi revêche, acide, calculatrice, renfermée, prudente, solitaire, violente, rusée et ironique. Et ces traits de caractère là lui étaient bien plus particuliers et révélaient un esprit de vipère. Mais les autres de sa maison ne semblaient pas penser comme ça, ce qui la blessait, ce qui lui donnait envie de ne plus leur appartenir.
Une fille de son dortoir le lui avait même fait remarquer, il y a pas une heure. C’est d’ailleurs cela, qui rendait Domi si revêche, aujourd’hui. Elle tremblait encore en se souvenant des paroles.

    « Eh, Weasley, il est où mon t-shirt? »
    « Qu’est-ce que j’en sais ? »
    « T’aurais pu me le voler. »
    « C’est Tania, la voleuse, pas moi. Et puis, depuis quand tu me parles ? »
    « Depuis que tu me voles ! »
    « Je te vole pas, espèce d’allumée. »
    « Je vois vraiment pas ce que tu fais dans cette maison. Tu te rends compte que t’es de trop ou bien t’es complètement aveugle ? »
    « T’inquiète, je me rends bien compte que ce que je prenais pour des qualités, la vivacité d’esprit et l’ambition, sont en fait des défauts que vous cultivez de manière malsaine. »
    « Des défauts !? C’est pas parce que tu es plus une renarde qu’une vipère que tu dois te sentir obliger de nous insulter. »
    « Une renarde… »
    « Bien sur ! Tu n’as aucun lien avec notre emblème ! »
La discussion s’était conclue pas un coup de talon dans l’estomac de la pétasse qui s’adressait à Domi. La tête haute, la jeune fille s’était éloignée. La tête haute mais les larmes aux yeux. Une renarde… ça lui plaisait bien. Mais une vipère, c’aurait été mieux. Parce que c’était sa maison, ceux à qui elle apprenait. Mais tant pis, il fallait se résigner à être orpheline de Maison. Ni serpent et encore moins blaireau. Renard. Renard, c’est bien.

Les couloirs du collège semblaient vides vers cette heure-ci. Les gens restaient cloîtrés dans leurs maisons. La renarde avait besoin d’air. Elle s’installa sur les marches de l’escalier du Hall d’entrée. Elle y retrouvait souvent Max. Aujourd’hui, il n’y avait pas spécialement de rendez-vous prévu mais peut-être qu’il lirait dans ses pensées. La renarde soupira. C’était surtout agréable d’être ici, dans un endroit où le silence régnait et qui lui rappelait essentiellement son copain. Appuyant sa tête contre la rampe d’escalier, elle serra les lèvres pour tenter de ne pas penser à la conversation de tout à l’heure. Sortant sa baguette et fermant les yeux, elle respira un grand coup. Et visualisa le visage de Maxime. Il lui souriait, lui murmurait qu’il l’aimait…

    « Spero Patronum. »

Rouvrant les yeux, elle vit une renarde apparaitre. Dorée. Elle volait tranquillement dans le hall et puis revint vers sa maîtresse. La renarde tendit la main vers son patronus, l’effleura. Une pensée la traversa. « Tu es plus une renarde qu’une vipère. » Le patronus se mit à trembler, à disparaitre. Il disparu complètement. Un partonus ne vit que des pensées positives. Ce fut au tour de la renarde de se mettre à trembler. Elle eut aussi envie de disparaitre…

✄-------------------------------------------------------------------

She's a wild child, she's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 420

Points : 3
Avatar : William Moseley
Crédits : Stainless Night

Age RPG : 16 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : ~ Fiche de présentation
~ Un lien?



Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Eliott H. Hudson ~ Scorpius H. Malefoy



MessageSujet: Re: Spero ♥ Max   Jeu 10 Mai - 13:28

Plus le temps passait, plus Maxime se disait qu’il avait de la chance d’être à Poufsouffle. On voyait bien que l’ambiance était de plus en plus tendue chez les Gryffondors, les Serdaigles de plus en plus renfrognés et les Serpentards de pire en pire, si c’était possible. Chez les jaunes et noirs, certes, ce n’était pas l’eldorado, mais ils étaient connus pour leur calme légendaire et le goût du travail. Et bien ces traits de caractère ressortaient dans ces moments là et finalement, ils étaient les plus calmes de Poudlard. Les amis de Maxime ne se retournaient pas contre lui, la loyauté étant aussi un trait de caractère définissant les blaireaux. Il savait qu’il pouvait dormir sur ces deux oreilles, il ne craignait rien. Ce n’était pas le cas de Domi. Le jour ou elle lui avait avoué qu’on lui volait ses affaires, qu’on l’embêtait à longueur de journée, le sixième année était monté sur ces grands chevaux, chose à proscrire lorsqu’on est en couple avec la renarde. Max le voyait, elle n’allait pas bien. Ca avait commencé avec la mort de sa meilleure amie, avait continué avec les autres morts, les disparitions, sans parler de la mort du Survivant, Harry Potter. Il fallait avouer que ça avait fait un choc au Poufsouffle et il avait mis quelques temps avant de s’en remettre mais comme d’habitude, il ne l’avait pas montré à Domi. Il voulait toujours se montrer fort devant elle, lui montrer qu’elle pouvait s’appuyer sur lui, qu’il était une force sûre. Et forcément, au bout d’un moment, il fallait que toutes ces émotions sortent.

Elles avaient décidé de sortir maintenant, à quelques dizaines de minutes avant le rendez-vous avec Domi. Max était allé se promener dans le parc, histoire de se changer les idées, être un peu seul et pouvoir échapper à l’atmosphère lourde des cours et du château en général. A vrai dire, il en avait carrément oublié Ombrage, oublié même jusqu’à son existence. Elle était bien loin de tout ce qui se passait actuellement et ses décrets, plus personne ne les respectait. Justement, là il se trouvait en jean, converses et pull sans oublier l’écharpe de Poufsouffle. Il était bien loin le temps de l’uniforme ! C’était d’ailleurs pas plus mal ! Maxime donna un coup de pied dans un caillou avant de quitter le chemin et de bifurquer vers le lac. Il avisa un gros rocher sur la rive, à moitié dans l’eau et s’assit dessus. Parfait, il pourrait réfléchir tranquillement ici. Son regard se perdit à la surface du lac, dans le flou le plus total. Comment décrire ce qu’il ressentait ? Il était évidemment triste, déprimé et avait souvent l’envie de tout abandonner, perdre espoir. Il fallait bien avouer que la victoire semblait un peu plus inaccessible à chaque instant mais ce n’était pas dans le tempérament du jeune sorcier. Baisser les bras ? Jamais. Tant qu’il y a de la vie y a de l’espoir dit-on. Ca restait à prouver ça.

Sans comprendre pourquoi, Max se vit prendre un caillou de la taille de son poing et le jeter de toutes les forces dans le lac. Pourquoi toute cette rage d’un coup ? Oh en fait, il le savait. Très bien même. A force de refouler ses émotions, il allait forcément craquer à un moment donné mais c’était surtout à cause de sa lâcheté en fait. Après tout ce chemin, cette confiance en soi qu’il avait acquise, s’être engagé, avoir une relation stable, il doutait que la victoire soit possible. La chute d’Harry Potter avait marqué tout le monde et chacun avait du mal à se remettre de la chute du symbole de la résistance en perfection. Oui c’était dur. Soupirant à fond, Maxime sortit sa baguette et la bougea tout en pensant au sortilège qu’il voulait jeter. Il choisit le Wingardium Leviosa, un sortilège peu complexe pour le début des sorts non formulés. C’était passionnant mais assez difficile, il devait bien l’avouer. Pourtant, la feuille qui flottait à la surface du lac se souleva lentement. Le Poufsouffle tendit le bras et ouvrit sa main pour que la feuille s’y pose. Ce qu’elle fit. Souriant, Max referma son poing, détruisant ainsi la feuille en mille morceaux. Comme l’Ordre en fait. Elle se consumait à petit feu, perdant ses membres petit à petit. Et comme si ça ne suffisait pas, le jaune et noir s’inquiétait pour Hugo, son meilleur ami. Il n’était plus lui-même depuis la disparition d’Alexia, ancienne membre de l’AD. Il ne le reconnaissait plus. Lui si jovial d’habitude ne souriait qu’en de rares occasions et était de plus en plus renfermé sur lui-même. Tout cela ne l’aidait pas à aller mieux, à avancer, aller de l’avant. Justement, c’était plutôt à lui de faire son petit bonhomme de chemin. Pourtant il avait plutôt l’impression de s’être perdu en route. Sa mère aurait su quoi faire, aurait su trouver les bons mots mais elle n’était pas là, il fallait faire avec. Il avait d’abord un rendez-vous avec Domi, voilà peut-être qui le requinquerait un peu. Domi était la personne qui comptait le plus pour lui… Il ne s’en remettrait pas, c’était certain.

Le blond se releva et prit la direction du château tout en essayant de se coller une expression neutre voire presque joviale sur le visage. Encore fallait-il qu’il trouve sa renarde, ils n’avaient pas fixé de lieu de rendez-vous mais c’était rarement un problème, ils finissaient toujours par se retrouver. Lorsque Maxime entra dans le grand hall d’entrée, il aperçut un patronus qui volait dans les airs. Lorsqu’il découvrit quel animal il représentait, il comprit directement qui l’avait fait apparaitre. En effet, le Poufsouffle ne se trompait pas, Domi était bel et bien là, assise sur les marches. Elle n’avait pas l’air de l’avoir vu. Le patronus disparut au-dessus de lui pendant que Max s’avançait vers la verte et argent puis commença à monter les escaliers, un sourire collé au visage. Lorsqu’il fut à sa hauteur, il s’assit à côté d’elle et lui prit la main doucement. Son cœur battait toujours aussi vite quand il la voyait.

« Très joli patronus. »

Sn sourire était toujours là et ses yeux brillaient, une lueur malicieuse dans le regard. Finalement, il n’avait pas spécialement besoin de jouer la comédie, il se sentait bien avec Domi et oubliait la plupart de ses soucis. Comme quoi, il était faux de dire que tous les Serpentards étaient pareils. D’ailleurs, il défendait souvent leur cause quand on les attaquait dans la salle commune bien qu’il pensait exactement pareil que les autres Poufsouffles quand il s’agissait de certains comme River ou bien Grimm qui avaient eu tous les deux la lâcheté d’attaquer Domi.

« Tu vas bien aujourd’hui ? »

Question stupide, il avait bien vu que ça n’allait pas mais la politesse n’a jamais étouffé personne.

« Je suis tellement content de te voir ♥.»

Comme d’habitude vous me direz mais c’était la vérité. Sans Domi, il était probable qu’il aurait tout lâché, elle lui donnait une raison de se battre. Après tout, c’était peut-être elle qui le sauvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Love ya for ever, Max ♥

Messages : 104

Points : 0
Avatar : Anna Bella Thorne
Crédits : Highs, Deviant Art & Tinker Bell

Age RPG : 15 ans
Sang : Mêlé (Sorcier/Vélane)
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Ca te regarde, pauv' nouille ?

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Thomas River & Hugo H. Weasley



MessageSujet: Re: Spero ♥ Max   Sam 19 Mai - 9:27

Domi regarda son renard avec tristesse. Cet animal la fascinait autant qu’il la dégoutait. Peut-être parce que ça voulait dire qu’elle avait fait son deuil. Un jour, Georges lui avait expliqué qu’il n’avait plus jamais réussit à faire un Patronus depuis la mort son jumeau, Fred. Lorsqu’elle avait appris ça, la petite fille en avait eu les larmes aux yeux. La Patronus était le symbole du bonheur, le fait que Georges n’arrive plus à en faire était à la fois terrifiant et extrêmement triste. Pourtant, c’est Georges lui-même qui avait décidé d’apprendre à la petite Domi à utiliser ce sortilège. Ce qui fait que malgré la complexité du sort, dès sa troisième année elle réussissait déjà à lancer quelques Spero Patronum en se concentrant très fort. C’est Georges le premier qui avait vu le renard, c’est lui qui avait commencé à la surnommer « petite renarde ». Dominique ne connaissait personne d’autre dans ce château pour qui le Patronus était quelque chose d’aussi important. On ne surnommait pas Max ‘l’ours polaire’ ou Hugo ‘le castor’. Leur Patronus leur correspondait, ils l’aimaient surement. Mais il n’avait pas la même symbolique.
Surtout qu’à la mort de Piou, la Patronus de Domi avait fait exactement la même chose que celui de Georges : il avait disparu. Parfois, pour se rassurer, la vipère faisait apparaitre la renarde pour se sentir moins seule. Mais quand Piou avait disparu, la renarde avait disparu. Et la vipère était restée seule.
La renarde n’avait reparu qu’il y a quelques mois. Après que la vipère ait faillit se noyer. Après que Max ait embrassé Domi. Apparemment, quand notre âme sœur disparait, notre Patronus part avec. Mais apparemment si une deuxième âme sœur apparait, le Patronus peut revenir. Domi aimait bien l’idée qu’on pouvait avoir plusieurs âmes sœurs dans une vie. Mieux, elle adorait l’idée que Max soit l’une de ses âmes sœurs. Elle n’avait jamais osé lui dire qu’avant qu’ils ne sortent ensemble, elle n’arrivait plus à faire de Patronus. Elle avait peur qu’il sache à quel point il était important pour elle. Oh, c’était complètement débile, c’est sur. Mais Domi avait peur de se livrer totalement à quelqu’un. OOOK, tapez-là, lapidez-là. Quand on est amoureux, il faut avoir une confiance totale en l’autre, accepter qu’il nous connaisse parfaitement et ne rien lui cacher. Sauf que non. Dominique n’est pas comme ça. Ca c’est très mignon mais c’est surtout super naïf. La renarde savait que plus on aime quelqu’un, plus on s’expose. Et ça, elle détestait. En plus, même si elle faisait entièrement confiance à Max, elle savait aussi qu’à 15 ans, les histoires d’amour c’est rarement pour la vie. Suffisait de regarder Lily et Nathan qui semblaient partit pour s’aimer pendant tout l’éternité. Ca n’a même pas duré un an. Oh, bien sur, Domi se croyait capable d’aimer Maxime pendant toute une vie et elle le croyait capable de la même chose. Sauf que les circonstances, elles, on ne les connait pas.

Dominique regarda son renard avec une certaine mélancolie. Malgré les dizaines de pensées négatives qui venaient de la traverser (Mort de Piou et la pensée de casser avec Max T____T), le Patronus était toujours là. Comme si rien ne pouvait le détruire. Normal, c’était à la pensée sur sourire de Max que la Patronus avait été créé. Rien ne peut casser le sourire de Maxime. Sauf les serpents et les ennuis qu’ils attirent à Domi. Dominique trembla en se rappelant des poings serrés du Poufsouffle lorsqu’elle avait évoqué la cruauté des serpents à son égard. A nouveau, une pensée la traversa. « Tu es plus une renarde qu’une vipère. » Le patronus se mit à trembler, à disparaitre. Il disparu complètement. Un partonus ne vit que des pensées positives. Ce fut au tour de la renarde de se mettre à trembler. Elle eut aussi envie de disparaitre…

    « Très joli Patronus. »

Dominique sursauta. Elle releva les yeux et se heurta contre un sourire. Maxime. Il s’était assit à ses côtés sans même qu’elle s’en aperçoive. Il lui prit doucement la main. Et il souriait. Encore. Ce gars souriait pratiquement tout le temps, c’était dingue. Le contraire de Domi. Quoique, la renarde aussi souriait pratiquement toujours en la compagnie du blaireau. Même si elle était de plus en plus frustrée à cause de la solidarité qui régnait dans cette maison contrairement à la sienne…. Mais qu’importe, Max n’était pas responsable de la connerie des serpents. Au contraire, il était responsable de la bonté de Pouffy et Domi était trop fière de lui. Quand elle entendait des gens maudire l’organisation des Poufsouffle, la renarde leur donnait un coup de pied dans les fesses, faisant remarquer que c’était son copain à n’elle toute seule qui gérait si bien cette Maison. A l’aide d’une pétasse River, mais on s’en fout.
Dominique lui sourit donc aussi légèrement. Et se colla à lui. GNNNNA ♥ Et puis se décolla de lui. Elle n’avait pas eu de bisou. Elle lui posa donc rapidement un bisou sur les lèvres avant de sourire à nouveau.

    « J'ai jeté le sortilège en pensant à toi ♥ »

Non, ce n’est pas comme si c’était une pure déclaration d’amour parce qu’on fait un Patronus en pensant à la chose qui nous rend le plus heureux ! Rien à voir ! … Bon, d’accord, c’est une déclaration d’amour ! <.< Mais comme Max est sensé être déjà au courant de l’amour de Domi, c’est pas comme si c’était tout chamboulant ou je ne sais quoi…
La renarde se colla à nouveau contre son amoureux, pensive. Elle se demandait s’il fallait être sincère et répondre que c’était le cauchemar absolu chez les serpents, ou s’il fallait le rassurer et lui dire que, oui, elle allait bien. Sauf qu’elle ne pouvait pas lui mentir. Surtout quand il vient de dire qu’il est content de la voir et que c’est beaucoup trop nyutant.

    « Bof. Les filles de mon dortoir me tapent sur les nerfs, mais ce n’est pas nouveau. Selon elles, je ne suis même pas digne de ma maison… comme si leur débilité maladive les rendait digne de Serpentard ! »

Et voilà, elle se mettait à pester. Elle inspira un grand coup, ne voulant pas pourrir l’ambiance avec Maxime. Elle était trop contente de le voir pour passer la journée à râler.

    « Enfin, je commence à m’y faire. Il suffit de se muscler régulièrement les jambes pour avoir une bonne détente de coup de pied, et puis tout va soudain mieux. Et toi, ça va ? »

Re-bisou. Re-minisourire.

    « Moi aussi, je suis contente que tu sois là. Tu peux même pas imaginer à quel point. ♥ »



✄-------------------------------------------------------------------

She's a wild child, she's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 420

Points : 3
Avatar : William Moseley
Crédits : Stainless Night

Age RPG : 16 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : ~ Fiche de présentation
~ Un lien?



Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Eliott H. Hudson ~ Scorpius H. Malefoy



MessageSujet: Re: Spero ♥ Max   Ven 13 Juil - 10:52

Et voilà, il lui avait fait peur en arrivant. Maxime ne pouvait s’empêcher de le remarquer mais souvent, quand Domi ne le voyait pas arriver et qu’il se posait doucement à côté d’elle, elle sursautait. Cela l’inquiétait d’ailleurs mais il gardait ses inquiétudes pour lui comme d’habitude, il souriait. Il n’empêche qu’une fois que la vipère vit qui s’était assis à côté d’elle, elle se colla à lui et l’embrassa. C’était cool des accueils comme ça ! Il en voulait bien tous les jours ! Ouais comme s’il n’en avait pas tous les jours, ou presque ! Il fallait parfois qu’il oublie un peu ses histoires d’amours avortées. Il s’était jeté la tête la première dans la tromperie. Certes, il avait des sentiments mais jamais il ne s’était aperçu que ces sentiments n’étaient autres que de l’amitié. Max s’en rendait bien compte maintenant. Il aimait Domi et il ne pensait même pas une fin possible entre eux deux. Sa gentillesse et sa naïveté le perdait un jour… Quoi qu’il avait bien progressé maintenant, le suicide de sa mère lui avait fait comme un électrochoc.

Il passa un bras autour des épaules de Domi, les rapprochant encore plus si c’était possible lorsqu’elle lui dit qu’elle avait réalisé son patronus en pensant à lui. Cela lui réchauffa le cœur. Etre un souvenir assez heureux pour faire apparaître un patronus, il y avait de quoi être flatté ! Mais après tout, ne faisait-il pas la même chose ? Il avait beau creuser son cerveau, il ne se souvenait même plus de son dernier patronus jeté ! Il n’avait sûrement aucune raison de le faire alors en faire apparaître un ne lui avait même pas effleuré l’esprit ! Alors il ne répondit rien, se contentant juste de sourire un peu plus et de la serrer dans ses bras tout en lui demandant comment elle allait.

Domi parut hésiter quelques secondes avant de lui répondre que non, les filles de son dortoir la faisait chier et qu’elle était habituée à se défendre maintenant. Maxime ne se proposa pas comme défenseur, il savait qu’elle le prendrait mal, il l’avait déjà testé et ça avait fini en presque dispute et il ne voulait surtout pas que ça recommence, ah ça non ! Alors il la laissait se débrouiller seule bien que cela lui demandât tous les efforts du monde à ne pas agir. Sinon oui, peut-être qu’il la perdrait et elle était tellement précieuse à ses yeux que non, il préférait ne rien faire, la soutenant juste du mieux qu’il pouvait.

« Si une personne est digne de Serpentard, c’est bien toi ! »

D’un côté, il trouvait cette phrase totalement péjorative, la réputation des Serpentards n’était plus à faire mais de l’autre, il connaissait des personnes chez les vipères très biens et il sortait même avec une Sepentarde ! Que demander de plus ?! Alors oui, ça résonnait comme un compliment et s’en était un ! Mais Max se mettait aisément à la place de Domi. Si on lui disait qu’il ne méritait pas d’être à Poufsouffle, il savait qu’il le prendrait très mal. Il n’empêche qu’il ne voyait pas la verte et argent autre part qu’à Serpentard et certainement pas à Poufsouffle, il fallait bien l’avouer. Elle était à sa place, il ne fallait pas qu’elle en doute.

« Moi ? Ca va ! A part que je crève de faim, j’en ai marre d’aller voler dans la cuisine, faire équipe avec une River me tue mais bon, si on veut nourrir les plus jeunes, on n’a pas d’autres solutions. Et d’ailleurs, on crève tous de faim alors vaut mieux s’unir… »

Et voilà, hop gaffe. Bravo Maxime ! Oui, chez les Poufsouffles ça marchait comme ça, l’union fait la force mais dans les autres maisons, et particulièrement à Serpentard, c’était chacun sa merde… Bon, bon… Au moins, il avait réussi à se taire avant d’étaler les qualités de sa maison. Et il conclut par une petite phrase totalement sincère, à laquelle Domi répondit après un bisou. Elle aussi était contente de le voir, il valait mieux d’ailleurs. N’empêche qu’il était bien là, enfin, calme et apaisé. Sa colère de tout à l’heure avait totalement disparue, comme par magie.

Et ils étaient là, tous les deux, dans les grands escaliers, telle une accalmie dans la tempête. Oui, je me sens d’humeur poétique xD. Maxime embrassa de nouveau Domi avant de reculer son visage de quelques centimètres et de regarder les portes du hall d’entrée d’un air rêveur. Tous deux avaient bien besoin de se détendre alors pourquoi pas maintenant ? Ils n’étaient pas obligés de rester là, statiques, assis sur ces foutues marches froides de l’escalier, aussi beau et majestueux soit-il. Mais que faire ? N’ayant pas d’idées lui venant, Max laissa tomber et sortit sa baguette de sa main libre. Il savait ce qu’il allait faire et sans murmurer un mot, il remua doucement sa baguette tout en formulant le sort dans sa tête. Aussitôt, des oiseaux jaunes en sortirent et volèrent autour d’eux.

« Tu te souviens ? Notre première rencontre ? Jamais à cet instant j’aurai pu imaginer savoir à nouveau ce qu’est le bonheur. Je ne me suis jamais autant trompé… »

Si c’est pas mignon ça ?! Notre Poufsouffle qui retourne dans ses souvenirs et qui bascule en mode nostalgie, moi je dis, ça se mange sans fin ! xD Et au passage qui nous fait une jolie déclaration d’amour ! Je veux le même ! Mais n’ayez crainte, je le laisse à Domi ! x) Max eut un léger sourire, replongeant directement dans les profondeurs de ses souvenirs. Ah cette journée là… Il aurait voulu ne plus jamais y penser et pourtant ça ne s’oublie pas, quoi qu’on fasse. Mais il avait aussi rencontré LA fille qui changerait toute son existence. Oui, il était bien sentimental aujourd’hui notre Maxime.

« Je crois que je ne t’ai jamais remercié pour tout ce que tu as fait et fais pour moi. Je t’aime Domi ♥. »


On ne sait jamais chérir ce qu’on a et on veut toujours ce qu’on n’a pas. Le préfet tâchait de toujours se le remémorer et là, on ne pouvait pas dire qu’il ne vivait pas dans le présent. Il était conscient du cadeau inestimable qu’il avait alors que la guerre se préparait, voire commençait à gronder. Et ça, jamais il ne l’oubliait.

[Désolé pour le temps de réponse et ce rp vraiment minable ... :/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Love ya for ever, Max ♥

Messages : 104

Points : 0
Avatar : Anna Bella Thorne
Crédits : Highs, Deviant Art & Tinker Bell

Age RPG : 15 ans
Sang : Mêlé (Sorcier/Vélane)
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Ca te regarde, pauv' nouille ?

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Thomas River & Hugo H. Weasley



MessageSujet: Re: Spero ♥ Max   Mer 18 Juil - 9:42

Domi se blottit confortablement contre son n’homme. Un léger sourire lui éclairant le visage, elle lui murmura d’une voix câline qu’elle avait fait le patronus en pensant à lui. Elle se demanda d’ailleurs à quoi ou à qui d’autre elle pourrait penser pour faire son sortilège. Aux vacances en famille ? A Piou ? Ou alors à quand elle monte, très haut, sur son balais et se sent plus libre que jamais… oui, elle pourrait faire un patronus, avec ça. Mais pas un aussi beau que quand elle pensait à Max et à ses bras, si chauds et si doux.
Ensuite, quand Max lui demanda si ça allait, Domi eut quelques secondes d’hésitation. Elle hésita à lui dire que tout allait pour le mieux, que la vie était belle, que le ciel était bleu et que les oiseaux chantaient joyeusement dans les arbres en fleurs. Sauf que c’était faux. Le ciel, les oiseaux et les fleurs, c’est à peine si elle y prêtait attention. Et pourtant, d’habitude, elle aimait le printemps et tout ce qu’il apportait. Mais là, une nuée de serpents lui bloquaient la vue. Et elle tournait le dos au printemps pour persiffler contre les serpents. Dominique commençait à se demander s’il ne valait pas plus la peine d’ignorer les gens de sa maison, d’aller se coucher dans le parc et de respirer. Juste respirer calmement.
Cependant, Max lui répondit doucement qu’elle était parfaitement digne des Serpentards. Domi eut un petit sourire. Elle savait bien que les serpents n’avaient pas la plus belle réputation d’entre les quatre maisons. Acides, violents, décidés et ambitieux, ça ne donnait pas que des bonnes choses. Souvent, même, sortait de cette maison des personnes peu fréquentables. Mais si acide et violent sont rarement des qualités, être décidé et amitieux peut se révéler profitable et n’est pas toujours associé à l’égoïsme. Aussi, Domi espérait que malgré son tempérament plutôt…volcanique, elle réussissait à être altruiste et généreuse quand il le fallait. Elle se serra encore un peu plus contre Max –était-ce seulement possible ?- et lui offrit un regard brillant.

    « Merci. <3 »

Au moins, il y avait une personne sur cette terre qui la considérait digne de Serpentards. En plus du Choixpeau magique. C’était déjà ça. Ensuite, Max expliqua que tout allait bien mais qu’il avait faim et patati patata. La renarde ne put s’empêcher de faire une grimace lorsqu’il parla de Constance. Elle n’aimait pas du tout imaginer cette blondasse aux côtés de son n’homme. Pas question jalousie, elle savait Maxime assez intelligent pour ne pas apprécier cette fille. Nan, c’est juste que cette fille est une River et que les River c’est dangereux sous leurs airs angéliques. Enfin angélique… disons qu’ils ne sont pas moches et ont plutôt un sourire éclatant. Et derrière se sourire, un cerveau salasse qui pense qu’à tuer tous leurs ennemis. Et si Max avait des problèmes avec Constance ? Est-ce qu’elle le tuerait ? Domi se força d’arrêter de fabuler. On ne tuait pas simplement à cause d’une dispute. Et on ne tuait pas le copain de Dominique Weasley, pas si on tenait à la vie 8D
BRAYFEU. Après la grimace due à la pensée intempestive de la River, Domi sourit à son n’amoureux.

    « L’union fait la force… pas mal comme devise. Nous c’est plutôt, « chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. » Quoiqu’il n’y ait pas beaucoup d’hippopotames dans notre sale commune. Enfin, il y a Sienna Wings qui est pas mal dans le genre, mais qui a envie de la garder !? … »


Elle regarda Max en souriant comme une débile. Il ne connaitrait surement pas Mission Cléopâtre et il ne verrait pas la référence. Pas grave XD. Elle disait que de la merde et elle se marrait en plus. Peut-être qu’elle devenait dingue ?

    « Sans rire, c’est cool que vous vous entraidez. J’ai toujours admiré les Poufsouffle pour leur collectivisme. Peut-être qu’un jour je tomberai même amoureuse de l’un d’eux, qui sait. »


Elle colla un bisou sur la joue et de Max et posa sa tête sur son épaule. Le jour où elle tomberait amoureuse d’un Poufsouffle était déjà arrivé. Et c’était tant mieux. Comment aurait-elle fait pour supporter les serpents sans un grand blaireau à câliner pour se réconforter, hein ?

Maxime l’embrassa à nouveau et Dominique se dit que finalement la journée ne serait peut-être pas si pourrie que ça. Gardant le silence, la renarde se rendit compte qu’elle n’était jamais si paisible qu’en compagnie de son n’homme. Il avait un don pour la calmer alors que dès qu’elle se trouvait seul, son sang se mettait à bouillir contre ses ennemis. Avec lui, elle réussissait à voir le bon côté des choses et prendre du recul par rapport à la situation. Hugo lui faisait à peu près le même effet – sans pour autant avoir envie de lui faire pleins de bisous, soyons clair XD. Enfin, non. Quand elle était avec Hugo, elle avait toujours envie de taper tout le monde. Mais lui, il avait l’air de trouver tout si drôle qu’elle ne finissait toujours par perdre sa mauvaise humeur. Max, lui, n’avait pas besoin de faire des blagues pour que Domi se calme. Il lui suffisait juste d’être là.
Max sortit sa baguette et la vipère la fixa d’un air intrigué. Il la remua et des petits oiseaux jaunes se mirent à voltiger autour d’eux. Domi retint son souffle et les regarda, son cœur se mettant à battre un peu trop vite. Ces oiseaux… elle faillit éclater de rire en se disant qu’elle devait être complètement folle, le jour de leur première rencontre, pour avoir fait apparaitre ces oiseaux devant quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Surtout un quelqu’un qui pleurait et qui, elle l’apprit par après, venait d’apprendre la mort de sa mère. Pourtant, elle avait fait apparaitre ces canaris et ça avait marché. Le Poufsouffle semblait heureux maintenant, il le confirma d’ailleurs par ses dires :

    « Tu te souviens ? Notre première rencontre ? Jamais à cet instant j’aurai pu imaginer savoir à nouveau ce qu’est le bonheur. Je ne me suis jamais autant trompé… »


Le cœur de Domi manqua un battement. Elle détourna le regard et le fixa au loin. Il avait tellement raison. Sauf qu’elle se demanda si, elle, elle était capable de vraiment retrouver le bonheur. Oui, elle était heureuse en présence de Max ou de ses cousins. Mais est-ce qu’elle prenait vraiment la peine de sortir du futur ? Elle se voyait plutôt comme un gosse malheureuse qui ne cesse de se plaindre… Max avait une forme de courage qu’elle n’avait pas. Mais peu à peu, elle apprenait, en le regardant, à sortir de son passé pour mieux vivre au présent.
Sortant à son tour sa baguette, elle la pointa sur le ciel et lança à son tour le sortilège. De nouveaux oiseaux virent se mêler à ceux de Maxime. En un rien de temps, on ne savait plus les quels étaient les nouveaux et les quels étaient ceux de Max. Dominique sourit, satisfaite. Lors de leur rencontre, après qu’elle eut jeté le sort, Maxime avait répliqué de la même manière. Comme à l’instant présent. Ensuite, ils avaient fait connaissance. Ensuite, le monde s’était changé.

    « Je me souvient parfaitement. Et je me souviens que je te trouvais beau, quand tu pleurais, et que je me suis dit que c’était bien, un gars qui savait être beau même quand il pleure. »


Elle lui offrit un sourire mi-amusé, mi-amoureux. Putain, ouais, qu’est-ce qu’il était beau. Elle avait été bête d’attendre si longtemps pour remarquer qu’elle était amoureuse de lui. Et bête, ensuite, de ne pas oser le lui avouer.
Et là, Max la remercia. Sérieux, il la remercia. Alors que la renarde avait l’impression d’être juste un gourde qui ressasse sans arrêt son passé, lui, il la remerciait, la rendait importante. Ca faisait étonnement du bien. Les yeux de la renarde se brouillèrent et soudain, elle se rendit compte que la renarde qu’elle était en avait complètement marre de la solitude qu’elle s’imposait. Elle n’avait pas besoin d’être seule, juste d’avoir la bonne personne à ses côtés. Max était une bonne personne, en l’occurrence. S’interdisant de laisser une larme couler, la vipère fourra sa tête contre l’épaule de Max. Et puis la releva, un pli soucieux lui barrant le front, et les yeux plus secs.

    « Et…qu’est-ce que j’ai fais pour toi ? ^^’ »

Elle fit une petite grimace contrite, détourna le regard, le reposa sur Maxime.

    « Parce que toi, tu as toujours été à mes côtés pour me défendre, mes consoler, me faire rire et me changer les idées… Mais j’ai pas spécialement l’impression d’avoir été à la hauteur, moi. »


Deux oiseaux jaunes vinrent gassouiller près d’eux. L’un d’eux regarda Domi d’un air contrit. Il avait l’air de dire qu’elle était stupide. Elle ne lui en voulu pas. Après tout, c’était elle qui la première avait lancé l’ « avis » pour changer les idées à Max. Pourquoi ne se croyait-elle jamais à la hauteur lorsqu’il s’agissait d’aimer ?


[Arrête, il était bien ton Rp ♥ Trop mignon et en plus il m'a fait rire ^^ ]

✄-------------------------------------------------------------------

She's a wild child, she's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 420

Points : 3
Avatar : William Moseley
Crédits : Stainless Night

Age RPG : 16 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : ~ Fiche de présentation
~ Un lien?



Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Eliott H. Hudson ~ Scorpius H. Malefoy



MessageSujet: Re: Spero ♥ Max   Mer 8 Aoû - 13:18

Parfois Domi l’inquiétait vraiment ! Voilà qu’elle se mettait à parler d’une certaine Sienna Wings ainsi que d’hippopotames ! Maxime était totalement perdu là. Et puis la voir rigoler ensuite toute seule acheva de le perdre. Certes, il était content de la voir rigoler et son air ahuri devait encore plus l’amuser. Ouais, valait mieux qu’il change d’expression, il avait l’air complètement idiot là, à regarder sa copine comme si elle venait d’une autre planète. Reviens sur Terre Domi ! x)

« Si tu le dis. »

Maxime se secoua intérieurement et réafficha une expression un peu plus décente afin d’avoir l’air moins stupide et le ton de sa remarque confirmait bien qu’il prenait désormais Domi [j’ai failli écrire Dobby xD] pour un extra-terrestre mais elle passa vite à autre chose et le Poufsouffle en fut soulagé. C’est bon, elle était redevenue normale ! Danger écarté ! [Faudrait que je songe à arrêter d’écrire si tard XD]

« Oui qui sait ?! On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve ! Mais pour en revenir à notre collectivisme, c’est qu’il faut bien qu’on ait quelques petites qualités. Parce que franchement, tu connais beaucoup de personnes connues et ayant brillées sortant de Poufsouffle ?! »

Le préfet adorait sa maison, là n’était pas le problème. Il s’y sentait plus qu’à l’aise, savait que le Choixpeau ne s’était pas trompé de maison, c’était celle qui lui convenait le plus et franchement, il ne regrettait pas d’y être, elle l’avait beaucoup aidé à devenir la personne qu’il était maintenant mais il avait un regret tout de même. Elle passait souvent après les autres maisons et en particulier celles de Gryffondor et Serpentard. Gryffondor parce que forcément, l’Elu, Harry Potter. Serpentard ‘grâce’ à Voldemort, Serdaigle avait vu quelques personnes tout de même mais Poufsouffle ?! Personne… Et pourtant, Max en était persuadé, elle ne valait pas moins qu’une autre maison.

Enfin, après ces sombres pensées, selon lui, il fit apparaître les oiseaux de leur première rencontre. Domi répliqua de la même façon et ses oiseaux se mélangèrent à ceux de Maxime, ne faisant plus qu’un, un peu comme eux. La vipère lui avoua ensuite qu’elle l’avait trouvé beau en pleurant ce qui dans un premier temps surpris totalement notre cher Poufsouffle puis éclata de rire. Ok, il ne niait pas être pas mal mais de là à dire qu’il était beau en pleurant… Par Merlin, il avait honte maintenant de s’être laissé aller de la sorte. Mais quand même, la situation avait de quoi être drôle et il eut un peu de mal à reprendre son sérieux.

« Eh bien… Merci je suppose ?! »

Il ne s’y attendait pas à celle-là à vrai dire. Une fois qu’il fut totalement calmé, il remercia Domi ce qui eut pour effet de lui remplir les yeux de larmes. Eh oh, il n’avait pas dit ça pour ça ! Maxime se mit à chercher ce qu’il avait pu faire comme gaffe encore. C’était un boulet fini ! Cependant, la Serpentard posa sa tête sur l’épaule du blondinet puis la releva quelques instants plus tard, ayant repris contenance. Elle lui demanda pourquoi il remercia et lui avoua qu’elle n’avait pas eu l’impression d’avoir fait quelque chose pour lui en retour. A vrai dire, Maxime s’y attendait à cette question. Elle n’avait pas conscience du rôle qu’elle avait joué – et qu’elle continuait à jouer – dans sa ‘guérison’.

« Tu ne t’en rends pas compte hein ? »

C’était plus une question rhétorique qu’autre chose mais passons.

« Tu as fait tellement de choses pour moi. Je n’ai pas spécialement besoin qu’on m’aide en permanence, c’est ta présence qui m’a déjà beaucoup aidé. Tu as toujours été une oreille attentive, tu as su être là dans les bons moments, tu as toujours su me remonter le moral même quand j’étais au plus bas et surtout tu as mis fin à ma débauche sentimentale ! »

Ca c’était histoire de repartir sur un ton plus léger.

« Je ne dis pas que Lily était une débauche sentimentale évidemment mais franchement, changer de copine comme de chemise et surtout, sortir avec Annalynne, cette fille totalement pro-mangemort, ce fut le clou de ma vie sentimentale ça ! Je sais pas ce que je lui trouvais… Ouais, elle était jolie c’est vrai… Mais alors ce n’est rien comparé à toi ! »

Maxime eut un sourire amusé avant de reprendre pour conclure.

« Et là encore tu m’aides. Tu m’aides à être heureux, à avoir une raison de vivre, quand je te vois j’ai l’impression que tout autour de nous s’arrête et… Oui, on peut le dire, tu me rends heureux. Tu ne trouves pas que c’est énorme ?! »

Il fallait vraiment que parfois Domi prenne plus confiance en elle et tout ce qu’il lui donnait, elle n’était pas obligé de lui rendre exactement la même chose. Ce n’était pas un règlement de compte tout de même ! Et si elle répondait non à sa question, Max la tuait! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Love ya for ever, Max ♥

Messages : 104

Points : 0
Avatar : Anna Bella Thorne
Crédits : Highs, Deviant Art & Tinker Bell

Age RPG : 15 ans
Sang : Mêlé (Sorcier/Vélane)
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Ca te regarde, pauv' nouille ?

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Thomas River & Hugo H. Weasley



MessageSujet: Re: Spero ♥ Max   Ven 24 Aoû - 10:03

Domi rit tout bas de sa petite référence moldue et regarda Max d’un air stupide. Il le lui rendit bien, un air ahuri sur le visage. Se forçant à retrouver son sérieux, la vipère dut se mordre les joues pour ne pas ébouriffer les cheveux de son copain d’un geste affectueux. Pourtant, elle était fort tentée… mais si elle lui ébouriffait les cheveux, il risquait de se venger en faisant de même et Domi avait de trop longs cheveux pour apprécier de les voir s’emmêler. EHHH, elle n’est pas superficielle ! Elle passe juste 10 000 ans à se brosser les cheveux chaque matin et ça la rend prudente. Enfin soit. Après avoir complimenté les blaireaux et annoncé qu’un jour elle risquait de tomber amoureuse de l’un deux, elle lui servit un sourire éclatant. De nouveau, il le lui rendit bien. Et puis demanda si elle connaissait beaucoup de Poufsouffles qui s’étaient fait connaître et qui avaient brillés. Dominique fronça les sourcils. Poufsouffle était une maison parfaite, ses qualités étaient les plus belles qui soient. Levant les yeux au ciel, la vipère ne put s’empêcher de donner un léger coup de poing sur l’épaule de Max.

    « La qualité principale des Poufsouffle est justement de réussir et d’agir sans avoir besoin de toujours prouver leur supériorité. Et puis, c’est faux que ta maison ne s’illustre pas. A la dernière Coupe de Feu, c’était Cédric Diegory qui avait été choisi par la Coupe de Feu. Et à la Bataille de Poudlard, les Serpentards ne se sont pratiquement pas battus, beaucoup de Serdaigles sont partis… alors que tous les Poufsouffles s’alignaient aux côtés des Gryffondors pour aider Harry. »


Elle s’interrompit deux secondes pour le fixer avec une certaine fierté. Oui, elle était fière que son n’amoureux fasse partie de cette maison !

    « Vous n’avez pas de petites qualités, Max. Vous êtes une maison un peu timide et on dit souvent que vous êtes maladroits. Mais moi je crois surtout que vous avez l’énorme qualité de faire ce que vous faites jusqu’au bout, vous êtes loyaux et vous n’avez pas besoin de prouver quoique ce soit à quelqu’un simplement parce que vous êtes satisfait d’être ce que vous êtes… Si je devais changer mon caractère et arrêter de taper ceux qui me font chier, je crois que j’aimerais être dans votre Maison. Et pas simplement parce que tu y es. Bien que ce soit un avantage à ne pas négliger XD »


Cette fois-ci, Domi lui ébouriffa les cheveux. Elle n’avait vraiment pas pu s’en empêcher et tant pis si ça dégénérait en ébouriffage de cheveux mutuel. Mais la vipère n’avait pas du tout envie que Max aie l’impression que sa Maison était moins bien que les autres. Pour elle les blaireaux représentaient la paix à laquelle elle aspirait tant. Les Serdaigles étaient trop soucieux de leur apparence et trop sérieux pour vraiment plaire à la renarde. Les Gryffondors aussi se mettaient trop en avant, vantant leur courage et prouvant à tout instant qu’ils étaient meilleurs que les serpents. Et puis, il y avait les Serpentards. La Maison qui convenait le mieux à Domi. Mais certainement pas la meilleure selon son point de vue…Oh, bien sur, Dominique avait cet orgueil mal placé des serpents qui faisait qu’elle n’appréciait pas qu’on critique sa Maison et elle défendrait toujours les vipères mais… mais elle était réaliste, aussi, et savait bien qu’elle n’y trouverait jamais la paix alors que Poufsouffle aurait été bien plus calme pour elle.

Lorsque Max lui demanda si elle se souvenait de leur première rencontre, le cœur de la renarde s’emballa. Bien sur que oui, elle se souvenait. Elle était complètement chamboulée par la mort de sa chouette…elle était arrivée super triste dans les toilettes de Mimi Geignarde et l’avait vu. Un beau Poufsouffle qui pleurait. Quand elle avait compris qu’il pleurait parce que sa mère était morte, elle s’était sentie complètement conne de pleurer sa chouette. Mais qu’importe, même si elle ne s’était pas rendue compte sur le moment qu’elle venait de tomber amoureuse, cette rencontre avait complètement changée sa vie. Jamais elle ne pourrait l’oublier. Après qu’elle lui eut dit qu’il était beau en pleurant, Max éclata de rire. La vipère se demanda s’il ne serait pas judicieux de lui donner un nouveau coup de poing dans l’épaule pour lui apprendre à ne pas rigoler de choses aussi sérieuses ! Elle lui lança un regard consterné et accepta ses remerciements avec un petit sourire amusé. Il semblait complètement inconscient qu’il avait été réellement beau ce jour là.
Puis, ce fut au tour de la renarde de perdre contenance lorsqu’il la remercia. Tentant tant bien que mal de masquer son émotion –personne ne l’avait jamais remercié d’être là, d’exister- , la vipère lui demanda ce qu’elle avait bien pu faire pour lui. Au passage, elle capta le regard affectueux de Max ce qui eut pour effet de la rendre encore plus gênée. Le blaireau lui demanda si elle ne se rendait pas compte de tout ce qu’elle avait fait pour lui. Bien que la question fût clairement rhétorique, Domi secoua la tête négativement en l’attente d’une réponse. Rho, bien sur elle n’était pas débile au point de croire que Maxime sortait avec elle sans rien en retirer quelque chose de positif, c’est le principe d’une relation amoureuse aussi d’être heureux avec la personne qui nous accompagne. Sauf qu’elle s’était toujours demandé ce que la pessimiste et violente Domi apportait au Poufsouffle. Tout en écoutant Max, elle se promit d’arrêter sans cesse de sous-estimer. Elle pouvait aussi se montrer vive et joyeuse, elle était toujours là quand il y avait des problèmes, elle était protectrice, elle faisait la folle et rigolait de tout quand elle se trouvait en présence de Maxime. Il fallait arrêter de croire qu’elle était nulle.

Quand Max lui décrivit qu’effectivement elle était toujours là aux bons moments, la vipère sentit poindre un sourire. Et quand il parla de son ancienne débauche sentimentale à laquelle elle avait mit un terme, la jeune fille leva les yeux au ciel en souriant vraiment cette fois-ci. Débauche sentimentale. Ok, ce petit crétin était sorti avec Bielova mais de là à imaginer Max en un débauché il y avait un pas. Quoiqu’il en soit, elle était fière d’avoir réussit à le fixer en un couple stable et aimant et tout et tout.
Cependant lorsqu’il parla du fait qu’il avait eu pleins de copines et, surtout, lorsqu’il parla d’Annalynne, la vipère ne put s’empêcher de se hérisser légèrement. Elle était plutôt du genre possessive et imaginer que Maxime avait eut des dizaines de copines avant elle était plutôt irritant. Surtout qu’elle n’était jamais sortie avec aucun garçon avant lui, en tant que bonne asociale qui se respecte. Quand il dit qu’Annalynne était jolie elle se dit qu’elle ferait bien d’aller retrouver cette fille et de lui péter la tronche une bonne fois pour toute afin qu’elle ne soit plus jolie du tout. QUOI ELLE EST SUPER JALOUSE ? Ouais et alors ? Elle a le droit ! Elle aime pas que d’autres filles soient jolies et elle aime encore moins que Max le remarque XD Toutefois, elle ne put s’empêcher de répondre à son sourire quand il dit qu’elle était mieux qu’Annalynne. La vipère en elle se retint de lâcher un « J’espère bien ! » et Domi se contenta d’acquiescer pour montrer son approbation.
Quand le blaireau conclu par un pur message d’amour, Dominique rigola doucement.

    « C’est clair que c’est énorme qu’une sorte de folle dingue comme moi réussisse à te rendre heureux. »


La renarde colla un bisou sur la joue de Max et sourit joyeusement.

    « Sérieusement. Merci…enfin, merci d’avoir dit ça. Je sais bien que t’es un minimum heureux en ma présence, sinon je ne vois pas pourquoi tu resterais avec moi. Sauf que je suis spécialiste pour me persuader de ma nullité et j’ai souvent l’impression d’être plus chiante qu’autre chose. Faut vraiment que j’arrête de penser ça… Et ta présence m’aide à me sentir mieux. Franchement, ça c’est énorme ^^»


Un des oiseaux qui volaient autour d’eux se posa sur l’épaule de Domi et se mit à pépier joyeusement. La renarde fit une petite grimace, le chant suraigu de l’oiseau lui perçant le timpant. Prenant l’oiseau entre ses mains, elle le fixa avec amusement. Reportant son attention sur Maxime, elle se dit qu'il serait peut-être aussi judicieux de le remercier à son tour puisqu'apparemment c'était la journée des 'merci'.

    « Merci à toi aussi, d’être là. De me redonner confiance en moi et de me redonner une raison de vivre. T’imagine même pas à quel point j’étais déprimée après…après l’incendie. D’ailleurs, à ce propos. Tu sais que tu me fais penser à Piou, parfois ? Je sais, c’est bizarre, elle te ressemblait pas trop. Mais t’as le même genre de sourire et parfois tu réagis exactement comme elle. Je crois que j’aurais jamais pu survivre sans toi. »


Domi ne mentait pas. A la mort de Piou, Mel et elle s’étaient éloignées sans qu’elles ne sachent vraiment dire pourquoi. Peut-être parce que Mélanie survivait mieux à la mort de Piou et que Dominique lui en voulait pour ça. Mais après tout Mélanie sortait avec Malcolm à l’époque et ça l’avait aidé. Quoiqu’il en soit, quand elles se voyaient dans les couloirs elles n’échangeaient même plus de sourire. Domi est du genre rancunière, si vous n’avez toujours pas compris. En tant qu’asociale née, la vipère n’avait pas vraiment d’autres amis sur qui se reposer. Il y avait la famille mais la famille Weasley/Potter était trop nombreuse pour que la renarde apprécie de se faire écraser de compassion. Surtout que c’était Roxanne qui l’avait empêché de porter secours à Piou. Alors qu’elle avait toujours hésité entre Lily (AD) et Roxanne (Mangemort), cet événement l’avait conforté dans l’idée qu’il valait mieux suivre les traces de la première. Elle haïssait littéralement Roxanne et elle rejetait le reste de sa famille simplement parce qu’elle en avait marre d’être la ‘petite dernière’ de la famille qu’il faut surprotéger. C’était vraiment étouffant.
Du coup, on vous laisse deviner qui il restait lors de la grande crise existentielle, si Domi rejetait à la fois Mel et sa famille! Bah ouais, restait le nouveau pote, Max-celui-qu’est-beau-quand-il-pleure. Et il ne devait pas s’en être rendu compte mais il avait été le pilier central pour que Domi ne se noie pas dans ses propres larmes.




✄-------------------------------------------------------------------

She's a wild child, she's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Spero ♥ Max   

Revenir en haut Aller en bas
 

Spero ♥ Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « POUDLARD. » :: Autres salles. :: Escaliers.-