Partagez | 
 

 Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 146

Points : 1
Avatar : Billie Piper *w*
Crédits : Mika <3

Age RPG : 17 ans.
Sang : Puuuuuur \O/
Camp : Basilic

Doubles-Comptes : Lily L. Potter ; Moïra V. River ; Svetlana K. Bielova ; Grace C. Waldstein ; Aramis Y. Caldwell.



MessageSujet: Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|   Sam 24 Mar - 14:11

Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu.

✎ Noms ◮ Roxanne Weasley & Scorpius Malefoy.
✎ Mois actuel ◮ Début Mars.
✎ Contexte temporel ◮ Après-midi.
✎ Contexte spatial ◮ Allée des Embrumes.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.

Assise en tailleur sur son lit, Roxanne vidait sa boîte rouge et regardait le contenu de ses flacons d’un regard critique. Grande amatrice de teintures de cheveux, elle voyait le contenu de ses flacons diminuer à vue d’œil, à une vitesse folle, enfin bon comme vous voudrez, ça diminue quoi. Le seul problème, c’est que le magasin où elle achetait ça était un magasin à Londres, et elle n’avait pas le droit d’aller à Londres. Enfin bon, ça ce n’était pas trop un souci, il lui suffisait d’aller à Pré au Lard et transplaner. Donc, attendre à peine une heure pour pouvoir y aller, vive les sorties scolaires, youpi ! Bon. Il lui faudrait racheter de la teinture rose, elle lui avait foutu ne sacrée claque au Carnaval dernier. De la bleue aussi, Mikhaïl s’était bien amusé avec. Hm, faudrait qu’elle fasse ses petites courses, youhou ! Avec mélancolie, elle se tourna pour regarder une photo sur le mur, où elle était déguisée en Lottie avec Scorpius déguisé en Break. Ils s’étaient bien amusés, au Carnaval, enfin, avant que Gray ne décide de cramer tout le monde, bien sûr ! Débouchant son pot de rose, elle le renifla en fermant les yeux et déduisit qu’il serait bientôt périmé, donc qu’il lui fallait l’utiliser, et vite. Alors, on va colorer de rose le chat du concierge ? Non, pas avec une encre de cette qualité voyons. Bon, bah elle allait l’utiliser, elle avait au moins assez pour se colorer deux mèches de cheveux ! Sortant son petit matos, elle termina très vite son œuvre et son encre rose, puis jeta le pot vide dans une poubelle. Que les gens se moquent s’ils le veulent, elle s’en foutait royalement, elle était heureuse, HEUREUSE. Parce qu’elle était enfin en couple avec Scorpius, et qu’elle savait maintenant qu’il ne regardait pas les autres demoiselles en son absence. Tout comme elle ne regardait pas les autres garçons. Impossible. A chaque fois qu’elle les voyait, elle se sentait obligée de les comparer à Scorpius, à son Scorpius. Bref. Elle s’étira, faisant glisser sa robe de chambre blanche en flanelle qui aurait fait tiquer son blondinet devant tant de transparence sensuelle. Se penchant vers sa valise, elle attrapa de quoi se changer. Pantalon, chaussures à talon, haut, manteau en cuir, bijoux … Puis elle se changea vite fait, n’oubliant pas de s’occuper de ses cheveux. Mannequin power.

Dédaignant sa cape de Serpentard, qui aurait tôt fait de la marquer en tant qu’élève hors de la zone légale de juridiction, elle attrapa son long manteau de cuir et l’enfila prestement, n’oubliant pas de fourrer sa baguette dans une poche et quitter le dortoir puis la salle commune comme un coup de vent guilleret, ignorant avec superbe les regards appréciateurs qui se levaient sur elle, sur ses grandes jambes et son corps parfait. Laissez tomber, vous ne valez rien face à Blondinet ! Remontant les cachots, elle montra son autorisation de sortie au concierge, qui fixait tous les élèves avec une animosité des plus palpables, et elle descendit le chemin vers Pré au Lard les mains dans les poches, sifflotant gaiment. L’idée de s’éloigner de Poudlard quelques heures lui faisait un bien fou. Elle n’avait pas rendez-vous mais qu’importe, flâner seule dans les rues de Londres lui ferait le plus grand bien. Descendue dans le petit village sans prétention, elle se rendit rapidement à la cabane hurlante, et transplana. Car oui, à dix-huit ans, madame a son permis de transplaner. Et hop, Chaudron Baveur. Elle sourit d’un ait cordial au barman mais ne s’attarda pas, pénétrant sur le chemin de traverse avec vitesse. Bon, direction l’Allée des Embrumes. Esquivant les patrouilles d’Auror qui auraient pu la reconnaître, elle tourna à l’Allée des Embrumes et continua à marcher, les mains dans les poches, non sans omettre de rabattre son capuchon noir sur sa tête, comme tous les gens marchant ici avec raideur et rapidité. Elle trouva rapidement son magasin et y entra, acheta ses fioles, craqua pour une nouvelle couleur – du roux, Mika allait kiffer la voir comme ça, ça lui remonterait un peu le moral à ce pauvre bouchon – et paya en espèces sonnantes et trébuchantes. Les mains dans les poches, elle ressortit, rabattant à nouveau sa capuche sur sa tête, ne laissant que ses deux mèches roses pointer, suivies de quelques mèches blondes rebelles.

Finalement, ce fut d’un pas vif et aussi effacé que les autres que la jeune Weasley atteignit Tissard et Brodette, magasin chic de haute couture sorcière, acceptant mal les traîtres à leur sang. Elle rentra sans peur dans le magasin et enleva sa capuche, faisant fi des regards qui s’étaient tournés vers elle … Et qui se désintéressèrent prudemment de sa personne en se rendant compte qu’il s’agissait de Roxanne Weasley, la mannequin, celle qui faisait les unes des couvertures de Sorcière-Hebdo depuis quelques mois. Les mains subtilement placées dans le dos, dans une pose élégante et étudiée, Roxanne parcourut les rayonnages, regardant les nouveautés, s’extasiant devant une robe bustier noire, moulante et décolletée, qui lui irait vachement bien, mine de rien. Elle imaginait presque la voix d’Aleera derrière elle, lui disant de prendre cette robe avant que quelqu’un d’autre ne la prenne à sa place. Enfin, Aleera d’avant, parce que l’actuelle ressemblait étrangement à un zombie, et Roxanne préférait faire profil bas plutôt que d’affronter sa fureur glaciale. Beaucoup plus prudent, et chez les Serpentard, on est des gens exagérément prudents. Elle baissa finalement les yeux sur le prix, nettement abordable vu sa richesse qui commençait à grossir vu le prix qu’on lui payait ses photoshoots, et après une infime seconde d’hésitation, elle la prit, la paya, et sortit du magasin, non sans en avoir fait le tour complet. Cool, une bonne journée de faite ! Alors qu’elle ressortait du magasin, remettant une énième fois sa capuche, elle comprit que sa journée risquait d’être carrément géniale. Qui est ce charmant blondinet qui sort d’un magasin en remettant sa capuche de mauvaise grâce ? Ne serait-ce pas le beau Scorpius Malefoy ? Avec un grand sourire réjoui, Roxanne se lança sur ses traces, le rattrapa très vite, et d’un bond elle lui sauta dans le dos, enroulant tendrement ses bras autour du cou de l’ancien Serpentard.

« Un si bel homme, tout seul dans la rue, ça risque de faire des envieuses … »

Un ton de voix enjôleur pour faire passer la remarque ironique, puis elle lui posa un baiser furtif dans le dos avant de se laisser glisser au sol, dédaignant sa capuche qui tombait, dévoilant sa cascade de cheveux blonds et ses deux mèches roses, ces intruses bienvenues. Enjôleuse et charmeuse, comme un serpent à sonnette, elle se colla contre lui passant ses mains dans son dos avec un magnifique sourire innocent, comme pour lui ôter le droit de se plaindre. Mais, genre, il allait se plaindre ! Elle posa un baiser furtif sur ses lèvres, trop contente de le voir.

« Alors, monsieur Malefoy, on fait ses courses ? »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »



© Jane

Messages : 83

Points : 0
Avatar : Tom Felton
Crédits : Cristalline

Age RPG : 18 ans
Sang : Pur
Camp : Mangemort

Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Maxime Duncan ~ Eliott H. Hudson



MessageSujet: Re: Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|   Sam 5 Mai - 12:05

« Excusez-moi Monsieur, puis-je m’installer ici ? Il n’y a plus de place. »

Scorpius leva les yeux de la Gazette du Sorcier du jour pour dévisager la personne qui lui avait parlée. Il s’agissait d’une superbe fille rousse, grande et à y regarder de plus près, elle avait un regard vert superbe et des courbes magnifiques. Il était évident que l’ancien Scorpius aurait accepté sans réfléchir mais l’ancien Scorpius n’existait plus, et comme son nom l’indiquait, il appartenait au passé. Jetant un regard aux alentours, le blond se rendit compte qu’il y avait de la place partout et des tables vides en quantité. La fille ne manquait pas de culot !

Le jeune homme se demanda tout à coup pourquoi il était venu ici. Pourtant, il croyait qu’il allait pouvoir être libre dans ce café. Ce matin, après s’être levé de bonne heure, s’être douché et préparé, avait décidé de prendre son petit déjeuner dans ce bar peu fréquenté du Chemin de Traverse. Il avait donc choisi un croissant chaud, un jus de citrouille – parfait pour commencer la journée, de la vitamine C ! – et lisait la Gazette. Et Scorpius avait bien l’intention de finir de la lire tranquillement ! Il avait ensuite prévu de se mettre en quête de quelques objets douteux qui seraient susceptibles de compléter sa collection si l’objet en valait la peine. Sinon, il en ferait de la contrebande, de toutes les façons, il trouverait bien quelque chose à en faire, il ne se faisait pas de problème là-dessus.

Revenant à la réalité, il se rendit compte qu’il regardait la jeune femme qui lui avait parlé d’un regard torve. Oui, quand il n’est pas bien réveillé, il ne faut pas l’embêter. Scorpius n’était pas du matin et si on l’énervait, il n’y avait pas de demi-mesures avec lui. Et pour le coup, la fille le faisait clairement chier. Excusez-moi du terme, mais il n’y a pas d’autre mot !

« Il y a plein d’autres tables qui n’attendent que vous et si vous pouviez vous mettre hors de mon champ de vision, ça m’arrangerait. »

Voyant la fille ouvrir la bouche pour répliquer, Scorpius la devança.

« N’insistez pas, je ne suis pas intéressé. Et croyez-moi, vous seriez bien stupide de croire que vous pouvez la détrôner. Remarquez, ce ne serait pas étonnant, vous m’avez l’air de ne pas avoir toutes vos facultés mentales… »

Replongeant dans sa lecture, Scorpius l’entendit grommeler une réponse inaudible et s’en aller d’un pas rageur. Elle ne devait pas avoir l’habitude qu’on la renvoie dans ses pénates ainsi. Il faut dire qu’elle était vraiment belle et les sorciers douteux devaient se bousculer à sa porte. Mais de toute façon, pour lui, Roxanne était bien plus jolie. Et même, sans parler de la beauté, elle était hautement plus intelligente et beaucoup plus dans la finesse. Elle n’était pas superficielle comme cette fille qui n’avait que l’ambition de tirer un coup et de s’en aller. Non, même s’il avait été dans cette optique là pendant un moment, cette époque était révolue.

Cela faisait désormais quelques semaines que Roxanne et Scorpius était enfin ensemble et ça avait été aussi le début des disputes avec son père. Evidemment, son fils sortir avec une Weasley, une traître à son sang, c’était impossible. Forcément, les idées du fils devaient suivre celles du père. Alors oui, il était vrai que Drago avait exactement suivi la voie de son père mais Il ne fallait pas non plus qu’il en fasse une généralité. Il n’était pas comme son père, il devait se mettre ça une bonne fois pour toute dans la tête. Et donc depuis quelques semaines, il n’avait pas ou presque pas parlé à son père. Et sa mère était au milieu dans cette histoire, tâchant de faire l’éponge entre le père et le fils. Encore une chance, elle aimait bien Roxanne. Et même, ses parents pouvaient penser n’importe quoi de sa copine, ils ne pouvaient rien changer.

Finissant son jus de citrouille et son croissant, Scorpius se leva de table, jeta quelques mornilles sur la table, laissa son journal sur la table et sortit du bar. Il se dirigea ensuite vers l’allée des Embrumes. Sur le chemin de Traverse, il ne trouverait jamais ce qu’il cherchait à part une quelconque poudre de nuit ou une paire d’oreille à rallonge. Ce n’était pas avec ça qu’il allait faire fortune ! Le jeune mangemort jeta son dévolu sur une petite boutique sombre et exiguë. Rentrant à l’intérieur, le sorcier fit un rapide tour du magasin mais ne trouva strictement rien d’intéressant. A croire qu’on avait fait une razzia par ici. Soupirant, Scorpius salua le vendeur et sortit de la boutique. Génial, il bruinait. Il ne faisait jamais beau dans ce pays ou quoi ?! Il mit donc sa capuche et reprit son petit bonhomme de chemin.

C’est alors qu’il sentit que quelqu’un lui sauta sur le dos et avant qu’il ait le temps de se dégager et de sortir sa baguette, la personne qui se trouvait sur son dos lui parla. Il reconnu dès les premières intonations l’identité de son ‘agresseur’. Qu’est ce qu’elle faisait ici ?! Peu importe, le principal était qu’elle soit là, le reste, il s’en fichait.

« Et encore plus lorsque je suis si bien accompagnée. »

C’est qu’il est romantique parfois notre Scorpius *-*. Roxanne descendit de son dos et le jeune mangemort se retourna. Tiens elle avait deux mèches roses, c’était trop mignon ! Elle passa ses mains dans son dos, se rapprochant de lui et déposa quelques instants ses lèvres sur les siennes. Parfois Scorpius se demandait pourquoi ils avaient attendu si longtemps avant de sortir ensemble. Bon en même temps, ils avaient eu d’autres choses à régler mais un si joli rayon de soleil dans sa vie, c’est toujours bon à prendre.

« Et je vois que je suis pas le seul. »

Tout en parlant, Scorpius passa ses bars autour de la taille de Roxanne. Situation tout à fait normale dans l’Allée des Embrumes. Mais qu’importe, il était ravi de voir la vipère. Sa journée était remontée en flèche !

« Qu’est ce que fait une si jolie fille dans un quartier aussi mal fréquenté ? »

A en juger par ses sacs, elle faisait du shopping mais poser la question ne faisait pas de mal. Ca lui avait permis de placer un petit compliment. Bizarrement, avec Roxanne il n’était pas avare de cette chose étrange qu’a besoin l’être humain pour flatter son ego. C’était bien la seule personne ! Scorpius se pencha et l’embrassa furtivement avant qu’elle ne réponde. Ca faisait trop longtemps qu’il ne l’avait pas vu. Bon d’accord pas tellement, mais on s’en fou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 146

Points : 1
Avatar : Billie Piper *w*
Crédits : Mika <3

Age RPG : 17 ans.
Sang : Puuuuuur \O/
Camp : Basilic

Doubles-Comptes : Lily L. Potter ; Moïra V. River ; Svetlana K. Bielova ; Grace C. Waldstein ; Aramis Y. Caldwell.



MessageSujet: Re: Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|   Mar 15 Mai - 9:19

La journée était cool. Mais vraiment très cool. Elle avait trouvé ce qu’elle cherchait, voire davantage, et avait décidé de flâner un peu avant de retourner à Poudlard subir le joug de la grande inquisitrice et la grève des elfes de maison. Elle espérait que Selena n’avait pas eu de problèmes avec Diego, sachant que la ministre, elle, n’avait eu aucun souci avec son petit Aneth. Elle avait demandé à Lily ce qu’il en était avec Kreattur, et sa rousse cousine avait haussé les épaules en s’allumant une clope, et en disant que chez les Potter, tout le monde savait s’occuper de soi et que Kreattur était bien traité. Il participait aux manifestations par solidarité envers ses frères moins bien lotis et les humains de la maisonnée ne voyaient aucun souci ou aucune dégradation à faire le repas, le ménage ou la lessive. D’autres maisons, comme les Malefoy par exemple, se retrouvaient avec la révolte sur le bras, ce qui avait fait ricaner Scorpius à leur dernière rencontre. Scorpius, toujours cyniquement amusé de voir son père incapable de se débrouiller, tant avec son fils que sa femme ou l’elfe de maison. D’ailleurs, en parlant de Scorpius … Tournant la tête en rabattant sa capuche noire sur ses cheveux blonds, elle eut la surprise de voir un blondinet sortir d’un magasin. Seul, en plus, c’est presque insultant, d’être aussi beau et d’être tout seul ! Roxanne trottina vers lui et lui sauta souplement dans le dos, lui murmurant qu’un bel homme seul, ça risquait de faire des envieuses. Loin de s’émouvoir, il se détendit, pour lui murmurer sur le même ton qu’il ferait encore plus d’envieuses en si charmante compagnie. Oh quel compliment bien ajusté ! Hm, ça sent la demoiselle qui a essayé de le draguer quelques heures avant, l’instinct féminin de Roxanne ne se trompe pas. Elle se coula dans ses bras et lui posa un léger baiser au coin des lèvres, baiser qu’il lui retourna aussi sec en murmurant avec amusement qu’il semblait ne pas être le même à faire des courses. Oh, ce sac à son bras ? Ce n’est rien, juste deux ou trois colorants et une superbe robe qui lui plairait beaucoup … Bien qu’effectivement Scorpius la préfère sans robe du tout, héhé. Et que fait une si jolie fille dans un quartier aussi mal fréquenté ? Eh bien eh bien, tu y as répondu plus haut, mon cher blondinet, elle fait du shopping ! Elle esquissa un sourire enjôleur et mutin, se rendant bien compte qu’ils faisaient limite tache au tableau, ces deux blonds magnifiques qui se cajolent dans l’allée des embrumes, ruelle la plus mal famée de Londres, où violeurs et mangemorts traînaient leurs basques. Roxanne ne craignait rien, elle appartenait à la seconde catégorie. Bientôt, pas tout de suite.

« Un peu de shopping ! J’en ai marre de Poudlard, vivement que j’en sorte, tout le monde fait la gueule à cause du manque de nourriture, ça fait presque oublier la mort d’Harry Potter aux journalistes ! » Elle eut une moue absolument adorable et naïve … Bref, la moue de celle qui n’est pas du tout concernée par l’actualité des mangemorts. « Du coup je suis partie faire quelques courses et échapper à la harpie. Ombrage, tu sais. Chiante celle-là, à s’agiter dans le vent alors que plus personne ne l’écoute. »

Roxanne passa ses bras autour du cou de Scorpius, s’appuyant légèrement sur ses épaules, se la jouant inconsciemment comédie romantique. Mais personne n’irait lorgner ses formes avantageuses, elle était quand même en compagnie de Scorpius Malefoy, l’héritier de la fortune Malefoy, le genre de type qui peut vous faire foutre en taule d’un seul regard. Elle se hissa sur la pointe des pieds pour l’embrasser une nouvelle fois, mais un vrai baiser cette fois-ci, pas un baiser furtif. Un baiser langoureux, les yeux fermés, avec les émotions et tutti quanti. Ahlala il lui avait manqué son Pius à elle, mine de rien ! Mais aussi l’ambiance à Poudlard était merdique. Serpentard s’enfermait dans une attitude revêche, Mikhaïl broyait du noir en matant d’une manière fort peu discrète Aramis Caldwell, un de ses anciens plans du soir de Poufsouffle, Aleera broyait aussi du noir parce que Nicholas allait épouser sa pouffe Robinson et qu’elle n’arrivait pas à savoir si elle l’aimait lui ou si elle aimait Daniel. Et Roxanne, dans tout ça, se sentait étouffée, elle en avait marre de menacer Mikhaïl en agitant son ours en peluche devant lui pour qu’il mange, elle en avait marre de supporter l’esprit taciturne d’Aleera qui ne lui parlait même plus et qui préférait se tourner vers cette pétasse de Prewett qui, pauvre petite chérie, s’était faite plaquer par le clébard galeux lui tenant lieu de mec pour une raison qui restait obscure à Roxanne. Et de toute manière elle n’en avait rien à foutre, elle était juste malade de jalousie de voir cette sale conne accaparer l’attention d’Aleera, de SA jumelle de cœur à elle. Mais bon, arrêtons de broyer du noir ! Elle était quand même en compagnie de Scorpius, son Scorpius à elle, après qui des centaines d’héritières toutes plus friquées les unes que les autres couraient !

« Poudlard me déprime franchement, parlons d’autre chose, tu veux ? » D’un air mutin, elle fit remonter ses doigts le long du torse de son blondinet, et son sourire se fit légèrement aguicheur. « J’ai trouvé une splendide petite robe, j’ai pensé à toi en l’achetant, je suis sûre que tu l’aimeras beaucoup. » Enfin, disons plutôt qu’il aimera beaucoup la lui enlever avec délicatesse, Aleera ayant une légère propension à gueuler quand on abîme des robes haute couture, et ni l’un ni l’autre ne souhaitaient qu’Aleera recommence à hurler. « Peut-être que tu pourras la voir très bientôt, d’ailleurs. »

Coquine petite Roxanne. Mais bon il lui manque quoi, et quand on a passé six ans à se taper tout ce qui bouge parce qu’on est considéré comme une des plus belles filles de Poudlard, on a du mal à revenir au calme d’une relation monogame parce qu’on est en couple, fut-ce avec le mec le plus sexy et le plus riche de toute l’Angleterre. Enfin presque, il y a les Bielova avant, mais ce n’est pas quelque chose à dire à monsieur Malefoy père, sinon il va péter les plombs. Déjà qu’il ourdissait de marier son fils à Aleera et que ses plans ont coulé à pic devant le refus direct de la ministre de la magie … Autres temps, autres mœurs, Aleera et Scorpius avaient revendiqué leur droit de choisir eux-mêmes leurs petits amis, nom de nom ! Si Aleera papillonnait plus ou moins, Scorpius était maintenant à elle. Tout comme elle était à lui, alors elle devait arrêter les conneries. Plus de soirées avec Hermès, Daniel ou Thomas – ou Aramis et d’autres – vu qu’elle avait presque la bague au doigt ! Voilà qui allait fort réjouir le père de Scorpius, qui ne portait pas Roxanne dans son cœur, à la différence de sa femme qui adorait littéralement la jeune mannequin, en qui elle décelait un potentiel immense qu’il était bon d’exploiter au mieux. Roxanne plissa les yeux, tout en jouant avec les cheveux blonds de son copain.

« Dis-moi … Ca ne va toujours pas mieux avec ton père ? J’ai entendu dire qu’il avait des soucis avec l’elfe de maison, en plus d’en avoir avec ta mère et toi … » Oui, alors ça c’était un peu sa faute, mais inutile d’en parler, déjà qu’elle se sentait comme une intruse chez les Malefoy et que Drago le lui faisait bien comprendre. Elle changea de conversation en plissant les yeux, un poil jalouse. « Et à quoi ressemblait la greluche qui t’a accosté ce matin ? Je parie qu’il y en avait au moins une, si ce n’est plus. »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »



© Jane

Messages : 83

Points : 0
Avatar : Tom Felton
Crédits : Cristalline

Age RPG : 18 ans
Sang : Pur
Camp : Mangemort

Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Maxime Duncan ~ Eliott H. Hudson



MessageSujet: Re: Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|   Jeu 14 Juin - 2:25

La situation était tout de même comique. Imaginez-vous deux jeunes entrain de roucouler au bout milieu d’une ruelle sombre et glauque de l’Allée de Embrumes. Il y avait comme un paradoxe. Mais Scorpius savait qu’ils ne risquaient rien. Il avait suffisamment d’influence sur le monde des mangemorts et suffisamment d’argent pour se faire respecter en toute situation et à tout endroit. Il n’empêche que ce n’était pas l’endroit le plus agréable pour se retrouver entre amoureux. C’est sûr que ce n’est pas romantique à souhait.

Comme il s’y attendait, Roxanne faisait aussi un peu de shopping, prenant un peu de bon temps loin de Poudlard. Enfin pour la journée, mais apparemment, Poudlard s’était tellement dégradé qu’il faisait bon de ne plus y vivre. Plus de nourriture, l’anarchie la plus totale, des morts et il en passait. Ce n’est plus ce que c’était ! L’ambiance devait franchement être mauvaise. Scorpius ne regrettait absolument pas d’en être parti ! A part peut-être que désormais il était loin de sa Roxanne et qu’il ne pouvait pas la voir autant qu’il le souhaitait. Et puis l’éloignement parfois… Non, il fallait qu’il chasse ces pensées de sa tête. En fait c’est un jaloux méconnu ! Mais de toute façon, il lui faisait entièrement confiance comme elle lui faisait confiance.

A l’évocation d’Ombrage, notre jeune mangemort eut un sourire. Alors celle-là, c’était juste une grosse blague ! Il n’avait jamais vu quelqu’un aussi incompétent et aussi stupide de sa vie. Et pourtant, il en avait croisé du monde. C’était pour dire. Franchement, parfois il se demandait ce qu’elle faisait encore à Poudlard. Elle résistait n’empêche et s’accrochait tant bien que mal telle une moule s’accrochant à son rocher. La comparaison voulait bien dire ce qu’elle voulait dire. Enfin… Revenant au moment présent, il laissa Roxanne lui passer se bras autour du cou et lui rendit son baiser, laissant ses problèmes au placard. Il était avec Roxanne maintenant, il réfléchirait plus tard, quand elle retournerait à Poudlard et lui a ses recherches, ou son appart’, ça dépendrait de ses envies.

Ils se décollèrent enfin et Roxanne reprit la parole. Décidément, aujourd’hui notre Scorpius n’était pas très bavard ! Une petite robe ? Voilà qui éveillait la curiosité du blondinet. Et il comprit directement le sous-entendu de la vipère et reconnut son regard. Il avait reçu cinq sur cinq ses pensées. Il sourit lui aussi d’un air coquin, jouant avec la mèche de cheveux rose de Roxanne.

« Je serai ravi de voir cette robe. Je suis certain qu’elle me plaira. »

Et lorsqu’elle rajouta qu’il pourra la voir bientôt, Scorpius se pencha et murmura se réponse. C’était plus drôle, plus coquin aussi 8D.

« J’espère bien. J’ai hâte de la voir portée sur toi. »

Mais aussi, ce serait l’occasion de voir le système astucieux de dégrafage de cette fameuse robe. Il stoppa là ses pensées avant que ça ne dégénère, stoppant par la même occasion mes pensées, il vaut mieux pour tout le monde x). Mais Roxanne aida bien à le calmer en abordant le sujet de son père. Aussitôt, une colère froide lui noua le ventre. Son sourire disparut directement, Drago ne comprendrait jamais et il ne savait pas si un jour ils retrouveraient leur complicité perdue.

« Bah… Ca reste un peu au point mort. Mon père ne veut rien entendre, ma mère essaye de le raisonner mais tu le connais, il est borné comme pas possible et s’il ne fait pas le premier pas, je ne le ferai jamais. »

Bon, il avait indéniablement un point en commun avec son père. Ils étaient aussi têtus l’un que l’autre donc forcément, lorsqu’on met les deux ensemble et qu’ils ne sont pas d’accord, ça ne peut que mal se passer. Franchement, il plaignait sa mère parfois, ça ne devait pas être facile d’être en tous les deux et pour ça, il la respectait beaucoup.

« Et franchement, ses problèmes avec l’elfe, je n’en ai vraiment rien à faire. De toute façon, j’ai l’impression que c’est national, les elfes causent des problèmes partout en ce moment. »

Roxanne changea habillement de sujet et Scorpius fut étonné qu’elle sache pour la rousse de ce matin. Ah les filles et leur instinct, c’était à ne plus rien y comprendre parfois ! N’empêche qu’il eut un petit sourire tout mignon tout plein. Elle était jalouse ! Les mecs et leur ego, ce n’est pas mieux que les filles !

« Oh, c’était une rousse, grande, yeux verts et tout ce qui va avec hein. Je dois avouer qu’elle était plutôt jolie. »

Ca c’était pour le plaisir de la faire mariner un peu. Oui, ce n’est pas gentil mais bon, il ne pouvait pas résister, c’était trop tentant. Son sourire s’agrandit encore plus, il savait que c’était bon enfant et l’avait dit sur le ton de la rigolade.

« Mais ne t’inquiètes pas, elle n’a pas beaucoup insisté, je lui ai bien fait comprendre que mon cœur n’était plus à prendre. Et qu’il n’y avait pas moyen de lui faire une petite place. »

Moi je dis, c’est trop mignon ! *-* Scorpius conclut ses belles paroles en embrassant sa belle. Mais c’est qu’en fait, il s’aperçut qu’il n’avait pas très chaud et que la bruine était entrain de le tremper. Et puis Roxanne devait avoir faim avec cette grève à Poudlard. Sans compter que le cadre était plus que moyen.

« Tu n’as pas faim avec la grève des elfes ? Tu veux quelque chose ? Et je dois bien t’avouer que je commence à geler sur place. »

Et bah quoi ? Il avait le droit d’être frileux non ?! Tout de suite ! Et ce serait toujours mieux que d’être debout au milieu de cette ruelle qui lui rappelait les histoires de Jack L’Eventreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 146

Points : 1
Avatar : Billie Piper *w*
Crédits : Mika <3

Age RPG : 17 ans.
Sang : Puuuuuur \O/
Camp : Basilic

Doubles-Comptes : Lily L. Potter ; Moïra V. River ; Svetlana K. Bielova ; Grace C. Waldstein ; Aramis Y. Caldwell.



MessageSujet: Re: Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|   Lun 2 Juil - 5:49

Roxanne se sentait bien. Et ça franchement, c’est un luxe qu’elle s’offrait de moins en moins vu ce qu’il se passait à Poudlard. Tous les jours, elle se battait pour manger, volant de quoi se nourrir et nourrir son imbécile de petit frère qui se laissait crever de faim, devait subir Mikhaïl et sa déprime, Aleera et sa grogne, Hermès et ses avances déplacées, bref, fatigant dans un sens. Alors franchement, quelques minutes dans les bras de Scorpius, c’est exactement ce qu’il lui fallait. Un moment de calme et de tranquillité avant qu’elle ne retourne dans les folies de Poudlard et qu’elle recommence à fracasser quiconque ose s’approcher un peu trop de ce qu’elle chipe de ci de là. En plus, Scorpius semblait très content de la voir, il souriait d’un air étrange. Tiens, elle lui avait manqué alors, au moins un tout petit peu ? Voilà qui lui remontait un peu le moral, vu que lui, il lui avait beaucoup manqué à Poudlard. Plus personne pour faire des conneries ou pour participer aux concours de boissons, et plus personne pour les câlins totalement inopinés mais toujours acceptés. Bah ouais, entre Serpentard du même monde, des fois on se tombe dessus en gueulant « CALIN ! » et on se fait des câlins, si, je vous jure. Elle titilla Scorpius sur la nouvelle robe qu’elle venait d’acheter, et son regard s’aiguisa pendant qu’un sourire fleurissait sur ses lèvres. Ah il avait compris. D’un côté c’est Scorpius, ça aurait été inquiétant qu’il ne comprenne pas un sous-entendu grivois quand on lui en balance un aussi gros sous le nez. Le sourire de Roxanne s’affina. Elle et lui, dans une chambre, vous pensez que ça tournera mal ? Oh mais non voyons, c’est un couple on ne peut plus réglo et ils n’ont pas commencé à coucher ensemble alors qu’elle n’avait que douze ans à peine. C’est faux. Hm ou pas en fait. Cependant, elle jeta un grand froid en demandant à Scorpius si ça se passait mieux avec son père. A voir le sourire du blond disparaître d’un coup et le sentir se refermer comme une huître, non, ça devait mal se passer. Elle eut la confirmation quand Scorpius avoua être aussi buté que son père et qu’il ne ferait pas le premier pas. Cependant il changea de sujet avant qu’elle ne puisse s’excuser piteusement – vu qu’elle se sentait responsable de tout ça parce qu’elle sort avec Scorpius – et lâcha qu’il se fichait de savoir que son père avait des soucis avec l’elfe de maison, parce que de toute manière ils causaient des soucis monstrueux en ce moment.

« Je ne te le fais pas dire … » Dit l’élève de Serpentard qui traque la bouffe comme un véritable chien de chasse. « Vivement que ce soit bientôt fini ces conneries. »

Discrètement, elle appuya sur son ventre pour l’empêcher de gronder. Si elle n’avait pas croisé Scorpius en chemin, elle serait directement partie s’installer dans un café pour manger quelque chose de consistant, disons de plus consistant que les trois merdes qu’elle réussit à chiper de temps en temps en cuisine. Là, elle avait faim, vraiment, enfin, la faim étant devenue une impression perpétuelle, elle ne savait plus trop distinguer la véritable faim de la fringale passagère, et plus d’une fois elle avait failli s’écrouler au détour d’un couloir par manque de nourriture. Cependant elle changea de sujet en plissant les yeux, inquisitrice et jalousement possessive, pour demander à Scorpius à quoi ressemblait la greluche qui avait osé poser les yeux sur lui et le draguer, parce qu’elle savait bien qu’il y en avait une. Scorpius est trop beau, il y a toujours une fille pour le remarquer et le lui faire remarquer au passage. De l’amusement passa dans le regard gris de Scorpius, qui semblait étonné de voir que les femmes avaient un instinct qui frôlait presque l’ubiquité ou l’espionnage. Un éclat dangereux anima les prunelles de Roxanne quand il lui avoua que c’était une grande rousse aux yeux verts sacrément mignonne, et ne s’effaça qu’à moitié quand il lui fit comprendre qu’il la menait en bateau et qu’il n’aimait qu’elle. Si c’est comme ça, elle ira dormir avec Hermès ce soir, ce primate hypersexuel ne dirait certainement pas non. Cependant, quand il lui demanda si elle avait faim – juste après l’avoir embrassée, soit dit en passant – elle se retint de placer avec grivoiserie qu’elle n’avait faim que de lui, héhé.

« Pour tout te dire, je ne sais pas trop, j’ai l’impression d’avoir faim en permanence depuis le début du mois. Donc je pense que, en effet, j’ai faim. » Elle gloussa, amusée par sa propre répartie frisant le ridicule. « Allez viens, on va se poser dans un café avant que tu ne te transforme en bloc de glace. »

Ouh à peine moqueuse la Roxanne. Mais non, elle l’aime son Scorpius voyons. Ils rentrèrent donc dans un café de l’Allée des Embrumes, plus ou moins bien fréquenté, mais surtout un endroit où toute la bande se retrouvait en général pendant les vacances pour faire la fête ou parler politique, du coup le barman les connaissait assez bien. Roxanne se fendit d’ailleurs d’un sourire à son égard et fit un crochet pour papoter un moment, commander à boire et à manger pour deux personnes, et signer de bon cœur une photo d’elle qui accrocherait à la glace, à sa collection de « stars que je connais et à qui je parle régulièrement, prenez-en de la graine les jeunes ! » le tout avant de se diriger vers Scorpius, qui s’était assis dans le coin le plus chaud du bar, et s’asseoir sur la chaise en face de lui. Elle ôta sa cape et ramena ses jambes sous sa chaise, posant son menton dans sa paume d’un geste à la fois enfantin, craquant, mais surtout très étudié. Soi-disant une pose très à la mode en ce moment, dixit son manager photographique.

« Ca va mieux, tu as plus chaud ? »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand l'ombre t'es interdite, choisis la lumière, c'est le meilleur moyen de ne pas être vu. |ROXANNE&SCORPIUS|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « MONDE MAGIQUE. » :: Chemin de Traverse. :: Allée des Embrumes.-