Partagez | 
 

 Mission Noël - groupe neuf.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Mission Noël - groupe neuf.   Ven 30 Déc - 4:26



Mission Noël.

✎ Noms ◮ xxxx
✎ Mois actuel ◮ Décembre.
✎ Contexte temporel ◮ Après-midi.
✎ Contexte spatial ◮ Volière.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.


« Merci de vous êtes inscrit au Père Noël mystère organisé par le Sinistros !

Mais à qui devrez-vous offrir un cadeau ? Aujourd’hui, c’est la fin du suspense ! Prenez votre petit paquet empaqueté avec amour et beaucoup de rubans, et dirigez-vous vers le lieu de rendez-vous donné en bas de cette feuille ! Et n’oubliez pas, tout ceci n’est qu’un jeu !

Groupe 9 - 14h30 – Volière. »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Maée & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe neuf.   Dim 1 Jan - 9:42

Combien tu paries que je m’inscris ? Hein, combien, deux cent gallions que je m’inscris pas ? Ok je m’inscris, file les thunes. Voilà le concours de circonstances qui ont poussé Lily à s’inscrire au Père Noël Mystère organisé par le Sinistros, toujours en quête de ragots. Mine de rien, Lily avait gagné quatre cent douze gallions. Deux cent en pari singulier, les deux cent douze restants en apprenant que des gens dans la salle commune avaient parié qu’elle ne s’inscrirait pas et avaient perdu. Forte de sa persuasion habituelle, elle avait récupéré cinquante pour cent des gains, et hop, elle a de quoi s’offrir un putain de cadeau maintenant. Oui, c’est dangereux de parier avec Lily mine de rien. Puis en plus, elle aimait prendre des risques, c’est son côté Gryffondor refoulée qui s’exprime, là. Pour le moment, elle était vautrée dans sa salle commune, les pieds sur une table et une clope au bec. Elle ignorait superbement Aleera qui tapait la causette à Roxanne non loin d’elle, et Sienna qui persiflait on ne sait trop quoi, encore un truc dénué d’intérêt et d’importance pour l’espèce humaine. Vivement la fin de l’année, que ces trois connes s’en aillent. Ok, Meghan prendrait le large aussi, mais au moins elle serait avec son Roméo Montaigu d’amour, son Poney à grandes dents qui devient un vilain caniche à sa mémère qui bave sur les genoux de papi une fois par mois. Lily, peur des loups-garous ? Allons donc. Juste le frisson de l’excitation, oh yeah. La seule chose qui lui fait peur, c’est l’eau. Mais ça, très peu de monde le sait. On ne pouvait même pas lui tenir rigueur d’avoir hurlé à la mort aux inondations d’Halloween, vu que tout le monde chialait en appelant sa mère. Tous ceux qui avaient essayé s’étaient pris une répartie cinglante dans le coin du museau, et une critique acerbe comme quoi t’es mal placé pour parler, vu comme tu piaillais on aurait pu te croire castré. Dans le genre. Elle lisait tranquillement un bouquin sur les Harpies de Holyhead, collector, dédicacé, et gentiment offert par sa maman chérie adorée. Elle n’apprenait pas grand-chose de neuf, mais bon, collector quand même, avec les illustrations et les photos mouvantes des célèbres joueuses des Harpies. Trop la classe. Bon, ce n’est pas tout ça mais il allait falloir qu’elle se presse là, sinon elle planterait un lapin à son binôme inconnu. Elle avait parié super gros avec Fred que ce serait quelqu’un qu’elle ne supportait pas, et sentait qu’elle allait gagner.

En plus elle avait galéré avant de trouver un cadeau original. Des fringues, des bijoux ? Lily n’est pas très fille, elle se maquille les yeux et basta. Quoique là, le fait d’être en couple la féminise vachement, elle faisait plus attention à ce qu’elle portait, juste pour Alexia. C’est vrai quoi. Là, elle portait une jupe écossaise de taille respectable, rouge et noire avec des chaînettes en argent et des bandes de tissu noir, un haut noir moulant avec Gangalf dessus – « Vous ne passerez pas ! » - et ses éternelles Doc Martens noires à talon et lacets rouges, sans oublier les collants et les guêtres. Et elle est maquillée. Ouais, elle a fait un gros effort quand même, en général c’est baggy haut ample et basta. En rouge et noir, elle fait tache dans la salle commune des verts et argent. Arborer sa différence, c’est cool. Ok, on n’oublie pas les bracelets et le collier, et puis voilà. C’est d’ailleurs fringuée comme ça qu’elle avait fait les magasins pour son cadeau mystère, et avait fait flipper une vendeuse parce qu’elle portait un bandage au poignet droit, emplacement de la Marque des Ténèbres. C’est vrai qu’elle s’était pointée avec son attirail de Serpentard. Serpentard plus bandage, ça fait réfléchir. Et Lily, très patiente, avait défait son pansement pour montrer à la vendeuse la méga cicatrice qu’elle avait, souvenir d’un récent entraînement de Quidditch où elle s’était bouffé un cognard bien placé d’Alexia, qui s’était répandue en excuses après, bien que Lily ne lui en veuille pas. Bref, à force de fouiller, elle avait fini par trouver un truc pas trop glauque dans une petite librairie pimpante et coquette de Londres, un livre sur les fondements et les origines des superstitions. Inutile de dire qu’elle en avait pris un pour elle, en plus d’un livre sur les meilleures malédictions sorcières et un livre sur la magie rouge, les charmes et sapiences sorcières. Ca, elle le lirait avec Alexia, elles vont s’éclater toutes les deux 8D. Pour caser Hugo avec Stella, pire que des aveugles ces deux-là. Elle était rentrée, avait bouffé le bouquin sur les superstitions, avait bien rigolé pour certaines. Le livre sur les malédictions l’avaient fait beaucoup rire, et elle en avait lu certaines à Fred et Hugo, ce dernier étant très bon public et mort de rire en écoutant certaines phrases. Enfin bref, cadeau trouvé, elle avait même trouvé un truc pour sa Alexia chérie d’amour alors bon.

Des éclats de voix la tirèrent de son livre, où elle regardait Milady Winter, attrapeuse des Harpies en 1704, qui arrachait le vif d’or au moyen d’une magnifique Feinte de Porkoff. Elle leva un chouia les yeux de son livre, pour voir Aleera sapée comme une bourge qui se disputait avec Sienna sapée comme une pouffe. Oui, comme d’habitude, j’ai envie de dire. Alors que l’an dernier elle aurait pris la défense d’Aleera, elle se contenta de les observer avec un détachement non feint. Voir Sienna tenter vainement de rabattre le clapet de quelqu’un et Aleera exposer toute son hypocrisie et son dédain ne l’intéressait pas. Ne l’intéressait plus du tout, en fait. Un instant, elle se demanda comment elle avait pu être amie avec Aleera. Après tout, dès son arrivée dans la maison Serpentard, Lily avait rapidement montré son fort caractère et sa volonté d’être indépendante et de ne suivre personne. Après, ouais, être les deux seules debout dans la salle commune ivre morte, ça aide à forger des liens, mais ils ne tinrent pas, malheureusement. Ou heureusement, se dit Lily avec sarcasme. Vu la manière dont Aleera l’avait traitée en revenant en Février, fin cool quoi. Lily organise une manifestation pour ramener Aleera, et la nana, quand elle revient, elle est sapée en punk alors qu’elle ne comprend rien à ce mode de pensée, et elle préfère s’afficher avec ses potes les pro-mangemorts plutôt qu’avec ceux qui ont pris des risques fous pour la ramener à l’école. Bon, elle s’est bien vengée après, la Lily, en massacrant Mikhaïl en fin d’année et en crachant ses quatre vérités à Aleera à Halloween. Avec Lily, il ne faut pas prendre les vessies pour des lanternes. Quand Aleera quitta la salle commune avec toute sa prestance de bourgeoise péteuse, Lily laissa clairement échapper un sifflement méprisant et purement persifleur, pour faire comprendre que niveau grande gueule, franchement, chez les Potter on a vu mieux. Entre la mère et la fille, c’est des concours de malades, vous n’imaginez pas. Fermant son livre, elle le rangea dans son sac, jetant sa clope au feu d’une pichenette aveugle et bien calculée. Elle se leva, lissant sa jupe écossaise du plat de la main. Mais Sienna, qui avait mal interprété son sifflement méprisant et mal digéré son énième défaite, lui sauta violemment à la gorge, acide.

« Je peux savoir pourquoi t’as sifflé, Potter ? »
« Généralement on siffle les jolies filles, Wings, et vu mon statut actuel je suis bien placé pour les reconnaître. Mais non, ce sifflement ne t’était pas adressé. »
« Pour qui tu te prends, pour une catin avec ta robe ? »
« Une jupe, Wings. Et c’est exact. Je comptais d’ailleurs sur toi pour m’apprendre le métier, après tout c'est toi l'experte en tapinage. »


Ricanements médisants autour d’elle. Alors qu’autrefois elle se serait rengorgée de l’attention qu’on lui porte, elle préféra continuer ses petites affaires. Lisser sa jupe, remettre son haut en place, enfiler sa cape de sorcière posée à côté d’elle, attraper son sac pour vérifier que la Carte et la Cape s’y trouvaient toujours, de même que le cadeau.

« Mais je vais te … »
« Laisse tomber Wings, entre toi et moi il y a un fossé que tu ne franchirais même pas avec la Terre comme élan. Sois gentille et retourne t’étaler de la graisse de baleine sur ta gueule de thon, après tout c’est ce que tu sais faire de mieux. Franchement, même avec des capotes mayonnaises tu dois être imbouffable, y a de quoi se taper un diabète à en tuer un éléphant. »


Sifflets, rires moqueurs, ricanements. Lily lâcha un soupir méprisant, se demandant quand est-ce que les Serpentard arrêteraient de se ranger derrière le plus fort pour prendre enfin leur courage en main pour s’affirmer un chouia. Attrapant son écharpe, elle l’enfila d’un geste expert, mit ses mitaines et son chapeau noir en feutre, puis se saisit de son sac, passant la bandoulière à son épaule. Elle se dirigea bien tranquillement vers la porte, ignorant Sienna qui tentait de trouver une parade. Arrivée à la porte, elle s’immobilisa, et finit par se tourner vers sa pseudo condisciple, persiflant à foison.

« Puis si j’étais toi, j’éviterais de tourner autour de Prewett Boy. D’abord parce que c’est un sale gosse de bourge, il aime donc les gosses de bourge, ça m’étonnerait qu’il finisse avec un objet trouvé comme toi. Et ensuite parce que Miss Pute Parfaite et son pouvoir de nymphomane semble avoir mis une option sur lui. Après, c’est toi qui vois. »

Et hop, elle quitta la salle commune, ignorant les rires moqueurs. Bon, elle avait rendez-vous à la volière avec son binôme surprise. C’est parti. Les mains dans les poches, le mp4 aux oreilles, elle traversa les cachots puis le château, se fichant des regards qu’on portait sur elle. Surpris, appréciateurs, irrités, rien à faire. Que les gens pensent ce qu’ils veulent de toute manière. Sifflotant, elle grimpa quatre à quatre les marches de la volière, et caressa le bréchet de Merlin, son hibou, qui hulula de plaisir en la voyant. Première arrivée, donc. Sortant sa Carte du Maraudeur, elle la déplia, sourit de nostalgie en lisant les quatre noms, et « Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises ! ». Personne ne montait vers la volière. Elle s’installa à la fenêtre, le dos au vide, en appui instable. Oh, allez, Lily ne vit que pour le danger quoi. Finalement, un nom se détacha de la masse pour prendre les escaliers de la volière, et Lily écarquilla les yeux. Non ! Non, mais sérieux, non ! Sans déconner ! Bon, bah Fred avait perdu son pari, elle détestait le nouvel arrivant et ne rêvait que de le fracasser au sol pour lui apprendre à mieux traiter les gens. Pas seulement que Meghan et Alexia, mais les gens en général. « Méfait accompli ! », et elle rangea la carte dans son sac, s’allumant tranquillement une clope. Un fin sourire mesquin naissait déjà sur ses lèvres. Depuis le temps que Meghan le protégeait sous prétexte que c’est son frère et que si tu tapes mon frère je te boude … Là, Lily allait se défouler, mais à mort. Daniel Prewett, compte tes abattis, ils ne vont pas tarder à sécher au bout d’un cordon comme de la viande de cochon.

« Salut, Prewett. Eh ouais, je sais, tu aurais préféré ta blonde. Dis-toi que ça me fais autant plaisir que toi, j’aurais carrément préféré la mienne. »

Elle lâcha une taffe élégante de sa cigarette, et sortit son paquet de son sac en lui tendant sans vraiment le regarder. Allez, on se débarrasse de cette corvée et fini, ok ?

« Ouais Prewett, c’est un livre. Si j’avais su que c’était toi, j’en aurais pris un avec des images, et sur le thème de la galanterie plutôt que sur ce que j’ai pris. »

Eh non, Lily ne l’aime pas. Ce n’est pas sorcier à deviner.

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe neuf.   Dim 15 Jan - 7:22

Là, c'était le stress. Comment avait-il pu être assez con, au point de s'inscrire àce, à ce ... TRUC?
Vautré sur son lit en fumant une clope, Dan relisait une des lettres de Lee. Ils parlaient pas mal ensemble ces derniers temps. De Jurassic Park, de sa nouvelle passion du Kenya, des basilics, d'elle, de lui, de sa soeur traîtresse à son sang, de Jurassic Park 4 qui allait être une tuerie... De tout. Tout en se traitant cordialement de connard et de bouffone.
Enfin breeeeyf. Tout ça pour dire que sur le coup d'une impulsion, oui, il s'était inscrit à cette mission. Et avait dû trouver un cadeau. Un cadeau sympa. Peut-être allait-il tomber sur Lee? Ou un mec? Bon, si c'était un mec, il le tabassait et on en parlerait plus. Mais si c'était Lee?
Et voilà comment Monsieur Prewett s'était retrouvé comme un con dans le magasin Victoria's Secret,, à expliquer aux vendeuse qu'il voulait un ensemble par-fait. Et des menottes, pour la blague. Parce que des menottes c'est le bien. Dans sa tête du moins.
300 gallions et un ensemble noir de dentelle et satin plus tard, il s'était donc retrouvé sur son lit, à relire le rendez-vous en maugréant. Est-ce que Lee allait aimer ? Il allait forcément tomber sur elle quoi, qui d'autre ?
Passant un jean noir et une chemise Armani, le grand brun attrapa son écharpe des Serpentards et une veste épaisse. La volière merde, l'endroit le plus froid au monde après le parc! Enfin.
Des éclats de voix semblaient venir de la salle commune. Suuuuper.
Descendant en vitesse les marches, Dan remarquat avec satisfaction que Lee venait de passer la porte. Oaiiiiis, ils allaient avoir rendez-vous heu! Mais son léger rêve s'évapora quand il vit le sourire minaudant de Sienna en face du sien. Oh non, pas elle...

-Dan, quelle joie de te revoir!
-Quel dommage que le plaisir ne soit pas réciproque.
-Toi et moi, on doit parler.
-D'accord, quand Nolan deviendra gay.

Il n'avait pas le temps pour ces conneries, sérieusement! Filant en laissant Sienna en plan, il se dêpécha de grimper les escaliers, arrivant avec quelques minutes d'avance. Yeahh. Restait plus qu'à éspérer que Lee aimerait son cadeau et... Et... Pourquoi Lee s'est teint les cheveux en roux? Et, pourquoi elle n'est pas habillée comme d'habitude? Et POURQUOI C'EST LILY POTTER QUI S'AVANCE VERS LUI?!
Lily. Depuis toujours ils s'étaient détestés, même enfants. Alors aujourd"hui... Non seulement elle influençait sa soeur avec ses idées à la con, et en plus, il devait lui offrir un cadeau.

Ignorant la première remarque de la rouquine, lui même s'alluma une cigarette en répliquant vaguement.

-Bonjour à toi aussi Potter. Rien ne t'empêche de retourner voir ta blonde, je t'assure.

Mais pourquoi ça tombait sur lui ce genre de plan?

Un sourire ironique naquit sur ses lèvres tandis qu'il attrapait le livre en le feuilletant. Il releva le regard en entendant la nouvelle pique de la rousse.

-Si ça peut te rassurer, mes études de la galanterie on dû coûter beaucoup plus chers que tes Doc Martens, alors je ne m'inquiète pas pour tes remarques.

Et son cadeau alors ? Il allait quand même pas lui refiler... CA?
Cherchant une excuse pour ne pas lui filer de cadeau, il ramena son regard vers elle, demandant d'un ton neutre.

-Meg va bien?

Oui ça l'intéressait. Mais il ne se voyait pas poser ce genre de question à Derek, alors autant demander à Lily.

-J'ai pas heu... particulièrement envie que tu vois le cadeau. Pour une fois, ça n'a rien contre toi, vraiment, mais disons qu'il est assez heu. Personnel, c'est le mot.

Rangeant subtilement le paquet derrière son dos, Dan rajouta un petit sourire amusé. Non non, je ne suis ab-so-lu-ment pas gêné d'offrir un ensemble en satin à mon ennemie. Epic Fail quoi.





Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Maée & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe neuf.   Sam 28 Jan - 11:00

Daniel Nate Prewett. Héhé. Il avait l’air vachement content de la voir, et croyez-moi, c’est réciproque. Lily aussi était également très contente de le voir. Pour lui expliquer la vie. La politesse. La galanterie. Et lui exploser violemment sa sale tronche à grands coups de Doc Martens, les neuves, celles offertes par Meghan, la sœur jumelle de ce sale gros con. Elle savait très bien à quoi il pensait. Il aurait préféré tomber sur sa traînée blonde, pourquoi ce plan foireux tombe-t-il sur lui, oups le cadeau est carrément trop chaud, elle va se vexer et hurler et lui latter sévèrement la tête. Et le problème, quand Lily hurle, c’est qu’elle hurle fort. Elle tient ça de maman Ginny et de mamie Molly, c’est certain, elle a des cordes vocales en acier trempé cette petite. D’un ton froid, il lui répliqua que rien ne l’empêchait de retourner voir sa propre blondasse, à savoir Alexia Waldstein, sa petite amie – oui, Lily est lesbienne et elle est très heureuse, merci pour elle – et la fière rouquine se mordit la langue pour ne pas lui répliquer d’un ton acide qu’elle le ferait bien volontiers, mais seulement après lui avoir cassé la gueule, pour lui apprendre à mieux traiter les femmes. Se taisant au prix d’un monstrueux et colossal effort de volonté, elle lui rendit son paquet, lui envoyant une pique moqueuse sur le fait qu’elle aurait du prendre un livre sur la galanterie avec des images. Il ricana, répondit d’un ton ironique, et la batteuse laissa jaillir son cynisme froid annonciateur de bagarres.

« Dit-il, après avoir voulu violer ma copine, et pas qu’elle je présume. Quant à mes Doc Martens, je ne m’inquiète pas quant à leur qualité, c’est quand même ma meilleure amie qui me les a offertes. Tu sais, Meghan … »

Perfide, la Serpentard esquissa un demi-sourire froid. Glissa le long de la conversation, attaqua une nouvelle fois, et toucha en plein cœur.

« Mais merci de me confirmer ce que je craignais, Prewett. J’aurais vraiment du prendre un livre avec des images pour que tu comprennes sans l’aide de papa et maman. »

C’est officiel, Lily n’aime pas ce mec. Et encore, le mot est très faible. Elle tira une nouvelle taffe de sa cigarette avant de jeter le mégot d’une pichenette par la fenêtre, où elle était toujours aussi imprudemment assise, d’ailleurs. Bon alors, il attend le déluge pour mettre fin à l’échange ? Ou alors il lui fallait le temps d’allumer son cerveau – pardon, la pisse liquide lui tenant lieu de cerveau – pour qu’il se rende compte que c’était son tour ? C’est le désavantage des sangs-purs, si je puis dire, des fois les incestes font des dégénérés consanguins. La preuve juste sous ses yeux. Connard et bellâtre prétentieux se sentant infiniment supérieur aux autres et qui n’hésitait pas à violer les filles lui résistant. Tiens, qu’il essaye avec Lily juste pour voir, elle se ferait un réel plaisir de lui arracher les … Enfin bref. Quand il posa sa question, à savoir si Meghan allait bien, Lily plissa les yeux, soudainement méfiante. Non mais à quoi il joue là ? Il voulait vraiment poursuivre la conversation là, sérieux ? Après un court silence, la vipère décida de lui répondre, et d’être incroyablement franche avec lui. Son ton devint un poil agressif, comme pour mettre Daniel au défi de la contredire. Essaye seulement, mon pote, tu vas voir ce que tu vas prendre, semblait dire son regard sombre.

« Elle va très bien. Elle est enfin heureuse avec son mec et ses amis. Oh bien sûr, je veux parler de ses vrais amis, pas ces fils de pute qui la torturent et l’envoient à Sainte-Mangouste à la moindre contradiction. Comme ta pétasse, par exemple, ou ce gros con de River. D’ailleurs, fais tourner le mot à tes pseudos-potes les pro-mangemorts, à partir de maintenant le premier qui la touche aura affaire à moi. Je le démembre, je le dissèque et je le donne à bouffer à mon chien, il résiste à tout, même aux ordures. Ca vaut aussi pour toi, Prewett. Vu ce que lui ont fait tes charmants parents, River et Bielova, tu pourrais être tenté de les imiter, pour prouver que t’es un être cruel et sans cœur, et que tu mérites tout à fait ta place parmi les esclaves du Revenant que vous semblez déifier. »

Première très longue tirade de Lily, dépourvue de gentillesse et bourrée de cynisme. Et surtout bourrée de vérité. Vous croyez quoi, qu’elle laissera les gens massacrer sa Meghan ? Que dalle. Elle avait bien menacé Derek de balancer son secret quand ce dernier avait brisé le cœur de sa meilleure amie. La seule raison pour laquelle elle n’avait pas massacré Aleera et Thomas – et Daniel – c’était à cause de Meghan elle-même. Elle protégeait ces cons, parce que ce sont ses amis et son frère. Enfin, c’était. Aleera et Thomas l’ont massacrée et envoyée à l’hôpital, et Daniel a tourné le dos à sa sœur pour suivre sa glorieuse voie d’esclave au service exclusif d’un psychopathe de cent ans et plus. Elle s’alluma une nouvelle clope, lançant un regard de défi au Serpentard, et commença à tapoter la fenêtre du bout des doigts, comme pour lui signifier que sa patience atteignait ses limites. L’analphabète des Serpentard dut le sentir, car il lui expliqua avec honnêteté qu’il ne pouvait pas lui donner le cadeau, qui est assez … Personnel. Mais ma parole, il est gêné ? Lily, dont la curiosité était désormais piquée au vif, commença à imaginer un nombre incalculable de cadeaux. Des menottes ? Là au moins elle avait juste. Un kit SM, un Kâma-Sûtra ? Son imagination galopante était loin du compte, en fait, elle n’aurait jamais imaginé une tenue sexy en dentelle. Rien que pour le faire bisquer il la porterait dans la salle commune en gueulant que Dan, il est vachement généreux quand même, même s’il aurait préféré offrir ça à Aleera.

« Eh non Prewett, ça ne marche pas comme ça. Je sais que tu n’as aucune envie de m’offrir quelque chose, que le cadeau est déplacé, mais tu sais, c’est pareil pour moi. La preuve, je t’offre un bouquin alors que tu ne sais même pas à quoi ça sert. »

C’est mesquin mais ça fait un bien fou 8D. Bon, et puis comptez sur Lily, le coup des images, ça va rester encore longtemps, tellement longtemps qu’elle racontera ça à ses cousins, puis Logan, et Grace, et ses parents, et aussi sa mamie qui détestait les Prewett qui avaient tourné le dos à Dumbledore. Mamie Molly allait être très contente et ressortir ça pendant les réunions de famille où, bien sûr, il n’y aurait que Meghan en représentante des Prewett. Les autres Prewett sont des connards, de toute manière. Elle esquissa un sourire carnassier, dans le genre tigre géant à dent de sabre qui vient de repérer une proie particulièrement apétissante.

« Maintenant que tu es inscrit, tu respectes les termes du contrat, même si tu aurais préféré offrir ça à Aleera, je sais. Allez, personnel ou pas personnel, bouge-toi, avant que je ne vienne le chercher moi-même … »

Silence, et attaque sournoise.

« Même si je ne pense pas en avoir besoin, après tout les Prewett passent leur temps à se vanter qu’ils sont des gens d’honneur qui tiennent leurs engagements non ? Alors prouve-le ... Prewett. »

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe neuf.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Noël - groupe neuf.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-