Partagez | 
 

 Mission Noël - groupe huit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Mission Noël - groupe huit.   Ven 30 Déc - 4:23



Mission Noël.

✎ Noms ◮ xxxx
✎ Mois actuel ◮ Décembre.
✎ Contexte temporel ◮ Après-midi.
✎ Contexte spatial ◮ Parc.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.


« Merci de vous êtes inscrit au Père Noël mystère organisé par le Sinistros !

Mais à qui devrez-vous offrir un cadeau ? Aujourd’hui, c’est la fin du suspense ! Prenez votre petit paquet empaqueté avec amour et beaucoup de rubans, et dirigez-vous vers le lieu de rendez-vous donné en bas de cette feuille ! Et n’oubliez pas, tout ceci n’est qu’un jeu !

Groupe 8 - 14h30 – Parc. »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe huit.   Lun 2 Jan - 4:00


SHAKA PONK - FRENCH TOUCH PUTA MADRE

Pour une fois, le Sinistros faisait quelque chose de drôle et d'inventif. Bon enfant, Mina trouvait tout cela bon enfant. Elle s'était donc inscrite à ces festivités mignonnettes au prétexte de Noël. Cela lui rappelait tous les bons souvenirs qu'elle gardait dans sa mémoire, les vingt-quatre décembre de joie au pied d'un sapin chichement décoré par les soins de sa mère, entourée d'amis enjoués et fêtards. L'ouverture des cadeaux était, évidemment, l'événement majeur de la soirée, traditionnellement effectué aux douze coups de minuit. Jamais les paquets n'étaient bien gros, ni bien remplis. Des breloques, voilà ce qu'elle recevait habituellement – on ne roulait pas sur l'or à l'époque, on ne roulait toujours pas sur l'or désormais d'ailleurs, mais au moins maintenant, Wilhelmina dépendait financièrement de son père plein aux as. Donc elle pouvait bien se permettre de dépenser un petit extra hivernal pour faire plaisir à quelqu'un, n'importe qui, c'était le principe. Un bon principe pour ce qu'elle en pensait. Peut-être allait-elle tomber sur un pur beau gosse qu'elle n'aurait pas abordé sinon. Ou peut-être pas. La surprise, au moins, était excitante. Elle avait probablement souscris à cette idée saugrenue venue, elle en était presque certaine, d'un des rejetons Potter ou Weasley, en souvenir de ce bon vieux temps où elle était heureuse de déballer des cadeaux bons marchés. Alors quand elle reçu son petit papier en provenance de ce cher (ou pas) sinistros, elle se sentit plutôt contente. Ça ravissait son âme de petite fille un peu enfouie il faut l'avouer. Depuis la rentrée elle n'avait guerre eu le temps de s'amuser : ses responsabilités de préfète, la noyade collective échouée de peu, une remise des pendules à l'heure avec son prétendu meilleur ami qui, à ce propos, ne l'était sûrement plus... enfin, cette occasion de prendre, pour une fois, les choses un peu à la légère, elle n'allait pas la laisser passer car elle en avait bien besoin.

Elle se leva donc le sourire aux lèvres, toute guillerette. Elle avait acheté son cadeau une semaine en avance, et elle n'avait pas plaisanté avec ça. Au contraire, elle n'avait pas été effrayée d'y mettre le prix – de toute façon elle s'en foutait, c'était l'argent de son connard de père, autant le dilapider. Bien sûr, elle n'avait pas non plus acheté un Ninbus 2020 ou un hibou de compétition, non, il ne fallait pas être folle non plus, enfin pas cette fois. Si jamais elle avait acheté ce genre de cadeau absolument d'enfer, l'autre aurait été bien trop impressionné et son cadeau à lui ou à elle aurait alors paru totalement merdique – donc dans l'hypothèse ou elle avait été désignée avec un jeune homme bombesque, il valait mieux qu'elle offre quelque chose de cool, mais pas trop, pour ne vexer personne. Son choix s'était naturellement porté vers la musique, qu'elle avait toujours aimée. Elle avait dû expressément fouiller dans son sac à fond invisible pour trouver la perle rare en ces temps festifs, quelque chose qui plairait à à peu près tout le monde : une compilation de toutes les chansons d'un groupe français, les Shakaponk, qui avaient sorti leur tout dernier album alors qu'elle était à peine née ; décidément elle aurait dû naître quelques décennies avant ! Elle avait mis toutes ces chansons sur un mp4 quand elle était en troisième année, et pour l'offrir, elle avait décidé de le dupliquer afin d'en garder tout de même un exemplaire. Mais ce cadeau, elle ne était certaine, convenait à n'importe quelle personne musicalement bien réglée. Ou alors, elle pouvait même pousser le bouchon jusque là, il convertirait n'importe quel hérétique du bon goût musical.

Elle se leva donc, mis dans sa poche le petit paquet emballé avec amour, bien que très mal emballé. Elle avait pourtant sué sur ce putain de papier cadeau pendant cinq bonnes minutes, et même à coups de sortilèges, elle n'avait réussi qu'à produire un ersatz d'emballage. Tant pis, seule l'intention et le contenu comptaient après tout ! Elle avait tout de même cherché à rattraper l'emballage calamiteux en rajoutant un petit cœur au glitter, ce qui lui avait fait tirer la langue – de concentration d'une part et de dégoût d'autre part : sérieusement, qui appréciait encore les cœurs ? Ou plutôt, qui y croyait ? Bref, là n'était pas le sujet. Elle mit l'objet dans la poche de sa veste doublée – il faisait froid – et mit la veste sur ses épaules, avant de sortir. Elle avait fini de prendre son déjeuner un peu en avance et avait passé tout le reste du temps sur son lit à imaginer qui son binôme mystère pourrait bien être. Sachant que ceux qui avaient faits ces binômes étaient potentiellement des personnes qui la détestaient, elle n'avait finalement pas beaucoup d'espoir à avoir... Mais passons. Elle arriva dans le parc, lieu de rendez-vous, et jeta un œil à l'heure. Elle avait quelques petites minutes d'avance. Toujours personne à l'horizon. Alors elle s'assit en tailleur sur l'herbe froide – après avoir fait fondre le givre qui l'encombrait. Et elle attendit. C'est seulement à ce moment là qu'elle se mit à redouter l'identité du receveur... si c'était Ombrage, elle était dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Noël - groupe huit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-