Partagez | 
 

 Mission Noël - groupe quatre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Mission Noël - groupe quatre.   Ven 30 Déc - 4:07



Mission Noël.

✎ Noms ◮ xxxx
✎ Mois actuel ◮ Décembre.
✎ Contexte temporel ◮ Après-midi.
✎ Contexte spatial ◮ Bibliothèque.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.


« Merci de vous êtes inscrit au Père Noël mystère organisé par le Sinistros !

Mais à qui devrez-vous offrir un cadeau ? Aujourd’hui, c’est la fin du suspense ! Prenez votre petit paquet empaqueté avec amour et beaucoup de rubans, et dirigez-vous vers le lieu de rendez-vous donné en bas de cette feuille ! Et n’oubliez pas, tout ceci n’est qu’un jeu !

Groupe 4 - 14h30 – Bibliothèque. »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 420

Points : 3
Avatar : William Moseley
Crédits : Stainless Night

Age RPG : 16 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : ~ Fiche de présentation
~ Un lien?



Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Eliott H. Hudson ~ Scorpius H. Malefoy



MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe quatre.   Lun 2 Jan - 12:38

    Max tu vas être à la bourre ! Mais non je suis bien là avec Domi ! Vous l’aurez compris notre Poufsouffle était en charmante compagnie, à savoir sa copine et il n’avait pas DU TOUT envie de se rendre à l’endroit indiqué par le Sinistros pour ce foutu échange de cadeaux de Noël avec un inconnu. Certes il avait trouvé ça drôle sur le coup, un noël avec des inconnus. Il pouvait tomber sur n’importe qui et c’était ça qui était amusant. Il n’avait pas beaucoup d’ennemis mais justement, s’il tombait sur une des rares personnes qu’il n’aimait pas, cela pourrait être drôle ! Sauf que là… Vraiment il ne trouvait plus ça drôle du tout. Le jaune et noir n’avait qu’une envie, rester avec Domi là, en sa compagnie. Mais un engagement est un engagement et il ne voulait pas que son binôme l’attende pendant six heures. Ce serait un manque de correction pas croyable et Maxime n’était pas du tout comme cela.

    « Je suis désolé Domi mais il faut que j’y aille… »

    Yeux de chat potté sisi.

    « Crois-moi je n’ai pas du tout envie d’y aller mais je n’ai pas le choix. Je serais bien resté avec toi… »

    Mais pourquoi tu t’es foutu dans ce merdier pas possible ?! Ohlala… Assume, assume. Maxime se leva se baissa légèrement pour embrasser Domi. En plus il avait galéré pour trouver un cadeau. Il n’avait eu aucune inspiration sur le coup et il se doutait que son cadeau serait perçu comme pitoyable, manque d’imagination etc. Bon ce n’était pas trop grave, au moins c’était utile pour prendre des kilos ! Le Poufsouffle avait cherché quelques heures avant de se décider pour un petit assortiment de confiseries en tout genre et chocolat aux goûts plus farfelus les uns que les autres. Bref, comble du basique mais qu’importe, au moins ça avait l’avantage de plaire à tout le monde. Normalement. Il fit quelques pas, se retourna et hésita quelques secondes. Oui, il pouvait toujours faire demi-tour, rester avec sa copine et garder son achat pour lui. Mais non, ce n’est pas ce qu’il fit malgré que la tentation soit grande.

    « Je t’aime ♥. »

    Puis, sur ces mots, Maxime disparut au coin du couloir et se rendit dans son dortoir pour chercher son cadeau qu’il avait emballé dans du papier argent. Couleur neutre, pour plaire au plus grand nombre. Encore une fois. Le sixième année regarda sa montre et vit qu’il lui restait plus que cinq minutes avant qu’il ne soit en retard. Déclenchant l’accélérateur, Max fut à la bibliothèque en moins de deux. Il y rentra et se demanda où il devait se mettre pour que son binôme le trouve. Finalement, l’adolescent opta pour une table pour deux isolées et plutôt tranquille. Il se laissa tomber sur la chaise et posa son cadeau bien en évidence sur la table. Une manière de dire ‘C’est moi que tu cherches !’. Pour le côté pratique quoi.

    Maxime attendit quelques minutes sans grande nouveauté puis attrapa un bouquin sur les potions dans une étagère. Il feuilleta les pages quelques instants avant de reposer son livre et d’en prendre un autre sur les défenses contre les forces de mal cette fois-ci. Il avait beaucoup à apprendre sur cette manière malgré le risque qu’il prenait si son binôme venait à voir le bouquin. Cela ferait le même effet que s’il criait sur tous les toits ‘Je fais parti de l’AD, je veux être auror et rentrer dans l’Ordre !’. Bon, j’exagère un peu mais remarquez, comme ça, ce serait clair pour tout le monde.

    Le Poufsouffle se plongea dans sa lecture en attendant que la personne qui était censée trouver son cadeau ne daigne arriver. Et si en fait c’était lui l’idiot ? Et si l’autre l’avait planté ? Dans ce cas, il l’aurait vraiment mauvaise et comptez sur lui pour retrouver cette personne et se venger de lui avoir posé un lapin alors qu’il était avec Domi. SA Domi. Cette personne avait intérêt à ramener ses fesses rapidement parce qu’il avait beau être un Poufsouffle, il n’en demeurait pas moins impulsif et… Rancunier par moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 139

Points : 0
Avatar : Fransisco Lachowski.
Crédits : Dodixe & permanentjoy (gif).

Age RPG : 17 ans.
Sang : Né-moldu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Présentation
Liens

Doubles-Comptes : Lucy Robinson & Constance E. River & Siri D. Watson



MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe quatre.   Jeu 5 Jan - 5:53

« De quoi j'ai l'air ? Du magicien d'Oz ?
Te faut-il un cerveau ? Te faut-il un cœur ?
Tiens, prends les miens, prend tout ce que j'ai... »


Hermès était plutôt de moyenne humeur, ce qui reste assez inhabituel puisque l'adolescent se contente de son air blasé à longueur de journée, et non la flamme de rage qui animait ses pupilles aujourd'hui. Non, il n'en a rien à foutre de l'esprit de Noël et autre niaiserie réservés aux gamins, il avait passé l'âge le petiot, et de toute façon, ses noëls n'avaient jamais étaient féeriques. Traversant d'un pas rapide les couloirs, il resta muré dans le silence, si bien que même une Jackie défoncé toute meugnonne dégoulinante de beuh ne lui arracha même pas un rictus destiné à faire plaisir à la blaireaute. Et n'ayant pas envie de parler avec qui que ce soit, il évita savamment Mina au cours du repas, puisqu'elle restait une des seules capable de lui arracher les verres du nez en toute circonstance. En même temps, elle est voyante, donc elle triche. Là, il avait un rendez-vous, pas galant (avouez que ça vous étonne, heeein), mais uniquement parce qu'on l'a forcé à participer au jeu organisé par le Sinistros. Je ne révélerais pas de nom, mais c'est une blaireaute, brune, plutôt bien roulée, qui ne s'habille quasiment pas, même en plain hiver juste pour pouvoir te piquer ton écharpe et se coller à toi, dont le nom commence par JA - oui j'aime les charades. Vous trouvez toujours pas ?.. Elle es défoncé H24, et quand elle l'est pas, on ne le remarque même pas. BREF. Rendez-vous, alors qu'il n'avait pas de cadeau.

Et pourquoi il est de mauvaise humeur ? Il avait très simplement passé sa matinée à Londres, non pas pour trouver des cadeaux pour ses proches, uniquement pour allez voir ses proches. Ou plutôt juste sa mère, mais il avait eus la malchance de croiser sa sœur dans les couloirs du centre psychiatrique. Cette harpie n'avait pas changée, toujours aussi hargneuse, cruelle, manipulatrice... et pathétique tant ses aspirations à rejoindre un girls-band étaient ridicules. Tout autant que se string (rose s'il vous plaît, on ne fait pas les choses à moitié chez les Grimm) dépassant de son slim. Après quelques pics lancée entre les deux frangins en guise de joyeux noël, Hermès avait eus juste le temps de jubiler un instant, et de savourer le fait de ne pas avoir croisé son père, avant que tout cela retombe. L'état de sa mère n'avait fait que s'aggraver, et elle s'enfoncer à chaque fois un peu plus dans les méandres de sa folie. Et les bandages sur ses poignées révélés à Hermès qu'il avait bien fait de ne rien offrir de coupant à sa folle de mère. A vrai dire, il n'avait rien offert puisqu'elle ignorait totalement la date, et même si les infirmiers avaient fait l'effort de mettre de deux décorations qui se battent en duel sur les rebords des fenêtres, aucun des patients ne semblait intéressé par la date du jour. Elle ne l'avait même pas reconnu.
Elle était plongée en plein délire et malgré tout les efforts du serpentard, elle y resta toute la matinée.

S'arrêtant soudain on milieu du couloir, Hermès ferma les yeux un instant en serrant les dents de rage, refoulant le flot d'émotions qui s'abattait sur lui comme une énorme vague qui le laissait retourné, déchiré et en pleine incompréhension. De rage, il frappa le mur dans pierre, en se faisant au passage mal à la main. Mais ça avait au moins eus le don de ne pas le faire hurler pour exprimer ce qui se passait dans sa tête. S'appuyant un instant contre le mur, il resta pensif, bénissant le fait qu'il n'y ait pas âme qui vive dans ce foutu couloir...

Il ne faut pas parler trop vite. Un groupe d'élève traversa ledit couloir. Jusque là, tout va bien. Sauf qu'il en faut forcement une qui se met à piailler plus fort que les autres, et qui se dirige vers Hermès avec un paquet ROSE, en forme de cœur (oh mon dieu, pincé le, c'est un cauchemaaaareuh), qui vient se trémousser devant le serpentard. Et EVIDEMENT, le destin ne s'est pas encore assez acharné sur le pauvre garçon, il faut qu'elle trébuche sur un obstacle invisible et tombe sur Hermès, en profitant pour tester sa nouvelle technique de torture, la mort par étouffement, en enfonçant sa langue au fond de la gorge du Serpentard. é___è Jackie vient me sauver.

Ah, bah il était beau là le playboy des serpentards, réduit au silence et à l'inaction avec une boîte de chocolat (surement fourré au filtre d'amour) dans les mains, face à une aiglonne toute fière d'elle qui s'excuse l'air pas du tout désolé. Mais ce que les filles semblaient oublié, c'est que si Hermès aimé se retrouver de temps à autre - bon ok, souvent - dans ce genre de situation avec une personne de sexe opposée, c'était uniquement lorsqu'il en avait envie. Et il appréciait plus que moyennement être traité comme un objet.
« Cynthia ? »
Gloussement de fille bourrée d'hormone, qui ne rêve que d'une parti de jambe en l'air comme cadeau de noël « Ouiiii ?..»
En fait, il y a vraiment des miracles de noël : il s'était souvenu de son prénom. Champagne mes amis.

« Va te faire foutre, tu a autant de sex apeal que ces pauvres pandas en captivité qui refusent de s'accoupler, alors s'il te plaît, lâche moi, fait toi nonne, et ce sera une bonne chose pour l'humanité. »

La mine outrée de la brune ne sorti même pas Hermès de sa coquille de garçon blasé. Elle donnait l'impression d'être comme un poisson hors de l'eau, recherchant désespérément de l'air. Il se décida enfin à bouger, et rejoignit de façon machinal la bibliothèque pour son rendez-vous (deuxième miracle de noël, Hermès mettant les pieds dans la sacrosainte bibliothèque de Poudlard). Jetant un coup de à droite puis à gauche, son regard tomba finalement sur un blaireau, totalement inconnu, s’avançant finalement, vers le garçon, il ne pris pas la peine de s'excuser.

« J'ai pas de cadeau. Mais je peux te faire un dessin. Ton portrait, batman, ta meuf à poil, ce que tu veux, profite en, parce qu'un jour tu ferra la queue pendant des heures pour contempler mon travail, et tu me suppliera de t'embaucher avec mes elfes de maisons rien que pour pouvoir respirer le même air que moi. »

Ta modestie n'a d'égale que ton ego Hermès, et Voldemort se prosternera à tes pieds aussi 8D. Il attendit un instant la réaction du blaireau, puisque au final, tout les élèves ne devait pas savoir qu'il dessinait bien... Et aussi, il faut dire, il avait était teeeerriblement accueillant. Il jeta la boîte de chocolat (rose en forme de cœur fourrée au filtre d'amour) devant lui.

« Sinon j'ai des chocolats, mais personnellement, je me méfierais, ils doivent pas être normaux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 420

Points : 3
Avatar : William Moseley
Crédits : Stainless Night

Age RPG : 16 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : ~ Fiche de présentation
~ Un lien?



Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Eliott H. Hudson ~ Scorpius H. Malefoy



MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe quatre.   Ven 6 Jan - 11:12

    Maxime commençait à trouver le temps long, même si son livre était passionnant. Il n’était pas venu ici pour bouquiner ni même réviser. Il était venu ici pour un truc stupide organisé par le Sinistros et voilà que sa curiosité et son entrain l’avait amené à s’ennuyer à la bibliothèque comme un paumé. ET si ça se trouvait, il tomberait sur l’élève le plus con de Poudlard. Mais restons optimiste, ça ne courait pas les rues, il y avait plus de chance de tomber sur quelqu’un ‘de bien’ que sur un idiot de première catégorie.

    Erreur. Grave erreur. Un bruit fit lever la tête du Poufsouffle qui dévisagea le nouvel arrivant. Apparemment, vu son air, il n’était pas tombé sur un idiot mais bien pire que ça. Et dès qu’il ouvrit la bouche, son opinion fut confirmée. Ah oui, il y en avait qui était comme ça encore ?! Des méchants, des froids, des garces, ça Max savait que ça existait mais des personnes avec un ego surdimensionné, tellement énorme que ses chevilles devaient s’être désolidarisées de son corps avec le volume qu’elles faisaient. Un coup d’œil. Même pas. Ca ne devrait plus tarder.

    Et puis je ne vous raconte pas la politesse, la modestie, l’amabilité, la classe, tout ça réuni en deux phrases. Wouah, jolie performance. Bon et bien au moins cette histoire allait vite être réglée et Maxime pourrait retourner avec Domi. Ce mec, bien qu’il ne le connaisse absolument pas, si ce n’est qu’il avait deviné qu’il venait de Serpentard – typique -, il ne voulait pas en savoir plus et le connaître davantage. Il se passerait bien de ses commentaires pompeux et un pervers. Pourtant, le jaune et noir continua de le fixer avec détachement, comme s’il n’en avait strictement rien à faire.

    Est-ce pour ça que le Serpentard lui jeta la boîte qu’il avait entre les mains d’une façon fort peu aimable, comme s’il traitait le Poufsouffle comme un animal. Ca fait un peu ‘tiens, je te file ta bouffe et t’as pas intérêt à protester’. Ouais sauf qu’avec Max ça ne marche pas comme ça, désolé de te l’apprendre. Ce dernier ferma son livre très calmement, le posa sur la table et croisa ses bras sur sa poitrine. Son interlocuteur n’avait pas l’air de vouloir dire autre chose alors il prit la parole. Toujours aussi calmement mais avec une bonne dose de mépris contrôlé dans la voix. Bah ouais, le Serpentard le traitait peut-être avec mépris, il n’y a pas de raison que ça sois à sens unique hein.

    « Merci trop aimable de me prévenir. Mais ne te donne pas la peine de faire un dessin c’est bon. D’ailleurs, il n’y a pas besoin de te donner tant de mal pour te jeter des fleurs, je m’en fou. Et si un jour je rampe à tes pieds, c’est que je serai mort alors laisse tomber. »

    Pas trop méchant non. Il ne cherchait pas la dispute, pas aujourd’hui. Ni jamais d’ailleurs. Le Poufsouffle était lassé des disputes et il n’allait certainement pas en rajouter une couche. Il était préfet oui ou non ?! Son rôle n’était pas d’engager une dispute mais bien le contraire. Maxime se leva et poussa sa boîte de chocolat, elle belle et bien sans danger, devant le Serpentard.

    « Tiens, ce sont des chocolats. Tu noteras que j’ai au moins fait l’effort de t’offrir quelque chose et ne pas recycler un truc qui est surement fourré de filtre d’amour. Une manière de me dire que tu as du succès non ?! Ca va c’est bon, pas besoin de faire ton grand numéro devant moi. Je ne suis pas du tout intéressé. Fais ce que tu veux, j'en ai rien à foutre. Ah et dernière chose, ne parle plus jamais comme ça de ma copine ok?!»

    Le préfet attrapa la boîte de chocolat en forme de cœur et la balança dans la poubelle la plus proche sous les yeux du Serpentard.

    « Au fait, moi c’est Maxime Duncan. Préfet des Poufsouffle. »

    Il appuya sur le ‘préfet des Poufsouffle’ histoire de lui montrer qu’il n’hésiterait pas à abuser de son ‘pouvoir’. En gros 'si tu me fais chier, tu sais ce qu'il t'attend'. Et puis il avait le droit de se jeter des fleurs lui aussi, puisqu’apparemment c’était la mode. Il remit sa chaise en place et compléta sa présentation. Enchanté c’est ça qu’on dit normalement ?! Bah non, pas là.

    « Et non, pas enchanté. »

    Ca c’est fait. Et joyeux noël bien sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 139

Points : 0
Avatar : Fransisco Lachowski.
Crédits : Dodixe & permanentjoy (gif).

Age RPG : 17 ans.
Sang : Né-moldu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Présentation
Liens

Doubles-Comptes : Lucy Robinson & Constance E. River & Siri D. Watson



MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe quatre.   Sam 21 Jan - 3:00



Hermès, ou l'art d'arriver en retard et de se faire haïr en même pas deux minutes. Des années d'entraînement, messieurs dames. Laissant simplement échapper un rire ironique, bien que relativement nerveux, quand l'adolescent lui répondit, absolument pas de bonne humeur. Il n'avait pas envie de se prendre la tête aujourd'hui, pas après la matinée de fou (ô ironie, puisque passée dans un hôpital psychiatrique ! ) qu'il avait eut. Merde à la fin. Et le mépris de l'autre n'avait pour effet que de le faire sourire, parce que si Hermès à un ego assez grand pour contenir un troll des montagnes et un magyar à pointe, aussi surprenant soit-il, l'opinion des autres l'indifférait au plus au points, les paroles déplaisantes glissés d'une oreille à l'autre sans l'effleurer, tant il transpirait l'assurance. Et il l'écouta déblatérer, en se disant dans un recoin de sa tête que le blaireau avait tord, forcément tord. Et qu'il ne savait pas à qui parler, mais hélas pour lui, Hermès n'était pas de bonne humeur et il n'essaiera même pas de lui faire changer d'avis (hélas, c'est relatif, d'un point de vue hermèssien, ignorer l'art est horriiiible !). Et l'autre blaireau le regrettera toute sa vie plus tard et il reviendra en rampant. Na. Et puis il n'avait pas à sortir tout son matériel pour dessiner pour quelqu'un complètement insensible à son art.

« Comme tu veux. »

Hermès rangea la boîte de chocolat tout juste offerte dans son sac, pas mécontent puisque ceux là il pourrait les manger sans craindre grand chose : Maxime ne semblait pas vraiment branché mec, et il n'avait pas eus le temps de les empoisonner ! Une fois cela fait, il leva son regard vers Maxime qui venait de se présenter, un sourcil en l'air. RIEN A FOUTRE. Grimaçant, « Laisse tomber ton numéro de shérif tout puissant. J'men fout, et je suis pas impressionné. » Et colle moi de toute façon, j'ai plus rie à faire le samedi, ça tombe bien, tu devra me supporter toute la matinée :B Blasé au possible, il se fichait de la réaction du garçon, encore moins de l'exaspérer plus.

« Le plaisir est réciproque. »

Il haussa les épaules et tourna les tallons. Bah quoi ? Il allait pas ramper aux pieds d'un mec, se mettant plus bas que terre pour s'excuser parce qu'il n'a pas de cadeau et que son binôme s'était levé du pied gauche ! Sortant sans se retourner ni se presser de la bibliothèque, il avait tout de même résister à la tentation de passer à côté de Maxime et de lui filer un coup d'épaule "malencontreusement" mais uniquement parce que la porte de sortie était derrière lui et non derrière le blaireau. Il descendit les escaliers en jetant de rapide coup d'œil autour de lui. Jackie ? Mina ? Et bien ce fus un hibou qu'il faillit se prendre en pleine poire qui débarqua en piaillant. Il soupira en réalisant que c'était celui de Dan et non celui de Lee (qui arrivera le lendemain, hélas pour le serpentard !), Dan qui l'enlevait littéralement, direction Las Vegas. C'est bien les amis riches 8D.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Mission Noël - groupe quatre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Noël - groupe quatre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-