Partagez | 
 

 Cours de DCFM n°1 - Si la base est solide, la maison est solide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 103

Points : 0
Avatar : Nicole Kidman.
Crédits : Alphabeta.

Age RPG : 38.
Sang : Née-moldue.
Camp : Ordre du Phénix

Truc en plus : Occlumens.



MessageSujet: Cours de DCFM n°1 - Si la base est solide, la maison est solide.   Ven 2 Déc - 12:35


Si la base est solide, la maison est solide.

✎ Noms ◮ Cours de DCFM.
✎ Mois actuel ◮ Novembre.
✎ Contexte temporel ◮ Jeudi après-midi, 14h.
✎ Contexte spatial ◮ Salle de DCFM.

Vous pouvez vous inscrire ici.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.


« Feänor, Fleya, sérieux, vous êtes chiants … »

Grace poussa les deux chatons de son bureau, ignorant leurs miaulements réprobateurs, et alla même jusqu’à poser la demoiselle par terre, laissant le mâle se calfeutrer sur ses genoux en ronronnant. Eh oui, elle avait hérité de deux nouveaux chats. Aux dernières vacances, Baron était allé gambader avec Blanche, la chatte d’une amie de Grace, et ladite amie venait juste de lui refiler les deux chatons en lui disant qu’elle était la dernière chance de survie des bébés. Elle avait réussi à en refourguer trois un peu partout, et il en restait deux. Ca ou la mort, donc Grace les avait pris sous son aile, les ramenant à Poudlard après les avoir bardés de sortilèges pour leur éviter les mauvaises surprises. Elle craignait que Baron ne devienne agressif avec les petits, mais il s’était découvert un sacré instinct protecteur, et s’était mis en quête de faire découvrir le château à ses deux adorables bébés. Et pendant ce temps, la harpie se remettait doucement de ses blessures et du choc psychologique d’Halloween. Deux morts. Deux personnes qu’ils n’avaient pas pu sauver à cause de leurs frivolités. Enfin bref, raison pour laquelle elle comptait bien apprendre l’art de la défense à ses petits jeunes, ceux qui rejoindraient ses cours, surtout maintenant que l’ordre du Phénix avait réussi à récupérer un peu de miettes de pouvoir. Pas tellement, c’est fort dommage. Les hauts postes sont encore occupés par des mangemorts, mais au moins, tout le monde sait maintenant que le Seigneur des Ténèbres est de retour. D’un geste pensif, elle caressa sa cicatrice qui lui courait sur le bassin, seule réminiscence de son passé de traqueuse de mages noirs sous les ordres de monsieur Potter. Bref. Se concentrant, elle poussa Fleya qui essayait de s’asseoir sur ses feuilles de cours, et batailla avec Feänor qui lui malaxait la jambe avec ses griffes en ronronnant. Elle avait prévu un programme de cours, et bien évidemment, ils allaient commencer par les bases, avant de passer aux choses proprement dite, comme le patronus ou le Riddikulus. Pour le moment … Pour le moment, il est malheureux de dire que si les élèves qu’elle avait formé dans l’Armée de Dumbledore commençaient à avoir un niveau plus ou moins potable, les autres traînaient magistralement la patte. D’ailleurs, sa propre peur quant au sortilège du patronus … Elle ne le savait toujours pas.

En râlant, elle finit par se lever, esquissant un sourire en voyant Feänor s’accrocher à son jean en miaulant d’un air misérable. Elle l’attrapa avant qu’il ne tombe, lui posa un bisou sur le crâne, et le posa sur le bureau pour récupérer toutes ses affaires et les ranger dans son sac en cuir de dragon, cadeau de Ginny pour son anniversaire. Passant dans sa salle de cours, elle regarda avec amusement ce qu’elle avait écrit sur le tableau, « Interdiction de faire du mal aux chats. ». Eh oui, Baron allait et venait à son aise à Poudlard, et sans nul doute ses gamins faisaient comme lui. Voir squatter un chat pendant le cours de Grace était donc parfaitement normal, et la première personne à leur jeter un sort ou les taper se recevait la harpie en pleine tête. D’ailleurs, Baron et ses deux gosses passèrent rapidement du bureau de la Harpie à sa salle de cours, et Baron sauta sur le bureau, à son aise, pendant que Grace allait ouvrir la porte à ses élèves, Feänor sur les talons, Fleya préférant prendre la poudre d’escampette pour visiter seule le château. Quelle aventurière, pire que sa maîtresse. Une fois la porte ouverte, elle retourna s’asseoir à son bureau, sa cape claquant à chacun de ses pas, les talons de ses Doc Martens résonnant sur le dallage froid de pierre de Poudlard. Elle s’assit à son bureau, laissant le chaton faire joujou avec une boulette de papier trouvée dans la poubelle et Baron fixer les élèves de son regard calme et profond de félin qui condescend à laisser de faibles humains marcher pour un temps sur son territoire. Ou plutôt celui de sa maîtresse. Posant ses notes sur la table, Grace laissa les élèves entrer dans la salle, s’installer en papotant tranquillement. Imitant de nombreux élèves, elle posa sa bouteille d’eau à un bord de sa table, sortit ses lunettes et les posa sur son nez, levant les yeux pour fixer calmement les élèves entrant. Elle en connaissait une bonne partie, et quelques rares élèves étaient catégorisés comme pro-mangemorts, du moins pour elle. Et s’ils étaient là, c’est parce qu’ils étaient en cinquième année ou moins, et seulement pour ça, nul doute que l’année prochaine ils partiraient directement en déviances magiques sans remettre les pattes en DCFM. Tant mieux, ça ferait des vacances à la prof. Au bout de quelques minutes, elle finit par se lever, et le raclement de sa chaise attira l’attention des élèves sur elle.

« Bonjour, et bienvenue à ce cours de Défense Contre les Forces du Mal. Pour ceux qui ne m’ont pas eue en Sortilèges et Enchantements car ils n’avaient pas le niveau requis, je suis Grace Waldstein. Avant d’être professeur, j’ai travaillé trois ans en tant qu’Auror, et j’ai été attrapeuse des Harpies de Holyhead. Bien, maintenant … »

Elle contourna son bureau, en profitant pour donner un petit coup de pied sans la boulette en papier du chaton, qui bondit dessus tel un grand prédateur qui traque sa proie depuis des heures. Réprimant un sourire attendri, elle s’appuya à son bureau, reprenant la parole de son ton calme et pragmatique, qui n’engage à aucune contestation.

« Maintenant, vous n’êtes pas sans savoir qu’à Poudlard comme dans le monde magique, une guerre interne fait rage. Je ne vous ferai pas part de mon avis politique, même si au vu du poste que j’occupe, vous avez bien compris de quel côté de la balance je penche. De nombreuses personnes se sont battues, dans le monde magique comme à Poudlard, pour ne pas citer les Maraudeurs, pour que cette matière soit réintroduite à l’école. Et pour la petite information, j’ai signé leur tract pour les trois choix. Je ne compte pas mâcher mes mots quant au retour du Seigneur des Ténèbres dans le monde magique, ni quant au fanatisme servile des mangemorts, et ceux qui ne sont pas contents sont invités à prendre la porte. Oh tiens, et finalement, je fais parti de l’Ordre du Phénix, parce que ça n’aura échappé à personne que cette organisation a réussi un coup d’éclat à Halloween en empêchant les mangemorts de tous nous tuer. M’enfin bon, rien qu’en regardant les professeurs à Poudlard, on sait qui se situe où, n’est-ce pas ? Après tout, il n’a échappé à personne que notre charmante et chaleureuse professeure de Déviances Magiques était tout entièrement tournée vers la défense des sorciers, et ce quelque soit leur sang … »

Ok, pour la partie politique on repassera. Elle tapa du pied dans le jouet du chaton, l’envoyant dans une travée, et envoyant du même coup le chat à la poursuite de la mystérieuse balle en papier qui osait lui échapper ainsi. Connaissant sa sœur ou la petite Lily, le jeu allait sans nul doute durer assez longtemps 8D. Elle craqua son cou en sortant sa baguette, l’agitant pour faire apparaître un rappel des règles au tableau, et se décollant du bureau pour descendre de l’estrade et marcher entre les élèves en énonçant ce qu’elle avait à dire.

« Sous l’appellation Défense Contre les Forces du Mal se cache un enseignement pour ainsi dire très vaste. Je ne vous apprendrai ni l’apprentissage ni la pratique des mauvais sorts, si c’est ce que vous attendez, je vous invite à rejoindre miss Baranovski qui passe des auditions pour les mangemorts au devenir. Durant mes cours, je vous apprendrai à vous défendre contre la magie noire et les forces obscures. Ayant été Auror pendant quelques années, et étant donné que la formation actuelle des Aurors est un condensé de Défense Contre les Forces du Mal, je m’appuierai énormément sur cela, même si nous commencerons par les bases. »

Court silence pendant lequel elle reprit son souffle.

« Durant mes cours, vous apprendrez à combattre un Epouvantard, à faire la différence entre un loup-garou et un vrai loup, entre un loup-garou civilisé qui prend régulièrement de la Tue-Loup et ces sales monstres qui tuent femmes et enfants ou qui menacent certaines familles de lycanthropie si on ne marche pas dans leurs combines … Je vous apprendrai également à lancer le sortilège du Patronus, chose qui se montrera très utile vu que le ministère a eu la bonne idée d’envoyer des Gardiens d’Azkaban. »

Boîte numéro … Combien ? On va arrêter de les compter. Finalement, elle se tut, et retourna à son bureau pour s’asseoir dessus, croisant les jambes en fixant ses élèves. Oui, tranquille la prof.

« Je finirai en disant qu’il y aura dans ce cours plus de théorie que de pratique. Pour moi, cette matière est plus un moyen de transmission d’un savoir magique de défense et d’attaque, or on n’apprend rien du tout avec la théorie pure, malgré tout ce que le professeur Ombrage essaye de faire croire aux élèves. Il y aura un peu de théorie, bien sûr, pour connaître les mouvements avant de vous lâcher face au pseudo danger. Mais jamais je ne ferai un cours de deux heures de théorie pure, dure et rébarbative au possible. »

Nouvelle boîte, nouvelle opposition au ministère, et en plus elle avait affirmé un peu avant appartenir à l’Ordre du Phénix. Alors avec ça … Elle rangea sa baguette et appuya ses bras sur ses genoux avant de se pencher un peu vers ses élèves, sérieuse et calme.

« Avant que le cours à proprement parler ne commence, avez-vous des questions ? »

Dix gallions qu’Hugo, Lily, Fred, Alexia ou Nanaly parlent de ses histoires de couple avec Logan pour savoir si elle l’a fait ou pas. Alors là, s’ils s’attendent à une réponse à la Logan, ils risquent d’être fort surpris, ceux qui osent poser cette question …

✄-------------------------------------------------------------------


“ And I will try to fix you ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »



Whovian

Messages : 998

Points : 0
Avatar : Matt Smith
Crédits : Avatar © Domichi|| Signature © Doinwork

Age RPG : 18 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : « Mon ami !
« Du courrier ?
♥️ En couple ? Nope, plus maintenant ;__;

Truc en plus : Loup-Garou
Doubles-Comptes : Logan Cooper



MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1 - Si la base est solide, la maison est solide.   Sam 3 Déc - 6:11


 « Mal' ! Debout ! »

 « Naaan, j'suis fatigué. »
 « ... on a le premier cours de Défense Contre les Forces du Mal aujourd'hui. »

Malcolm Gray se redressa d'un coup tandis que son compagnon de chambre, satisfait, sortait du dortoir en riant. Comment avait-il pu oublier ça une seule seconde ? Il avait toujours voulu avoir ce cours et voilà qu'il en venait à être trop crevé pour que l'information arrive à son esprit toute seule. Ca ne lui arrivait quasiment jamais. Quelle honte, sérieusement. Soudainement en pleine forme à l'idée d'avoir un autre genre de cours avec son idole pour professeur, il se leva avec entrain, prit une douche rapide et s'habilla de l'uniforme aux teintes bleues des Serdaigles avant d'aller déjeuner. Il se sentait un peu seul, ces derniers temps. Maintenant qu'il n'était plus avec Mel', il passait tout son temps à bosser, étudier, se renseigner, lire, bref plein de trucs que la plupart des élèves ne voudraient pas faire durant leurs heures de liberté, mais lui ça le détendait. Il était un peu stressé, avec tout ce qui se passait autour de lui. Halloween avait une fois de plus été un massacre même si l'Ordre avait gagné, il avait eut ses problèmes de couple et il avait rendez-vous avec Mina le lendemain soir pour discuter. Donc oui, Mal' était un peu sur les nerfs.

Il termina son verre de lait, ses haricots sur un toast, ses champignons et sa saucisse – on est anglais ou on ne l'est pas – puis se leva pour son premier cours de la journée, qui était Botanique, autrement dit il n'y allait pas en sautillant. Ensuite il avait Soins aux Créatures Magiques, qui était assez agréable, venait après le repas du midi – il se contenta d'un sandwich au thon avec des pêches – et enfin le cours de Défense Contre les Forces du Mal, qui débutait à 14 heures, après la pause. C'est avec une motivation façon Malcolm Gray qu'il se précipita vers la salle de classe : il était cinq-dix minutes à l'avance, c'était tout à fait convenable. Visiblement il était le premier arrivé – même s'il avait pu apercevoir avant d'entrer des élèves au bout du couloir -, car mademoiselle Waldstein était assise à son bureau, dans la classe vide à l'exception de deux chats. Un grand, et un petit. Tiens. Il ne se souvenait que sa prof avait aussi un chaton. Enfin bon. Il nota d'ailleurs avec amusement ce qui était écrit au tableau.

 « Bonjour mademoiselle ! »

Ouais, pas madame 8D Elle est pas encore mariée ! Ou du moins pas encore ! (Kachi' sort) Il lui sourit timidement – ouais ça fait trois mois qu'elle est là et il continue à se sentir tout petit d'avoir cette quasi-légende du Quidditch sous les yeux. Parce que voyez-vous, Malichou c'est un graaand fan. Dire qu'il n'avait toujours pas osé lui demander un autographe, de peur de l'ennuyer. Mais bref. Le jeune homme alla s'asseoir au premier banc et y installa sa plume et une feuille de parchemin pour prendre des notes. En attendant, les élèves affluaient dans la salle et la professeure finit par se lever pour attirer l'attention sur elle. Mal' l'écouta attentivement, en gentil garçon sage qu'il était. Il l'avait eue comme prof durant les réunions de l'Armée de Dumbledore et les cours de Sortilèges et Enchantements, n'empêche qu'il ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle était sacrément jolie – pas étonnant que le nouveau prof soit raide dingue de la Harpie - et qu'elle savait se faire respecter. Pas comme monsieur Cooper – pardon, Logan - pendant du début de son premier cours quoi XD. Elle faisait partie de l'Ordre, ses convictions étaient claires, tout ça il le savait, mais il écouta tranquillement malgré tout, devenant bien plus concentré quand elle en vint au cours. Voilà un programme qui serait riche en apprentissage, et il adorait ça. Étudier un peu de théorie était loin de le déranger et la pratique avait tendance à le motiver à faire ses preuves. Enfin bon, il savait déjà neutraliser un Épouvantard, faire apparaître son patronus, et faire la différence entre un loup-garou civilisé et une bête assoiffée de sang. Il fallait dire qu'avec tous les bouquins qu'il lisait depuis qu'il était gamin ainsi que les cours particuliers de l'AD, il avait eut le temps de prendre de l'avance.

Enfin, elle demanda, avant que le cours ne commence, s'ils avaient des questions. Lui n'en avait pas, mais quelque chose lui disait que Waldstein savait déjà à quoi s'attendre de la part de certains élèves. Il avait manqué quelque chose ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1 - Si la base est solide, la maison est solide.   Ven 16 Déc - 10:59





Lucy émergeait doucement d'un sommeil, décidément trop court. Ses nuits étaient entrecoupées de différents cauchemars dont le protagoniste était aléatoire. Elenna. Nika. Arès même parfois. Et la première chose que Lucy voyait en ouvrant les yeux, c'était le lit vide de sa camarade. Le véritable cauchemar. C'est la réalité.

Elenna.

Une boule de tristesse se coinça dans la gorge de Lucy. Putain ils avaient eut Elenna. Jusqu'alors, les personnes qui périssaient à cause des pro-mangemorts étaient éloignées de Lucy, ce n'était que des connaissances, des amis-d'amis, ce qui ne l'avait pas pour autant empêchait de se battre pour arrêter tout ça. Mais là c'était différent. C'était son amie depuis qu'elle avait onze ans, sa camarade, sa confidente.
Le cauchemar, en fait, c'est quand elle ouvre les yeux. La demoiselle tira sur son drap jusqu'à recouvrir complètement sa tête. Elle ne voulait pas se lever. Aller en cours. Parler. Rire. Étudier. Voir des gens.
Vivre.
Pas sans elle.
Restant un instant comme ça, à moitié dans le rêve et pas encore tout à fait dans la réalité. Elle ferma les yeux à nouveau en espérant se replonger dans un songe plus doux. Heureux. Sa tête bouillonnait d'émotions contradictoires, son cœur semblait prêt à exploser, et, le temps passait, inexorablement, à Poudlard comme partout ailleurs dans le monde. Le premier trimestre était passée, avec son lot de rebondissements, de coups foireux et d’embrouilles adolescentes. On approchait déjà de la mi-Novembre et on peut le dire, Miss Robinson était un peut désorientée. Complètement perdue serait mieux approprié. Elle du se résigner à quitter sa cachette à cause d'une Lou qui décidément faisait beaucoup trop de bruit dès le matin. S'habillant et se préparant de façon machinale, elle n'accorda pas un regard à son reflet, et suivi silencieusement le reste de ses camarades jusqu'à la grande salle en espérant pouvoir au moins prendre son petit déjeuner tranquillement. Et pour une fois monsieur Destin ne fut pas trop sadique, et lui accorda un peu de répit devant son bol de céréale, si on considère que se coltiner les ragots et les remarques des autres élèves faisait parti du "tranquillement". Mais lorsque l'on passe sa septième année à Poudlard, on a l'option "boule quiès" incorporée, et Lucy s'enferma d'avantage dans son mutisme. Il est bien loin le temps du grand Poudlard avec les gryffons unis, joyeux. Vivants, présents.
Arès ? Disparu. Derek ? Loin. Nika ? Loin. Elenna ? Morte. Nana ? Torturée. Lou ?.. La liste pourrait continuer longtemps.

Une fois qu'elle eut avaler son petit déjeuner, elle se dirigea vers son prochain cours. Défense contre les forces du mal. Elle ne pus réprimer un rire qui était tout sauf joyeux en pensant que cette matière arrivait bien trop tard pour être utile. Il y avait eus trop de morts. Trop de raté pour que tout ça soit utile. Elle aurait du quitter l'AD avec Andras, ils ne servaient à rien. Leurs actions étaient inutiles, alors que tous étaient près à lutter pour protéger les autres. S'installant au fond de la salle, elle ne salua pas vraiment la professeure, en espérant seulement que toute cette mascarade se déroule le plus vite possible.

Des questions ?
Lucy se redressa imperceptiblement et lutta pour ne pas lever la main. Elle avait trop de rengaine, de haine et d'amertume vis à vis de Grace pour parler sans s'emporter. Lucy n'était pas courageuse. Même si, parfois, quand elle était au pied du mur et qu'elle n'avait pas d'autre choix que de foncer en espérant qu'elle s'en sortirait encore une fois. Elle se mordit l'intérieure de la lèvre pour ne pas exprimer tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle avait souvent agit sous le coup d'impulsions passagères, mais elle regretté beaucoup trop de chose pour continuer à vivre ainsi. Pianotant nerveusement sur sa table, elle détourna son regard de la harpie. Ne rien dire. Se taire. Pense à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1 - Si la base est solide, la maison est solide.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours de DCFM n°1 - Si la base est solide, la maison est solide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-