Partagez | 
 

 Corruption with rage and melancholy - Moïra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité







MessageSujet: Corruption with rage and melancholy - Moïra   Mer 16 Nov - 12:21






Corruption with rage and melancholy

✎ Noms ◮ Nolan & Moïra
✎ Mois actuel ◮ Novembre
✎ Contexte temporel ◮ Après-midi
✎ Contexte spatial ◮ Bibliothèque

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.


La journée était plus que bien partie. Corey avait autorisation de Meï Wang, sa copine officielle, pour passer la matinée avec Nolan. Une matinée entre mec, à parler de trucs de mec -parce que oui, ils ont des discussions basées sur autre chose que les filles ou le sport- manger comme des goinfres et peut-être même faire un tour dans le parc si ils n'avaient pas trop la flemme. Mais pour l'instant, les deux ex tombeurs se trouvaient juste dans leur salle commune à parier leur gallions au poker. Chacun bien sapé parce que quand même, rendez-vous avec les copines pour la fin de matinée. (a)
Alors oui, la journée avait vraiment bien commencé. Corey et Nolan avaient pu discuter de leur évolution dans les Basilic, de Mei et ses résultats oscillant entre Optimal et Optimal, de Moïra et ses résultats parfaits, de Sven, leur pote Suédois qui sortait enfin avec Amy Brookes, LA blonde de Gryffondor. Bref, tout ça quoi! Et puis, il y avait eu Kenny. Kenny Mathew, cette espèce de crétin fini qui appuyait les nés moldus, et provoquaient ouvertement les pro mangemorts. Le problème de ce garçon? Bah, quand on fait 1m97 et 100 kilos de muscles, en général on ressort vainqueur d'une baston.

Nolan avait jeté un regard entendu à Corey pour ne rien dire. Continuer gentiment leur partie et pour une fois,éviter les bains de sangs dans lequels le skateur et Nono avaient la manie de se jeter. Mais quand le bain de sang vient vous chercher, vous ne pouvez que l'accepter, de gré ou de force.

-Alors Sanders, pas trop dur d'avoir été absent à la soirée d'Halloween? Il paraît que ta copine à dû se débrouiller sans toi, c'est vraiment pas de chance.
-Nan, j'ai pas pu y assister. Par contre toi, t'as dû y laisser le peu de matière grise qu'il te restait au vu de tes sublimes remarques matinales.

Corey étouffa un rire tandis que le silence se faisait d'un coup dans la salle commune. Même Sven, l'espèce de Viking avec de l'hydromel à la place du sang, évitait de se frotter à Kenny.

-D'abord ton frère, ensuite ta copine.C'est moi, ou t'as vraiment le truc pour faire crever tout le monde autour de toi?

Okay, la ça allait chier. Corey eu beau grimaçer pour faire signe au gryffon de se taire, ce dernier se releva lentement de son siège pour faire face au grand brun.
On ne parlait pas de Mordrèd. Jamais, ni ici, ni ailleurs. Son petit frère était mort renversé par un moldu ivre sous ses yeux, et tous ceux qui prononçaient son nom se prenaient une raclée, amis ou pas. Alors que ce connard de pro ordre daigne lui lancer ça, c'était frôler l'arrêt de mort immédiat.

-Ne parles jamais de ça.
-Oh, je t'ai vexé? Faut pas Sanders, t'en verra d'autre. Et puis, si il suivait ton exemple valait mieux qu'il claque ce pauvre go..

Le coup était parti, rapide et violent. Directement dans la machoire de Mathews. Il semblait bien à Nolan que Corey avait crié son nom, mais tout ce qui comptait pour le moment, c'était sonn poing, et l'objectif de réduire en charpie Kenny. Mais avec 10 centimètres de moins et une vingtaine de kilos de moins, on ne fait absolument pas le poids. C'est donc très rapidement que le beau brun sentit qu'un de potes de ce crétin fini le soulevait de terre pour lui en coller une violente. Au gout cuivré qui emplit sa bouche le Basilic n'eut pas besoin de passer sa langue contre ses lèvres pour savoir que l'une d'elle s'était fendue sur le coup. Corey se jeta à son tour dans la mêlée tandis que Nolan rattrapait Kenny par le col pour lui éclater le nez d'un coup de tête bien placé. TRES mauvaise idée. Quand son profil se retrouva violemment collé au mur pour lui dire bonjour, il n’apprécia pas particulièrement. Crachant des insultes à répétition sur Kenny et toute sa famille, ils ne furent séparés qu'une dizaine de minutes plus tard par le professeur Londubat qui les sépara sèchement. Enfin ça, c'est ce qu'on lui raconta. Parce que pour Nolan, la vie réelle avait perdu pied quelques secondes plus tôt.

-Nolan? Nolan?
-Je vais le buter..
-Nolan, c'est Corey. Relève toi allez.

Sentant qu'on le soulevait par les épaules, le brun se forçat à reprendre pied,crachant un peu de sang au sol. Essuyant le sang qui coulait de sa lèvre d'un revers de manche, il grimaça lentement.Kenny n'y était pas allé de main morte. Il ne lui fallût que quelques secondes pour sentir un futur oeil au beurre noir, une lèvre fendue et une arcade sourcillière défoncée.

-Kenny?
-Collé par Londubat.Nous on à rien eu, tout le monde à vu qu'il t'avait provoqué.
-T'as déchiré ton t-shirt.
-Ouais. Mei va me tuer.
-J'en connais une autre va..

ET c'est ainsi que le beau Nolan Sanders arriva en mode Ken le survivant dans la bibliothèque. Ignorant le regard courroucé de la bibliothécaire qui lui réclama ses livres en retard, le gryffon chercha d'abord une tignasse brune. Moï-raaaaaaa! Trouvée 8D.
Se décidant pour refiler ses bouquins plus tards, Nolan embrassa délicatement la tête de la brunette avant de se laisser tomber juste en face d'elle sur la chaise prêvu à cet effet.

-Bien le bonjour mon coeur <3

Pitié, ne parles pas de ma tête de victime ou je vais mal le prendre i_i

-Désolé du retard, j'ai eu un petit... contretemps.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »





Messages : 720

Points : 0
Avatar : Emma Watson.
Crédits : Tomorrow.

Age RPG : 18.
Sang : Pur.
Camp : Basilic




MessageSujet: Re: Corruption with rage and melancholy - Moïra   Jeu 17 Nov - 3:52

Halloween avait vraiment été une soirée de merde. Nolan n’avait pas pu venir, mais bon, il avait une bonne excuse. Malade. Moïra s’était fait violence pour ne pas lui dire avec perfidie que s’il dormait la nuit au lieu de vadrouiller dans le château, il ne choperait pas froid, d’ailleurs. Mais bon. Pas de séjour à l’hosto cette fois-ci pour miss River, qui au Carnaval avait chopé le pompon. Là, juste une petite bronchite due à toute l’eau qu’elle avait avalé, et une foulure du poignet. Pas grand-chose de conséquent quand on pense au Poufsouffle qui s’était noyé. Retenant une saute d’humeur, Moïra se dit que si cette conne d’Emmie n’avait pas cafté, ils auraient pu se débarrasser de nombreux phénix et pro-phénix. Au lieu de ça, tout le monde reconnaissait l’existence des mangemorts, maintenant. Le point positif, c’est qu’Emmie avait débarrassé le plancher du groupe des Basilics, suivie de sa bonne copine, cette pétasse de Flora Swesson qui, non contente d’avoir protégé un loup-garou de l’Ordre du Phénix, protégeait aussi une traîtresse. Aleera avait réglé son compte à Emmie, et Mina avait réglé le sien à Flora. L’une et l’autre pouvaient maintenant lui envoyer tous les regards noirs qu’elles voulaient, elles ne se rappelaient plus de rien à propos des Basilics. Deux débris de moins. En attendant, elle était dans sa salle commune, elle essayait vainement de se concentrer pour lire un livre sur le répertoire des dragons depuis l’époque de Merlin, ce qui était difficile vu le bordel qui régnait. Ce n’était pas cet incapable de préfet qui allait l’aider, monsieur ayant préféré se faire la malle pour passer un peu de temps avec sa blondasse de Weasley. Et Mina n’était pas là, et Nephtys traînait avec Tom. Hm, alors ceux-là, quand ils veulent, ils la mettent dans la confidence … A moins qu’elle ne serve que d’oiseau voyageur et qu’ils ne lui fassent pas confiance ? Crétins finis.

« Bon mais ça suffit ce bordel ?! Si vous voulez faire du chambard, c’est dans le parc, ici c’est une zone de calme ! »

Un petit Serdaigle de quatrième année lui envoya un regard reconnaissant, lui aussi essayant manifestement de travailler. Moïra claqua avec violence son livre sur la table, et se redressa du fauteuil où elle s’était calfeutrée comme un chat endormi. Les auteurs du chambard se tournèrent vers elle. Si certains se rassirent prudemment pour ne pas risquer de perdre bêtement des points et des heures de vie en colle, d’autres s’enhardirent, menés par un garçon de septième année qui faisait bien deux têtes de plus qu’elle. Et pourtant elle fait 1m72 … Enfin bref, ce n’est pas une armoire qui va lui faire peur tiens.

« T’as un problème River ? »
« C’est toi mon problème, Enzo, ils devaient être bourrés le jour de la répartition, je n’ai jamais vu un Serdaigle aussi débile que toi ! Ca doit être de l’ironie ou l’exception qui confirme la règle, sans doute. »
« Ouh là ! Depuis qu’elle est dépucelée, elle a le feu, la préfète en chef ! T’as pris ton pied ou quoi ? »

Ricanements mauvais. On se croirait chez les Serpentard, c’est atroce ><. Moïra ne lui fit même pas le plaisir de rougir, et croisa les bras sur sa poitrine, levant la tête en signe de défi. Bah bah s’il veut jouer, jouons.

« Si tu veux savoir, oui. Et vu les plaintes de toutes celles qui sont passées dans ton lit, je dirais que tu n’as pas de commentaires à faire. »
« On dit ça, River, on dit ça ! C’parce que t’as jamais connu un homme, un vrai ! Attends donc de prendre des leçons avec moi, passé les six premiers centimètres ça doit être génial ! »
« J’imagine que celles qui ont couché avec toi te le disent souvent après avoir couché avec Nolan. Me trompé-je ? »

Si les plus jeunes années se mirent à rougir, les plus vieux éclatèrent de rire, amusés de voir leur préfète en chef, autrefois si coincée, remettre à sa place un coucheur de première. Néanmoins, Moïra n’allait pas laisser croire à tout le monde qu’on pouvait impunément la charrier sur ses nuits. Alors qu’il rouvrait la bouche pour lui balancer une nouvelle vacherie, elle esquissa un sourire perfide et lui coupa l’herbe sous le pied avec brio.

« D’ailleurs, c’est vrai que j’aimerais voir si tu es si doué que ça avec tes mains. Disons, mercredi prochain à huit heures. Récurer des trophées à l’huile de coude devrait t’apprendre à tenir ta langue. Ca te dérange si j’invite mon frère ? Oui ? Dommage, il viendra quand même. A la semaine prochaine, alors. »

Avec un nouveau sourire perfide, la préfète en chef ramassa son livre et son sac, et quitta la salle commune de Serdaigle en calant innocemment une mèche derrière son oreille. Bouffe-toi ça. Alors qu’elle passait la porte, le dénommé Enzo haussa le ton avec la ferme intention de lui faire perdre les pédales. Il y réussit, ça c’est sûr, alors qu’elle quittait la salle commune sous les railleries.

« C’est ça, fais ta belle River ! Les nanas dans ton genre, tout dans la gueule et rien dans la libido, t’as du gueuler comme une … »

Fermeture de la porte. De calme, la préfète était cramoisie. Heureusement, elle était sortie assez vite pour qu’on puisse croire qu’elle n’avait rien entendu. Elle resta figée quelques secondes, pour se calmer et pour ne pas faire demi-tour pour lui balancer un Impardonnable en pleine gueule – parce que oui, elle sait les lancer, même si à Poudlard c’est un peu dangereux de le faire quand même – et reprit son chemin à grandes enjambées, l’air sombre. Venez lui parler, allez venez. Sans réfléchir, elle se dirigea vers la bibliothèque, s’y engouffra en coup de vent et ne soutint pas le regard de la bibliothécaire qui se contentait de la regarder passer. Toujours aussi peu agréable, elle alla au fond de la bibliothèque, près de la Réserve, un coin où personne ne traînait jamais, et se laissa tomber sur une chaise, prenant sa tête dans ses mains en respirant doucement. Ouais, elle venait de se taper une grosse honte, un type l’avait traité de pute devant tout le monde, elle lui ferait regretter ça, ça c’est sûr. Ou elle en parlerait à son frère. Non, pas à son frère, après tout monsieur est entièrement focalisé sur Nephtys. Ces deux-là, trop cons pour voir qu’ils sont amoureux. Quoique, Nolan et elle … Pas de leçons à donner. Soupirant silencieusement et longuement, elle sortit son bouquin et tenta de se replonger dans la lecture, avant de se rendre compte avec un énervement croissant qu’elle ne faisait que fixer un mot depuis près de cinq minutes. Avant qu’elle n’ait eu le temps de péter les plombs, quelqu’un lui embrassa le haut du crâne et se laissa tomber sur la chaise devant elle.

« Un petit contretemps, hein ? Un contretemps qui te fait revenir couvert de sang ? T’aurais pu jouer dans Pearl Harbor, vu ta tête de revenant … »

Mi-courroucée mi-amusée, elle esquissa un sourire attendri, et referma son bouquin pour se lever, faire le tour de la table, et aller tranquillement s’asseoir sur ses genoux. Ils sont loin, personne ne voit, alors elle fait comme elle veut d’abord hein. Elle n’avait pas manqué de remarquer qu’il avait l’air vraiment en colère, derrière son masque de gros nounours attendri devant sa copine, et sans nul doute il allait voir la même chose pour elle. Elle posa donc sa question la première, essayant vainement de ne pas s’énerver en repensant au Serdaigle qui avait sous-entendu qu’elle se comportait comme une pute. Pour les putes, allez voir Flora, pas elle.

« Ton tee-shirt est déchiré, il y a du sang partout, tu as un gros coquard, ta lèvre est fendue, et ton arcade sourcilière est défoncée … »

Elle leva la tête vers lui, le regardant avec calme, sans lui sauter à la gorge comme il aurait pu s’y attendre pour son retard et son allure de survivant.

« Alors dis-moi, qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

✄-------------------------------------------------------------------



« Quels chats chouchous s'estiment sans défauts ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Corruption with rage and melancholy - Moïra   Jeu 17 Nov - 12:12

Nolan grimaça. A cause de la douleur de son arcade,mais aussi par le commentaire de Moïra. Il ressemblait tant que ça à un soldat de la guerre? Rooooh. Essuyant distraitement le sang qui perlait à sa lèvre,le brun eut un petit sourire amusé avant de ramener ses yeux gris sur Moïra, lui lançant avec un clin d'oeil amusé.

-Ouais, mais ils sont vachement sexy les militaires, alors j'prends ça comme un compliment

Buahaha mais quel petit con imbu de lui même <3 Ecartant légèrement sa chaise du bureau pour que sa petite amie ne vienne s'asseoir sur ses genoux, il en profita pour lui déposer un rapide baiser dans le cou tandis que ses mains se posaient tendrement sur sa taille. Malgré tous ses efforts pour rester tendre et romantique comme un petit ami parfait, il continuait de bouillir intérieurement. Comment ce connard de Mathew avait osé parlé de Mordrèd, franchement. Arrête d'y penser, t'es avec ta copine la. Ta copine qui te manque quand t'es pas avec elle, même une petite heure. Et en plus, elle t'as pas encre engueulé pour ton retard <3 D'ailleurs, cette derrière lui fit remarquer son t-shirt déchiré, ses multiples blessures au visage... Et encore, il ne mentionna pas qu'un des coups l'avait mis K.O quelques secondes (a). Mais au lieu de le pourrir, elle se contenta de lui demander ce qu'il s'était passé. Elle même n'avait pas l'air des plus sereines d'ailleurs, pourquoi donc? Fronçant légèrement les sourcils pour lui demander, il se rappela qu'elle avait parlé la première et préféra se taire. Réponds à sa question, va pas nous l'énerver la petiote XD
Passant une main tuméfiée dans ses cheveux en batailles, le jeune homme chercha ses mots quelques secondes avant de dire d'un air sombre.

-Un crétin de première à décidé de me titiller sur Mordrèd, comme quoi qu'il valait mieux qu'il soit mort, plutôt que de me ressembler un jour...

Sa voix eut un léger tremblement, ses muscles se contractèrent durement. Une bouffée de haine monta en lui, mais se rappelant de sa présence dans la bibliothèque et aux côtés de Moïra, il préféra rester de marbre.Il aurait tout le temps de se défouler dans sa salle commune en martyrisant un élève. Ou en se jetant à nouveau sur Kenny après l'avoir drogué, au choix.Ou même, lui arracher les dents une à une façon Saw ou encore... stooooooop. Arrête ton cinéma. Sa tête se posa délicatement contre l'épaule de la Serdaigle, fermant les yeux quelques secondes. Déposant un petit bisou sur cette dernière, il rajouta d'un ton plus calme.

-Mais je ne crois pas être le seul à être sous pression hein ?

Ses yeux gris cherchèrent le regard de la jeune femme pour s'y fixer quelques instants. Sa main droite caressa délicatement le dos de la Serdaigle pour l'apaiser, ou du moins, tenter de l'apaiser un minimum. Qu'est-ce qui avait pu la mettre dans cet état de stress ? Jetant un rapide regard aux alentours, le brun fût ravi de constater que personne ne prêtait attention à eux.Déjà, car ils étaient dans un coin reculé, mais aussi parce que la plupart des élèves présents révisaient leurs futures interro, et n'étaient pas là pour des ragots. Serrant un peu plus Moïra contre lui, Nolan grimaça doucement en sentant son arcade sourcilière irradier, mais demanda gentiment.

-Tu veux en parler ?

Il la connaissait depuis la première année. Il commençait à savoir quand elle allait mal, ou était juste énervée par un devoir. Et aux vue de ses réactions,le problème semblait bien plus épineux qu'une banale histoire de parchemins à rendre à un quelconque professeur. Mais loin d'être pressant, le brun la garda contre elle en sentant sa respiration s'apaiser au fur et à mesure. Leur relation conflictuelle avait laissé place à une sincère complicité depuis qu'ils s'étaient avoués leur sentiments, et les vacances d'été avaient achevés de rendre leur histoire parfaite. Alors oui, Nolan faisant dans le romantisme et s'inquiétait en la voyant sous pression de la sorte. Il espérait juste qu'il ne s'agissait pas d'un problème lié à la mission d'Halloween. Il s'en voulait déjà assez de ne pas avoir été la pour la sauver.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »





Messages : 720

Points : 0
Avatar : Emma Watson.
Crédits : Tomorrow.

Age RPG : 18.
Sang : Pur.
Camp : Basilic




MessageSujet: Re: Corruption with rage and melancholy - Moïra   Lun 28 Nov - 4:19

Assise dans la bibliothèque, elle relisait inlassablement le même mot sans s’en rendre compte. Ce n’est que quand elle s’aperçut que le mot risquait de se graver dans sa mémoire de manière indélébile qu’elle grogna en refermant le livre d’un geste brusque pour le poser sur la table et se masser les tempes. Ce type venait de l’énerver. Elle qui habituellement ne réagissait pas aux provocations grivoises venait de perdre pied, et de la meilleure des manières, en fuyant d’un air digne. En apparence, ils pourraient croire qu’elle n’avait rien entendu, mais elle en avait capté suffisamment pour savoir de quoi on la traitait. Quelque chose comme une prostituée, quoi. Elle fixait le livre innocent d’un air noir, quand quelqu’un lui embrassa la tête avant de se laisser tomber dans une chaise face à elle. Nolan, complètement déchiqueté. Et en retard. Un instant, l’envie de lui secouer les puces pour son retard d’un quart d’heure la titilla, et disparut. Elle n’avait pas le droit de passer ses nerfs sur lui, il avait l’air aussi mal qu’elle en plus. Si c’est pour faire une dispute de couples, même pas la peine d’évoquer son retard. Bon, fermons les yeux dessus. Elle lui lâcha une pique insolente, lui disant qu’il avait l’air d’avoir fait la guerre, et il répondit en grimaçant que les soldats étant des beaux gosses vachement sexy, il prenait ça comme un compliment. Elle secoua la tête en souriant, amusée. C’est vrai que ça lui donnait un style de bad boy absolument craquant.

« Ce serait moins sexy que tu reviennes avec une jambe en moins, mon beau militaire. »

Elle se leva de sa chaise et fit le tour de la table pour aller tranquillement s’asseoir sur les genoux du Gryffondor, qui en profita pour la prendre dans ses bras et l’embrasser dans le cou. Oho, on la sent bien la lèvre fendue mon cœur 8D. Elle s’installa confortablement, se calant contre lui, et fit à voix basse le listing de ses blessures, lui demandant ce qu’il lui était arrivé. Entre-temps, Nolan avait remarqué qu’elle-même n’était pas des plus sereines, et penchait la tête en plissant des yeux pour lui demander. Ses yeux gris, froids, métalliques, tellement parfait *o*. Moïra vit entourée de beaux gosses aux yeux gris, quand ce n’est pas Nolan c’est Thomas XD. Elle avait posé sa question la première, alors il répondit, galant et pas vraiment envieux de l’énerver plus encore. Quoi, ça se sentait qu’elle avait les nerfs ? Bref, il répondit. Cherchant ses mots d’abord, et lui avouant d’un air sombre qu’un type, dans sa salle commune, avait osé dire du mal de feu son frère. Comme quoi mieux valait qu’il soit mort plutôt que de lui ressembler. En temps normal, l’aiglonne lui aurait remonté le moral en lui disant qu’il suffisait bien d’un charmeur beau gosse dans sa famille, mais là, ce serait plutôt mal perçu. On ne plaisante pas avec Nolan sur ce sujet, ni avec n’importe qui d’autre. C’est comme si on charriait Moïra sur son frère Alexander, tué par un membre de l’Ordre du Phénix. C’est indécent et ça fait mal. Finalement, ne sachant que répondre, elle préféra se taire pour ne pas dire de bêtises, et se calfeutra un peu plus contre lui pour lui montrer qu’elle était là, elle, et qu’elle ne se permettrait pas de blagues sordides comme ça. Il posa sa tête sur la sienne avec un soupir des plus sombres, et finalement pencha son regard vers elle en lui demandant si elle voulait parler de ses propres problèmes, tout en lui passant une main dans le dos pour la détendre. Il a parlé, il faut parler, ma petite préfète préférée.

« Oh … Un crétin de première a décidé de me titiller sur mes compétences sexuelles. Et sur les tiennes, aussi. C’est assez gênant. Je l’ai remis à sa place en sous-entendant que les demoiselles se montraient plus contentes avec toi qu’avec lui, et je l’ai collé. Quatre heures, la semaine prochaine, avec mon frère. Ils vont adorer le voyage, tous les deux. »

Elle esquissa un fin sourire moqueur, en imaginant bien le spectacle. Le Serdaigle passerait quatre heures atroces à subir le regard lourd de sens du Serpentard, remonté comme jamais qu’on ait osé traiter sa sœur comme ça. Lui qui dit tout le temps que les River, on les regarde de loin en espérant qu’un jour ils nous regardent … Il allait fixer un crétin pendant quatre heures et s’arrangerait pour lui pourrir la vie. Il allait passer ses nerfs sur lui comme un sagouin quoi. Vaguement mal à l’aise, elle gigota un peu. Hm, le type l’avait quand même traité de prostituée. Et si elle ne le disait pas à Nolan maintenant, il allait lui faire le coup des yeux métalliques profonds pour lui tirer les vers du nez. Et elle cèderait, vu qu’elle cède tout devant des yeux gris, habitude prise face à Thomas. Qui cédait pareillement sous la puissance de son regard chocolaté x). Elle lâcha un profond soupir, discret quand même, on est dans une bibliothèque, et elle lâcha le bout de lard avant que l’idée de le lui disputer ne monte à la tête de son beau gosse de Gryffondor.

« Bon, il m’a aussi traité de prostituée. Ce n’est pas ce qu’il a dit, mais c’était ce que ça sous-entendait. Je n’ai pas entendu la fin de sa phrase, mais le début n’était pas très reluisant. »

Elle se referma comme une huître, prenant un air sombre, et face au regard insistant – et gris métallique profond *o* - de Nolan, elle céda une nouvelle fois, se fendant d’un nouveau soupir fataliste. Quelle faiblesse, ma fille.

« Il s’appelle Enzo Carter, il est en septième année à Serdaigle, il a redoublé deux fois et va très peu en cours. Il est un peu plus grand que toi, et c’est un né-moldu. »

Sentez la pointe de dégoût à la fin de sa phrase, qu’elle avait chuchotée pour ne pas attirer l’attention des autres sur eux. Ce serait dommage de se faire catégoriser comme raciste hein.

« Si tu veux lui casser la figure, attends que je ne sois pas là, je détesterais devoir te coller ou t’enlever des points. Surveiller ta colle ne serait pas dérangeant, je ne dis pas … »

Léger sourire mutin. On nous l’a changé, la Moïra XD.

✄-------------------------------------------------------------------



« Quels chats chouchous s'estiment sans défauts ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Corruption with rage and melancholy - Moïra   Jeu 19 Jan - 6:55

Nolan grimaça, tandis qu'il épongeait machinalement le sang de sa lèvre inférieure. Ouais c'est sûr qu'une jambe en moins, c'est pas top. Il pouvait toujours la remplacer par une jambe en métal façon Terminator, cet espèce de robot qui tabassait des moldus, mais niveau bogoss'attitude, on perdait des points quoi. Donc, on évitera hein. Et puis, pour faire du Quidditch ou autre sport de tout interêt, moyen. Et puis, niveau charisme envers Moïra, il aurait perdu pas mal aussi. Mais bon,on s'en fout puisque sa jambe, elle est là, intacte =D
Fermant les yeux tandis qu'elle venait prendre place contre lui, il l'embrassa tendrement dans le cou, comprenant vite à quel point elle était sur les nerfs. Pas à cause de ses blessures au moins? Non, elle le lui aurait dit. Alors il lui demanda, tout bêtement. Et à son grand étonnement, elle lui répondit au lieu de tenter de changer de sujet. Un abruti fini, qui s'était jugé assez intelligent pour parler de ses performances sexuelles. Et de celles de Moïra par la même occasion. Bon, Corey Sven et lui allaient avoir du connard à tabasser en fin de journée. Néanmoins, il ne voulait pas voir Moïra dans cet état. Déposant un rapide baiser dans son cou, il lui chuchota avec malice en tentant de la faire sourire.

-Il doit juste crever de jalousie que tu n'aille pas dans ses bras à lui tu sais..

Hum, il aurait mieux fait de se taire. Moïra venait de poursuivre en disant que l'autre l'avait traitée de prostituée. Comment, plaît-il? Qu'on le traite de con, de crétin arrogant ou qu'on le frappe ne le gênait pas outre mesure. Mais il y avait deux choses qu'il ne tolérait pas. Les insultes envers ses proches, ou sa petite amie. Ce mec allait bouffer liquide jusqu'à la fin de sa vie une fois qu'il lui aurait mis la main dessus. Connard. Convulsivement, les mains du jeune gryffon se serrèrent sur la taille de la brunette. Sans pour autant la blesser, mas juste assez pour que l'on comprenne qu'il n'était vraiment pas d'humeur, et que ce gros con allait y passer.
Ramenant son regard métallique sur la jeune femme aux iris chocolat, il attendit patiemment qu'elle lui donne un nom. Il eut mieux. Nom maison et description. Allez, ce soir c'est Bagdad dans la tête de Mr. Carter =D
Soupirant en entendant la remarque de la River, le beau brun leva les yeux au ciel un court instant, avant de répliquer.

-Pas étonnant qu'on ait de plus en plus envie d'abattre ces crétins comme de la vermine...

A croire que seuls les nés-moldus avaient décidé de pourir l'existence des sorciers, sans déconner. Entre l'ivrogne qui avait déchiré la famille Sanders, et ce Carter..

-Carter hein? Il me semble que Meï le connaît.. et pas de manière positive.

La Serdaigle avait eu quelques problèmes avec ce crétin, qui avait fini par se frotter à Corey. Quelle idée d'aller traiter Meï de sale traînée pour avoir refusée ses avances. Du coup, Corey serait deux fois plus motivé à aller lui refaire le portrait. Et cette fois, autant espérer qu'il se sera pris en photo la veille pour pouvoir admirer son ancien visage. Une fois que deux basilics à tendance violent ne lui soient tombés sur le coin du nez.
La nouvelle remarque tira un sourire charmeur à Nolan qui observa sa petite amie d'un regard amusé. Ah ouais, beaucoup de changement là XD

-Don't worry mon coeur, je vais faire ça proprement. Mais bon, je ne dirais pas non à une petite retenue avec toi...

Nyahahahaha. Eux deux seuls dans une pièce,un peu qu'il la veut la retenue! 8D
Effleurant tendrement le ventre de la Serdaigle, il déposa un baiser sur sa nuque, savourant son parfum.

-Au moins, on serait tranquilles tous les deux une heure entière,sans que personne viennent nous scotcher. (a)

Nan mais c'est vrai. Que ce soit Corey ou Sven, Thomas ou Constance, ou Mina, ou Dan, ou Hermès, il y avait toujours quelqu'un dans l'entourage pour les empêcher d'être seulement deux. Avant il y avait bien les ronde nocturnes, mais plu depuis que Nolan avait fait le con avec son statut de préfet. :D

-Tu veux pas me coller pour ... ballade nocturnes ? Comme ça, t'es pas obligé de m'enlever des points, et on se débrouille pour se faire une retenue romantique?

Nan mais cherchez pas, Nolan voit le romantisme dans les endroits les plus insolites, c'est pas nouveau. XD
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »





Messages : 720

Points : 0
Avatar : Emma Watson.
Crédits : Tomorrow.

Age RPG : 18.
Sang : Pur.
Camp : Basilic




MessageSujet: Re: Corruption with rage and melancholy - Moïra   Mer 1 Fév - 10:03

L’aiglonne soupira de dépit. Elle aurait du être contente d’être avec son copain – SON copain à ELLE, mesdemoiselles qui tentent de lui mettre le grappin dessus – mais elle ne pouvait s’empêcher de penser à ce débile mental fini de Carter qui avait osé la traiter de prostituée. Lui, un sale sang de bourbe, s’adresser ainsi à une sang-pure de son rang, mais franchement, où va le monde ?! Avant que Nolan ne lui demande si elle faisait la tête à cause de son retard, elle lui coupa l’herbe sous le pied pour le questionner sur la raison de son état. Sans se défiler, il lui expliqua qu’un type avait osé parler mal de feu son petit frère, alors qu’il lui avait sauté à la gorge pour lui faire ravaler ses paroles. Ah. Il se referma, montrant qu’il ne voulait pas parler de ça, à elle ou à quiconque, et lui demanda pourquoi elle, elle était à cran, aussi. Il avait été honnête, et Moïra le fut aussi, lui racontant la petite altercation qui venait d’avoir lieu dans sa salle commune. Au départ, Nolan sembla très amusé en apprenant que l’on diffamait ses performances sexuelles, et que c’était sa copine, la prude et innocente Moïra – tout du moins sur ce sujet, pas sur les autres 8D – qui l’avait défendu bec et ongles. Il sembla nettement moins content d’apprendre que le type ne s’était pas gêné pour lui coller l’étiquette ‘fille de joie’ dans le dos. Les bras du Gryffondor se resserrèrent autour de la taille de la fine Serdaigle, possessif. Il prit un air carrément méprisant en apprenant que ledit Carter était un né-moldu, et ne cacha pas ce dédain tout particulier qui caractérisait les Basilics.

« M’en parle pas, va … Il y en a partout, même à Serpentard, ça s'infiltre partout ces cafards, même un Potter a pu y rentrer ! Quoique, je préfère avoir cette punaise de Carter dans ma salle commune que cette traînée de Potter. C’est vrai que tu es sorti avec elle ? Les rumeurs disent qu’elle t’a fracassé quand elle a appris que tu l’avais trompée. »

Les nouvelles vont vite 8D. En apprenant que Meï connaissait Carter, elle soupira. Moïra aimait bien cette asiatique, une de ses camarades de Serdaigle. Elle ne savait pas trop pourquoi Meï en voulait à Carter mais elle le devinait aisément. Il avait du vouloir draguer l’asiatique qui avait froidement repoussé ses avances. Connu pour sa galanterie et son tact, il l’aurait traité de pétasse, déclenchant la fureur de Corey qui serait allé le massacrer, accompagné de Nolan. Raison pour laquelle Carter a passé sa rage sur Moïra, petite amie de Nolan. En conséquence de quoi, c’est cette fois-ci la fureur de Nolan qu’il a provoqué, et le Gryffondor le coincerait dans un couloir pour lui faire la peau, accompagné de Corey qui se joindrait joyeusement à cette curée sauvage. Le lion coupa court à ses réflexions en lui promettant qu’il ferait ça proprement, bien qu’il ne refuse jamais une colle avec elle. Un fin sourire amusé fut la seule réponse de la préfète, mais il ne sembla pas s’en contenter vu qu’il effleura son ventre du bout des doigts tout en lui embrassant la nuque, faisant naître une douce et traîtresse chaleur dans son ventre. Il prit la parole une nouvelle fois, et l’aiglonne se fit violence pour ne pas rire. Pas de bruit dans une bibliothèque !

« Ils ont du se donner le mot pour ne pas nous laisser seuls tous les deux. Qui sait, ils ont peut-être peur que tu sois effrayé par mon côté pervers … »

Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu, MAIS BIEN SÛR. Enfin, il n’avait pas tout à fait tort. Moïra aussi commençait à en avoir franchement marre. Il y avait toujours quelqu’un dans leurs pattes qui les empêchait de roucouler tranquille comme un petit couple, parce qu’ils ne voulaient pas que les autres tiennent la chandelle. Enfin, Moïra surtout, parce que Nolan s’en foutait complètement, il arguait même que ceux que ça dérangeait n’avait pas à venir les emmerder alors qu’ils étaient tous les deux. Ce qui n’est pas faux également d’ailleurs. Il fallait qu’ils arrêtent de les coller ou Moïra allait vraiment finir par criser, et quand elle s’énerve, ce n’est pas joli. Personne ne pourrait endiguer sa colère, que ce soit Aleera et yeux blancs, Roxanne et ses remarques grivoises, Constance et ses yeux larmoyants. Ou encore Thomas. Mais de toute manière, Tom préfère largement passer du temps avec sa nouvelle pouffe du moment, Nephtys, son ex meilleure amie. Sentant qu’elle recommençait à s’énerver, elle fut reconnaissante à Nolan qui renchérit immédiatement en disant qu’il pouvait la coller pour balade nocturne, par exemple, comme ça ils pourraient passer du temps ensemble. La mention d’une retenue romantique lui arracha un rire, qu’elle cacha sous une quinte de toux. Ce serait fort dommage d’attirer la bibliothécaire et de provoquer sa colère, hein ?

« Romantique ? Tu trouves ça romantique, une retenue ? Niveau romantisme, j’ai trouvé plus agréable, comme lieu et comme moment. Mais bon, si tu as usé toute ton inspiration à ce sujet … »

Le regard moqueur, elle se leva pour embrasser furtivement son lion personnel avant de se rasseoir, attrapant son livre – de science-fiction et non pas de cours – pour reprendre sa lecture. Elle le provoquait et ça l’amusait beaucoup. Allez, combien on parie que Nolan lui arrache son bouquin des mains pour manifester son mécontentement de passer au second plan, juste après son bouquin ?

« Je ne vais pas te coller comme ça quand même, tu n’as rien fait de mal. Tout du moins … Tu n’as encore rien fait de mal. »

Elle esquissa un léger sourire rusé avant de tourner la page de son livre. Voyons s’il comprendrait son insinuation 8D.

✄-------------------------------------------------------------------



« Quels chats chouchous s'estiment sans défauts ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Corruption with rage and melancholy - Moïra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Corruption with rage and melancholy - Moïra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-