Partagez | 
 

 On mange ou on s'venge ? | Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 139

Points : 0
Avatar : Fransisco Lachowski.
Crédits : Dodixe & permanentjoy (gif).

Age RPG : 17 ans.
Sang : Né-moldu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Présentation
Liens

Doubles-Comptes : Lucy Robinson & Constance E. River & Siri D. Watson



MessageSujet: On mange ou on s'venge ? | Eden   Lun 24 Oct - 4:53


On mange ou on s'venge ?

✎ Noms ◮ Eden J. Swann.
✎ Mois actuel ◮ Octobre.
✎ Contexte temporel ◮ Le soir d'Halloween.
✎ Contexte spatial ◮ Salle commune de Serpentard & ...

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.



Halloween, ow mais trop génial !! Allez, la bouche en coeur, on va tous se faire cramer les fesses et se taper dessus, nan merci. Sérieusement, il avait déjà donné. Soirée, manifestation, carnaval, bal, dès qu'il y avait trop de monde ça partait en cacahuète. Pas suicidaire pour une mornille, Hermès s'était donc programmé une soirée tranquile Il squattait donc tout seul la salle commune des verts, les pieds enfoncés dans un accoudoir, avachi de tout son long sur un des canapés. Profitant du fait que même les préfets n'était pas là, ni le préfet en chef, il poussa le vice jusqu'à s'allumer une cigarette. Dans la salle commune, en se fichant complètement du fait qu'après les tapisseries allaient sentir la clope, que certaines personnes ne supportent pas l'odeur ou autres niaiseries du genre. Rah la salle commune rien que pour soi, c'est vraiment le pied.
Roxanne, Lee et même Mina avaient pourtant essayée de le tirer jusque là bas en minaudant un peu par principe ("mais qui nous protégeraaaaaaaa" tsss vus comment elles tapent fort elles ont pas besoin de garde du corp celles là !) et avaient tentées de le vampiriser, enfin plus Roxy que Lee puisque maintenant la roskove joue aux filles coincées. Et donc mine de rien, Hermès était content d'avoir un peu de répit parce que les furies blondes à supporter à longueur de journée quand, à la base, on est une bestiole solitaire, c'est dur. Même si, d'un autre côté, si on omet le fait que les poudlardiens risquent leur vie à chaque soirée du Ministère, ça aurait été pas mal. Musique, alcool. Fille. Une soirée sympa. Mais non, la voix de la raison à parlé ce soir. Et sûr qu'il n'y aura pas de vodka, que du jus de citrouille et des draget surprise, l'arnaque totale quoi.

Il griffone tranquillement dans un de ses carnets un chat sans propriétaire qui traîne sur un fauteil plus loin. Rectification. Dans un de ses nombreux carnet, parce qu'il a des carnet pour tout. LEs gens, les oiseaux, Poudlard, les autres tableau, un où les croquis bougeait vraiment. De faire hurler les membres de green peace qui lutte contre la deforestation abusive. Mais ils ne peuvent pas comprendre, c'est de l'Art, avec un immense A majuscule. Un casque enfoncé sur les oreilles histoire d'être encore plus dans sa petite bulle et ne pas être dérangé, même si là il ne se faisait pas trop de soucis au vus des couloirs déserts comme jamais, qui, il y a une petite heure, étaient bondés de squelettes, loup garous et autres vampires. Vampirettes surtout, outre la tradition, cela avait surtout était un moyen de s'habiller avec le moins de tissus possible. Mais ce n'est pas ça qui allait déplair à Hermès d'un côté (a).
Sentant la présence d'une personne là bas de l'autre côté du canapé, Hermès se redressa légèrement et jeta un coup d'oeil par dessus le dossier.

« Qu'est-ce qu'tu fous là ? T'es pas allée à la soirée avec les autres ? »

Comme c'est gentil et attentionné de ta part Hermès, on va te décerner une médaille. Et si délicatement dit, aussi.
Hop il referma son carnet. Parce que c'ests on carnet et il aime pas que les gens regardent è.é ... Oui après il veux être artiste et exposer ses oeuvres, mais c'pas pareil voyons. Eden Junie Swann, Eddie pour les intimes qu'il ne pensait pas trouver ici puisque, comme tout le monde le sait, la miss est plus du genre à squatter touuuuutes les soirées possible juste pour que tout le monde puisse la mater en train de chanter. Et bien, l'exception qui confirme la règle on va dire, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: On mange ou on s'venge ? | Eden   Mar 25 Oct - 3:15


« Eden &&' Hermès ♣ »

Eden était assise sur son lit. Passive. Elle regardait ses pieds, qui se balançaient doucement. Non, elle n'avait pas voulu aller à cette stupide fête d'Halloween. Si c'était encore pour se prendre une poutre dans la figure et mourir piétinée, ce n'était plus trop son délire. Elle avait donné pour défendre la cause des élèves, mais faut pas rêver. Trop c'est trop. Et puis, elle n'était vraiment pas d'humeur. Elle venait de recevoir un courrier de son père qui la réprimandait. Nan mais comme s'il avait son mot à dire sur ce qu'elle faisait. Il ne l'avait pas élevée, comment pouvait-il espérer apposer son jugement sur son comportement de la sorte ? Elle faisait ce qu'elle voulait. Elle dealait ce qu'elle voulait, elle frappait qui elle voulait. Eden était libre, c'était son mot d'ordre. C'était pour cette raison qu'elle n'avait pas rejoint les Basilics, ou bien encore l'AD. Elle n'en avait rien à secouer de leur guerre, ils lui avaient déjà trop pris. Elle détestait les ordres, et ne serait jamais sous le courroux de personne. Elle refusait les règles de la grande inquisitrice. Et comptait bien tenir tête jusqu'à quitter Poudlard. Elle se battait à sa manière, sans prendre de parti autre que le sien. Pour le moment, ça l'avait sauvée de plusieurs désagréments. Et elle ne s'en plaignait pas. Peut-être néanmoins que les inconvénients de son indépendance se feraient ressentir à un moment quelconque...

Soudain, Eden se leva, et balança son pied dans la malle de sa voisine de chambre. Absente. A la fête d'Halloween, comme tant d'autres. Et bien qu'elle y reste, elle n'allait pas lui manquer, cette conne. Une larme de rage se mit à couler sur la joue d'Eden, entrainant son trait d'eyeliner, laissant une marque le long de sa joue. Elle en avait marre. Elle aurait voulu se barrer loin de tout ça. Décidant de se changer les idées, la jeune femme poussa la porte du dortoir, direction la salle commune. De toute manière il n'y aurait personne, elle ne risquait pas de croiser quelqu'un sur qui elle avait envie de taper. Tous les cassos étaient partis s'éclater à la super fête qui allait tous leur coûter la vie. Tant mieux, ça laisserait plus de gens intelligents. Chez les Serpentards, ces chers fêtards, presque tout le monde était parti. La jeune fille descendit les escaliers d'un part lourd, la mine grave. Elle n'avait même pas pris la peine d'essuyer cette foutue larme. Son père, d'ordinaire si fier d'elle, ne voulait pas la voir pour les vacances. Ni pour les vacances de Noël. Il ne voulait plus la voir du tout, hormis quand il y serait obligé. Il avait appris qu'elle avait tabassé un pauvre mec à qui elle avait en plus vendu des substances illicites. Et ça ne lui avait pas plu du tout. Il aurait pu la déshériter, con comme il était. Désormais, la petite vipère comprenait mieux ce que racontait Mélanie lorsqu'elle disait qu'il était un connard fini. Oui, elle comprenait bien mieux.

Soudain, le regard de la petite blonde tomba sur un gars qui, couché sur le canapé avec un casque sur les oreilles, griffonnait sur un bloc. Hermès Grimm. Un petit branleur de première, con comme ses pieds. En bref, le genre de gars que notre petite peste n'avait pas spécialement envie de voir. Mais à la réflexion, elle ne voulait voir personne. Et ce gars n'avait pas non plus l'air de se prendre la tête. Alors peut-être que cette compagnie lui mettrait un peu de baume au coeur. Qui sait. C'était toujours permis d'y croire. Hermès se tourna vers lui. Il lui jeta deux questions, d'un air pas franchement amical. Mais c'était le cadet de ses soucis. Elle ne savait même pas quoi lui répondre. Elle, la petite Eddie pleine de verve qui passait d'ordinaire son temps à répliquer méchamment à tout ce qu'on lui disait. Mais là, étrangement, elle se sentait fatiguée. Elle n'avait même pas envie d'être méchante. Son regard vide se posa sur le beau brun, tandis qu'elle faisait à nouveau quelques pas pour se poser sur un fauteuil inoccupé. Comme beaucoup des supports matelassés de cette pièce, d'ailleurs. Il avait l'air de franchement se demander ce qu'elle faisait là. En plus, elle ne portait même pas une de ses tenues féminines habituelles. Juste un jean slim, un gros sweat noir dont l'intérieur était tout en fourrure blanche et douce. Et puis une paire de converses toutes déchirées. Elle était bien. Confortable. Et se foutait bien de paraitre une grosse loque par rapport à habituellement.

« J'avais pas envie d'y aller. Si c'est pour se prendre une foule entière dans laggle juste parce qu'un idiot cherche des noises à un autre, très peu pour moi. J'en ai ma claque de leurs conneries. »

C'est ce qu'on appelle avoir le mérite d'être clair. Eden ne perdait jamais sa franchise, même durant les gros coups de gueule. C'était peut-être son plus grand atout. Mais pourtant, elle n'était toujours pas d'humeur à discuter avec ce gars. Alors pourquoi restait-elle scotchée ici comme une idiote à le regarder droit dans les yeux ? Elle n'en savait rien. Peut-être que malgré ce qu'elle disait elle avait besoin de compagnie. Et la seule compagnie qu'elle pourrait trouver ce soir ce serait lui, apparemment.

« Et toi, pourquoi tu restes là ? Tu t'es disputé avec ton dernier plan cul qui t'a attaché au canapé ? »

Mais faites-la taire, elle va déclencher une troisième guerre mondiale. L'art de parler aux gens, c'est pas sa tasse de thé, elle dit juste ce qu'elle pense. S'il voulait la frapper qu'il vienne, ça allait la défouler. En attendant fallait pas compter sur elle pour jouer les hypocrites.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 139

Points : 0
Avatar : Fransisco Lachowski.
Crédits : Dodixe & permanentjoy (gif).

Age RPG : 17 ans.
Sang : Né-moldu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Présentation
Liens

Doubles-Comptes : Lucy Robinson & Constance E. River & Siri D. Watson



MessageSujet: Re: On mange ou on s'venge ? | Eden   Mer 26 Oct - 1:45

Il était tranquilement installé dans un des canapés verts de la salle commune, sans rien demander à personne, puisque de toute façon il n'y avait personne. En mode bestiole solitaire qui vie en autharcie tout là haut dans la montagne, loin, trèèèès loin de tout les problèmes que l'on peut rencontrer sur terre. Sauf que le moine en autharcie, il passe son temps à penser à tout ce qui se passe en bas, et bien Hermès fait pareil dès qu'il se retrouve tout seule. Introspection, qui suis-je, pourquoi, dans quel but. Pire que Racine, sérieusement. Et comme la littérature française, en fait non, la littérature tout court à le don de l'exaspérer, et qu'il n'aime pas s'entendre penser, Hermès préfère arrêter aveant que ça ne devienne trop déprimant. Parce qu'il y a souvent beaucoup de chose dans la tête des gens.
Mais rassurez vous, il s'arrête toujours au stade du "je remet tout en doute, et je me pose des questions" sans jamais allez chercher de réponse. Un parfait petit philosophe dans un sens. Mais l'introspection abusive avait la facheuse tendance de lui donner l'envie de se fracasser la tête contre un mur comme un elfe de maison en faute.
Regardant son modèle, c'est à dire un chat tigré gris, se tirer de son fauteil, Hermès soupira. Revieeeeens, il te filera des croquettes.

...

Hermès soupira en rejetant sa tête en arrière. Et se redressa pour de bon, surpris de découvrir qu'il n'était pas le seul à hanter la salle commune de serpentard. Et tout gentiment *kofkof* il lui demanda ce qu'elle fichait ici, parce que déjà à cause d'elle le chat il s'est barré, oui bon y a pas de preuves, certes, et il a pas envie de partager la salle commune. En plus Eden, c'est une chieuse, une vraie empêcheuse de tourner en rond. Une vipère quoi, il est habitué à force, hein. Sauf que là, la miss n'avait pas l'air dans son assiette. Déjà, on avait l'impression qu'elle s'était habillée en choisissant au pif, les yeux bandés, ses vêtements, et en plus, elle a chialait. Mouhaha. Après elle s'amuse à jouer aux durs, à la ramener dès que quelqu'un parle d'elle, à taper les gens, et sa pleur dès qu'il y a plus personne pour la consoler. Il enleva son casque de ses oreilles pour le laisser accroché autour de son cou.
La réponse de la jeune fille le fit sourire. Magnifiiiique. Deux associaux, pas suicidaires pour une mornille et pessimistes par dessus le marché. LE gros lot quoi, parce que mis à part leurs apréhensions, rien ne leur prouvait que la petite sauterie allait mal finir hein. Si ça tombe tout allait très bien se passer, et ça allait être LA soirée du siècle, soirée qu'ils auront donc raté. La théorie d'Eden du pourquoi il est planté là comme un abruti le fis rire pour de bon. Il secoua la tête

« En fait, j'avais une autre excuse en tête, comme quoi deux furies blondes ont tenté de me déguiser en squelette, mais la tienne me semble meilleure, alors on va la garder. »

Huhu se faire attacher par un plan cul. D'abord il n'a pas de plan cul. Quoi Roxanne, Aleera, Jackie ? Il est juste leur amiiii voyons. Ami. Pfeuh. Esclave sexuel oui XD Et ça risque pas d'être lui qu'on retrouvera attaIl resta dans le canapé en regardant la jeune fille. C'est moche une fille qui a pleuré.
Il se leva du canapé en s'étirant. Niah mal au dos, ça lui apprendra à se tenir complètement n'importe comment dans un canapé tient.

« Bon ! Y a pas de raisons qu'on puisse pas en profiter nous aussi, hein ? Tu crois que les elfes de maisons plaquent des bouteilles de vodka dans la cuisine ou alors il faut aller fouiller dans la chambre de Lee ? »

Il se gratta le menton en interrogeant du regard la blondinette. Soit tu ramène tes fesses, soit il par en solitaire dans la cuisine, il allait pas passer sa soirée ici planté. Ou piiiire. A jouer au psychologue.
Aaah Leeee. Vus que la roskove était limite allergique à l'eau, c'était à peu près sûr qu'elle dorme avec une bouteille de vodka sous son oreiller. Mais ce n'est pas sûr qu'elle apprécie vraimennt que l'on fouille sa chambre. Et puis Hermès c'est un garçon, il a pas le droit d'aller dans les dortoirs des filles (aa). Genre ça l'a beaucoup dérangé jusqu'à maintenant hein. Ou alors, troisième option, la miss est elle aussi une femme parfaite, à l'instar de Mina qui se ballade avec des bouteilles de whisky pur feu sous le bras et de la demie-vélane qui boit de la vodka comme du petit lait, et elle cache une bouteille dans la poche de son sweat. Ce qui ne lui ferrait pas de mal, parce que là elle tire une tête de zombie qui vient d'apprendre qu'il est un zombie et que même la chirurgie esthétique ne pourra rien pour lui. Mais comme Hermès est tout plein de tact et de suptilité - oui, oui ça lui arrive - il ne lui dira pas. Si ça tombe elle mord è.é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: On mange ou on s'venge ? | Eden   

Revenir en haut Aller en bas
 

On mange ou on s'venge ? | Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-