Partagez | 
 

 Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe.. ( PV Sidounet )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité







MessageSujet: Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe.. ( PV Sidounet )   Mer 5 Oct - 18:25


Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe..



✎ Noms ◮ Lou Zeringer et Sid G. Eschbach
✎ Mois actuel ◮ Octrobre, avant la fête d'Halloween
✎ Contexte temporel ◮ Samedi matin, aux environs de 8h00.
✎ Contexte spatial ◮ Le Lac.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.



    Silence total. Lulu était vautrée sur son lit et ronflait doucement. Un seul coup d’œil vers le réveil. 8h00. Un réveil à 7h45 le week-end, pour Lou, c'était tout à fait commun. Mais pour les autres, ça semblait être une toute autre affaire. La lionne était déjà douchée/habillée/coiffée, et maintenant elle se faisait chier grave. Alors elle décida d'aller faire un petit tour dehors, en attendant que tout le beau monde se réveille. Descendant les escaliers silencieusement, déambulant dans les couloirs vides à cette heure, elle passa tout de même à la grande salle pour prendre une pomme et croqua dedans en reprenant sa marche vers la grande porte. La demoiselle s'arrêta sur le perron, observant les alentours en inspirant une grande bouffée d'air. Tout le pays semblait endormi. Aucun oiseau ne chantait pour le moment, et un silence presque religieux emplissait le ciel. Je dis '' presque religieux '', parce qu'à Poudlard, personne n'est vraiment croyant. Chacun s'adonnant aux pêchers qu'il veut en regardant dieu dans les yeux et en lui disant Amen, haha.

    L'extérieur était désert, et une petite brume matinale régnait sur les alentours de Poudlard. Le vent balaya ses cheveux, tandis qu'en plissant légèrement les yeux elle put apercevoir que finalement elle n'était pas si seule que ça. En effet, une fille de Poufsouffle et un garçon de Serpentard se disputaient et quelques bribes de conversations lui revenaient comme quoi '' Il l'avait trompée '' et encore '' Il ne lui avait jamais dis qu'ils étaient ensemble ''. La lionne eut un sourire puis une grimace. Qu'est-ce que les élèves de Poudlard pouvaient être cucus, quand il s'y mettaient.. Aucune histoire n'était vraiment sérieuse, mais beaucoup avaient du mal à se le mettre dans la tête. Exceptée peut être celle de Meghan et de Derek, ou encore celle de Lucy et de son Nika, peut être même Lucy Weasley et son Lys'. Et encore, les deuxièmes étaient fiancés. Ce qui signifiait '' vie réelle, amour pour toujours '', etc, etc.. Mais pour le reste.. C'étaient des amourettes, des coups d'un soir, voir même des défis, des embrassades du jeu de la bouteille. Rien de sérieux. Du moins, celons elle. Mais parfois, certaines semblaient vivre un drame et entraient en hurlant et en sanglotant dans la salle commune. Lulu, elle, elle ne pleurait pas. Elle aimait tout le monde, elle était sa petite bisounours quoi ! Mais Lucy et Nicolas, ce n'était pas la même. Au moins, le pirate ne lui ferait pas de mal, à sa Lulu. Il avait intérêt à être fidèle, hein. Fini, les petites amourettes pour la nuit, monsiiieur le pirate ! Maintenant, Lou et Lucy veillent au grain.

    Les talons de ses bottes camel claquèrent sur les marches de marbres avant de s'enfoncer dans la terre meuble. Sans cesser de mâcher sa pomme, Lou se dirigea d'un pas décidé vers le lac. Adieu les cœurs brisés, bonjour le calme et le silence ! Arrivée près de la grande étendue verte bleuâtre et lisse, elle posa son cul dans le sable. Oui, son pantalon couleur crème allait être mouillé, plein de sable et de terre, oui oui oui. Mais en fait, elle s'en moquait royalement. Repliant ses jambes sous elle, adossée contre un arbre isolé, elle soupira et ferma les yeux, se laissant bercer par le silence matinal, laissant ses pensées dériver..

    Le bal d'Halloween aurait lieu dans quelques semaines. Un bal costumé. Elle frissonna rien qu'en repensant au dernier bal costumé, a l'incendie que soit-disant Derek aurait provoqué.. Elle s'était retrouvée coincée avec Lucy et Dante sous les décombres du bâtiments sous lequel ils se trouvaient. Elle avait cru mourir.. Et la dernière fête, encore. Aiden lui avait versé son verre de cocktail dans le décolleté. Elle s'était énervée et lui avait éclater une carafe sur le crâne. Il s'était même effondré, totalement sonné, et elle avait réussi à lui ouvrir le crâne. C'était Arès qui avait récupéré son frère. Arès.. Depuis qu'il était sorti de Poudlard, elle ne l'avait plus vu. Elle s'était vachement engueulé avec lui pour son frère de toute façon, mais cela ne durait pas longtemps généralement.. Et puis, la soirée avait dégénéré parce que Moïra avait révélé que Derek était un loup-garou, et que les pauvres paumés qu'étaient les Bielova avaient décidé de s'en prendre à lui. Ce n'était pas de sa faute si leur mère était décédée, merde. Mais pour l'autre catin d'Aleera et son frère le russe homo refoulé, de toute évidence, si. Elle étaient encore préfète, à cette époque. C'était ce qui avait marqué la fin de sa bienheureuse carrière, haha. Enfin, ce qui l'avait en partie provoqué. De toute façon, c'était Jae et Nanaly qui avaient pris le relais. Pas la meilleure action de l'inquisitrice, mais de toute façon presque tout les Gryffondor y étaient passé, il fallait bien qu'elle en trouve d'autres. Au moins, avec Nana et l'ours en peluche sur patte, ils pouvaient sans problème continuer à foutre la merde et à se faire de bonnes petites soirées.

    Un bruit de pas la tira de ses rêveries, et elle ouvrit les yeux pour voir qui arrivait, balançant son trognon de pomme dans le lac, pour le calamar géant et ses sirènes, tiens. Tournant la tête, ses cheveux blonds lui balayant les épaules, elle attendit que l'autre se rapproche. Pas question qu'elle se bouge le cul, attend !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe.. ( PV Sidounet )   Mer 5 Oct - 20:22



« Sid &&' Lou ♣ »

Sid s'étira longuement, posé sur le fauteuil de sa salle commune. Ouais, il avait dormi là. Ou presque. A vrai dire, quand il était monté dans sa chambre la veille au soir, il avait trouvé son lit complètement déchiré, ses vêtements brûlés pour la plupart, ses affaires mises en vrac, et tout ce qui pouvait être brisé l'était. Déjà qu'il n'avait pas grand chose, alors cette mauvaise blague l'avait mis de fort mauvaise humeur. Néanmoins, il savait bien qui avait fait ça. Enfin à peu près. Un connard, ça c'était sûr. Un connard à qui il avait dû chercher des ennuis il n'y avait pas si longtemps que ça. Ou alors qui avait mal pris que sa copine préfère coucher avec le hongrois plutôt qu'avec lui. Et qui avait décidé de se venger. Dans tous les cas, c'était un con. Et dès que les abrutis de son dortoir lui auraient craché le nom de ce demeuré, Sid irait lui refaire le portrait. Pour changer. Il avait sérieusement l'impression de passer sa vie à faire ça. En attendant, lorsqu'il avait découvert l'état de ses affaires, il avait failli arracher la tête du pauvre gars qui restait dans le dortoir. Le pire c'est qu'il ne savait rien. Et que Sid le croyait pertinemment. Il savait bien que le connard qui avait fait ça n'aurait pas laissé de témoin. Mais en entendant les bruits et les hurlements rageurs, d'autres gars étaient finalement intervenus. Et avaient sauvé le pauvre bonhomme d'une mort bien douloureuse. Et Sid s'était retrouvé à dormir sur un canapé de la salle commune. Tout d'abord parce qu'il n'avait plus de lit, et ensuite parce que les gars de son dortoir lui avaient demandé de se calmer avant de remonter. Et qu'il avait eu le temps de s'endormir avant que ce soit le cas. C'est vous dire. Sauf que là, maintenant, il avait mal au dos. Très mal au dos. Parce que comme un con, le sommeil l'avait gagné quand le canapé était occupé. Et après, il avait eu la flemme de se déplacer, bien entendu.

Affalé comme une loque sur son étroit fauteuil, le jeune homme termina les étirements de son dos douloureux. Mais une marque noire sur son bras attira son attention. Il haussa un sourcil. On aurait dit du crayon. Genre du crayon feutre. Pile à l'endroit où il avait sa tête lorsqu'il s'était réveillé. Oulah. Ça sent encore la connerie ça mes amis. En quelques bonds, il fut debout - sans avoir la tête qui tourne parce qu'il n'a pas pris son temps, parce que Sid c'est un warrior \o/ - et se dirigea vers les toilettes des garçons. Heureusement, un peu avant 8h00 du matin, il n'y avait pas grand monde debout. Surtout un samedi matin. Quand il arriva devant le miroir, ce qu'il vit eut l'effet inverse de celui escompté. Soit Sid explosa de rire au lieu de s'énerver. Ça devait être la bonne humeur du matin qui le rendait comme ça, à se foutre de sa propre gueule. Il avait une petite idée de qui avait pu lui faire d'aussi beaux dessins sur la gueule pendant qu'il dormait sans avoir peur de se prendre une patate dans la face le lendemain matin. Mais il tairait les noms, vous êtes pas de la police, vous avez pas besoin de savoir èé. D'un geste vif, Sid ouvrit un robinet, et laissa couler un peu d'eau sur ses mains, pour ensuite frotter son visage. Ça ne partait pas. Magnifique, de l'indélébile. Il y en a qui avaient vraiment des bonnes idées. Et là, étrangement, ça ne le faisait plus vraiment rire. Il se mit à pester. Chassez le naturel, il revient au galop. Rageur, le sorcier donna une baffe au miroir. Cela ne lui servit qu'à se faire mal, il n'avait pas frappé assez fort pour le briser. Puis il tourna les talons. Fort heureusement, il n'y avait personne dans les couloirs. Et si quelqu'un l'interpellait, ou plus simplement s'il croisait quelqu'un, il mettrait la capuche de son sweat, et ni vu ni connu, les gens n'y verraient que du feu.

Sortant de la salle de bain bien plus agacé qu'il n'y était entré, Sid prit la direction de l'extérieur. Le mois d'octobre n'était pas un mois de grande chaleur, il ne risquait pas de croiser grand monde, les gens allaient préférer rester à l'intérieur. Si gens réveillés il y avait au sein du château. Pour le moment, il n'avait croisé personne. Mouillant ses doigts avec de la salive pour se frotter tout de même la joue dans l'espoir que les jolis dessins ne partent, le jeune homme sortit du château avec un soupir de soulagement. Il respira une grande goulée d'air frais. Ce que ça faisait du bien. Il monta sa capuche sur sa tête, et marcha tête baissée, descendant dans le parc. Il dépassa un couple qui se disputait sans broncher. Ils ne l'abordèrent pas. Dans un sens, ça l'étonna. Avec toutes les embrouilles qui lui étaient arrivées ces 24 dernières heures, il aurait pu empirer encore un peu la situation. Après tout, jamais deux sans trois, comme on dit si bien. Le jeune homme marchait tranquillement. Il prenait son temps. Un samedi matin, il n'était pas spécialement pressé. Continuant machinalement de frotter sa joue, qui devait maintenant être rouge tomate avec toujours les traces de feutre, il aperçut soudain une petite silhouette assise contre un arbre. Youhou Loulou 8D. Bah quoi ? Vous avez cru qu'il ne l'avait pas tout de suite reconnue ? Elle balança ce qui ressemblait à un trognon de pomme un peu plus loin, tandis qu'il s'approchait rapidement. Bon, ils allaient encore se faire abominablement chier mutuellement, mais c'était mieux que rien. Ça permettrait au magyar de ne pas trop se morfondre. Il arriva rapidement à côté d'elle, et se laissa tomber au sol, contre elle, la poussant brutalement, de ce fait (a). Mais c'pas grave, de toute manière elle n'attendait que le premier prétexte pour l'embêter, alors autant le lui donner cash \o/. Adossé contre elle comme si elle était... Un vulgaire dossier, sa capuche toujours sur la tête en gars super mystérieux, Sid se mit à sourire.

« Salut la blonde, ça va ? »

Mais quel dialogue recherché.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe.. ( PV Sidounet )   Jeu 6 Oct - 6:10

    Le type de l'engueulade semblait pas s'en soucier parce qu'il avait planté sa copine pour allumer une clope et s'était assis sur les marches, le rebelle, ouah. La blondinette avait donc reporté un instant son attention sur le mec qu'elle avait croisé tout à l'heure et qui s'engueulait avec sa copine. Il lui semblait.. Il lui semblait bien que c'était un de ses ex's. Ou encore un coup d'un soir. En fait, elle ne savait plus. Sa soit disant '' petite amie '' qu'il venait de plaquer sanglotait maintenant, mais continuait à le suivre comme une loque, en le suppliant cette fois. Il s'alluma une clope, dans le genre Badboy, et se mis à lui parler. N'empêche, assise comme ça, Lou aussi aurait eut la classe, une clope au bec. Mais Lou, elle ne fume pas, les clopes c'est le maaaal, et puis déjà qu'elle ne tient pas l'alcool mais qu'elle boit quand même en soirée, la nicotine pourrait avoir un effet destructeur sur son cerveau. Si elle voulait faire auror, il valait mieux pour elle que son cerveau reste entier, fonctionnel, etc, etc..

    La blonde détourna son regard du couple pour le reporter sur le type qui avançait à vue d’œil. Identifié spécimen mâle grâce à sa carrure et à ses fringues. De toute façon, elle ne pouvait pas le juger au visage, puisque le nouvel arrivant avait sa capuche de pull enfoncé sur le crâne. Un mystérieux inconnu, haha. Bon. Lou chercha dans sa mémoire les personnes qu'elle avait déjà croisé le matin, dans le genre les horaires '' super tôt '' pour un peu tout le monde au château. Elle pris une poignée de sable dans sa main et la fit couler entre ses doigts, en attendant que mister matinal arrive à ses côtés. Oui, elle avait la flemme de rechercher dans sa mémoire. Et oui, il devait bien aller vers elle, à moins qu'il ne marche vers elle pour la contourner ensuite comme une royale merde, ce qu'elle lui ferait remarquer. Ben ouais quoi.

    Soudainement, un gros truc l'écrasa, puis gigota un peu contre son dos avant de s'assoir, confortablement adossé contre elle. Faut pas te gêner dis donc !

    « Salut la blonde, ça va ? »

    La lionne eut un petit sourire. Sid. Sid Eschbach, haha. Un grand 7ème année plus grand plus gros qu'elle quoi, et puis surtout un Gryffondor. Ah, et aussi, le mec qu'elle aimait bien emmerder. En fait, il y avait plein de gens qu'elle aimait bien faire chier, mais lui, c'était autre chose. Et puis, sur le coup, elle n'avait pas de définition à fournir et de toute façon c'était le cadet de ses soucis.

    « Salut le brun ! Ouais, ça va, mais à vrai dire ça allait mieux avant qu'un énorme truc ne me tombe dessus pour m'écraser. »

    Moi aussi je t'aime, Sidounet. Elle replia ses jambes contre elle, et puis, comme il se servait d'elle comme un vieux dossier de canapé défonce comme ceux qu'ils avaient dans la salle commune, elle ne se gêna par pour se caler confortablement. Échange de bon procédés, quoi ! La lionne eut un sourire, avant de reprendre ;

    « Alors dis moi. Qu'est-ce qui t’amène ? Non, laisse moi deviner.. Tu t'es encore fait frapper par un groupe de petits Gryffondors vengeurs dans ton sommeil et tu t'es réveillé en pissant le sang ? Ou encore un mec a découvert que sa copine cachait des photos de toi sous son oreiller et t'a fait un croche patte dans les escaliers ?»

    Si c'est pas mignon ça, elle s'inquiète pour luii ! Oui mais non. Y'avait qu'elle qui avait le droit d'embêter Sid, de faire chier Sid. C'était une propriété privée, et puis elle aurait bien voulu marquer son nom au marqueur sur le front du brun mais il n'était pas d'accord. Elle attrapa un lacetqui pendouillait du pull de l'autre Gryffon, et se mis à tirer dessus, le faisant rouler entre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe.. ( PV Sidounet )   Sam 8 Oct - 22:09



« Sid &&' Lou ♣ »

La raison pour laquelle Sid était allé vers Lou était on ne peut plus simple. Il savait qu'avec elle il n'aurait pas besoin de se prendre la tête ou quoi que ce soit. Certes, ils allaient se chercher des puces, pour changer, mais très sérieusement, au fond ils n'allaient pas se hurler dessus et se frapper comme des ménagères. C'était pas spécialement avec Lou qu'il faisait ce genre de choses. Plus avec Lily. Avec Roxanne, c'était encore un autre genre d'activité, bien moins catholique mais qui ne le faisait absolument pas rougir. Il n'était pas très pudique comme garçon, c'est vrai. Il était même plutôt fier de ce qu'il était, et n'avait pas trop de soucis à avouer avoir plusieurs relations en même temps. Après, si les gens n'étaient pas contents et voulaient lui faire la peau, c'était leur problème. Il n'était pas spécialement monogame, et ne tombait pas amoureux de ses plans culs, raison pour laquelle ça ne le gênait pas d'en avoir plusieurs. La dernière personne dont il avait été amoureux, c'était Lucy Robinson, en première année. Elle l'avait tellement déçu et l'avait tellement fait souffrir qu'il s'était muré dans une espèce de façade. Il n'allait pas chercher les filles, mais quand on venait le draguer il se portait consentant. Son coeur n'allait pas jusqu'à battre pour une fille, pour le moment ça ne lui arrivait plus. Il avait simplement envie de poser ses lèvres sur les siennes, de lui faire l'amour passionnément. Ouais, disons les choses honnêtement tant qu'à faire. Un jour il rencontrerait la fille à qui il voudrait faire l'amour parce qu'il l'aimait. Mais pour le moment c'était de l'attachement. Il n'était pas amoureux, et en était même très loin. Considérer Sid comme son petit ami était la plus grossière erreur qu'une de ses conquêtes puisse faire. Il ne serait pas comme un chevalier servant à la défendre, à décrocher ciel et terre pour elle, à lui dire des mots d'amour qui la font frémir. Il ne ressent aucunement ce besoin. Il aurait bien fait quelques petits présents de temps à autres aux filles qu'il préférait, à ses plans cul régulier, mais tout le fric qu'il obtenait de manière plus ou moins légale passait dans les achats destinés à rendre sa famille plus heureuse et à les faire vivre. Oui, il ne pensait qu'à eux. Mais Roxanne pouvait s'offrir ce qu'elle voulait, même si elle était en froid polaire avec sa famille. Elle avait Lee qui lui faisait tous les cadeaux imaginables. Lee, quant à elle, n'en parlons même pas. Pas besoin de lui offrir quelque chose, elle avait déjà tout. La seule chose que Sid pouvait lui offrir c'était son soutien quand elle en avait besoin et n'était pas assez fière pour le refuser, et également une nuit d'amour, aussi. Il ne lui en avait jamais offerte. Mais après tout Aleera était une amie, il ne voulait pas tout gâcher. Même si connaissant la jeune femme, elle n'aurait aucun scrupule à coucher avec lui sans que ça ne gâche rien. Après y avait Cous. C'était le même "problème" que Lee. Elle n'avait besoin de rien, elle avait déjà tout. Meghan avait suffisamment de fric, et Derek devait bien la combler. Lily avait largement de quoi subvenir à ses besoins. Mina de même. Puis il y avait Lucy, son dernier grand amour. Si Lou et ses autres copines ne lui avait pas tout offert. Ouais, Lou aussi, qui était assise à côté de lui. Ou plutôt contre lui, car elle venait de se pelotonner contre lui pour se servir de son dos comme d'un dossier. Ce qui arracha un sourire au gryffon, malgré sa mauvaise humeur du début de journée. Les petites piques de Lou ne l'atteignaient même plus. Elles étaient encore toutes gentilles, c'est vrai, mais il en fallait plus pour le faire réagir, même s'il était à fleur de peau.

La jolie blonde se mit à s'inquiéter de ce qui l'avait fait lever si tôt. Il sourit de plus belle aux hypothèses qu'elle échafaudait toute seule. Elle attrapa un lacet qui avait atterri sur l'épaule du garçon par hasard et se mit à jouer avec. Si elle tirait trop elle allait le faire rentrer de l'autre côté, attention éè. Confortablement posé dans son gros et large sweat noir avec une jolie inscription marquée en blanc dans le dos, vêtu pour le reste d'un jean large et d'une paire de basket de skate, calé contre un bon dossier, le Gryffondor songea qu'il n'était pas vraiment à plaindre. Bon, ok, il avait la gueule repeinte au marqueur indélébile noir, mais ça compte pas, elle ne s'en est pas encore rendu compte (a).

« Mais qu'est-ce que tu vas t'imaginer, je ne cherche jamais la merde moi. Je suis un garçon modèle et sage. »

Elle ne le voyait pas sourire, certes, mais elle devait bien se douter qu'il avait la banane jusqu'aux oreilles et qu'il se moquait ironiquement de lui-même. Reprenant d'un ton tout aussi enjoué et moqueur, il poursuivit :

« Non non, Mark Wallman a juste brûlé mon lit et tout ce qui y avait dans mes effets personnels, donc déjà que j'avais pas grand chose, maintenant j'ai plus rien du tout. En plus comme ce mec c'est une ordure de chienchien de l'Inquisitrice c'moi qui vais encore tout prendre. »

C'est ça on va te plaindre mon petit Sidounet. C'pas comme si t'avais pas l'habitude (a). Et tu lui as fait quoi pour qu'il te fasse ça ?

« En plus il s'énerve pour rien ce con, c'pas parce que sa copine a laissé entendre que je baisais mieux que lui qu'il doit passer ses nerfs sur mes affaires, non mais. »

Petite moue boudeuse, que Lou ne pouvait toujours pas voir. Basculant la tête légèrement en arrière et se tortillant pour la poser de manière confortable sur l'épaule de la lionne, le jeune homme soupira. Il avait soigneusement passé sous silence le marqueur sur la tronche. Mais t'façon elle ne tarderait pas à s'en rendre compte.

« Donc j'ai dormi dans la salle commune \o/. Et toi, pourquoi t'es tombée du lit ? Lucy ronflait trop fort ? »

Ça, c'est distingué mon petit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe.. ( PV Sidounet )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Everyday is so wonderful, and suddenly it's hard to breathe.. ( PV Sidounet )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-