Partagez | 
 

 Il y a surprise et surprise :: Nika (mi-septembre, 15h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité







MessageSujet: Il y a surprise et surprise :: Nika (mi-septembre, 15h30)   Dim 2 Oct - 2:33


Il y a surprise et surprise.

✎ Noms ◮ Nicholas C. Covenant & Nanaly Nightingale.
✎ Mois actuel ◮ Mi-Sepetembre, peu après la demande de mariage de Nikha à Lulu.
✎ Contexte temporel ◮ 15h30, un samedi automnale comme les autres.
✎ Contexte spatial ◮ Rue commerçante de Pré-au-Lard.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.





[HRP : Le passage dans la grande salle est un peut HS, mais j'avoue que j'avais pas trop d'inspi et je me suis dit que ça ferait un sujet de conversation pour le rp au cas où...]

La jeune fille attendait son ami, adossée à l'un des réverbères de la rue principale de Pré au Lard, le métal froid la gardant douloureusement mais efficacement éveillée. Elle avait en effet très peu dormi la veille, aucune soirée n'était prévue pourtant, pas même de ronde des préfets, le Vendredi étant son jour de repos, cependant les cernes, discrètes mais bien présentes, qu'elle arborait sous ses yeux bleues, associée à son tien légèrement plus blafard que d'habitude démontrait aux plus observateur que quelque chose avait maintenu en éveil la préfète de la maison du courage une bonne partie de la nuit. En fait elle ne s'était endormie que vers cinq heure du matin, sous la menace de sa soeur qui lui assurait mille supplice si elle se retournait encore ne serait-ce qu'une seule fois dans son lit à travers les rideaux de velours rouge de leurs lits baldaquins. Un moment étonnée par la science de son aîné, ignorant d'où lui venait cette subite extra lucidité, Nanaly fini par sombré dans les limbes du sommeil, son esprit ainsi divertit de la pensée qui l'avait taraudée toute la nuit.

Ce matin là le réveil avait donc été brutal, n'ayant dormi que tout au plus trois heures, Nanaly s'était levée avec le tournis et la nausée. Et, surtout, d'une humeur à vous plumer un hypogriffe enragé. Tout l'énervait, les remarques de sa soeur sur le sommeil, les coup d'oeil joyeux que lançait Lucy à sa bague - alors que jusqu'à la veille la jeune femme était la première à se réjouir du bonheur de son amie -, même l'arrivé de son hibou Eule, pourtant reconnu comme l'animal chéri de la demoiselle, l'avait foutu dans un état de mauvaise foi totale, il pouvait pas faire moins de bruit en battant des ailes celui-là ? A peine avait-elle fait un pas dans la grande salle, les effluve du petit déjeuner caressant ses narines lui avait fait marquer un temps d'arrêt, non pas d'appétit au contraire, son visage avait alors prit un teinte blanchâtre puis verdâtre... Très glamour quoi. Elle avait du se faire violence pour suivre les Lucy, Lou et Elena et s'assoir à la table réservée à la maison de Godric Gryffondor. Cependant la vu de la nourriture avait été l'obstacle de trop, elle s'était alors levée pour se rendre le plus vite possible au toilette les plus proche, rendre le peu qu'elle avait dans l'estomac. Revenant vingt minute plus tard elle fut interpellée par une septième année de Serpentard qu'elle ne connaissait ni de Morganne ni de Merlin.

“Eh Nightingale ! Nausée matinale à ce que je vois ! Un de tes chiens-chiens s'est enfin décidé à te mettre en cloque ? A nan... C'est vrai tu t'es rangée ! On aurait un mini merdeux de Pouffy dans le ventre ? Je suis impressionnée que Singh ai su par où ça rentrait !”

La miss avait marqué un temps d'arrêt... Jusque là elle était encore dans les brumes maladives de la nuit courte, mais la réplique de cette sale petite peste lui avait fait l'effet d'un électrochoc. Nan mais pour qui elle se prenait cette garce ? Non seulement Andras devait certainement être dans la salle en ce moment... Ce qui voulait dire qu'il allait s'imaginer plein de truc, on sait jamais avec lui ça peut très vite aller loin. Mais ensuite elle s'était attaqué aux trois règles principales de la préfète. Et croyez nous pour que Nanaly Nightingale ai imposé des règles c'est pas sans raison. Premièrement la grossesse avant le mariage, pire la grossesse adolescente, okay pour le sexe mais elle refusait de vivre la même chose que sa mère, elle avait trop souffert pendant son enfance de l'absence de son père biologique, deuxièmement, sa relation avec Andras, où justement il ne se passait rien et ça commençait à sérieusement la frustrer là, d'autant plus que jusqu'à preuve du contraire elle ne se mêlait pas de la vie privée des autres alors en quoi les autres se permettraient de le faire avec la sienne...
Un murmure avait parcouru la salle alors que Nanaly s'était mise à sourire méchamment tout en se retournant pour faire face à la pimbêche qui avait ainsi violer son espace de confort.

C'est vrai que depuis son agression la jeune femme n'avait pas fait de clash, on la disait plutôt 'victime', 'passive' et 'inintéressante' depuis peu, ça faisait un bail que le sourire du 'crowned clown' de Poudlard n'avait plus hanté ses murs. Sauf que voilà, cette fille aurait fait la même chose un à deux semaines au par avant elle n'aurait rien récolté d'autre qu'une réaction fébrile de la préfète, mais aujourd'hui, non seulement elle était remontée, mais en plus elle avait prit la bonne résolution de venger son cousin et de revenir sur le devant de la scène. D'un pas mesuré elle s'était rapproché de la fille avant de la regarder de haut en bas.

“Tu es... qui déjà ?” demanda-t-elle d'un ton neutre ce qui ne plut pas à son vis à vi dont a figure s'était tordue.
“Mary-Lou Standfield...”
“On choisi pas ses parents comme on dit.”
“Je suis un mannequin connue tu sais !”
“Ah ? Hum... Et qu'est-ce que tu crois que ça peut me faire ? Enfin si tu aime être comparée à des personne comme Aleera Bielova ou Roxane Weasley c'est ton choix... Quoi que... Je dirais qu'avant d'être comparée à elles il faudrait d'abord que tu sorte de leur ombres. ”
“Espèce de...”
“C'est de la reconnaissance que tu veux c'est ça ?” l'interrompit la préfète.
“Et toi, mis à part te mettre à genoux devant ton 'chéri d'amour' de petit pouffy. Tu veux quelque chose ?”

Nanaly éclata de rire avant de commencer à applaudir sous le regard perplexe de son opposante.

“Bravo ! Un bel effort de Syntaxe, je suppose qu'avec le niveau pré maternelle que semble affiché ta belle gueule de cruche tu as dû mettre les vingt minutes de mon absence à profit pour trouver cette magnifique tirade...Rassure moi tu as conscience d'être totalement ridicule ?” elle se tourna ensuite vers le reste de la grande salle, “Mesdemoiselles, messieurs, je vous Présente Mary-Lou Standfield, mannequin en déclin avant même d'avoir commencé ! Oui, c'est triste... C'est pourquoi, il y a quelques minutes elle a tenu des propos des plus affligeants. Au fond Mary-lou n'est qu'une pauvre fille qui souffre affreusement de son manque de réussite, se sentant obligée d'insulter pour se donner une certaine contenance. Hors, en mon statu de préfète je ne peux accepter de voir une de mes camarades tomber aussi bas. Aussi c'est avec un grand plaisir que je vais aider notre amie Mary-Lou à apaiser sa conscience en prélèvent cinquantes points de la cagnotte des vert et argent et les offrir à la maison qu'elle a en partie visée à deux reprise, je cite : les 'pouffy', soit poufsouffle pour atteinte à l'intégrité de notre établissement qui se veut respectable et propos diffamatoires.”
“....”, verte la serpentarde ne savait plus quoi dire ni ou se mettre.
“Et bien qu'est-ce qu'il y a... C'est ce don tu as toujours rêvé non, la reconnaissance. Je peux t'assurer qu'avec ça les gens te regarderont à chaque moment de la journée pendant quoi... trois ou quatre mois, si tu es sage et que tu ne te fais pas remarquer jusque là. Fait juste attention en dormant, j'ai cru voir quelques regards assassin du côté de tes 'amis' adorateurs de serpents...”

Sur ce elle partit, satisfaite, un large sourire illuminant son visage. Bon, elle s'était faite remarquée elle aussi et elle avait choisi la facilité en se cachant derrière son insigne de préfète, mais rien que l'air de constipée qu'avait affiché ce mannequin de pacotille en valait la peine !

Le reste de la journée se passa somme toute très bien, elle reçut toute la matinée de cours qu'ils avaient des commentaire plus ou moins positif à propos de son coup d'éclat ce matin. Même les serpentard ne semblait pas lui en vouloir, admettant qu'elle avait très bien jouée ses cartes contrairement à une certaine fille de leur rang qui avait préféré s'enfermer dans les toilette jusqu'à l'heure du déjeuner. Cependant plus le temps passait et plus la raison pour laquelle elle avait mal dormi se rapprochait : cet après-midi elle rencontrait Nika, d'une part pour acheter un petit quelque chose pour faire une surprise à leur amie, d'autre par parce qu'elle aussi avait une surprise à annoncer à Nika... Une surprise beaucoup moins joyeuse et beaucoup plus difficile à dire. Connaissant le pirates il ne s'en remettrait pas de si tôt.

Et la voici ainsi, luttant pour que ses yeux restent ouverts en analysant chacun des passant. Elle avait cessé de se demander comment elle trouverais le moyen de briser la félicité récente dans laquelle devait certainement baigner son ami suite à la réponse positive de Lucy à sa demande. Ca viendrait le moment venu... Et le plus tard serait le mieux, elle se détesterais de gâcher cette journée, comment acheter un cadeau d'anniversaire si l'on pleurer sur la mort de quelqu'un ? Sur cette résolution elle vit Nicholas arriver au coin de la rue et se précipita sur lui non sans une légère appréhension.

“Salut mon chou !” lui dit-elle avec un air faussement aguicheur, que démentait d'autant plus ses yeux pétillant de malice... “J'ai presque failli attendre dit moi, c'est pas très gentil d'arriver en retard à un rendez-vous galant tu sais !”

Quoi ? Ce n'était tout de même pas parce que monsieur était casé, et que elle aussi d'ailleurs, qu'elle allait arrêter de jouer le jeu qu'ils avaient toujours joué ensemble. Même si Kenzo n'était plus là et qu'ils n'avait plus à faire 'le petit' couple pour l'énerver, Nanaly refusait de perdre ce lien qu'ils avaient établi. Ca lui ferait trop mal, ça serait reconnaître que son cousin avait quitter ce monde totalement.
Elle attrapa alors le bras de son vis à vis pour l'entraîner vers les vitrines.

“Bon allons-y, on a un cadeau à acheter pour la futur Madame Covenant ! Quand même, qui l'aurait cru, le Nicholas Covenant serait donc le premier à se fiancer de sa promotion... Si ça c'est pas du scoop inattendu. Petit veinard, je serais presque jalouse. Au fait, il faudra que je te dise un truc avant qu'on ne se quite...“”


Elle s'en voulut immédiatement de ne pas dire à Nika la vérité de suite... De le laisser se complaire dans un bonheur qu'elle allait briser dans quelques heures à peine. Elle se haïssait, parce qu'elle allait empiéter sur un bonheur qu'elle n'avait pas le droit de toucher. Cependant à présent elle ne pouvait plus faire marche arrière.


Dernière édition par Nanaly Nightingale le Mar 6 Déc - 12:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Question authority and authority will question you. »





Messages : 172

Points : 0
Avatar : Ash Stymest
Crédits : Wanderlust / tumblr

Age RPG : 18 ans
Sang : Mêlé
Camp : Neutre

Doubles-Comptes : Andras Singh & Mikhaïl Bielova



MessageSujet: Re: Il y a surprise et surprise :: Nika (mi-septembre, 15h30)   Sam 8 Oct - 23:32

Nicholas était sur son petit nuage personnel. Non, il n'avait pas encore replongé dans les affres de la drogue, c'était pour plus tard, mais depuis qu'il avait réussi à prononcer les mots qui le liaient à Lucy jusqu'à la fin de sa vie, il était aussi heureux que s'il s'était enfilé une demi douzaine de cookies à l'héro, ce qui n'était pas rien. Et cette addiction était beaucoup moins dangereuse pour sa santé que l'autre, bien que cette nouvelle tendance à sourire comme un demeuré et à rire pour un rien ne manquait surement pas d'inquiéter sincèrement sa patronne de la nuit. Elle lui avait d'ailleurs bien martelé qu'épouser Lucy à un âge aussi jeune attirerait sans aucun doute l'attention des médias sur lui et qu'il devrait redoubler de prudence s'il tenait à ce qu'elle ne soit pas prise pour cible dans le cas où une de ses missions tournerait mal, mais il avait confiance en leurs chances. De plus, Lucy était tout à fait capable de se protéger, elle avait Andras à ses cotés qui savait très bien ce qu'il devait faire si le danger arrivait jusqu'à eux – Nicholas avait veillé personnellement à l'entrainer quelques jours avant la rentrée – aussi, rien ne pouvait venir altérer sa bonne humeur.
De plus, c'était l'anniversaire de Lucy, et bien qu'il lui ait déjà envoyé une lettre pour le lui souhaiter, il tenait à trouver un cadeau parfait pour elle. Ce n'est pas tous les jours qu'on devient majeurs... et encore moins qu'on se rapproche de son âge à lui. Même s'il allait sur ses 19 ans, il n'en restait pas moins que pour quelques mois, ils seraient quasiment du même age. Et il aimait bien cette impression qui le rapprochait encore d'elle.
Aussi, pour s'assurer qu'il ne commettrait pas d'impair en achetant un cadeau qui serait inapproprié ou qu'elle aurait déjà, il avait accepté volontiers l'aide de Nanaly qui avait proposé qu'ils trouvent un moment pour faire du shopping tous les deux. Il devait admettre que ça commençait à faire une paye qu'il n'avait pas vu la demoiselle, même si Andras parlait tout le temps d'elle, et il pourrait lui demander des nouvelles de son cousin, vu que ce petit con jouait la carpe. Surement occupé à peindre sans se rappeler qu'il avait une vie à coté, comme toujours !

Enfin bref, il avait rendez vous, et il tenait à faire bonne impression, s'étant donc trainé dans la douche pour s'abrutir d'eau froide après un rêve particulièrement agréable avec une certaine blonde de gryffondor, puis plaquant ses cheveux en arrière pour ressembler à quelque chose, enfilant comme à son habitude une chemise et un jean, des rangers et un veston noir. La clope au bec, il fit la bise à Louisiane qui pieutait dans son lit, ayant profité de son soir de congé pour se bourrer la tronche et lui envoyer son patronus en pignant qu'elle ne trouvait plus sa route, l'obligeant à aller la chercher pour la ramener chez lui. Hors de question qu'il ne mette un pied à la maison close tant que le couple gay s'y trouvait, vu l'insistance lourdingue qu'ils mettaient à lui proposer des plans à trois. Comment une fille aussi froide et sanguinaire que Louisiane pouvait aussi mal supporter l'alcool était une des grandes questions de son existence, mais il lui suffisait de se rappeler du Mikhaïl des débuts pour savoir ce qu'il en était, et il laissait tomber.

Transplanant à Pré-Au-Lard, le sourire aux lèvres, il se dirigea nonchalamment vers Nanaly qui l'attendait adossée à un réverbère, mignonne comme tout à son habitude, bien que les traits un peu tirés. On avait pas dormi hier soir ? Ohoh. Il la laissa venir vers lui pour l'attraper par la taille en riant et lui poser un baiser sur une joue, aimant le fait qu'elle continue à jouer leur petit jeu même maintenant. Ca avait toujours été comme ça puisque Kenzo ne voulait pas vraiment que son meilleur ami et sa cousine finissent ensemble, et leurs deux esprits de gryffondors s'étaient bien compris.
« Désolé ma chérie, mais tu sais bien que j'aime me faire désirer... »
Il sourit ensuite alors qu'elle l'entrainait vers les boutiques en papotant, devant avouer qu'elle n'avait pas tord ; il avait fait fi de tous les pronostics en se proposant si vite, mais il était un homme d'action et tout le monde avait sous estimé sa rapidité à se décider. Il ne regrettait nullement sa décision, tout en sachant que Lee et Roxanne lui en voulaient beaucoup, mais c'était le jeu, et Lucy avait gagné son cœur pour l'éternité.
« Elle était trop belle, je pouvais pas faire autrement que la retirer du marché le plus vite possible, avant qu'un autre ne traine autour. Et ne soit pas jalouse, je suis sur que le jour où Andras va comprendre enfin que tu ne le quitteras jamais, tu auras ta propre bague au doigt ! »

Oui, parce que pour lui, c'était quasiment obligé que Andras la demande en mariage, c'était lui le plus bisounours de ses potes et bien qu'il lui faille en général un peu de temps pour comprendre les choses, il n'était pas non plus du style à attendre trois mille ans. Une fois qu'il avait compris. Ce qui lui rappelait...

« Au fait, Lucy m'a parlé d'une fête organisée par Halloween, tu iras ? Ce serait grave l'occasion pour allumer ton grec, je vous laisse mon appart pour la fin de soirée si tu veux. »

Lui avait prévu d'entrainer sa chérie dans une certaine calanque en Corse, à bord de son bateau... Alors autant faire deux heureux de plus. L'entendant dire qu'il fallait qu'elle lui raconte un truc à la fin de la journée, il ne releva pas vraiment la façon dont elle parlait, hochant la tête en supposant que c'était une surprise ou un ragot, et s'arréta devant une boutique de bijoux pour mater la vitrine. Mouaaais. Elle avait déjà une belle bague, mais peut-être que des boucles d'oreilles ? Enfin, c'était pas assez pour des dix sept ans.

« Tu as une idée de ce qui lui plairait ? Des bijoux elle en a plein.. et je voudrais un truc qui sorte de l'ordinaire. Y'a des gars qui lui ont fait des cadeaux ou non ? »
Jalousie, quand tu nous tiens 8D.

✄-------------------------------------------------------------------

i'll treasure you forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Il y a surprise et surprise :: Nika (mi-septembre, 15h30)   Mar 6 Déc - 12:43

{HRP = Désolée du temps de réponse, Champi m'a fait passer le message. Je me suis toute de suite mise à la tâche en espérant me faire pardonner ce retard ! Celle d'Andras arrive demain car là je fatigue. Encore désolée >.<}

Nanaly regardait vaguement ses mains rougie par le froid naissant, le regard vague, alors que son ami engageait la conversation. C'est à peine si elle l'entendit alors qu'il expliquait que son choix était nécessaire en raison de la trop grande beauté de Lucy et ce n'est que grâce à la faible intonation ironique qui parvînt à ses oreilles qu'elle sut qu'il fallait qu'elle rit lorsqu'il eu fini sa remarque sur la belle blonde des gryffons. Cependant, elle écourta au maximum ce faible gloussement qui à son ouïe s'apparentait bien plus aux rires faux des blondasses au sourire anormalement blanc de ces séries américaines moldues dont raffolaient tant les adolescentes pré-pubere. Sourire était une chose, rire en était une autre en ces temps de douleur. Elle était bonne actrice, elle ne doutait pas que même Nika, aussi doué soit-il et la connaissant aussi bien qu'il ne le pouvait ne ressentirait ces intonations hypocrites, mais elle n'y arrivait pas. Kenzo ne méritait pas qu'on ignore ainsi sa mort en se cachant sous des faux semblant. Pendant un instant elle fut tentée de tout avouer, de briser le barrage qu'elle avait érigé autour de son coeur afin de ne pas pleurer et de laisser le flot de larmes se déverser. Pendant un instant elle fut tentée, de briser le bonheur de son ami, d'agir égoïstement et de se venger de ce sourire niaises qu'il arborait à tout bout de champ trop heureux de parler de mariage et d'amour... Elle détestait cette partie d'elle-même, cette partie cruelle et narcissique qui lui hurlait qu'elle ne devait pas être la seule à souffrir. Oui elle se détestait de penser ainsi alors que son ami nageait dans la béatitude, alors même qu'elle avait prit la décision de se taire, de jouer la comédie jusqu'à ce que le bon moment ne soit arrivé. Elle n'avait pas le droit. Sans s'en rendre compte elle avait ouvert la bouche. Vite ! Un sujet, quelque chose, elle ne devait pas...

“En fait, il y avait quelque chose que je voulais te dire....” N'importe quoi vite ! [“Je...” VITE ! “Il...” Si seulement Andras était là... Andras ? Mariage ? “Le mariage me fait un peu peur à vrai dire.”

Elle relâcha un soupir de soulagement, s'étant souvenu à la dernière minute à travers ses souvenirs brumeux de ce dont l'ancien élève lui parlait. Andras venait de lui sauver la vie, encore une fois. A cette pensée elle sourit.

“Andras m'est essentiel, je ne peux que le reconnaitre. J'ai besoin de lui, tellement. C'est incroyable mais je suis totalement devenue accroc à cet homme - parce que s'en est un crois moi ! Oh Merlin sait qu'un maillot ne cache pas grand chose et qu'il a tout ce qu'il faut là où il faut -. C'est stupide mais je n'arrive même pas à savoir si je doit me sentir heureuse d'être la seule à le reconnaître en tant qu'homme ou être énervée de voir qu'aucune fille ne le reconnait comme tel alors que ce type est parfait. A tous les point de vue !” elle lui jeta un regard entendu “Bref ce que je veux dire c'est... Je l'aime c'est indéniable, c'est même plus que ça. Je ne me vois pas passer ma vie sans lui ! Mais le mariage, je ne sais pas... Je veux l'épouser bien sûr mais en même temps c'est si tôt... Je me pose trop de question je crois. Et puis on ne s'est même pas encore embrassé ! De là à ce qu'il me demande en mariage...”

Elle se surprit à être honnête dans ses paroles... Le mariage n'était pas encore pour elle, et cela la rendait d'autant plus impressionnée que Lucy ai pu dire oui. Même si à vrai dire elle ne pensais pas pouvoir dire non à Andras pour sa part, elle se rendait soudain compte de l'importance qu'avait l'acte de mariage. Et par la même de l'importance de ce mariage pour Nicholas, encore plus pour Nicholas même... Un covenant, un pirate sans attache, ce playboy et tombeur de ces dames. Il devait vraiment l'aimer sa petite blonde. Encore une fois elle sourit, sans se forcer, même si on pointe de mélancolie s'y trouvait.

“Tu aime vraiment Lucy et elle t'aime aussi à la folie, ça ne fait aucun doute. Je vais être jalouse moi toute seule abandonnée sans mon chou à la crème favoris !” elle avait prit une moue faussement pleurée à la fin de sa phrase mais son regard révélait le sérieux du début.

Non elle ne pouvait pas détruire ce bonheur par égoïsme, Nika aurait déjà assez mal d'apprendre la mort de son meilleur ami, elle n'avait pas le droit de détruire par la même Lucy et l'union qu'ils s'apprêtaient tous les deux à sceller. Car à présent Nicholas Convent et Lucy Robinson n'étaient plus qu'un, si l'un souffrait alors l'autre en pâtirait. Annoncer le décés de Kenzo maintenant ne mènerait à rien de bon. D'abord elle allait préparer doucement le jeune tatoueur à entendre cela, ils allaient passer une après midi extraordinaire, ils allaient acheter un cadeau tout aussi extraordinaire et lorsque Nika sera près, alors elle ouvrira la porte du secret, mais pas maintenant. Il ne fallait pas.

“Hum... pardon ? Oh ! la fête ? Et bien... Logan m'a cordialement interdit d'y aller. La théorie du complot a atteins jusqu'au membre de ma famille. Mais tu me connais, l'esprit de contradiction c'est une de mes qualités... ou défauts c'est à voir. Allumer Andras, je n'y crois que moyennement. tu as vu mon corps récemment ? Ca allait encore avant l'incident de la salle de classe, mais depuis on ne peut pas dire que mon sex-appeal frôle des sommet. Il n'a même pas réagit en me voyant en maillot ce con, trop occupé à reluquer ta blonde !” Là pour le coup elle était de mauvaise foi, et pas qu'un peu. “Pardon... Ce n'est pas vrai. Pour Lucy je veux dire, il ne la reluquait pas. Je sais qu'il me regarde mais... Je sais pas... C'est vraiment la première fois que j'ai aussi peu confiance en moi. la grande Nanaly Nightingale prostrée de jalousie et de peur on aura tout vu !”

Elle rigola de sa propre déchéance... En effet on aura tout vu, alors qu'elle était connu comme la grande séductrice de Poudlard, la voilà devenue aussi craintive qu'une vierge effarouchée... Mais elle était d'accord que la situation ne pouvait plus durer, même une vierge pouvait être frustrée !

“Mais... Tu aurais une idée pour le chauffer ? Les filles et moi on est en feu follet et franchement, y a plus glam on va dire. Je n'ai aucune idée de comment m'habiller.”

Dans un mouvement elle attira son ami vers les boutique pour femme. Devant eux s'étendaient vêtements, artéfactes, bijoux et autres quincailleries brillante.

“Ne t'en fais pas on devrait trouver de quoi trouver son bonheur dans tout ça ! Et puis si tu veux mon avis, elle est déjà tellement sur un petit nuage depuis que tu l'as demandée en mariage que même si tu lui offrait une paire de chaussure en vison rose Barbie elle ne t'en voudrait pas... Quoi que... Le rose Barbie pourrait être facteur de divorce avant l'heure alors on va éviter. Quoi qu'il en soit je suis là ! On y passera la journée s'il le faut, mais on le trouvera le cadeau idéal !”

Elle regarda avec amusement Nika lui demander, la jalousie débordant clairement par tous le pores de sa peau si un autres garçon lui avait offert quoi que ce soit.

“Oh oui ! Tu n'as même pas idée. C'est incroyable le nombre de mecs suffisamment suicidaire pour offrir un cadeau, accompagné d'une lettre imprégnée d'eau de cologne, bien odorante de préférence, décrivant en long et large à quel point il peuvent aimer la blondeur de ses cheveux et le bleu de ses yeux au risque de se faire étriper par un futur mari absooooooolument pas jaloux...”

Sur ce elle explosa de rire face à l'air stupide qu'arborait son vis à vis. Finalement cette journée pourrait, à elle aussi, faire du bien avant de retourner à la dure réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Il y a surprise et surprise :: Nika (mi-septembre, 15h30)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a surprise et surprise :: Nika (mi-septembre, 15h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-