Partagez | 
 

 Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 9 Oct - 5:14

    Tout de suite, dès que Lucy revint vers elle, la blonde se sentit mieux. Ah.. C'était quand même mieux d'avoir quelqu'un avec soit pour se sentir mieux. Ouais, parce que Nanaly avait été voir son Andras d'amour et maintenant il se bécotaient et se roucoulaient mutuellement dans l'oreille. Bon, tant qu'elle n'était pas là pour tenir la chandelle, elle faisait ce qu'elle voulait, la Nana hein.. Tant qu'ils pensaient aux préservatifs, tout allait pour le mieux.

    Une fois son verre sifflé, comme si c'était du jus d'orange - Parce qu'en fait c'était du jus de citrouille, mais Lulu elle est trop nulle en barman quoi, la prochaine fois elle se chargerait de prendre les verres -, Lou posa son regard sur une silhouette masculine qui s'approchait dangereusement de sa Lulu. PAS TOUCHE TOI, ELLE EST PRISE ! Epic fail. C'était Nika. Il était déguisé en.. citrouille, et son maquillage était franchement effrayant. Mais bon, il ne suffisait pas à cacher les valises qu'il se tapait sous les yeux. T'es fatigué mon Nika-chouu ?

    La Gryffondor eut une grimace non dissimulée lorsqu'il commencèrent à se bécotter, mais elle souriait à demi. Ben ouais quoi, ils allaient se marier, alors ils pouvaient s'embrasser devant elle.. Même si bon, elle aussi elle se serait bien pris une petite dose de Covenant. Lorsque enfin il consentit à lâcher sa blonde, il lui adressa un sale sourire. Oh le vilain. La Gryffondor lui tira puérilement la langue, avant de lui plaquer deux bises sur les joues. Ehh non, pas de bisous pour Lou. La pauvre quoi. Elle allait se sentir mal aimée et se mettre à bouder. En même temps, si le pirate l'embrassait, il y avait de grandes, d'énoooooormes chances pour que Lucy se mette à la bouder. Ou a les bouder tout les deux, again. Donc fallait mieux éviter.

    '' Ben dis donc, t'as l'air d'avoir la forme toi ! Je te jure, t'aurai pas mis de maquillage t'aurais quand même fait peur à voir, avec la tronche que tu te tape. M'enfin, j'dis ça j'dis rien.. ''

    Quoi ? Mais oui elle l'aime, son pirate ! Juste qu'il lui manquait, et puis si elle ne lui disait rien il n'y aurait personne pour l'embêter, comme Lucy c'était bisounours-rose-bisous et puis c'est tout. Il allait s'ennuyer, sinon. la blonde eut un sourire.

    « Faudra que j'aille la voir alors, histoire de rajouter ma mise. Et nan, Lou elle meurt jamais, vu la quantité d'alcool qu'elle a ingurgité, elle a même plus de sang dans les veines. »

    Pff. Alors la mais n'im-po-rte-quoi. La lionne leva les yeux au ciel en secouant la tête. Et elle aperçu Aleera. Radar à catin en marche mes amis, deux spécimens spécialement coriaces s'approchent dangereusement. Lou arqua un sourcil en jaugeant la tenue de Lee. On aurait dit un croisement entre une fille qui a a peine de quoi se payer des sous-vêtements et une pute qui faisait le trottoir le soir. Pourtant, les Bielova étaient réputés pour être friqués. Alors elle avait de quoi se payer des vêtements décent, l'autre salope de demi-vélane.

    '' Tiens, Lee ! Mais qu'est-ce que tu viens faire ici ma grande ? C'est pas le trottoir ici, c'est un endroit ou les gens s'habillent avec des vêtements à peu près décents, tu vois le genre ? Et faut aller voir plus loin si tu veux trouver un porc qui te tripotera les nichons et te fera gueuler comme une truie, parce que personne ici n'est près à payer. ''

    Elle sortis sa tirade sur un ton tout à fait léger et sarcastique, dans le genre le petit ton sucré, la voix qui a le don d'agacer tout le monde. La blonde attendit tranquillement que l'autre ait fini de tripoter le pirate, ne prêtant pas vraiment plus d'attention que ça a sa dernière remarque, se contentant de pouffer. La demi-vélane fit demi-tour. Ouais c'est ça, casse toi. Retourne roucouler avec tes amis plus superficiels les uns que les autres en croisant les doigts pour que ta sœur t'offre un Channel.

    Sauf qu'avec ses talons hauts qui lui donnaient l'air d'une girafe, elle ne tenait pas en équilibre, la Lee. Alors elle se vautra lamentablement sur Nicolas, avant de se relever, non sans avoir tripoter le pirate un peu avant.

    '' Évidemment, quand on se trimbale sur des échasses, vaux mieux lire la notice d'utilisation avant. Parce qu'en plus des 10cm de plus, petit supplément, t'a l'air encore plus pitoyable que d'habitude, ma choupette. La prochaine fois, fais toi accompagné d'un petit toutou de plus, histoire qu'on puisse te relever en t'évitant de provoquer un accident, d'accord ? ''

    En parlant de toutou, elle faisait bien évidemment allusion à l'autre vipère qui l'accompagnait. Roxanne, ou j'sais plus quoi. Peut être que Lee et elle fréquentaient la même maison close ? Ultime regard méprisant avant que la demi-vélane ne s'en aille. Bon, on en était ou déjà ? La blonde se retourna vers Nika. Les deux serpentardes avaient fait des allusions et des sous-entendus sur certaines conneries qui lui étaient parfaitement inconnues. Et pour le coup, elle aurait bien aimé savoir. Elle l'observa avec un regard un peu froid, dans le genre quand on gronde un gosse qui à fait une connerie.

    '' Nika ? ''

    T'a pas intérêt à te planter sur ce coup là, mon bonhomme.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 9 Oct - 6:37

Voilà, son monde est parfait. On ne bouge plus, on reste comme ça jusqu'à la fin de l'humanité. Nika qui la prend dans ses bras, le contact de sa peau contre la sienne étant on ne peu plus grissant. Son souffle contre sa peau. Elle resta blotti contre lui, un mince sourire exaspérant pour tout les célibataires - sorry Lou XD - collé aux lèvres. Lou qui comme souvent se fit taquiner gentiment par le matelot. Mais elle lui renvoya l'appareil, tout était dans l'ordre en somme. Sauf que sous sa tonne de maquillage orange à paillette, ça crevait les yeux que Nika n'allait pas bien. Même Lou s'en était rendue compte, c'est pour dire !! Mais il ne lui avoua pas ce qui n'allait pas, bon, c'était pas compliqué de deviner que 2+2=4 et que évidement c'était lié à la mort de Kenzo. Mais c'était pas tout, peut être pas, elle ne savait pas. Et le ton énigmatique n'annonçait rien de bon. Même si la fin de sa tirade lui arracha un sourire. Sourire qui disparut quand deux vipères s'approchèrent. Ca sentait les embrouilles à pleins nez. Lucy n'eut le temps que de protester quand elle se retrouva loin de Nika. WOWO. C'est quoi son problème, elle crus littéralement haluciner quand la vipère gifla Nika. SON NIKA. Elle s'avanca vers la vipère et son fiancé qui a sa grande surprise ne parus pas se débattre plus que ça.

« Hé, mais ça va pas toi, ou ... »... quoi ?

Elle se vide d'un coup, les intestins dans les genoux et les genoux au plancher. Elle va s'évanouir, vite un tueur en série, un cacheton, un rail de cocaïne, quelque chose pour la tirer de là. C'est un cauchemar. Alice au pays des merveilles, elle veux s'réveiller. Pour un coup bas, c'en est un. Elle s'attendait à tout sauf à ça, pourtant elle en a vu des horreurs. Des conflits dans le monde entier, mais des comme celui-là, jamais.
Elle arrête de bouger, une statue en porcelaine qui pourrait s'effondrer au moindre souffle de vent. Imposssible de crier, de pleurer ou de déguerpir. Elle reste là, la gorge nouée en espérant annuler le présent.
C'est pas vrai, hein ? Nika s'il te plaît réagit... L'absence de réaction de Nika face à la Weasley fit fondre comme neige au soleil . Ses bras retombèrent mollement le long de ses cuisses. Elle ne réagit même pas quand Roxane se tourna vers elle. Chacun de ses mots la percutant de plein fouet. Et même le fait qu'Aleera vienne expliquer sa version des faits ne changea rien.
A la morgue ?.. Son cerveau fonctionné au ralenti alors que différentes pièces du puzzle se complétaient. Elle voulait pas finir le puzzle.
Elle leva de grands yeux surpris vers le tatoueur quand il intervint. Elle ne comprit pas ce qu'il dit, ne sachant pas si c'était son cerveau qui s'était déconnecté ou si c'était bel et bien un dialecte incompréhensible. Sentant ses jambes se transformer en coton, Lucy s'appuya contre le mur en faisant des efforts surhumain pour ne pas s'effondrer. Ca ferrait trop plaisir à ces deux salopes. Elle ne répondra pas non plus, pourquoi faire ? S'amuser à blesser les choses en lancant des insultes basses, stupides. Elle espérait que leur cirque était terminé là, Lee qui tourne les tallons après s'être expliquée avec Lou. Mais non.

La vie était une salope. Lucy ne trouvait pas d'autre explication, là, sur le moment. Voir Nika, SON Nika, là sous cette... foutue serpentard, c'était une mauvaise blague. C'était impossible. Trahison. Lucy avait clos les yeux de douleur. Une douleur qui prenait racine dans son cœur, non familière mais qui faisait extrêmement mal. Jalousie. Mordante, violente, incontrôlable. Haine. Pauvre Lucy empatouillé dans ses émotions jusqu'au cou sans espoir d'en sortir. Qui a envie des envies de meurtres face à cette vipère qui crache son venin comme elle respire.

Pourquoi on ne lui fout pas la paix, rien qu'un peu pour voir ce que ça fait. On la laisserait être heureuse rien qu'un tout petit peu sans que l'on vienne souffler sur ça comme s'il s'agissait d'un simple château de sable éphémère. Ce serait bien. Mais non, la vie de certaines personnes devait être si pathétique, si ennuyeuse, si triste qu'ils se sentaient obliger de venir réduir en miette le bonheur des autres, comme des gamins sauteraient sur des chateaux de sable en rigolant. Elle avait l'impression qu'on était entrain de lui broyer la poitrine.
Pourquoi ça fait si mal, d'aimer ?

« Merci Lou, ça va aller. »

Elle tourna simplement les yeux vers son amie en espérant qu'elle comprenne que là elle avait vraiment besoin de se retrouver seule avec Nika. De discuter, même si elle redoutait les réponses qu'il pouvait lui donner. Elle attendit que Lou les ait laissé, n'osant pas regarder Nika. Mais en même temps elle regrettait d'avoir demandé à Lou de partir, elle sentait au fond d'elle que ce qu'elle allait apprendre n'allait pas lui plaire. Du tout même, Lou serait la bienvenue. Après une inspiration, elle se jeta dans le gouffre.

« Qu'est-ce qui c'est passé ? »

Ce goût de cendre dans sa bouche alors qu'elle regarde le pirate sans le voir. Quand est-ce que cela a dérapé à ce point? Au point que la moindre action, un simple regard, un soupir, prend une telle proportion? Il y avait deux versions différentes pour l'instant, Roxane et Aleera, et aucune des deux n'étaient des personnes de confiances. Elle ne voulait croire aucune des deux, qu'on lui dise que tout allait bien. Qu'est-ce qui lui était arrivé, comment elle avait fait pour ne rien remarquer ?.. Si elle le pouvait, probable qu'elle retire tout ce qu'elle venait de dire pour s'enfuir en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 9 Oct - 7:09


La soirée est belle, elle commence à peine, c’est ce que les gens semblent penser, vu que ça fait quand même un moment qu’ils sont là ! Moïra River et Wilhelmina O’Malley complotent dans leur coin à propos de Logan Cooper, le fameux phénix qui a réussi à capter la conversation des mangemorts. Thomas River se braque en entendant sa jumelle parler d’Adam Neil, et cette dernière lui explique à mots couverts que le phénix est présent. Constance River semble fâchée du fait que Tom soit parti aussi vite, pour sa part. Jaemin Park et Mikhaïl Bielova roucoulent dans leur coin, et Nanaly Nightingale a enfin trouvé son prince charmant, Andras Singh, qui est enfin arrivé, en retard. Derek Gray, bien qu’il roucoule avec Meghan Prewett, n’oublie pas son travail et surveille la foule. Harry Potter organise les patrouilles pour pallier au moindre problème, pendant que Grace Waldstein fait la tête, vexée par le fait que Logan ait reculé à ses avances et interprétant mal le trouble de son ami. Reid Turner et Selena de La Vega annoncent enfin leur mariage, provoquant la joie de Mary Leanne, Roxanne Weasley et Aleera Bielova. Les deux filles, d’ailleurs, quittent le groupe d’adultes pour aller coller une grosse baffe à Nicholas Covenant qui a essayé de se suicider milieu Septembre, l’engueulant comme plâtre pour la peur qu’il leur a faite. Lou Zeringer et Lucy Robinson sont sous le choc, la première remontée contre Aleera et la seconde manquant de défaillir à cause de la surprise. Lily Potter et Alexia Waldstein semblent passer une bonne soirée, mais non en fait. Lily est cachée dans les bras de sa camarade, flippée par l’idée qu’il y a des litres d’eau au-dessus de sa tête. Son hydrophobie refait violemment surface, manquant de la submerger …

S’il y a quelqu’un qui est submergé, c’est bien Emmie Leanne ! En effet, la pauvre Serdaigle en prend plein la tronche à cause de sa loyauté hésitante envers les Basilics, de par le renvoi d’Aleera et le peu de motivation qu’elle y met. Elle ne se sent plus à sa place, et en plus de ça, elle vient de croiser le regard méprisant et déçu que sa sœur lui lance. Elle est seule, elle n’a plus d’amis, et elle en a marre. Trois choses qui font qu’elle n’a plus à perdre, mais tout à y gagner …


Le tour trois commence. Pour le moment c’est très calme, même si les élèves semblent se regarder en chien de faïence, surtout l’Armée de Dumbledore qui surveille attentivement les Basilics pour voir si rien ne filtre, sans que les Basilics ne se doutent de quoique ce soit, ce qui ne les empêche pas de se montrer attentifs. L'accrochage entre Aleera, Roxanne, Lucy, Lou et Nicholas attire l'attention, et alourdit l'atmosphère encore plus tendu vu que pas mal de monde pense que Lucy est cocufiée par les deux vipères. Seules les personnes proches d'Emmie entendront ses révélations quand elle les fera, deux personnes donc, qui se reconnaîtront vu qu'elles se connaissent déjà 8D.

Ceux qui ne se sont pas inscrits peuvent toujours le faire ici.


✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Maée & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 9 Oct - 11:26

Alexia, bon dieu mais quelle tache, pourquoi elle l’appelait Darjeeling ? Puis d’abord c’est quoi cette bête-là ? Tout sang-mêlé qu’elle soit, Lily avait grandi dans un monde de magie, ne récupérant des moldus que ce que leur père jugeait bon. La musique, l’électricité, la voiture, le tramway, le bus, enfin bref tous ces machins. Pour le reste, niveau fringues et maquillages, Lily se débrouillait, et pour les parfums, elle préférait rester du côté sorcier. Alors Darjeeling … Bref. De la lingerie fine, elle sait, mais elle n’allait pas chercher à creuser pour savoir le pourquoi du comment de ce surnom on ne peut plus coquin. Lily se pointa rapidement dans le hall, et en attendant son amie, elle ouvrit le chicaneur et commença à le lire, se fichant complètement des regards réprobateurs qu’on lui lançait. Qui oserait venir dire à Lily Potter sapée en loup-garou de fermer son bouquin ? Personne, ou faut être taré. Alexia arriva rapidement, la traitant de Darjeeling, objet de notre introduction, et Lily leva un sourcil interrogateur en casant une mèche derrière son oreille. Elle attrapa la main d’Alexia, inconsciente du trouble de son ami qui se demandait si elle cesserait un jour d’être froide comme ça, et se dirigea vers le portoloin. Et pouf, direction Londres. La rouquine franchit rapidement le barrage, et constatant que la lionne ne la suivait pas, elle se tourna pour l’attendre. Alexia, tu fous quoi ? Ah, elle faisait tourner l’Auror en bourrique. Pauvre type. Lily esquissa une moue amusée, et attendit sans bouger que la Gryffondor cesse son manège et la rejoigne le plus naturellement du monde. Lâchant Alexia, Lily fit sa tournée des câlins. Un pour papa, un pour maman, un pour James, un pour Albus, un câlin à Derek et un racontage de malheurs, un passage vers Grace pour lui souhaiter un joyeux anniversaire et saluer Logan du bout des doigts, et fuite de Lily vers le buffet. Du sucre ! A boire ! Non sérieux, il n’y a rien d’autre que du champagne ? Le champagne c’est pour les pétasses qui veulent jouer leurs importantes en le buvant le petit doigt levé … Lâchant un grognement de dépit, Lily parcourut le buffet du regard et se rabattit en désespoir de cause sur le Fanta Orange. Ca ne vaudrait jamais de l’alcool, mais quand il n’y a que du champagne à boire … En plus Lily elle n’aime pas le champagne. L’alcool des mauviettes, et avec des bulles dedans, enfin bref ! Elle fit un cul sec de son Fanta Orange et le jeta dans une poubelle stylisée en forme de citrouille – original pour Halloween ! – avant de faire demi-tour pour chercher Alexia. Sa Alexia à elle. Le premier qui la drague elle le poutre. Elle retrouva rapidement son amie, qui abandonna sa discussion avec Emmie pour se diriger vers elle et la réceptionner, vu que la vipère venait de tomber dans ses bras en mode « j’ai un gros problème ». Alors qu’elle lui confiait sa peur panique de l’eau, Alexia joua la romantique, et Lily leva les yeux vers elle, un sourcil levé.

« … Un Yop Fraise ? Tu bois du Yop Fraise ? »

Super constructif, merci miss Potter. Elle cligna des yeux, complètement perdue. Oui, Alexia venait de lui faire une magnifique déclaration de la mort qui tue, et Lily fermait les vannes. Alexia, c’est son ex copine, puis entendre parler d’amour deux mois après sa rupture ne la branchait pas des masses. Alors, ma vieille, on va faire comme si on n’avait rien entendu ! Ecoute les petits oiseaux, dans les catacombes, alors qu’au-dessus de toi stagnent les eaux putrides des égouts de Londres qui … Qui … Attention, Lily va faire un malaise. Elle fut sauvée du malaise par l’arrivée d’Aleera, qui commença par jeter un regard méprisant à Alexia, faisant plisser les yeux de Lily. Aleera la complimenta sur son déguisement, avant de couler un nouveau regard vers Alexia. Méprisant, froid, hautain. Et brusquement, entre sa meilleure amie actuelle et son ex meilleure amie, Lily choisit son camp. Vertement.

« Privet, Aleera, pas mal ton déguisement à toi aussi. C’est quoi, une route de grande ville de Bangkok, les trucs avec six voies dans un sens et six voies dans l’autre ? J’te conseille quand même les capotes, histoire de ne pas être foutue en cloque par le premier routier venu. »

Aleera était son ancienne meilleure amie. Avant, les deux filles partageaient tout, Lily allait souvent en vacances chez sa camarade russe, mais maintenant c’est fini. Aleera avait coupé les ponts et Lily avait mis de la distance après cet acte qu’elle qualifiait d’odieux, et le fait que ce soit elle qui l’ait réconfortée juste après sa rupture n’y changeait rien. Lily ne voulait pas redevenir l’amie d’Aleera et préférait largement le groupe qu’elle s’était fait après ça, ses petits maraudeurs adorés. Hugo, Fred, Lucy, Alexia et Meghan. L’attitude d’Aleera la dégoûtait, et en fait, tout en Aleera la dégoûtait. Ses manières, le fait qu’elle se pavane comme une pétasse sous prétexte qu’elle a son cul en première page de Sorcière-Hebdo, son dégoût des nés-moldus ou des gens différents, son mépris, sa froideur. Sa peur se l’eau se cristallisa sur Aleera, et sans lâcher la main d’Alexia, Lily lui balança ses quatre vérités.

« Tu es venue ici voir les gens crever ? Tu t’es dit que tiens, vu que les fachos comme ma sœur vont faire crever tous les phénix ce soir, pourquoi ne pas dire un dernier bonjour à Lily et Meghan ? Tu veux quoi, notre pardon, avoir la conscience tranquille ? Tu m’fais gerber, Aleera. Sérieux. »

Après un regard noir et hostile, Lily attrapa la main d’Alexia, et sans lui demander son avis, elle l’emmena loin de la blonde russe, plus vers le secteur où était son père. Ledit père regarda sa fille arriver dans son champ de vision sans faire de commentaires, et Lily lui en fut reconnaissant. Alexia la reprit dans ses bras sans que Lily ne bronche. En effet, la rouquine était occupée à regarder le toit et les différentes portes, en se demandant d’où viendrait le danger ou si elle risquait de se prendre une goutte sur le coin du museau. Une goutte d’eau, d’eau des égouts, égouts au-dessus de sa tête, eau qui suintait depuis de nombreuses années et qui … Lily eut un frisson et elle ferma les yeux. Pense à autre chose. Pense à … Un adolescent boutonneux qui te mate. Hm ? Lily ouvrit les yeux, regarda Alexia qui avait l’air remontée, et tourna la tête pour suivre son regard. Oh. Ok. En effet, c’est en voyant ce genre de choses qu’on devient lesbienne. Eh, en voilà une bonne idée ! Avant que monsieur mocheté se mette en marche pour venir lui parler, elle se tourna pour s’avancer vers Alexia et l’embrasser. Pas un bisou de rien du tout, hein, un vrai roulage de pelles bien de chez nous 8D. Roh et en plus c’est que ça fait beaucoup de bien XD. Lily comptait faire ça juste pour calmer le mec, et en fait ça lui plaisait beaucoup. Non pas qu’elle n’ait jamais expérimenté, Alexia est son ex, mais c’est juste magique comme ça fait du bien. Raison pour laquelle elle ferma les yeux et ne vit pas son père qui s’étouffait dans sa flûte à champagne, et qu’elle ne vit pas une goutte d’eau s’écraser non loin d’elle. Elle aurait pu l’entendre, mais elle était un peu occupée, vous voyez. Elle mit fin au bisou baiser roulage de pelles en règle, et regarda Alexia, d’abord très sérieuse, et ensuite avec un sourire mutin.

« Un boutonneux qui me mate ? N’exagérons rien Alexia, tu n’es pas boutonneuse. T’as une peau de satin, et t’as des cheveux super. Perverse, j’en ai jamais douté, surtout venant de toi, m’enfin je suis mal placée pour faire des réflexions, c’est vrai. »

Comme elle est mignonne cette Lily. Alors qu’elle allait recommencer à allumer son amie, ignorant que son père venait de gagner son pari mais comptant bien interroger sa famille pour gagner un peu de thunes sur les paris qu’on fait sur elle, un gros bruit à l’autre bout de la salle attira son attention. Roxanne venait de gifler un type et l’engueulait vertement, sous le regard médusé de Lou et Lucy qui pâlissaient à vue d’œil, surtout Lucy. Et Aleera s’en mêla, faisant on ne sait trop quoi, avant de se tourner pour se vautrer sur le mec qui avait pris deux baffes. Lily lâcha un ricanement perfide, ses crocs pointus ajoutant à la dangerosité de son ricanement.

« Regarde, Aleera ouvre tellement les jambes qu’elle n’arrive plus à marcher droit … Entre l’autoroute hyper fréquentée qu’elle a entre les jambes et ses talons à la Clara Morgan, tu m’étonnes qu’elle ne tienne pas debout, arrivé un moment il faut garder les pieds sur terre, c’pas en se prenant pour une star sous prétexte que ses nibards font la première page d’un magazine de pré-pubères qui va l’aider tiens. »

Mais c’est qu’elle est méchante quand elle est déçue en amitié, la Lily.

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Lun 10 Oct - 9:44

Un léger sifflement dans les oreilles, le regard un peu vitreux, le coréen reprenait lentement ses esprits. Trop de bruits bien trop. C’était pas une situation plaisante pour lui, mais il devait faire un effort pour rester avec Mikhaïl. C’était leur première soirée organisée qu’ils pouvaient passer ensemble. Pourtant, le goût de l’angoisse remontait dans sa gorge. Le fait de l’avoir laissé loin de lui, le terrorisé. Et si jamais quelqu’un s’en prenait à lui ? Oh, bien sûr il faudrait être fou de s’en prendre à un Bielova, mais la révolte n ‘était pas impossible. Les jambes tremblantes, les battements de son cœur qui s’accéléraient, le regard perdu dans la foule. Le blond était paniqué, déboussolé. Les lieux n’étaient pas si grand que cela. Toutefois, il avait l’impression de ne rien voir. Cela était idiot d’angoisser de cette façon, il se doutait qu’il allait le retrouver, il était forcément pas loin. Vu le lieu étroit. Et pourtant, son cœur ne semblait pas vouloir se calmer à l’idée qu’il puisse être plus longtemps loin de lui. Il avait besoin de sa drogue, de sa raison de sourire et se lever tous les matins. Il avait besoin de sentir son odeur. Odeur qui arrivait bien rapidement aux narines du coréen pour sa plus grande satisfaction. Souriant en sentant les bras de Mikhaïl l’enlacer, le blond en fit de même serrant sa moitié contre lui. Faire des crises d’angoisses de ce genre était réellement puériles, mais qui a dit que l’amour nous faisait grandir en maturité ? Cela nous ramenez surement à un état similaire à celui d’une citrouille. Répondant avec plaisir au baiser, il ne prêtait plus vraiment attention à comment pouvait réagir les gens autour de lui. Certes, il avait encore du mal avec le fait qu’on puisse le fixer avec insistance, mais il arrivait peu à peu à obstruer cette peur.

Le bonheur, ah … Vraiment un sentiment qui semblait si facile à atteindre lorsqu’on a trouvé un élément déclencheur. Mikhaïl en l’occurrence était celui de Jae Min. Rien que le sentir se coller de la sorte contre lui, le rendait heureux et pas seulement que heureux… Souriant doucement tout en venant déposer ses lèvres sur les cheveux de son petit ami, le coréen s’en voulait un peu de lui faire du tords. L’inquiéter n’était pas son but. Il avait juste eu besoin de s’aérer l’esprit, bien que pour y arriver ici … Il fallait être fort.

    « Je vais bien, ne tant fais pas … C’est juste que j’entends tout le monde parler autour de moi et j’ai l’impression de plus réussir à tout comprendre. Comme ci mon cerveau arrivait plus vraiment à traduire. On est vraiment à l’étroit ici… Et ne t’excuse pas pour ta sœur. Elle finira peut-être par s’en rendre compte par elle-même. »


Gardant son russe contre lui, le jeune homme avait du mal à savoir quoi faire. Voir Nicholas lui ferrait plaisir, bien qu’une fois devant lui, il ne saurait plus vraiment comment agir, ni quoi lui dire. Il aurait bien été lui dire qu’il lui manquait, que plus personne était là pour l’empêcher de penser qu’à ses cheveux… Pourtant en face de lui, sa fierté masculine, aurait reprit ses droits empêchant le coréen de lâcher un seul petit mot. Alors allez voir Nicholas ? Oui cela était une bonne idée, mais pour le moment, il avait envie de reposer un peu son esprit en étant un peu plus au calme avec son Mikhaïl. Laissant doucement sa main glisser sur le côté du russe, rapidement au niveau de sa poche de pantalon, le blond sentit quelque chose d’intéressant. Souriant légèrement avant de venir mordiller le cou de sa ‘victime’. Le coréen cherchait à capter son regard.

    « C’est vraiment gentil à elle de penser ainsi à nous… Il parait que si on utilise pas les cadeaux que nous font les gens ca porte malheur ! »


Allusion perverse ? Oh non voyons ! Il n’oserait pas en vrai autant. En tout cas, c’était bien d’inventer comme ca, des soi-disant portes malheurs. On sait jamais si le brun vient à le croire, cela peut vite devenir très intéressant non ? Et à présent que Jae Min à le savoir intégral ! On devrait pas se priver, c’est mauvais pour la santé. Le temps manquait cependant au coréen pour donner plus d’arguments en sa faveur. Son regard avait vite capté le remue ménage, plus loin. Fronçant les sourcils, le blond serrait un peu plus Mikhaïl contre lui. Il voulait pas l’empêcher de voir ce qu’il pouvait bien se passer, mais en réalité il avait simplement peur que tout dérape. Cependant l’étreinte de l’asiatique se fit rapidement moins importante jusqu’à lâcher totalement Mikhaïl, en réalité cette sensation qu’il avait eu lors de la soirée de fin d’année dernière, lui avait été bien trop horrible lorsqu’il c’était échappé de ses bras. Voulant fuir à nouveau cette douloureuse sensation, le coréen préférait se priver de ne pas le tenir contre lui. Y aller ? Très peu pour lui. Il fallait se mêler de ses affaires et bien que Lucy soit sa nounours attitré, il n’était pas vraiment sûr d’avoir des éléments valides sachant que Aleera était la sœur de Mikhaïl. Raahh ! Et faire comme ci il n’avait rien vu ? Cela ne se pourrait pas… Après tout. Pas mal de monde semblait les observer. Il fallait bien pourtant faire quelque chose. Il fallait toujours que quelque chose vient s’interposer entre leur petit moment privé ? Ah ! A croire qu’il y a qu’en Corée du Sud qu’on peut être tranquille, sans avoir une bagarre à chaque moment. Entre les canards et les histoires de coucheries en passant par les insupportables gamins anglais malpolis ! Bon sang que ce pays est trop terroriste pour Jae Min.

    « Tu veux surement aller voir non ? »


Non pas qu’il suspecter son petit ami de jouer les commères du village, bien qu’imaginer Mikhaïl derrière sa fenêtre à espionner les gens était adorable. Il devait se rendre à l’évidence qui avait sa famille de mêlé à tout cela. Finalement être fils unique avait des avantages ; bien que stressant, surtout lorsque votre grand-mère ignorante que vous sortez avec un autre homme vous menace avec une petite cuillère de vous arracher les yeux, si vous ne lui faites pas un petit fils ou une petite fille dès plus adorable. Mika chéri tu veux pas tomber enceinte un jour ? Certes un peu difficile à faire, mais avec les progrès de la science on ne sait jamais.
Attrapant sa main le coréen lui adressait un léger sourire alors qu’il se mettait à avancer vers le couple sous les projecteurs en ce moment même. Des fois, y’a des avantages à ne plus avoir les jeunes filles sur son dos. Ah ! Joie et bonheur de passer pour un homosexuel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 11 Oct - 3:51

Fêter les morts, c'était bien païen, comme idée. Très Europe de l'Est, aussi. C'était bien les celtes et divers autres va-nu-pieds qui avaient apporté cette magnifique superstition qui consistait à creuser un légume pour y mettre le feu à l'intérieur. Et dès qu'on trouvait une variété plus grosse, on prenait. Bref, Halloween. Bon, depuis, ça avait pas mal évolué, forcément. On était passé de la fête avant le jour du nettoyage des tombes à un jour de fête ressemblant à un carnaval automnal. C'était commercial, une occasion pour tous de trouer une pauvre cucurbitacée sans défense et d'aller mettre de la confiture sur la pelouse des voisins. Dans le même genre, c'était aussi la dernière grande fête intéressante avant la fin de l'année et son marathon de beuveries. Baaaah oui, vous pensez que Halloween, c'est juste aller quémander des bonbons ? Baaaah vous n'avez pas fait la fête dans les Balkans, alors. Là où le jus de citrouille se coupe à la rakia et où les moldus oublient trois quatre fois dans la soirée un événement troublant. Ouais, les Balkans à la période de Halloween.

Et bah Félix n'y était pas. Pas de pot, mais finalement le dernier portoloin avait été annulé à cause d'une des nombreuses grèves du service de transport qu'il utilisait. Merveilleux. Bon, aussi à cause du renversement du gouvernement Russe. Alors le jeune homme s'était résigné à encore une fois passer Halloween dans ce pays où il pleut tous les jours ou presque. Et où on ne coupait pas le jus de citrouille avec de l'alcool, ne fut-ce du Whisky Pur-Feu. L'arnaque du siècle. Enfin peut-être qu'une grande fête organisée par un organi... Quoi comment ça que c'est du copié-collé ?! C'est une grande fête indé (paraît) dans les catacombes de Londres. Ça aurait été plus fun à Paris -et probablement plus lugubre, avec tout ce monde qui a le regard vide- mais on était Britannique ou on ne l'était pas.
Donc le jeune homme s'était déguisé avec ce qu'il avait pu dénicher dans une boutique du Londres moldu. Classiquement, vampire. C'était un peu la seule chose que le jeune bulgare osait s'imaginer porter, pour cette fête. En Bulgarie, il n'aurait rien porté, aurait fait le tour du quartier sur un balais -ça fait mal- et aurait bouté le feu à divers arbres. Et éventuellement un vol groupé dans une réserve magique pour aller titiller un dragon. Très éventuellement, un poil risqué, mais après, la gnôle était méritée. Et p'tit spoil, mais finalement il aurait mieux valu pour certains aller embêter un dragon en pleine force de l'âge que d'être allé à cette soirée. Mais passons.

Félix se pointa forcément et encore une fois à la bourre. Les festivités avaient commencées depuis un moment mais le jeune homme arriva juste à temps pour voir une de ses "Némésis" se faire mettre sur la gueule. Donc pas en retard, quoi, hein ? Et pis vas-y que Félix se dirige vers le buffet, dis bonjour d'un signe de tête à divers personnes, entraperçoive la Ministre de la Magie & Harry Potter... Classique soirée, non ? Un peu de tension, tout au plus. Bon, y a ni Albus Potter ni sa rousse préférée. Alors le plaisir redescend un peu. Mais il tardera pas à remonter après que le jeune homme ait dilué la bouteille de vodka dans ce qui ressemblait globalement à du jus d'airelles. Ça fait comme s'il buvait du sang. Et pis ça va le bourrer, aussi.
Bref, la soirée commençait bien, c'était déjà ça. Le jeune homme s'adossa donc tranquillement contre un mur, avalant verre sur verre tout en scrutant sans trop voir la masse de gens qui interagissait. Mais ce soir, il était seul. Tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 11 Oct - 9:35

« Next motherfucker gonna get my metal. »


Je rampe au fond de mon trou, semblable à un insecte de basse extraction. Inutile, bien vite oubliée. Pourquoi suis-je ici ? Je ne sais pas. Je ne l’ai jamais su. Et personne n’a jamais voulu me le dire. Alors, seule et ignorante, je ne marche pas. Je rampe. Je me traîne, faiblement, pitoyablement, douloureusement. Vers quoi ? Je ne sais pas. Et personne n’a jamais voulu me le dire. Mon cœur est noir. Je ne peux plus placer de mots sur cette noirceur, cette sombre noirceur. Pareille à un monstre qui me dévorerait à petit feu. Pareille à une horrible masse noire, pleine de grumeaux, pâteuse, qui m’enlaidirait. Ici, dans ce monde matérialiste, où seuls les « hauts » faits comptent et sont sensés montrer qui vous êtes, une personne telle que moi ne pouvait que se faire mépriser. Mais cela, je l’ai appris à mes dépends. A trop jouer avec le feu, j’ai finit par me jeter dedans. J’ai réussi à en sortir à peu près vivante : mais maintenant, il me semble que je n’aurai pas dû. Que peut-être, non, sûrement, j’aurais dû y rester. Et y crever. Pour avoir mon âme en paix, pour pouvoir mourir de la main des autres que par la mienne. Ou quelque chose comme ça. Je ne sais pas, à vrai dire. Je ne sais plus. Et à chaque fois qu’il me semble trouver un repère, un garde-fou, ce dernier part, disparaît, s’éteint ; et, à nouveau, je me retrouve seule dans le noir. Sans lumière au bout du couloir. Sans lumière, sans espoir, sans rien.

Emmie regardait fixement devant elle. La voix d’Alexia à ses côtés était perdue dans le bruit de fond : Emmie ne l’entendait pas, et ne l’écoutait pas. En cet instant, elle ne sentait que les battements erratiques de son cœur, qui lui semblaient, à chaque seconde passant, s’approfondir, devenir douloureux. Lents, profonds, lancinants. Et, par-dessus tout, douloureux. Affreusement douloureux. Elle n’était qu’une pauvre loque, après tout. Une pauvre chose inutile, un boulet. Mary avait raison, après tout. Absolument raison. Emmie regarda autour d’elle. Alexia était déjà partie rejoindre Lily. Elle l’avait déjà oubliée. Le cœur de l’aiglonne s’alourdit. Ainsi donc, elle était quantité négligeable. Quelqu’un, non, quelque chose d’inutile, une pauvre merde avec laquelle on pouvait se torcher à volonté. Ainsi donc, ils avaient eu raison de l’ignorer, et de la traiter ainsi. Totalement raison … Oui. La jeune fille resta dans son coin, essayant de se faire remarquer le moins possible. Avec horreur, affliction, elle sentit les larmes lui monter aux yeux, une boule se former dans sa gorge ; elle allait pleurer, ici, devant tout ce monde. Comme pour confirmer ce qu’ils disaient qu’elle était : une fille inutile, un pauvre déchet de l’humanité, une larve, une erreur de la nature. Aleera avait raison, finalement. Entièrement, absolument raison. Emmie n’était rien. Emmie ne méritait pas la vie. Emmie ne méritait rien. Absolument rien, et de la part de personne.

Emmie passa une main frêle sur son visage, tout en essayant de calmer sa respiration, de stopper ses tremblements et de se reprendre. D’enfouir toute cette souffrance au fond d’elle-même, de marcher dessus, et de pleurer ce soir, dans son lit, lorsqu’elle serait seule et loin des regards critiques de ceux qui avaient de l’ambition, et qui étaient au-dessus d’elle. Qui lui étaient supérieurs.

« Semblable à un barrage infranchissable qui aurait cédé. Pareil à un ouragan qui aurait tout dévasté. Emmie était libre. Les barreaux dorés qui l’entravaient avaient comme disparu, l’espace d’un instant. Aleera ne l’aimait pas parce qu’elle ne s’affirmait pas. Avant la soirée clandestine, la blonde ne l’avait jamais remarquée, et ne lui avait jamais fait de mal ; en vérité, la Serpentard lui menait la vie dure juste … Pour quoi ? La Serdaigle fut surprise. Parce qu’en vérité, elle n’en savait rien. Parce qu’en vérité, Aleera n’avait pas de véritable raison de la mépriser. Hormis la satisfaction de dispenser son venin. »
En quoi ces gens lui étaient-ils supérieurs, en fin de compte ? En nombre, certainement. Mais en rien d’autre. Ils étaient tous sur le même plan : Emmie n’avait qu’à faire un pas, n’avait qu’à se laisser aller et tout irait comme elle le voudra. Comme elle l’aura décidé. Un petit pas et tout pourrait changer. Un petit pas et elle se tirerait d’affaire. Un petit pas, et Mary ne pourrait plus jamais la traiter de faible. Ne pourrait jamais plus être totalement indifférente à son égard.

Un petit pas, et je me libère.

Doucement, l’aiglonne se leva. Sans vraiment se rendre compte du monde autour d’elle, presque en transe, totalement perdue dans ses pensées, Emmie avança dans la foule. En prenant son temps, en jouant des épaules pour se frayer un chemin à travers les robes de satin, les loups-garous, les feu-follets et toutes ces créatures sorties de la nuit. La jeune fille reprit violemment conscience de ce qu’elle était sur le point de faire, et le brouhaha incessant tout autour d’elle la submergea comme une vague. Pour quelques instants encore, elle pouvait réussir à maintenir sa couardise, son découragement total et son fatalisme naturel loin d’elle, et faire enfin quelque chose de bien. De grand. Qui, en bien ou en mal, en péjoratif ou non, la ferait changer de statut. De la chose faible et inutile, elle passerait à la fille la plus détestée de tout Poudlard. Un fin sourire se dessina sur son visage. Enfin un statut. Un statut qui ne laisserait personne indifférent. Elle avait toutes les cartes en main, et ce depuis le début. Il lui suffisait juste de bien les utiliser.
Emmie s’approcha lentement, sûrement, de sa professeur, Grace Waldstein. Elle se planta devant elle et la regarda droit dans les yeux. Ne pouvant détailler clairement ce qui allait se produire, l’aiglonne lui livra en quelques mots sa pensée.

« Il va se passer quelque chose. Ce soir. Y’aura des gens mouillés. Beaucoup, beaucoup de gens mouillés. Ou plus encore. »


En clignant tranquillement des paupières, l’aiglonne darda son regard bleu pâle dans ceux, si semblables aux siens, de sa professeur. Les dés sont jetés. Reste plus à ce qu’ils fassent la bonne combinaison. Et si ce n’était pas le cas, de tricher et de faire la bonne combinaison.

« Les choses les plus graves proviennent souvent de dehors, vous savez. »

En bref, de réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 12 Oct - 10:38

Cela faisait du bien de pouvoir la serrer dans ses bras, enfin. Même s'ils se voyaient souvent, même s'il se confiait à elle plus qu'à quiconque et que personne ne pouvait se vanter de l'avoir plus touché qu'elle, il avait toujours cette impression de manquer de quelque chose lorsqu'elle n'était pas contre lui. C'était sa place, en quelque sorte, comme s'il ne fonctionnait que par automatisme dés qu'elle n'était plus là pour réveiller sa part d'humanité. Il était le robot dont l'électricité se baladait sous son nez en petit short.
La passion, il ne connaissait pas. Ou si, justement, il connaissait trop bien en fait ; c'était cette violence des sentiments qui l'avait toujours fait rester dans son coin de peur de faire mal et peur, ce déchainement d'amour qui en avait fait un associal qui préférait retenir ses cris plutôt que de submerger les autres. On avait pas non plus seize ans sans être douloureusement au courant des affres de la passion, mais il aimait à penser qu'il n'était pas comme tous ses hommes qui envoient balader leur virginité comme si c'était la chose la moins précieuse de leur vie et qu'il fallait à tout prix s'en débarrasser, telle une course qu'il fallait gagner, il espérait que sa volonté de trouver le moment idéal, parfait, pour qu'ils ne soient pas juste un à donner ou à offrir mais qu'ils soient ensemble dans le plaisir, ne faisait pas trop vieux.
Disait le vampire en flanelle...

Il ne voyait plus qu'elle depuis le moment où il était entré, mais le fait de la tenir si près de lui lui donnait de nouvelles bouffées de chaleur qui parvenaient cependant avec difficulté à percer le masque qu'il s'était donné pour la soirée, et son visage restait blanc et presque impassible. Toutefois, il aurait fallu pour cela que ses yeux n'expriment plus rien, ce qui n'était pas le cas, et son regard empli de révérence envers elle prouvait l'étendue de son plaisir à la voir. Il avait osé l'enlacer, la tenir par les hanches, la regarder sans flancher, et si le costume l'aidait à se mettre dans la peau d'un autre Andras plus sur de lui, il n'en restait pas moins qu'il savourait cette petite liberté qu'il s'accordait de plus en plus avec elle.
Le mouvement de recul qu'elle avait eu pendant une demi seconde en le voyant arriver en souriant et ses paroles rapides à Mikhaïl avant de le rejoindre lui avait fait croire durant quelques battements de cœur douloureux qu'elle avait peur, mais sa façon de lui caresser le torse montrait ce qu'elle pensait au final de son déguisement, et s'il aurait pu donner une cadence à son cœur pour qu'il lui parle à sa façon, au chaud sous ses doigts, il l'aurait fait. Mais il fallait se contenter de paroles, et d'une envie décuplée de pouvoir l'embrasser sur les bras, les mains, dans le cou, de tracer de ses lèvres le tour de son visage, de gouter à ses lobes d'oreille si appétissants, d'inspirer à plein poumons son parfum, le nez dans ses cheveux, de méler sa respiration à la sienne... C'était la passion, elle était comme dans ce livre de vampire qu'il avait lu par une soirée d'ennui ; sa cantatrice, sa drogue. La femme qu'il aimait.
Et dans l'amour, il y a l'envie, dans l'amour il y a le désir, et ces trois sentiments qu'il arrivait d'habitude à différencier se fondaient ensemble pour le laisser pantelant auprès d'elle, à bredouiller des phrases sans vraiment de sens pour essayer de lui faire comprendre à quel point il voulait l'avoir. La posséder, le protéger, l'aimer jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus, l'aimer pour effacer d'elle toutes les marques de souffrance qui restaient attachées à son âme, la faire rire et sourire, voir ses joues devenir plus rouges et ses lèvres trembler...

Mais il ne pensait pas s'attirer une telle réaction par une simple proposition timide lancée pour tater le terrain, non, au contraire. Il aurait cru qu'elle aurait dit qu'il fallait profiter de la soirée, qu'ils en profiteraient plus tard... et il se demandait depuis combien de temps Nanaly voulait-elle qu'il franchisse le pas. Le grec lui était reconnaissant de l'avoir laissé s'en rendre compte par lui même, d'avoir attendu patiemment qu'il se dépatouille dans ses sentiments, mais maintenant qu'elle lui affirmait ouvertement être tout à fait d'accord, il ne savait pas comment il allait faire pour rester calme le restant de la soirée. Du calme. Son cœur sous ses doigts vibrait avec force, les yeux dans les yeux sans pouvoir s'en détacher, en distinguant chaque nuance, chaque paillette, et la force du feu qu'il y avait allumé.
Elle avait ce regard qui le mettait à nu, qui lui donnait plus de force que tout sortilège, enivrant comme une danse de magie pure, tellement, tellement puissant qu'il en restait immobile, alors qu'elle se mettait à respirer plus profondément, provoquant un effet sur la façon dont se soulevait son petit soutien gorge des plus intéressants mais aussi des plus déstabilisants pour Andras qui ne savait plus ce qu'il devait regarder en premier. Elle était parfaite de partout, et tout son corps lui lançait des appels subliminaux auquel il devenait très ardu de résister. Ses bras frolant son cou, l'enserrant entre ses serres dans une cage dorée qui pourraient être sa prison pour l'éternité sans qu'il s'en lasse, l'étrange brume opaque qui semblait envahir ses yeux et leur donner une teinte nouvelle, alors qu'elle....

Le simple fait de lire sur ses lèvres les mots auxquels il avait cessé de réver dés sa plus jeune enfance fit exploser quelque chose au plus profond de lui. Une barrière, une peur, un besoin, et le son de l'acier qui se brise et de la bête qui sort de ses entrailles en souplesse, comme si l'enfermement ne l'avait en rien affaiblie, humant l'air avec puissance en se délectant de ce qu'elle y sentait, plantant ses griffes dans ses entrailles en lui envoyant des échardes de plaisir mélés d'une douleur presque appréciable, voilà ce qu'elle venait de réveiller en lui, et il ne savait pas s'il pourrait jamais retourner à moins que cette sensation de vie et de désir continuel se déversant par flots sur lui.
Elle était là, à quelques milimètres, attendant encore qu'il avance, lui laissant le choix, mais cela faisait longtemps qu'il ne l'avait plus et qu'il ne s'en plaignait pas ; elle l'avait privé de sa raison et remplacé par un sentiment bien plus fort et plus dangereux, l'amour, et si la rouquine et ses blessures béantes au cœur était capable de le lui avouer, alors il le pouvait. Aussi, comblant lentement l'espace qui les séparait, il souffla contre ses lèvres en s'émerveillant de pouvoir presque gouter leur relief ainsi, avant de s'emparer de sa prise avec délicatesse, un « Je t'aime. Je t'adore. Je te révère. Je suis à toi. » Chaque phrase était ponctuée d'une pression douce contre son corps, que ce soit une main dans son dos, dans ses cheveux, l'audace qu'il mettait à la surplomber pour pouvoir la regarder en entier, et finalement, contre ses lèvres qu'il caressait encore et encore des siennes sans oser aller plus loin, déjà le plus heureux des grecs.

L'agitation autour de lui devenait une sorte de brouillard où les visages se confondaient et les sons s'assourdissaient, ne laissant qu'un vide univers dans lequel chaque étincelle provenait de lui et d'elle. D'eux, réunis.
Qu'avait-il à faire des autres quand sa moitié était à sa place et le faisait aimer la vie ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Love ya for ever, Max ♥

Messages : 104

Points : 0
Avatar : Anna Bella Thorne
Crédits : Highs, Deviant Art & Tinker Bell

Age RPG : 15 ans
Sang : Mêlé (Sorcier/Vélane)
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Ca te regarde, pauv' nouille ?

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Thomas River & Hugo H. Weasley



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 13 Oct - 3:43

Domi ne savait pas comment réagir devant ce sombre décor. Peur claustrophobe ou amusement morbide. Les flammes de son costume rayonnaient autour d’elle, donnant aux alentours une étrange chaleur. Malgré ces flammes qui l’entouraient, la jeune Serpentard avait l’impression d’être gelée. Aussi, lorsqu’elle aperçut Maxime, elle du se retenir avec force pour ne pas se blottir dans ses bras. M’enfin, elle accourut quand même jusqu’à lui, les yeux pétillants de joie. Les sentiments qu’elle ressentait pour lui étaient bien trop impressionnants pour qu’elle veuille les analyser. L’amour, ça ne lui disait rien qui vaille. Il suffit de regarder l’état dans lequel se trouvait Lily, à l’heure actuelle, pour lui ôter toute envie de tomber amoureuse. Elle n’avait jamais eu de vrai petit copain, juste des conquêtes passagères. Pourquoi cette peur de l’amour ? Aucune idée. C’était comme ça depuis toujours, peur de s’attacher aux autres par peur de les perdre par la suite.
Mais pour l’instant, elle ne voulait pas y penser. Dominique voulait se laisser un peu aller, voir ce qui arriverait. Elle voulait juste profiter de la présence de Max autant qu’elle pouvait.

Après avoir bafouillé quelques paroles inutiles à Maxichou, Domi lança un regard autour d’elle histoire d’éviter le magnifique regard de son ami. Elle avait bien trop peur de le voir la regarder bizarrement. Alors qu’elle parcourait la salle des yeux, Domi laissa son regard tomber sur les autres personnes présentes. Elle ne réussit pas à trouver Mel ce qui ne la surpris pas plus que ça mais une sorte d’angoisse la prit au ventre. Sa meilleure amie était de plus en plus absente, de plus en plus souvent avec Malcolm et moins avec elle. Tant pis, Domi avait Max de toute façon ♥ Dans les catacombes, il y avait aussi Lucy, Lily et …tous ses cousins en fait. Même tonton Harry. Et Roxanne. Elle parlait avec toute une série de personnes à l’air particulièrement sombre que Dominique ne reconnaissait pas, à part la ministre. Des mangemorts ou pro-mangemorts, c’était certain. Là bas, Alexia parlait avec Emmie. En fait, il y avait pratiquement tout le monde… C’était plutôt une mauvaise nouvelle, ça ferait encore plus de blessés.
Heureusement, Dominique avait Maxime à ses côtés. Avec ça, il ne lui arriverait rien. Enfin, fallait espérer qu’Emmie ne vienne pas l’embêter, sinon la vipère se jurait d’aller pendre l’aiglonne avec ses propre-tripes. Bah ouais, ce n’est pas parce que Xia te porte de l’attention que tu peux seulement penser à me chiper mon Max. Hein, quoi c’est moi qui le chipe ? Grrrr. De toute façon, Emmie ne semblait pas du tout intéressée, elle avait les yeux dans le vague et se dirigeait vers Waldstein. Parfait.
Donc, il disait quoi mister Maxouchou ? Ah, oui, ses cheveux.

    « T’es pas convaincu par tes cheveux ? Ok, la prochaine fois tu viens en squelette blond qu’on se marre un peu ! D’ailleurs au sujet de la chevelure, je me trouve plutôt réussie 8D »

Ok, elle a retrouvé toute son assurance et son côté Serpentard. Dominique relança les flammes qui dansaient doucement sur ses cheveux d’un coup de pouvoir-magique-de-vélane. Les flammes devinrent plus grandes et Domi lança ses cheveux en arrière pour donner un petit effet trop stylé. Yeah 8D Comment ça elle veut attirer l’attention de Maxime ? …bah, oui et alors …
Maxime lui fit alors une splendide déclaration et l’assurance de la vipère baissa d’un cran. Elle baissa les yeux et rougit violement. Ahum, trop mignon et trop gênant. Vite lever les yeux pour lancer un regard de la mort qui tue à Emmie…hum, Domi ne la trouva pas. Du coin de l’œil Domi vit Aleera qui tombait sur Nicholas Covenant. Surprenant O___O Ah, oui, c’est vrai, on s’en fout parce que Maxime est là…
Domi fixa donc ses yeux dans ceux de son ami. Un petit sourire aux lèvres, elle acquiesça quand il lui jura que ce ne serait pas leur cimetière. C’est aussi ce qu’elle avait pensé quand Piou s’était retrouvée coincée derrière les flammes ‘je viendrai te chercher, je t’empêcherai de mourir.’ C’était tellement naïf. Mais la naïveté, c’était tout ce qui leur restait.

    « Même si on ne meurt pas, je trouve ça franchement glauque. Toute cette terre au dessus de nous….toute cette eau au dessus de cette terre. Et, à mon avis, des normes de sécurités aussi grandes que le sens de la famille de ma chère cousine Roxanne, c'est-à-dire inexistant. Heureusement que t’es là, sinon je partirais. »

Et oui à chacun son tour de faire sa petite déclaration.

    « Ca va mieux. »

Maxime serra très fort sa main et Domi lui sourit tout en répondant doucement à la pression.

    « Au fait, j’ai gagné un pari contre le barman des Trois Balais, il m’avait parié que je n’oserais jamais venir en pyjama dans le bar et me mettre à chanter Sound of Music. Ce qui était sans compter le fait que j’appartiens à la famille de Fred et George Weasley... enfin, soit si je perdais, je devais lui offrir un cochon et si je gagnais il m’offrait un mois de bières au beurre gratuites aux Trois Balais. J’ai gagné évidemment. Donc, faudrait qu’on y aille dans les semaines qui suivent histoire de profiter un maximum de toutes ces bières au beurre gratuites. »

Et puis comme ça on pourra sortir ensembleuuuuh ♪

✄-------------------------------------------------------------------

She's a wild child, she's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 373

Points : 0
Avatar : Eliza Dushku
Crédits : Crazy Bunny

Age RPG : 17 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Story of Aristocratie

You know you love me

Welcome to my life

Doubles-Comptes : .



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 13 Oct - 21:13

Enfin, enfin enfin, elle le voyait. Se calant contre Derek pour se serrer un peu plus contre lui, la jeune femme ferma les yeux, savourant pleinement son bonheur. Il lui manquait. Tout le temps. Sa vie à Poudlard sans lui était certes plus dure, mais chaque qu'ils se revoyaient, c'était toujours merveilleux. Elle évitait de lui parler de ses accrochages avec ceux de sa maison, histoire de ne pas l'inquiéter. Et puis, Lily -quand elle n'avait pas sa blondasse accrochée aux basques- l'aidait souvent à s'en tirer.
Au moins, leur soirée en amoureux tenait toujours. Wiiiiii <3 Offrant un sourire radieux à Derek, elle acquiesça à ses paroles et répliqua en se collant un peu plus à lui.

-Ca ne tiendrait qu'à moi, on serait déjà chez toi. Mais Lily et Lucy nous tueraient je crois si on leur faussait compagnie.

Répondant à son baiser, elle laissa sa main glisser avec tendresse le long de la nuque du brun, prolongeant leur étreinte de quelques secondes. Frissonnant légèrement en entendant ses paroles, elle lui offrit un sourire tendre avant de déposer ses lèvres sur les siennes.

-Toi aussi tu m'as manqué... Tu me manques constamment.

Les lettres, les week end chez lui en fraude, certes, c'était bien. Mais ne pas le voir de la semaine, ne pas savoir avec qui il était, si le travail d'Auror se passait bien, l'inquiétait sans arrêt. Elle ne pouvait pas s'en empêcher. 48h ne remplaçaient pas une semaine entière d'éloignement. Déposant ses lèvres dans son cou pour l'embrasser une nouvelle fois, elle allait ouvrir la bouche pour parler encore, quand elle sentit quelqu'un poser ses mains contre ses yeux en parlant. Une voix féminine qui lui rappela comment ses côtes s'étaient brisées après leur affrontement physique. LEE?!? Attendez, on rembobine. Okay, elles s'étaient "réconcilié" a la rupture de Lily, mais elle l'avait ignoré dès le lendemain. Et là, elle revenait comme ça, comme une fleur ? Trop perturbée pour crier ou s'énerver, Meghan ne put que lâcher un "Aleera?" Mi-choqué, mi-amusé. Lee et elle, comme si elles ne s'étaient jamais disputé. Lui rappelant l'année dernière, ou elles étaient encore meilleures amies. Souriant d'un air gêné, elle répliqua à Le, un petit sourire en coin.

-Tu as l'oeil. Gucci, collection automne hiver. Et il faudra que je te pique ton sac Prada dans la semaine. Et quoi que tu dise, j'adore ton déguisement.Y'a que toi qui peut porter en ayant l'air classe en fait.

Sourire sincère. Ouais, Meg c'est un peu la bande poire de l'ancien trio Lily/Aleera/Meghan. La plus douce entre ces deux bourrines de base.La laissant attacher son collier autour de son cou, Meg eut un nouveau sourire. Alors que Lee allait partir, elle ne put s'empêcher de lancer.

[color:061a=green]-Hé, Lee..

Attendant qu'elle se retourne, elle hocha légèrement la tête.

-Passe une bonne soirée.

Ce ne serait plus pareil avec Lee. Pas avec leurs différences. Mais parfois, elle avait des sautes d'humeur qui la rendaient aussi naturelle que lorsqu'elle l'avait connu. La laissant se jeter dans les bras d'une blonde aux cheveux longs, Meg se retourna vers Derek, encore secouée de cette rencontre. Tournant le collier entre ses doigts en haussant les épaules d'incompréhension, elle répondit à Derek.

-Je croyais aussi. Mais tu sais avec elle, j'ai appris à ne plus réflechir. Je pense que parfois je lui manque, ça expliquerait ce genre de comportement. Mais ...vu nos nouveaux statuts, je doute qu'elle me fera ce genre de salut en fanfare au chateau.

Nouveaux statuts? Meghan, traîtresse à son sang. Lee, nouvelle célébrité montante. Olé XD Secouant légèrement la tête, elle posa une main sur la joue du Loup Garou avec un sourire rassurant.

-Laisse tomber, je n'y comprends rien non plus. Et puis, le principal c'est que l'on puisse enfin passer une soirée à deux.

Effleurant ses cheveux courts avec malice, elle répondit à sa question;

-Un peu oui. Si les poivrots n'ont pas tout descendu, on devrait trouver un peu de whisky pur feu je pense. Ou même, juste du jus de citrouille. Et puis, si cette soirée pouvait être un minimum calme. Le genre, pas d'attaques de fou furieux avec des haches ou quoi que ce soit, ce serait vraiment parfait. Mais la population, parfois j'ai des doutes.


Se rapellant ce qu'elle allait dire au moment ou Lee l'avait agrippé-réquisitionné-attaquer-et j'en passe, elle serra un peu plus la main de Derek dans la sienne et dit avec un sourire amusé.

-Au fait, moi aussi je t'aime, tu le sais ?(a)

Qu'elle est mignonne, avec son grand sourire et ses cheveux ébouriffés. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Question authority and authority will question you. »





Messages : 172

Points : 0
Avatar : Ash Stymest
Crédits : Wanderlust / tumblr

Age RPG : 18 ans
Sang : Mêlé
Camp : Neutre

Doubles-Comptes : Andras Singh & Mikhaïl Bielova



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 13 Oct - 23:23

Rien n'allait plus. Enfin, si, les choses auraient pu aller mieux, si Roxanne et Lee s'étaient tenues tranquille encore vingt minutes. Le temps qu'il explique à sa douce ce qui lui arrivait, qu'il l'amène dans un coin plus tranquille pour laisser les mots couler en même temps que les remords, qu'il lui dise ce qu'il avait failli faire. C'était dur d'imaginer qu'il avait presque failli briser la promesse faite à Lucy, qu'il avait tout foutu en l'air à cause d'une annonce, mais la vie était ainsi faite, et maintenant il devait assumer. Assumer n'être qu'un connard fini.
Dans ses bras il s'était senti un moment mieux, plus vivant qu'auparavant, et la douceur de ses lèvres contre les siennes lui avait redonné un peu de forces pour assurer la soirée. Pas beaucoup. Juste de quoi tenir la façade et ne pas chercher partout la silhouette longiligne de Kenzo, juste de quoi éluder les questions. Ou d'y répondre en douceur. Mais est ce que c'était des choses qu'on pouvait annoncer sans provoquer le tulmute ? Il ne savait pas, et ne le saurait jamais. Aurait-il réussi à prendre Lucy à part et à lui dire sans craquer « Ecoute, j'ai voulu me suicider, j'ai replongé dans la drogue et l'alcool,j'ai fait un bad trip et si Lee n'était pas venu à mon secours je serais déjà mort depuis longtemps » ? Peut-être. Peut être pas.
Il s'était laissé faire sans broncher, en voyant à quel point Roxanne lui en voulait, trouvant qu'il méritait de se faire frapper, et maintenant, il était dans la merde. Il avait blessé ses amies, toutes, et il craignait aussi de connaître la réaction de sa famille, à qui il n'avait rien dit non plus, mais le plus important, c'était qu'il avait blessé Lucy. Profondément.

Le silence se fit à nouveau alors que la plupart des gens les observaient, et Nicholas leur jeta à tous un regard noir pour qu'ils se retournent et reprennent leurs discussions. Sa vie privée ne serait pas étalée aux yeux de tous encore plus. Il capta le regard blessé de Lucy, et celui froid de Lou, sachant pertinnemment qu'il ne pourrait plus reculer, qu'elles voulaient des réponses. Mais que Lucy avait besoin de les entendre seule. D'abord. Il ne mettrait plus personne entre lui et elle désormais.

« Lou, je promets de tout t'expliquer. Tu veux bien...? »
Il comprendrait qu'elle ne veuille plus jamais lui parler, mais il aimerait bien tout de même qu'elle lui laisse une chance. Avançant une main vers Lucy, il se permit juste de lui caresser une joue, souffrant de ne pas pouvoir tout effacer d'un baiser, avant de lui attraper la main et de l'entrainer un peu plus loin, près d'un mur. Il n'osait plus la regarder, et ses yeux semblaient se brouiller. Non, il ne pleurerait pas. Il ne pleurerait plus, plus jamais, il l'avait déjà trop fait depuis un mois. Mais c'était difficile de se lancer, difficile de ne pas jouer au buté et de devenir agressif. Que voulait-elle savoir de plus, après tout ? Il avait failli la tromper, il avait abusé sa confiance, violé leur accord. Mais il n'était plus l'ado drogué de seize ans qui envoyait chier toutes les personnes cherchant à l'aider, au contraire.
Ce qui s'était passé. Les faits, rien que les faits, ou alors les sentiments, l'impression qu'il avait eu de se noyer dans les tenèbres, de ne plus servir à rien, d'être un poids dans ce monde ? Il aurait aimé pouvoir lui montrer totalement ce qu'il avait vécu, mais il avait honte, honte de lui, et peur de ce que son mental complètement détraqué pourrait faire s'il touchait l'esprit de Lucy. Il la salissait déjà en continuant à l'aimer alors qu'il n'était rien.

« Lucy... Je suis vraiment désolé. »
Désolé de te faire de la peine et de risquer de te couper le cœur en deux avec ce que je vais te dire. Désolé d'avoir voulu te rendre heureuse et d'avoir simplement réussi à te faire mal. Désolé de t'aimer tellement fort que j'aimerais pouvoir encore t'embrasser et te chérir, désolé d'avoir cru que je serais assez fort pour résister.
C'était dans ses moments là que la tentation de boire ou de se faire un shot d'héroine était la plus forte ; quand il devait annoncer quelque chose, quand il voulait fuir et se cacher. Mais non, il ne plongerait plus. Pas tant que Lucy serait devant lui, si fragile et malheureuse.

« Ce que Roxanne a dit... enfin, je n'ai pas couché avec Aleera, non, mais le reste... c'est vrai. J'ai... à la mort de Kenzo, ca n'allait plus du tout et y'avait un mec en bas de chez moi qui vendait de l'héro' alors... enfin bref, j'ai fait une putain de connerie, et si Lee n'était pas venu, je crois que...  » La respiration qui se bloque alors qu'il se rend compte une nouvelle fois de l'énormité de ce qu'il avait failli faire. Il était un battant. Un Covenant. Et les Covenant ne se suicidaient pas, bordel ! Ils riaient à la mort, ils s'en défiaient, ils ne cherchaient pas volontairement à crever comme des bêtes dans un taudis. Sauf lui. Et c'était douloureux.
« Je suis désolé de pas t'en avoir parlé plus tôt mais... je pouvais plus te regarder dans les yeux sans me dire à quel point j'ai été stupide d'essayer de... d'en finir, et que j'ai failli te faire du mal, et que j'avais pas le droit de partir mais... je suis désolé. »

Pardon, pour t'avoir un instant oublié dans le tumulte de ma souffrance, pardon pour avoir perdu l'envie de vivre un moment.

✄-------------------------------------------------------------------

i'll treasure you forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



.

Messages : 605

Points : 0
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Blondie & tumblr & Liloo_59

Age RPG : 17 ans
Sang : Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Animagus (Panthère des neiges)
Doubles-Comptes : Dominique Weasley, Hugo H. Weasley, Cephei C. Kyros



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 14 Oct - 4:26

Thomas était nul en langues et encore pire en russe. Le russe était pour lui une sorte de mixte entre le cracha et le cri de frayeur. Aussi quand il entendit, au loin, Moïra parler dans cette magnifique langue à Mina, le Serpentard leva tout d’abord les yeux au ciel. Pas possible qu’une langue puisse être moche à ce point. Quoiqu’il est vrai que la douce voix de Moïra rendait le russe plus ou moins joli et compréhensible, la preuve, il avait compris ‘Adam Neil’. QUOIIII ? D’un bond, il parcouru la distance qui le séparait des deux filles et lança un regard alarmé à sa sœur. Qué passa ? Mina était peut-être la confidente de Moïra mais Tom était presque sur qu’elle ne parlerait pas à la légère de Neil. Enfin de ‘Adame Nioul’ comme on le dit si joliment en russe.
Sa petite jumelle lui apprit qu’il était dans la pièce. Les dents de vampires de Tom s’allongèrent légèrement quand dans un réflexe incontrôlable les dents du jeune homme devinrent des dents de panthère et ses pupilles se rétrécirent. Se reprenant vivement, parce que Moïra le regardait avec mécontentement lui et ses yeux de panthères, il fit revenir ses dents à la normale et disparaître ses fentes d’yeux de félin. Puis, plus calme, il suivit du regard la direction que lui indiquait Moïra. Et là, il le vit. Il semblait…normal. Oui, c’est ça, tout à fait normal. Thomas le reconnaissait pour avoir fouillé dans toutes les archives de Poudlard et de la presse à la recherche de photo de Neil mais le voir en vrai était terriblement décevant. Ce mec était normal. Alexander Edwin River a été tué par un type banal. Merde. Merde merde et remerde. La mâchoire serrée Tom détourna le regard de Neil pour ne pas attirer son attention. Trop tard, il se retournait déjà vers Moïra et lui sourit gentiment. Elle répondit amicalement avec un sourire débile. Le genre de sourire qu’elle réservait aux imbéciles qui la croyaient inoffensive. Thomas croisa les yeux de ce meurtrier mais, contre toute attente – il est devenu grand *-* -, il réussit à se contrôler. Même mieux, il lui servit le même sourire crétin que Moïra, en plus péteux, genre ‘je suis un petit bourge péteux qui s’y croit mais qui est aussi con que son doigt de pied’. Puis, Tom détourna le regard. Ils s’occuperaient de Neil bien assez tôt, mais ils ne pouvaient pas commettre l’erreur de lui sauter dessus devant tant de personne. Patience. Une once sait être patiente.

    « Il est terriblement banal. Je l’imaginais quand même un peu plus impressionnant. Au moins, on n’aura pas de mal à lui faire avaler un Sectum Sempra dans sa face de poulet.»

Ca c’est de l’amour.
Mais il ne fallait pas s’attarder sur ce sujet. Sinon, il irait déchiqueter monsieur Neil tout de suite. Se tournant vers Mina, il l’examina de haut en bas. Sexy la miss. Et apparemment, elle semblait penser la même chose que lui car elle le matait ouvertement, elle aussi. Trop flatteur. Lorsqu’il lui annonça qu’elle était sublime, Mina répondit qu’il l’était lui aussi. Sourire éclatant de la part de Tom. Bah ouais, évidemment que je suis pas mal non plus 8D Ahum. Donc, donc, passons. Le Serpentard se tourna vers sa sœur et lui dit tout son amour. Evidemment, la miss y répondit avec une certaine exagération, déposant tranquillement son verre de champagne avant de lui sauter dans les bras. Câlin Moïra ♥ Il la souleva de terre et la serra très fort contre lui avant de la reposer au sol. Ces deux là ne pouvaient pas se voir plus de dix minutes sans se faire un câlin. C’est pour ça que Tom, en tant qu’habitué, s’était empêché de la faire tournoyer…il y avait eu de mauvaises expériences. Une fois retournée sur le sol, Moïra tenta de trouver une excuse à Nolan et puis à Neph. Mouais c’est ça. Des emmerdes qui arrivent une fois par mois… bah quoi, on n’a pas inventé les tampax pour les chien non plus ! Levant les yeux au ciel, le Serpentard soupira.

    « Et ils sont tous les deux incapables de prendre des antidouleurs ? Enfin, soit, ils vont juste manquer l’ouverture des joyeusetés de l’année, tant pis pour eux. Quoique j’aurais aimé que Neph soit là…. »

La dernière phrase dite dans un grommellement pratiquement inaudible, donc. Bawi, il était gênant d’affirmer tout haut ce qu’on pense tout bas. Surtout concernant Nephtys. Mais soit. Thomas suivit le regard de Mina et Moïra lorsque l’aiglonne lâcha une petite exclamation méprisante. Elle parla de son père, sans grand amour, et ses yeux avaient pris une lueur effrayante. La Mina que Tom aimait bien. Un sourire ironique au bord des lèvres, il lança un regard de pitié au géniteur de Mina. C’était étrange de penser qu’il savait pratiquement tout d’elle et de sa famille, c’était étrange de penser qu’il était limite son confident. Enfin, le frère de sa confidente mais vu le lien qui unissait Tom à Moïra, ça revenait au même.

    « Et il se maudira de stagner à la base de l’échelle sociale des mangemorts tandis que tu te propulse à son sommet. Et là, tu tiendras ta vengeance. »

Et si tu as besoin d’aide pour l’enfoncer, n’hésite pas à faire appel à Tom.

✄-------------------------------------------------------------------


« When you strike a playboy pose,If you wanna go far, if you wanna be a star, Then you gotta bring it,Cha-ching »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 14 Oct - 5:25

Aiden restait dans son coin à observer tout le monde dans un silence des plus parfait. Enfin, lui était silencieux. A ses côtés, Hope ne cessait de parler de s’exciter pour rien, de hurler, de rire, de chanter. Il y avait parfois une de ses amies qui venait la saluer mais le regard sombre d’Aiden les chassait assez rapidement. Ma sœur à moi, pas toucher. Aiden méchant et Aiden mordre si vous toucher Hope. Ainsi donc, sa jumelle lui racontait les dernières nouvelles avec enthousiasme niant à la perfection le fait qu’Aiden reste cloitré derrière son habituel silence. Parfois, il faisait l’effort de sourire, de ricanner ou simplement de glousser en compagnie de sa sœur. Mais il n’était pas du tout attentif. Ses yeux cherchaient Chris. Le salaud l’avait lâchement abandonné. Son meilleur ami… tseuh, pas grave, il avait besoin de personne de toute façon. Personne sauf Hope.
Sauf que Hope, elle avait besoin de ses amis. Et pas spécialement d’Aiden. De plus en plus, elle jetait des regards à gauche et à droite pour tenter d’apercevoir un moyen de rejoindre un ami. Grrrr, méchante sœur. Bon d’accord, Aiden n’était pas de la meilleure compagnie mais quand même. Prenant une grande inspiration, le Poufsouffle se mit à parler à Hope, à s’intéresser à ce qu’elle disait. Il préférait encore lui faire croire qu’il s’intéressait aux derniers potins plutôt que de la voir partir. Ca lui faisait trop mal de penser qu’elle pouvait vivre sans lui alors que lui-même en était pratiquement incapable. Alors, il la gardait égoïstement au près de lui, l’isolant du reste du monde.
Tout d’un coup une sorte de feu follet dégueu arriva en trombe vers Hope lui saisit le bras en pépiant joyeusement un dernier potin comme quoi X se serait enfin remis avec Y alors que touuuuut le monde savait qu’il la trompait avec Z tandis qu’elle-même se tapait W. Un truc de dingue. Hope sautilla sur place, les yeux exorbités et s’enthousiasma avec son amie. Oh, génial. Aiden donna un coup de pied à la fille.

    « Fais gaffe si tu t’excite trop tu risque de surchauffer le dernier neurone qui te reste, et là même un babouin pleurerait devant ta connerie. »

La fille le dévisagea avec perplexité. Elle cligna des yeux deux trois fois avant de tourner la tête vers Hope, un point d’interrogation plantée sur le front. Apparemment, elle n’avait pas compris le mot ‘neurone’… Aiden lui rendit son regard interloqué, quoique, le concernant, la surprise venait du fait qu’il ne pouvait pas croire à autant de stupidité dans un si petit corps. Il aurait continué à la dévisager comme ça pendant longtemps si Hope ne lui avait pas donné un coup de poing dans le ventre en lui crachant au visage qu’il était un petit con égocentrique et incapable de gentillesse. Traitresse O__O Hope le regardait comme s’il s’était comporté en gros rustre et lui fit clairement comprendre qu’il était de trop. ô sœur ingrate ! Aiden lui jeta un regard glacial et s’éloigna à grands pas. Avant de s’arrêter net et de la fixer. Il s’était promis de toujours la protéger, de rester auprès au cas où il arriverait quelque chose. Tant pis. Elle avait cas aller se faire foutre. Rancunier, lui ? Ouais. Injuste ? Encore plus.

Aiden se dirigea vers le bar et se prit un verre de champagne. Il but une gorgée, persuadée qu’une boisson aussi chère serait délicieuse, et se rendit compte qu’en fait, pas du tout. Comme le caviar ou le foie gras…quoique non, pas comme le foie gras. Comme le caviar, hors de prix et même pas bon. En tout cas, lui il n’aimait pas ce gout amer, sec et pétillant à la fois. Du coup, il déposa son verre et se servit du premier cocktail qu’il trouva. Erreur. Ce cocktail était au gingembre. Merde, c’était des boissons pas des dragées surprise de Bertie Crochue ! Enervé, le Poufsouffle reposa violement sa boisson sur le bar répandant du gingembre à 30cm à la ronde. Et là, il le vit. Le gars avec une boisson rouge sang. Et qui avait l’air trop délicieuse en plus. Il aurait bien été lui demander ce que c’était mais son statut d’asocial l’en empêchait. Et son statut de frère lâchement abandonné et assoiffé le poussait à aller parler à ce vampire. Oh, yeah, let’s go.

    « Tu serais pas Arnaud, le frère d’Ellie ? »

Du genre entrée en la matière avec un inconnu, on ne fait pas mieux. Hein, quoi c’était débile ? Eh, si vous voulez des cours de sociabilité adresser vous à ce débile de Mika qui se la joue asocial et qui à déjà parlé environ 8 personnes depuis le début de la soirée. Bien, passons au vit du sujet maintenant.

    « Dis moi que ce que tu bois, c’est du sang, ou un truc tout aussi. Je n’arrive pas à trouver une boisson convenable dans ce décor digne d’un film d’horreur des années 50. »

Ou comment amadouer quelqu’un avec classe. Ahum, ou presque. Enfin, soit, il était sur le point de trouver une bonne boisson et c’était tout ce qui comptait pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 1378

Points : 0
Avatar : David Tennant
Crédits : Kachilight

Age RPG : 39 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : « Hakuna Matata !
« Une ptite lettre ?
♥️ En couple ? Oui avec Grace, et attention on ne mate pas èOé

Truc en plus : Animagus Buse
Doubles-Comptes : Malcolm Gray



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 14 Oct - 6:41



L’amour est aveugle. En voilà une phrase connue. Qui ne l’a jamais entendue ? Grace Waldstein et Logan Cooper visiblement ! L’un ne se rend pas compte que si simplement se faire toucher le ventre le fait réagir comme un ado encore puceau, c’est qu’il y a sûrement quelque chose là-dessous (en plus que déjà, se faire chipoter quasi-sensuellement comme si c’était normal, ce n’est pas innocent), et l’autre prend mal la chose, exactement comme elle la voit, au lieu de se dire que c’est parce qu’elle fait de l’effet à son compagnon. Aveugles, puisque je vous le dis ! Ils étaient maintenant chacun de leur côté, et Grace ... boudait. Sisi, c’était presque ça ! Non, c’était exactement ça, en fait. Et ça avait pour effet de mettre Logan dans une situation de supra paumé de la soirée. Qu’est-ce qu’il leur faut pour comprendre que ‘eux deux’ égal ‘lit et plus’ ? Ralalah, comme quoi l’amour c’est compliqué, et pas que chez les jeunes ! En attendant, Nanaly avait fait un passage éclair, suivie de Lily, suivie de ‘oups j’ai oublié ton anniversaire – t’inquiètes ce n’est pas grave’, suivi d’un gentil coup de poing dans le ventre, quand même un peu plus distant et de la jolie remarque comme quoi il était con. Oui je sais merci. L’ornithologue lui sortit un faux air blessé, avant de se reconcentrer sur ce qui les entourait. C’était important, certes, mais il avait quand même sacrément du mal à ne pas zieuter sur le un peu trop superbe décolleté de sa meilleure amie. LOGAN, ON NE MATE PAS SA POTE ET ON BOSSE ! Oui bon, plus facile à dire qu’à faire hein ...

Et pourtant, il vit bien passer la Ministre, et là, il fut vraiment concentré sur ce qui comptait ce soir. Sa présence ce soir confirmait un peu plus ce qu’il avait entendu. Son implication dans les récentes activités malsaines ces derniers temps était fort claire pour l’Ordre, or le fait qu’elle soit là ce soir montrait bien, en tout cas à ses yeux, que quelque chose de mauvais se préparait et leur tomberait dessus, comme ça, soudainement. Sans crier gare et il y aura des dégâts. Trop de dégâts. Le Phénix le fit remarquer à la Harpie qui répondit d’abord sérieusement, comme une prof, avant de tourner à ‘qu’elle aille se faire foutre cette pétasse’. Et de faire allusion à Reid. Pas vraiment ce dont il avait besoin, mais bon, il ne lui en tiendrait pas rigueur, parce qu’elle avait raison. Il avait été blanchi pour ce crime, certes, mais pas pour tous les autres qu’ils n’avaient pas pu prouver. C’était un assassin qui méritait de rester à Askaban jusqu’à la fin de ses jours, n’empêche qu’il avait été un très bon ami. M’enfin. Ce soir, telle n’était pas la priorité de l’homme, non, la priorité, c’était de trouver le danger et de la stopper avant qu’il ne les frappe. Un dernier petit coup d’œil au décolleté de Miss Waldstein et on retourne en observation, du nerf ! Son regard brun parcourut la foule lentement, cherchant quelque chose qui pourrait s’avérer intéressant ... il y avait du chahut entre quelques élèves mais il n’y prêta pas grande attention, jusqu’à ce que Grace le tire de sa surveillance pour lui faire remarquer que ... pardon ? La préfète de Serdaigle ? Il la chercha du regard et ne tarda pas à la trouver : Mina O’Malley discutait avec Moïra River. Pas une excellente fréquentation ... Elle avait appris beaucoup de choses sur lui en peu de temps, à cause de circonstances malheureusement exceptionnelles, mais aussi parce qu’il en avait décidé ainsi. Cependant il savait quelques petites choses au propos de la jeune fille également. N’empêche, savoir qu’elle ‘l’avait regardé bizarrement’ ne le rassurait pas vraiment.

« Oui, j’ai discuté avec elle à Pré-au-Lard, peu de temps après m’être déclaré. Gentille fille, du moins c’est ce qu’elle laisse croire. Il y a quelque chose de pas net chez elle, je n’ai pas réussi à lui faire complètement confiance. Et venant de moi, tu sais que c’est rare ... »

Oui parce que Logan, soit il vous aime, soit il ne vous connaît pas, soit il ne vous aime pas ! Parfois il se méfie de vous parce qu’il n’a pas eut le temps – ou pas réussi - de vous cerner, mais c’est sacrément rare. Sociable comme il est ... Mais bref.

« C’est une voyante aussi. Pas spécialement une bonne chose pour nous si elle est du côté de River, ce qui ne m’étonnerait pas. »

Son ton était détendu, l’Animagus ne devait surtout pas laisser l’inquiétude ou la méfiance se voir en lui. Après tout, il était censé être neutre dans toutes ces histoires. Il n’était qu’un type normal avec un stupide diplôme en ornithologie. Pas censé inquiéter les foules, hein. D’ailleurs occupé à zieuter sur le décolleté de sa meilleure amie, il n’avait vraiment pas l’air d’un danger pour qui que ce soit. A vrai dire il aurait mieux fait de se concentrer un peu, parce qu’il remarqua à peine qu’une jeune fille venait de s’approcher de Grace avec un air sérieux. Non, lui, il passait des jolis seins à Mina O’Malley, la foule et Reid Turner, n’arrivant pas à se décider de qui était la meilleure personne à observer. Cependant, il se tourna vers Grace quand Emma ... Emm’ quelque chose ... Emmie, voilà – il avait entendu parler d’elle, hein – prit la parole, assez déconcentré par la vue qu’il avait de son amie. Il pensait qu’ils auraient froid ce soir, vu leur tenues, mais vu le monde, il faisait plutôt tiède au final. Car oui, on pouvait dire que Grace n’avait pas vraiment de grosses couches de vêtements sur elle. Tellement intéressé par la Harpie qu’il ne comprit pas tout de suite ce que disait la Serdaigle.

« C’est clair que s’il pleut dehors on va tous attraper froid en sorta... Oh. »

Aaaah le cerveau s’est mit en marche, progrès ! Encore un peu et tu te prenais une jolie tarte de ta pote, certainement. Logan fixa la jeune fille, joliment surpris. Ca, il ne l’avait pas vu venir. Son regard passa du remerciement à l’inquiétude profonde. Putain, de l’eau. Et ils étaient dans les catacombes, avec plein d’endroits où se cogner la tête et surtout, une seule putain de sortie ... On va tous mourir ;__;

« Grace, avant de prendre ensemble la douche de notre vie ... Je crois qu’on devrait parler à Harry. »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 420

Points : 3
Avatar : William Moseley
Crédits : Stainless Night

Age RPG : 16 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : ~ Fiche de présentation
~ Un lien?



Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Eliott H. Hudson ~ Scorpius H. Malefoy



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 16 Oct - 0:08

Passant sa main libre dans ses cheveux nouvellement noirs, Maxime fit un tour de salle. Il y avait pas mal de monde qu’il connaissait, des amis ou simplement de vue. D’un coté, cela le rassurait mais de l’autre, si jamais il y avait un souci, tout ce petit monde serait touché et cela, le Poufsouffle ne le supporterait pas. Ok les méchants ils s’en foutaient mais… Comment savoir qui sont les méchants la ? Comment les distinguer ? Certes il y en avait qui coulait de source dont la réputation n’était plus à faire. On les reconnaissait à cent mètres à la ronde mais d’autres… Grosse interrogation.

Max reporta son attention sur Domi, SA Domi. Le premier qui la touchait ou qui la convoitait était mort d’accord ?! è_é. Ouais bon, le Max n’était pas commode lorsqu’il s’agissait des personnes qu’il aimait, et Domi était une des premières sur la liste. N’allez pas dire ensuite que je ne vous avais pas prévenu ! Breeef. Il suivit le regard de la vipère et tomba inévitablement sur… Emmie… Le sixième année eut un léger sourire, plutôt amusé d’ailleurs. Il était sur le point de lui dire de ne pas s’inquiéter de cette fille, que malgré leur dispute légendaire qui avait fait le tour du château – un râteau à Poudlard c’est courant mais sachant que les regards étaient rivés sur la Serdaigle, ca avait fait un raffut du Diable -, ils ne se parlaient plus depuis belle lurette et que c’était la Guerre Froide entre eux, lorsqu’elle le devança. Ses cheveux ? Ah oui c’est vrai qu’ils étaient noirs ! Il avait presque fini par l’oublier !

« C’est vrai que tes cheveux sont remarquables ! »

C’était le moins que l’on puisse dire ! En fait, il était totalement ébahi devant Domi parce qu’elle était vraiment super jolie *_*. Pour appuyer ses dires, Domi relança les flammes et Max leva sa main pour en effleurer une du bout des doigts. Une curieuse et agréable sensation de chaud traversa ses doigts et, un sourire aux lèvres, il replaça une mèche tout en flamme correctement. Puis il se rendit compte de ce qu’il venait de faire. Il avait agit sous l’impulsion du moment et maintenant, voila qu’on voyait un squelette rougir. Il faut dire que c’était une chose étrange ! Maxime baissait les yeux avec la cruelle envie de disparaitre sous terre. La prochaine fois tu réfléchiras avant d’agir, histoire de ne pas se retrouver dans une situation aussi embarrassante. Enfin histoire d’appuyer le tout, une petite déclaration et après, normalement, dans les films, les amoureux s’embrassent sauf que ca n’arrive que dans les films xD. Au moins, il ne se prit pas un gros vent et elle lui renvoya la balle. A toi mon grand !

Du coin de l’œil, il vit une petite scène ‘de ménage’ entre certaines personnes qu’ils ne supportaient pas comme Aleera. Mais mon dieu, comment avait-il pu sortir avec cette fille qui s’habillait comme une catin hein ?! Il devait vraiment rien avoir sous la main à cette époque, ce n’était pas possible autrement oO. Mais bon on s’en tape totalement parce que c’est du passé, et une fille hautement supérieure à la Serpentard qui se donnait en public était en train de lui raconter son pari avec un barman. Pas de doute, elle appartenait bien à la famille Weasley !

« Franchement, tu aurais du me le dire et je serais venu regarder ca ! Comment j’ai pu louper une chose pareille ?! J’aurais aimé voir ca ! Mais c’est avec plaisir que je t’accompagnerais aux Trois Balais histoire que tu ne boives pas tout seule, ca serait trop dommage ! »

Bawi hein, il n’était pas sourd ! Max avait bien compris le sous-entendu que lui avait envoyé Domi et il n’allait évidemment pas refuser une si belle avance fournie sur un plateau ! x) Pourtant à ce moment précis, il avait envie de la prendre dans ses bras et de profiter le plus possible d’être avec elle mais tous les éléments autour l’en empêchaient, à commencer par la dispute avec Aleera, Emmie qui parlait avec le professeur Waldstein et tout le monde autour! Ce n’était pas romantique ni rien, alors pourquoi avait-il une telle envie de la prendre dans ses bras ? Il n’était pas sur que ce ne soit ni l’endroit, ni l’heure. Le jaune et noir s’aperçut à ce moment précis que c’était la première fois qu’il se posait autant de questions. Tenait-il plus à elle qu’aux autres ? Certainement. En tout cas, d’abord il fallait régler la question d’Emmie une bonne fois pour toute. Il ne la laisserait pas gâcher toute sa soirée avec Domi.

« Au fait, j’ai aperçu Emmie tout à l’heure parler avec Grace et je me demande vraiment ce qu’elle complote encore mais tu sais quoi ? On s’en fou d’elle. Je ne veux pas qu’elle gâche toute notre soirée. Et si on l’oubliait ? Je veux même plus penser à elle. Je propose qu’on la passe tous les deux et rien que tous les deux <3. »

C’est beau la naïveté je trouve, même si parfois c’est complètement con. Et la Maxime vivait dans un autre monde. Il croyait vraiment pouvoir s’en tirer à si bon prix ? Si seulement c’était possible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 103

Points : 0
Avatar : Nicole Kidman.
Crédits : Alphabeta.

Age RPG : 38.
Sang : Née-moldue.
Camp : Ordre du Phénix

Truc en plus : Occlumens.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 16 Oct - 9:06

Grace et Logan se comportaient vraiment comme deux gamins. Quoique, d’un âge et d’une maturité avancés, les deux gamins, on ne va pas titiller ainsi son meilleur ami et … Fin bref on s’en fout sérieux. Les deux phénix observaient donc un silence sépulcral, Logan essayant de ne pas trop mater le décolleté le Grace, et Grace essayant de ne pas trop mater la poitrine de Logan. Quels gamins, bon Dieu. Ils quittèrent ce silence quand Logan lui fit remarquer que la ministre venait d’arriver, et elle tenta de garder son impartialité. Vainement, vu qu’elle finit par traiter la ministre de la magie de pétasse. Ce qui d’ailleurs n’était pas faux. Enfin bref, on s’en fout ! Si la ministre de la magie était là, cela confortait les phénix dans l’idée qu’ils se faisaient de cette soirée. Ils allaient tous mourir, sauf les mangemorts et leurs bébés tueurs. Les autres, couic, au trou. On appelle ça bouffer les pâquerettes par la racine, et vu qu’ils se trouvaient dans les catacombes … C’est dingue ça. Grace regarda le petit groupe formé autour de la ministre, à savoir Aleera, Roxanne, Reid, Selena et Mary. Que de la mauvaise fréquentation quoi, charmant vraiment. La conversation changea une nouvelle fois quand Grace se rendit compte qu’une gamine regardait son ami, et elle ne se gêna pas pour lui faire remarquer. Logan tourna la tête, regarda la miss, avant de reporter son attention sur elle et lui dire qu’il l’a rencontré à Pré-au-Lard et qu’en gros il n’a pas pu s’empêcher de faire sa pipelette devant mademoiselle. Ah, et après on parle des filles. En gros il en savait très peu sur elle, et elle en savait beaucoup pour lui. Tiens, et Moïra River également, vu le léger regard qu’elle venait de jeter à Logan. Ce dernier rajoutait d’ailleurs que ladite Serdaigle était voyante.

« Ca n’arrange pas nos affaires … »

La phénix fit craquer son cou en s’appuyant contre le pylône, calme en apparence. Elle détestait être sous terre, et aurait préféré être dessus. Tiens, voilà qu’elle se découvrait une claustrophobie naissante, maintenant ! Bon allez, ça allait passer en un clin d’œil, il suffisait qu’elle se concentre sur autre chose. Se battant furieusement pour ne pas regarder Logan, elle laissa son regard planer sur la salle, et cligna des yeux en voyant une jeune fille s’approcher d’elle d’un pas tranquille. Emmie Leanne, catégorisée pro-mangemorts par les membres de l’Ordre du Phénix, venait vers elle. Plissant légèrement les sourcils, la prof se tourna vers son élève et baissa la tête vers elle, polie, se demandant avec indifférence quel problème il y avait pour qu’on vienne la déranger. Son indifférence vola en éclats quand Emmie prit tranquillement la parole pour lui dire que beaucoup de gens seraient mouillés … Catacombes, égouts, eau, mouillés. Les mangemorts comptaient les inonder. Mais comment ?! Elle résista à l’envie flippante de lever la tête pour regarder le plafond humide, et tourna la tête vers Logan pour lui jeter un regard inexpressif. Ce couillon qui était complètement à côté de la plaque ! Ah non c’est bon, il a compris. Grace reposa son regard sur Emmie qui disait que les plus grands dangers venaient sûrement de dehors, et occulta Logan qui parlait. Elle réfléchissait, plus vite qu’elle n’avait jamais réfléchi. Se redressant, elle attrapa Potter du regard, et captant son regard, il vint vers elle avec deux Aurors.

« Miss Leanne – ici présente – vient de nous dire qu’on allait mourir noyés et que l’eau viendrait de l’extérieur. On fait quoi ? »
« Vous deux, vous allez voir et vous essayez d’arrêter ça. Moi, je vais rassembler les Aurors pour sécuriser les lieux le plus longtemps possible, jusqu’à ce qu’on puisse faire sauter le système anti-transplanage. »

Grace hocha la tête et attrapa la main de Logan pour le tirer hors de la pièce. Elle entendit vaguement le chef des Aurors qui remerciait Emmie avant de s’en aller vaquer à ses occupations, et les deux phénix croisèrent rapidement James et Albus Potter qui leur confirmèrent qu’il y avait bien tout le système d’évacuation des égouts derrière cette porte. Avec autorité, Grace les renvoya auprès de leur père, puis quand il ne resta plus que Logan et elle, elle fouina autour de la porte, lâchant un sifflement appréciateur. Les mangemorts comptaient tous les tuer mais ils faisaient du bon travail, quand il s’agissait de faire le mal.

« Regarde, c’est un système magique, ils ont du mettre un temps fou à assembler ça. Tous les systèmes de canalisation des égouts se rejoignent ici, ça fait surcharge, et à une heure préalablement choisie par un sortilège temporel, ça craque, et ça inonde tout. Bien évidemment, tous les sortilèges lancés quelques mois avant disparaissent avec le courant. »

Esquissant un sourire, la phénix se releva et toucha la porte du bout des doigts.

« Je ne vois pas pourquoi je m’emmerde à te l’expliquer, j’imagine que tu l’avais déjà compris. La solution la plus logique serait de faire sauter les sortilèges un par un, mais on ne sait pas quand est-ce que ça va se déclencher … »

Silence.

« Mais si tu as une meilleure idée, propose, au point où on en est ! »

✄-------------------------------------------------------------------


“ And I will try to fix you ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 16 Oct - 9:28


Regardez-moi ces couples qui filent le parfait amour ! Lily Potter vient d’embrasser Alexia Waldstein, Jaemin Park et Mikhaïl Bielova roucoulent dans leur coin, Dominique Weasley et Maxime Duncan font de même, Andras Singh et Nanaly semblent transis … Félix Krum se demande où est Rose, et dans leur coin, Nicholas Covenant et Lucy Robinson semblent rencontrer quelques difficultés de couple, on dit merci à Aleera Bielova et Roxanne Weasley qui sont venues gueuler en public que le pirate a essayé de se suicider à l’héroïne et qu’il a failli coucher avec Lee ! Meghan Prewett essaye de passer une bonne soirée avec son Roméo loup-garou sans prendre garde aux murmures des autres, Thomas River gâtifie sur sa sœur, elle-même occupée à gâtifier sur les cheveux de son frère en surveillant les gens autour d’elle. Logan Cooper et Grace Waldstein sont aussi aveugles l’un que l’autre, ça fait peine à voir, on a envie de passer et de les pousser dans les bras l’un de l’autre pour les forcer à s’embrasser !
Emmie Leanne, elle, cesse de réfléchir, et va voir Grace et Logan pour leur faire comprendre à demi-mot que les mangemorts vont tous les noyer. Les deux membres de l’Ordre du Phénix comprennent assez vite, et appellent leur chef, ce dernier leur donnant l’ordre d’essayer d’arrêter la machine pendant qu’il essaye de faire sauter le mécanisme anti-transplanage. Maintenant tout le monde se rend compte qu’il y a un problème, vu que Logan et Grace sont sortis en précipitation de la salle et qu’Harry Potter grimpe sur l’estrade des musiciens pour demander le silence et expliquer calmement la situation. Panique, peur, énervement, les réactions sont multiples … Et seuls quelques Basilics attentifs se rendent compte qu’Emmie se dirige vers un de ses anciens amis pour continuer ses morbides révélations.


Le tour quatre commence. Considérez que papa Potter a déjà fait ses révélations parce qu'il est possible que je ne puisse pas poster avec. L'ambiance est électrique, et pour le reste, voyez avec le caractère de votre personnage. Personne ne s'est rendu compte de la présence d'un sortilège très puissant empêchant le transplanage ou l'utilisation de la magie. Vous pouvez bien évidemment poster plusieurs fois durant ce tour.

Ceux qui ne se sont pas inscrits peuvent toujours le faire ici.


✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 1378

Points : 0
Avatar : David Tennant
Crédits : Kachilight

Age RPG : 39 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : « Hakuna Matata !
« Une ptite lettre ?
♥️ En couple ? Oui avec Grace, et attention on ne mate pas èOé

Truc en plus : Animagus Buse
Doubles-Comptes : Malcolm Gray



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Lun 17 Oct - 5:57

On va tous mourir. À choisir entre crever par une balle, l’Avada Kadavra, la crise cardiaque, l’immolation et la noyade, Logan aurait choisi le sortilège impardonnable sans réfléchir plus de deux secondes. Et ici il se retrouvait à devoir choisir entre la mort tellement agréable qu’est la noyade et ... et ... eh bien, survivre. Avec en plus un énorme poids sur ses épaules et celles des Phénixs présents. Tout simplement parce que des tas de vie allaient dépendre d’eux et seulement d’eux. Super la pression quoi. Grace ne tarda d’ailleurs pas à faire appel à Harry, qui s’approcha d’eux, prêt à écouter ce qu’elle avait à lui dire. L’ornithologue quant à lui, restait silencieux, l’air sombre. A vrai dire il était en train de réfléchir vitesse grand V, se demandant par quel moyen ils pourraient faire évacuer la salle ou en tout cas empêcher un maximum de personnes d’être blessées. Mais bon, à vrai dire il n’avait pas vraiment le temps de penser à ça. D’abord, il fallait voir ce qu’ils pouvaient faire pour éviter la catastrophe, avant d’imaginer le pire. Et là, Harry leur fit part de ses ordres. ET HOP, couche de pression en plus. Bon, pas qu’il avait envie de dire ‘pourquoi moiii ?’ m’enfin, la situation était sacrément délicate, ce qui la rendait plus difficile à gérer. Pourtant il fallait faire avec. Travailler pour l’Ordre c’est risquer de se retrouver en première ligne du danger. Et maintenant, c’était exactement là où Grace et lui étaient envoyés.

Avant d’avoir pu sortir un mot ou même remercier la jeune Emmie de ses informations des plus cruciales et sans laquelle ils n’auraient rien vu venir, d'aller supplier Nanaly de partir tout de suite, sa meilleure amie s’empara la main de l’homme et le tira avec elle en direction du chemin de la sortie, sur lequel se trouvait une porte. Une porte qui – Albus et James les en informa avant de détaler chez leur père sur ordre de Grace – contenait tout le système d’évacuation des égouts. Maintenant seuls, Logan devait bien avouer qu’il n’avait plus trop la tête à plonger le regard dans le décolleté de la Harpie : non, il était plutôt en train de fixer la porte avec la tête de celui qui se demande quand est-ce que ça va lui exploser à la gueule. Parce que oui, ils n’avaient pas la moindre idée de quand le système sauterait. Et quand ça serait le cas, eh bien, ça ferait mal. Très mal. Grace entama alors des ... explications. Ahem. L’Animagus haussa un sourcil en fixant son amie, ce avec une sourire faussement vexé. Tu sais très chère, moi aussi j’ai eut un Optimal en Sortilèges et Enchantements. La Harpie s’en rappela puisqu’elle fit remarquer, après avoir sourit, que lui dire tout ça n’était probablement d’aucune utilité. Merci de reconnaître mes talents ma chérie ♥ Elle proposait de faire sauter les sortilèges un à un. Et lui demanda son avis. Eh bien ...

« On n’a pas vraiment d’autre solution. Le problème, c’est qu’à chaque sortilège sauté, le système s’affaiblira et sera prêt à exploser. Avec encore plus de puissance puisque l’eau fera pression dessus. Ils ont sûrement tout prévu, y compris une intervention de notre part. Bêtement faire sauter est trop facile. Ce sont peut-être des salauds, mais ils ne sont pas stupides. »

En gros, il ne voyait pas d’autre solution, et celle-là ne lui semblait pas être la meilleure. Pourtant, il valait mieux essayer, non ? Sérieux, il fixait la porte en espérant qu’une idée de sauvetage miracle lui viendrait à l’esprit, mais non. Il n’en venait pas.

« Enfin bon, de toute façon c’est la seule solution. Ne pas essayer reviendrait à baisser les bras et retourner s’asseoir en attendant de crever. »

Logan inspira un grand coup. Pfiou. Allez. L’ornithologue sortit sa baguette de sa poche de veste intérieure et la pointa vers la porte. Go. Un regard vers Grace – non pas le décolleté – et on se concentre.

« Tu réalises que si on se plante ou que si ça ne marche pas, on est les premiers à se prendre le plus gros du choc dans la gueule ? »

Et le pire, c’était qu’il était persuadé qu’ils ne pouvaient tout simplement rien faire. Au fond, ils essayaient ‘pour la forme’. En risquant plus encore. Tout ce qu’ils pouvaient faire, c’était peut-être improviser, trouver un sort qui diminuerait la puissance de l’eau. Ce dont il doutait. En fait, il n’avait jamais été autant sous pression, autant stressé de toute sa vie. Et ça se comprenait. Son expression était tout ce qu’il y a de plus torturé. Tout reposait sur eux désormais, merci Harry. Les vies des jeunes, des adultes, de sa fille et celle de la personne juste à côté de lui. Pression powa. La gorge nouée, il devait bien s’avouer qu’en fait, il aurait bien aimé n’être jamais venu. Que personne ne soit venu en fait.

« Grace ... tu sais quoi ? Je suis mort de peur. »

Sans blague.

✄-------------------------------------------------------------------





Dernière édition par Logan Cooper le Mar 18 Oct - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 18 Oct - 6:18


Pourquoi les gens qu'elle aimait finissait systématiquement par s’autodétruire ? Son père, Arès... et maintenant Nika. C'était un cauchemar.
Elle suffoquait et perdait pied en se laissant engloutir par un flot d'émotions énorme. Beaucoup trop pour un humain normalement constitué, et surtout quand elles sont contradictoire. Peur, joie, reconnaissance peut être, de la jalousie, beaucoup d’incompréhension. Du remord. Lucy essayait de trier toutes ses donnés, mais ça faisait beaucoup trop d'un coup.
Comme une envie d'exploser. Littéralement, en mille morceau, rapidement comme ça là instantanément. Le temps d'un battement d'aile de papillon et pfiup, plus de soucis, tu n'es plus là. Plus rien plus d'émotions. Plus de putain d'émotion contradictoires qui vous prennent là. Là, tu sait, là où ça fait si mal, et où la seule chose que tu à envie de faire c'est d'hurler à t'en arracher les cordes vocales. Comme une envie de partir en courant, d'arrêter d'être mâture, d'arrêter de comprendre, d'arrêter d'écouter. D'arrêter tout. Et de ne plus recommencer. Comme une envie qui te bouscule et te tue, te transcende. T'achève. Tout ça la bouffait de l’intérieur. Bientôt il ne resterait plus que « Lucy Robinson-le corps ! » Bye bye son esprit ! Bye-bye son cerveau. Bye bye les émotions.
Elle avait envie de dire à tout le monde de se la fermer. D'arrêter de parler, de faire du bruit.
Elle ne réagit pas quand il laissa glisser sa main sur sa joue. Pourquoi, une promesse, une excuse, de la pitié peut être ? Un adieu, ça pouvait être beaucoup de chose. Et elle avait peur aussi, au fond d'elle. Elle ne comprenait pas ce qu'il s'était passé. Elle ne comprenait pas pourquoi elle était la dernière au courant.
Elle ne bougea pas et se laissa entraîner plus loin en se raccrochant à la main de Nika comme à une bouée qui la retiendrait hors de l'eau et du tumulte des autres.
Ils ne comprennent pas.
Ils ne connaissent pas ce délicieux frisson qui vous parcours des pieds à la tête, fait en vous un grand chambardement, pire qu'un déménagement, une électrocution, ou une exécution. Vous chamboule, vous tourneboule et vous entraîne dans un tourbillon qui fait perdre la boule et donne la chair de poule. Vous remue de l'intérieur, vous donne chaud à la gueule, vous fait rougir, vous fait rugir, vous hérisse le poil, vous fait bégayer, vous fait dire n'importe quoi, vous fait rire et aussi pleurer.
Parce que, hélas pour eux, ils ne savent pas conjuguer à la première personne du singulier et à l'indicatif du présent le verbe du premier groupe : aimer.
Alors ils ne peuvent pas comprendre ce qui ce passe là, à l'intérieur de Lucy.

Des excuses. Mais pourquoi, Nika ne s'excusait pas, il avancait tout droit, sans avoir peur de rien, il ne se tuait pas aussi. Il ne pouvait pas mourir. Pas l'abandonner. La tromper ? Peut être, sûrement, possible. Et le pire dans tout ça ? C'est que peut être que Lucy serait capable de l'accepter. Sauf que rapidement le pirate chassa cette possibilité en expliquant que Roxanne ne faisait que de la diffamation. PÉTASSE. Mais ce ne fus pas pour autant que la gryfone allait entamer une danse de la joie.
Au contraire, la gorge serrée elle l'écouta, toujours aussi docile, en se maudissant intérieurement de n'avoir rien vue venir. De ne pas avoir voulu voir peut être, de s'être concentrée sur sa petite bulle de bonheur et de ne pas avoir vue au delà de ce que lui avait montré son petit ami. Elle n'avait pas était là, et s'il n'y avait pas eus Aleera - même si ça la tue de penser ça - il n'y aurait plus de Nika. Du tout.

« T'es vraiment con Covenant, est-ce que j'ai essayé de me tuer moi quand mon père est mort ?! Quand Arès est parti ?! Et moi, j'aurais fais quoi sans toi ?! » Ou LA question à trois mille gallions. Pas difficile à trouver. Oui, sur le coup elle n'avait rien trouvé de mieux que de l'engueuler, mais comment il avait pus faire ça ?! Sans penser à elle, à sa famille, ses amis. Ses sœusr n'importe qui. Juste pour Kenzo ? Il ne valait pas mieux que lui.
Faisant un pas en avant, Lucy se serra contre lui en glissant ses bras dans son dos. En le serrant aussi fort qu'elle le pouvait. Tu vois comme je t'aime ? Son visage niché contre son cou elle repris la parole plus doucement.

« Désolé, je ne pensait pas ce que j'ai dis. Si un peu, mais... j'ai peur tu sais. De moi, enfin de moi sans toi. Je suis désolé de rien avoir vus, de pas avoir été là. »

Lucy voyait facilement disparaître toutes les personnes qu'elle aimait, et à chaque fois c'était pire. Elle réussis à petit à petit se calmer, la serré contre lui. A se dire qu'il était bien là.
Elle réussis à calmer ses nerfs petit à petit, ce qui n'était apparemment pas le cas de tout le monde. Sentant l'agitation autour d'eux Lucy le va le nez et regarda mister Potter faire un charmant petit discours.

Mourir noyé. Génial, ils avaient de l'humour au moins. Au Carnaval, c'était brûlé. La prochaine fois - s'il y en a une - ce sera quoi ? Enterré, ou encore catapultés dans les airs. Sérieusement, les quatre éléments c'est du déjà vus, y a pas de quoi se faire un remake de Ange et démon mes bichoux. Lucy reporta son attention à ce qui se passait autour d'elle.
Le visage de ses amis, le visage des petit choux de première années paniqués parce que pour eux c'était la première fois qu'ils allaient peut être mourir à cause de Poudlard et du Ministère. Poudlard et le Ministère. Lucy regarda la foule, cherchant une personne précise qui bien souvent avait été à l'origine de catastrophes. Moïra River. L'unique responsable du désastre du carnaval selon Lucy (et non Derek èOé), et s'en est de même pour le bal de fin d'année. Personne n'aurait commencé à se taper dessus si elle n'avait pas parlé de la nature de Derek. Encore elle est toujours elle. Elle se saisit de la main de Nika, bien décidé à ne pas le lâcher parce que si elle n'était pas avec lui elle aurait trop peur de le perdre. Traversant la foule, ses doigts fins serrés à ceux de Nika. Elle ne le lâcha que lorsqu'elle arriva à la hauteur de Miss River et qu'elle lui attrapa le bras pour l'obliger à lui faire face.

« Je suppose que c'est encore un de tes plans tordus ! Alors, combien de morts cette fois ? Quatre ? Cinq ?! Plus histoire de battre tout tes records, sérieusement si tu veux t'amuser à martyriser les gens va plutôt dans un club pour sado-maso, River ! »

Lucy eut à peine le temps de finir de parler et de foudroyer du regard la préfète en chef, parfaite démonstration de "j'suis furaxe et j'vais te démonter, mais en douceur" que la blondinette décolla du sol et alla se vautrer dans une table qui servait à l'origine de bar. Encore un de ses toutous serviables. Allez, au jeu des sept familles je voudrais maintenant la cousine River. Encore plus pathétique. Lucy grimaça, encore déboussolée de s'être téléportée contre son grè de à côté des petits pro-mangemorts, à la table, premièrement parce que se prendre une table en plein vole, c'est douloureux, deuxièmement parce qu'il y avait des verres et bouteilles qui une fois éclatés en morceaux entaillent la peau.

« Dégage et arrête la diffamation Robinson ! Va plutôt serrer ton cher et tendre une dernière fois dans tes bras, à moins qu'il y ait déjà une autre blonde peroxydée, plutôt que d’agresser les gens ! »

Iiiiinspirer… Eexxxxxpirer…Iiiiinspirer… Eexxxxxpirer…Iiiiinspirer… Eexxxxxpirer…
Se calmer, car la violence ne résous rien. Serrer les dents pour ne pas sortir quelque chose d’encore plus idiot et méchant que ce que venait de cracher la Poufsouffle. Elle essaya de se relever en ignorant la douleur qui lui lacérait le dos.

[hj : je m'appelle Lulu, j'aime martyriser et tuer mes perso lors des Missions. Et je veux du sang 8D *sors* (donc ouais j'ai joué Cous aussi, je m'auto-tape dessus)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »





Messages : 166

Points : 0
Avatar : Freya Mavor
Crédits : Ginger's Spleen

Age RPG : 16 ans
Sang : pur
Camp : Basilic

Vie du personnage : L'existence, les manigances, les confidences et la correspondance de Constance ♥️

Truc en plus : Préfète, River au pouvoir ♥ !
Doubles-Comptes : Lucy Robinson ; Siri D. Watson & Hermès N. Grimm



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 18 Oct - 8:00

Bon, charmante petite fête, mais qu'est-ce qu'on s'fait chier quand même. A part Tom qui l'espace d'un instant était passé en coup de vent la voir - o.o il est bizarre ce sol, il est pas palpable - Constance s'ennuyait à en mourir. Bon, d'un côté elle avait l'habitude, c'était limite génial comparait aux soirées de la haute où Meghan s’arrangeait pour lui foutre dans les pattes un de ses gosses de riches, moche et forcément intéressant comparaît à ses cousins. Surtout comparait à Tom. NAON. Elle n'est pas amoureuse de lui, qu'allait vous penser. Tsss. Même si il est vraiment, vraiment craquant là comme ça en vampire, carrément sexy même... Bref. C'est dur d'être une adolescente de seize ans, incomprise de tous. Et méprisait, parce que si Constance n'en montre rien , elle voit tout. Elle se doute bien que ses deux cousins ne la considèrent que comme une gamine, comme beaucoup d'autres. Mais les autres elle s'en fiche. Elle donnerait à peu près n'importe quoi pour remonter, ne serait-ce qu'un peu, dans leur estime. Qu'ils tiennent à elle.
Parce que Thomas et l'aiglonne avait peut être perdu leur frère, Constance, elle, elle n'avait rien. Pas de frère. Pas de sœur. Peu d'ami, l'argent et le prestige ne font pas tout, c'est bien connu et Constance le sait mieux que personne. Surtout qu'elle ne comprenait rien à l'habitude du serpy, un jour il vient la voir, la minute d'après il est en train de gagatiser sur une autre fille. PRISE DE TÊTE. Insupportable, et il ne s'en rendait peut être pas compte, mais ça faisait souffrir Couscous, plus qu'il ne pourrait l'imaginer.

Poser un peu en retrait par rapport au petit groupe de basilics, parce que c'était plus ou moins les membres de cette organisation qui était présent, mis à part deux trois gêneurs, Constance observait tout de loin. Elle écouta distraitement l’Élu *kofkof* faire un charmant discours alarmant. Ils ont était long à la détente. Fronçant tout de même les sourcils, la préfète des blaireaux fit un pas vers sa cousine.
Sauf qu'une lionne, Lucy Robinson de son petit nom, arriva comme une furie pour crier sur Moïra.
Bon eukay, là elle, elle fait chier. Déjà, elle accuse à trod Moïra *kofkof* elle est vraiment très très proche d'elle enfin bref. Dangereuse. Tape sur le système. Ciao. Hop sortilège informulé - éwai la classe quoi - qui envoya la lionne un peu plus loin dans les buffet. Constance inclina légèrement la tête sur le côté et parla d'une voix forte pour que les neurones de l'autre blonde comprennent tout. Pfeuh dire que Sid avait était amoureux d'une potiche aussi inintéressante qu'elle. Constance rangea sa baguette dans la poche de sa veste de costume calmement.

« Dégage et arrête la diffamation Robinson ! Va plutôt serrer ton cher et tendre une dernière fois dans tes bras, à moins qu'il y ait déjà une autre blonde peroxydée, plutôt que d’agresser les gens ! »

Bon, ça c'est fait. Constance se décala d'un pas, l'air de rien, vers Thomas. C'est que le copain de la blonde est très très grand, et il fait très très peur quand même avec ses tatouages et sa tête de junkie é_è Donc oui elle veux bien faire la maligne et envoyer plus loin les empêcheurs de tourner en rond, mais quand même faut pas pousser quoi. Et elle jeta un coup d’œil vers Moïra, coup d’œil réflexe. « On fait quoi ? »
Ou "Constance au rapport Chef ! ", obéir, aider, être présente. Si c'est la seule chose qu'elle pouvait faire, elle le ferrait sans rechigner. Si c'est la seule option qu'elle avait pour rester avec eux, pour qu'ils la voient, pour qu'elle existe.

[hj: désolé de la courtitude ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 18 Oct - 9:00

Wilhelmina fut bien contente que ses amis partagent son opinion sur ce connard de Brookes qui était, par le plus mauvais – quoi que, grâce à cela elle était sorcière – des hasards, était aussi son géniteur. Les jumeaux River ne se firent pas tendres à son sujet, le prenant tel qu'il était : un opportuniste de bas-étage. Thomas ajouta même que Mina tiendrait sa vengeance très vite, dès qu'elle entrera chez les Mangemorts, puisque plus ça allait plus les chances d'entrer directement chez les grands étaient épaisses. Un sourire ravi de méchanceté se dessina sur ses lèvres. Chouette alors.

Se détournant de cette affaire close, Wilhelmina se reporta sur Logan Cooper. Elle se demandait ce qu'il était en train de dire à Grace. En fait, elle se rendit compte qu'ils étaient tous les deux, elle et lui, à se regarder en chiens de faïence et à croire que l'autre en le verrait pas. Faux. Du petit regard que lui lança sa professeure, la jeune femme devina qu'on parlait d'elle. Et que disait-il ? Elle n'avait pas laissé filtrer grand chose. S'arranger pour faire penser qu'elle était neutre, enfin, maintenant qu'elle s'affichait avec les River c'était un peu foutu, mais en tout cas, rien ne permettait de dire qu'elle était très engagée dans la cause Mangemorte. Alors quoi ? Il n'y avait à dire sur elle que son âge, son nom, et... son don. Le divulguait-il ? Sûrement. Elle retint un sifflement méprisant qui déjà menaçait de sortir de ses lèvres. Tous les mêmes, incapables de tenir leurs engagements. Elle allait oublier ce moins que rien lorsque... lorsqu'un minuscule détail attira son attention encore quelques secondes. Une forme qui se dirigeait vers Waldstein. Une forme, enfin, Emmie Leanne. Mina crut d'avoir une hallucination, mais non, la rejetonne Leanne allait bel et bien parler taper la discute avec cette pro-Phénix officielle. Mais qu'est-ce qu'elle foutait bon Dieu ? Sans la quitter des yeux, Mina attrapa le bras de Moïra et le pressa légèrement – traduction : regarde ce que je regarde, tu m'en diras des nouvelles. Et, dès que Leanne se fut détournée, Cooper et Waldstein disparurent. Ohoh, ça sent mauvais, très mauvais. Un coup d’œil à Moïra. Il faut prévenir les autres.

Malheureusement, ils n'en eurent même pas le temps. Moins de trente secondes plus tard, papy Potter montait sur l'estrade et tapait joyeusement dans les mains pour dévoiler à tout le monde qu'on avait apparemment projet de les noyer. Ok, pour le coup, le projet semble à l'eau, totalement. Pourriture de Leanne. Mina la désigna du regard à Moïra.

« C'est elle. Je ne sais pas comment elle a fait, mais elle l'a fait. »

Encore une fois, les choses se passèrent vite, très vite. Robinson arriva vers Moïra et l'accusa immédiatement de tout ce ramdam, elle était persuadée que c'était elle la responsable de tous ces morts. Okaaaay ben vas-y, fait toi plaisir pouffiasse. Celle-là, Mina ne pouvait définitivement pas se la piffrer. Elle avait eu Covenant. Elle avait eu Arès, alors qu'elle n'en voulait même pas. Elle avait tout eu, et rien n'était resté à Mina. Et maintenant, elle venait s'attaquer aux River ? Mais que voulait-elle, la guerre nucléaire ? Constance, la petite dernière de la grande famille River, ne se fit d'ailleurs pas prier pour envoyer par terre cette imbécile, avant de se tourner anxieusement vers Moïra pour demander ce qu'il fallait faire.

« Je reviens. » dit simplement Mina.

Et elle accourut vers Robinson. Celle-ci était toujours à terre. En toute honnêteté, c'était l'occasion rêvée pour se venger. De quoi ? Lucy ne s'en doutait peut-être même pas. Et alors ? Mina se baissa vers elle. De loin, on pouvait croire qu'elle était venue lui porter secours. Mais non. Elle ne lui caressait pas le dos, elle appuyait entre les vertèbres. Elle appuyait là où ça fait mal, susurrant tranquillement à l'oreille de l'autre blonde, mielleuse :

« Ne t'en fais pas petite Lucy, on te fait confiance pour ce qui est de faire du mal au gens... Ben oui, prenons Arès par exemple, combien de fois il a pleuré pour toi, rien que pour toi... Et le Covenant ? Il va bien ces temps ci ? Non ? Tu vois... Tu vois que tu es très forte pour faire du mal... t'as pas besoin des River... »

Puis, histoire de rester fidèle à l'image, Mina l'aida à se relever tout en douceur, lui pinçant le bras au passage, fort fort fort. Enfin, parce qu'il n'y a rien au monde de plus humiliant, Mina lui fit un tout mignon bisou sur la joue, assorti d'un grand sourire innocent. Oui Robinson, je t'adore toi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 146

Points : 1
Avatar : Billie Piper *w*
Crédits : Mika <3

Age RPG : 17 ans.
Sang : Puuuuuur \O/
Camp : Basilic

Doubles-Comptes : Lily L. Potter ; Moïra V. River ; Svetlana K. Bielova ; Grace C. Waldstein ; Aramis Y. Caldwell.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 22 Oct - 1:50

Et Roxanne péta son câble. Ouais mais ça fait du bien de s’énerver des fois vous savez. Là, en l’occurrence, elle se dirigea droit vers Nika pour lui envoyer une paire de baffes retentissantes à lui en faire vibrer les dents de laies – tombées depuis longtemps, rassurez-moi – et commença à l’engueuler d’une voix forte, sans se préoccuper de discrétion ou de tact. Donc oui, elle balança tout haut qu’il avait essayé de se suicider à l’héroïne et qu’il avait couché avec Lee – ou failli mais rien à foutre – et qu’elle lui arracherait la tête si jamais l’envie de recommencer le prenait. Enfin, pas la tête, disons les bijoux de famille, et elle les ferait frire avec des lardons et une pincée de sel, et elle lui ferait avaler ça tout rond. Super glauque comme plan. Elle engueulait donc son ex plan cul avec forces détails et récriminations, se fichant parfaitement de son regard alarmé qui la suppliait de se taire pour ne pas faire de peine à Lucy. Comme si ménager la susceptibilité de miss Bisounours était sa première préoccupation ! Finissant d’engueuler Nika, elle se tourna vers Lucy et la traita de pauvre conne, lui demandant si elle attendait que son mec soit à la morgue avec une plaquette à son nom autour du gros orteil pour commencer à daigner d’inquiéter de sa santé en chute libre. A la plus grande satisfaction de la Serpentard, la Gryffondor était toute pâle, au bord de la crise de larmes. Nika s’interposa bien vite, lui disant de déguerpir en russe, et histoire d’en rajouter une couche, Roxanne répondit, mais pas en russe, dans un anglais on ne peut plus clair et audible pour tous ceux qui les regardaient comme une bande de commères en manque de potins.

« Quoi, bas les pattes, mais t’as vu ta gueule mon pauvre Nika ?! T’as des cernes de sauvage, on dirait un zombie ! J’avoue que niveau sentiments amoureux je suis une vraie quiche, mais tu trouves ça normal que je m’inquiète plus pour toi que ta petite copine, qui se contente de te regarder comme deux ronds de flans ?! Regarde-la, on dirait qu’elle va s’écraser comme une chiffe molle, même pas foutue de se rendre compte que son mec a frôlé la mort et nageant égoïstement dans son bonheur rose bonbon ! Mais grandis un peu dans ta tête, bordel ! »

Piques acides et acérées envoyées en pleine tronche, l’art de la répartie chez les Serpentard, un truc que ces débiles de Gryffondor n’auront jamais. Ok, excepté Nolan, ça c’est la putain d’exception qui laisse penser que tous les Gryffondor ne sont pas des débiles mentaux. Aleera se cassa magistralement la gueule sur Nika, le tripotant un peu en se relevant – chanceuse – et s’attirant une réplique de Lou, l’ancienne préfète de Gryffondor. Excédée, Roxanne leva les yeux au ciel d’un air méprisant avant de tourner les yeux vers la Gryffondor qui se croyait forte sous prétexte qu’aucune des filles n’oserait lui coller un pain en présence de Nicholas. Pas faux. Roxanne aimait beaucoup le pirate, mais ses fréquentations un peu moins. Roxanne ne lui collerait pas physiquement un pain, mais mentalement … On ne va pas se gêner mes lapins, vu le mépris croissant et grandissant que la blondasse faisait naître en elle.

« Zeringer, ta gueule. Tu fais ta bravache parce que Nika est à côté de toi et que tu sais très bien qu’on ne le provoquera pas ouvertement en te collant une beigne, alors t’en profite. Hardi le Gryffondor qui se cache courageusement derrière un garçon ! N’empêche que je te ferai aimablement remarquer que tu n’as même pas été foutu de te rendre compte qu’il allait mal, Nika. Et tu oses te dire son amie ? Toi aussi, t’attends son entrée à la morgue pour demander la bouche en cœur s’il va bien ? Si Lee et moi n’étions pas venue gueuler, est-ce que ton inexistante matière grise se serait mise en route pour se rendre compte qu’il est aux portes de la mort ? »

Roxanne secoua la tête avant de lâcher un sifflement méprisant, faire demi-tour en attrapant la main de Lee, et les deux filles retournèrent vers le cercle des adultes. A mi-chemin, Aleera enfouit sa tête dans son cou pour murmurer d’une voix pitoyable qu’elle se sentait conne. La blonde ne répondit rien et entoura son amie de ses bras pour la réconforter, se demandant ce qu’elle allait bien pouvoir dire. Hm, réfléchis ma fille, réfléchis vite.

« Bah non, tu l’as tripoté devant tout le monde et devant sa pute de copine, c’est la classe, j’te jalouse à mort là. »

Roxanne lui colla un bisou sur la joue avant de la traîner vers le bar pour récupérer deux bouteilles, et en coller une dans les mains de sa sœur jumelle. Le tout avant de grapiller dans les bols de bouffe. Manger, manger, manger *o*. Plus légère, sans jeter le moindre regard vers le duo de pétasses et monsieur beau gosse le pirate, Roxanne retourna vers les adultes en tenant toujours Aleera dans ses bras. Non, ce n’est pas un couple, même si elles avouent bien s’éclater ensemble XD. Retournant vers les adultes donc, elle pépia d’une voix joyeuse qu’elle voulait une super place au mariage de ses tuteurs, des étoiles dans les yeux. Tournant la tête pour quêter la réaction d’Aleera, elle plissa les yeux en voyant Emmie qui parlait avec Waldstein et Cooper, et Potter qui s’en mêlait. La prof et l’ornithologue quittèrent la salle pour se diriger à l’extérieur, et le cœur de Roxanne rata un battement alors qu’elle se rendait compte qu’ils venaient d’être trahis.

« La salooooope … »

Tous les adultes se tournèrent vers elle, avant de suivre son regard. Roxanne sentit le froid mépris de la ministre de la magie, sa colère dangereuse, et pouvait presque sentir la déception de Mary. Trahie par sa propre sœur … Ca doit faire mal. HEIN ROXANNE XD. La Serpentard suivit des yeux le chef des Aurors qui montait sur l’estrade pour leur dire qu’en gros ils allaient tous mourir noyés et que les Aurors cherchaient le moyen de sauver la vie à tout le monde. Elle sentait le sang battre douloureusement à ses tempes. Mourir. Ils allaient tous mourir à cause de cette cruche d’Emmie. Si elle n’avait rien dit, tous les pro-mangemorts se seraient échappés à temps, mais non, il avait fallu qu’elle ouvre grand sa gueule et qu’elle condamne tout le monde ! Quelle traîtresse, quelle … Roxanne serra ses doigts fins autour de la main d’Aleera, en colère, et leva les yeux vers les adultes, quêtant quelque chose. Eh oh, c’est eux les adultes, c’est eux qui savent quoi faire, c’est eux les mangemorts quoi. Au bout de quelques temps, Roxanne cessa de rager seule dans son coin, et elle lâcha la main d’Aleera. Ce qu’elle comptait faire ? Coincer discrètement Emmie dans un coin et lui demander le pourquoi du comment. Petit coup d’œil vers miss River, qui hocha discrètement la tête pour lui donner son accord, et Roxanne se dirigea vers Emmie, serrant et desserrant les poings, respirant calmement pour ne pas en placer un dans le joli petit nez fin de sa Serdaigle. Alors qu’elle allait attraper le poignet de la félonne, quelqu’un s’interposa pour la pousser brutalement, et Roxanne recula, perdant l’équilibre un instant, le retrouvant en reculant une jambe pour se stabiliser. Les yeux lançant des flammes, elle se redressa de toute sa belle taille pour fixer la proie qui osait s’interposer entre Emmie et elle.

« Swesson … C’est fou comme ça ne m’étonne pas. »

Roxanne eut un sourire méprisant, toisant la Serdaigle de haut en bas. Savait-elle simplement qu’elle s’interposait dans une décision de Basilics ? Franchement, cette fille ne savait pas choisir ses amis. Bon allez, c’pas que tu m’ennuies, Flora, mais j’ai quelque chose à faire. C’est ce que disait le regard sarcastique de miss Weasley, droite et fière comme une vraie Serpentard qui sait où est sa place.

« Casse-toi, poulette. Reste à ta place, si toutefois tu sais où elle est. »

Là par contre, t’es proche de la perdre …

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 22 Oct - 3:52

Mary était étonnée par la pâleur de Selena, certes, mais sa réponse la surprit encore plus. Pratiquement la même que lui avait servit Logan lors de leur dernière entrevue. Une réponse vague, une réponse qui portait vers une autre question. Tu me caches quelque chose ? Un coup de froid et t’es aussi blanche que ça ? C’est ça. Mary aurait voulu approfondir la question mais Reid arriva à ce moment là et elle ne se voyait pas nier son meilleur ami qu’elle n’avait plus vu depuis si longtemps pour une simple question de pâleur. Et puis…peut-être que Selena avait vraiment simplement attrapé froid.

Après, ce fut le défilé des pro-Mangemorts. Et Mangemorts, puisque leur chère ministre arriva avec sa classitude habituelle. Puis, Roxanne et Aleera. Deux jeunes filles prometteuses. Mais ce n’était pas là le clou de la soirée. Le clou – ou du moins ce que Mary croyait être l’événement le plus marquant – était que Reid avait demandé Selena en mariage et qu’elle avait accepté. Les yeux brillants de joie, Mary ne put s’empêcher de casser son image de Mangemorts froide et méprisante pour se jeter au coup de ses amis en hurlant de joie. C’était tellement mignon *-* Quelle heureuse nouvelle ! Il faudrait qu’elle se trouve une robe digne de l’évènement… elle écrirait à son ami John Galliano pour faire une robe sur mesure, il lui devait bien ça, après le nombre de produits qu’elle avait vendu pour lui.
Prise dans ses pensées, Mary ne vit pas sa sœur se diriger vers Waldstein. Heureusement pour Emmie d’ailleurs, sinon Mary l’aurait abattue sur le champ. Ouais…’fin, en tout cas elle l’aurait fait taire. Mais elle ne le vit pas. Parce qu’une dispute entre Roxanne et Aleera et deux autres filles, attirait son attention. Mary leva les yeux au ciel, un petit sourire au bord des lèvres. Ces jeunes filles ne connaissent rien à la discrétion. Revenant au sujet de base, Mary sourit.

    « OHHH, Selena, j’y pense ! Je pourrais demander à un ami créateur de mode de te faire une robe exactement comme tu le souhaite ! Une robe juste pour toi <3 »

Gros craquage. Mais quand Mary s’emballe ça part dans tous les sens. Et puis bon, quand elle peut faire jouer ses connaissances pour faire plaisir à une amie c’est toujours bien. Après tout, c’est pour ça qu’elle s’efforçait de devenir célèbre, non ? Pour pouvoir avoir accès à tout à n’importe qu’elle moment grâce à ses relations. Et pour la postérité, aussi.
Roxanne et Aleera revinrent, un peu énervées par la dispute. Roxanne traita soudain quelqu’un de salope sans aucune raison apparente. Hum, beau vocabulaire, jeune femme. Suivant son regard, Mary vit… Emmie ? A ce moment, Potter prit la parole annonçant qu’ils risquaient d’y avoir un danger de noyade et qu’ils s’efforçaient de prendre les choses en mains. Les choses en mains ? Ils les condamnaient juste à tous mourir, oui ! Pendant un instant, Mary ne fit pas le lien entre Emmie et la révélation (c’est un mannequin, hein ? Pas Einstein. Et puis, ce n’est pas comme si elle pouvait s’attendre à ça de la part de sa sœur.)
Puis, elle comprit. Mary éclata d’un rire bas, glacial et légèrement amusé.

    « Dommage. »

Lorsqu’elle s’arrêta de rire, ses yeux étaient devenus aussi coupants qu’un couteau en céramique. (J’aurais pu faire une jolie métaphore genre, aussi coupant qu’un rasoir mais je trouvais qu’avec couteau en céramique c’était plus rigolo XD) La mâchoire serrée, elle continuait pourtant de sourire froidement.

Emmie. Qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’as pas compris ? Je voulais te chasser de ma vie. Et tu t’incruste. Voilà enfin que tu avances… mais tu t’es trompée au tournant. Et je ne ressens rien de plus pour toi maintenant que tu as fait le pas. Ah…peut-être un petit point de lumière dans le néant. Un petit point confus. De haine, de amour ? Non… c’est bête, mais je ne suis même déçue, tu vois. Au contraire, je suis presque fière de te voir avancer, même si c’est pour te tromper. Fière et furieuse. Furieuse ? Un peu…je ne sais pas. Je ne sais même pas, tu peux comprendre ça, toi?

Mary avait décidé de se fâcher. Décider… comme si l’on pouvait décider de ses sentiments. Persuadée de sa rage, Mary serra la mâchoire. Parce qu’Emmie les avaient tous condamnés. Et Mary ne veut pas mourir, elle est trop belle (et trop jeune) pour ça ! Reid, Selena…ils ne pouvaient pas non plus mourir, pas maintenant. Jamais.
Mary se dirigea à grands pas vers Emmie. Lui saisit le bras, frissonna au contact de sa sœur et planta ses yeux bleus dans les siens. Et sa fureur mourut. Ses mots de haine s’éteignirent avant même de franchir ses lèvres.

    « Emmie… ? Pourquoi ?»

Mary avait parlé sans s’en rendre compte, d’une voix réellement surprise. Même pas froide. Sa question était stupide. Mary savait très bien pourquoi. Et c’était pitoyable. Pitoyable qu’Emmie ne se décide d’agir que parce qu’elle sente nulle, elle aurait pu le faire par ambition, par idéologie.

Mais sauf que sa question ne concernait pas l’agissement d’Emmie.

Pourquoi en est-on là, Emmie ? Pourquoi as-tu besoin de ça pour attirer l’attention? Mon attention. Pourquoi est-ce que je n’arrive même pas à m’énerver contre toi ? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à être déçue, joyeuse, triste, fâchée ou satisfaite ?
Pourquoi ?


    « Tu n’avais pas le droit de faire ça…mais… »

Mary secoua la tête avec tristesse. Elle lâcha le bras d’Emmie. Soupira. Secoua à nouveau la tête, furieuse. Furieuse contre elle-même.

    « Mais tu vois, je n’arrive même pas à te détester. »
Ni à t’aimer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »





Messages : 720

Points : 0
Avatar : Emma Watson.
Crédits : Tomorrow.

Age RPG : 18.
Sang : Pur.
Camp : Basilic




MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 22 Oct - 5:43

Les yeux violets c’est classe. Bon allez, peut-être qu’elle va le garder. Quoique, après Tom va lui faire son regard de chiot battu parce que les yeux marrons c’est plus mieux bien que ce mauve trafiqué, et elle cèdera comme d’habitude. Enfin bref on n’en est pas là. Pour le moment, Moïra discutait tranquillement avec Mina. Elle vit avec stupeur son frère débarquer comme une tornade, arborant sans problème ses yeux panthère, en les rétractant après un regard courroucé de sa jumelle, qui finit par lui sauter au cou pour un câlin. Tom, avec une pointe de dépit, constata que le phénix était incroyablement banal. Ca devait lui faire du mal de se rendre compte qu’Alex était mort de la main d’un type aussi … Eh bien, aussi banal. Pas de grand passé prestigieux, pas d’ancêtre célèbre, rien. L’héritier de la grande famille River avait été tué par un type sans prétention, sans rien pour lui. La conversation dévia très vite, vu que l’un et l’autre tenaient à éviter le sujet et que Mina, bien formée, ne le ramènerait pas sur la table, même s’il n’y a pas de table. Hm, fin des blagues débiles hein. Avec un ton joyeux et léger, Moïra expliqua à son jumeau la raison de la non-présence de son petit copain et de sa meilleure amie, tirant un grognement de dépit à son frère. Ne nous leurrons pas. Tom se foutait complètement de l’absence de Nolan, mais … Bah voilà il vient de le dire, il aurait aimé que Nephtys soit là ! Tournant la tête, l’aiglonne échangea un clin d’œil complice avec sa camarade. Ah l’amour, c’est dingue non. Voulant détourner la mauvaise humeur de son frère, elle prit son air le plus faussement indigné possible avant de lever – leeeeever XD – les yeux vers lui, tout en piaillant d'une voix faussement misérable.

« Et moi alors ?! Je suis là moi ! »

Et hop, le regard de poupée auquel Tom ne peut pas résister. Nolan c’est pareil d’ailleurs. Ah les mecs, ils se croient forts et fondent devant un beau regard larmoyant XD. Enfin bref, on s’en fout. Elle lui sortit donc son regard de poupée et lui colla un bisou sur la joue en se haussant sur la pointe des pieds, avant de se calfeutrer dans ses bras. Rah, voilà, fait bien chaud là. Parce que les catacombes, niveau chaleur, c’pas trop ça encore, et de la chaleur, il y en aurait encore moins quand les mangemorts auraient noyé tout le monde, HAHAHA. Hem. Nouveau changement de sujet, le papa de Mina cette fois-ci, qui passait dans la foule sans avoir l’air de remarquer la présence de sa fille. Mina ne mâcha pas ses mots, crachant sur son père, semblant quêter l’approbation de ses pairs. Moïra prit le temps de finir son verre de champagne avant de donner son avis d’une voix neutre, en disant qu’il resterait en bas de l’échelle sociale. Et Tom, sur le même ton, abonda dans son sens, faisant naître un sourire ravi chez Mina. Moïra s’étira un peu, se calant dans les bras de son frère jumeau, ratant ainsi un détail important, que Mina, elle, ne rata pas. Elle attrapa doucement son poignet pour attirer son attention, et la préfète en chef releva les yeux pour regarder sa camarade et suivre son regard, interloquée, puis surprise, et enfin méprisante. Elle fit discrètement signe à son frère pour qu’il regarde aussi Emmie qui trahissait les Basilics sans l’ombre d’un remords, allant parler à Waldstein et Cooper, et Potter qui s’en mêla. De loin, elle vit que Roxanne l’avait vu aussi, et qu’elle avait mis au courant la ministre de la magie et le reste des adultes. Parfait. D’un ton froid, Mina dit que c’était elle – Emmie – qui venait de les balancer, quand papa Potter monta sur l’estrade pour les mettre en garde.

« Excellente déduction. Je pense que … »

Avant qu’elle n’ait eu le temps de finir sa phrase, une tornade blonde déboula devant elle. Roxanne qui voulait lui demander quoi faire ? Aleera qui venait l’embêter sur sa relation avec Nolan ? Non. Lucy Robinson et son pirate. La blonde avait l’air furieuse, et elle l’attrapa sans ménagement par le poignet avant de la secouer comme un prunier, avant de décoller sous l’impulsion d’un sortilège lancé par une Constance verte de rage qu’on s’en prenne à sa cousine. Constance n’était d’ailleurs pas la seule à réagir à la provocation de Lucy. Roxanne tiqua au fond de la salle, Mina vint vers elle aussi pour l’aider à se redresser, du moins en apparence. Moïra remettait doucement ses pensées en ordre, accrochée à son frère qui la regardait d’un air inquiet, se demandant sans doute lequel des deux il tuerait en premier. Lucy qui avait agressé sa sœur ou Nika qui ne manquerait pas d’attaquer sa cousine ? C’est vrai qu’elle l’avait bien cherché, Moïra. Au Carnaval comme à la fête de fin d’année elle l’avait bien cherché, mais le fait qu’elle frôle la mort de très près à chaque fois la dédouanait systématiquement. La colonne vertébrale en miettes au Carnaval, un empoisonnement grave en fin d’année … Bref. Moïra leva ses yeux violets pour fusiller du regard la Gryffondor qui se relevait sous l’impulsion de Mina, se battant pour ne pas ouvrir la bouche et faire voler une quarantaine de points à Gryffondor. Nolan ne lui pardonnerait jamais, enfin, disons plutôt qu’il râlerait parce que ce n’est pas lui le fauteur de troubles. Bon Dieu, mais comment peut-elle sortir avec un type pareil alors qu’elle est un modèle de calme et de rationalisme ?

« C’est à moi que tu parles de club sado-maso, pétasse ?! Comment il faut qu’on t’appelle, Maîtresse Lucy ? Franchement t’es mal placée pour me parler de ça, il me semble que t’as baladé Nika et Arès pendant près de quatre mois avant de faire ton choix pour balancer l’autre comme une vieille merde ! Et s’il s’était pas barré, Arès, t’aurais continué à faire la pute ?! »

ET ZBLAM DANS LA GUEULE. Elle s’attira un regard de soutien de la part de Roxanne, et attrapa sa cousine par le poignet pour la tirer vers elle et la garder plus proche. Thomas tenait Moïra qui tenait Constance, si ça ce n’est pas de la famille qui s’aime xD. Après un regard de pur mépris pour la Gryffondor, elle se tourna vers sa cousine qui prenait la parole, lui demandant ce qu’ils devaient faire maintenant. Eh bien tout d’abord tu restes près de Tom et moi, histoire que l’ex plan cul de Lee et Roxanne ne te démonte pas la tronche parce que t’as envoyé valdinguer sa copine. Se désintéressant des deux Gryffondor, elle attendit que Mina revienne vers eux pour reprendre la parole d’un ton calme et professionnel. Un vrai petit chef cette demoiselle.

« On ne fait rien, et on attend les ordres des meneurs. »

Autrement dit, des mangemorts, même si dans le ton de la conversation, toute personne passant à côté aurait pu croire qu’elle parlait des Aurors, vu qu’elle les regardait faire leur travail en espérant qu’ils découvrent la sortie. Maintenant qu’Emmie venait des les balancer, ils avaient intérêt à trouver vite, parce que le premier non-Auror à trouver la sortie serait automatiquement classé pro-mangemort. On n’est pas dans la merde.

✄-------------------------------------------------------------------



« Quels chats chouchous s'estiment sans défauts ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



.

Messages : 605

Points : 0
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Blondie & tumblr & Liloo_59

Age RPG : 17 ans
Sang : Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Animagus (Panthère des neiges)
Doubles-Comptes : Dominique Weasley, Hugo H. Weasley, Cephei C. Kyros



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 22 Oct - 8:51

Moïra et ses fausses crises de jalousies… Une longue histoire d’amour XD Thomas leva les yeux au ciel tout en souriant grandement (dévoilant ses magnifiques canines blanches longues de 6 cm 8D) Elle lui lança un regard trop chou-mignon-craquant et Thomas ne put s’empêcher de sentir une boule d’amour lui monter dans la gorge. OMG JE T’AIME TOI *-*

    « Evidemment que t’es là, tu es d’ailleurs la seule raison de ma présence ici ♥ »

Gnap ♥ Câlin, encore. Moïra se calla dans ses bras et, lui, il l’agrippa avec toute la tendresse du monde. Ma jumelle n’a moi. Alors qu’il profitait de la chaleur de le câlin pour tenter de se réchauffer –et de chasse l’humidité ambiante >< - il regarda autour de lui. La vue de Meg lui noua la gorge. Tout à l’heure elle resterait coincée avec les autres. Piégée. Il baissa la tête, enfouit sa tête dans les cheveux de sa sœur et inspira. (ELLE LUI A VOLE SON SHAMPOOING DOP A LA FRAISE O___O ) Il ne voulait pas avoir à réfléchir à ça. Ca ferait déjà assez mal comme ça.

Thomas poussa un petit grognement mécontent à la vue du géniteur de Mina. Ca lui rappelait que tous les mangemorts n’étaient pas des personnes importantes, que parfois c’étaient des êtres médiocres qui étaient enracinés dans leurs imperfections et tentaient, en s’approchant du Lord, de recevoir un peu de gloire sur leur pauvre personne. Thomas passa sa langue sur ses lèvres, nerveusement. Il n’accepterait jamais de faire partie de ces être-là. Il n’était pas comme Aleera, il n’avait pas milles et une idée quant à son futur. Mais soudain, il se rendit compte qu’il n’était pas cette personne sans ambition que certaines personnes (dont je ne citerai pas le nom) avaient décrite. Il accéderait en haut de la pyramide sociale parce que s’il n’y arrivait pas, il en mourrait. Un River réduit à l’état de suiveur sans ambitions, jamais.
Son regard fut ensuite attiré par le groupe de mangemorts, là bas. Il y avait la ministre, un mannequin, Mary Leanne, à qui il avait déjà parlé à plusieurs occasions mais qui ne l’interressait pas vraiment, il y avait aussi deux autres mangemorts qu’il reconnu pour avoir croisé à diverses réceptions sans vraiment leur avoir adressé la parole. L’homme venait d’ailleurs de sortir d’Askaban, à ce que disait la presse. Berk, il espérait bien qu’aucun River ne passerait jamais un séjour dans cet endroit.

Son verre de champagne à la main (la main qui n’était pas en train de triturer les cheveux de Moïra), il ne cessait de triturer le pied du verre. Un peu anxieux, il hésitait sur le comportement à adopter. Après tout, dans quelques minutes ça serait la foire totale. Prenant une grande inspiration, il tenta de se calmer, souhaitant juste que ce soit l’occasion de tuer Neil sans qu’on ne les soupçonne. Et en même temps, il aimerait bien que le meurtre de Neil, quand il aurait lieu, soit clairement revendiqué par les River. Question d’honneur. Il était en train de débattre sur les pour et les contres de la question lorsque Moïra lui indiqua un point de la salle. Suivant son regard, il vit Emmie Leanne qui parlait à Waldstein. Sa mâchoire se serra instinctivement. La dernière fois que Leanne avait été cafter quelque chose ça c’était mal terminé. Il s’était fait copieusement engueulé par tous les professeurs, par ses parents et par les élèves qui lui reprochaient d’avoir amené de la drogue. Son cœur se mit à battre plus vite au souvenir de cette période et de la haine qu’il avait éprouvé envers Leanne. Leanne…eh ! Mais c’est la sœur de l’autre mannequin, là ! Il n’avait jamais fait le rapprochement. M’enfin, soit. Son cœur manqua un battement quand il se rendit compte qu’ils n’y avaient pas dix milles choses à raconter à une prof pro-Ordre, lorsque l’on est une lâche de Basilic. Il y eu un moment de relâchement puis, Potter prit la parole. Avertissant tout le monde qu’ils risquaient de mourir noyés. Soudain, Tom sentit un énorme poids lui tomber sur le dos. Ils allaient tous mourir noyés. OMG O___O Si c’est imbécile n’avait pas parlés, ils auraient pu s’enfuir, partir à temps. Et là, c’était impossible, sinon on saurait toute de suite qui était Mangemort et qui ne l’était pas.
Son regard se reporta sur Meghan. Sa meilleure amie. Meilleure amie, vraiment ? Alors qu’il avait été prêt à la sacrifier pour devenir Mangemort ? Meilleure amie alors qu’il ne l’avait pas avertie, qu’il se serait éclipsé pour la laisser se noyer sans aucuns remords ? Si, il aurait eu des remords. Mais la fin justifie les moyens. Sa meilleure amie ? Thomas sentit son ventre se nouer, comprenant qu’il n’avait plus le droit de la considérer comme tel. Parce que ce serait une offense à Meg et qu’il ne voulait pas l’offenser. Mais de toute façon, ça n’avait plus aucune importance. Ils étaient tous dans la même merde.
Thomas agrippa la main de Moïra. Elle parlait mais fut coupée dans son élan par une sorte de furie furieuse qui fonçait sur eux. Lucy Robinson. Elle prit violement le bras de Moïra et la tourna vers elle. Thomas resserra sa prise sur Moïra. MA sœur é__è Furieux, il fixa la Gryffondor avec mépris, se demandant ce qu’elle pouvait bien vouloir à sa sœur, cette guimauve pleurnicharde. Ce qu’elle voulait ? L’engueuler. L’accuser d’être responsable de ça. Bawais, évidemment qu on était au courant. Et devine le meilleur : on t’aurait laissé crever, poufiasse ! Tom s’apprêtait à la gifler, histoire de lui faire comprendre qu’on ne s’adresse pas ainsi à sa sœur mais Lucy s’éleva dans les airs et s’éclata contre un buffet. Constance arrivait vers elle, la baguette à la main. Bien, joué Cous <3 Eh bam, elle éclata son petit discours à la tête de Lucy. Moïra continua aussi bien callée dans les bras de Tom. Le Serpentard gardait son regard braqué sur Nika. Il avait pas envie de le frapper parce que Lee lui en voudrait… et en même temps le fait que Lee soit si attachée à ce pauv’ gars était une parfaite raison pour lui éclater la tronche, en plus du fait qu’il avait une copine complètement conne. Ah ouais, la copine. Relevée par Mina, Lucy se tenait enfin sur ses deux jambes. Thomas lâcha Moïra et prit Lucy par les cheveux et l’attira vers lui.

    « Si tu veux pas faire partie des morts évite de t’en prendre à ma sœur ou je te jure que je m’occupe personnellement de te redessiner ta face de blondasse anémique. Tout le monde s’autodétruit autour de toi et tout le monde le voit à part toi. T’es aveugle et t’es incapable d’aimer quelqu’un correctement. Va dans les bras de ton viking et prêt lui un peu attention avant de venir critiquer les autres, pauvre imbécile. »

Il recula, lançant un regard nerveux à Nika. Il recula, reprit Moïra dans ses bras et Constance par la main. Tu vois, poufiasse, c’est l’amour, c’est la famille !
Constance aussi semblait nerveuse, Moïra aussi. Y a juste Mina qui avait l’air à l’aise. Couscous demanda quoi faire en regardant Moïra avec anxiété. Ok…suivre les ordres des meneurs. Bonne idée.

    « Et règle numéro un, on reste ensemble. »

Veut pas vous perdre T__T

✄-------------------------------------------------------------------


« When you strike a playboy pose,If you wanna go far, if you wanna be a star, Then you gotta bring it,Cha-ching »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-