Partagez | 
 

 Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 570

Points : 2
Avatar : Zooey Deschanel.
Crédits : Obsession27.

Age RPG : 16 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : - Un petit lien?
- Vivent les SMS
- Cause with me?
- Qui suis-je, au fait?

Truc en plus : Dessine carrément bien...
Doubles-Comptes : Nada.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 1 Oct - 11:09

Ah, c’était joli…si, c’était joli. Les catacombes de Londres, dit comme cela, on pourrait penser à une sorte de lieu glauque, froid, humide, terrifiant…le genre d’endroit où l’on s’attend à voir débouler, du coin d’un mur, un squelette bourré de divers fluides plus ou moins vitaux, le sourire aux lèvres, enfin, le sourire aux mandibules…mais non, c’était très joli par ici et Lucy, pénétrant dans la grande salle où allait avoir lieu le lynchage, pardon, la fête d’Halloween, esquissa un sourire. Elle découvrait une vaste salle, au plafond haut, enfin, haut pour des catacombes quoi ! De petits bonshommes découpés, pas des vrais, rassurez vous, juste en euh, matière magique, s’agitaient de ci de là, les serveurs étaient, ma foi, aussi classes que James Bond quand il vient de vaincre Requin, et les déguisements, oh oui ! Feux follets, dont les flammes dansaient vraiment, des vampires tous plus draculiens les uns que les autres, des squelettes, des lycanthropes…des lumières flottaient de ci de là, blême, ajoutant à l’ambiance blafarde et délicieusement malsaine. Les buffets étaient couverts de choses dont la nature, difficilement identifiable, ne les en rendait pas moins attirantes, à côté de fioles diverses emplies de liquides tout aussi divers. Plusieurs costumes, avec des gens dedans, évoluaient déjà dans la salle, déblatérant, buvant, mangeant, pas encore dansant mais ça ne tarderait pas.

La jeune Weasley tira sur un pan de sa cape, qui menaçait d’aller se coller à quelque chose de sucré et de brillant, sur une table, et passa une main dans sa masse de cheveux auburn roux. Tous ces jeunes hommes se tenaient droit dans des costumes somptueux, et elle avait décidé de ne pas être en reste, mais, si la littérature regorgeait de vampires mâles sexy affolants de charisme (à part celui qui brillait au soleil comme si on lui avait flanqué la boîte de paillettes dans la figure), elle était relativement pauvre en vampires madames…alors, Lucy avait décidé d’improviser. Une vampirette pouvait très bien être classe, n’est ce pas ? Et pourquoi toujours du noir, messieurs ? Une cape de soie bleue nuit, parée des nuances de l’Océan Pacifique en son plein cœur, quand l’horizon n’est plus qu’une ligne bleue, et que les fonds insondables s’étendent à des kilomètres de profondeur, dansait au rythme de ses pas, flottante, frôlant ses chevilles, une capuche renversée entre ses épaules. Chaussée de bottes de cuir chocolat, Lucy portait ensuite un pantalon assez moulant, noir, parce que bon, on ne s’habille pas en blanc pour Halloween, et une ceinture de cuir elle aussi –le plastique c’est le mal-, le tout surmonté d’une chemise, soyeuse elle aussi, bleue elle aussi mais plus claire, comme un ciel d’été un peu orageux. Naturellement, la jeune fille portait des gants, noirs, et son teint d’ordinaire clair avait viré à la pâleur d’une lune d’hiver. Comme de coutume, elle était maquillée avec simplicité, un trait de crayon et un peu de fard à paupière rendant son regard clair perçant, du gloss, guère plus, et de petites canines pointues, composant un sourire malin de carnivore, arrangées par magie achevaient le déguisement. Pas de sang, ce n’est pas parce qu’on est vampire qu’on doit être cochon.

Pivotant sur elle-même, Lucy quêtait des visages connus. Lysander devait venir, Lily aussi, elle le savait…Lysander, claustrophobe si sa mémoire était bonne, et Dieu sait qu’en ce qui concernait son chevalier servant, la mémoire de Lucy avoisinait celle des éléphants. D’ailleurs, elle venait de le repérer, Lys’, Lys’ qui, comme elle, avait filé passer les vacances chez lui. Elle le comprenait bien…Poudlard devenait dangereux, un asile de violence où chacun rasait les murs en guettant le coup du sort qui s’abattrait sur lui, un lieu où on ne levait plus les yeux ni la voix de peur de se faire harponner. Encore que, la Maraudeuse élevait virtuellement la voix, non ? Et puis, cette ambiance, à l’AD…Lourde comme un tas de béton armé. Certains jugeaient malin de présenter les déserteurs comme des vilains méchants pas beaux ennemis, chose que la Poufsouffle jugeait ridicule. Non pas parce que, comme tous les blaireaux, elle était neutre mais car, au final…tout le monde se battait contre un même être. Qu’importait la manière ? Et à vrai dire…que l’Ordre n’ait pas la mainmise sur toute la sphère de résistance la rassurait un peu, bien qu’elle soit inquiète pour sa cousine préférée, j’ai nommé Lily.

Pour être précise, Lucy devait reconnaître que Percy n’avait pas du tout envie que sa fille se rende à cette fête. Et elle savait pourquoi…l’Ordre pensait que les Mangemorts allaient tenter quelque chose. Non, Lucy n’était pas ici par un stupide sens de l’honneur du style « soyons là où les choses se passent, battons nous en première ligne ». A la limite, on aurait pu penser qu’elle était venue pour veiller sur ses proches ou du moins, être en mesure de leur venir en aide…Pourquoi était-elle venue, au fait ? La jeune femme frémit en observant les murs. Sombres malgré leur décoration, les ouvrages de maçonnerie qui lui avaient paru élégants semblaient maintenant comme les bras d’un quelconque géant, prêts à se refermer étroitement sur elle. Les mâchoires d’un piège…dans quel guêpier s’étaient-ils encore tous fourrés, quel carnage les attendait-il, tapi au coin de ce lieu sombre et oppressant ?

J’en étais donc à la séquence où Lucy reconnaît Lysander. Parce que même à une année lumière de distance, elle l’aurait encore vu…Ouh, mais qu’il était classe, son homme. Pardon, son chevalier servant…Lysander était toujours classe, remarquez, et c’était vrai que le sang, hem, cela n’incitait pas à faire un câlin au vampire. Lysander qui avait l’air, comment dire, un brin angoissé. Rien de surprenant à cela, pour un claustrophobe, sauter à pieds joints dans une salle close, sous terre, sombre et basse de plafond n’était pas l’idée du siècle, et le chevalier servant n’avait pas l’air bien chevaleresque, en réalité…Lucy se décida à le rejoindre. Bon, on va éviter la scène touchante où les deux tourtereaux s’adressent de grands signes avant d’écraser tout le monde d’une course irrésistible pour se rejoindre, préférons la manière calme. La jeune fille se glissa entre deux personnes, trois personnes, deux encore…Oups, un couple, attendez que je passe avant de recommencer à vous bécoter. Elle aurait bien aimé aborder Lysander par derrière et lui taper sur l’épaule ou balancer le genre de phrase spirituelle et pleine de double-sens qu’on trouve dans les films, mais vu que son chéri était claustrophobe…mieux valait peut-être éviter de trop le surprendre ce soir. Lucy choisit donc la solution qui consistait à venir se planter devant Lysander, avec un sourire :

« Salut. »


Simple et sobre, la Lucy. Elle aurait aussi pu dire « quelle classe » mais il était toujours classe, et je l’ai déjà dit, bande d’inattentifs. Et puis, lui demander si ça allait, bon, il avait l'air d'un animal un peu pris au piège. Si mignon ♥ ...Pardon. C'était juste le résultat d'une longue séparation. Elle ne l’avait pas vu depuis…ô mon Dieu, plusieurs jours, depuis le début des vacances, au moins. Pour un peu elle lui aurait sauté au cou et hop câlin, bisou, tout ça, mais là encore…un peu de correction, que diable. Elle se contenta juste de l’embrasser rapidement pour lui dire bonjour, avant de rester à ses côtés en balayant la salle du regard. Que de gens sympathiques mais…groupés autour de gens avec des cheveux par trop intimidants, quel dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhorses.fr-bb.com

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »



...

Messages : 420

Points : 3
Avatar : William Moseley
Crédits : Stainless Night

Age RPG : 16 ans
Sang : Mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : ~ Fiche de présentation
~ Un lien?



Doubles-Comptes : Ted Lupin ~ Eliott H. Hudson ~ Scorpius H. Malefoy



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 2 Oct - 5:27

    Maxime déballa le carton qu’un hibou venait de déposer devant lui, renversant son vers de jus de citrouille ainsi qu’une bonne moitié du contenu de son assiette. Ignorant les dégâts, le Poufsouffle donna d’un air distrait un bout de son petit déjeuner à l’oiseau tout en ouvrant le paquet. Il s’agissait du déguisement qu’il avait demandé à sa tante. Celle-ci lui avait fait quelque chose en vitesse et il jugeait le résultat pas trop mal. Un petit mot était aussi glissé entre les bouts de tissus. « Voilà le déguisement que tu m’as demandé. Amuses-toi bien ! Tante Fila. ». Le sixième année referma le carton avec un petit sourire satisfait. La fête se déroulait le soir même et pourtant il n’était pas spécialement emballé à l’idée d’y aller. Pourtant il avait accepté et maintenant il fallait qu’il assume les conséquences. Et puis il y aurait Domi, c’était une raison largement suffisante pour le convaincre de venir.

    Le jaune et noir sentit une goutte tomber sur son pantalon et vit que c’était son jus de citrouille qui était en train de couler. Il sortit sa baguette et remis un peu d’ordre en quelques secondes avant d’attraper une tranche de pain de mie et de se lever. Il n’avait pas très faim tout compte fait et le bruit de la Grande Salle l’agressait trop dès le matin. Maxime se rendit dans son dortoir pour poser sa boite sur son lit et partit en direction de la salle des sortilèges et enchantements, premier cours qu’il avait de la journée.

    La journée passa rapidement, les cours n’étant pas trop mal. Mais Max pensait surtout au soir même. Plus les minutes passaient, plus il se demandait pourquoi il avait accepté. Non mais ce n’était pas possible. Il savait très bien que quelque chose se tramait mais bon c’était peut être ca aussi qui l’avait poussé à dire oui. Et puis bon, il nourrissait l’espoir que la fête serait tout à fait normale et qu’il pourrait passer plus de temps avec Domi. Ca avançait petit à petit, et malgré le fait que le Poufsouffle connaisse réellement la nature de ses sentiments, – ce qui lui avait valu quelques nuits blanches – il ne voulait pas aller trop vite. En fait il avait trop peur qu’elle ne ressente pas la même chose pour lui ou encore pire, que leur histoire s’achève là parce qu’il s’y était mal pris. Et puis Maxime savait que la Serpentard avait perdu sa meilleure amie et c’était LA raison pour laquelle il ne voulait pas aller plus vite.

    Maxime interrompit le fil de ses pensées en enfilant le déguisement. Un T-shirt et un pantalon noirs avec les motifs de squelette. A l’aide d’un sortilège, il rendit ces motifs phosphorescents puis enfila ses converses toutes noires. Dernier détail à régler désormais : le maquillage et n’ayant jamais tenu dans la main du phare à paupière, le jaune et noir se sentit totalement stupide. Une amie Poufsouffle lui avait prêté son maquillage et maintenant il regrettait de le lui avoir emprunté. Le sixième année prit son inspiration, ouvrit le phare à paupière puis se dégonfla. Ok, il n’avait strictement aucune idée de la manière dont on mettait du crayon noir ni comment on appliquait le phare. Il alla trouver Emilia, l’amie en question qui lui avait prêté le maquillage et lui demanda de le lui mettre. Finalement le résultat était bien meilleur que s’il l’avait lui-même fait. Bon maintenant qu’il était presque tout en noir, ses cheveux blonds détonaient totalement et ca n’allait pas DU TOUT. Maxime emprunta dons une bombe noire et lorsqu’il eut finit, c’était à peine s’il se reconnaissait. Les cheveux noirs ne lui allaient pas très très bien mais ce n’était pas grave, il était fin prêt !

    Lorsqu’il arriva dans les catacombes de Londres, le jaune et noir en eut presque des frissons. C’était vraiment un endroit sinistre. Et encore sinistre était un terme encore trop faible. Il y avait déjà beaucoup de monde et il aperçut quelques amis à lui mais aussi pas mal de monde qu’il n’aimait pas trop. Une chevelure brune arrêta presque le temps. Emmie était la… Ca c’était une autre paire de manche… Pourquoi était-elle venue ? Et lui espérait passer une bonne soirée avec Domi… Si la Serdaigle trainait de le coin ca allait être tout de suite beaucoup moins drôle… Il détourna le regard avant que son ancienne amie le repère. Et d’ailleurs pas loin se trouvait LA fille qu’il cherchait depuis qu’il était arrivé qui l’avait déjà vu et se précipita vers lui. Maxime fit un grand sourire niais. Qui ne rêvait pas de cet accueil hein ?! Elle était magnifique déguisée ainsi ! Ca ne l’aidait pas à se défaire de son sourire niais, c’est moi qui vous le dis ! xD Bon d’accord elle était un peu sinistre mais c’était à peine s’il l’avait entendu. Elle venait de lui saisir la main et en fait il ne suivait plus le fil de ses pensées la. Trop d’émotions d’un coup tue l’émotion !

    « Merci ! Mais je ne suis pas convaincu par mes cheveux noirs ! En tout cas, toi aussi tu es magnifique ! »

    Et c’était vrai ! Mais de toute façon de n’importe quelle façon elle était magnifique.

    « Sinon ça va oui. Je me demandais pourquoi j’étais venu jusqu’au moment ou je t’ai aperçu. »

    Si c’est pas de la déclaration ça *_*. En plus il n’avait même pas finit ! C’était bien lui qui disait qu’il ne voulait pas aller trop vite ? Bon d’accord ok, ce n’était encore que des paroles !

    « Mais ne t’inquiètes pas pour l’endroit. Il a beau être sinistre, ce ne sera pas notre cimetière, tu peux compter sur moi. Je ne le permettrai pas ! »

    Non non, ca ne veut absolument pas dire qu’il vient de se déclarer comme ton chevalier servant et qu’il te protègera à n’importe quel prix. Absolument pas !

    « Et toi ça va ? »

    Maxime serra un peu plus fort la main de Domi dans la sienne. Si ce moment pouvait durer éternellement, ça serait juste génial, alors que personne ne vienne les déranger!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 2 Oct - 8:19


A peine arrivés, les groupes sont déjà formés, comme si chacun avait reçu un mot d’ordre, ce qui est bien évidemment le cas ! Meghan Prewett et Derek Gray jouent les asociaux, ils n’ont pas envie qu’on vienne les embêter alors qu’ils savent tous deux qu’ils vont certainement mourir. Lily Potter, après avoir fait un câlin à son père, à sa mère, à ses frères et à Derek, retourne rejoindre Alexia Waldstein. Dominique Weasley et Maxime Duncan roucoulent dans leur coin, de même que Lucy Weasley et Lysander Dragonneau, un poil claustrophobe. Grace Waldstein et Logan Cooper discutent en s’asticotant mutuellement pour faire rougir l’autre, mais dans l’ensemble, tous les membres de l’Ordre et de l’Armée surveillent attentivement les lieux. Emmie Leanne se demande ce qu’elle fait là, Nanaly Nightingale discute tranquillement avec Mikhaïl Bielova et Jaemin Park, et dans leur coin, Moïra River, Wilhelmina O’Malley et Aleera Bielova discutent inocemment. Selena de La Vega et Reid Turner sont ensemble, mais pas longtemps, car Roxanne Weasley les rejoint en piaillant de contentement, vite rejointe par Mary Leanne et Svetlana Bielova, ainsi qu’Aleera qui fait sa petite pub d’un ton anodin, sous le regard désapprobateur de sa grande sœur. Kaïa Asbjorn, ainsi qu'Aiden O’Connell, ont l’air inconscients du danger qui les guette. S’ils savaient, seraient-ils venus ?


Le tour deux commence. Pour le moment c’est très calme, même si les élèves semblent se regarder en chien de faïence, surtout l’Armée de Dumbledore qui surveille attentivement les Basilics pour voir si rien ne filtre, sans que les Basilics ne se doutent de quoique ce soit, ce qui ne les empêche pas de se montrer attentifs. Pour le moment personne n’a mis les pieds dans le plat et la tension alourdit considérablement la fête d’Halloween. Vous pourrez poster plusieurs fois durant ce tour.

Ceux qui ne se sont pas inscrits peuvent toujours le faire ici.


✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« Question authority and authority will question you. »





Messages : 172

Points : 0
Avatar : Ash Stymest
Crédits : Wanderlust / tumblr

Age RPG : 18 ans
Sang : Mêlé
Camp : Neutre

Doubles-Comptes : Andras Singh & Mikhaïl Bielova



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 2 Oct - 10:03

Ahaha, très drôle, un bal d'Halloween. Quand Lucy lui avait parlé de cette nouvelle occasion de devenir de la chair à canon, il n'avait pas marqué beaucoup d'hésitation pour dire que, oui, il irait. En même temps, il ne serait pas un Covenant de ne point se rendre à une soirée donnée pour le gratin, et de laisser sa jolie fiancée sans cavalier. Et oui, il était son fiancé, le seul et l'unique, et entendait bien le rester envers et contre tout. Même s'il se doutait bien que certaines de ses amies ne seraient pas charmées de le voir s'afficher ouvertement avec Lucy, tant pis, il n'avait pas l'intention de la tromper.
Ce n'était pas de gaieté de cœur qu'il se préparait cependant à y aller. Oh, pendant un moment, il n'avait pensé qu'à ça jour et nuit, attablé avec ses parents à gueuler comme un forcené qu'il voulait, devait y aller pour être avec Lucy, alors qu'ils disaient tous les deux qu'un Covenant plus expérimenté les serviraient mieux. Mon cul oui, s'ils voulaient à ce point jouer les lèches bottes du pouvoir, autant demander un rendez vous avec Bielova femelle. Il était l'un des pirates les plus proches de cette famille, ami avec Mikhaïl, Aleera, et Roxanne, leur fille « adoptive ». Il avait même sauver la petite sœur, Tania, alors si avec ça on pouvait encore trouver à redire sur la façon dont il rendait service aux siens.... Et puis, il était hors de question qu'on ne cherche à l'utiliser pour négocier une alliance avec qui que ce soit. Les Covenant étaient libres et neutres et le resteraient quoique puisse penser ses parents. Ils se faisaient vieux et la prison n'avait pas été douce avec eux, mais ce n'était pas une raison. Et puis, alors qu'il savourait cette victoire, de pouvoir y aller en faisant fi de leur volonté, il avait fallu qu'il voit Nanaly. Et qu'elle lui dise.

Et depuis, il se forçait à se lever le matin et à aller bosser tout en évitant de penser. À tout, à rien. Surtout pas à ce qu'il avait failli faire. Par merlin, il se sentait con. Con, et sale, et désabusé. Et ce soir, il fallait qu'il aille s'amuser, tout en priant de survivre, il fallait qu'il serre Lucy dans ses bras et qu'il l'embrasse alors qu'il avait sur le cœur cette saveur douce amère d'avoir failli... Il était peut-être excusable, il n'avait pas succombé, au final, mais quand même, il avait failli, alors qu'il l'aimait, à en crever. Comme quoi il était masochiste.
Il enfila un pantalon de cuir noir qui le moulait comme s'il avait été cousu sur lui plus une chemise orange ouverte sur son torse, retenue par des bretelles de cuir noires, avant d'appliquer sur le tour de ses yeux un maquillage sombre et pailleté, de s'enduire le visage de fond de teint ocre et d'y tracer des traits noires. Une jolie citrouille de compétition...
Serrant les dents, il se détourna du miroir pour aller enfiler une veste déchirée de partout qui ne le protègerait de rien mais dont les lambeaux s'accordaient à son humeur, glissant sa baguette dans son holster de poignet et accrochant à l'une de ses cuisses son poignard en os. Cela faisait trop longtemps qu'il avait délaissé l'arc et le couteau pour la baguette, mais il entendait rappeler à tous qu'il n'était jamais désarmé.
Enfin, peut-être que ce serait une agréable soirée. Au moins verrait-il sa bien aimée, et tout irait mieux ainsi. Rien qu'à l'idée de plonger une main dans ses cheveux blonds et de la sentir respirer contre lui permit au jeune homme de desserrer les dents et de perdre un peu de son sérieux. Il fallait qu'il donne le change, aussi.

Transplanant au sein même des catacombes, il prit un temps pour analyser la salle déjà bondée et se dirigea directement vers Lucy qui discutait avec Lou. Nanaly semblait pour le moment discuter avec JaeMin et Mikhaïl, et l'idée qu'ils puissent tous les trois s'entendre manqua de faire exploser soudainement de rire le jeune homme. Ah, quel tableau. Bien qu'il pouvait voir que le russe aurait bien bouffé la demoiselle vivante, mais bon, il savait encore se retenir. Il ne devait avoir rien bu. Et bien, on remédiera à ça plus tard 8). La vue de Roxanne et Aleera lui arracha un pincement au cœur mais l'important se trouvait devant lui ; une jolie danseuse d'outre tombe qui sirotait un verre qu'il se permit de piquer pour y poser les lèvres.

« Mais que vois-je, on a un débarquement de jolies orientales et on ne me dit rien. Quel dommage que je sois déjà pris, sinon je vous aurais bien enlevées sur mon navire.... » Une bise à Lou, avant d'encadrer la taille de Lucy d'un bras et de poser sa main dans le creux de ses reins, la dévorant des yeux et lui soufflant dans le cou ; « Même si je ferais bien une exception pour toi. » et de l'embrasser doucement. Pas trop longtemps non plus, il voulait éviter d'avoir soudainement envie de lui enlever ses jolies jupes vaporeuses, et il portait une tenue qui s’accommoderait TRES mal de tout problème d'afflux de sang, mais assez pour se sentir beaucoup mieux.
Et là, bien blotti contre sa Lucy, il était là où il fallait.

« Alors, dites moi tout, où en sont les paris ? Qui est sensé mourir ce soir? »

Ambiance, ambiance \o/

✄-------------------------------------------------------------------

i'll treasure you forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »





Messages : 166

Points : 0
Avatar : Freya Mavor
Crédits : Ginger's Spleen

Age RPG : 16 ans
Sang : pur
Camp : Basilic

Vie du personnage : L'existence, les manigances, les confidences et la correspondance de Constance ♥️

Truc en plus : Préfète, River au pouvoir ♥ !
Doubles-Comptes : Lucy Robinson ; Siri D. Watson & Hermès N. Grimm



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 2 Oct - 11:07

Vous avez pas comme l'impression qu'il manquait du monde, à cette soirée ? Constance aussi. En fait, c'était simple, il manquait ELLE. Alors, forcément, c'est la fin du monde. Et vus comment Constance prépare cette soirée depuis des lustres minutieusement, il y a anguille sous roche voir carrément dragon.
Et en fait non, c'est juste que la mini River est particulièrement longue à se préparer, et depuis qu'elle est préfètte, il n'y a plus personne pour se plaindre, et en plus elle à accés à la salle de bain des préfets - ce qui est tout bénef pour les autres qui on ENFIN de l'eau chaude après son passage. Après avoir pris tout son temps à son pomponer, à se rendre encore plus pâle qu'elle ne l'était au point d'avoir un teint de véritable poupée de porcelaine. Constance enfila sa tenue, une robe blance particulièrement courte et volatile (à moins que ce ne soit qu'un débardeur?) avec une veste noire par dessus. Et tout un assortissement de collier pendue à son cou, dont un chapelet. Haha un vampire avec un chapelet. Bref. Enfilant des escarpins vertigineux aux semelles aussi rouges que ses pupilles, elle décocha un dernier sourire à son reflet histoire de regarder une dernière fois ses canines aiguisées. Huhu trop cooool. Elle glissa sa baguette dans sa jarretière uniquement prévue à cette effet, et sortie enfin de sa salle commune quasi déserte, ses cheveux attrachés dans savant chignon coiffé-décoiffé avec quelques mèches boucliées qui s'en échappées.

« Constance ! »

Elle se retourne, ce qui est, avouons-le, assez logique. Constance est son prénom et elle est la seule à le porter dans le coin, coin étant ici utilisé au sens le plus large du mot. Il en découle que c'est forcément elle qu' l'interpeleur interpelle. (Inutile de me faire remarquer qu'interpeleur n'est pas français, je le sais mais j'aime inventer des mots).
Donc, elle se retourne, et pas seulement par curiosité. J'ignore si c'est le fait de se frotter régulièrement à des phénomènes magiques, mais elle a développé un sixième sens foireux qui lui souffle à tout bout de champ que le noeud des possibles est en train d'exploser pour laisser entrer le rêve dans ma vie. En terme plus clairs : et si c'était le chanteur des Bizarr' sisters qui m'appelait ? Naïve, elle ? Non absolument pas. Elle est juste capable d'inventer des scénarions totalement improbables dont elle est l'héroïne simplement en regardant un paquet de chocogrenouille. C'est pour dire. Bon, elle se retrourne et, bien sûr, elle se prend la réalité en pleine poire. Le type qui l'a hélée depuis l'autre bout du couloir n'est pas chanteur dans le génialissime groupe sorcier, mais tout simplement Verpey Martin, le pire blaireau de Poudlard. Et un vrai blaireau, vus la couleur de sa cravatte, mais dans le fond elle ne juge pas les gens à la couleur de l'uniforme, son meilleur pote est tout de même chez les jaunes, mais Verp' quoi... Oui, je sais, les chances que le musicos' vienne se perdre dans le chateau avoisinent le zéro absolu tandis que celles de se faire brancher par Verpey Martin pour la soixante-quatorzième fois de la semaine quand on est jeune et jolie flirtent avec les cent pour cent. N'empêche que, pendant une poignée de folles secondes, elle y a crus et que Verpey en a profité pour arriver à sa hauteur.

« Waw Constance, qu'elle élégance ! »

Par la barbe de Merlin, elle avait oublié à quel point la scolarité à Poudlard s'avère neuronophage (oui, je sais, encore un mot inventé) lorsqu'on ne possède pas un équilibre mental et affectif en béton armé ! Elle ordonne à ses dents de cesser de crisser à son rythme cardiaque de ne pas s'emnaller, et elle se souviens que, comme tou mammifère digne de ce nom, elle est tenue de respirer, si possible de façon pas trop irrégulière, et se retourne vers le séducteur qui vient d'entrer dans l'histoire de la poésie par cette tirade d'anthologie. Erreur. En plus d'être stupide, Verpey Martin est grand, gros et moche. Ajoutez à cela qu'être entouré de trois copains ringards aux sourires niais lui offre la suffisance que seul il n'oserait pas arborer et le portrait est prêt à être encadré. C'est d'ailleurs ce qu'elle s'apprête à faire. A encadrer ce blaireau. Mais elle n'est pas suicidaire est bien qu'elle soit plutôt grande pour son âge, elle ne va pas s'amuser à éclater la face de quelqu'un alors qu'ils sont en surnombre. Elle trouve une solution plus diplomatique.

« Tu a exactement trois seconde pour disparaître de ce couloir. Passé ce délai je me verrais dans l'obligation de vous coller tout les samedis jusqu'au restant de l'année. Mme Baranovski se chargera de vous trouver du "travail" avec joie. »

Les quatre chippendales hésitèrent un moment, mais Constance commenca tout simplement un décompte fictif en relevant au fur et à mesur chacun de ses doigts. Le pouce, uuuuuuun. Deuuuux. Plus personne en vue. Abus de pouvoir ? Complètement, de toute façon, elle ne pouvait pas coller les gens, enfin pas les coller et les refiler en suite à la si charmante professeure de déviance magique redoutée pour ses heures de retenues... Douloureuses. Et d’un mouvement plutôt gracieux elle pivotât sur ces tallons aiguilles pour rejoindre le portoloin qui l'amenera jusqu'à Londres.

Une fois arrivée dans les catacombes - glauques et froids - Elle jeta un coup d'oeil circulaire à la foule. Cherchant à la fois les issus de secours, on ne sait jamais, les personnes présentes pour superviser la petite soirée. Appercevant Mikhail, Emmie, Mina ainsi que Moïra, Constance rejoignis le groupe de pro mangemort, non sans avoir complimenté Moïra - trop belle quoi *w* - et cherché du regard Tom. L'air de rien. Au milieux de tout ces masques et costumes, il est dur de trouver du premier coup qui est amis, ou ennemis. Et c'est justement pour trouver ces ennemis que la préfète des jaunes était là. Les gryffondor étaient en ligne de mire vus le caractère des élèves de la maison, les Weasley-Potter aussi, tout naturellement. En fait, Constance se méfiait à peu près de tout les élèves. Sauf Moïra et Thomas. Les autres, elle s'en fiche. Les autres membres de Basilics, plus ou moins. Il y avait quand même eus c'te connasse de Nanaly qui les aiavait trahis quoi. Bon, elle avait bien morfler, mais ça n'empêche pas... Tiens, quand on parle du loup, ou plutôt de la lionne. Constance haussa un sourcil - oui, ça fait pétasse mais c'est mûrement réfléchis - et jeta un regard moyennement amicale à la rouge et or, en s'arrêtant sur ses cicatrices. Pour finalement incliner la tête sur le côté, en essayant de pas trop être désagréable. Parce que aaparement, elle connaît Jae, qui est soit dit en passant le petit ami de Mikhail. Le même Mikhail qui a failli la découper en deux l'an dernier, oui, oui. Et après un calcul super rapide, elle en conclu que, voulant éviter toute embrouille avec le mini Bielova, il vaux mieux ne pas vexer son petit ami et doooonc, ne pas vexer l'ami du petit ami si l'on tiens compte du proverbe "les amis de mes amis sont mes amis". Qui ne fonctionne pas du tout, du tout pour Constance. BREF.

« Il est probablement plus loin, avec ses amis. »

Et tu devrait faire pareil. Genre allez plus loin. Avec tes amis, parce que là tu gêne grave. Tout cela ponctué par un sourire, aussi charmant soit-il, qui est tout sauf amical.
S'ensuivit tout un défilé avec Lee et Roxane qui passe et partent en trombent, un compliment pour une telle, tout un tas de gens. Mais Constance n'est pas des plus sociables même si ce n'est pas la pire dans le lot. Elle apréhende juste un peu la soirée, et surveille les élèves. Pas pour les protéger, pour se protéger elle, et attaquer quand il faudra, docilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Lun 3 Oct - 8:59

Ce qu'il y avait de bien à avoir des amis, c'est que l'on ne se sentait jamais seule. Ou alors, jamais bien longtemps. Aussi, avec un rapidité de... Bielova, le Mikhaïl de la famille se précipita sur elle, Moïra et Nephtys, sans oublier d'être accompagné de son magnifique petit ami. Ah oui, elle l'avait déjà vu, croisé, au détour d'un couloir ou d'une réunion de préfets. Il était fort mignon, mais surtout, casé, et pas du tout le genre de Mina. Mais le regard entendu du petit serpent était de bonne guerre. C'était bien normal, de signaler que le petit asiat lui appartenait, c'était son copain, propriété privée, demoiselles (ou damoiseaux) en chaleur, passez votre chemin. Mina n'était pas une demoiselle en chaleur – quoi que, mais pas désespérée au point de piquer le petit copain coréen d'un de ses meilleurs amis. Mikhaïl le lui présenta donc, et vas-y qu'il s'appelle Jae Min, oh qu'il est mignon mais c'est le mien. Avec aussi un petit compliment qui ne manqua pas de ravir la petite O'Malley : qu'on lui dise qu'elle portait bien une robe, certes, mais que ça vienne de lui, alors là, ça la touchait vraiment ! Elle sourit et s'enthousiasma :

« Ah oui, en effet on s'est déjà vus ! »

Puis elle se précipita sur Mikhaïl en s'exclamant, contente comme une gamine :

« Merciiii ça fais plaisir venant de toi ! Quoi que Lee sera jamais jalouse de personne, enfin elle n'est pas du genre à l'admettre... Oh et, chuchotant, t'en fais pas, vous faites un couple trop charmant pour être brisé ! »

Petit clin d’œil complice. Puis Nanaly s'est ramenée, et, ça bien sûr, n'a pas énormément plu à la jolie blonde. Elle n'appréciait pas trop Nanaly ; on en disait beaucoup sur elle. On disait qu'elle était entrée chez les Basilics uniquement pour réussir à dompter sa baguette, puis qu'une fois sa baguette brûlé, elle s'était lâchement défilée et avait voulue quitter le groupe. Moïra avait parlé d'elle lorsqu'elle avait annoncé à Mina son entrée chez les Basilics. Elle avait clairement expliqué que la traîtresse avait payé de souffrance, force de Doloris, puis un petit sortilège d'oubliette et tout va mieux. Nanaly était connue comme le loup blanc dans la petite troupe de futurs mangemorts. De ce fait, même si elle n'avait pas eu trop l'occasion de se faire une idée propre, Mina n'appréciait pas Nanaly.

Heureusement, avoir des amis, c'est aussi être... sauvééée quand on commence à se sentir seule ! Ce qui venait d'arriver. Et, illico, la petite – presque grande – Roxanne Weasley débarquait comme une furie pour féliciter tout le monde comme la petite hystérique qu'elle était. Elle complimenta Moïra, en même temps il y avait de quoi ; puis complimenta Mina – la modestie m'empêchera, moi ô créatrice du personnage, de dire qu'il y avait de quoi aussi – avant de dire que, tout de même, il manquait un petit détail... Et accrocher son collier en saphir et le passer au cou de la blonde frisée. Voilà, c'était mieux. Là-dessus, Aleera, autre blonde au caractère explosif, déboulait en faisant la même remarque, mais pour des bagues cette fois. Et voilà, à leurs dires, elle était désormais parfaite. Voire même sexy – génial, su vous relisez les premières lignes, puisqu'elle est à la limite du manque affectivement sexuel, mais pass(i)ons. Fantastique ! Elle se sentait fantastique. À la hauteur de ses fantastiques amis. Gonflée d'euphorie, elle se précipita au cou de ces deux magnifiques blondes et dit en riant :

« Bravo les filles ! Maintenant je pourrais presque rivaliser avec vous ! »

Ailleurs, la Ministre de la Magie arrivait, discutant avec Turner et de la Vega, que Rox (et Roucky, d'accord j'arrête les apartés) et Lee venaient de rejoindre. On avait aussi droit à Cooper discutant avec cette pouffiasse de Waldstein senior. Pff, que de mauvais. Mina avait hâte de dézinguer tout ça. Elle, sadique ? Ahahahahah. Évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Lun 3 Oct - 9:33

Attendant sagement que Mikhaïl, le coréen révisait tranquillement son russe, tout en regardant la grande salle en face de lui. Adressant un léger sourire à un élève de première année qui passait par là, le jeune homme se sentait horriblement vieux par rapport à lui. Pas facile à imaginer qu’un écart d’âge aussi important peut réellement exister entre les deux garçons. Le petit blond semblait chercher quelque chose avec soin. Un sourire illuminait le visage du petit garçon alors qu’il semblait avoir mis la main sur un crapaud. Surement le sien. Se retournant pour quitter la salle, un léger soupire s’échappait des lèvres de Jae en pensant à Yoona qu’il avait laissé à l’orphelinat. Elle avait après tout que seize ans, des parents décédés et sans personne pour s’occuper d’elle depuis ses cinq ans elle n’avait jamais rien vu qu’autre que les quartiers plutôt pauvre de Séoul. Sortant doucement de sa poche un pendentif en forme de Cupecake, le coréen se mit à sourire. Dire qu’elle avait osé lui mettre autour du cou, en tout cas, cela ne le quittait plus pour le moment. L’attrapant pour le mettre autour de son poignée et effectuant plusieurs tours être sur qu’il ne tombe pas. Il regardait le petit gâteau rose bonbon pendre le long de son bras. Elle lui avait promis que cela lui donnerait de la chance. La chance de pouvoir sauver Mikhaïl en cas d’ennuis serait génial. De pouvoir être toujours là pour lui. Relevant les yeux en entendant un léger bruit, le blond aperçut rapidement son petit ami qui était à croquer. Souriant amusait, il était ravis de voir qu’au moins il serait pas le seul à avoir une couleur de cheveux pas naturel, enfin bon, pour sa part cela allait rester à moment.
Frissonnant en sentant la main de son petit … orange dirons nous sur lui, le blond ne se fit pas prier pour répondre à son baiser. Posant délicatement une main sur la hanche de Mika, il en profitait pour se coller contre lui. Autant en profiter un peu pendant qu’il peut l’embrasser sans se priver, après Mikhaïl risquait surement de se mettre à parler avec d’autres élèves et récupérer ses magnifiques lèvres rien que pour lui allait être horriblement dur. C’est injuste de devoir partager ce qu’on aime le plus, c’est vrai quoi … Est-ce que vous laisserez aussi facilement quelqu’un toucher à votre pâtisserie préférée ou alors à votre objet porte bonheur ? Eh ben, Mikhaïl c’est un peu la grosse pâtisserie de Jae ! Il aime pas qu’on y touche ou rien qu’on se l’accapare. Ce soir il allait surement devoir faire des efforts pour ne pas étrangler la moindre personne qui le touche. En tout cas, les baisers étaient trop courts, ils étaient totalement en manque d’oxygène tous les deux, mais il avait du mal à rester lors et déjà loin de lui. Il avait le droit de le mordre ? Alllllez… Juste une petite marque dans le cou rien de bien méchant. Se mettant à pouffer de rire en l’entendant parler de pancarte, le coréen se reprit rapidement en soupirant intérieurement à cause de cet horrible rire. C’est quoi de ca ? Ah ! Ca y est, il se comporte comme une fille à présent. Mandieu, il faut faire quelque chose, ca risque de mal finir.

    « Hum … Un tatouage serait plus efficace, qu’une pancarte. Au moins, tu es sur que personne viendra jamais retirer ton nom. Hum … Sinon, j’adore tes cheveux, ca gère ! Je crois que je devrais tester un jour, enfin bon … Pas sur que cela m’aille au teint. En tout cas, j’adore ton pantalon. Adorable~ »


Un brin pervers, le coréen laissait son petit ami prendre sa main pour se laisser guider. Le voyage était toujours trop court … C’était vraiment pas drôle, grimaçant légèrement le coréen fut toutefois, souriant en voyant les lieux. Alors ils sont où les zombies qui vont les dévorer vivant ? Surement trop fan des vieux films d’horreurs qu’il ne font plus peur, Jae, se mit à rire intérieur en repensant à un film en particulier, ils avaient dû user bon nombre de faux sang pour le film. Regardant dans la direction que Mika lui indiquait, il remarquait le professeur de sort en question. Il avait raté de peu de recevoir une légère tape sur la tête ce sale gosse. Il fallait qu’il refasse son éducation. Pourtant il n’avait pas eu le temps de lever la main que Mikhaïl avait filé vers une jeune fille. Eh ! Reviens là toi ! Surement jaloux qu’il puisse aller embrasser - même rien que sur la joue - une autre personne que lui. Serrant légèrement Mikhaïl contre lui alors qu’il s’écartait de la demoiselle, la jalousie de Jae Min devait surement être bien visible sur son visage. Non pas qu’il voulait l’empêche d’avoir des proches au contraire, cela serait nettement mieux. Au moins un des deux qui soient plus sociables que l’autre. Car après tout, Jae ne fait aucun effort pour se faire apprécier des autres, avait-il perdu tout son temps qu’il pouvait consacrer à se faire des amis en poursuivant Mika ? Boh au final, il préférait surement avoir Mikhaïl en petit ami qu’une multitude d’amis qui au final, il ne reverrait plus jamais.

    « Bonsoir … »


Juste par pur politesse, le coréen n’avait pas réellement le cœur à parler à qui que ce soit. Il aurait pu faire un effort et approuver que la jeune fille était ravissante, mais cela lui aurait écorché la gorge. Oui, il pouvait être aussi adorable que totalement débile. Allez tout au moins, un petit effort, il lui adresse un léger sourire avant de lâcher son étreinte autour de Mikhaïl. Il allait tout de même éviter de trop être collant avec lui. Bien que l’envie de rester toujours contre lui, lui montait à la tête. Plutôt de mauvaise humeur et boudeur avant tout, le coréen semblait retrouver le sourire en voyant Nanaly arriver vers eux. Un sourire prit rapidement vie sur le visage du coréen qui était ravis de voir son ex petite amie mais surtout son amie arriver. Se mettant à sourire de plus belle en sentant les lèvres de la demoiselle se poser sur sa joue, le coréen semblait reprendre du tonus.

    « Non désolé, je l’ai pas vu, mais je pense qu’il devrait pas tarder ! C’est un crime de laisser une jeune fille aussi belle toute seule ! »


Il lui fit un léger clin d’œil, il avait dans l’optique de la rassurer encore un peu plus vis-à-vis de ses cicatrices. Elle était belle, elle ne devait pas s’en faire et si Andras était con pour ne voir que des marques, il ne méritait pas de vivre une seule seconde de plus. Bon, pas d’éclair qui foudroie un Andras dans le monde ? Ca devrait être bon, il ne doit pas être aussi stupide que cela. Puis sortit de nulle part ou soudainement repris de ses pensées, le coréen vit d’un seul coup Roxanne Wesley proche de lui. Il fallait dire encore Bonsoir ? Bon allez un simple sourire et cela passe non ? Se décalant de Mikhaïl pour se rapprocher doucement de Nanaly, le jeune homme aperçut rapidement ce que pouvait mettre Roxanne dans la poche de Mika, mais comme ci de rien était il détournait le regard pour le reposer sur Nana. Bien que ce que la demoiselle avait ajouté fit apparaitre un léger sourire en coin sur le visage de l’asiatique. Hum … Si elle savait. Enfin bon. Son attention était portée de nouveau sur son amie, il n’était pas sur qu’elle se sente réellement à l’aise, les regards que pouvaient lui lancer les deux autres demoiselle ne lui plaisait pas vraiment. Certes, Jae n’avait pas beaucoup d’amis, mais sa petite Nanaly en faisait partie alors pas question qu’on lui fasse du mal.

    « Au fait, tu vas bien depuis la dernière fois ? »


S’inquiétant encore pour elle - a croire que cela devient une habitude - le jeune homme voulait aussi lui éviter de se sentir à l’écart. Il se sentait lui-même un peu mis là pour rester derrière Mikhaïl et attendre que ses amis arrêtent de lui parler. Bon ok, au moins on le regardait c’était une bonne chose. Il aurait pu croire en voyant Roxanne disparaitre que tout allait redevenir calme et bien … Non. Voilà que Aleera débarque. Arf. Il avait du mal à savoir laquelle des sœurs pouvaient lui faire le plus peur, la ministre, le grande sœur sadique ou la jumelle… Hum … Surement la ministre tout de même, étant plus âgée qu’eux et surtout avec un pouvoir entre les mains important. Restant sans bouger de nouveau le coréen avait parfois du mal à assimiler autant de parole en aussi peu de temps, ok il était presque bilingue, mais certain mots lui demandaient plus de temps de réflexion que d’autres si bien qu’il ratait parfois une grande partie de ce qu’on pouvait lui dire. Le regard un peu perdu à cause du mot ‘customisé’, le coréen aurait bien eu envie de sortir un dictionnaire pour apprendre un mot en plus. Ah ! Que la vie est dure parfois. Soupirant doucement, il devait admettre qu’il préférait encore le temps où il était seul dans son coin dans les fêtes. Au moins, il avait le temps de comprendre tout ce que pouvait dire une personne en venant parler. Là … C’était déjà de trop. Encore plus dur que suivre en cours. Là, il avait un brouhaha perpétuel sans oublier que les lieux résonnait pas mal. Il avait l’impression que bientôt il aurait pu entendre la conversation d’un groupe de l’autre côté. Sursautant en sentant Aleera le bousculer, le coréen lui lançait un regard remplit de défis. Qu’elle vienne pas trop le pousser, il était sur de gagner dans un duel de force physique. Se sentant par la même occasion observé le coréen détournait le regard pour apercevoir, Mademoiselle la ministre qui le regardait. Arf ! Bon il manquerait plus que la sœur jumelle à présent. Soupirant doucement, le coréen attrapait la main de Mikhaïl pour attirer son attention.

    « Je reviens. »


Déposant un bref baiser au coin de ses lèvres, l’asiatique avançait pour se perdre dans la masse. Du calme… Juste un peu, il avait l’impression qu’il devait forcer son cerveau à traduire et comprendre tout ce qu’il avait autour de lui c’était assez flippant. Avoir cette sensation que toutes ses paroles se bousculent dans votre tête, pour laisser place à un bourdonnement pesant. Attrapant un verre remplit de jus de fruit, il se mit à boire tranquillement essayer de calmer se pauvre petit esprit. C’était pire que les autres soirées, c’était habituellement dans des lieux plus ouvert, tout semblait pas vous retomber dessus de la sorte. Fermant les yeux un sentant quelque chose de froid lui tomber sur le nez, le blond relevait les yeux pour voir une simple goutte d’eau qui semblait menacer de s’écraser de nouveau sur lui. Finissant son verre assez rapidement, le jeune homme voulait retourner auprès de Mikhaïl, pour ne pas le perdre de vue. Ben oui, il l’avait dit plus haut, c’est Sa pâtisserie à lui. Revenant tranquillement sur ses pas, le jeune homme continuait son effort de faire le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Lun 3 Oct - 11:52

Il était en retard. Comme d'habitude. Il fallait dire également que toute cette agitation à propos de la soirée d'Halloween avait rendu les plus jeunes instables, et ceux qui n'avaient pas le droit de venir ou tout simplement ne voulaient pas y aller s'agglutinaient dans la salle commune des poufsouffles. Et quand ça s'agglutine... Et bien, tout simplement pas possible d’accéder à la salle de bain. Bon sang, pourquoi tous les petiots voulaient prendre une douche maintenant ?! Ne pouvaient-ils pas lui laisser une place ? Mais bien sur, bien qu'il bouillait de colère intérieurement, il ne pouvait pas s'en prendre à des petiots.
Et il attendait donc comme un con devant la salle de bain. Story of his life.
Une fois que les adolescents eurent enfin laissé la place, il se précipita sous la douche pour se laver jusqu'à avoir la peau rouge, manquant déraper en sortant, les yeux encore plein de mousse. Oh que non, il n'était pas l'heure de tomber, pas du tout ! Il lui fallait encore... trouver un déguisement. Oui, il était beau, le Singh, à ne toujours pas savoir à H-1 ce qu'il allait mettre. Pas question cette fois-çi de jouer la dérision, il voulait pouvoir impressionner sa petite amie, il voulait qu'elle soit fière de lui, et qu'elle ne voit que lui. Belles idées que voilà, mais qui ne lui donnaient rien de concret. Et il était hors de question de se servir une nouvelle fois du livre de chevet des quatrièmes années et de leurs idées à l'eau de rose sur les vampires.
Vampire... Il pouvait rejouer la dessus. Bien que sa peau tannée par le soleil et ses muscles le mettaient plutôt dans la catégorie loup garou de série B, il fallait avouer qu'il s'y connaissait plus en carnages et nosferatu que bébêtes à poil long. Bah voilà, un progrès !
On vous passera volontiers les longues minutes à chercher désespérément le reste des idées, l'important étant que, une fois décidé, il se mit en branle et sortit sa baguette. Enchantements et sortilèges de camouflage n'avaient plus aucun secret pour lui, et il lui fut facile de se blanchir la figure jusqu'à la rendre crayeuse. Une ou deux fissures vinrent compléter le masque dont il avait fait sa peau, comme une poupée de porcelaine brisée, et il laissa ses cheveux courts s'enfuir vers l'arrière, comme les kens d'autrefois, avant de s'allonger les dents d'un tapotement de baguette. Toutes les dents. Transformées en canines, dés qu'il ouvrait la bouche c'était pour afficher un sourire de requin dérangeant et aiguisé qui ne manquerait pas d'effrayer les masses, alors qu'il testait leur tranchant d'un revers de langue. Aussi douces que des dents de lait, afin de ne pas blesser sa princesse de la nuit...

Le grec enfila des chaussures de cuir pointues assez anciennes, ainsi qu'un pantalon de costume rouge sombre, couleur sang, hésitant à rester torse nu. Mais non, il ne le ferait pas par respect pour Nanaly, et également par pudeur. Il était peut-être bien fait par la nature, mais il n'aimait pas le montrer, aussi une chemise en col en v, ouverte sur un cœur voyant (un simple sortilège de transparence ayant traversé la chair et laissant le flux sanguin s'afficher au grand public) et dont les pans de manche étaient couverts de dentelle usagée, poudrée, s'accordant à ses doigts crochés par des serres noires. Une veste à queue de pie ancienne pour parachever le tout, un chapeau melon noir, et voilà qu'une sorte de mélange entre jack sparrow, jack l'éventreur, et jack tout court sortit du dortoir d'un air content.
Faisant s'évanouir une petite fille qui le vit sourire, mais passons les détails.

Le Singh perdit un peu son sourire en voyant l'heure qu'il était à sa montre à gousset et sprinta jusqu'à l'emplacement des portoloins, heureux d'en trouver encore un maintenant, se laissant entrainer jusque sous les catacombes. L'air frisquet et humide lui fit retrousser le nez, ça et l'odeur des chandelles qui flambaient aux quatre coins de la grande salle de réception gouteuse, masquant à peine l'odeur des gens. Les parfums se mêlaient à la crasse, à la puanteur et aux fleurs, bref, il ne fallait pas avoir beaucoup d'odorat pour supporter être ici. Enfin, près du buffet et le nez dans un verre ce devait surement être plus supportable.
Se mêlant à la foule en regrettant de ne pas être aussi grand que son ami Nicholas, ce fut lui qu'il aperçut le premier ; un grand dadais à la figure orange se remarquait un peu, mais le voyant au bras de sa copine il préféra les laisser en paix. Lucy était donc là, avec Lou, manquait Elena et Nanaly... Qui venait d'apparaitre dans son champ de vision, entourée par Mina et Mikhaïl. S'il n'avait rien contre eux, il n'aimait pas forcément la savoir seule sans quelqu'un en qui il pouvait avoir réellement confiance, aussi alla-t-il droit vers elle d'un air déterminé, affichant un sourire sur son visage autrement inexpressif pour saluer les deux jeunes gens, s'amusant un peu de voir un frisson parcourir le serpentard à la vue de ses dents.

« Si vous voulez bien nous excuser un moment, je vous l'emprunte. Bielova, O'Malley, bonne soirée à vous. » Et de glisser son bras aussi naturellement que possible autour de la taille de sa petite amie (le dire lui faisait toujours augmenter la cadence de son cœur) en il la fit doucement reculer, avant de se retrouver plus à l'écart, entouré de gens inconnus. Mais il ne voyait déjà plus qu'elle. Elle qui, si peu vétue, restait la plus magnifique des créatures, qui le tentait encore et encore de succomber. Elle savait très bien dans quel état il serait de la voir ainsi, et il ne pouvait pas lui en vouloir, elle était parfaite. Mais même vétue d'un sac poubelle, ou d'un vieux jean usé jusqu'à la corde, même ensevelie jusqu'au cou, il l'aurait trouvé parfaite, parce que sa beauté n'était pas qu'extérieure et qu'il pouvait voir son âme dans ses yeux.
Presque timide, comme à chaque fois qu'il la retrouvait, quasiment ébahi d'appartenir à une telle beauté, il traça le contour de son visage avant de descendre dans son cou pour y caresser les cicatrices, en un petit rituel familier, avant de lui attraper une main et de l'embrasser, sur la paume, sur les veines et les marques. Oui, vampire lui allait parfaitement.

« Pardon pour le retard, je pensais avoir plus d'avance que ça pour me préparer mais il y a eu des imprévus. Tu es resplendissante et... enfin c'est court mais j'aime beaucoup tes... vêtements. »
On perd sa langue ? Disons qu'il venait de capter qu'il la serrait dans ses bras, contre lui, alors qu'elle ne portait réellement qu'un petit short et un soutien gorge très mignon mais sur lequel il avait une vue plongeante déboussolante. Il avait la gorge sèche et besoin de boire quelque chose de très frais pour se remettre les idées en place, mais pour l'instant, il fallait déjà qu'il se souvienne comment marcher.

« Tu penses que... enfin que si on s'éclipse avant la fin de la soirée... on nous en voudra ? Je veux dire, c'est sur qu'il vaut mieux partir avant que ca dégénere mais... le château sera quasiment vide et j'ai trouvé des coins sympas en me promenant où on peut être confortables et ton short est vraiment superbe et j'aimerais bien qu'on passe du temps tous les deux... »

Ou comment être le premier vampire rougissant de toute une décennie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 4 Oct - 9:54

Derek ne restait jamais seul longtemps. En même temps, quand on avait une amie qui s'appelait Lucy Robinson, et qu'elle trainait dans les parages, accompagnée ou pas, il ne fallait même pas imaginer pouvoir lui échapper. Lulu c'était Lulu. Elle voyait tout, elle entendait tout, elle vous sautait au cou quand elle vous voyait. Là en l'occurrence, c'était au chapeau de Derek qu'elle s'était attaquée. Le chapeau de monsieur Van Helsing finit d'ailleurs sur la tête du feu follet aussi vite qu'il était arrivé. Derek eut un sourire. Il adorait Lucy. Parce que quelque soient les conneries qu'il avait faites, les crasses qui lui étaient arrivé, elle ne l'avait jamais laissé tomber. Tout comme Meghan, d'ailleurs. Même si le sentiment qu'il éprouvait à l'égard des deux jeunes femmes était différent. Lucy laissa échapper quelques mots à l'intention du lycanthrope. Celui-ci eut un grand sourire. 

 « Bouger avant son arrivée reviendrait à lui poser un lapin. Je ne le permettrais pas. »

Il rigola doucement tandis que la jeune fille reposait le chapeau bien trop grand pour elle sur sa tête. Lucy était vraiment une fille en or. Les gens qui ne n'aimaient pas et qui lui cherchaient des ennuis pouvaient avoir rapidement affaire à Derek. Parce que Lulu, elle le comprenait. Et il la comprenait. Toujours là l'un pour l'autre, et elle l'avait très largement prouvé avec les événements qui s'étaient passés en fin d'année dernière à Poudlard. Pas une fois elle ne l'avait laissée tomber. Tandis que Nanaly saluait le jeune homme d'un signe de tête, qu'il lui rendit poliment, Lucy claqua un gros baiser sur son oreille, ce qui le fit sourire, puis partit, guillerette et enflammée. Plus que d'habitude grâce à son déguisement, si c'est pas mignon.

A peine le feu follet fut-il parti qu'une petite chose toute poilue se jeta au cou de Derek. Lily chérie <3. Il la serra doucement pour ne pas lui faire de mal - même si elle est solide, sait-on jamais XD - et lui servit un grand sourire lorsqu'elle l'embrassa sur la joue. Derek allait ouvrir la bouche pour lui demander des nouvelles quand la petite Potter se lança d'elle-même. Incroyable le débit de paroles qu'elle pouvait avoir en si peu de temps celle-là. Elle enchaina tout, absolument tout. L'Auror finit par lui jeter un regard ahuri, après plusieurs tentatives de glisser une réponse avortées. Ouais, un regard un peu comme ça quoi : O.O Après, il l'aimait comme ça sa Lily. Le fait d'apprendre qu'elle avait plaqué Nathan lui fit étrangement du mal. Il aimait beaucoup le petit bout de femme, mais également beaucoup le jeune homme. Néanmoins il devait reconnaitre que les raisons de la vipère étaient plus que valable. Mr Potter était loin d'être raciste. Derek en était la preuve vivante. Il n'avait pas demandé à intégrer les Aurors. On le lui avait proposé. Là faisait toute la différence. Et même si Lily avait joué les entremetteuses et les pistonneuses, si le directeur des Aurors n'avait pas voulu de Derek, il ne l'aurait pas pris. Ce qui montrait tout de même sa grande tolérance. Par ailleurs, lorsque la petite Serpentard lâcha nonchalamment avoir quitté l'AD, Derek tira une tête encore plus longue. Bon certes il s'était rapidement rendu compte de son côté que les actions de l'Ordre étaient bien plus importantes que celles de l'AD, et que l'organisation au sein de Poudlard n'était pas vraiment une miniature, mais de là à ce qu'un tel bazar mette sans-dessus dessous tout ça... Bah, il était sûr que Lily n'avait pas été la seule à pousser sa gueulante. Les membres de l'AD n'avaient pas tous la langue dans leur poche, et en étaient même très loin. Une petite pensée traversa l'esprit de Derek. Meghan avait-elle suivi son amie ou était-elle restée ? Il allait bientôt pouvoir lui demander en live, elle n'allait pas tarder, d'après le mini loup garou Potter qui avait enfin fini sa tirade par quelques paroles mignonnes et vaguement conclusives. Derek s'esclaffa doucement, tandis qu'elle repartait. Elle était vraiment trop forte cette gamine.

« Bonne soirée à toi aussi Lily. » laissa-t-il échapper en un petit rire.

Néanmoins, la fille du Survivant avait raison. Voilà la plus belle <3. La jeune femme le complimenta, lui arrachant un sourire jusqu'aux oreilles tandis qu'il la prenait par la taille. Doucement, elle attrapa sa nuque. Puis l'embrassa avec fougue. Derek ferma les yeux, se calant contre elle. Ce qu'elle pouvait lui manquer, c'était absolument incroyable. Le manque de sa présence chaque jour le faisait souffrir. Et malgré les nombreuses lettres et les week ends en fraude qu'elle venait passer chez lui, malgré le travail qui le submergeait, il y avait un trou béant dans sa poitrine, qui ne se comblait qu'une fois sa douce petite Prewett dans ses bras et contre lui.

« Bien sûr que ça vaut toujours. J'ai hâte que la soirée soit terminée. Si je pouvais je t'emmènerais maintenant. Mais bon, on va tenir compagnie aux autres un peu avant. »

Il lui servit un sourire taquin tandis qu'il l'embrassait à la commissure des lèvres. Il recula son visage quelques secondes, avant de poser à nouveau sa bouche contre celle de sa petite amie, avide. Quand il se décolla avec tendresse, il resta tout contre elle, faisant glisser le chapeau pour ne pas qu'il les gêne, plongeant son visage dans ses cheveux bruns au parfum enivrant. Comme Lily, elle était venue en loup-garou. Derek ne savait pas si c'était pour lui, mais l'attention le touchait tout de même. Les lèvres au creux de l'oreille de Meghan, il murmura quelques mots.

« Je t'aime, tu m'as manqué... »

Simple et concis, mais si réaliste. C'était parfaitement ce qu'il ressentait, en pire même, mais seuls ces mots pouvaient donner un aperçu de ses sentiments actuels. Lorsque Lee arriva pour lui arracher Meghan, Derek ne dit rien. Il n'opposa aucune résistance. Elle avait le droit d'aller avec son amie tout autant qu'elle voulait. Même s'il ne comprenait décidément rien aux filles. Lorsque Lee daigna enfin de relâcher sa petite amie, le jeune homme ne se força même pas à sourire. Il la laissa partir, puis passa sa main dans les cheveux de l'héritière Prewett.

« Je croyais que vous vous faisiez la tronche à cause de moi ? »

C'était une simple question, qui ne se voulait pas agressive ni rien. Derek attrapa Meghan par la main, et commença à l'entrainer dans la foule. Ils allaient peut-être croiser d'autres gens.

« Tu as soif ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »





Messages : 720

Points : 0
Avatar : Emma Watson.
Crédits : Tomorrow.

Age RPG : 18.
Sang : Pur.
Camp : Basilic




MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 4 Oct - 10:54

Et alors que toutes les donzelles de la création papotent avec effervescence de la soirée d’Halloween qui va avoir lieu, Moïra ne peut s’empêcher de les regarder avec un mépris bien dissimulé. Quelle belle bande de cons … A chaque rassemblement ça finissait mal, et pourtant à chaque rassemblement il y avait du monde. Des suicidaires ou quoi ? Des moutons ? On leur dit de se rassembler là pour mourir et ils y vont sans se poser de questions ? Autant leur demander de se faire seppuku tout de suite tant qu’à y être. Assise sur son lit, elle bataillait comme une brute avec sa robe violette. Vampire ? Que nenni. Esprit élémentaire des marais. Les mains tordues dans le dos, elle essayait d’attacher sa robe à l’aveuglette, et finit par réussir à la crocheter. Une fois ceci fait, elle pouvait sans peine remonter la fermeture éclair de ladite robe un brin transparente, puis elle enfila un gilet bleu outremer. De nombreux bracelets en argent et or blanc vinrent cliqueter à ses poignets, un collier en argent et améthyste agrémenta son cou nu, des boucles d’oreille en aigue-marine furent rapidement placées, et elle se leva pour enfiler des bottes à talons violettes, sans oublier les lentilles violettes fendues comme celles d’un chat. Attrapant ses cheveux, elle les coiffa très rapidement en un chignon style défait, très à la mode dans la haute société. Elle le fit tenir avec un serre-tête violet très classe, et après une touche de maquillage bleu mer, noir et violet, elle satina son teint d’un sortilège et descendit les escaliers en se tenant à la rampe, pour rejoindre Mina qui l’attendait en bas. La Serdaigle était descendue bien avant elle, pendant que Moïra démêlait ses cheveux rebelles sous la douche. Heureusement qu’elle en prenait le plus grand soin, sinon ce serait une tignasse immonde … Enfin bref. Elle se dirigea vers le canapé où était assise son amie, et celle-ci se fendit d’un sourire pour s’exclamer qu’elle était vraiment magnifique. Moïra sourit gentiment et regarda rapidement le déguisement de dame blanche de son amie.

« Merci Mina. Le tien aussi est magnifique. »

Une fois qu’elle eut vérifié qu’elle avait bien rangé sa baguette dans sa veste bleue, Moïra suivit Mina d’un pas placide, descendant les escaliers et traversant le hall pour attraper un portoloin. Elles auraient pu transplaner direct aussi, mais bon, tant pis. Elles arrivèrent rapidement devant les catacombes, et d’un discret coup d’œil, la préfète en chef vérifia que le système anti-transplanage avait bien été mis en place. Comment les pro-mangemorts allaient s’échapper, ça, eux seuls le sauraient, les autres pouvaient bien crever. Oh tiens, c’est justement ce qu’il allait se passer 8D. Faisant un crochet vers le bar, elle attrapa deux verres qu’elle remplit avec du champagne haut de gamme, réservé aux connaisseurs. Là où certains picoleraient à la bière bon marché, Moïra préférait la haute gastronomie, comme d’habitude. Faisant demi-tour, elle revint vers Mina et lui tendit la flûte à champagne, buvant elle-même une gorgée d’un air de véritable petit œnologue. Ils furent rapidement rejoints par Mika et son coréen qui semblait un peu mal à l’aise, et Moïra lui envoya un sourire gentil. Elle aimait bien Mika, elle le trouvait fort gentil quoiqu’un peu cherche-embrouilles. Elle ne put s’empêcher de sourire d’un air amusé quand Mika complimenta Mina sur sa robe. Héhé, Moïra, Roxanne et Aleera sont passées par là durant tout l’été, hein ma petite préfète de Serdaigle ? Mika et Jae partaient, rejoints par Nanaly à qui Moïra envoya un léger regard méprisant, avant de s’intéresser aux nouvelles qui venaient d’arriver, à savoir nos deux mannequins en chef, Roxanne et Aleera, à qui Moïra dédia son plus beau sourire. La réplique d’Aleera fit grimacer Moïra, qui se rattrapa bien vite.

« D’accord Lee. J’imagine que Roxanne va venir, et je revendique la présence de Mina. Faire partie de la Haute, ça a un prix, surtout niveau vestimentaire, et qui mieux que deux mannequin, Nephtys et moi pour en faire une vraie bombe ? »

Vengeance qui n’en était pas une. Aucune des filles ici présentes ne refuserait la présence de Mina, et la préfète risquait de faire parti de celles qui la tanneraient pour qu’elle prenne tel ou tel article. Moïra le sentait tellement bien XD. Mais bon, à côté de ça elles pourraient se mettre ensemble pour lui faire une cagnotte et lui payer des vêtements dignes de son nouveau rang et autres que les fripes qu’elle portait habituellement. Moïra jeta un rapide coup d’œil à sa montre en or avant de regarder partir les deux Serpentard, un sourire amusé aux lèvres. Tournant un peu la tête, elle capta le regard de son amie, qui fixait Logan Cooper d’un air neutre. Moïra ne laissa pas paraître sa perplexité, mais elle trouvait étrange le fait que son amie regarde l’ornithologue comme ça alors qu’elle savait des bruits de couloirs sur lui. D’après son père, il s’était perdu dans les couloirs du ministère en voulant se faire recenser comme animagi buse. Moïra attrapa une nouvelle flûte à champagne, et sur le ton badin de la conversation, prit la parole d’un ton de maître.

« Il s’appelle Logan Cooper. Ce que tu sais de lui m’intéresse. »

Elle avala une gorgée de son champagne bon marché, regardant discrètement si elle ne laissait pas de marques violettes sur le bord du verre. Non, parfait. Tournant la tête, elle vit passer un homme déguisé un zombie, et un frisson de haine glissa le long de son dos. Levant la main, elle salua l’homme d’un air ingénu et innocent, gentille comme l’aube qui naît, avant de se tourner à nouveau vers Mina.

« Pirius Holloway ! Il m’a sauvé la vie sur le chemin de traverse, je me faisais agresser par deux hommes bien plus forts que moi, il est arrivé et il m’a aidé ! »

Grand sourire naïf. Eclair de mise en garde dans le regard. Elle savait fort bien que son amie allait entrer dans son jeu et se la jouer fille légèrement plus futée, comme elle avait fait pour Cooper. Elle avait bien du comprendre qu’un lien unissait peut-être les deux hommes et ne pas changer de stratégie … Du moins, Moïra l’espérait, vu qu’elle aurait agi comme ça, et qu’elle avait entièrement formé Mina. Quand l’homme disparut de son champ auditif – à savoir qu’elle le voyait toujours mais qu’il ne pouvait plus l’entendre – elle reprit son air normal de fille paisible et son ton calme, celui de l’eau qui dort, avant de murmurer très bas quelques mots en russe, vu que Roxanne, Aleera et elles s’étaient mises en tête d’apprendre diverses langues à Mina. Aleera, Roxanne et Mikhaïl lui apprenaient le russe, Moïra lui apprenait le français, puis elle passerait à l’espagnol et l’italien. Après, on verrait.

« Adam Neil. Le meurtrier de mon frère. »

Fais gaffe à ce que tu vas dire, là, Mina, sinon elle te bouffe toute crue. Bon, il est où Thomas ?!

✄-------------------------------------------------------------------



« Quels chats chouchous s'estiment sans défauts ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 5 Oct - 2:34

Là, tout contre Selena, accompagné de sa meilleure amie, Reid se sentait bien. Enfin. Il avait pour projet d'annoncer son mariage prochain avec l'espagnol, si elle ne l'avait pas fait, et cela le mettait dans une joie qui n'était pas minime. Malgré son costume de Jack l'Eventreur, il était pourvu de sentiments pour une belle créature. Et jamais il n'aurait imaginé éventrer Selena. Ni même Mary. Ni aucune autre fille de son entourage qu'il appréciait. Après, certes, la première qui menaçait de faire du mal à une personne à qui tenait Reid passerait sans discontinuer sous son scalpel. Sadique et cruel, il n'avait aucun scrupule à faire du mal et à tuer. Néanmoins, les belles pensées de Reid à propos de sa future annonce de mariage volèrent en éclat quand Roxanne débarqua en hurlant pour se jeter sur Selena. Reid eut un grand sourire, lâchant sa petite amie pour la laisser tout aux soins de la jolie Weasley. Celle-ci lui fit un énorme câlin tout en s'extasiant sur un bon nombre de chose. Puis elle lâcha 'Lena. Et se tourna vers Reid. Celui-ci eut juste le temps d'entrouvrir les bras pour qu'elle vienne s'y loger qu'elle sautait déjà à son cou. La serrant contre lui avec un grand sourire, il la laissa pleurer doucement, et ne l'empêcha pas de caler sa tête contre son épaule par la suite. Selena et Reid avaient pris la décision d'adopter Roxanne, de devenir ses tuteurs. Histoire de la sortir de sa pitoyable famille. La vipère avait réellement apprécié ce geste, et ne les lâchait plus d'une semelle. Néanmoins, il ne l'avait pas revue depuis qu'il était sorti d'Azkaban. Donc leur dernière entrevue datait d'il y a environ un an, voir un an et demi. Lui tapotant doucement la tête, son sourire ne quittant pas ses lèvres, le jeune mangemort ferma les yeux un instant pour poser sa tête sur celle de Roxanne.

« Toi aussi tu m'as manqué... »

Il rouvrit les yeux, la laissant s'écarter de lui. La jeune fille se mot à chantonner. Reid se tourna vers Selena, un grand sourire sur les lèvres. A nouveau, il la tint contre lui, l'embrassant très brièvement pour ne pas paraitre impoli devant les autres. Et soudain, une présence encore plus imposante que celle de Roxanne se fit. Svetlana Bielova. Ministre de la Magie. La jeune femme les salua poliment, avant de s'adresser directement à Reid. Le mangemort en fut très étonné. Et honoré. La ministre lui informa qu'il avait été totalement blanchi. Il pourrait donc sortir dans la rue sans craindre la brigade magique. C'était tellement cool. Ça n'allait pas empêcher ses ennemis de tenter de lui faire la peau au premier croisement de rue, mais bon, il s'était fait à l'idée depuis un certain temps déjà. Il sourit à la jolie russe, s'inclinant en signe de gratitude.

« Je vous remercie infiniment de nous avoir aidé à dévoiler la vérité au grand jour. Sans votre aide je serais retournée illico d'où je venais, je vous en suis extrêmement reconnaissant. »

Bien entendu, tout cela n'était que mensonge. C'était grâce à Svetlana qu'il était sorti de prison. Et les crimes qu'il avait fait avant son arrestation et même depuis sa remise de peine étaient abominables. Mais on ne change pas une équipe qui gagne. Dans le genre mercenaire, Reid était un professionnel. Discret, cruel et sadique. Un psychopathe sauvé de la sociopathie uniquement par l'amour de sa vie. Néanmoins, il devait avouer que réintégrer la brigade de criminologie après l'affaire dont il avait été inculpé lui serait impossible. Il allait donc falloir qu'il songe à s'entretenir avec la ministre pour convoiter un nouveau poste clé où les mangemorts devaient régner. Il la laissa terminer son petit discours à l'intention de tout le monde. L'offre qu'elle faisait de poursuivre le connard qui avait fait croire la mort de Reid à Selena - il était pas mort celui-là? Oo - était très généreuse. Le jeune homme inclina la tête en signe d'approbation. Ils feraient appel à elle sans hésiter si besoin s'en faisait sentir. C'est alors que la fratrie Bielova en présence s'agrandit soudainement, accueillant en son sein Aleera. Leeeee <3. Elle aussi elle avait manqué à Reid. Il ne pleurait pas, car ce n'était pas un grand sentimental, c'était bien connu, mais bon. Il était tout de même tellement heureux de tous les revoir... Lee, après avoir fait la fête à Selena, se jeta à son cou en blablatant qu'elle était heureuse de le revoir et qu'il pouvait lui demander tout ce qu'il voulait maintenant, à elle et à sa famille. Avec un petit sourire, Reid lui tapota la tête.

« Je suis heureux de te revoir, Lee. Merci de ton offre, je n'hésiterais pas, ne t'inquiète pas. »

Et soudain, la petite roskove se jeta dans la description de son projet de cosmétiques. Ouais, Reid allait être l'avis masculin 8D. Bah, ce ne serait pas le travail le plus compliqué quoi. Il eut un grand sourire et hocha la tête.

« Ce sera avec grand plaisir. »

Le jeune mangemort posa sa main sur le scalpel glissé dans sa ceinture, caressant délicatement le manche. Il aimait bien Lee, toutes les raisons valables pour lui faire plaisir auraient été les bonnes. Il se demanda soudain où était Tania. Il ne l'avait pas vue. Il aimait bien cette petite. Il lui avait déjà promis de lui apprendre à devenir une fidèle mangemorte. Tout comme le reste de sa famille, elle était extrêmement prometteuse. Et tout à coup, Reid jeta un coup d'oeil autour de lui. Mary. Aleera. Roxanne. Svetlana. Selena. Bon, que des filles. Ce n'était pas ce qui le gênait le plus. Il savait qu'il était entouré d'une tripotée de mangemortes et de futures mangemortes de valeur. Il ne se faisait pas trop de soucis. Décidant de revenir au sujet qu'il allait aborder avec Mary avant que Roxy ne débarque, le jeune homme attrapa sa fiancée par la taille et déposa un baiser sur sa joue, avant de s'adresser à leurs amies.

« Selena et moi avons quelque chose à vous dire. »

Il laissa une petite pause, ne sachant réellement comment déclarer la chose simplement sans pour autant avoir l'air d'un boulet.

« Après maintes et maintes peines, Selena a accepté de m'épouser <3. »

Surtout réjouissez-vous, Reid aussi heureux et impatient, ça n'arrive pas tous les jours, hormis quand il ôte la vie d'un être qu'il déteste. Ou bien qu'il tient sa bien aimée dans ses bras. Alors, vos réactions mes colombes? 8D.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »



Messages : 10

Points : 0
Avatar : John Simm.
Crédits : White Rabbit.

Age RPG : 42 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Mangemort

Doubles-Comptes : Compte PNJ, fréquemment utilisé par Champi.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 5 Oct - 3:19

Un smoking noir, une cape noire, un ton crayeux, des cheveux généralement hirsutes mais cette fois-ci bien tirés à quatre épingles, des yeux rouges, des dents pointues, dites bonjour à monsieur vampire ! Pourquoi un vampire ? Bah, parce qu’il avait eu la flemme de chercher autre chose, à dire vrai, alors un vampire en costard ce serait très bien. Un haut de forme pour compléter le tout et ce serait très bien. Jetant un rapide coup d’œil à l’Alano Espagnol qui ronflait sur le tapis, l’Auror se demanda s’il devait l’emmener avec lui ou pas. Alano Espagnol bâtard, vu qu’il avait des oreilles tombantes, une longue queue et des poils longs. Il sortit de la maison, et transplana pour se rendre devant la porte permettant de descendre dans les catacombes. Il faisait parti des premiers présents sur les lieux. D’un geste souple, le chef des Aurors remonta ses lunettes sur son nez et entra dans la salle, tenant l’imposant chien en laisse. Ses deux fils partirent tous les deux, discutant en apparence d’une chose aussi banale que la position de l’équipe de leur mère dans le championnat, surveillant les nouveaux arrivants du coin de l’œil. Sa femme le quitta elle aussi pour rejoindre un membre de son équipe qui venait d’arriver, et Harry se retrouva seul. Pas longtemps, car rapidement un groupe d’Aurors se forma autour de lui, lui redemandant des ordres précis, et tout, et tout. Du coin de l’œil, Harry regarda Derek, le loup-garou des Aurors, qui rentrait dans la salle pour s’exiler dans un coin sombre. Tant qu’il n’oubliait pas les ordres, il pouvait bien faire ce qu’il voulait, va. Voyant arriver Grace, membre de l’Ordre présent à Poudlard, il lâcha son petit groupe pour se diriger vers elle.

« Je vous attendais, miss Waldstein. Vous vous sentez prête ? »
« Non, c’est justement pour ça que je suis là. »
« Vous avez mis les élèves au courant ? »
« Oui, ils savent ce qu’ils doivent faire. Ne pas agir, prévenir immédiatement un membre de l’Ordre ou un professeur donnant les cours. »
« Et pour ma fille ? »
« Elle a été un peu brutale à cause de ce qu’il s’est passé avec monsieur Raven, vous n’êtes pas sans savoir qu’ils se sont séparés d’une manière assez houleuse, mais je ne doute pas de sa présence ici ce soir. Sachant que sa famille est en danger de mort, elle viendra, tout comme ma sœur, même si j’aurais préféré le contraire, comme vous. »
« Joyeux anniversaire au fait. »
« Mouais, merci. »

Il repartit, soucieux. C’est vrai que sa fille devenait bizarre en ce moment. Froide, cassante, sarcastique, rebelle. Plus que d’habitude. Il avait fini par se renseigner et Victoire, puis Neville, lui confirmèrent ce qu’il pensait. Sa fille venait de se faire plaquer, tout du moins elle avait plaqué son Nathan. Un léger coup d’œil l’avertit que ledit Nathan n’était pas présent ce soir, et il tourna les yeux vers l’entrée, où une boule de poils venait de lui sauter au cou pour un gros câlin. Tiens, quand on parle du loup ! Elle le lâcha après qu’il lui ait rendu son câlin spontané, un peu surpris, et la regarda partir vers sa mère et ses deux frères. Oui, Lily était vraiment surprenante quand elle s’y mettait. Logan rejoignit rapidement Grace, manquant de se vautrer dans son décolleté, et Harry esquissa un sourire. Ah, ces deux-là, aveugles au possible. Faisant craquer ses doigts, il s’assura que sa baguette était toujours dans sa poche, et observa un peu mieux la décoration. Des crânes en toc, des toiles d’araignées en fil jaunâtre qui faisaient le tour de la salle, ouais, c’est vachement glauque comme truc. La ministre de la magie venait d’entrer, et se dirigeait vers un groupe de mangemorts présumés, à savoir de La Vega, Turner l’ex-tôlard mystérieusement blanchi, Leanne la mannequin, et sa jeune nièce, Roxanne Weasley. Il fixa le petit groupe d’un regard neutre, qui était rendu narquois par ses lentilles rouges, puis il se tourna, faisant claquer sa cape sans faire exprès, se dirigeant vers un Auror nonchalamment appuyé contre un mur, en compagnie d’une demoiselle déguisée en ménade, pro-phénix travaillant à la Tête de Sanglier.

« Alors ? »
« Rien chef. Pour le moment tout le monde est calme. Les gens papotent entre eux sans faire mine de sortir une baguette pour autre chose qu’un relissage de mèche rebelle. »
« Et du côté des élèves ? »
« Elèves comme adultes, rien ne bouge. »

Harry hocha la tête et se dirigea vers ses deux fils, eux aussi appuyés contre un mur, fixant leur petite sœur avec un regard narquois. Le chef des Aurors suivit leur regard pour voir Lily qui faisait un câlin à une petite blonde. Hm, Alexia Waldstein, la petite sœur de Grace. D’après lui, meilleure fréquentation que les anciennes fréquentations de sa fille. La pupille de la ministre plaça deux ou trois mots à Lily qui, d’après ce qu’il pouvait voir de loin, répliqua assez sèchement à son ex amie. Dans son coin, Derek faisait un câlin à sa copine, et Harry le fixa d’un air insistant pour qu’il n’oublie pas son travail. Il se dirigea enfin vers ses fils qui cessèrent leur conversation – et leurs paris – pour se tourner vers leur père.

« Je ne sais pas combien vous avez mis, mais je parie le double qu’elles s’embrassent avant qu’on meure tous. »

Albus et James sourirent, et Harry reprit vite son sérieux.

« Il faudrait faire un petit tour d’horizon dehors pour voir si le danger ne viendrait pas de là. Pas de bêtises, si vous voyez ou sentez quelque chose de louche, vous revenez me voir. »

Les deux phénix hochèrent la tête et quittèrent la salle, pendant qu’Harry s’appuyait au mur, fixant les convives pour voir si, par hasard, l’un d’eux n’allait pas lâcher la bombe qui les tuerait tous …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 5 Oct - 4:30

Mary était peu enthousiaste envers cette soirée mais dès qu’elle aperçut Selena son moral remonta en flèche-ce qui était bien après la descente sous la barre du zéro à la vue de Logan. Son amie était seule pour l’instant, ce qui étonna la jeune mannequin. Reid était pourtant sortit d’Askaban, il ne viendrait pas ? Il avait plutôt intérêt à pointer le bout de sa baguette, et plus vite que ça. Selena était d’une pâleur effrayante, aussi Mary s’en inquiéta d’une voix polie. Polie mais soucieuse, ‘fallait pas que son amie tombe malade juste quand son amour était de retour. Soudain, Mary sentit une main dans son dos. AU SECOURS ON L’ATTAQU…ah, nan, c’est mister bô gosse 8D REIIIIIIIIID ♥ Mary le prit dans ses bras et lui plaqua un gros bisou sur la joue. Il y a peu, Mary ne savait décider si c’était Logan ou Reid son meilleur ami. Etonnamment, elle venait de constater que le choix n’était absolument pas difficile. Et puis (au risque de blesser Kachi, mais je précise bien que c’est la pensée de Mary XD), Reid était dix fois plus mieux et plus canon que Logan. Quoique…question galanterie Logan était du genre beau prince. Reid lui, il est plutôt du genre à se ramener couvert de sang pour faire un câlin à Mary. C’est vraiment crade, mec. Mais bon, Mary elle s’en fout parce que Reid elle l’aime et parce que le sang, elle est habituée.

« Reid, tu ne peux pas savoir comme tu m’as manqué ♥ »

Re-gros bisou. Et regard pétillant à Selena qui recevait un bisou dans le cou de la part de son homme. Trop mignon. S’il n’y avait pas ce sang sur les manches, Mary aurait pu croire qu’ils étaient gentils et inoffensif. N’importe quoi. Mais on s’en fout. Une nouvelle, une grande nouvelle ? Non, May n’était pas au courant. Pourtant en voyant ce couple heureux d’être à nouveau ensemble, Mary ne put s’empêcher de sourire. Ca semblait évident, la nouvelle… un mariage ? C’était presque sûr. Maintenant qu’ils s’étaient retrouvés ils voudraient surement concrétiser les choses. Mais ne pas s’enthousiasmer trop vite, les laisser parler.

« Pas encore non. Quelle est-elle, cette fameuse nouvelle ? »

Le regard de Mary se perdit au loin, un regard neutre et glacial à la fois. Elle ne prêtait plus attention à l’arrivée de Roxanne, elle ne prêtait pas attention à sa question qui restait sans réponses. Elle venait de voir Emmie, sa sœur. Seule. Mary leva les yeux au ciel. Une énième fois, elle se demanda ce qui foirait chez cette fille qui semblait incapable de se trouver une place dans le monde. Quel gâchis. Soudain, la voix de Roxanne la fit revenir de sa rêverie. Hein quoi, tu lui fous un vent ? Ouais, nan pas de soucis, ce n’est pas comme si Mary avait un ego surdimensionné ni rien… Mary répondit par un petit sourire polis, mais un peu froid. Un léger sourire qui s’agrandit lorsque Roxanne se mit à chanter la ‘maladie de l’amour’. Rhha, Reid et Selena, dites nous que vous allez vous marier ! Ca se voit, Mary le voit, Roxanne le voit ! Tout le monde le voit.
C’est ce moment là que choisit la ministre pour arriver. Valkyrie. Waha, trop stylée la ministre. Si elle n’avait pas été casée et ministre, Mary n’aurait pas hésité. Mais laissons les impulsions loin de tout cela, Mary n’est pas du genre à perdre le contrôle de ses émotions, bien au contraire. Elle offrit donc un visage neutre –quoiqu’un peu inquiétant à cause des lentilles rouges- à la classitude de mad’maselle la ministre. Et puis, ce n’est pas tout ça mais Mary aussi, elle était trop canon dans l’affaire 8D Ahum, la jeune mannequin répondit d’un signe de tête respectueux au salut de la ministre. C’était l’une des premières fois qu’elle avait directement affaire à Svetlana et malgré son habitude à traiter avec des gens hauts placés, il fallait avouer que son domaine c’était la mode, pas la politique. Aussi, lorsqu’après avoir parlé avec Reid et Selena, la ministre s’adressa à Mary, la jeune femme sourit, étonnée et flattée.

« Merci, mademoiselle, le compliment me touche d’autant plus qu’il vient de vous. Quant à ce travail, vous devez savoir que je suis toujours à disposition du ministère, quelque soit le travail en question. »

Sourire poli, posé et entendu. Le ministère n’en avait rien à faire d’un mannequin. Le Lord et son bras droit, peut-être plus. La jeune femme lança à nouveau un regard autour d’elle, histoire de vérifier que tout allait bien. Potter était là ainsi que d’autres pro-Ordre. Pas étonnant, en fait. Il y avait aussi l’habituelle flopée de Weasley disséminés un peu partout. Là bas, un groupe d’élèves qui semblaient être des Basilics. Et une Aleera surexcitée qui arrivait en trombe. OMG, nan, elle allait tuer Selena… elle était si pâle la pauvre, recevoir une Bielova en plein surdosage d’amphétamine, c’était pas une bonne idée. Après avoir parlé des heures durant-où c’est ce qui sembla à Mary en tout cas- et accaparée Selena pour elle toute seule, Aleera lui fit remarque qu’elle était toute pâle et lui demanda si ça allait. Bah tiens. Un sourire aux lèvres, Mary fixa la jeune fille avec sollicitude. Cette petite était prometteuse pour beaucoup de choses, mais il faudrait qu’elle apprenne à se tempérer. D’accord, c’est peut-être beaucoup demander à Aleera mais il fallait se rendre à l’évidence, si on est une pile électrique, on ne tient pas des heures devant un appareil photo sans bouger, on ne réussit pas à rester immobile pendant les heures entières de maquillage et de coiffures.
La preuve qu’Aleera ne tiendrait pas toute une vie de mannequinat, elle recommençait à déblatérer en continu une de ses idées pour son futur. Ah, elle remercia Mary pour le contrat de mannequinat. De rien, chou. Mary trouvait que c’était une mauvaise idée pour Aleera de s’aventurer dans ce monde de mode où les maigres surpassent les minces. Aleera était une fille magnifique mais qui avait des formes, poser pour des photos, ok…mais si elle devenait vraiment mannequin et qu’elle devait défiler pour des marques comme Chanel, Gucci ou autres créateurs célèbres, il faudra qu’elle maigrisse. Et ça serait dommage. Aussi, la voir se lancer dans la cosmétique paraissait une bien meilleure voie pour la jeune fille.

« Je t’aiderai avec plaisir, n’hésite pas à m’appeler ou m’écrire quand tu veux. Et si tu as envie de mannequins spéciales pour tes pubs, je peux bien sur t’aider à les contacter et les convaincre de participer à un shoot pour tes produit. »


Bon, d’accord, Mary était pas bigleuse et était persuadée que Lee voudrait poser elle-même pour la plus part de ses produits, mais par expérience elle savait que parfois il suffisait de quelques têtes d’affiches extrêmement connues pour lancer une marque sur la bonne voie. Et pour l’instant, si les photos d’Aleera étaient très réussies, la jeune fille n’était pas encore spécialement connue.
Reid annonça qu’il avait quelque chose à leur dire. Le ton solennel, le sourire un peu gêné…rien de tout cela n’était habituel chez son ami, aussi Mary comprit rapidement qu’il parlait à nouveau de la fameuse nouvelle. Owi *-* Mary lança un sourire d’encouragement à son ami. ALLEZ DIS !
Ils allaient se marier.
Mary poussa un cri de joie et sauta au cou de Selena et Reid en même temps –pour pas les faire trébucher quoi.

« Je le savais ! Félicitation mes amours ♥ »

Elle se recula et lança un grand sourire à Reid. Elle lui murmura à l’oreille.

« Je suis fière de toi, elle est parfaite. Prends soin d’elle. ♥ »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 5 Oct - 5:00

ucy leva les yeux au ciel, ou plutôt vers le chapeau qui lui tombait devant les yeux. Excuse non recevable mon général. Meg, elle devrait te retrouver dans une foule en délire LES YEUX FERMES. Au moins, c'est le strict minimum de l'acceptable. C'est juste que môôôsieur aime jouer à l’asociale mal aimé parce qu'il a plus de poils que les autres (et que beaucoup de gens n'aime pas les personnes poilus, tsss). « Mouais. »
C'est bien parce que c'est lui qu'elle ne le traîne pas contre son grès jusqu'au buffet pour aller chercher quelque chose à boire tient. Parce que oui elle en était capable, une Lucy déterminé c'est effrayant, il faut mieux pas chercher à contrecarrer ses plans. Sinon elle boude (terrible hein). Et aussi parce que elle aussi elle voulait retrouver son Nika, même si pour elle c'était plus facile dans l'optique où il faisait trois mètre de plus que tout le monde.

Voyant qu'elle avait abandonné Lou, sans faire exprès hein, et que Nana l'avait suivit pour finalement s'évaporer... Auprès de cette putain de bande de pro-mangemort, roh nan. Elle craint là, Nana. En plus y a à peu près la moitié des gens présent dans le lot qui sont suspecté d'avoir tué Kenzo, l'autre moitié étant composé de Jae et Nana (moui pas équitables du tout les moitiés). Donc Lucy s'approcher d'eux ? Nowaaaay. Mais elle les surveillent de loin du coin de l’œil, parce que mine de rien, le miniBielova avait faillis découper tout le monde ne petit morceaux la dernière fois, et puis il y avait cette connasse de River qui avait foutu en l'air les deux autres soirées. Elle préféra faire un détour par le buffet, en se faisant draguer au passage par un serveur qui manquait de tact et qui se fit remballer gentiment par Lucy, et pour finir retrouver sa meilleure amie. Non sans l'avoir taquiner un tantinet, parce que c'est sa manière de lui montrer qu'elle l'aime (a). Et Lou le lui rend bien hein. Elle lui tira puérilement la langue, pour ensuite prendre une gorgée de... jus de citrouille. FAIL. Roh tant pis, elles iront se resservir si c'est comme ça. De vraies pochetronnes quoi, et encore il y a pire qu'elles dans Poudlard hein. C'est pour dire !
Limite elles sont sages. Limite parce que quand même faut pas pousser, ça reste des gryffones qui se laissent pas faire, alors voilà.

Lucy jetait fréquemment des coups d’œil autour d'elle tant et si bien... Qu'elle ne remarqua pas Nika quand il débarqua auprès des jeunes filles, douée quoi. Elle vis simplement son verre disparaître de ses mains (ranafout' c'est que du jus de citrouille), et elle leva la tête... NIKA *w* un large sourire d'enfant s'étira, en dévoilant toute ses petites quenottes blanches. Roh il est trop beau en citrouille, même si son maquillage est flippant, mais qu'est-ce qu'il est trop beau. Comment elle a fait pour tenir une semaine sans le voir ?
Elle le regarda ingénuement l'air déçue. « Ah... dommage que tu sois pris (aa). » Parce que sinon elle aurait bien aimait être enlevé sur ton navire. Ah bon c'est avec elle qu'il est ? Qu'elle chance elle a quand même... BRAYFEUH. Elle ne continua pas longtemps son délire toute seule puisque elle se retrouva serré contre son fiancé (niah *w*), elle nota différentes choses au passage. De un il était trop beau comme ça, de deux sa chemise était entrouverte, de trois qu'est-ce qu'il lui a manquait quand même. Et de quatre elle l'aime. Alors qui lui soufflait quelque chose dans le cou, ce qui ne fis qu’agrandir son sourire. Elle aurait bien répondu qu'elle était opé pour se faire enlever là tout de suite, mais ses lèvres était légèrement occupé à l'embrasser et à passer ses bras fins dans son dos musclé. On peux pas tout faire à la fois. Effet garantie sur les nerfs de la joulie Gryffy. Là, c’est bon elle se sentait parfaitement bien pour commencer cette soirée.
Tout en restant serré contre l'apprenti tatoueur, Lucy se retourna vers Lou avec un goût de... maquillage, et c'est vraiment pas bon en plus è.é Elle repris le verre des mains de Nika pour en reprendre une gorgée. Pauvre petite Lou, avec sa chevelure enflammé elle était déjà prédisposée à jouer au chandelles XD sauf que non, parce que Nika et Lucy sont sympa et ne font pas QUE se bécoter. Et puis y a du monde, c'est la fête autant en profiter, hein ? Enthousiasme non partagé par tout le monde, encore moins par Nika.

« Lily à pris des paris je crois. Mais personne va mourir... Ou Lou si elle boit n'importe quuoi 8D »

Allez, humour un peu pour détendre l'atmosphère. Et oui malgré tout, son pressentiment, les avertissement de l'Ordre du Phénix, la débâcle des autres soirées, Lucy garde l'espoir que tout le monde s'en sortira indemne. Et le pessimise c'est le mal, il faut penser positif. Sa main se crispa un peu autour du gobelet, et elle chercha à nouveau Nana du regard. Check. Avec Andras donc ça devrait aller, surtout que Andras savait que la soirée avait de forte chance de mal finir... Et même qu'il c'était barré de l'AD après qu'il l'ait appris è.é
Pff. Elle aurait préféré rassembler toute les personnes qu'elle aime dans un endroit, et rester avec eux en autarcie, faire en sorte qu'il n'arrive plus rien à personne, que personne ne soit malmené, blessé. Ou ne meurt, parce que jusqu'alors elle s'en tirait pas trop mal (à part pour son père), aucun de ses amis n'avait était touché. Même Kenzo n'était qu'une connaissance pour elle. Elle ne s'en remettrait pas s'il arrivait quoique ce soit à Andras, Lou, Derek, Nana... Ou pire, Nika.
Sauf que ce n'est pas possible. Alors elle est là, en espérant que tout ira bien. En faisant en sorte que tout aille bien. En parlant d'aller bien, elle jeta un coup d’œil vers Nika (tout là haut au dessus d'elle XD)... mmm, génial. Apparemment pas la grande forme, d'un côté son meilleur ami était mort. Ca ne faisait pas si longtemps que ça qu'il l'avait appris, et elle comprenait complètement. Mais elle se faisait du soucis pour lui, qu'il fasse une connerie ou quoi. Comme il l'avait déjà fait auparavant en pétant les plombs. Mais maintenant ce n'était plus pareil, hein. Il referait jamais ça.

« Ca va toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



.

Messages : 605

Points : 0
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Blondie & tumblr & Liloo_59

Age RPG : 17 ans
Sang : Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Animagus (Panthère des neiges)
Doubles-Comptes : Dominique Weasley, Hugo H. Weasley, Cephei C. Kyros



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 5 Oct - 5:47

Thomas avait la tête lourde. Deux jours qu’il ne dormait pas. Enfin, si justement, il dormait, faisait un cauchemar et se réveillait. C’est là qu’il n’arrivait plus à se rendormir. Tout ça à cause de ce salaud d’Adam Neil qui venait d’apparaître dans sa vie. Notre pauvre chou n’arrivait plus à se concentrer sur autre chose tellement il était persuadé de le voir à la fête d’Halloween. Du coup, dans à peu près tous ses rêves maudits, il voyait le visage de Neil qui apparaissait et venait le menacer de tuer Moïra. Pauv’ type, vas.
Tom se regardait dans la glace d’un œil terne. Yeah, il avait des cernes de malades. Alléluia, c’était Halloween et il pourrait faire passer ça pour…pour des cernes de vampires ? N’importe quoi. Grimaçant à son reflet, le Serpentards se détourna et s’habilla lentement. Pantalon de smoking noire, chaussures de smoking noires. Le reste était moins habituel ; une chemise un peu bouffante qui lui donnait l’impression de dater de plusieurs siècles alors qu’elle avait été taillée sur mesure pour lui, un débardeur pourpre avec des boutons noirs de jais étincelant surmontait la chemise dans un effet de sombre contraste. Il portait aussi une cape noire bordée de pourpre à l’intérieur, le col de la cape lui remontait le long du cou. Tout cela, ajouté à un fond de teint blanc et des lèvres rouges, et il était plutôt flippant. Mais canon, n’oublions pas ! Il s’arrangea aussi pour faire pousser ses canines d’un centimètre d’un sortilège assez basique. Et n’oublions pas ses yeux pâles de panthère qu’il transforma pour l’occasion, si on lui posait la question il avait des lentilles.
Hum…c’est tout ?
AH , NAN, le chapeau 8D Un chapeau haut de forme.

Bon, le fond de teint blanc lui avait effacé la moitié des cernes. Génial. Thomas soupira, il n’avait aucune envie d’aller à la fête. Surtout que Nephtys n’y serait pas. Il avait compté tenter ses chances avec elle, ce soir… genre en la sauvant miraculeusement d’un sortilège de mort, en parfait héros. Sauf qu’elle ne venait pas, finalement. Pfff… Tant pis, pour se venger, il lancerait un sortilège de mort sur chaque personne qui l’embêterait. Et merde à eux.
De mauvaise humeur, lui ? Naaaaan. Juste un peu sur les nerfs.



Thomas arriva dans les catacombes de Londres. Un endroit super attrayant. Déjà qu’il trouvait que c’était glauque de faire les réunions Basilics dans les égouts de Poudlard, là, c’était le gros lot. Faire une fête devant les cranes des londoniens d’il y a cent ans. Super, quel bon gout. Reniflant avec mépris, Tom essaya de se convaincre que tout cela n’était que du au thème de la fête –Halloween- et pas parce que le monde sombrait dans un cynisme un peu mal venu. En plus, ces cranes étaient vraiment misérables. Il en avait des mieux conservés dans les armoires du grenier du manoir River. En parlant de River, Tom aperçut Constance près du groupe de Moïra, au moment ou Nanaly, Mikahail et Jaemin partaient. Ouf, il avait pas spécialement envie de se retrouver confronté au regard du mini-Bielova qui semblait persuadé qu’il avait fait du mal à Aleera et que ça ne s’était pas passé dans l’autre sens… M’enfin, donc se diriger vers Constance. Youhouuuuuu, cousineuuuuhhh ♪ Il s’avança vers elle d’un pas léger. Il ne rêvait jamais qu’elle se fasse tuer par Neil, étrange. C’était toujours Moïra…pourtant, Constance était aussi lancée sur la trace du meurtrier d’Alex. Sauf que Thomas ne lui disait rien. Pour la protéger. Et peut-être aussi, parce qu’il considérait la vengeance de son frère comme la sienne et celle de Moïra. C’était une histoire de fratrie.
Sur les derniers mètres, le Serpentards se mit à trottiner vers sa cousine et la prit par derrière, dans ses bras, la soulevant de terre.

« BONNE FETE DES MORTS ♥ »

Ou comment retrouver sa bon humeur rien qu’en faisant voler sa Constance dans les airs. Il plaqua un bisou sur la joue de sa cousine après l’avoir reposé à terre. Bonne fête des morts… ouais, super, c’était la fête d’Alex, un jour parfait pour tuer Neil. S’il le débusquait. M’enfin, pour l’instant, il était juste en train de jouer avec les sentiments de sa cousine comme un chat avec une pelote de laine. Il y peut rien, c’est rigolo de la voir glousser à chacune de ses blagues pas drôles et de la voir rougir dès qu’il lui sourit avec un peu trop d’insistance. Ahum. Donc.
Moïra se tenait tout près et abandonnant lâchement Constance – bawi, il joue avec elle, j’ai dit !-, il se dirigea plus posément vers sa sœur et Mina. Et il entendit le nom de Neil. Son sang se glaça et ses pupilles de chat se réduisirent à une fente minuscule. Il apparut comme par magie aux côtés de Moïra et lui saisit la main.

« Tu as dit quoi, à l’instant ? »

Et la politesse, ‘spayce de rustre !? é___è
Thomas examina prudamment les deux jeunes filles de la tête au pied et soudain, il mit le doigt sur une réponse qui le titillait depuis longtemps. La question ; pourquoi était-il un jour sortit avec Mina ? Et là, tadaaaam, la réponse apparaissait en une magnifique jeune fille habillée d’une robe quasi vaporeuse. Ok, il comprenait pourquoi il avait été attiré par Mina. D’un certain côté, c’était rassurant de se rendre compte qu’il avait quand même de très bon gouts 8D

« Mina, ta robe est superbe. Tu es vraiment magnifique *-* . »

Il avait les yeux fixé sur Mina et si l’idée que Neil se trouvait dans la salle ne l’avait pas dérangé, il aurait continué à la fixer comme un homme en manque. Mais Sauf qu'il était pas en manque lui et ses nouvelles conquêtes chaque soir. C'était juste un homme tout court, en fait. 'tain, cette fille, il la détestait, elle avait tapé Moïra pendant des années... et voilà qu'il s'amusait à la trouver sexy... *pense à Neph, pense à Neph* Il détourna le regard pour le poser sur sa sœur. C'était clair, Moïra était bien mieux que Mina mais ça c’était logique ; Moïra est toujours mieux, elle est sa sœur et Moïra c’est Moïra. Et Mina, c'est Mina. Mais Tom n’allait pas mater sa sœur non plus.

« Et toi encore plus ♥ Comment ça se fait que Nolan ne t’as pas encore enlevé pour éviter que tout le monde te regarde ? »

Naméo, c’est vrai quoi ! Le Serpentard lança un regard aux alentours pour tuer du regard chaque personne qui regarderait Moïra ou Mina -enfin, surtout Moïra, il voulait pas priver les autres de la vue de Mina - avec un peu trop d’insistance. Don’t touch, don’t look…it’s mine.

[vous remarquerez que j'ai trouvé LA sign' parfaite vis à vis de son déguisement et de sa pensée en général 8D En même temps, Tom étant Ian Somerhalder j'étais obligée de le déguiser en vampire quoi XD]


✄-------------------------------------------------------------------


« When you strike a playboy pose,If you wanna go far, if you wanna be a star, Then you gotta bring it,Cha-ching »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »



Messages : 137

Points : 0
Avatar : Blake Lively
Crédits : Arya_C

Age RPG : 21 ans
Sang : Mêlé
Camp : Mangemort

Vie du personnage : ♠️ Liens

♠️ Histoire

♠️ Lettre





MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 5 Oct - 7:13

Les nausées se calmaient, petit à petit. Inspirant profondément, l'espagnole expira lentement l'air insufflé, fermant les yeux en priant pour ne pas avoir à vomir de la journée.Surtout aujourd'hui. Tous les autres jours de l'année, mais pas aujourd'hui. Alors que son sentiment nauséeux disparaissait, elle entendit une voix non loin d'elle. Rouvrant ses yeux de jade, elle reconnût la jolie diablesse qui lui parlait. Un sourire naquit sur les lèvres pâles de l'espagnole.

-Mary, ça fait plaisir de te revoir..

Passant son bras contre la hanche de la mannequin pour l'embrasser sur la joue, elle grimaça légèrement en tendant sa question. Cela se voyait tant que ça qu'elle était ... ? Non, impossible que cela se voit. Mais elle devait avoir une sacrée tête de déterrée. Secouant légèrement le visage en faisant danser ses cheveux, la blonde se forçat à rire légèrement en adoptant une voix calme.

-Rien de grave, ne t'en fais pas. Juste un... coup de froid.

Ca, c'est de l'explication \o/ L'arrivée de Reid la soulagea, l'empêchant d'argumenter plus sur la pâleur de son teint. Et puis, Reid était la <3 Le simple fait de le savoir à ses côtés la calmait. Se serrant légèrement contre lui tandis qu'il l'enlaçait, un sourire d'enfant apparût sur les lèvres de l'aristocrate. Haaa, la bonne nouvelle! Enfin ils allaient le dire à tout le mooonde! Enfin, ils auraient pu le dire xD La petite furie blonde qui se jeta à son cou empêchant Reid d'en dire plus. Roxyyy. Sentant son estomac se contracter sous le choc, la blonde réussit par un miracle étonnant à ne pas s'évanouir dans la seconde, serrant sa fille adoptive contreelle. Enfin, fille;. Petite soeur en fait, vu leur différence de 4 ans. Ou alors, 'Lena était plus que précoce ôO Breeef. Effleurant les cheveux blonds de sa Roxanne, elle l'embrassat tendrement sur la joue en la serrant un peu plus contre elle.

-Tu m'a énormément manqué aussi cariña!

Relâchant son étreinte pour la laisser saluer Reid, la jeune femme offrit un rapide sourire à Mary. Que sa meilleure amie ne s'inquiète pas, elle allait bien. Relevant le regard en entendant Roxanne fredonner une chanson qu'elle connaissait bien, un sourire amusé lui échappa. Ca faisait tellement de bien de retrouver tout le monde. Quand Reid avait été incarcéré, elle avait quasiment cessé d'avoir une vie sociale en dehors de celle de son travail au ministère. Offrant un sourire tendre à Reid, elle ferma les yeux en recevant son baiser, ne se gênant pas pour effleurer du bout du doigt son torse. Il y avait peut-être une chemise ensanglanté par dessus, il n'empêche. Un simple contact avec son fiancé la rassurait,confirmait que le cauchemar était terminé. Svetlana arriva alors, saluant d'abord Reid en annonçant qu'il était parfaitement blanchi. En d'autres temps, et avec ses nausées en moins, Selena aurait bondit de joie. Mais là, elle ne put se contenter que d'un magnifique sourire reconnaissant. Quand la ministre se tourna vers elle, la jeune femme inclina légèrement la tête, sentant ses membres se contracter en reparlant de l'homme qui avait annoncé la fausse mort de Reid. Quand elle avait torturé O'Clay, ce membre de l'ordre, il avait refusé delui dire qui lui avait délivrée la fameuse information. Et maintenant, elle détenait le dossier l'individu en question entre ses mains. Autant dire qu'elle tenait sa vie aussi. Et vu la colère qui la gagna en se rappelant de l'Enfer qu'il lui avait fait vivre, elle releva son regard de jade vers Svetlana en inclinant à nouveau la tête.

-Je vais y réfléchir. Merci infiniment, Mademoiselle Svetlana.

Y réflechir. Ouais, tu parles. Elle allait surtout proposer à Reid de venir le torturer avec elle jusqu'à ce qu'il ne meurt d'épuisement. Ne cherchez pas, pour Lena et Reid c'était terriblement romantique de massacrer quelqu'un ensemble. Du moins, elle penserait à le réduire en charpie quand elle aurait réglé son problème personnel. Et ce n'était pas pour de suite. Chassant immédiatement cette pensée, elle fût heu... percutée, par la mini rosquove. Oh God, mais ils allaient la tuer à tous se jeter sur elle comme ça XD Riant de bon coeur en réceptionnant la petite soeur de Svetlana, la blonde répondit.

-Je suis désolée de ne pas t'avoir donné de nouvelles plus tôt mais, les journées ont été pas mal... prenantes.

Petit sourire en coin à Reid. Okay, elle avait rattrapé une année entière avec son chéri et avait moins donné de nouvelles. Mais vu celle qu'allait annoncer Reid, elle serait pardonnée a coups surs (a) Se laissant attirée sur le côté par la Russe, la blonde resta silencieuse un instant avant de couper Lee d'un ton rassurant. Darek, elle l'avait vu quelques semaines plus tôt, alors qu'elle lui avait annoncé son futur mariage. Il n'avait pas eu l'air d'être au meilleur de sa forme, mais elle ne voulait pas inquiéter Lee avant d'en savoir plus. Après tout, elle-même avait une tête de mort vivante, et ce n'était pas une histoire de dépression.

-J'ai vu Darek récemment. Mais si vraiment il ne va pas bien, je te tiendrais informée. Pour l'instant, il semblait plutôt normal. Du moins, avec moi. Rassure toi, je te tiens au courant de ce qu'il me dira..

Nouveau sourire rassurant. Quand elle lui demanda si tout allait bien, elle marmonna vaguement que oui. Je suis juste fatiguée. TU PARLES. La laissant rejoindre la petite troupe, la jeune femme arriva juste derrière elle, enlaçant ses doigts avec ceux de son fiancé tandis que Lee exposait son idée de mettre en place une marque a son nom. Inclinant la tête en signe d'accord, Selena lui donnait toute aide. Surtout avec sa passion de la mode et du maquillage tiens.
Effleurant la paume de la main de Reid, elle sentit son bras contre sa taille et sourit. Ca y est, on la fait l'annonce ? ** Souriant au petit monde rassemblé, la jeune femme laissa Reid prendre la parole tandis qu'elle se sentait aussi euphorique que quand elle avait accepter de se marier.
Une fois l'annonce terminée, Selena embrassa tendrement son fiancé -bogoss, le fiancé 8D- sur le coin des lèvres juste avant que Mary ne leur saute dessus. Riant sincèrement en posant sa main contre le dos de la diablesse, la jeune femme la remercia avant de lancer un clin do'eil à Roxanne et Lee.

-Bien évidemment, vous êtes tous invités..

Elle savait déjà que Lee et Roxanne exigeraient - oui oui, exigeraient - d'être demoiselles d'honneur. Elle ne avait même pas si son père allait daigner venir. Elle n'avait plus tellement de nouvelles de lui après tout depuis un certain temps, ses missions pour le Lord l'omnibulant. Et puis, elle avait cru comprendre qu'il passait pas mal de temps en Catalogne dans le manoir d'une noble espagnole alors... Darek serait son témoin, elle le lui avait déjà demandé.Et au pire, si Tulio De la Vega ne venait pas, il trouverait le moyen de faire parler de lui par la suite.

-Roxanne, Lee. Je suppose que je peux compter sur vous pour être mes demoiselles d'honneur ?


Nouveau sourire. Aussi heureuse et impatiente que Reid, elle lui fit un rapide sourire. Enfin, ils allaient se marier. Ohw, c'est beau la vie de mangemort <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 5 Oct - 9:06

Moïra fit remarquer qu'elle n'allait tout de même pas se taper une journée de shopping sans... sans Mina bien sûr ! Elle fit passer l'annonce en affirmant que faire partie de la haute et belle et grand société avait un prix, à savoir, apprendre à se saper correctement et participer aux virées beautés de ses amies langues de vipères. Tu parles d'une punition ! Mina en avait dores et déjà les yeux tous brillants. Elle avait hâte de dépenser la fortune de son paternel en choses plus ou moins futiles – ça lui apprendrait à cet enfoiré. Car oui, même après avoir changé de camp, entre Mina et son père, ça restait la même mésentente. Il n'avait pas levé le petit doigt pour elle temps qu'on ne l'y avait pas obligé. Moïra ajouta qu'elle et Nephtys, ces deux mannequins magnifiques, étaient les mieux placées pour l'aider à refaire sa garde-robe et l'aider à devenir une vraie bombe. Ce à quoi Mina éclata de rire et répliqua :

« Tu parles d'un prix ! Et vous avez raison, je trouve que le nombre de jeunes – ou moins jeunes temps qu'à faire – hommes me matant n'est pas suffisant... à côté de vous, je me sentirez presque défavorisée ! »

Bon, sauf qu'elle elle est libre sentimentalement parlant, tss, toutes les folies sont permises ! Aleera repartit et, très vite, Moïra surprit le regard que la blonde coulait sur les tourtereaux quadragénaires qui roucoulaient comme des piafs en chaleur, piaf que l'un d'eux était d'ailleurs sensé connaître par cœur puisque c'était son métier. Moïra lui énonça de son ton quasi-autoritaire qu'il s'appelait Logan Cooper, et que les informations que Mina pouvait avoir sur lui l'intéressaient. Autrement dit, vas-y déballe. Ce à quoi Mina ne se fit pas prier pour un sou, baissant légèrement le ton, accélérant son débit de parole, mais ne changeant rien à son expression détachée ni à son habitude de tremper ses lèvres dans la coupe de champagne qu'elle avait chipée au passage.

« Ornithologue, a fait des études moldues, a participé à la Bataille de Poudlard quand il était gosse, en a gardé une cicatrice sur l'épaule gauche – énorme point faible –, il ne peut atténuer la douleur qu'avec des médocs moldus ; il a perdu sa fiancée a cause des Mangemorts, il est prêt à utiliser la force pour que le ''bien'' l'emporte, mais utiliser son épaule pour frapper lui fait énormément mal ensuite ; animagus buse, belle taille, même cicatrice que sous sa forme humaine. Le tout est assez limpide je pense. »

Elle avait appris tout cela en moins de deux heures, et elle s'était surprise elle-même à exhumer autant de chose en si peu de temps, sans même en avoir l'air. Les leçons de Moïra avaient portées leurs fruits. Mina clôt en souriant, avalant une autre gorgée de champagne. À peine eut-elle finit d'en boire qu'un homme passa à côté des demoiselles et Moïra prit le masque de jeune femme modèle, aussi éveillée qu'une limace et éclairée comme un phare breton, qu'elle réservait aux gens qui n'étaient pas assez hauts dans son estime pour avoir droit à la Moïra dotée de cellules neuronales. Elle déclama que c'était un certain Pirius Holloway, qui lui aurait sauvé la vie au chemin de traverse alors qu'elle se faisait agresser par deux viles créatures, qu'il l'avait aidé, blablabla. Comme si Moïra River, la fille qui avait collé une droite monumentale à Mina, avait besoin d'aide face à deux types. Moïra River, elle leur colle deux coups de genoux aux entrejambes comme Thomas, Mina et Nephtys lui ont appris, et le tour est joué. Traduisons donc son récital par : ce mec est un crétin qui se prend pour Zorro, zigouillons-le dès qu'on en a l'occasion. Quand il se fut éloigné la préfète en chef repris un visage normal, et Mina en conclut qu'elle pouvait en aller de son commentaire, tout en restant discrète bien sûr.

« Ça pullule ce soir... »

Et oui, ça grouillait comme de malheureux cafards : Waldstein – celle là, c'était limite si elle le criait pas sur tous les toits qu'elle était pro-Phénix –, Cooper, même papa Potter s'était déplacé. Tiens, ce serait cool de lui faire la peau un de ses quatre, à ce croûton. Parce que mine de rien il commençait à persister ! Mina commençait à compter ceux qu'elle reconnaissait comme Phénix dans la salle, lorsqu'elle entendit son amie prononcer d'autres mots, désignant un jeune homme du regard. Mina décoda rapidement, le phrasé était simple, mais après tout, c'était du russe, et elle restait débutante. Car oui, ses amis avaient décidé de lui inculquer ces langues délicates qu'étaient le russe, le français, et puis plus tard l'italien et l'espagnol. C'était difficile mais ça la passionnait. Après l'espagnol, elle aurait aimé apprendre l'égyptient – la langue de Nephtys – et le hollandais, ou peut-être le japonais. Une de ces langues que personne ne se donne la peine d'apprendre, à part bien sûr ceux qui s'en servent pour communiquer sans être compris. Ce que venait de faire Moïra, car après traduction, l'homme qu'elle désignait s'appelait Adam Neil, et il était... l'assassin de son frère. Mina eut un rictus haineux et dû se retenir de cracher par terre. Ces Phénix, quels hypocrites. Ils prônaient la paix, le bien, le pacifisme, mais au fond, il étaient aussi mauvais qu'eux, sauf qu'eux n'avaient pas leur classe ni leur pouvoir ! Ils n'étaient que des petits joueurs incapables d'assumer leurs idéaux. Ainsi ils avaient bel et bien tué des gens, un frère en l'occurrence, un fils, un amie, un amour... Les paroles échangées avec Cooper sur la politique lui revinrent, et elle fut plus impatiente encore de réduire en bouillie ces moins que rien.

Mais dès que Moïra eut prononcé le nom d'Adam Neil que le tant attendu jumeau de la soirée arrivait. Ok, ils étaient remontés à bloc, Mina n'aurait probablement même pas besoin de les aider pour torturer et tuer ce criminel. Ils avaient... les crocs ! D'accord, ceci est une blague totalement vaseuse, mais le costume de Thomas poussait au vice. Il était plutôt magnifique dans son costard trois pièce, haut de forme et canines allongées. La raison pour laquelle ces deux opposés étaient sortis ensemble ? Ne cherchaient plus ! À les voir se reluquer mutuellement de haut en bas et de bas en haut, ça apparaissait clair comme de l'eau de roche. C'était un mauvais moment pour que les souvenirs de cinquième année resurgissent, mais soit. Thomas articula que sa robe était superbe et qu'elle à l'intérieur n'était pas mal non plus – le tout avant même de décocher un compliment à sa propre sœur jumelle, c'était dire ! Mina eut un sourire en coin typiquement hérité du père Brookes et lui renvoya l’ascenseur :

« Ton costume n'est pas mal non plus je dois dire. Très saillant le haut de forme. »

Bon, même les meilleures choses ont une fin, et Thomas se tourna vers sa frangine pour lui dire qu'elle, elle était encore plus sublime. Heey, c'est de la triche ça ! Le juge est pas objectif ! … enfin bref. Il asséna que Nolan aurait dû l'enchaîner pour éviter que d'autres mâles lui sautent sauvagement dessus, et Mina esquissa un sourire. Dans un coin des catacombes venait d'arriver Pierce Brookes, le géniteur de la jeune femme, et le sourire joyeux qui s'étirait sur ses lèvres mutât en un sourire railleur voire dégoûté. Peu de gens savaient que ce coureur de jupons invétéré et médicomage de renommée était le père de Mina, mais les jumeaux River faisaient partie de ces privilégiés. Aussi Mina pouvait parler de ce bon à rien avec eux. Après tout, il n'en avait pas foutu une pour elle, et même la ramener vers la force, il n'avait pas su le faire à temps.

« Pff, regardez mon père qui parade... D'ailleurs je me demande quelle sera sa réaction quand il se rendra compte que la remise dans le droit chemin n'est vraiment plus d'actualité !  »

Autrement dit, quand il réalisera que sa propre fille pourrait l'avoir doublé vis-à-vis de l’allégeance au Lord. Car oui, Mina voyait grand. Le minable statut de mangemort quelconque qu’arborait son imbécile de géniteur était loin de lui apparaître comme suffisant. Oui, elle visait mieux. Elle voulait devenir mangemorte d'honneur, elle y comptait dur comme fer, et elle se savait sur la bonne voie pour y accéder. Quand la fille aurait dépassé le père, elle aurait vraiment tout gagné.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 6 Oct - 22:52

Il y avait tellement de monde. Si au départ Mika avait pu passer outre en se concentrant uniquement sur JaeMin, il ne pouvait plus laisser échapper à ses yeux le fait que les catacombes, bien que grandes, étaient bondés à craquer. Et que, quoi qu'il arrive ce soir, il allait participer à un massacre. On avait pas idée d'inviter un agoraphobe et claustrophobe dans un endroit pareil ! Mais il n'avait pas vraiment eu le choix et il devait de toute manière faire des efforts, ne pouvant pas vivre toute sa vie reclu. Quoique, alors qu'il embrassait Jae, il se mit à penser que s'il devait vivre le restant de son existence en sa seule compagnie cela ne le gênerait pas tant que ça.
Enfin, il ne pouvait pas, donc autant ne pas se prendre la tête. Ayant remarqué la présence de Mina, Mikhaïl avait entrainé son coréen vers elle pour lui parler un peu, puisque depuis qu'ils étaient tous préfets, ils n'avaient guère de temps pour discuter et écouter de la bonne musique ensemble. Tiens, c'était une chose qu'il devrait demander à Jae, ça, savoir ce qu'il écoutait comme groupe. Le compliment qu'il offrit à la demoiselle lui fit visiblement plaisir, amenant un sourire de connivence sur son visage également, tandis qu'elle comprenait très bien que son petit ami était chasse gardé. Son petit compliment sur leur couple le fit légèrement rougir, alors que Jae le serrait contre sa hanche un peu plus possessivement, et sans se dire que ce devait être du à la jalousie, il se cala contre son torse pour poser sa tête en arrière dans son cou et lui donner un baiser contre la jugulaire. Le tableau parfait, bien vite briser par l'arrivée de Nanaly qui lui cala deux bises sur les joues avant qu'il n'ait eu le temps de comprendre, le faisant protester faiblement en lui jetant un regard noir. Non mais sérieux, elle était gonflée ! M'enfin, c'était une amie de JaeMin, et il n'avait pas le droit de lui dire de partir, bien qu'il se trouva alors dans la même situation que l'asiatique deux minutes plus tôt, avec une furieuse envie de la mordre pour qu'elle s'éloigne de lui et qu'elle arrête de lui lancer des regards entendus comme s'ils savaient tous les deux quelque chose. Passant une main autour de la taille de Jae, toujours sur ses gardes désormais avec elle dans le coin, il devait bien entendu admettre que ce Andras avait de la chance. Ce ne serait pas lui qui pourrait dire que les cicatrices étaient laides, avec ses mains complètement marquées et le fin réseau de traces sur son torse qu'il n'osait pas montrer, et il était bien certain que le poufsouffle allait grave buger devant le peu de vêtements de sa copine, si ce que lui en avait dit Nika était vrai.

Mais avant de pouvoir discuter avec les deux adolescents, Roxanne se jeta sur lui avec toute sa force habituelle, le faisant sourire ; même attaqué dans le dos, il pouvait reconnaître son odeur à des kilomètres. Cela ne l’empêcha pas de protester un peu pour la forme, mais ce qu'elle lui glissa dans la poche lui coupa brusquement le caquet et il la regarda en rougissant furieusement, ses yeux promettant une vengeance sadique et violente dans la semaine, avant de jeter un discret coup d'oeil à Jae qui... souriait. Ce qui le fit rougir encore plus et le convainquit qu'il allait devoir les lui faire bouffer, ces préservatifs, à Roxanne. Non mais oh de quoi je me mêle èé. Est ce qu'il allait la voir pour savoir comment ça se passait avec son Scorpius, ou Nika ? Non. Donc ! Chacun ses problèmes et les hippogriffes seraient bien gardés.
Mais avant de pouvoir se justifier en bégayant auprès de son petit ami, ou de trouver une raison pour ne pas avoir l'impression d'avoir une plaque chauffante à la place du visage, il fut attaqué par sœur n°2 : Lee. Qui s'en prit aux cheveux. Nooooon ! Oui, il avait piqué à Jae sa manie de prendre soin de sa coiffure, mais pour une fois qu'il avait réussi à faire quelque chose de sa tête !

« Leeee ! Laisse mes cheveux tranquilles, et sérieux c'est toi qui me parle de hanches moulées, tu t'es vu ? Aucun mec ne bavera sur moi tant que t'es dans les parages. Et c'est moi ou tu commences réellement à flipper que je te dépasse ? On en reparle dans deux mois, smechinka. Oh, et Nika est avec sa copine, il vient d'arriver. Et si tu mates elle va pas kiffer je pense.  »

Lui aussi il savait parler le Bielova \o/ La plupart des personnes présentes devaient avoir l'impression que les deux frangins étaient en train de se créper le chignon, mais ce n'était qu'un bonjour normal dans leur famille. La dernière phrase lui fut adressée en russe pour éviter que des oreilles malencontreuses (cf Nanaly)(même si avec sa chance elle devait savoir parler russe) n'aillent répéter à Lucy que la Bielova avait des problèmes physiques avec son petit ami. En même temps, le dit petit ami n'avait pas réellement jouer la carte de la discrétion et du mec casé qui ne cherche pas à draguer. Il était un peu trop moulant son pantalon quoi.
Alors qu'il se prenait donc gentiment le bec avec sa sœur, il ne remarqua que trop tard que JaeMin s'était éclipsé, et jeta un regard autour de lui, un peu en panique, tandis que le très attendu Andras arrivait en lui foutant les jetons pour récupérer sa bien aimée. Sérieux, les dents ?! Il avait fait ça comment ?!

Mais puisque Nanaly n'était plus dans les parages, et que Moira discutait un peu plus loin avec le reste des basilics, il était libre. Libre de retrouver Jae et de rester avec lui pour le reste de la soirée, en tête à tête. Il avait accompli ses obligations sociales, et même s'il aimait parfois parler, il pouvait comprendre que son petit ami n'aimait pas ses potes. C'était dommage, mais bon ! Ils ne faisaient pas non plus des masses d'efforts, comme il avait pu le remarquer avec la réaction de Lee en voyant Jae. Tant pis, il allait devoir le garder pour lui tout seul (a).

Se coulant entre les personnes présentes, se fiant à son instinct, il retrouva très vite la trace du coréen qui était justement en train de le rejoindre, et l'enlaca tout simplement pour l'embrasser encore, en faisant fi du public. Il avait l'air soucieux, et même un peu fatigué. Mika espérait qu'il n'était pas malade, étant d'un naturel un peu trop anxieux, et se cala donc dans ses bras en posant ses mains sur ses hanches. « Ca va pas ? Désolé pour Lee, mais bon, je crois qu'elle a pas encore compris que tu pourrais jamais me faire du mal. Nanaly est avec Andras, donc je propose qu'on les laisse à deux... Tu veux aller dire bonjour à Nicholas ? Ou alors on se trouve un coin et on reste qu'à nous deux, c'est toi qui vois. »

Et même s'il avait bien envie de voir Nika pour voir de ses propres yeux la connerie énorme qu'il avait fait en épousant sa blonde, il n'était pas du tout contre rester seul avec Jae. Oh que non.

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 7 Oct - 22:04

[HRP : Hum, ayant du mal à suivre au niveau des groupes... Excusez moi si ce n'est pas ça...]

La fraicheur des catacombes s'évaporait à mesure que sorciers et sorcières affluaient à la parte, laissant place à la chaleur humaine, la moiteur des corps qui s'échaudaient doucement s'étendant peu à peu à travers le grand espace qui semblait pourtant de plus en plus confiné. Il n'y avait plus qu'une odeur suave qui vous faisait retrousser les narines et vous désorientait l'esprit. Déjà les actions de certains devenaient incertaines à cause de l'alcool et de l'excitation, on se marchait sur les pieds, les mouvements étaient loin d'être aussi libres que quelques minutes au par avant... Sauf pour ceux qui avaient réussi à établir un certain périmètre de sécurité autours de leur groupe.

Nanaly était ainsi ignorante de ce fait, aurait-elle été inquiétée si elle l'avait su ? Se serait-elle souvenue des paroles de Logan en voyant que le lieu ne possédait aucune sortie convenable pour sauver tout ce beau monde ? Sans doute... Mais 'si' ne représente qu'une supposition. Dans la réalité la jeune fille se délectait de l'expression de Mikhaïl suite à son 'agression', cette dernière passant par des nuance de rouge, de surprise, de gène, de colère... Elle n'aurait su le dire. Avant de prendre une teinte plus normale tandis que les yeux du plus jeune la fusillaient jusqu'au moment où un certain éclair de concession. Intéressant... Alors le mini Bielova, qui n'était plus si mini que ça constatait-elle alors qu'elle se trouvait en face de lui pour la première fois depuis plus de trois mois, était près à faire des concessions si Jae Min entrait dans la ligne de compte. Elle fut cependant totalement désorientée, bien qu'elle fit son possible pour n'en rien laisser paraître, en le voyant la détaillé de manière... Euh... Appréciative ? Bon il ne la matait pas bien évidemment, elle n'était pas à ses goût dirons nous, mais visiblement il lui accordait le fait d'avoir du charme. Si elle avait eu un verre pour boire elle se serrait surement étouffée. A la place elle se contenta de sourire à la remarque de Jae Min en le regardant d'un air entendu

Merci, tu n'est pas mal non plus ! Je suppose que tu prévois de tester ce dont on a parlé ? dit-elle en détaillant son torse si peu vétu, une petite pointe de malice dans les yeux avant de se pencher à son oreille pour lui chuchoter. En tout cas si ton petit prince ne tente rien ce soir, ce serait anormal, vu comment il bave... Je vais très bien ne t'en fait pas !

Elle se recula à la vue du regard possessif du serpentard et à l'arrivée de nouveaux visage face aux quels elle se contenta d'une moue embêtée, regardant vaguement Wihelmina discuter avec les nouvelles arrivantes... Elle n'aimait aucune d'entre elles. Trop pompeuses, trop m'a tu vu, trop 'je suis passée une fois dans le magazine le plus superficiel du pays et je me la pète !'... Nanaly n'avait jamais rien eu contre Wihelmina jusque là, mais elle devait avouer que, bien qu'elle ne la connaisse que peu, la jaune fille n'avait pas choisi les meilleures fréquentation, entre Bielova numéro deux et Weasley, mais surtout Moïra... Elle ne pu retenir un frisson à la vue de cette dernière. Elle ne comprenait toujours pas vraiment le pourquoi de cette crainte intense, mais elle s'y faisait à force.

Elle sourit tout de même en voyant la face rouge de honte de Mini Bielova lorsque Roxane glissait sans réelle discrétion un préservatif dans la poche du cadet du groupe. Alors comme ça ce dernier était du genre plutôt coincé... Elle trouvait ça plutôt mignon en un sens.
Le cortège des vierges s'écartait un peu plus loin ensuite après une remarque en russe de l'aînée des Bielova du groupe que la jeune Nightingale ne comprit pas pour un sous, même si elle se doutait bien que cette garce devait chercher Nikha. Elle connaissait les rumeurs... Si Nanaly n'avait été aussi polie et ne tenait pas autant à son amitié avec Jae Min, elle lui aurait bien envoyé une de ses piques acerbes dont-elle avait le secret... Ne pouvait-elle pas s'occuper de son copain avant de le faire pour celui des autres ?! Malheureusement elle n'avait pas envie de se mettre à dos le petit-ami de son ami si peu de temps après qu'ils se soient réconciliés. Aussi ne dit-elle rien, bien que ce ne soit pas l'envie qui manquait.

Mais franchement elle commençait à douter de l'attachement réel que Mikhaïl portait à son copain, il n'avait même pas remarqué que ce dernier était parti ! Nanaly avait au moins daigné lui faire un signe de tête pour lui dire qu'elle comprenait son départ...
Ils se tenaient donc à présent comme deux rond de flanc, face à face, dans un silence somme toute gênant que seul les babillement du groupe des filles à proximité et l'echo de la populace présente à la soirée venait gêner. Ouai... C'est pas parce qu'on est avec le petit-ami de son ami qu'on exulte de reconnaissance, d'amitié et de bon sentiments. Certes Nanaly voulait s'entendre avec l'adolescent, mais "les amis de mes amis ne sont pas forcément mes amis". Elle se contenta de le regarder dans le blanc des yeux pendant quelques minutes avant qu'un frisson d'horreur ne parcours son vis à vis qui regardait par dessus son épaule. Surprise elle se détourna vers la source de peur du garçon et marqua un temps d'arrêt... OH. MY. GOD ! Elle resta un moment les yeux écarquillés face au sourire de requin de son petit ami. Euh... Wow quoi... Mais genre VRAIMENT wow !

Nanaly avait totalement beugué pour le coup, allant même jusqu'à rougir en sentant le garçon poser sa main sur sa hanche. Etait-ce possible d'avoir peur de quelque chose tout en le trouvant aussi attirant ? Elle n'entendait même pas les paroles de son propre petit-ami , se contentant de le fixer totalement envoutée. Au fond d'elle se mélangeait effrois et désir face à l'apparence de Andras, son esprit ne sachant laquelle de ces deux émotions choisir. Un vampire... Il ne faisait pas qu'y ressembler, il transpirait cette supériorité, cette beauté irréelle, cette séduction... Et elle y était totalement réceptive ! N'ayant qu'une envie : celle de sentir ces lèvres enserrer son coup. Lucy avait peut-être raison, elle devait avoir un petit côté masochiste. Mais honnêtement, qui n'en aurait pas en voyant une créature aussi attirante que son petit copain à ce moment précis ? Sur cette pensée elle regarda rapidement autours d'elle croisant le regard envieux de plusieurs filles auxquelles elle répondit d'une oeillade qui signifiait 'Pas touche, chasse gardée. Je suis arrivée avant maintenant tu dégage tes yeux de MON copain salope !'. Oui, elle devenait vite vulgaire dans ces cas là...

Elle se sentie emportée par le dit copain mais se dégagea quelques instants de son étreinte, s'approchant de Mikha en feignant lui faire une bise d'adieux, elle glissa en réalité quelques mots à l'oreille :

Je ne voudrais pas me mêler de chose qui ne me regarde pas... Mais si j'étais toi je profiterais du cadeau de la 'Weaslette' dès ce soir... Ne t'en fais pas pour Jae, je peux t'assurer qu'il sait comment on fait maintenant... elle attrapa un verre d'alcool sur le plateau d'un serveurs ambulant et le plaça dans la main du cadet avant de continuer, Ca aidera à déshiniber un peu... Evite juste d'un prendre trop, ça serait bête que tu ne te souvienne plus de rien demain. Ah ! Et ne tardez pas trop à y aller, après tous les bon spots de Podlard seront pris.

Sur ces belles paroles elle se recula et avisa le visage de Mikhaïl avec amusement.

Ne fais pas cette tête là voyons,tu devrait plutôt me remercier tu sais, sans moi ton couple tournerait encore autours du pot sans savoir comment rentrer dedans !

Double sens ? Non... Pas du tout voyons. Elle avait juste réussi à placer le fait qu'ils net mieux de partir tôt si il voulaient échapper au danger dont l'avait prévenu son père... Le pot ? Je ne sais vraiment pas de quoi vous parlez... (on y croit, on y croit)

Sur ce, elle rejoint à nouveau l'étreinte d'Andras, trop heureuse de cette marque d'affection qu'elle avait trouvé trop rare jusqu'à ce jour dans cette salle de classe réaménagée magiquement. Aussi se laissa-t-elle aller à ce contact tandis qu'il l'emmenait dans un coin plus isolé. La serrant contre lui; Nanaly acceptant de bonne grâce cette chaleur réconfortant, ce cocon de force. Il ne le montrait pas mais il était presque aussi musclé que Jae Min, ainsi collée à ce torse elle le sentait parfaitement. Un frisson d'envie la parcourant alors qu'il caressait son visages, ses cicatrices. La peau y était sensible et elle se mordilla la lèvre inférieur en sentant la décharge lui parcourir l'échine. Un brasier prenait possession de ses joue tandis qu'il embrassait avec révérence sa paume et son bras, la même envie de gouter au crocs vampiriques que tout à l'heure la prenant. Elle ferma les yeux, savourant le contacte, inconsciente du spectacle luxurieux qu'elle offrait ainsi au jeune homme.

Ce dernier perdant cependant sa confiance alors qu'il semblait réalisé à quel point elle était court vêtu... Nanaly n'eu pas le temps de s'en amuser gentiment, trop surprise par les propos qui suivirent... Il lui proposait de... Merlin, si c'est un rêve ne la réveillé surtout pas ! Cela faisait des mois qu'elle attendait une approche de la part d'Andras, des mois qu'elle désespérait. Elle prit le temps de bien assimiler la proposition, le voyant rougir, son regard dévia inévitablement vers le coeur battant la chamade que l'on voyait par transparence. Ce n'était pas très ragoutant elle le concédait, mais ce coeur était ce qu'elle avait de plus précieux. Pas les sentiments du garçon, non, ce 'coeur' là était abstrait, mais l'organe en lui-même. Il était la vie d'Andras, c'était grâce à lui, à ses battement, qu'elle pouvait se reposer ce soir dans les bras de son petit ami, admirer son rougissement, sa gène mais aussi l'audace de ces derniers mots... Avec délicatesse elle embrassa la peau invisible, comme pour le remercier de battre, de ne pas s'arrêter, jamais...
Après quoi elle caressa doucement le torse du garçon, sentant le mouvement du sang du bout de ses doigts... Elle leva la tête et encra ses yeux dans ceux du poufsouffle, le dévorant du regard.

Je supose... Que ça... Devrait pouvoir se faire... dit-elle d'une voix rendue suave par l'envie qui la prenait de plus en plus au ventre.

Son regard dériva vers les lèvres d'Andras. Elle voulait... Elle le voulait tellement. Ca faisait des mois qu'elle le voulait. Elle pouvait non ? Elle avait assez attendu ? Son coeur battait si fort, le sang raisonnant à ses tempes, elle n'avait même plus conscience de l'endroit où elle était, il n'y avait plus qu'Andras et ces lèvres qui l'appelaient irrémédiablement. Sa respiration se fit plus saccadée alors qu'elle enlaçait le cou de son amour, se réhaussant sur la pointe des pieds.

Je t'aime.

C'était la première fois qu'elle le lui disait, les mot étaient sortis comme une évidence. Il ne pouvait en être autrement...
Quelques centimètres, seulement quelques millimètre, elle laissait à Andras le choix de les combler ou non. Si il le faisait ça serait aussi la première fois. Elle était tellement détachée de la réalité qu'elle ne s'aperçu même pas qu'elle prononçait une dernière supplique dans sa langue natale :

Küsse ich um...


Dernière édition par Nanaly Nightingale le Sam 8 Oct - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 146

Points : 1
Avatar : Billie Piper *w*
Crédits : Mika <3

Age RPG : 17 ans.
Sang : Puuuuuur \O/
Camp : Basilic

Doubles-Comptes : Lily L. Potter ; Moïra V. River ; Svetlana K. Bielova ; Grace C. Waldstein ; Aramis Y. Caldwell.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 7 Oct - 22:23

Moi j’dis, ça va chier dans les brancards ! Roxanne venait d’envoyer paître cette pauvre cruche de Sienna, et voilà que la blondasse pétasse remettait ça avec Aleera ! Lâchant ce qu’elle était en train de faire, miss Weasley tourna son regard sanglant vers sa pseudo-camarade de classe pour l’inciter à la prudence. Si Wings disait un mot de travers, Roxanne en faisait de la pâtée pour clebs. Heureusement pour elle, Sienna n’insista pas et laissa le dernier mot à Aleera et Roxanne, qui se leva en finissant de se préparer. Elle descendit dans la salle commune, attendant patiemment son amie pendant que tout le monde partait en papotant sans un regard pour elle. Bande d’incapables, vous avez de la merde dans les yeux èOé. Aleera la rejoignit bien vite, et elles transplanèrent vers le lieu du MASSACRE *o*. Pardon, vers la petite fête organisée par un pseudo-organisme indépendant. A peine arrivée, Aleera critiqua vertement le décor, et Roxanne haussa les yeux au ciel d’une manière théâtrale. Ahlala mais celle-là, toujours un pet de travers XD. Elle préféra ne pas relever le « buveurs de Darjeeling » et fit comme si elle n’avait rien entendu, menant son amie vers leur petit groupe, en lui serrant doucement la main en constatant avec dépit que Scorpius n’était pas là. Hm bref. Roxanne commença à papoter avec les deux Serdaigle, vite imitée par Aleera qui obligea Moïra à venir avec elle faire une séance de shopping. Roxanne s’apprêtait à s’inviter très innocemment quand Moïra posa comme condition que Roxanne vienne avec Nephtys et … Ooooh, et avec Mina, histoire de relooker la miss qui traînait encore dans ses fripes ! Roxanne esquissa un grand sourire en regardant les deux miss.

« Marché conclu, on va le relooker, l’anarchiste. Tu vas voir, ils vont tous se tourner sur ton passage ! Mais n’essaye pas de rivaliser avec Aleera ou moi, c’est la classe mannequin ça, tu ne pourras jamais lutter <3 »

Abandonnant la petite troupe après les avoir prévenus, Roxanne se jeta sur Mikhaïl pour lui faire un câlin de dos et pépier en russe, avant de lui coller quelques paquets de capotes dans la poche, faisant rougir son petit frère qui lui envoya un regard meurtrier, pour lui faire comprendre qu’elle allait morfler dans le courant de la semaine. Jae, lui, souriait, s’attirant immédiatement la sympathie de la jeune blonde. Oho, il n’est pas timide avec ce genre de choses, ça tombe bien, elle ne comptait pas s’arrêter XD. Lâchant les tourtereaux en ignorant Nanaly avec superbe, elle se dirigea vers ses tuteurs. Calmement d’abord, puis finalement en courant pour se jeter dans les bras de Selena pour la serrer dans ses petits bras. Les larmes aux yeux – heureusement que son maquillage est waterproof – elle se mit à pépier qu’elle était contente de les voir et qu’ils lui avaient manqué, le tout avant de lâcher Selena pour sauter au cou de Reid et le serrer fort contre elle. Après qu’elle se soit bien rendu compte que son tuteur – SON PAPA <3 – ne s’envolerait pas une nouvelle fois, elle le lâcha et recula, s’excusa auprès de Mary qui répondit d’un sourire poli, et une nouvelle personne fit son apparition, la ministre, suivie d’Aleera qui alla se planter à ses côtés après avoir câliné Selena et Reid. Roxanne esquissa un grand sourire innocent quand la ministre fit passer le dossier de l’immonde salaud qui avait osé faire croire à Selena que Reid était mort, vu qu’elle précisait que c’était Roxanne qui avait « porté plainte ». Moi ? Oh mais pas du tout enfin, quelle idée saugrenue (a). Aleera reprit la parole après tout le monde, demandant de l’aide pour lancer sa marque de cosmétiques. Hey, et moi, on ne pense même pas à sa sœur chérie ?! Ah si. Se faire traiter d’accro à la mode fit sourire Roxanne, et deux crocs pointus jaillirent de sa bouche. Eh, costume vampire chérie, c’est comme ça.

« Ouiiiiii, moi je veux ! Tu me feras des réductions parce que je suis ta sœur jumelle chérie préférée, hein, dis, dis, dis ? *o* »

Genre Aleera n’allait pas lui faire des prix. Sentant le regard un peu réprobateur de la ministre, la blondinette décida que bon, il était temps de se faire oublier. Tournant la tête, elle regarda un peu le monde qui passait. Le grand maître des Aurors là-bas, avec ses deux fils qui quittaient la salle … Ce détail n’avait pas échappé à la ministre, aussi. Une folle celle-là, elle a des yeux partout ! Mika venait de retrouver l’amour de sa jeune vie, Nika roulait un patin à cette pétasse de Lucy, faisant ouvrir de grands yeux à Roxanne qui tira le poignet de Lee pour lui montrer. Quel gâchis, un mec si doué avec une gonzesse si conne ! Dans un coin, sa cousine Domi faisait un câlin à un Poufsouffle, et Lily câlinait une Gryffondor. Euh, UNE Gryffondor ? Ok, Lily tombe dans l’homosexualité, charmant XD. Waldstein en plus. Avant que la blonde n’ait pu se fendre d’une remarque acerbe, Reid reprit la parole, et l’attention de sa pupille se fixa sur lui. Ils allaient se marier … Elle le savait depuis un moment déjà, mais alors pourquoi était-elle si conne à les regarder comme un poisson hors de l’eau ?

« OUIIIIIII \o/ »

D’un geste irréfléchi, Roxanne se tourna vers Lee et la serra dans ses bras, avant de serrer Selena en piaillant de contentement. En plus elle allait être tata grande sœur marraine, mais si ça c’pas trop la classe =D ! Puis, brusquement, quelque chose refit surface dans sa tête. Nicholas, avec Lucy. Le fait qu’il se tape une pétasse n’intéressait pas grandement Roxanne, c’était plutôt l’homme en lui-même qui l’intéressait, parce qu’il … Avait essayé de se suicider. Ouais, c’est vrai. Elle plissa le regard, se tournant vers Nicholas qui papotait avec sa catin, et brusquement, sans s’excuser ni rien, elle attrapa le poignet d’Aleera et se dirigea vers le jeune pirate. Ce ne fut qu’une fois arrivée à sa hauteur qu’elle lâcha le poignet de sa jumelle pour coller une paire de claques au pirate, assez fortes pour rester imprimées sur ses joues pendant au moins une semaine.

« Toi, pauvre con, j’espère que t’es content du flipp de malade que tu m’as collé ?! Est-ce que tu te rends compte que j’ai passé un mois entier à flipper sur ta putain de petite personne parce que Lee m’a mis au courant ?! »

D’un geste fluide, elle attrapa le pirate au collet pour le plaquer contre le mur et se coller contre lui, menaçante, sa voix aussi sifflante que celle d’un serpent. Voilà à quoi ressemble Roxanne quand elle s’inquiète pour ceux qu’elle aime !

« Que tu demandes à Lee de coucher avec toi, j’veux bien ! T’es un bon coup, c’est un bon coup, je ne ferai pas de crise de nerfs parce que je n’ai pas été invitée, mais je te promets, Nika, je te promets sur la tête de mon petit Mikhaïl que si jamais j’apprends que tu recommences à te shooter à l’héroïne et à ces merdes alors que t’as déjà des overdoses et des antécédents à ton actif … Où que tu sois, je te retrouve, je te les arrache et je te les fais bouffer ! »

Attention ça ne rigole pas, elle a les yeux rouges XD. Elle lâcha Nika après lui avoir lancé un regard hostile – qui dénotait toute l’affection et l’inquiétude qu’elle avait pour lui – avant de se tourner vers Lucy qui ne comprenait pas trop ce qu’il se passait.

« Et toi, pauvre conne, t’attends quoi pour prendre soin de ton mec, qu’il finisse à la morgue ?! C’est tous les Gryffondor qui ont des penchants morbides ou vous êtes juste deux cons perdus dans la multitude ?! »

Non mais sans déconner XD. Avant que Lucy ou Nika n’aient pu répondre, elle se tourna, et Aleera, qui avait fini son engueulade aussi, lui attrapa la main pour repartir avec elle. Les deux blondes retournèrent vers les adultes, et Roxanne fit un grand sourire un peu crispé.

« On disait ? Ah ouiiii, vous allez vous marier ! Je VEUX être ton témoin et ta demoiselle d’honneur, Selena chérie, oui les deux en même temps ! »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 103

Points : 0
Avatar : Nicole Kidman.
Crédits : Alphabeta.

Age RPG : 38.
Sang : Née-moldue.
Camp : Ordre du Phénix

Truc en plus : Occlumens.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 8 Oct - 2:17

Ex-Auror. Ca appelle à des responsabilités, vu que ça sous-entend qu’elle a eu son diplôme d’Auror et qu’elle a bossé en tant que tel. Appuyée contre le mur, elle discutait avec Logan en surveillant les élèves pour ne pas laisser tomber son regard sur le, hem, torse de son ami. Il est torse nu, il est bien foutu quoi. Bon, pour le moment elle était un peu vexée, parce qu’il n’avait pas réagi quand elle baladait ses doigts froids sur son torse nu. Message reçu Logan, elle ne va plus t’approcher. Ah c’est beau, l’amour rend aveugle et con XD. Dans l’esprit de Grace, il n’avait pas réagi et avait même reculé, le message était donc fort clair, tellement clair qu’elle avait aussi reculé, s’appuyant au mur, les bras croisés, pour regarder passer les élèves en petits groupes animés et déguisés. C’est folklorique, ils sont tous venus pour mourir ces jeunes abrutis. Elle laissait Logan se dépatouiller avec sa pupille qui venait de balancer trois cent mots à la minute avant de s’enfuir avant qu’il n’ait le temps de finir sa phrase, et elle sentit le regard lourd de sens et réprobateur de l’ornithologue dans le dos du petit feu follet qui repartait en sautillant, presque innocent du danger qui l’entoure. Presque. Parce que l’ex-Auror savait très bien que cette Nanaly avait été torturée au sein même de Poudlard, et qu’elle avait fait une semaine d’hôpital pour se guérir de ses mauvais traitements. Qui, quoi, pourquoi ? Elle ne le savait pas, mais savait en revanche que la Nanaly avait grandi bien vite, comme Alexia, comme Lily, comme tous les autres. Lily, d’ailleurs, venait de passer en coup de vent pour lui souhaiter un joyeux anniversaire avant de repartir en vitesse pour se jeter dans les bras d’Alexia. Grace resta bête quelques secondes, avant de lever les yeux vers Logan, qui ouvrait déjà la bouche pour s’excuser, et elle lui vola la parole pour lui dire qu’elle n’en avait rien à foutre et qu’elle avait oublié, alors bon. Il répondit avec ironie à sa remarque cynique sur le fait qu’elle mourrait le jour de son anniversaire, lui tirant un sourire.

« Mais t’es con ma parole, rappelle-moi pourquoi je reste avec toi ? »

Coup de poing amical dans le ventre. Grace ne laissa pas traîner sa main, histoire qu’il ne recule pas une deuxième fois, et elle croisa une nouvelle fois ses bras contre son ventre, regardant les élèves. Les trois adultes, les élèves qui passaient sans se douter de rien pour une infime minorité d’entre eux … Grace s’en voulait terriblement de voir les membres de l’Armée de Dumbledore présents sur les lieux. En même temps elle savait qu’ils seraient venus quand même et qu’ils étaient plus méfiants en connaissant le danger, mais savoir qu’ils étaient là alors qu’un danger menaçait de tous les tuer lui faisait mal au cœur. Si elle s’en sortait et pas eux, elle s’en voudrait toute sa vie d’avoir emmené des élèves avec elle, au lieu de leur interdire formellement de venir. Il y avait quelques présences rassurantes chez les adultes, comme monsieur Potter qui venait d’envoyer ses deux fils patrouiller en extérieur, Logan, là-bas elle voyait Ginny, Angelica et Gwen, et elle leur adressa un signe de main suivi d’un sourire pour saluer les membres de son ancienne équipe. Oui, maintenant elle bossait à Poudlard, l’attrapeuse. D’après Ginny, la nouvelle attrapeuse des harpies était une tocarde, et Gwen rêvait de remplacer ses deux batteuses ainsi que la gardienne. Ca fait du boulot pour miss Potter et sa petite sœur, ça. Logan lui tapota l’épaule, la ramenant à la réalité, et elle posa ses yeux de Harpie sur lui pour lui demander ce qu’il voulait. Il lui annonça la présence de la ministre de la magie, et instinctivement, Grace tourna la tête vers le groupe des adultes pour voir une magnifique blonde tout de blanc vêtu, un casque ailé sur la tête.

« Joli déguisement. Une valkyrie, les messagères de la mort. On peut dire que mademoiselle la ministre ne manque pas d’ironie. Quelle traînée celle-là, quand je pense qu’elle a blanchi cet assassin de Turner, non mais sans déconner … »

Une vraie langue de vipère cette Grace, ouais j’avoue XD. Laissant son regard vagabonder, elle lâcha la ministre de la magie pour planer au-dessus des élèves, prenant son regard acéré d’attrapeur. Là-bas, le préfet en chef avait l’air très nerveux, sa sœur beaucoup moins, la Serdaigle qui les accompagnait fixait Logan, et … Une minute. Pourquoi elle fixe Logan cette pro-mangemort de mes deux ?! Opération marquage de territoire. Grace fixa la miss de son regard de faucon pendant quelques instants, essayant de se souvenir de son prénom. Mina, Mina … Wilhelmina O’Malley, qu’elle n’avait pas en cours, la miss ayant obtenu Acceptable à ses BUSE. La miss se tourna vers son amie pour papoter, et Grace tourna la tête, s’intéressant à de nouvelles personnes, sans oublier la petite Serdaigle.

« Logan, la préfète de Serdaigle te regardait bizarrement tout à l’heure, tu la connais ? »

✄-------------------------------------------------------------------


“ And I will try to fix you ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »





Messages : 720

Points : 0
Avatar : Emma Watson.
Crédits : Tomorrow.

Age RPG : 18.
Sang : Pur.
Camp : Basilic




MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 8 Oct - 3:28

Pas fouteuse de merde pour un sou, Moïra fit remarquer qu’il était hors de question qu’elle subisse l’après-midi shopping seule, et que Mina viendrait ou elle n’irait pas. Mina ne se fit pas prier, disant avec enthousiasme qu’elle voulait venir et qu’elle trouvait qu’on ne la regardait pas assez au milieu de toutes ces beautés. Roxanne éclata de rire avant de répondre qu’elle ne la vaudrait jamais parce que mannequin attitude, et Moïra esquissa un sourire, amusée de les voir se disputer comme une bande de gamins. Moïra cherchait son frère. Parce que ouais, l’aiglonne est très dépendante de son frère, elle a besoin de lui, c’est son frère quoi, merde. C’est d’ailleurs son point faible le plus évident, raison pour laquelle Flora ou d’autres essayaient de taper dedans pour la faire chuter. Le souci étant, l’aiglonne protège ses points faibles et se démerde pour les rendre inaccessibles. Attaquer un River, c’est les attaquer les deux. Les trois. Elle ne comptait pas Constance dans la liste de ses ‘protecteurs’, mais si quelqu’un s’avise de faire du mal à sa cousine, ça va chier des bulles de sang. Aleera et Roxanne partirent toutes les deux, laissant Moïra et Mina seules en tête à tête. Pas gênée par le silence, la préfète en chef buvait tranquillement son champagne, scrutant la foule pour trouver son frère. Elle trouva finalement quelqu’un, que Mina regardait avec intérêt, et la prof de sortilèges avait l’air d’y tenir, vu qu’elle ne lâcha pas sa camarade du regard jusqu’à ce que cette dernière tourne les yeux. Ca va, on ne va pas te le voler, hein … D’un murmure sans appel, Moïra demanda à Mina de lui dire ce qu’elle savait sur lui, et son amie lui répondit sur le même ton calme qu’il s’agissait d’un ornithologue ayant participé à la bataille de Poudlard, dont les points faibles étaient sa cicatrice faite par la magie noire qu’il atténuait aux médicaments moldus, et la perte de sa fiancée. Pro-phénix, comme elle s’y attendait, animagus buse portant une cicatrice donc aisément repérable. Mina finit sa phrase, et Moïra hocha la tête, finissant son verre avant de le poser sur une table.

« Fin Septembre, il s’est perdu dans les bureaux du ministère de la magie alors qu’il allait se faire recenser en tant qu’animagus buse. Il traîne avec Waldstein, ancienne Harpie donc pro-phénix, on peut donc en déduire qu’il est pro-phénix ou qu’il en est carrément un. S’il s’est perdu, on peut en tirer deux pensées. La première c’est qu’il est assez con pour se perdre, mais j’en doute. La seconde c’est qu’il a profité de son recensement pour fouiner au ministère, et il a du entendre parler de ce qu’il se passerait ce soir, et il en a parlé à ses chefs, raison pour laquelle les membres présumés de l’Ordre du Phénix et les pro-phénix présumés de Poudlard sont au taquet. »

Elle attrapa une nouvelle flûte à champagne, et regarda les deux Potter quitter la salle pour patrouiller dehors. Buvant une petite gorgée de son champagne à fines bulles, elle fit tourner le liquide ambré dans son verre, avant de reprendre d’une voix calme.

« Et raison pour laquelle James et Albus Potter viennent de sortir de la salle pour patrouiller en extérieur. L’Ordre du Phénix fait ses petites patrouilles pour débusquer le piège, et tous leurs regards se focalisent sur la ministre et le petit groupuscule à ses côtés. Personne ne verra venir l’embrouille. »

Elle cessa de faire tourner le champagne dans la flûte, et sourit à Mina, comme pour la féliciter de toutes les données qu’elle avait pu retenir de Logan en moins de deux heures. Et d’un coup elle changea de tête, imitant sa cousine – pas Constance, une Mac Arthor de Franche que moins elle voit et mieux elle se porte – pour saluer un homme qui venait de passer. Pirius Holloway, mon cul ouais, Adam Neil plutôt. Mina y alla de son petit commentaire comme quoi ça pullulait ce soir, tirant un léger sourire à Moïra, qui termina en russe pour dire que ledit Pirius était en réalité Adam Neil, le meurtrier de son frère Alexander. Et d’un coup, Tom apparut à ses côtés, lui attrapant le poignet pour lui demander ce qu’elle venait de dire à l’instant. Moïra le fixa d’un regard sévère, jusqu’à ce que les deux fentes de panthère disparaissent des yeux de son jumeau. Est-ce qu’elle se baladait avec des yeux de chat en permanence, hein ? Bah non, alors contrôle-toi un peu, et sois poli, espèce de grossier personnage, t’as pas été élevé chez les porcs !

« Je disais que Pirius Holloway est présent ce soir. Tiens regarde, c’est lui, là. »

Elle se tourna, attrapa la main de son frère, et tendit l’autre pour lui montrer l’assassin d’Alexander qui allait et venait dans la foule. Elle sourit poliment quand il se tourna vers elle, puis se tourna à nouveau vers son frère, le regardant un court instant pour lui demander de ne pas faire de bêtises. Comme se transformer en panthère pour le tuer ou une autre connerie de ce genre. Sois gentil, souris, et réintéresses-toi à ta sœur, qui passe pour une demoiselle pas très fute-fute devant mister Neil. Merci, tu seras un véritable amour. Obéissant sagement à sa sœur jumelle, Thomas complimenta Mina sur sa tenue, et elle lui rendit son compliment avec gentillesse. Puis il se tourna vers elle et la complimenta aussi, lui disant qu’elle était encore plus belle et qu’il ne comprenait pas ce qu’attendait Nolan pour l’enlever, histoire que les gens arrêtent de la regarder. Décontenancée, Moïra sourit et rougit légèrement, avant de poser son verre pour se jeter au cou de son frère. Câlin Thomas <3. Elle le serra dans ses bras et retomba sur ses bottes à talons. Eh oui, c’est qu’il est grand et qu’elle est petite, c’est pour ça qu’elle est sa petite sœur, même si elle est née trois secondes avant lui ! Alors, comment lui expliquer le pourquoi de l’absence de son petit copain … Et de Nephtys.

« Hem, euh, Nolan a mal à la tête. Monsieur a trop travaillé, c’est fatigant de faire son travail quand on n’a pas l’habitude … »

Oh la vilaine moqueuse XD.

« Et Nephtys a … Des emmerdes féminines qui tombent une fois par mois, elle a préféré rester couchée dans son lit, au chaud, au silence. »

Moïra se cala dans les bras de son frère, fusillant de son regard mauve celles qui roucoulaient d’un peu trop près. Dégagez pétasses, c’est le mien. Mina tourna la tête, et lâcha une exclamation méprisante. Récupérant son verre de champagne posé sur la table, elle suivit le regard de son amie, pour regarder passer un médicomage aux bras d’une charmante demoiselle de petite vertu, selon la politesse typique de Moïra. Une pétasse quoi XD. L’aiglonne savait déjà que ce type était le père de Mina, elle n’avait même pas fait de recherches, c’est elle qui lui avait tout dit. Moïra haussa les épaules et se désintéressa de ce mec, buvant une nouvelle gorgée de champagne.

« Il sera ravi de voir que tu es revenue sur le droit chemin, dépité de voir qu’il a été assez aveugle pour justement ne rien voir, essayera de se rapprocher de toi pour tirer un peu la couverture sur lui, bref il se comportera en l’homme méprisable qu’il a toujours été. »

✄-------------------------------------------------------------------



« Quels chats chouchous s'estiment sans défauts ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 8 Oct - 4:25

Alexia, move your goddam ass, your beauty snake is waiting for you u.u.
Piaillant comme une belette, la Née Moldue fit le tour de son dortoir pour la énième fois en courant. Ses oreilles. Elle avait perdu ses oreilles. Les fausses oreilles pointues qu’elle s’était achetée dans un magasin de Farces er Attrapes pour parfaire son déguisement de loup garou. Sinon tout était en ordre, le p’tit haut en fausse peau de bête déchiré sur la hanche, la micro jupe assortie. Certes l’ensemble était un peu trop échancré à son gout, mais bon, fallait marquer le coup quoi. Ensuite, elle avait voulu se la jouer sauvageonne jusqu’au bout et allez à la fête pieds nus mais comment dire … les égouts quoi. C’pas très hygiénique, déjà qu’on la traitait de vermine à cause de son ascendance Moldue. La lionne avait donc opté pour une paire de sandale type spartiate. Pour le reste, vas-y que j’te fais pêter les longues mitaines assorties à la jupe et au haut, les cheveux bouclés et en bataille, l’eyeliner plus noir que noir et évidemment les crocs pointus. Faux, ou pas … Quand on est Animagus, on peut se permettre en une seule pensée de modifier la structure de sa mâchoire pour lui donner quelque chose de canin, tout en faisant passer ça pour du plastique. Par contre pour les yeux, elle maitrisait pas encore assez. Disons qu’à la moindre saute d’humeur, ses pupilles changeaient de forme, donc pour le coup elle avait jugé plus pratique de s’acheter une paire de lentilles. Des lentilles de couleur jaune, avec une pupille verticale au milieu. Ces saloperies lui avaient coûtées assez cher, donc Alexia était bien décidée à les remettre au cours de l’année, par forcément pour une occasion particulière, juste histoire de pas avoir la sensation d’avoir claqué son frique pour rien. Hé puis bon, se ramener en lasse avec des yeux de loup garou, c’était bon pour l’image. Enfin, pour son image. Celle d’un cas social de première qui collectionne les heures de colle et les bastons, et les vannes vaseuses. Bref, une vraie Gryffondor quoi XD. La blondinette poussa une exclamation de joie quand elle retrouva enfin ses oreilles perdues. Passant rapidement l’accessoire en plastique –d’artisanat Moldu- Xia se mit sautiller sur place pour manifester sa joie. Manifester sa joie de façon totalement barrée et infantile, une dernière fois avant de descendre retrouver Lily. Une soirée entière, une fête qui plus est, en tête à tête avec sa rouquine. Bon certes y’avait pas mal de monde, et elles n’auraient pas autant d’intimité que sur les toits par exemple, mais en se calfeutrant dans un coin elles pourraient peut-être passer la soirée à papoter tranquillement … Alexia sentit son estomac se nouer. C’est elle qui parlait de tranquillement ? Hé ben voyons. Avec ce qu’elle avait entendu à la réunion de l’AD, elle était une des mieux placées pour savoir que this night, ce serait tout sauf calme. Même si, à proprement dit, elle ne faisait plus partie de l’Armée de Dumbledore. Et qu’elle était décidée à ne plus jamais rejoindre une quelconque association dans le genre. Hé bien malgré tout ça, elle se rendait ce soir dans les catacombes de Londres, sachant parfaitement que l’endroit serait truffé de Mangemorts et de Basilics pressés d’en découdre avec les personnes de son espèce. Pourquoi ? Bah parce que dans le fond, même si elle avait tourné le dos à l’Ordre, elle voulait continuer à se rendre utile, à lutter pour ce qui lui semblait juste. Mais merde quoi, pas la peine de jurer fidélité à un vieux piaf allégorie de la justice pour s’opposer aux forces du mal. Elle défierait le Lord, mais à sa façon. Donc en parfaite connaissance de cause, elle se jetait dans la gueule du loup, pour protéger Grace, Lily, Andras, Hugo, pour prendre part à ce combat. Ce combat qui était tout autant le sien que celui de ceux restés dans l’AD.

La Gryffondor descendit quatre à quatre les marches de son dortoir pour quitter sa salle commune en un coup de vent et retrouver Lily. La vipère l’attendait, nonchalamment appuyée contre un mur, un exemplaire du Chicaneur à la main. Ce détail arracha un sourire ironique à la blonde. Elle détailla rapidement le costume de son amie. Loup garou, of course. Très réussi d’ailleurs.

-« Hello Darjeeling <3. Sympa le costume, même si les poils c’est pas très sexy. Quoique. Pour la pub de Venus embrace avant-après, ça peut être pas mal ! J’te kiffe ma p’tite Potter <3. »

BWAHAHAHA. Gratifiant son amie d’un petit coup de poing dans le ventre, Alexia éclata d’un rire cristallin. Bon ok, la soirée allait certainement se finir en un bain de sang, mais il n’empêche, c’était pas une raison pour se la jouer pince sans rire quoi. Laissant Lily lui prendre la main, la lionne ne put réprimer un pincement au cœur. La vipère était si froide depuis sa rupture avec Nathan … M’enfin bref ! Ce soir, d’une part Xia s’était posé comme objectif de lui redonné le sourire, d’autre part, elle allait la protéger. Envers et contre tous. Et même si l’héritière Potter était loin d’avoir besoin d’un body-gard. On sait jamais. La Née Moldue suivit Lily jusqu’à un Portoloin. Arrivées à Londres, les deux jeunes filles se dirigèrent vers les égouts. Alexia prit le temps d’observer l’Auror qui filtrait le passage. Elle s’approcha de lui, se plantant juste sous son nez, le regarda droit dans les yeux.

-« Le mot de passe est ‘’Accomplit’’. »

Petit silence.

-« Heu … Excusez-moi… ? »
-« Accorder ? Accomplit ? Accordéon ? »
-« Excusez-moi mais il n’y a pas de mot de p… »
-« La reine Elizabeth trottine avec une gaufre ? Yougi l’ours a oublié son panier dans la forêt ? »
-« Mais puisque je vous dit qu’il n’y a pas de mot de passe ! »
-« Mouais. De toute manière j’aurais put passer, j’ai laissé mon manteau dans le vestiaire. »
-« Il n’y a pas de vestiaire. »
-« Je n’ai pas de manteau. »

Grand sourire. La blondinette suivit Lily à l’intérieur, comme si de rien n’était. Oui, Alexia aime se faire remarquer XD. Laissant la petite Potter aller saluer sa –grande- famille, la lionne parcourut l’assemblée du regard. Pff, du monde. Du monde partout. Paniquée à l’idée de rester seule au milieu de toute cette foule, Xia se dirigea rapidement vers un mur histoire d’avoir une vision globale de la salle. Alors, alors … Lou, Lucy, Bielova bis, Jae, Bielova senior –putain elle part faire le trottoir après onze heures celle-là Oo ?- River un et deux, O’Malley, Dominique qui roucoulait avec Maxime, Roxanne –comment ce truc peut avoir un lien de parenté avec Lily … ?- Derek … Et plein d’autres gens. Trop de gens … Le regard de la Née Moldue s’attarda sur une soyeuse tignasse brune, dont la propriétaire était calfeutrée dans un angle de mur. Alexia adressa un sourire à Emmie Leanne. Jetant de rapides coups d’oeils à droite à gauche, la rouge et or s’aperçut que l’aiglonne était seule. La gorge de la Née Moldue se serra. Pauvre Emmie. Elle était devenue la bête noire du collège, la tête de turque officielle des cas sociaux, depuis cette fameuse fête l’année précédente. Cette fameuse soirée ou elle avait balancé. Sur le coup, Xia lui en avait beaucoup voulu, comme les autres. Mais son antipathie s’était vite évaporée quand la jeune fille s’était rangée de leur côté lors de la manifestation. Aux yeux d’Alexia, Emmie s’était totalement rachetée. Mais pourtant, bon nombre d’élèves la regardait toujours d’un sale œil. N’ayant jamais apprit à la connaitre, la Gryffondor ne pouvait pas savoir si cette réputation de chose faible qui lui collait à la peau était justifiée ou pas.
Donc, elle irait vérifier par elle-même si cette Leanne était si monstrueuse que ça. Ce qui n’était certainement pas le cas, ça, Alexia en aurait mis sa main à couper.
La Gryffondor se rapprocha d’un pas léger de la Serdaigle, lui servant son plus beau sourire.

-« Hey Emmie. Tu passes une bonne soirée ? » Alexia sortit sa baguette, apportant deux verres de jus de Citrouilles à l’aide d’un sortilège d’Attraction. Elle en colla un dans la main d’Emmie. « Enfin voilà, j’sais j’m’incruste c’est pas bien, je te dérange peut-être, il n’empêche que je tenais à ce que tu saches que … Hm, bref, je m’embrouille là, je tenais à ce que tu saches que si tu veux, un de ces jours, on pourra allez se boire un verre aux Trois Balais ou j’sais pas quoi. Enfin … Tu m’as comprise. »

La Née Moldue s’interrompit, se gratta le dos de façon très peu élégante, et poursuivit.

-« Tu dois m’prendre pour une conne. M’enfin. Retiens le fait que je ne te juges pas sur ce que tu as fais plutôt que mon élocution digne d’un chimpanzé de laboratoire. »

Alexia se tut de nouveau, en apercevant la pute officielle de Russie j’ai nommé Aleera Bielova passé devant elles. Elle était sérieuse celle-là, avec sa guêpière et son espèce de haut en dentelle ? Putain c’était juste immonde. La lionne envoya un petit coup de coude dans les côtes d’Emmie et lui chuchota.

-« Regardes-moi celle-là. Dix Gallions qu’on lui voue un culte au Département des putes. Sérieux, les Bielova se disent plus riches que Crésus, alors pourquoi notre chère Aleera se pense obligée de faire le trottoir ? Oups, désolée c’est son choix. Tssh, l’entre-jambe de cette fille doit ressembler à une autoroute quatre voies. »

La Gryffondor se mit à ricaner. Une lionne qui se la joue langue de vipère, oyeah XD. Voyant que Lily en avait terminé avec la tournée des câlins, Alexia posa sa main sur l’épaule d’Emmie.

-« Bon j’vais te laisser en paix. Ma tigresse de poche m’appelle. Tu me tiens au courant, pour les Trois Balais ? »

Dernier sourire, elle tourna les talons pour se ruer vers sa vipère préférée. Cette dernière se laissa tomber dans ses bras. Attendrie, Alexia ne put s’empêcher de sourire. Si douce, si dure… Caressant les cheveux de Lily d’un geste tendre, la lionne hocha la tête d’un air compréhensif en entendant ses paroles.

-« Moi j’ai peur ni des égouts ni de la flotte. Je flippe juste pour toi. » Elle releva le visage de la vipère du bout des doigts, lui adressa un sourire rassurant. « Ce soir, les choses vont mal se terminer. Et pourtant je me jette dans la gueule du loup. Pourquoi j’suis pas restée pénarde dans ma salle commune un yop à la fraise à la main ? Parce que je savais que t’allais venir. Et que même si tu es plus apte à te défendre que toutes les personnes ici présente, je veux prendre soin de toi. »

Nouveau sourire. Alexia tourna la tête quand cette catin de Bielova se tapa l’incruste, soi-disant pour venir saluer sa Lily. La Née Moldue resta silencieuse, bien qu’intérieurement elle n’en pensait pas moins. La robe d’Aleera faisait tout simplement pute. Fendue au niveau de la jambe, décolletée et dos nu. Tssh, les capotes sont fournies, avec ce genre de poupée gonflable ? M’enfin. Répondant au regard méprisant que lui adressa la russe en repartant, Alexa serra plus étroitement Lily contre elle. Elle colla un baiser affectueux dans les cheveux de son amie, avant de lancer avec humeur :

-« Putain, y’a un boutonneux qui te mate. J’vais lui pêter la gueule à ce pervers de mes deux, j’te jure, même le meilleur chirurgien plastique des States pourra rien faire pour lui. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



//

Messages : 449

Points : 0
Avatar : Sarah-Michelle Gellar
Crédits : Backseat

Age RPG : 18 ans.
Sang : Pur bien sur
Camp : Basilic

Vie du personnage : //

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Alexia J. Waldstein



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Sam 8 Oct - 6:43

Aleera laissa son regard planer autour d’elle, l’air de rien. La discrétion était de mise ce soir. En aucun cas l’ambiance quasi festive qui régnait ne devait les détourner de leur but. La russe accueillit les réactions de son petit groupe vis-à-vis de son projet avec un énorme sourire enthousiaste bien que son attention soit entièrement focalisée sur le petit groupe de Basilics, non loin d’elle. Moïra, Mina, Tom. Un peu plus loin, l’autre abrutie de Constance. A moitié cachée dans un coin, cette faiblarde d’Emmie… L’important était que le gros des Basilics –ou plutôt, les Basilics susceptibles de mener à bien leur Mission- n’étaient pas très éloignés les un des autres. Mais pas tous ensembles. C’aurait été trop suspect. Aleera nota insidieusement la présence de l’illustre Harry Potter dans la salle. Tiens tien. Le paternel de Lily se déplaçait en grande pompe, encadrée de sa grognasse d’épouse, de ses chieurs de gosses, et de tout un escadron d’Aurors. La russe feigna l’indifférence, bien qu’en elle hurlait une petite voix qui lui indiquait que la présence des forces de l’ordre n’était peut-être pas le fruit du hasard. Mais comment savoir ? De toute manière c’était à prévoir, vu la tournure qu’avait pris le Carnaval l’année précédente, et ses pertes qui auraient été encore plus désastreuses si les Aurors n’avait pas été présents … Lee n’était qu’à moitié étonnée qu’on les affuble d’une milice. Cela rendrait la mission encore plus délicate. Et deux fois plus excitante. Les yeux de la demi-Vélane continuèrent à parcourir l’assemblée, notant le moindre détail. Grace Waldstein flirtait avec Logan Lerman. Membre de l’Ordre, le monsieur ? Peut-être, ou pas, cela restait vague. Mais il était sur que si les choses venaient à déraper, il se rangerait du coté des l’Ordre. Un peu plus loin, Dragonneau et Lucy Weasley. Ces deux là puaient les résistants à plein nez. Derek et Meghan. Alors là n’en parlons pas … Idem pour Dominique Weasley et Maxime Duncan. Nanaly était elle aussi présente, la traîtresse, roucoulant dans les bras d’Andras. Palàlà, mais celui-là putain. A croire qu’il se ballade avec une pancarte «victimiser moi j’ai pas d’amour propre.» Lee ne savait pas trop ou le grec se rangerait, dans quel camp le catégorifier. Mais à priori, pas dans celui des Mangemorts. Résistant ? Peut-être, là encore on ne pouvait que soulever des hypothèses. Ce qui était sur, c’est qu’Aleera le tuerait sans hésitation s’il se mettait en travers de sa route. Bref. Un peu plus loin, Lily et l’autre pute d’Alexia, ces deux là aucun doute, anti-Mangemorts confirmées … Le plus simple aurait été de coincer tous les résistants/pro-Ordre dans un coin, pour les neutraliser rapidement. Aleera leva les yeux. Les catacombes de Londres … C’était l’endroit idéal pour faire disparaitre les corps rapidement. Réunir tous les ennemis dans un coin, faire s’écrouler le plafond sur eux ? Ou pas, les fondations étaient vieilles, et ils risquaient tous des périr étouffer. Mais neutraliser tous les rebelles individuellement risquait d’être trop difficile. Déjà qu’avec les Aurors, les choses allaient être rudement plus ardues… La meilleure chose à faire serait que les Basilics et les Mangemorts se divisent chacun en groupe de deux, discrètement, pour se placer à chaque angle de mur. Pour les encercler. Pour prendre à revers ceux qui seraient éventuellement intéressés pour un combat de sortilège. Le tout était d’être bien organisé, de réagir rapidement, d’être disciplinés.

-« Je vous remercie. Si mon projet aboutit, croyez-moi je vous en ferais profiter. Je vous tiens au courant mes loukoums <3. »

Aleera éclata de rire en entendant la réplique de Roxanne ? Bah bien sur Baka <3. Faisant mine de ne pas voir le regard désapprobateur que lui lançait sa sœur, Aleera détourna la tête quand Roxanne tira sur son bras. Pour tomber sur une scène qui lui glaça le sang d’effroi, de colère, et certes un peu de jalousie. Un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres. Cette pétasse de Lucy Robinson en train d’embrasser goulument Nika. Gerbant, vraiment. On a jamais apprit à cette adorable donzelle que c’est uniquement avant de parler qu’on tourne sept fois sa langue dans sa bouche, pas quand on roule un patin ? La russe contint du mieux qu’elle put son agacement. Lucy était tout simplement horripilante. Le parfait prototype de la meuf qui croit qu’on peut réconcilier les peuples avec des meringues en forme des cœur, que tout est blanc ou noir, ou encore pire, qu’un mec puisse rester fidèle à la même femme toute sa vie. OUI NIKA, CACHES-TOI. La blonde résista à l’envie d’envoyer une décharge de son pouvoir de Vélane en direction du pirate pour attirer son attention, et se contenta de le dévisager. Hm putain. Pantalon en cuir ultra moulant, chemise ouverte … Aleera sentit les battements de son cœur s’accélérer, laissant une douce chaleur se rependre dans tout son corps en partant de son ventre. La vipère dévora le jeune homme des yeux quelques secondes, avant de prestement se tourner vers Reid. Qui, que … QUOOOOOI ? UN MARIAGE, FABULEUX *o*. Aleera réceptionnant Roxanne dans ses bras, manquant de se casser la tronche du haut de ses talons aiguilles, avant de pousser une exclamation joviale quand Selena leur proposa d’être les demoiselles d’honneur. Elle et sa jumelle, au mariage de sa sœur de cœur. Putain *___*.

DAAAAAAAAAA ! »

La russe se tourna vers Selena, l’embrassant sur les deux joues, avant de faire de même avec Reid, pour finalement enlacer Mary. Maryyyyy, c’est fabuleux *O*. Oui, Aleera quand elle est contente c’est pas qu’à moitié XD. Oubliant momentanément sa contrariété liée à une certaine truie blonde dont le nom ne le revenait pas, la Préfète se laissa transporter par l’allégresse du moment. Faire le mal ça fait du bien, y’a quelque chose de jouissif à torturer les autres, certes, il n’empêche que ce genre d’évènement restait inégalable sur l’échelle du bonheur. Ralàlà, l’amour. La mariage était toujours apparut à Lee comme un vulgaire morceau de papier et deux alliances rouillées, mais dans l’immédiat, l’union de Reid et Selena la remplissait de joie. Un couple qui avait souffert mais qui restait solide, deux personnes extraordinaires qui mettaient enfin les formes à leur amour. Trop émue pour dire quoique ce soit mais trop fière pour le laisser paraitre, Aleera garda le silence un moment, relâcha la jeune mannequin qu’elle tenait dans ses bras. Soudain, Roxanne l’atrappa par la main. Lee se laissa guider, puis, comprenant ce que son amie comptait faire, retrouva son visage de poupée russe arrogante. Et un brin énervée. Elle laissant Roxy coller deux baffes retentissantes à Nika, sans accorder un seul regard à Lou ou Lucy. Ces deux là, Aleera les méprisait, du plus profond de son âme. Mais Nika les aimait. Donc elle ne taperait pas de scandale. Enfin, elle essayerai. L’indifférence était le pire des châtiments de toute manière, et ces deux sous-merde peroxydées ne méritaient pas qu’on leur accorde la moindre attention. Elle laissa Roxanne finir d’engueuler le pirate, en retenant à grand peine un soupir. Ok, elle détestait Lucy, il n’empêche qu’elle ne voulait pas qu’elle se détourne de Nicholas. Il serait trop malheureux.
Bon … Dans cinq minutes, vous allez voir qu’Aleera c’pas qu’une grosse conne.

-« Lui ? Me demander de coucher ? Roxanne, t’as mal compris. » Soupirant, la russe poursuivit d’un ton gêné, quoiqu’hargneux. « J’avais trop envie de le voir donc j’suis passée chez lui. J’suis entrée, il avait pas l’air bien, vraiment il était dans le cirage. J’me suis vite fait occupée de lui … Mais ce connard m’a repoussé. Sérieux, j’pense que j’vais mettre ça sur le fait qu’il était dans les vapes. Sérieux, c’est plus le Nika qu’on a connu. …Enfin bref.»

La russe acheva sa tirade avec une petite inflexion méprisante, un brin aigue, et un regard écœuré en direction de Nika. Ne doutant pas une seule seconde que Roxanne comprendrait qu’elle jouait la comédie, Aleera détourna la tête en croisant les bras sur sa poitrine, son beau visage pâle paré d’une moue faussement vexée. Un masque à la fois blessé et dédaigneux. Evidemment qu’elle avait couché avec Nika. Evidemment qu’il le lui avait demandé, évidemment que là, maintenant, elle avait envie de lui. Mais elle ne pouvait décemment pas se permettre de foutre la merde dans le couple de l’ex Gryffondor. Même si elle ne portait pas Lucy dans son cœur, elle se découvrait pour le pirate une affection insoupçonnée. Aleera la vaniteuse, Aleera l’arrogante. Aleera l’égotiste. Oui, cette Aleera là venait de trainer sa fierté dans la poussière pour sauver la mise de quelqu’un d’autre. Y’avait pas à dire, cette situation était particulièrement humiliante. Mais pour Nika, ca valait le coup. La première fois de sa vie que la russe prenait pour quelqu’un, sans rien demander en retour…
Quand Roxanne eut finit de secouer le beau brun comme un prunier, Aleera s’approcha de lui. Doucement, elle réarrangea le col de sa chemise que Roxy avait froissé. Oubliant que le haut de sa robe était très décolleté, oubliant que le bas était fendu au niveau de la cuisse, oubliant qu’elle n’était pas dans la tenue adéquate pour aborder son –ex ?- plan cul régulier maintenant casé, la russe adressa un sourire à Nika.

-« Bon. Sinon, on dit plus bonjour ? C’est bon, le mec il a trouvé du taff alors il calcule plus personne. Sérieux, pendant que tu y es, marques toi «Mangez-moi» sur le torse, ce sera pas plus subjectif … Putain, quand j’pense que j’ai put coucher avec un mec comme toi … »

Traduction : Nika t’es juste trop sexy et j’ai envie de te sauter dessus mais y’a t’a meuf donc je vais m’abstenir pour sauver ton couple enfoiré. Aleera savait que le pirate comprendrait que derrière l’ironie, voire l’insulte, se cachait un désir douloureux. La russe planta son regard dans les beaux yeux bleus du jeune homme. Elle le dévisagea ainsi quelques minutes. Avec un mélange de désir, de convoitise, de tendresse, d’impatience. Peut-être aussi un tout petit minuscule poil de déception, sauf que ça, c’était pas volontaire. Puis elle finit par se détourner. D’un sortilège d’attraction, elle fit décoller une bouteille de vodka posée sur le bar jusque dans sa main. Portant la bouteille à ses lèvres, elle but quelques gorges, avant se lancer d’un ton purement sarcastique :

-« J’me casse, ca pue trop le botox et les peroxydes. Moi qui pensais que le département des putes n’était qu’un conte pour les porn-addict de bas-étage, me voilà propulsée au pays des milles et une putains ! Oups pardon, je suis en compagnie de deux trainées aussi connes qu’imbaisable. »

D’un mouvement fluide, Aleera posa son doigt sur les lèvres de Lou, anticipant une réponse assez cinglante de la part de la lionne.

-« Chuuuut Zeringer, n’essaies pas de rivaliser avec une demi-Vélane tu risques de te rendre encore ridicule que tu ne l’es déjà. Si si, je t’assure, quand on a touché le fond on continue de creuser. Bref, j’ai la classe, toi pas, je t’apprendrais un jour, ou pas. »

Petit sourire, autant le dire clairement, de connasse, Lee fit volte-face. D’un geste classe et sans appel. Enfin qui l’aurait été si ses talons avaient été sept centimètres moins hauts. Trébuchant à moitié, elle se vautra se Nicholas, l’entrainant avec elle dans sa chute. Se retrouvant à un cheveux de lui, son décolleté plongeant collé contre son torse nu, ses jambes nues touchant son pantalon de cuir. La demi-Vélane le dévisagea un instant, sentant un frisson lui parcourir l’échine quand elle croisa son regard. Ignorant son corps s’enflammer aux endroits qui touchaient le pirate, résistant à la furieuse envie de l’embrasser, elle se releva, son éternel sourire méprisant aux lèvres. Rajustant son bustier en dentelle et ses guêpière sans aucune pudeur, Aleera ouvrit grands les bras d’un geste théâtrale :

-« Qu’est-ce que je disais ? La classe totale. Ou l’art de tripoter un mec sous les yeux de son imbécile de copine sans que celle-ci n’esquisse un autre geste que celui de cligner niaisement des paupières. Bande de bouffonnes. »

…EPIC FAIIIIIIL XDD. Ramassant sa bouteille de vodka, s’en envoyant une nouvelle gorgée, la Préfète des serpents tourna de nouveau les talons sans cette fois se casser la gueule et se dirigea vers son petit groupe en roulant légèrement des hanches. DIGNE ET CLASSE, TOUJOURS RESTEE DIGNE ET CLASSE. Sentant le rouge lui monter aux yeux suite à ce trop plein d’émotions, Aleera saisit la main de Roxanne et enfouit sa tête dans son cou.

-« Jumelle, j’suis trop conne. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-shown.forumactif.com/

avatar

« Question authority and authority will question you. »





Messages : 172

Points : 0
Avatar : Ash Stymest
Crédits : Wanderlust / tumblr

Age RPG : 18 ans
Sang : Mêlé
Camp : Neutre

Doubles-Comptes : Andras Singh & Mikhaïl Bielova



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 9 Oct - 2:12

Tout allait bien. Il était dans ses bras, elle l'enlaçait, elle l'embrassait... toutes les pièces du puzzle se remettaient en place et il se sentait bien mieux que durant le mois qui avait précédé. À sa place. Il sourit à sa petite blague, et aurait même pu en rajouter une couche en s'éloignant un peu, mais il n'en avait à vrai dire aucune envie. Elle se collait à lui et il ne pouvait que l'enlacer pour approfondir encore le baiser un peu plus, cherchant à se fondre en elle. Heureusement qu'il avait prévu quelques petites précautions avec son pantalon, sinon elle aurait risqué de sentir à quel point elle lui faisait de l'effet, lui qui mourait d'envie de l'embrasser encore et encore, de lui enlever ses vêtements un par un.. Mais ce n'était pas l'endroit ni le moment.
Finissant à contrecoeur par se séparer de ses mignonnes lèvres qu'il avait envie de molester toute la nuit, il fit un sourire carnassier à Lou, du genre « je sais que t'as maté », en liant ses mains sur le ventre de sa petite amie en frôlant sa peau du bout des doigts, juste heureux qu'elle soit là contre lui. Ainsi donc, ils avaient pris les paris, tant mieux. Nika ne disait jamais non à se faire quelques gallions supplémentaires, il avait l'argent dans le sang. Oui oui, tout à fait vénal, mais c'était pour assurer à sa petite amie un futur confort de vie merveilleux, et qui sait, il avait ses vues sur une petite barge de canaux, en France, qui ferait très bien l'affaire si elle voulait bien vivre avec lui. Bon, si elle avait dit oui pour se marier, c'est qu'elle était un minimum partante, mais sait-on jamais. Bref.

« Faudra que j'aille la voir alors, histoire de rajouter ma mise. Et nan, Lou elle meurt jamais, vu la quantité d'alcool qu'elle a ingurgité, elle a même plus de sang dans les veines. »
Moi aussi je te kiff ma cocotte. Même s'il aimait Lucy, Lou restait une des seules ex avec laquelle il s'entendait encore très bien, et elle était géniale sa pote.
Son regard se fit un peu plus lointain après ça et il rejeta un nouveau coup d'oeil aux alentours. Chacun avait trouvé sa moitié, ou presque, et pour l'instant les gens étaient occupés à boire ou à discuter. Une soirée simple, normale. Enfin, comme l'avait aussi été les autres soirées. Remarquant que Lucy le regardait, il lui offrit un nouveau sourire en lui embrassant les cheveux, alors qu'elle lui demandait si ça allait. Comme quoi, il lui était impossible de lui cacher quoi que ça, hein ? Il ne voulait pas l'inquiéter, il ne voulait pas lui faire peur, et il n'avait pas envie de lui dire non plus qu'il avait trahi sa promesse, bien qu'il sache qu'elle lui pardonnerait. Il avait fait une erreur, une nuit, et maintenant il portait son deuil comme tout les autres, en lui, bien que l'envie de noyer son chagrin revenait souvent. Mais il ne referait plus cette connerie, la preuve, il ne cherchait même pas à boire. Plus l'envie.

« Je t'expliquerais plus tard. Maintenant, ça va. Dés que tu es là, ca va. »
Elle était sa petite dose de drogue personnelle dont il n'avait pas envie et pas besoin de se passer. Cependant, alors qu'il s’apprêtait à changer de sujet, il remarqua que Roxanne se dirigeait vers lui, l'air décidé, suivi de Lee. Merde. Son regard coula un moment sur la serpentarde, sa tenue, avant de revenir sur l'autre verte qui prenait son élan. Il eut juste le temps de s'écarter de Lucy avant que la jeune femme ne l'atteigne et lui foute une paire de claques retentissantes, attirant l'attention de tous sur lui, mais ne répondit pas, les yeux baissés et l'air honteux. Elle avait raison, et il avait tord, il le savait. Cependant, alors qu'elle le plaquait contre le mur alors qu'il n'opposait aucune résistance, il se mit à paniquer pendant qu'elle parlait de Lee et lui. Non ! Pas devant Lucy ! Il avait fait une énorme connerie, il le savait, il avait essayé d'en finir alors que sa vie ne reposait pas juste entre ses mains, il avait fait du mal à Roxy, et à Lee, mais il ne voulait pas que sa Lucy ne soit au courant de l'étendue de ses fautes tout de suite. Il avait besoin de temps, d'air, il avait besoin de la retrouver, pas de la perdre parce que Roxanne était en train de péter un câble sur lui en sortant des paroles en l'air. Il n'avait pas... pas couché avec elle, pas vraiment. Il aurait pu, il avait failli, et déjà ça c'était trop.
Cependant, et il en fut le premier bouche bée, ce fut Aleera qui prit sa défense en expliquant – et en mentant un peu – la situation, tout en lui jetant un regard qu'il comprit tout de suite, alors qu'elle s'approchait à la suite de Roxanne pour lui remettre son col comme il faut, les yeux dans les yeux. Ca lui faisait mal de la voir mentir pour lui, de la voir le protéger parce qu'il était trop con pour y arriver tout seul, ca lui faisait mal de se dire qu'elle pouvait aller jusqu'à mentir pour l'aider alors qu'elle crevait d'envie de lui. Elle préférait le voir avec Lucy que le voir malheureux, que l'avoir pour elle, et pour ça, il lui en serait reconnaissant toute sa vie, même si sa présence près de lui était douloureuse. Ils avaient trop avancés ensemble pour ne plus jamais pouvoir revenir à une relation normale, il le savait bien et ça le bouffait car il ne pourrait pas. Il ne pouvait pas la voir sans avoir envie d'elle, alors qu'il aimait sa petite amie à la folie, il ne tournait tout simplement pas rond. Depuis qu'il savait que Kenzo était mort...

Ses yeux s'assombrirent de tristesse et d'envie une nouvelle fois alors qu'il l'écoutait parler, qu'il lui parlait sans rien dire, sachant ce qu'elle ressentait en ce moment précis. Cependant, Roxanne allait trop loin en s'en prenant à Lucy, et il se mit soudain à gronder, ses yeux se redirigeant vers elle. Il l'aimait énormément, mais qu'elle ne lui demande jamais de choisir entre leur amitié ou Lucy, parce qu'ils savaient tous les deux le choix qu'il ferait.

« Roxy, bas les pattes »

Oui, un Nika qui parle en russe, ca fait PEUR \o/ Il avait fini par apprendre un peu la langue à force de cotoyer les filles, mais il ne fallait pas qu'on le cherche. Cependant, avant d'avoir eu le temps de rejoindre Lucy et de la protéger de la serpentarde, ce fut l'autre, la blonde à forte poitrine qui lui tomba dessus. MAYDAY. N'ayant rien pour se retenir, il se retrouva au sol, bien trop enchevêtré à Lee à son goût, en panique again, parce que malgré tous les sorts qu'il avait mis sur son pantalon pour que rien ne se voit, elle devait très bien sentir un certain... problème. Ahem.
La demoiselle se releva cependant rapidement, bien qu'il savait qu'il l'avait blessé par sa réaction.. par tout ce qu'il avait fait depuis plusieurs semaines, à vrai dire, et il chuchota juste un « Lee... » d'une voix enrouée, voulant lui dire que ça irait, qu'ils... mais il ne pouvait pas, et il ne broncha pas quand elle traita Lucy de bouffonne, trop occupé à se relever avec la tête qui tournait. Merde, il aurait du bouffer avant de venir, parce que là il était pas en état de se faire balancer dans tous les coins comme un punching ball. Ah, il était beau le covenant, hein... Il savait qu'il avait perdu du poids, mais il essayait encore de faire le brave.

Alors que les filles étaient reparties en laissant dans leur sillage le chaos le plus total, conscient qu'il avait forcément blessé Lucy, il la regarda sans rien oser dire, ouvrant et refermant la bouche avant de la fermer, serrant les poings. Il loupait tout ce qu'il faisait, complètement.

✄-------------------------------------------------------------------

i'll treasure you forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-