Partagez | 
 

 Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

avatar

« Democraty is always an abuse of statistics. »





Messages : 317

Points : 0
Avatar : Inconnu.
Crédits : Lethal Angel

Age RPG : Inconnu.
Sang : Inconnu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Compte PNJ.

Doubles-Comptes : Compte PNJ.



MessageSujet: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 25 Sep - 3:43


MISSION 5
La fête des morts n'est qu'une fois l'an.


Depuis la fin de l'année scolaire, les esprits s'échauffent. La vague d'empoisonnement a discrédité Poudlard et les mangemorts étendent leur influence en Angleterre. En France, comme en Russie, des mangemorts ont renversé les gouvernements pour étendre l'hégémonie des mages noirs et de leur maître tout-puissant, qui sent proche le moment de son triomphe, où il pourra enfin sortir de l'ombre pour éliminer les phénix. Eliminer les phénix, c'est d'ailleurs à l'ordre du jour, et les mangemorts comme les Basilics ont tous été formés et mis au parfum pour ce jour tant attendu. Mais un membre de l'Ordre, Logan Cooper, a entendu les mangemorts en parler au ministère et a pu prévenir l'Ordre, qui prépare sa contre-offensive. Malheureusement l'unité ne semble pas être de mise dans l'Armée de Dumbledore, et de nombreux élèves comme Lily Potter, Alexia Waldstein ou Andras Singh jouent aux électrons libres. En cette période où les mangemorts sont forts et les phénix divisés, une grande fête a été faite par un organise prétendument indépendant, dans les catacombes de Londres, dans un endroit fort sécurisé. Pour ceux qui ne croient pas à la sécurité, Lily Potter ouvre les paris ...


Pour ce tour, tout le monde peut poster. Par contre, vous pouvez poster plusieurs fois pour faire rapidement avancer l'intrigue. Niveau spatio-temporel, nous sommes dans les catacombes de Londres, le 31 Octobre.

Vous avez une semaine pour vous manifester avant le passage à la seconde phase, sinon tant pis pour vous, vous devrez attendre la seconde phase pour poster.

Ceux qui ne se sont pas inscrits peuvent toujours le faire ici.


✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 1378

Points : 0
Avatar : David Tennant
Crédits : Kachilight

Age RPG : 39 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : « Hakuna Matata !
« Une ptite lettre ?
♥️ En couple ? Oui avec Grace, et attention on ne mate pas èOé

Truc en plus : Animagus Buse
Doubles-Comptes : Malcolm Gray



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Dim 25 Sep - 20:33


En fait, Logan Cooper, c’est vraiment un malade. Un imprudent. Parce que sérieux, quand on découvre un complot contre le groupe auquel on appartient, est-ce qu’on s’y rend ? Autant se suicider, c’est la même chose. Non, lui, il avait prévenu les siens, et comme tous les autres, il allait passer faire un petit coucou ! Qui ferait ça, sérieux ? Eh bah lui, et le trois-quart des pro-Phénixs et Phénixs. Bon, s’il l’avait pu il aurait ordonné aux jeunes de ne pas ramener leurs fesses, mais bon, ce n’est pas nouveau, faut pas essayer de résonner avec des jeunes ayant déjà leur idée en tête. Bref, Log’ était celui qui avait prévenu l’Ordre que les Mangemorts préparaient un mauvais coup, lorsqu’il était allé se déclarer au Ministère de la Magie. Et comme il jouait très bien l’imbécile de service, il avait pu aisément faire croire s’être perdu dans le vaste bâtiment après avoir obtenu discrètement ses informations. C’était complètement sur les nerfs qu’il avait quitté l’endroit et s’était précipité au Quartier Général, demandant une réunion immédiate. Normal quoi, les Mangemorts comptaient tous les buter, il n’allait quand même rentrer à la maison et se faire un thé ! Rah, qu’est-ce qu’il aurait aimé rester plus longtemps et savoir précisément ce qu’il se préparait. Parce qu’honnêtement, une fête d’Halloween dans les catacombes de Londres, ça n’offrait pas beaucoup de possibilités, sinon qu’ils étaient coincés comme des rats. Un truc énorme leur tomberait dessus et ils allaient encore souffrir et crever en costume. Si ce n’est pas glauque.

Bref, monsieur Cooper était donc devant son miroir, habillé de son costume, pas très convaincu. Enfin si, c’était bien, mais il craignait d’avoir un peu froid le soir venu. Bah, il supporterait, les nuits étaient frisquettes mais supportables, et puis il y aurait beaucoup de monde. Enfin ça, il aurait préféré que ça ne soit pas le cas, mais bon. Qu’est-ce que les Mangemorts pouvaient bien leur réserver cette fois, hein ? Hum ? C’est quoi son costume ? Eh bah une chose est sûre, il va avoir un effet sur certaines dames ! Vous voulez que je sois plus claire ? D’accord, faisons ça d’en bas à en haut. Alors, Logan portait donc de simples baskets noires, un jeans sombre moulant mais pas énormément – faut pas que ça serre trop, hein – ainsi qu’une longue veste en cuir noir, allant jusqu’à entre ses genoux et ses pieds. En quoi ça fait Halloween ? Non mais attendez, je n’ai pas fini. S’ajoute à ça les cheveux teints en noir – je ne vous dis pas comment ça lui en a couté de faire ça, l’eye-liner, le faux tatouage de croix un peu plus haut que les poumons et les colliers censés repousser Satan, blablabla. Il avait clairement l’air d’être le chasseur de vampire Peter Vincent d’un vieux film datant d’une dizaine d’années. La perruque de longs cheveux noirs et les percings en moins. Il aurait pu prendre de faux pieux aussi, mais avec le danger qui rôdait, il valait mieux ne pas trop s’encombrer d’objets inutiles. Et oui, il n’a pas de t-shirt. Torse-nu. Faut respecter le personnage, hein. En tout cas il était vachement classe, beau, sexy, tout ce que vous voulez. Son manteau cachait une grande partie de sa cicatrice et il lui tenait un minimum chaud. Mais pas pour bien longtemps. Mesdames, attention Logan arrive, et Grace mord !

L’Animagus mit sa baguette dans sa poche intérieure, prête à être empoignée en cas de nécessité, et sortit de chez lui après avoir pris soin de nourrir ses oiseaux et d’avoir fermé à clé. Là, sur le pas de la porte, il réfléchit quelques instants sous le ciel qui commençait à s’assombrir avec la venue du soir. Il aurait besoin de transplaner, mais il préférait éviter. Pourquoi ? Parce qu’il y aurait beaucoup de monde et qu’il ne comptait pas se prendre quelqu’un dans la gueule. Aussi décida-t-il de transplaner, oui, mais à cinq minutes de marche du point de rendez-vous. Ayant la flemme de se rendre dans la ruelle près de chez lui, il jeta un coup d’œil dans la rue pour s’assurer que personne ne le regardait, et pouf !, en deux temps, trois mouvements, il se retrouva exactement là où il avait prévu d’être. Une petite rue vide, d’où il pourrait rejoindre les catacombes. Mais bon, quand on s’appelle Logan Cooper et qu’on est fraichement Animagus, on a envie de pratiquer un max et de faire des entrées fracassantes. Alors c’est bien simple, il se transforma. Buse de cinquantes bons centimètres – oui c’est grand mais c’est aussi la taille normale mes amis, le fait que Log’ est déjà grand à la base aidant -, la cicatrice à l’épaule pour le départager d’un simple oiseau (quiconque le connaissant saurait que c’est lui), il déploya ses larges ailes et prit son envol. Avec sa blessure, il ne pouvait pas voler trop longtemps sans risquer de se faire souffrir ensuite, mais ici la distance n’était pas suffisamment longue pour démanger son épaule, aussi survola-t-il les bâtiments. Il n’avait pas beaucoup d’effort à faire : le vent était froid mais léger, tout en étant présent, lui permettant ainsi de ne pas devoir battre des ailes comme un forcené pour rester en l’air. L’ornithologue ne mit pas bien longtemps avant d’arriver au dessus des catacombes, déjà bien remplies de personnes déguisées. Grâce à sa vue perçante, il pouvait reconnaître des professeurs, des élèves, des étrangers, des membres de l’Ordre, du Ministère, ... tout le monde était là. Ayant dix minutes de retard, il se mit à tournoyer en cercle, à la recherche de Grace, qui devait déjà être là. Hum, où est-ce qu’elle se cache ?

... Noooon ? C’est elle, là ?! Ouah putain. Je ne vais pas entrer dans les détails, vous verrez bien par vous-même. Logan vira de bord et entreprit un piqué agile vers sa chère amie, peut-être un peu trop vite puisqu’à cinq mètres il dut ralentir sa descente pour pouvoir se transformer et atterrir debout sur le sol, sauf qu’un peu déstabilisé, oui il se transforma et atterrit droit, non pas les quatre fers en l’air, mais surtout avec un certain déséquilibre provoqué par l’élan et la vitesse, résultat il manqua joliment de se faire empaler la gueule par le costume de la Harpie. Bon au moins il n’avait pas atterrit sur elle et faite tomber, c’était toujours ça. Reprenant son équilibre, il sourit à pleine dent, tout fier. Oui bon ce n’était pas parfait, encore un peu et il se serait retrouvé la tête dans la poitrine de son amie, mais une transformation en piqué ça demande de la pratique, et là il avait réussit sans entrainement et sans se défigurer le visage sur les pavés.

« Heeey ! C’est la classe, hein ? 8D »

Est-ce qu'il parle de sa tenue ou de son entrée remarquée ? A vous de voir. C’est là qu’on a envie de dire : ‘Logan, ta gueule.’ Mais bon, il est trop sexy dans son costume, et trop mignon avec son beau sourire, alors on s’abstient.

« Oui bon, j’avoue que je manque encore d’un peu de pratique, c’est vrai. »

Son regard se posa sur le costume de la Harpie. Il lâcha un sifflement admiratif. Away, ça c’est du costume. Pfiou ! Les gars, pas touche, c’est la mienne. Oui bon, ça il ne le pense pas, mais ça va venir.

« Hum, heu. J’adore ton costume. Sérieux. »

Bon, au lieu de complimenter ta meilleure amie, et si tu te concentrais un peu sur ce qu’il se passe autour de toi mon Lolo ? Nanaly, t'as pas intérêt à être là. Le plus de gosses possible aussi, en fait. Ils en avaient vu quelques uns, mais dur de les reconnaître sous ces masques et nombreux costumes. Qui est qui ? Où sont les alliés ... et où est le danger ?

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »



Messages : 137

Points : 0
Avatar : Blake Lively
Crédits : Arya_C

Age RPG : 21 ans
Sang : Mêlé
Camp : Mangemort

Vie du personnage : ♠️ Liens

♠️ Histoire

♠️ Lettre





MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Lun 26 Sep - 9:14

Depuis que Reid était revenu, tout s'était apaisée dans le monde de la jeune espagnole. Tout, ou presque. Elle se sentait mal depuis quelques temps, comme angoissée. Angoissée, et nauséeuse. Il n'était pas rare qu'elle passe une moitié de la nuit à avoir des hauts le coeur qu'elle cherchait à tout prix à cacher à Reid en faisant passer ses nausées pour une banale fatigue d'automne. Ou du moins, elle avait espéré elle aussi que ce ne serait que ça. Or, son rendez-vous à Sainte Mangouste le matin même lui avait confirmé que c'était plus qu'une simple gastro passagère. Observant son reflet dans le miroir, la blonde baissa le regard en cherchant à oublier ce que le médicomage lui avait dit. Elle n'avait pas franchement prévu cet évènement dans son programme avec Reid, pas pour de suite en tout cas. Effleurant son ventre du bout du doigt un court instant, elle sursauta en entendant Diego frapper à la porte de la salle de bain en lui demandant si tout allait bien.

-C'est parfait Diego, merci.
-Vous êtes sûre Señora ? Vous semblez bien pâle..
-Ne t'en préoccupe pas. Donne moi juste mes vêtements.
-Mais Señora..
-Mes vêtements, Diego. Maintenant.


Le léger sourire qui se voulait rassurant ne sembla pas pour autant rassurer le serviteur qui se décida enfin à lui remettre son déguisement d'Halloween. Anna Valerious. Et pourquoi pas après tout. Seule la couleur de cheveux différencierait les deux femmes, alors autant mettre un déguisement qui lui plaisait. Pas un accoutrement de sorcière ou de citrouille comme elle avait vu en défiler au cours de la journée!
Ses longues boucles blondes retombant autour de son visage, elle se forçat à retirer son jean informe pour passer le pantalon moulant sur ses jambes. Ajustant lentement le haut de velours bordeaux, elle serra le moins possible le corset noir de jais qui terminait l'accoutrement. Déjà qu'elle avait du mal à respirer depuis que le médicomage lui avait annoncé la ''grande nouvelle"... Glissant sa baguette dans sa manche, l'espagnole laissa Diego lui tendre le rosaire en perle rouges et noires tandis qu'elle se demandait comment réagirait Reid en apprenant qu'elle était.. Malade. Oui c'était plus une maladie qu'une grande nouvelle en fait. Du moins, dans son esprit. Et ça le resterait si son fiancé ne donnait pas un avis positif sur la question. En parlant de ça, lui aussi devait se poser des questions à la trouver si distante. Et bien qu'elle assurait que tout allait pour le mieux, il faudrait bien lui dire qu'il allait devenir père. Du moins, pas avant la mission. Le lord leur avait donné rendez-vous dans les catacombes de Londres, et ce genre de nouvelles risquerait de le déstabiliser autant qu'elle. Embrassant tendrement son amant dans le cou, elle se recula à contrecoeur pour transplaner direction la fête. Elle devait y être en avance pour repérer les
Basilic, et voir qui serait la. Logan à coups sûrs. Peut-être Swann , et tout ce genre de personne qu'elle avait jadis apprécié. Avant qu'ils ne condamnent Reid du moins. Ses yeux de jade se posèrent longuement sur Logan alors qu'il parlait avec une Harpie. Et dire qu'à une époque, ils avaient été amis.. Son regard clair ne cilla pas,tandis qu'elle observait d'un air décontracté. Nulle trace de haine ou de rancœur, juste de l'observation. Il ne savait pas qu'elle était mangemort, il le saurait bien assez tôt dans la soirée. Etonnée de ne pas voir Swann, la blonde se posa dos à un des vieux murs de pierre. Ce soir, elle ne penserait pas à sa vie privée. Il y avait trop à jouer pour qu'elle se permette d'être déconcentrée.

Son regard se désintéressa finalement de Logan pour observer les autres; Quelques Basilic de ci de là à qui elle ne comptait pas parler pour l'instant. Son seul but de la soirée était de continuer la vengeance qu'elle avait promis. Robinson était mort, mais Cooper et Starzinsky étaient toujours de ce monde. Et dans le pire des cas, un accident était vite arrivé. Mais personne n'avait à savoir de quel rang elle était. Alors pour la soirée, elle se contenterait d'afficher le masque de gentille fille du ministère. Pas celui de la vengeresse psychopathe. APrès tout, elle avait toute la soirée pour dévoiler son vrai visage..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 142

Points : 0
Avatar : Astrid Bergès-Frisbey
Crédits : avatar : Wild Thing & signa : P'tit Lu et Tumblr.

Age RPG : 23 ans.
Sang : Née moldu
Camp : Neutre

Truc en plus : Prof d'astronomie & amnésique
Doubles-Comptes : Lucy Robinson ; Constance E. River ; Hermès N. Grimm



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Lun 26 Sep - 20:07

Un énorme post-it rose fluo accrocher au milieu d'un miroir avait permis à Siri de se rappeler de la soirée. Pas qu'on ne lui en avait pas parlé, au contraire. Victoire avait du la bassiner avec ça depuis des mois, pareil pour les autres professeurs qui était de plus en plus sur les nerfs au fur et à mesure que le jour J arrivé. Et les élèves qui était de plus en plus sur-excités et donc leur concentration en classe déclinée, à moins de s'intéresser au costume choisi avec soin. Mais Siri ne s'intéressait pas à cela pendant son cours.
Et ce matin, comme presque tout les matins elle s'était réveillé complètement déboussolée dans une chambre inconnu. Un corps inconnu. Sans qu'elle ne sache pourquoi, elle avait dû s'adapter à tout ça rapidement. Mais elle est intelligente et tisse rapidement les liens entre les faits ou les personnes. Même si elle n'avait reconnu aucun de ses élèves alors qu'elle devait en avoir certains depuis un bon bout de temps, si son journal dit vrai.

La belle professeur d'astronomie était maintenant à nouveau dans sa chambre, face à son reflet en train de transformer méthodiquement chacune de ses jolies mèches brunes en vipère. Heureusement que Victoire lui avait rappelé ce en quoi elle avait projetée de se déguiser, alors qu'elle était en pleine panique sans savoir quoi mettre. En Méduse, c'est pratique, il n'y a que les cheveux à serpentiser. Et étant une sorcière aguerrie, c'était presque un jeu d'enfant !
Elle secoua sa crinière sifflante, étonné par cette masse de serpent qui réagissait presque comme des cheveux. Si on omet le fait qu'ils se tortillent et sifflent sur sa tête. Effrayant. Elle enfila ensuite sa tenue, choisi avec un soin par elle même. Une autre elle même, un autre jour. Une robe fourreau argentée, près du corps. Mamma elle est splendide là dedans, une vrai bombe quoi. Normal, Méduse a été transformé à cause de sa beauté, et de sa chevelure par Athéna, jalouse. Enfin selon certaines légende. Et de toute façon, Siri ne comptait pas transformer tout les hommes en statue en croisant leur regard, ce serait un peu embêtant quand même.
Traversant les couloirs de Poudlard, et suivie du regard par des élèves médusés qui regardait aléatoirement sa chevelure, son décolleté et sa robe - PERVERS TROIS HEURES DE COLLES èOé - elle fini par transplaner sans attendre Victoire. Ne sachant pas ce qu'elles avaient prévus.

Un 'crac' sonore plus tard, elle se retrouva catapultée aux milieux des catacombes de Londres, de loup garous et autres squelettes. Pas mal de vampires aussi. Sauf que en transplanant, elle avait malencontreusement bousculé quelqu'un, étonné elle se tourna vers cette personne, vraiment désolé, mais transplaner dans des endroits où il y a du monde, c'est souvent pas très facile.

« Oh, je suis désolé. »

Regard vers la personne qu'elle vient de bousculer en transplanant. Jamais vus, inconnu, même en faisant tout les efforts cérébraux possibles et imaginable, le visage, aussi charmant soit il, de cet homme ne revenait absolument pas à Sissi. Par contre la femme qui est à côté de lui si, c'est Graaaaceuh. Sa collègue de travail, a vrai dire elle ne l'a reconnait uniquement parce qu'elle la côtoyer au cours de la journée. Sinon elle serait pour elle une inconnue comme beaucoup d'autres. Siri souria au couple.

« Grace, tu es splendide comme ça. Tu n'aurais pas vus Victoire par hasard ? »

La Gorgone tourna sa tête en regardant l'assemblé. Pfiouh ya du monde qui commence à arriver. Et elle ne reconnaissait quasiment personne. C'est pas triste tout ça. Elle n'était pas prise comme beaucoup d'autres par des obligations qu'engendrerait le fait d'appartenir à l'Ordre ou aux Mangemorts, puisque de toute façon, elle ne s'en souviendrait pas. Cependant, elle sentait pas vraiment cette soirée, puisque elle avait lue le matin même, comme tout les matins, les exploits qui c'était déroulé aux cours des dernières soirées Poudlardienne. Et s'il y a quelque chose de sûre, c'est que Siri se défendra et défendra corps et âmes tout les élèves de Poudlard, sans vraiment de distinction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 27 Sep - 7:16


Espoir.
Ce mot tournait en rond dans la tête d’Aiden. Espoir. Espoir de quoi ? D’avoir une vie merdique pour le restant de ses jours ? Espoir de voir le monde s’entredéchirer ? Espoir de voir ses deux sœurs restante se taper dessus pour la fin des temps ? Super. Aiden était le désespoir incarné. Une sorte de pessimisme à l’état pur qui se baladait dans sa maison en marmonnant. Il avait toujours cru qu’Arès était quelqu’un de profondément inutile. En fait la fête de fin d’année- qui s’était révélée particulièrement dangereuse pour notre pauvre Poufsouffle-, avait enfoncé la conviction d’Aiden comme quoi Arès était particulièrement pathétique. Franchement, voir un gars pleurer parce qu’il est déchiré entre deux filles, ‘y a rien de pire.
Sauf que là, c’était à peu près le cas d’Aiden. Déchiré entre deux filles.
Heureusement, il survivait grâce à l’espoir de voir tout ça se terminer rapidement.

« Hope. »
« Aiden ? »
« Tu savais que les blattes servaient de petit-déjeuner aux personnes du XIIème siècle ? »
« Oh, si tu pouvais taire tes réflexions ce serait vraiment gentil. »
« C’est pas une réflexion »
« … »
« C’est un fait. »

Grand sourire de la part d’Aiden, grande grimace de la part d’Hope. Espoir, c’était tout ce qu’il lui restait à lui qui ne croyait plus en rien. Lou-Anne ne cessait de s’engueuler avec Hope au sujet du retour du Lord. Aiden avait envie de l’étrangler. Franchement, il n’en avait rien à faire que ce crétin à la face de serpent soit ressuscité en beau-gosse. De toute façon, les méchants perdent toujours à la fin. Suffit de voir comment Hitler a finit explosé.
Donc, Aiden s’efforçait de lancer tous les objets qui lui passaient par la main dès que Lou-Anne entrait dans une pièce. Et surtout, il priait un Dieu au quel il ne croyait pas pour que ce traitre d’Arès revienne. Il n’y avait que lui qui sache jouer les médiateurs entre leurs deux sœurs. Sauf que cet empoté avait disparu dans la nature. Encore un coup de pleurnichard ; ‘personne ne m’aime, je pars seul’. TA GUEULE ! Reviens et on t’aimera. Rhhhha. Aiden n’était pas fait pour jouer le rôle de diplomate. Il préférait Hope à Lou-Anne, il n’était absolument pas partial. D’ailleurs, il avait lancé un couteau à la tête de Lou-Anne, il y a deux jours. Heureusement qu’il ne savait pas viser.
Quoique ça aurait réglé bien des problèmes…

« Je vais me changer. »
« Ok. »
« Ensuite, on y va ensemble ? »
« Ok. »
« Tu vas aussi te déguiser maintenant ? »
« Ok. »
« Tu m’écoutes ? »
« Ok. »

Hope donna un coup de poing à son frère. Aiden lui sourit et lui tira la langue, joueur. Si, si vous avez bien lu. Il a sourit. Mais ça c’est le miracle de l’espoir. L’espoir fait vivre les amis, seule Hope réussissait à ce qu’Aiden ressente les émotions de vivants. Mais aujourd’hui, c’était Halloween. Et ce n’était pas les vivants qu’on fêtait mais bien les morts. Et ça, Aiden over-sur-kiffait. Il avait choisit ‘squelette’ comme déguisement parce c’est ce qui lui correspondait le plus. Juste des os, pas de sentiments, pas d’émotions, pas de vie. Un squelette ça appartient au passé, tout comme Aiden qui aimait ses souvenirs prendre le dessus du présent.

Son déguisement était le déguisement typique du gars qui s’habille en squelette. Une sorte de combi noire avec du blanc. Enfin, mieux, du blanc fluoresçant qui irradiait d’une lueur sinistre même en plein jour. Un déguisement magique, quoi. Seule sa tête était visible. Et il l’a peint de noir pour ensuite mettre du blanc dessus. Ouais, rien de fantastique. Mais bon, Aiden ne va pas s’investir dans un évènement non plus ! C’est Hope qui l’avait forcé à porter quelque chose d’acceptable. Sinon, il serait carrément venu en blanc. Ou plutôt, il ne serait pas venu du tout. Il n’était pas fou, il s’était déjà fait tabasser la dernière fois qu’il y avait eu une fête. Et puis, il s’était évanoui à cause de ce poison volatile. Lorsqu’il s’était réveillé à l’hôpital, il avait été étonné d’être en vie. Et déçu, aussi. Ca avait été tellement bien, ce coma, cette petite-mort. Le noir, le silence, la paix. Le néant. Si Hope n’avait pas été là, peut-être qu’il y serait retourné. Mais elle était là. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir et vice versa. Et puis, elle l’avait supplié de venir à Halloween –‘tu ne sors jamais, allez vient !’. Il avait dit oui. Deux jours plus tard, pour une raison inconnue, elle lui avait dit de ne pas venir –trop dangereux, il s’était déjà fait tapé la dernière fois. Et là, Aiden avait dit non. Ok, c’est un mollusque visqueux qui fait rien de sa vie mais franchement, il avait dit qu’il venait, il viendrait. Surtout que si ça pouvait à nouveau lui apporter le coma, ça serait cool.

Et donc le voilà prêt. Il soupira bruyamment pour montrer son peu d’enthousiasme. Et pour rester fidèle à lui-même, aussi. La jeune fille leva les yeux au ciel et serra fortement sa baguette en main. Elle semblait stressée. Comme si elle avait peur qu’il arrive quelque chose pendant la fête mais qu’elle se sentait tout de même obligée d’y participer.
Peut-être qu’elle avait trouvé un amoureux.
Aiden le défoncerait.

Hope prit la main de son frère et ensemble, ils transplanèrent. Ils étaient en plein milieu de Londres et chercherent pendant dix minutes l’entrée –introuvable !- des catacombes. Enfin, Hope chercha pendant dix minutes et Aiden se plaignit pendant dix minutes. Enfin, elle trouva, enfin, il cessa de la faire chier.
Des catacombes. La fête se passait sous terre. Et avec des crânes de morts entassés pour former les parois des pièces. Trop stylé. Aiden sourit sombrement et serra la main de sa jumelle. Faudrait espérer que rien n’arrive parce que s’il se passait quelque chose, ici, ils seraient coincés. Il devrait aussi penser à toujours rester aux côtés d’Hope, pour ne pas la perdre vue.

« Dix sur dix pour le décor. Super glauque. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Love ya for ever, Max ♥

Messages : 104

Points : 0
Avatar : Anna Bella Thorne
Crédits : Highs, Deviant Art & Tinker Bell

Age RPG : 15 ans
Sang : Mêlé (Sorcier/Vélane)
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Ca te regarde, pauv' nouille ?

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Thomas River & Hugo H. Weasley



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mar 27 Sep - 9:14

Enfin les vacances de la Toussaint. Et la fête des morts. Dominique était vitre rentrée chez elle, à la chaumière aux coquillages, avant de partir à la fête. Elle avait besoin de quelques conseils. Et de voir ses parents, aussi. Elle inspira doucement.
Domi regardait ses mains qui tremblaient si fort. Elle n’était pas courageuse. Sinon, elle aurait été chez les Gryffondors et non à Serpentards. Certains disaient même que tous les serpents étaient des lâches invétérés. Non, pas tous. Pas courageuse peut-être, mais lâche jamais. Elle avait perdu trop et avait encore bien trop à perdre pour se permettre de ne pas rassembler tout son petit courage. Et une fois son courage empaqueté, il faudrait l’emmener à la ‘fête’. La fête… pourquoi, avec les informations qu’ils avaient, l’Ordre du Phénix ne l’avait-il pas annulée !? Domi connaissait les arguments mais avait du mal à les accepter. Lla peur se faisait ressentir dans le moindre de ses gestes. Peur de mourir dans quelques heures et peur, bien plus égoïste encore, d’à nouveau avoir à souffrir de la perte d’un être cher. A la mort de Piou, elle avait cru avoir tout perdu. Et voilà, à nouveau elle s’était trompée. Lourdement. Elle avait encore tellement à perdre. Ses cousins, cousines, oncles tantes, père et mère. Victoire et Louis. Mel. Max. Dominique est une renarde solitaire, une timide introvertie. Son cœur s’ouvrait à peu de monde mais ceux-là, elle les aimait à la folie. Elle s’était toujours sentie mal dans sa trop nombreuse famille, la petite dernière qui se sent écrasée. Aujourd’hui elle lui trouvait un autre défaut à cette famille surproductrice ; plus il y a de monde, plus on a à perdre. Mais peut-être qu’on a aussi plus à gagner.
Dominique se regarda une nouvelle fois dans la glace. Elle avait choisit pour thème de déguisement « feu follet ». Elle n’aurait pas pu en choisir un autre. Si les vélanes étaient capables de lancer des boules de feu, Domi se contenait de petites flammèches en l’air –flammèches capables de brûler n’importe quoi- et d’embraser ses longs cheveux fauves de courtes flammes orangées –flammes tièdes qui étaient là juste pour donner un aspect effrayant sans pour autant bruler ses cheveux ou quoique ce soit d’autre. Enflammer ses cheveux, elle le faisait rarement, ça attirait trop l’attention au gout de la petite renarde. Mais là, ça allait chauffer ! Elle portait une robe rouge courte et légère comme de l’air. Terriblement sexy. A ses pieds des petits escarpins assortis à sa robe, lui enserraient élégamment le pied ; les lacets remontaient se nouer autour de ses chevilles. En plus, c’est trop mimi parce qu’elle a des mini pieds pour une fille de 1m70, taille 37. Mignon, hein *-* Sa mère, Fleur, lui avait appris un sort pour que des flammes rougeoyantes et inoffensives parcourent sa robe. Dominique se concentra légèrement et, soudain, sa robe s’enflamma joyeusement sans bruler quoique ce soit. En même temps, sa chevelure fut parcourue de petites flammes qui semblaient puiser leur source dans cette couleur fauve des longues mèches de la demi-vélane. Et ouais, elle n’est pas blonde mais c’est encore plus stylé 8D Domi secoua sa chevelure et se mit à tourner sur elle-même. Le volant de sa robe se souleva doucement, les flammes lui léchèrent le corps.
On aurait dit qu’elle prenait feu.
Dominique trébucha. S’écroula sur les genoux. Les mains devant les yeux, elle éclata en sanglots. La lumière des flammes dansait encore derrière ses doigts serrés. On aurait dit qu’elle prenait feu. Quelle idiote. Elle s’était crue assez guérie mais elle n’avait pas prit compte de la promesse qu’elle s’était faite ; n’oublie jamais. Elle n’avait pas oublié. Jamais. Piou n’est pas morte à cause des flammes elles-mêmes, elle s’est endormie paisiblement à cause de la fumée. Mais ce jour là, il y avait eu des flammes partout. Elles avaient détruit beaucoup plus que les bâtiments de Pré-au-Lard. Le cœur de Domi ne s’en remettrait jamais des brulures infligées ce jour là. Dominique laissa ses larmes couler le long de ses joues, le temps de se calmer. On aurait dit qu’elle prenait feu. Comme Piou.
Lorsqu’enfin, elle releva le regard pour se regarder dans le miroir, les flammes brillaient toujours d’un éclat sombre, lui donnant un air inquiétant. Sa peau en paraissait plus pâle. Ses yeux, eux, reflétaient une lumière sinistre. Comme déguisement d’Halloween, c’était réussit. Mais les déguisements, les flammes, tout se rapportait au Carnaval. Et les paroles de Grace, à la réunion de l’AD, n’avaient pas été pour rassurer.
Après dix minutes, Dominique se releva lentement. Elle n’était pas sure d’être prête à affronter le cauchemar d’Halloween mais elle était arrivé à la conclusion qu’elle ne le serait jamais. Alors autant y aller le plus vite possible, autant y aller la tête haute. De toute façon, elle ne se permettait pas d’envisager une autre solution. Ne pas y aller aurait été contraire à tous ses principes, à toutes ses promesses. Et puis, il y aurait Maxime. Autant faire semblant que ce serait une vraie fête. Autant profiter au maximum de ces dernières minutes de répit avant le retour du malheur.
Rapidement, la petite Serpentard descendit de sa chambre. Dans le salon, il y avait ses deux parents. Et Louis. Victoire était restée à Poudlard malgré les vacances, si Domi avait bien compris. Ou bien, elle était chez Ted. Bill était spécialement venu de Roumanie pour assister à la fête d’Halloween. Elle leur sourit. Ne mourrez pas, hein ?

« J’y vais déjà, j’ai rendez-vous avec Maxime. Ca va, mon déguisement ? »

Elle tournoya sur elle-même et, heureusement, ne vit pas cette fois lorsqu’elle sembla prendre feu. Fleur prit sa petite fille dans ses bras et la rassura quant à sa beauté supérieure. Ne jamais demander à une mère ce qu’elle pense de son enfant, sa réponse sera toujours disproportionnée Bill enchanta un magnifique collier de perles nacrées pour qu’il devienne un portoloin. Et le lui offrit. Tout sourire, Domi passa le collier autour du cou et, après quelques secondes d’attente, sentit une sorte de crochet qui la soulevait par le nombril. Elle ferma les yeux, nauséeuses et ne les rouvrit que lorsqu’elle atterrit en douceur devant une immense foule. L’angoisse la prit à la vue de tant de monde mais la quitta tout aussi vite lorsqu’elle aperçut Maxime qui était déjà là. Seul et trop canon. Parfait. Enfin, ça aurait été parfait si l’endroit n’avait pas été aussi glauque. Des catacombes. Oh, non T___T Une foule sous terre. Ne pas paniquer, on n’est pas claustrophobe. Allez, c’est Halloween, c’est normal que ça fasse flipper. C’est le but. Surtout, ne pas paniquer.
Tout en flammes, Domi se précipita vers Maxime et lui saisit la main.

« … »

Euh… Ok, elle aurait voulu dire un truc intelligent. Mais elle resta bloquée. Il avait des yeux tellement envoutants aussi ! Ce n’était pas juste de la déstabiliser de cette manière !

« T’as vu, on va même pas devoir payer les frais d’enterrements des morts, on est déjà dans un cimetière ! »

L’optimisme, ça paye toujours ♪ Comme qui dirait. Un long frisson parcouru le dos de la Serpentard et elle lança un regard sombre aux alentours. Ca devait limite paraître flippant, cette petite fille en feu qui regarde les murs d’un air noir. Pauv’ Max, amoureux ami avec une sorte de feu-follet sur-pessimiste. Dominique lui sourit, désolée. Ok, ok, on arrête avec le sarcasme mal placé.

« Tu es magnifique… (eh merde, c’est gênant de dire ça T___T) … enfin, oui. Ton déguisement te va très bien… euh… ça va, sinon ? »

✄-------------------------------------------------------------------

She's a wild child, she's on fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« You have ten fingers ? Oh, me too ! Let's be friends ! »





Messages : 105

Points : 0
Avatar : Elle Fanning.
Crédits : (c) welti.

Age RPG : Onze ans.
Sang : Fille de Cracmolle et Moldu.
Camp : Neutre

Vie du personnage : Heeey, tu veux être mon ami ? Kaia, jeune suédoise, Poufsouffle, ne ferait pas de mal à une araignée. Mais elle pleurerait en sa présence. Ses amis sont ici. Naïve, jeune et trop mignonne. C'est Kaia, ça n'est pas plus compliqué que ça.

Truc en plus : Bilingue anglais/suédois. C'est tout.
Doubles-Comptes : Lysander Dragonneau.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 1:18

Dans quoi s'était-elle laissé embarquer ? Elle aurait mieux fait de rester au château et de passer sa soirée d'Halloween en tête-à-tête avec ses devoirs. Comme ça, elle aurait été prête pour la reprise. Sauf que la naïve petite fille avait fait une promesse, et qu'elle ne voulait pas la briser. Elle avait promis à sa nouvelle amie Abby qu'elle l'accompagnerait à la fête dans les catacombes de Londres. Au début, elle avait tenté de résister. Elle avait soutenu que c'était bien trop dangereux de sortir un soir où tout le monde est masqué, au milieu d'une foule de gens, parfois et même souvent inconnus... Cela n'enchantait guère la fragile petite Asbjörn. Mais suite aux arguments d'Abby et son chantage affectif, la suédoise n'avait pas eu d'autre choix que de finalement céder en ajoutant qu'elle était « très contente » d'y aller avec elle. Elle n'avait pas regretté sur le moment, devant une amie au comble de la joie. C'était maintenant, alors que le rendez-vous avait lieu le soir qu'elle se retrouvait à hésiter.

« Bon alors Kaia ! Tu fais quoi ? Ça avance ce costume de squelette ? Regarde, moi c'est bon ! »
Abby venait d'apparaître, vêtue d'un justaucorps à jupette noir, les os du corps humain dessinés sur la combinaison. À ses oreilles pendaient des boucles d'oreilles en forme d'os de... mieux valait ne pas savoir en fait, et ses cheveux étaient noués d'une façon savante, attachés comme par enchantement à l'aide d'un simple morceau d'os... Pas un vrai. Enfin, peut-être.
« Ben alors ? » insista le squelette. « Tu m'avais dit que tu allais faire la même chose mais dans l'autre sens ! »
Ah oui, elle avait aussi dit ça. Si le costume d'Abby était blanc sur noir, Kaia avait le même, noir sur blanc. Et sans gilet noir pour mettre sur les épaules. Il n'allait pas faire froid quand même, fallait pas exagérer.
« Euh oui, oui. Mais t'es sûre que c'est une bonne idée ? Ça pourrait êt... »
« Mais naaaaan j'te dis ! Ça va être trop cool, et puis y aura des profs aussi ! »
Ouais. Bon s'il y avait des adultes et des rpofs, il n'y avait pas de raisons que ça tourne mal. Et puis, ça faisait tellement plaisir à Abby qui ne voulait pas y aller seule... Bon, la Poufsouffle allait faire un petit effort et se dépêcher d'enfiler son déguisement.

Ce fut un autre sentiment qui s'empara de Kaia quand elles débarquèrent là où se tenait la fête. Des catacombes. Cool... En fait pas du tout. Kaia se sentait parcourue d'un frisson glacé. Pas à cause de la température, elle avait déjà connu bien pire lors d'hivers dans son pays natal. Mais elle avait froid dans le dos car elle avait peur. C'était tout glauque, tout morbide... Bref tout le contraire de ce qu'aimait Kaia : les couleurs, la vie, la joie... La suédoise tremblait déjà de peur ; pourquoi est-ce qu'elle avait dit oui ? Pourquoi ? Elle n'allait pas du tout s'amuser. Elle allait avoir peur toute la soirée qu'une animation ait été prévue et les prenne par surprise. Elle allait mourir de peur. Ça n'avait même pas commencé qu'elle s'était déjà - instinctivement - cramponnée à Abby, qui elle, semblait enchantée, répétant que la fête allait être géante.
Kaia l'écouta, quand elle en eut marre de s'entendre répéter que ça allait être géant. Quand elle était contente, Abby pouvait manquer cruellement de vocabulaire ! Et ça devenait rapidement lassant. Kaia laissa donc son amie s'extasier devant à peu près tout ce sur quoi ses yeux se posaient pour détailler un peu plus les gens déjà arrivés. Elle repéra Dominique, qu'elle connaissait. Ça la rassurait de la voir ici, d'un coup elle se sentait mieux ! Il y avait la professeure d'astronomie aussi, et puis un grand type... Tiens, ça lui rappelait quelqu'un. Elle le connaissait, mais d'où ? Ce n'était certainement pas quelqu'un de Poudlard. Alors pourquoi diable pensait-elle connaître ce grand monsieur là-bas ?

« Dis Abby, tu sais qui c'est - arrête de dire que c'est géant s'il te plaît - le type là-bas ? Le grand qui parle avec Miss Waldstein ? T'as pas l'impression qu'on le connaît ? »
« Euh lui ? Jamais vu de ma vie ! Han t'as vu regarde, y a un crâne qui te fixe ! »
Grmf. >< Faut arrêter de lui faire peur maintenant, sinon elle va fondre en larmes la pauvre. Ça serait drôlement gênant. Et même si Abbigail disait ne pas le connaître, Kaia était toujours persuadée d'avoir déjà vu ce type.

« Bon viens, on va voir par là ! »
Docile, Kaia se laissa entraîner par son amie qui la guida bien loin de ce monsieur aux airs familiers auquel elle ne pensait déjà plus, désormais toute concentrée sur une même udée : je n'ai pas peur, je n'ai pas peur, je n'ai pas peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 3:58

Mary était couverte de la tête au pied dans un immense pyjama. Au dessus d’elle, une couverture. Encore au dessus, une deuxième couverture. Et une bouillotte à ses pieds. Nan, pas malade. Frileuse. Bon, d’accord un peu malade. Faut dire que la Russie, en octobre, c’est plus super chaud. Au contraire, octobre c’est le mois avec le plus de précipitations dans ce pays... Mais attention, pas encore de la neige, hein ! Il fait seulement 3 degré. Comme ça, il pleut le jour à 3 degrés et la nuit, il gèle –plaque de verglas super chiante sur la voirie itoo. Et encore, Mary était Moscou. Moscou c’est le ‘sud’. Elle n’est pas encore en Sibérie. C’était le Seigneur des Ténèbres qui lui demandait de profiter de ses relations dans le monde de la mode et du cinéma pour s’assurer que la Russie était bien sous ses ordres. La Moscou du postcommunisme était devenu la ville avec le plus de multimillionnaires, un trésor pour notre jeune ambitieuse. Là bas, elle se liait avec toutes sortes de personnes haut placées, décrochait des contrats en or. Et fouinait consciencieusement pour le Lord.
Et du coup elle buvait du chocolat chaud avec des marshmallows en plein Moscou. Et son manager marchait en rond dans l’hôtel en faisant de grands gestes avec les bras. Il ne supportait pas qu’elle prenne des marshmallows. Elle risquait de grossir. Pas grave, elle irait se faire vomir après. Soudain, son manager s’arrêta et la fixa avec des yeux étonnés. Il semblait surpris de la voir là, sous sa tonne de couverture.

« Euh…tu as froid ? »
« Toi, mec, t’es extralucide ! »
« … Il faudrait que tu te prépare pour la fête, à Londres. »
« Super. »

Vraiment super génial. Mary avait décidé de porter comme déguisement un déguisement de diablesse. Super mignon. Et super glacial. Une mini-jupe rouge avec des bas-résille noire. Un dessus noir-qui ressemblait bien plus à un bikini qu’à un t-shirt -avec un peu de dentelle aux bons endroits, des petites cornes rouges qui lui remontaient sur la tête, des lentilles rouges sang qui lui donnaient un regard super flippant. Ses cheveux lui tombaient négligemment sur les épaules tandis que des mèches noires y étaient teintes. Quoi d’autre… ah oui, évidemment, les talons aiguilles rouges du filme ‘le diable s’habille en Prada’. Vous voyez, les escarpins avec un talon en forme de fourche à la fin. Enfin soit, on s’en fout. Tout ce qui compte c’est que ce déguisement est froid. FROID. Rhha. Sauf que bon, elle avait plutôt intérêt d’y aller. C’était une de leur seule chance de pouvoir anéantir les Phénix. On lui en voudrait si elle ne venait pas et Mary ne voulait pas qu’on lui en veuille. Mauvais pour la carrière.
Alors, elle exposerait ses courbes peu généreuses. Ses courbes d’anorexique, de mannequin professionnelle. Des hanches osseuses, une mâchoire carrée, voilà ce qu’il fallait. Pas des fesses ou des seins, ça c’est pour les Miss-Monde, les formes. Pour un mannequin il fallait justement être tout en os. Enfin, presque. Mary n’arrivait quand même pas à se réduire à ça. Elle restait le plus fidèle à elle-même qu’elle pouvait, tout en rentrant dans les exigences de la mode.

Mary se leva avec grâce et s’habilla chaudement. Puis transplana jusqu’en Angleterre, par étape. Personne n’est capable de transplanter d’un coup Londres/Moscou sans se tuer. Pas même le Lord. ‘fin soit, lorsqu’elle fut chez elle, elle sortit son déguisement de son armoire. Il devait faire au moins dix degrés de plus ici. Alléluia. Enfin, ce n’était quand même pas assez pour se réjouir de sortir en mini-jupe. Prions pour que les catacombes soient chauffées. Ou pas.
Mary passa un dernier trait de rouge à lèvre sombre sur ses lèvres charnues, eye-liner, mascara, crayon, fard à paupière…bon, ok, ça devrait aller. De toute façon, elle était toujours belle ♥ Une fois prête la diablesse s’examina dans le miroir. Ok, parfait. Potable. Comme son appartement était proche des catacombes elle s’y rendit à pied. Sur son passage les gens la dévisageaient bizarrement. Faut dire qu’on ne voit pas tous les jours une grande blonde en diablesse. Profitez les gars, c’est votre jour de chance 8D
Lorsqu’elle arriva, la première chose personne que vit Mary fut Logan. Ses mâchoires se serrent sans même qu’elle ne s’en rende compte. Visiblement, il n’avait rien dit à l’Ordre du Phénix concernant sa découverte au sujet de miss Leanne… elle non plus n’avait rien dit aux Mangemorts. Mais ça ne la rendait que plus méfiante, peut-être qu’il l’avait quand même cramé. Peut-être qu’il lui avait tendu un piège, maintenant elle se doutait que c’est lui qui avait vendu Reid. Cet homme était capable de beaucoup d’actes atroces au nom du bien, comme dénoncer ses amis. Mary le regarda, impassible. Sa présence la rendait nerveuse mais prouvait au moins qu’il y aurait des Phénix, ce soir. Et c’était une bonne nouvelle.
Mary adressa un grand sourire glacial à Logan.

Et se détourna lentement.
Soudain, elle remarqua Selena. Une Mangemort. Une amie. Elle avait elle aussi le regard fixé sur Logan. Un regard beaucoup moins haineux que celui de Mary mais pas vraiment aimable non plus. Youhou, Log’ tu t’attire pas que des amis, hein ? D’un pas léger, Mary se dirigea vers Selena. Cela faisait longtemps qu’elles ne s’étaient plus vues. Bawi, la miss part toujours en Russie ou en France ces derniers temps…

« Bonjour, Selena. »

Mary lui sourit de son habituel air lointain, distant. Ses yeux n’étaient pour une fois pas d’un bleu glacial mais d’un rouge sang bien plus inquiétant. Selena, elle, était superbe.

« Tu vas bien ? Tu es si pâle... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 9:14

La soirée d'Halloween. Nul besoin d'être médium pour deviner que par les temps qui couraient, cela n'était pas de très bon augure. Hum, rectification : cela était même de très mauvais augure. Tous les élèves étaient mystérieusement conviés à cette joyeuse fête dans les... sous-sols de Londres, et mêmes les adultes cette fois. Bref, du coup fourré en perspective. Lily Potter avait même ouvert des paris. Tout le monde sentait que ç'allait mal se passer, et pourtant, tout le monde y allait. De vrais petits moutons, pas un pour rester chez lui en tenant à sa petite vie. Pas Mina non plus, bien sûr. Mais elle, elle pouvait bien se permettre de sortir. Elle faisait partie des gagnants. Par ce fait essentiel, elle ne risquait rien – ou presque, mais ce presque était parfaitement négligeable.

Pour cette soirée d'Halloween, donc, les élèves avaient eu le choix entre plusieurs sortes de costumes : vampires, loup-garou, squelette, ou bien feu follet. Du grand classique pour la fête des morts qui, ce soir, s'annonçait comme bien digne de son nom. Mina avait opté pour la classe des Feus Follets, avec un léger penchant pour le spectre, gardant cet esprit de flottement et d'instabilité. Elle se reconnaissait bien là-dedans. Mikhaïl aussi avait choisi ça, et des bruits de couloirs qu'elle avait pu entendre, les habitués à la provoc' avaient fort évidemment porté leur choix vers un déguisement tout en fourrure. Inconscience (ou masochisme ?) quand tu les tiens.

Depuis l'été, Wilhelmina était devenue plutôt soucieuse de son apparence. Plus soignée, moins négligée, plus féminine, bref, plus adulte. Pour l'occasion, elle se crêpa les cheveux – à les sortilèges, quel pied, dommage que cette peach de Waldein n'accepte que les titulaires d'un E ou O... – les attacha en quelques grossières tresses pour se faire comme un demi-halo (apparemment) emmêlé encadrant le bas de son visage. Elle usa d'un autre sort provisoire pour les teindre en blanc poudré, abusa de fards pour se donner un teint fantomatique, qu'elle ne se priva pas de casser avec une bouche et des yeux d'un violet cadavérique. Elle creusa aussi un peu les joues, histoire d'avoir l'air à peine déterrée d'un repos centenaire. Le choix du costume avait été un chouïa plus difficile. Trouver de bons vendeurs de déguisements dans la ville quelque peu austère qu'était devenue Londres s'était avéré délicat. Alors elle avait du improviser. Par chance, elle avait trouvé dans une boutique tout ce qu'il y a de plus ''tendance'' une robe en mousseline volante à souhait, d'un blanc cassé légèrement rose. Bon, c'était bien mignon, mais fallait aussi un peu de frayeur aussi hein, c'est pas Halloween tous les soirs – heureusement d'ailleurs ! Alors, avec toute la subtilité dont elle était désormais capable, elle avait aspergé le bas de son jupon de tâches rouges qui coulaient aléatoirement. Des derbies blanches à semelle noire, des collants opaques blancs, et voilà, la panoplie de Dame Blanche flippante était complète.

« Moïraaaaa t'es trop belle ! Dame de cœur sortez de ce corps ! »

Voilà, réaction Minaesque de base face à une River visiblement au top de sa gloire, de son intellect (remarquez, comme d'habitude) et de son potentiel de séduction. Pour cette occasion exceptionnelle que représentait Halloween, la jeune femme avait choisi de se hisser dans ce personnage insaisissable, puissant et charmeur qu'était le feu follet, et avait revêtu une tenue somptueuse en velours violet insaisissable et échancré à la nuque. Bon, évidemment, quand on a un styliste personnel, trouver un déguisement qui pète, ça marche plus facilement. Mais pour ce coup, c'était fantastiquement réussi, et Mina et son tempérament franc n'allait tout de même pas manquer de le faire remarquer. Comme elle en avait prit la coutume, Mina se rendait à la petite fête accompagnée de ses ''nouveaux'' amis, qui n'étaient plus si nouveaux que ça, autrement dit les Basilics. Et, dans ce cas particulier, Moïra, son mentor, son modèle, et Nephtys. Nephtys la jalousait, et Mina n'en voyait rien. Mina avait toujours adoré Nephtys, elle ne voyait aucune raison que cela change maintenant, au contraire. Alors Mina aimait encore plus Nephtys, et Nephtys aimait encore moins Mina.

Elles descendirent de leur tour de bleus et bronzes, et arrivèrent à Londres, où elles prirent le chemin pour les souterrains. Quelle idée tout de même. Stratégiquement, c'était plutôt bien joué : pas d'issus de secours, ou alors très facilement bloquées, donc pas de moyen de sortir pour l'ennemi, donc obligation pour lui de se faire liquider. Mais les gens ! Les gens innocents et extérieurs aux plans machiavéliques des grands du monde, eux, pourquoi venaient-ils là ? Cette idée de catacombes ne sentait-elle pas l'arnaque à cent kilomètres, qui plus est vu comment les précédents événements publics avaient tournés ? Décidément, manipuler l'opinion publique était d'une facilité déconcertante. Il suffisait de promettre quelques verres d'alcool, une bonne soirée, des amis et des costumes pour haranguer la foule. Trop facile.

Mina, Moïra, Nephtys, Aleera, Thomas, Daniel, j'en passe et des meilleures... eux n'étaient pas là pour ça – pas que. Eux, les heureux élus Basilics, avaient le privilège d'être choisis comme chair à canon des Mangemorts, comme pions, comme larbins. Un honneur. Ils étaient là pour les seconder dans leur mission : détruire les phénix. Leur retour ne s'était pas fait attendre. En arrivant sur le lieu de la fête, Mina aperçu Logan. Il y avait au moins lui – elle l'avait rencontré à Londres, il avait été préfet à Gryfondor avec sa meilleure amie, de ce qu'elle pouvait voir, Grace Waldein, il avait été à la Grande Bataille de Poudlard où il avait été blessé à l'épaule, à ce propos, il ne pouvait s'en servir trop brusquement sans le regretter, il était plus ou moins dépendants aux anti-douleurs moldus, il aimait le Canada Dry au sirop de grenadine, il était piafologue, ou un truc de ce style, il était animagus buse, sa fiancée était potentiellement morte à cause des Mangemorts, il pouvait se montrer violent sous la colère mais utiliser la violence physique le faisait toujours souffrir physiquement. C'était fou le nombre d'informations que l'on pouvait absorber en moins d'un heure à peine. Ah, et elle avait oublié l'essentiel, quoi qu'assez évident vu le portrait tiré : il était sévèrement anti-Mangemorts. Comprenez : il était un homme à abattre. Et elle le ferait sans scrupules.

On dit que la Dame Blanche apparaît sur les autoroutes, devant les miroirs, dans les voitures, à l'arrière des taxis, vers minuit, quand on roule trop vite, le soir, quand on dit trois fois son nom ; on dit qu'elle annonce la mort, qu'elle avertit d'un accident imminent, qu'elle déstabilise les conducteurs, qu'elle n'est qu'une légende urbaine parmi tant d'autres. Ce qu'on ne dit pas, c'est que le soir d'Halloween, dans les catacombes de Londres, elle est une sorcière dotée du troisième œil s'apprêtant à tuer ses semblables. Ce qu'on ne dit pas, c'est qu'elle s'appelle Wilhelmina O'Malley, qu'elle se damnerait au nom de la Magie Noire, et qu'elle l'a probablement déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 9:25

Une fête ... Hum, peut-être que le jeune homme était pessimiste, mais à croire que chaque rassemblement était synonyme de catastrophes presque mondiales à chaque fois. Une chose était sûre, il n'aurait pas mis les pieds là-bas si Mikhaïl n'y aurait pas montré le bout de son nez. Comment supporter le fait que celui qu'on aime risque sa vie en allant là-bas ? En tout cas, Jaemin aurait surement passé une mauvaise soirée, voire même semaine, ou plus, si jamais il aurait laissé Mikhaïl y aller seul. Enfin « seul », sans lui pour s'assurer qu'il va bien. Il n'était surement pas le jeune homme le plus idéale pour avoir une protection, bien que le coréen avait très bien rattrapé son retard en magie. Il n'était pas non plus un pro, mais il se débrouillait plutôt bien. Qui plus est, il devait être traîné à une fête des morts... Etrange pratique non ? De fêter les morts de cette façon, il avait encore du mal à comprendre le principe de cette fête. Qui plus est, il avait du se trouvait un déguisement idéal dans ceux autorisé. Bien sûr, il avait choisi le squelette un peu au pif. Mais bref. Tout cela pour vous dire, au final que l'idée d'être tous pareil, ne plaisait pas vraiment à l'asiatique qui avait trouvé une alternative pour son costume. Pourquoi ne pas jouer sur ses origines asiatiques pour sortir du lot ? On associe souvent aux asiatiques les Ninjas ou Samouraïs, alors autant faire plaisir aux personnes.

Ayant donc un déguisement de squelette, le jeune homme avait veillé à laisser apparaitre par moment, ses abdos, ben quoi ? Autant profiter de ses avantages non ? Surtout que bon, il le faisait avant tout pour son amoureux. Un bandeau dans ses cheveux qui étaient redevenus plus long et qui étaient devenus blond après une décoloration du jeune homme. Oui, il en avait marre de ses cheveux noirs. Se regardant dans la glace, le coréen ne semblait pas tout à fait satisfait du résultat. Il n'avait pas envie de se cacher derrière un masque, alors ... A l'aide d'un sort bien placé et un peu de maquillage, le jeune homme fit en sorte de donner l'impression d'avoir son visage ouvert en dessous de son oeil gauche, laissant apparaitre son os et la chair. Hum ... Pas mal ! Ca pouvait passer, en tout cas, il espérait ne pas rester à jamais ici. Son visage, défiguré à jamais ... Cela risquait d'avoir du mal à passer à son gout.

Un dernier détail dans ses cheveux bien qu'il hésitait à savoir s'il les mettaient parfaitement bien ou s'il voyait pour les mettre en pagaille. Et tiens ! Il recommençait son petit manège pour faire croire qu'on voit ses os, au niveau de ses côtes droites que l'on voit. Arf ... Pas sexy tout cela. Mais pas grave. Ah, y réfléchir il ressemblait plus à un Ninja blessé gravement qu'autre chose. Se mettant à rire légèrement en constatant cela, le coréen fit en sorte de plus passer dans le rôle de squelette. En continuant de laisser l'impression que sa chair était bien évidence, ses os aussi... Bon c'était déjà mieux. Attrapant le Katana sur son lit pour le mettre en bandoulière dans son dos. Bon ok, le Katana va aux Samouraïs ... Mais, quand on a une passion étant gamin et qu'on joue dans les rues avec ses amis, on peut prendre l'apparence de qui on veut. Ben lui, il sera le Guerrier Squelette Samouraï nouvellement Ninja. Le premier qui n'est pas content ? Ben ca sera la même chose...

Bon l'amusement était terminé, il fallait à présent affronter ce qui allait se dérouler à la soirée. Il était surement devenu paranoïaque. Après tout que pouvaient-ils leur arriver de pire que ce qu'ils ont déjà tous vécut. Ah moins, d'avoir une armée de zombies à leur trousse pour leur dévorer le cerveau ou des rats géants qui font leur ronger les membres jusqu'à la moelle... Yeah ! Finalement, le côté glauque lui plaisait bien. En tout cas, il avait hâte de retrouver Mikhaïl, c'est tellement long d'être sans lui.

Descendant dans la salle commune, le coréen ne prêtait pas attention aux personnes qui s'activaient pour finir de se préparer, il devait rejoindre le hall pour partir en compagnie de sa moitié. Il était assez curieux de savoir comment il serait habillé. Oh, il serait surement parfait. Comme toujours. Sautillant légèrement dans les escaliers en bousculant quelques personnes auprès desquelles il oublia de s'excuser. Le jeune homme semblait remplit de joie de vivre soudainement. Rien que l'idée d'être à nouveau avec Mikhaïl était la plus belle motivation qu'il pouvait exister. Surtout qu'il espérait pouvoir rapidement jouer les beaux jeunes hommes parfaits devant lui, enfin beaux jeunes hommes avec de petits défauts physique trop volontaire pour le coup.

Une fois dans le hall, le coréen se mit dans un coin, s'adossant au mur pour attendre sagement. Il avait prévu d'apprendre à dire 'je t'aime' en russe pour lui dire par la suite, mais cette langue relevait de plus d'un seul mystère pour lui. C'était réellement dur à prononcer non ? Ou c'était lui qui était pas fait pour parler ce genre de langue. Quand Mikhaïl parle dans sa langue natale ça à l'air si beau et lorsque lui veux si mettre, cela ressemble plus à un pot de Yoplait qu'autre chose.

    « Ya Te… Teb… Tebya … Loulou quelque chose… »


Un soupire d'énervement alors qu'il collait son crane contre le mur, bon c'était surement pas ce soir qu'il allait pouvoir montrer combien il peut être doué en russe... Ce n'est pas demain la veille. En tout cas, il ne comptait pas abandonner aussi facilement, il continuait de se le répéter en tête. Pourquoi cela semblait si simple dans ses pensées et si dur à prononcer en vrai. Si le coréen n'est pas une langue facile, les personnes ayant décrétés cela, n'ont surement jamais essayé d'apprendre le russe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 10:36


Emmie savait qu’elle n’aurait pas dû venir. Mais, comme toujours, la tentation avait été trop forte : elle était presque sûre et certaine que sa sœur serait présente, et, malgré leur conversation plus qu’électrique sur le chemin de Traverse, la petite brune avait envie de revoir sa sœur. Pour voir ce qu’elle devenait. Pour l’épier de loin, collecter des informations, ce genre de choses. Après tout, elle était seule, maintenant : définitivement, évidemment seule. Et épier la vie des autres était la seule chose qui l’avait poussée à venir, à vrai dire. Comme un rat. Oui. Emmie était un rat. En tout cas, elle en était elle-même convaincue. Fini, le temps de l’estime de soi-même. Finie, la période des grands espoirs, la période où elle pensait avoir beaucoup d’amis … Qui, une fois dans la honte, l’avait comme qui dirait, snobée. Tous. Et les deux seuls qui auraient pu potentiellement lui parler ne le pouvaient pas : elle n’avait plus vu Gabriel depuis un long, très long moment déjà, et Maxime … Eh bien, Maxime, cela faisait maintenant presque un an qu’ils ne s’adressaient plus la parole. Et maintenant que toutes ses illusions s’étaient fracassées au sol comme les fragiles choses qu’elles étaient, Emmie se rendait compte à quel point son ami lui manquait. Et à quel point elle avait été stupide, idiote, ignare. Sur toute la ligne.

C’est dans ces moments-là où on a envie de retourner en arrière, de tout gommer, et de tout faire comme il aurait fallut que ce soit. Combien de fois Emmie n’avait-elle pas retourné chacune de ses erreurs, chacune des situations fatales à elle-même dans sa tête ? Combien de fois avait-elle pensé aux choses qu’elle aurait dû faire, qu’elle aurait dû dire ? Un nombre de fois incalculable. Infini. Encore aujourd’hui, elle continuait. En sachant très bien qu’un jour, cela allait la rendre folle. Après tout, elle était faible. Un faible vermisseau inutile. Et le fait qu’on le lui rabâche, qu’on le lui fasse comprendre sans vraiment le dire n’avait fait que graver en lettres incandescentes cette pensée dans son esprit. Si Mary savait ce qu’il se passait dans l’esprit de sa sœur en cet instant, son insensible indifférence se muerait sans doute en une honte et un mépris incomparable. Mais elle ne le savait pas. Et l’aiglonne ne comptait pas le lui dire. De toute manière, ça n’était pas comme si elles allaient se reparler un de ces jours : Mary le lui avait clairement fait comprendre. Elle lui avait dit de revenir vers elle si Emmie avait quelque chose de solide, de tangible à lui montrer. Si elle apprenait à faire autre chose que d’être une chose inutile, faible et indigne de sa personne. Chose impossible. Emmie ne pouvait pas. Emmie ne voulait pas. Elle était très bien, là, à se noyer dans ce noir amalgame de démons intérieurs. Et pour le moment, cette situation la satisfaisait amplement.

A la vérité, elle ne la satisfaisait pas tant que cela. Il ne s’agissait juste du fait qu’elle n’avait jamais rien connu d’autre : alors elle se satisfaisait seulement de ce qu’elle avait. C'est-à-dire, de rien.

Arrivée, la jeune fille se mit dans un coin pour se faire oublier. Son heure viendrait, tout du moins elle l’espérait. Et espérait par-dessus tout que, cette fois-ci, ce serait en bien. Et non en mal. Que cette fois-ci elle pourrait sauver sa peau, et ne payerai pas le prix fort. Vite, son regard entrevit sa sœur parmi la foule d’invités, discutant, souriant. Un tic nerveux agita le coin de la lèvre d’Emmie. Jamais sa sœur ne lui avait sourit, à elle. Jamais elle n’avait prit le temps de s’intéresser à elle. L’espace d’un court instant, sa jalousie maladive refit surface ; avant de s’éteindre tout aussi vite qu’elle s’était allumée. Soufflée comme une bougie par un souffle d’air, comme un château de cartes par un soupir. La petite aiglonne s’installa dans un coin en essayant de ne pas se faire remarquer, et observa d’un air indéchiffrable l’effervescence tout autour d’elle. Ici, chaque rassemblement était synonyme de danger ; pour elle, ainsi que pour tout le monde en général. Et pourtant, à chaque fois, elle se faisait avoir. A chaque fois, pour une raison ou une autre, elle venait. Et trinquait. Seule ou avec tous. Mais elle trinquait. Systématiquement.

Ce soir, elle rentrerait tôt. Tout le monde était occupé, sa sœur était occupé. Elle n’avait plus aucun allié, plus aucun visage familier parmi la foule d’inconnus : elle était seule. Alors elle rentrerait tôt. Non pas parce qu’elle fuyait ; simplement parce que cela faisait longtemps que plus personne ne l’attendait, et qu’elle n’avait plus personne à attendre. Un autre rictus apparut sur son visage. Elle venait seulement de comprendre cela. Qu’elle était lente, tout de même. En plus d’être faible et lâche, elle était lente. Stupide. Ironie absurde qui lui envoyait par valses douloureuses la vérité dans sa plus pure forme. Emmie n’avait plus rien à dire. Plus rien à ajouter. On pouvait bien la détester, la mépriser sans même la connaître, dorénavant, cela n’avait plus d’importance. Pourquoi ? Eh bien … Parce qu’au fond, personne ne se souciait vraiment d’elle. Même les personnes sensées la haïr ne faisaient au fond qu’éprouver un vague mépris indifférent envers elle. Au fond, ils étaient tous comme Mary. Tous indifférents à elle. Totalement indifférents.

Emmie se leva. Elle n’avait plus rien à faire ici. Des gens s’étaient installés et discutaient bruyamment à proximité d’elle. Alors, s’appliquant à ne pas se faire remarquer, et à paraître encore plus transparente qu’à l’habitude, l’aiglonne prit place dans un angle calme, tranquille, dans un coin sombre où personne ne la remarquerait. Et cela la satisfaisait.

A la vérité, cela ne la satisfaisait pas tant que cela. Il ne s’agissait juste du fait qu’elle n’avait jamais rien connu d’autre : alors elle se satisfaisait seulement de ce qu’elle avait. C'est-à-dire, de rien.

Elle n’avait plus rien à faire ici.
Mais pas non plus autre chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 10:44

Avachi dans son lit, Derek eut un long soupir. Halloween. Ce n'était certainement pas son voeu le plus cher que de faire présence à une fête où le jeu était de faire le loup garou le plus réussi possible. Si c'avait été la pleine lune, il se serait alors bien amusé, aurait peut-être même remporté le prix du costume le plus réaliste. Mais on n'était pas la pleine lune. Et il n'avait aucune envie d'aller à cette fête. Pourtant, il avait dit à Meghan qu'il l'y rejoindrait. Et il comptait bien s'y tenir. Il refusait de poser un lapin à sa petite amie. De la laisser entre tous les faux lycanthropes qui peuplaient ce monde. Non. Il était son copain, et il ne laisserait personne d'autre l'approcher. Mais cela ne changeait rien au fait qu'il ne voulait pas aller à cette salle. Voir tous ces gens. Les sentir tout près de lui. Il ne supportait plus le contact des gens, aussi dingue que cela puisse paraitre. Il haïssait désormais sentir des odeurs et des parfums qui n'étaient pas ceux de sa petite vipère. Il ne voulait qu'elle, en permanence. Et bien qu'il ait commencé assidûment ses études d'Auror, et que les gens lui demandaient régulièrement s'il avait une petite amie, ou bien encore où il habitait, il était toujours aussi sauvage. Il ne se confiait pas des masses. Vivait en reclus. Depuis l'histoire étalée au grand jour par la presse, seuls certains Aurors daignaient de le voir. Les autres l'ignoraient. Le fuyaient. Le méprisaient. Certains lui cherchaient même des embrouilles. Au point de le pousser dans ses retranchements. De le forcer à se battre. Il n'aimait plus ça. Certes, il restait un homme violent. Mais les gens s'amusaient de lui comme d'une bête échappée d'un zoo. Il ne voulait pas utiliser les poings contre ces gens-là. Mais il n'en avait malheureusement pas le choix. Sa survie en dépendait, par moment...

Se décidant enfin à se lever, le jeune homme fit un tour par la salle de bain. Ses cheveux avaient poussé. Mais il ne comptait pas les rallonger pour son déguisement. Encore moins les raser. Ils étaient bien comme ça, coupés courts mais pas trop. Il attrapa quelques vêtements, et les passa. Pantalon. Bottes. Chemise, veste. Long manteau de cuir. Grand chapeau. Il ne ressemblait pas véritablement à Van Helsing au niveau des traits, mais les vêtements rappelaient aisément le chasseur de monstre qu'il incarnait, de même que la grande croix qu'il portait en bandoulière, et qui donnait une arbalète à l'aide d'un habile mécanisme. L'arme n'était pas chargée, bien évidemment. Il avait toujours le chic de se ramener armé. Wolverine. Van Helsing. Que des déguisements classes - Hugh Jackman quoi 8D - et toujours armés. Était-ce ce besoin maladif de toujours se protéger des attaques et des regards extérieurs qui le poussait à ainsi s'équiper à chaque bal costumé ?

Derek souleva son chapeau pour passer sa main dans ses cheveux. Il redoutait déjà ce qui allait se passer à cette fête. Il avait un sale sentiment, pour changer. La simple idée de se retrouver en présence des autres le répugnait. Il ne voulait que Meghan. Et il comptait bien la ramener chez lui après cette petite soirée... Mais il devait voir le côté positif des choses. Il allait voir Lily, aussi. Sa sacré Lily, qui lui avait trouvé une place chez les Aurors, lui permettant de vivre dignement malgré la honte et la malédiction permanentes qu'il se devait de porter sur ses épaules. Non. Il devait être fier de ce qu'il était. Meghan l'aimait, non? Et n'était-ce pas ça le principal ? Il avait toujours ses amis qui seraient là pour lui. L'Ordre du Phénix. Et tous les autres.

Reposant son chapeau sur sa tête, Derek transplana rapidement. Il atterrit à l'entrée des catacombes, dans son déguisement sombre et farouche. Le chasseur de monstre au milieu des monstres. Décidément, il voulait vraiment se faire remarquer, inconsciemment, ça ne pouvait pas en être autrement. Il s'exhibait alors qu'il ne souhaitait qu'une chose : se cacher, emporter Meghan, et grogner sur le premier qui s'approcherait d'eux et qui risquerait de briser leur idylle. Les gens se pressaient autour de lui. Une fête hors de Poudlard, loin de Pré-Au-Lard. Que rêver de mieux ? Une soirée rien qu'avec Elle, dans leur appartement. Voilà. Ça c'était un rêve. Derek aperçut Logan. Il lui sourit, sans savoir si l'homme l'avait vu. Il vit Dominique. Maxime. Que des anciennes connaissances de l'année passée. Des élèves, toujours à Poudlard. Tandis que lui, du haut de ses 20 ans désormais, commençait les études qu'il aurait dû entamer il y avait trois ans de cela. Il rejoignait la cour des grands. Et c'était loin d'être amusant.

Il décida de se caler dans un coin tranquille. D'attendre que Meghan le trouve. Elle ne devait pas être très loin. Il avait un chapeau plutôt imposant, surtout du haut de ses 1m85. Et il lui avait dit de guetter le chapeau en question, sur les côtés de la salle. Il ne voulait parler à personne d'autre qu'elle. Et il espérait que personne ne viendrait l'accoster. Il se fichait pas mal d'être pris pour un asocial. Vu que les trois quarts du monde magique le haïssaient déjà sans même le connaitre...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 11:10

Mika avait comme une grosse montée de nervosité au fur et à mesure que l'heure tournait. Chaque heure le rapprochait un peu plus du moment où il devrait... enfin, peut-être pas lui, mais où son groupe devrait éliminer des membres de l'Ordre. Des gens qu'il détestait, certes, mais en plein public. Alors qu'ils seraient en train de rire, de s'amuser, avec tant d'innocents autour d'eux... Ca aurait été tellement plus simple qu'on leur ordonne de les tuer dans leur sommeil. Et au moins il ne les aurait pas vu vivre avant.
Enfin ! Pas le temps de se prendre la tête pour des questions pareilles (oui il était cruel, mais hé, il fallait bien qu'il se protège lui et sa famille (et son copain (surtout son copain)) d'abord). S'extrayant avec difficulté de son fauteuil préféré, il monta dans son dortoir non sans avoir à nouveau piquer une teinture à Roxy, lui promettant cette fois de ne pas en mettre... partout 8D. Quoique Jae aurait peut-être apprécié de le voir avec les cheveux oranges même ailleurs. Mbreeeef. Se réfugiant dans la salle de bain en évitant les sortilèges que lui lancèrent (forcément) ses camarades, il entreprit de sculpter ses cheveux pour leur donner l'allure d'une flamme orange, faisant pour une fois fi de la frange et la rejetant en arrière. Waw, ca le changeait quand même beaucoup, sans les yeux cachés... Avec un sourire sadique pariant sur une surprise totale de toutes les personnes qu'il connaissait, il entreprit ensuite de se dessiner d'énormes cernes sur le tour des yeux, au khôl, avant de dessiner au rouge à lèvres sur son cou un semblant de marque de pendaison. Les lèvres suivirent à leur tour, teintes d'une jolie couche bleue d'asphyxie et il ne toucha pas à son teint déjà assez pâle à son goût. Voilà qui était fait pour le visage !
Pour l'habit, il avait beaucoup hésité, mais au final, ce n'était pas qu'une fête costumée, il voulait quelque chose dans lequel bouger facilement, pouvoir lancer des sorts, et surtout... plaire à Jae. Aussi, attrapant un pull blanc ultra moulant, il y enchanta de petites flammes indolores sur les manches et le long des bras, avant d'enfiler son pantalon de toile noire qui lui moulait les hanches tout en étant ample, histoire de cacher ses jambes trop minces. Ne restait plus que son petit accessoire de feu follet, sa lanterne qu'il portait comme un sac à main. Feu follet, here we go ! Et si quelqu'un lui disait quelque chose à ce propos, il se promettait de l'expédier dans le septième enfer par un simple sort, alors autant éviter. Des bracelets en cuir et argent ornés de runes vinrent tinter à ses chevilles pour les faire sonner comme des menottes de prisonnier, une touche de parfum pour la coquetterie, et il était parti, sautillant pieds nus vers la sortie. Oui, oui, pas de chaussures. En même temps, ca n'aurait pas du tout été avec sa bague de pied, ornée d'une tête de mort, et il avait trouvé un enchantement pour ne pas être blessé (le même qu'utilisait les femmes avec leurs talons aiguilles) en marchant sur quelque chose de coupant.

Une bise sur la joue de ses sœurs, qui en étaient encore à la phase brushing, avec un « On se voit plus tard! » et il était déjà parti, bien décidé à voir si ses catacombes de Londres ne possédaient pas des petits coins sombres. Il avait un petit ami à... molester.
Marchant rapidement dans les couloirs, il arriva rapidement dans le grand hall, et repéra aussitôt JaeMin. En même temps, depuis qu'il s'était teint les cheveux, il était beaucoup plus facile à voir, mais Mika savait très bien qu'il l'aurait reconnu même les yeux fermés. Il dégageait une présence, il l'attirait comme un aimant, et rien ne l’empêcherait jamais de le retrouver. Un sourire stupide orna ses lèvres, vite remplacé par un plus carnassier, alors qu'il le dévisageait des yeux.
Ouais, définitivement besoin d'un coin sombre pour la soirée.

S'approchant à pas de loups, autant qu'il le pouvait avec ses chaines aux pieds, il se glissa auprès de Jae, lui posant une main sur le ventre en hésitant entre apprécier de ne pas avoir à lui ôter son tee shirt pour ça ou grogner que tout le monde allait baver, et l'embrassa doucement. Plus question de se cacher, de toute façon leur «relation» avait été officialisée bien avant qu'ils ne soient réellement ensemble par les rumeurs, alors personne n'osait leur faire une remarque. Avoir une famille de tarés avec des baguettes, ça aide bien parfois.
Ne voulant pas se séparer de lui tout de suite, il s'enroula contre lui, prolongeant leur baiser comme toujours, voulant plus et simplement heureux de le gouter. Mais, comme toujours aussi, il n'avait pas une capacité pulmonaire infinie, et il dut bien un jour se décrocher de lui pour sourire un peu plus, les joues roses et les yeux un peu plus clairs.
« Je crois qu'il faut vraiment que j'investisse dans une pancarte propriété privée, toutes les filles de la soirée vont te baver dessus. Super réussi ton maquillage, j'adore. Même si j'aime beaucoup aussi ce qu'il y a en dessous... »
Coucou, moi aussi je t'aime, tu m'as manqué <3. Même si Mika était plus direct avec son asiatique qu'avec la plupart des gens, il lui arrivait souvent de parler par détours, avec mauvaise foi ou par pure envie de grogner. C'était comme ça qu'il était.

Glissant sa main dans la sienne, il le traina jusqu'à la sortie, en souriant, pour qu'ils puissent transplaner hors des limites du château, tout en bavardant de tout et de rien, et ce ne fut qu'une fois arrivés sur place que la tension reprit un peu place dans son estomac. Plus moyen de s'échapper. Et puis... c'était vraiment... étroit içi. Et il était légèrement claustrophobe. Enfin, avec son Jae à ses cotés, il n'avait besoin de rien d'autre pour s'imaginer à l'air libre et au soleil, et tout se passerait bien. Il se retint de faire une remarque du genre « oh tiens, du poulet frit » en voyant Waldstein et le mec qu'il avait frappé dans la rue quand il était gosse parler ensemble. Ce qui ne l'empécha pas de les gratiner un peu quand même.

« Ew, regarde, notre prof de sort essaye de se taper quelqu'un, eeew. Je croyais qu'ils faisaient vœu de célibat moi! »
Et surtout que des PROFS QUOI. Genre y'a des gens pour trouver ça attirant. Bon, certes, Grace n'avait pas le physique de l'emploi, mais quand même. Et on se tapait pas une prof, enfin, c'était malsain quoi. Bref, pour Mika, c'était sujet tabou, et il changea vite de sujet en apercevant Mina. Minaaaa ! Elle était magnifique – comme toujours – et, toujours accroché à Jae, vint poser un rapide baiser sur sa joue par surprise avant de se reculer dans les bras de son coréen, parlant rapidement, le parfait prototype du mec heureux.

« Wow, Mina, grandiose la robe ! Lee va être verte de jalousie, tu la portes super bien. Je vous présente pas, j'suppose, vive les préfets comme on dit chez nous. » Et oui, ils représentaient l'élite, la crème de la crèèème... de rien du tout, mais bon, Mika était content que Jae soit préfet lui aussi. Il jeta un juste un petit regard d'avertissement discret à Mina ; celui là, il était pour lui, et pas question d'y toucher ou d'essayer de lui faire du mal. Non mais oh. Apercevant Emmie un peu plus loin, il lui fit signe de les rejoindre de la main. Plus on est de fous, plus on rit!

Verra juste bien qui rira le dernier.

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Mer 28 Sep - 12:06



« Allez bougez vous, on va être les dernières !! »

Et comme souvent, une Lucy impatiente, qui tourne en rond depuis au moins CINQ MINUTES - c'est énooooorme à l'échelle d'une Lucy - en attendant que ses amies aient fini de se préparer. Elles avaient pas fait très original puisque Nana, Lou, Elena et Lucy étaient toutes les quatres en feu-follet. C'est Lou qui a choisit même - c'te tyrante quoi. Lucy passa sa main dans sa chevelure, qui suite à l'utilisation d'un sortilège trèèès utile avait maintenant l'apparence d'une flamme. A l'envers. C'est à dire qu'elle n'avait pas une crête mais des cheuveux-flammes. Comme les autres filles puisque elles sont habillez pareil... En danseuse orientale ouais, ET ALORS ça te pose un problème ?.. Ouais la classe. Les gryffonnes quoi, un petit groupe ultra soudé depuis bientôt... Sept ans. Ah les vieilles quoi. Bref. Lucy se posa sur son lit en attendant Lou, qui était particulièrement lente, en jouant avec la bague qu'elle avait au doigt. Pas n'importe qu'elle bague. La plus belle bague qu'il y avait sur terre, en argent avec des VRAIS émeraudes dessus itoo. Rah Nika elle t'aime *w* (et pas que pour la bague hein XD). D'ailleurs, son bras avait failli être arraché par ses compratiotes quand elles avaient appris l'heureuse nouvelle. Nan elle est pas enceinte, juste fiancée, mais c'est déjà énooorme. Quand ça fait quoi, quatre mois qu'on est en couple. Ouais bon. Bref. Une fois que toutes les demoiselles aient enfilé leur costume de feu follet, c'est à dire un subtil mélange entre morte vivante venue d'outre tombe (merci le fond de teint "j'ai jamais vus le soleil de ma vie") et d'une jolie flammèche, elles transplanèrent - puisque maintenant elles peuvent mouhaha.

« Charmant. »

Oui bon cache ta joie Lucy. L'idée de se retrouver dans les sous sols de Londres, c'est à dire dans un lieu CLOS, ne ravissait vraiment pas notre petite perle blonde qui flippait rien qu'à l'idée de suivre un cours de potion dans les cachots. Mbref. Tout va bien se passer, tu n'es pas enfermer dans un endroit glauque - et humide aussi. Ce n'est qu'une illusion. Mine de rien, elle était un peu stressée, crispée, aux aguets. Même si elle essayait de faire bonne figure en se montrant tout sourire. Elle flippait.
Elle n'arriva même pas à s'auto-persuader que tout allez bien. Pourquoi ? De un elle ne voyait toujours pas son petit ami à l’horizon ; de deux, elle était enfermé alors qu'elle était claustrophobe ; de trois, les mangemorts prépareraient un gros coup pour la fin du mois d’octobre. Ors, la fin du mois d'octobre, c'était maintenant, et vus le résultat des dernières soirées Poudlardienne, c'était carrément du suicide que de ramener ses fesses ici.
Sauf que Lucy n'est pas suicidaire, loin de là. Mais complètement empathique et elle a un cœur plus gros qu'une pastèque et que donc elle veux faire en sorte que tout ce passe bien. Et se persuader que l'Ordre du Phénix avait trop poussé la dose de thé hallucinogène n'avait en rien soulagé la demoiselle. Elle n'avait pas quitté l'AD, laissant Andras LÂCHEMENT l'abandonner (j'dis ça, j'dis rien hein). Mais c'pas grave, c'est elle qui le protégera <3 (comme d'hab' quoi une vrai tapette des fois ce mec u_u). Elle jeta un coup d’œil à c'te pétasse de River. Mine de rien, c'est à cause de cette grognasse qu'il y avait eus des morts, que les soirées avaient été gâché. Et non pas celle de Derek. D'ailleurs en parlant de Derek, il faudrait vérifier à ce qu'il reste hors de portait de la préfète en chef, on sait jamais si elle découvre un autre truc ultra confidentiel à dévoiler (genre c'est le fils caché de Voldy-chou ou un truc du genre). Abandonnant les gryfonnes, ce qui n'étonne personne puisque quand on s'appelle Lucy Robinson, rester plus de deux minutes sans bouger ou piiiire parler, et bien c'est tout simplement impossible.
Rejoignant Derek dans un coin sombre - quoique tout est sombre u_u - elle lui fila un gentil coup d'épaule un sourire taquin au coin des lèvres. Bah alors on la joue "j'ai pas d'amis allez tous crever de toute façon." Appuyant sur le bord du haut de forme du bout des doigts pour embetouiller un peu son ami. Tu me manque tu sais <3

« Classe le chapeau. »

Chapeau qui comme par magie disparus de la tête du nouvel Auror - c'te classe quoi - pour atterrir sur les flammes qui servaient de cheveux à Lucy. Mouhaha. Elle le regarda en coin sans vraiment parler. Mouais bof la télépathie c'est pas encore ça, mais quand Derek est en mode je-suis-un-ours-grognon, même si on est une adorable petite gryfonne toute choupie, bah faut pas non plus trop lui en demander. « Tu compte rester dans ton coin toute la soirée, ou tu réapparaitra une fois qu'une certaine vipère pointera le bout de son nez ? »

Ouais, elle est genre extra-lucide Lucy. Si ses paroles pouvaient paraître presque méchante, venant de la blondinette ça ne l'était pas. Elle voulait juste voir un peu Derek, sauf que il allait voir aussi Meg. Et elle Nika. Et qu'il y avait LE sourire à la Lucy qui fait sourire automatiquement. Effet garantie, et de toute façon vous ne serez pas remboursé puisque de toute façon c'est un cadeau bonus. Pfiuh c'est pas tout mais le haut de forme c'est ultra classieux, mais elle vois que dalle puisqu'il a la mauvaise manie de lui tomber devant les yeux. Elle reposa finalement le chapeau sur la tête de son ami, le laissant attendre tranquillement sa petite amie. Si c'est comme ça elle te dit pas qu'elle est fiancée, voilà è.é . « Il te va mieux qu'à moi ! »
Petite moue, l'air de dire que le monde est cruel avec elle. Et énorme poutou qui clac contre son oreille *mouhaha* avant de se fondre une nouvelle fois dans la foule, malgré ses cheveux. Quoique, elle était loin d'être la seule. Allez, une, deux, trooois...

Elle retourna auprès des gryfonnes, avec des gobelet en plastique en équilibre précaire entre ses mains. Un verre ça va, mais trois. Et il n'y en pas pour Andras parce qu'il a été méchant, voilà, ça lui apprendra à jouer au rebelle. Non, rassurez vous, elle ne lui en veut absolument pas de l'avoir LÂCHEMENT abandonné. Vraiment, hein. Et elle réussi à filer chacun des verres sans rien renverser - c'est qu'elle progresse ! - à Nana et Lou. Ewi, les filles d'abords, tant pis pour les garçons. Et pis Andras il est trop jeune. Comment ça ils ont le même âge O.O ?

« Tadaaaam, Lou boit pas tout d'un coup sinon tu va finir par te rouler par terre dans deux minutes. Désolé Andras, j'avais pas assez de mains pour tout le monde ! »

Bon. Qu'est-ce qu'il fout Nika, ou plutôt, quand est-ce que Jorna ou Katala ou autre sœur le relâche ? Elle jeta un énième coup d'oeil à la salle. Mayday bande de petit pro-mangemorts qui se rassemble. Moïra, ce connard de Sanders qui la suit comme un caniche, l'émo avec Jae - bouuuh Jae comment tu peux les trahir comme ça ? é.è - et deux trois autres. Suspects. A surveiller du coin de l'oeil quoi.


Dernière édition par Lucy Robinson le Jeu 29 Sep - 2:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 29 Sep - 2:03

Sept ans.... C'était incroyablement long quand on y regardait de plus près. Pourtant Nanaly Nightingale avait l'impression que tout s'était passé à une vitesse incroyable alors qu'elle réalisait qu'elle fêtait son dernier Halloween en tant qu'élève de Poudlard. Et, tandis qu'elle observait ses camarades de chambrée s'animer pour se déguiser, elle ne pouvait s'empêcher de regretter. Car ces six dernières années n'étaient pas vraiment les siennes, plutôt celle du personnage de clown qu'elle s'était imposé. En y réfléchissant bien elle avait beaucoup trop fait semblant. La preuve en était qu'elle avait été surprise de voir avec qu'elle acharnement Lou s'était mise en tête de les convaincre de ses déguiser ensemble en feu-follet. L'ancienne Nanaly n'était qu'un façade d'égoïsme, les seuls véritables intérêts qu'elle avait étaient sa soeur et sa passion des baguettes, le reste faisait partit du rôle. Mais cette Nanaly était morte, en quelque mois la vrai avait réussi à refaire surface, la rouge et or s'était rétablie peu à peu, reprenant du poil de la bête, récupérant les raisons pour lesquelles elle avait été placée dans la maison du courage. Au final le 'clown' et Nana n'était pas si différents, c'était l'honnêteté dans ses actions qui avaient changé. Avec le recul, ce qui lui était arrivé dernièrement, bien qu'horrible en soit, lui avait permit d'avancer. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort après tout !

Elle avait retrouvé l'amitié de Jae Min, s'était reconstitué une relation avec Lucy et le reste des filles, reprit confiance en elle dans sa relation avec Andras, arrêté de se sentir inférieure à sa propre soeur, trouvé un être sur qui se reposer en la personne de Logan, récupéré son véritable niveau magique grâce à une baguette qui lui convenait, la baguette de son cousin, qui lui rappelait à chaque fois qu'elle l'utilisait ce pourquoi elle avançait. Oui, à présent elle était vraiment "elle" et ces pourquoi Lou n'avait pas mit longtemps pour la convaincre. Elle allait se rendre à cette soirée la tête haute, ne pas trembler devant River, prouver à tous que ses sentiments qu'ils oint amicaux, amoureux, ou familiaux n'étaient pas du pipeau. Et les flammes du feu-follet étaient parfaites pour retransmettre cette émotion, c'était la flamme de la détermination, mais aussi un pied de nez à l'incendie qui avait détruit sa sixième année. Ce soir encore elle chercherait ceux qui manigançaient dans les coulisses du pays et de l'école de sorcellerie et elle leur fera comprendre qu'on ne provoque pas une spécialiste des artéfacts sans s'en mordre les doigts, elle connaissaient des objets qui feraient rentré Voldy-chou sous les jupe de sa mère en pleurant de peur.

Aussi ce soir là, bien qu'il avait été convenu que la troupe des 'blondes' de Poudlard seraient habillées de la même manière, Nanaly s'était permise un petit écart, adoptant un vêtement proche de ses consoeur certes mais aussi et surtout bien plus provocateur.
Accompagnée par Elena, la rouge et or s'étaient rendue dans un salon de beauté où elle stérait faite pouponne à souhait : maquillage flamboyant dans les ton or, orangés et rouge; Pose de nail-art savamment travaillé dans les même coloris et aiguisé à souhait. Elles étaient ensuite passée chez un tatoueur magique, Nanaly en ressortant avec un dessin tribal dont l'encre imitait les mouvement d'une flamme sur le visage, bien sûr il ne s'agissait pas d'un tatouage permanent, il ne resterais pas plus d'une semaine. La futur fabricante de baguette avait de plus ensorcelé ses cheveux de telle manière qu'ils prennent l'apparence de fins filet de flammes, léger comme des fils de soie ils dansaient paresseusement autours de son visage, les flammes ne brulaient pas mais émettait une douce chaleur, dans le même ton elle avait commandé des faux cils enflammés magiquement d'une longueur à faire pâlir d'envie Bambi. Enfin elle avait complété sa panoplie d'une paire de lentille de couleur ocre.
Ses habits étaient pour le moins léger, elle ne portait qu'un soutient gorge d'apparat de danseuse orientale orange serti de perles blanche, un shorty dans les ton blanc taille basse entouré d'un voile de soie orangé orné de grelots, le tout maintenu par des bretelles design orange elles aussi. Enfin elle avait accessoirisé avec une veste en cuir blanche munie d'une capuche bordée de fourrure de griffon enflammée et une paire de santiague de la même couleur que sa verse et son short.
L'ensemble donnait un résultat étrangement harmonieux.

Elle arriva ainsi dans la chambre qu'elle partageait avec Lou, Elena et Lucy dans un tintement de grelot qui attira le regard de son aîné qui sifflât d'admiration.

:: Si avec ça Andras ne te saute pas dessus, alors ça voudra dire que ce type est définitivement asexué.

Commentaire qui entraîna un leger rougissement de la cadette Nightingale, c'était vrai qu'elle l'avait un peu fait pour séduire Andras, mais ce n'était pas son but premier.

:: Tu sais très bien que ce n'est pas pour ça ! Pas que...
:: Je plaisantait. Ca ira, on voit vraiment toutes tes cicatrices là.

Nanaly avala sa salive avant de hocher avec résolution la tête, elle avait décidé de ne plus complexer sur le sujet. Cependant elle refusa tout de même de se regarder dans le miroir avant de partir.... Il y avait une limite tout de même !
Elle glissa un sourire en observant la bague de Lucy, la jeune fille ne le lui en avait pas encore vraiment parlé, mais elle savait de par Nikha toute l'histoire, et ce bien avant Lucy même !

Leur arrivée dans les catacombe fut quelque peu remarqué, notamment à cause du glapissement de Nanaly qui n'aimait pas... Mais alors pas du tout ! La tournure des événement : IL FAISAIT UN FROID DE CANARD ICI BON SANG ! Même ses flamme si ses flammes réchauffaient le haut des son corps, ses jambes nues elles apprécièrent beaucoup moins les courant d'air frais ! Mon dieu il n'y avait pas un sort qui permettait de se réchauffer par hasard ? Oui, depuis qu'elle avait une baguette qui ne lui arrachait pas le bras elle était devenue complètement accroc aux sortilège... On aurait dit une gamine qui venait d'apprendre qu'elle était une sorcière, surtout qu'elle n'avait plus la marque, ce qui facilitait beaucoup la démarche.

Lucy ne mit pas longtemps à rejoindre Derek, Nanaly ne la suivit que par réflexe et le regretta bien vite. Okay, le fait que ce type soit un loup-garou elle s'en fichait totalement, hormis peut-être le fait qu'il soit sortit avec sa soeur sans le lui dire, mais il était quand même en parti responsable de l'incendie de Pré-au-Lard qui avait causé la destruction de la baguette de Merlin et donc son bannissement... Bref, faite le calcul et vous comprendrez que c'est pas l'amour de sa vie ce type ! D'ailleurs en parlant d'amour de sa vie, il était pas encore arrivé Andras ?

:: Désolée, Lucy, mais j'ai un petit-ami à chercher au milieu de toute cette foule... Elle hésita un instant avant de se résigner malgré tout à saluer le lycan avec un léger signe de tête.Derek.

Au moins elle l'avait appelé par son prénom, ce qui était déjà une grande avancé. Sur ce elle partie à la recherche du jaune, mais ne le trouva point. Il ne devait pas encore être là... En revanche elle croisa Logan, en pleine discussion avec Grace. Conaissant les deux depuis un certains temps, la jeune fille avait vite comprit que s'il ne finissait pas ensemble, c'est qu'il y avait un gros problème d'organisation là haut. Elle avait même abandonnée l'idée d'un couple entre Logan et sa mère tellement c'était évident. Aussi elle ne s'éternisa pas avec les deux, premièrement parce que Logan lui avait dit de ne pas venir à cette soirée et qu'elle l'avait fait, hors elle n'avait que très peu envie de remontrance, deuxièmement parce que tenir la chandelle ce n'était pas vraiment son truc, encore plus entre son père et, il est important de le noter, sa prof quoi... Elle se contenta donc de sauter dans les bras de l'éleveur d'oiseau.

:: Géniale le costume ! Tu en jette vraiment ! Par contre tu n'as pas froid comme ça ? Moi je caille, et encore j'ai un chauffage intégré dans mes cheveux ! elle se tourna ensuite vers l'ancienne harpie, même si elle ignorait totalement ce fait, Le votre est très réussi aussi, même si je devrait peut-être dire tu... Vous TRES PROCHE de mon presque père après tout... Elle se détacha de son père, non sans lui flanquer une grose bise sur la joue, salua la jeune femme et commença à partir.Sur ce je dois vous laisser, j'ai à faire... Amusez vous bien !

Le respect des aîné ? Non elle ne connait pas... Et puis bon, si elle peut même plus charrier son père de coeur et sa presque belle mère où va le monde ? Sans un mot de plus elle disparut au milieu des autres déguisement, observant en attente de l'arrivé d'un certain Andras Singh, ce jusqu'à ce que ses yeux ne se fixe sur un second couple, un peut plus reculer : Mikhaïl et Jae Min. Un grand sourire mesquin illumina son visage, certes elle avait enterré la hache de guerre avec le russe et avait retrouvé une relation amicale avec l'asiatique. Mais Nanaly ne serait pas Nanaly sans une certaines mesquinerie, gentille bien évidemment, elle n'allait pas s'en faire des ennemis alors qu'elle avait décidé de devenir amie, ou en tout cas quelque chose s'en rapprochant avec Mikha. Ni une, ni deux elle se retrouva à leurs côtés. Elle fit la bise à son ami avant de se tourner vers le second, un air tout ce qu'il y a de plus innocent... Ou pas. Si bien qu'avant même qu'il n'ai le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait le minus Bielova se retrouvait avec deux belle trace de gloss magique sur chacune de ses joues, tandis que Nana se délectait de l'air profondément choqué de ce dernier.

:: Salut vous deux ! Vous n'auriez pas vu Andras par hasard ?

Bien... Elle savait quoi faire en attendant son petit-ami maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Maée & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 29 Sep - 3:43

Les catacombes. C’est con, mais ce simple mot suffisait à faire flipper Lily. Les catacombes. Pourquoi flippait-elle comme ça ? Non pas parce qu’elle est claustrophobe, ce serait très stupide pour une Serpentard, mais parce que les catacombes c’est les sous les égouts, et que dans les égouts il y a de l’eau. Et que l’eau, elle déteste ça, la moindre goutte la fait hurler, alors se retrouver sous les égouts … Déjà que sa première année avait été très compliquée parce que sa salle commune était sous le lac de Poudlard, savoir qu’elle allait passer une soirée entière sous de l’eau croupie lui donnait la nausée. Elle allait y aller, déjà parce qu’elle ne comptait pas se défiler alors qu’elle avait lancé des paris un peu particuliers, ensuite parce qu’elle voulait voir Poney, son papa, sa maman et ses deux imbéciles de frères. Les mots de Grace résonnaient encore dans sa tête, des gens risquaient de mourir, des phénix surtout, or la quasi-totalité de sa famille se composait de phénix, et elle ne comptait pas être la seule survivante à cause de sa lâcheté, surtout qu’elle savait ce qu’il allait se passer. Si elle devait mourir, elle mourrait avec sa famille, pas par suicide à cause de son remord poignant et destructeur. Bref. Pour le moment, la jeune vipère était assise sur son lit, et elle peaufinait son déguisement, qui n’était pas très compliqué. Bah, un loup-garou quoi. Un sortilège de glu, des poils synthétiques achetés à la filiale des Farces pour Sorciers Facétieux, des faux crocs grâce à un sortilège, des oreilles pointues, et basta. Elle savait pertinemment que sortir comme ça dans sa salle commune lui attirerait beaucoup d’ennuis, mais étrangement elle se sentait d’une humeur rebelle. Qu’on vienne lui en faire, des ennuis, elle n’en avait rien à foutre. Le premier à l’emmerder se recevrait un coup de poing dans la tête, et on en parle plus, point barre. Quand elle se leva, elle ressemblait à un loup blanc d’une taille respectable, au regard sombre et peu avenant, mais bon, ça c’est habituel, le regard. Elle paraissait dangereuse, et ça lui suffisait amplement. Faisant craquer son cou d’un air lugubre, la vipère s’étira, attrapa sa baguette et descendit dans la salle commune. Bizarrement, personne ne la regarda, ce qui lui allait très bien aussi. Elle quitta les lieux, traversa les cachots, et attendit patiemment qu’Alexia arrive en s’appuyant contre un mur pour lire très innocemment le Chicaneur. Venez lui dire que c’est mal, elle vous massacre. Alexia arriva alors qu’elle finissait son article sur l’étrange disparition d’un sorcier à Notthingam. Elle rangea son journal dans son sac en cuir un peu usé pour lever les yeux vers elle et lui envoyer un sourire tout en crocs.

« Hello Sweetie <3 »

Se décollant du mur froid – mais vu la quantité de poils qu’elle a mis elle ne s’en rend pas compte – elle se dirigea vers Alexia pour lui attraper la main, se fichant éperdument du regard des autres. Elle aurait pu pousser la provoc jusqu’à l’embrasser, mais elle n’en avait pas envie. Fut un temps elle l’aurait fait, mais là, elle s’était relativement calmée depuis qu’elle avait plaqué Nathan fin Septembre. Finie, la Lily anticonformiste et bien visible. Si elle était toujours aussi anticonformiste, elle avait viré sombre et froide misanthrope, renfermée, méfiante, taciturne. Les deux filles se dirigèrent vers un portoloin mis à l’usage des élèves mineurs, et elles transplanèrent à l’entrée de la salle, sous les égouts. Lily, peu rassurée, serra la main d’Alexia, surveillant le plafond d’un air critique, essayant de repérer les traces de moisissures non factices, les endroits où l’eau risquait de s’écouler en gouttelettes glaciales et mouillées, bref les endroits à éviter. Soyons clairs, elle n’était venue que pour sa famille, ses amis, et pour honorer ses paris, vu qu’elle avait lancé des paris comme quoi ça allait mal se passer et que beaucoup de gens avaient suivi. Si ça se passait bien, elle devrait donner cent gallions à chaque parieur, si ça se passait mal, chaque parieur lui donnerait cent gallions, à condition qu’elle soit là. Donc, elle était là. Entrant dans la salle, elle lâcha la main d’Alexia pour se diriger d’un pas assuré vers son père et se jeter dans ses bras pour lui faire un gros câlin. C’est qu’elle a besoin d’affection cette petite. Elle retrouva rapidement sa mère et ses deux frères et ils eurent droit au même traitement, un gros câlin, pour leur prouver que malgré sa misanthropie elle les aimait toujours autant, et aussi pour se prouver qu’elle était toujours capable d’aimer, car elle en doutait fortement des fois. Abandonnant ses frères à leur travail d’Auror, elle tourna la tête pour chercher ses amis du regard, et trouva Derek. Poney, je veux un câlin ! Lily se dirigea vers lui et lui sauta au cou, se fichant éperdument du fait qu’il veuille jouer les asociaux. Elle posa un gros bisou sur sa joue et retomba au sol.

« Salut, Poney. T’inquiètes, je ne vais pas t’emmerder longtemps, juste te donner des nouvelles. Meghan ne va pas tarder, mademoiselle se pouponne, une vraie gonzesse. Bref, Nathan m’a plaquée, ou plutôt j’ai plaqué Nathan parce qu’il a dit que mon père jugeait les gens sur leur naissance – d’ailleurs t’as vu, t’en es l’exemple-type, que mon père est un connard de raciste – et j’ai quitté ce que tu sais après avoir foutu la merde pendant une réunion, parce que j’en ai marre d’être utilisée comme un pion, voilà. Et puis t’es mon ami et je t’aime, voilà. Tiens, Meghan arrive, je vais vous laisser les tourtereaux, bonne soirée ! »

D’un geste vif et précis, Lily tapa le rebord du chapeau de Derek pour l’abaisser, et elle se dirigea vers Meghan pour lui faire un câlin et un bisou sur la joue avant de repartir vers Alexia. Un petit crochet vers Grace et Logan, afin de souhaiter un « Joyeux anniversaire ! » à Grace et laisser les deux amoureux se tourner autour, et elle repartit, les mains dans les poches – parce que oui elle a des poches – pour tomber dans les bras d’Alexia, toujours aussi pu rassurée.

« J’aime pas cet endroit. On est sous les égouts, ça pue la flotte, je te jure, je flippe. »

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 373

Points : 0
Avatar : Eliza Dushku
Crédits : Crazy Bunny

Age RPG : 17 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Story of Aristocratie

You know you love me

Welcome to my life

Doubles-Comptes : .



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 29 Sep - 3:49

Halloween. La dernière fois qu'elle avait fait un Halloween, c'était pour faire plaisir à Piou. Ce genre de fête n'était absolument pas son truc, mais au moins, elle y verrait Derek, c'était le principal. Se décidant enfin à ouvrir les yeux, la brunette déroula les couvertures qu'elle avait passé sur son corps pour se réchauffer et se leva enfin. Rester dans la salle commune des Serpentards était devenu la chose qu'elle détestait le plus. Ignorant le silence qui se fit quand elle traversa son dortoir, la brunette passa une main dans ses cheveux, attrapant son paquet de cigarette pour en allumer une. Allez, le déguisement. Enfin, pas de suite. Tournant la tête vers une petite rousse qui traînait non loin de leur dortoir, elle demanda

-Dis Susan, t'as pas vu Lily ?
-Heu... Je crois qu'elle est avec Alexia.


ENCORE ?! Secouant la tête avec un petit sourire amusé, Meg rejeta lentement une première bouffée de cigarette en ré arrangeant son jean élimé. Du coin de l'oeil, elle sentit un regard assassin contre sa personne. Sienna. Oh putain encore elle ? Sienna et sa copine suiveuse qui prenait toujours le chou à Lee. L'ignorant royalement, elle entendit la petite bavarde de Susan bafouiller.

-Bon ben je vais te laisser Meghan...


Heu ah bon mais ou tu vas ?
Tournant la tête vers la rouquine qui s'éloignait en vitesse, Meg se retrouva nez à nez avec une emmerdeuse de base et sa clique de looser qui avaient effrayés la quatrième année.

-Oh non pas toi..
-Pas trop dégoûtée que ta pote traître à son sang se soit trouvée une amie de remplacement ?


Bonjour, je m'appelle Sienna et j'aime pourrir la vie des gens. Un sourire sarcastique nacquit sur les lèvres de la Prewett en observant la jeune femme.

-Tu te sens plus pisser depuis que t'as effrayée une môme de 14 ans Wings ? Ou alors t'as trouvé le moyen de te faire tringler récemment ?

Des têtes se tournèrent lentement vers les deux jeunes filles tandis que Meg faisait tomber un peu de cendre au sol. Oui elle était devenue une traîtresse à son sang, une paria, une amie des loups garous, et tout un tas d'autres surnoms affectueux. Mais elle ne risquait pas de courber l'échine pour autant, là, ils pouvaient tous se gratter. Un long silence gênant se fit alors que Sienna cherchait un truc blessant à balancer;

-T'essaie de te prendre pour Lee, mais tu seras jamais comme elle. Alors arrête de te faire passer pour une caïd, ou je jure que je te refais le portrait de façon à ce que même le meilleur des chirurgiens plastiques ne pourr]a t'arranger.

Le ton était froid et sans équivoque. Bousculant Sienna d'un coup d'épaule, la brunette attrapa son sac ou était son déguisement, et sortit d'un pas fier hors de la salle commune. C'est vrai quoi, ça suffit leurs conneries.. Squattant les toilettes de Mimi Geignarde, elle troqua son jean contre un pantalon noir moulant auquel elle rajouta des bottines de fausse fourrure couleur fauve. Ouais, parce qu'on peut être loup garou ET sexy, d'abord x) Ajustant son haut de la même couleur, elle avait plus l'impression d'être une Catwoman remastérisée en lycan qu'une véritable bestiole à poil. Maiiis bon, ça ferait bien l'affaire! Détachant l'elastique qui retenait son longues boucles brunes, elle les laissa voleter sur ses épaules, ajustant une fois pour toute son allure de sauvageonne. Se maquillant rapidement d'un trait noir sur les yeux, la brunette transplana rapidement sur Londres, baguette en main. Depuis le temps qu'elle en rêvait, elle allait enfin voir Derek. Et passer la soirée avec lui qui plus est. Une vraie soirée, dans leur appart. Du moins, après la fête. Et même si Meg n'était pas plus emballée que ça par l'idée d'une fête dans les catacombes, elle y allait au moin pour voir les personnes qu'elle aimait. Derek, forcément, Lily -si elle lachait Alexia deux minutes- Tom, avec qui au moins elle était restée en bons termes. Dan ? Haha. La bonne blague. Il ne la calculait plus en ce moment. Laissant derrière elle ses pensées négatives, la brunette se concentra pour trouver un bogoss de haute taille avec un chapeau. CA Y EST. Nyaaaah. Se dirigeant vers l'endroit en question, elle vit Lucy essayer le chapeau de son chéri à elle. OH QU'IL EST BEAU *.* En mode Van Helsing quoi. Nyuuuuh. Hm'bref xD Avec un sourire sincère, la jeune femme effleura doucement la nuque du nouveal auror pour lui signaler sa présence -et ouais, elle arrive par surprise 8D - et fit un sourire à la blondinette toute choupie qui lui rendait son chapeau.

-Salut Lucy.

Une qui ne la regardait pas de travers puisqu'elle sortait avec un loup garou. La laissant filer vers sa bande, la jeune femme vit Lily lui sauter au cou. Embrassant sa meilleure amie sur la joue, elle la laissa repartir avec Xia, et se tourna enfin vers son chéri. Un sourire mutin se dessina sur les lèvres de la vipère tandis que sa main effleurait les rebords du chapeau.

[b]-Classe, ce déguisement Van Helsing...


En plus, Van Helsing il finit Lycan et il sort avec une noble qui est bruuuuuuuuune \o/
Attrapant l'auror par la nuque, Meg l'embrassa avidement, fermant les yeux pour savourer le moment. Shit, c'est qu'il lui manquait affreusement Derek à plus se faire coller avec elle, à plus faire de paris à la con, à ne plus se disputer gentiment dans les couloirs... Souriant à son petit ami Loup Garou, elle ignora royalement le regard de certains élèves qui savaient pertinemment quel était le statut du jeune Gray.

-Il est toujours convenu que je dorme chez toi ce soir?

Ou même plus tôt si il voulait, la soirée Halloween c'était vraiment pas son truc. Au moins ils inviteraient Lilou, Xia et tout le monde ferait le fouuuuuus *-*. Mais bon. Direction les catacombes, et on aviserait plus tard pour aller squatter le bel appart' de Monsieur. L'attrapant par la main en jetant un regard froid à un élève qui les regardaient d'un air choqué, elle serra un peu plus sa main dans celle de Derek, liant ses doigts aux siens. Elle s'en foutait des autres, et ils n'avaient pas interêt à lui briser sa journée avec SON copain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 29 Sep - 8:26

Reid posa ses mains à plat sur le meuble de bain. Il releva lentement la tête vers le miroir. Et déglutit péniblement. Il avait repris un peu de poil de la bête depuis qu'il était revenu de l'enfer. Néanmoins, ce n'était toujours pas bien convaincant. Il avait perdu un peu de sa carrure. Faisait freluquet. Il détestait ça. Sa peau n'avait pas perdu de sa jeunesse malgré son air usé. Il avait juste l'air fatigué. Mais pas vieux. C'était peut-être le plus incroyable. Il était toujours aussi jeune qu'avant. Seulement désormais, on se doutait bien qu'il avait vécu les pires moments d'une vie. Rien qu'à plonger ses yeux dans les siens, tous les cauchemars se déversaient d'une traite dans votre âme. Toutes les horreurs qu'il avait endurées. Toutes les abominations. Toutes ces choses sans nom. Il ne gardait pas ça pour lui. Et bien qu'il n'en parlât pas, à la moindre question il répondait par un regard. Ce regard qui voulait tout dire. Effrayant. Captivant. Dont on ne pouvait plus se détacher, mais qui faisait peur. La haine et la rage, la terreur et la folie. "C'a dû être vraiment affreux." éludaient les gens après avoir croisé son regard. Mais ils ne savaient rien de l'enfer. Rien. Ils n'y avaient pas été. Alors qu'ils ne viennent pas le faire rire avec leurs "je comprends ce que tu ressens...". Non, tu ne comprends pas. Tu ne peux pas comprendre. Tu ne pourras jamais comprendre. A moins que je te fasse vivre cet enfer. Ou bien que je t'y envoie. 

Inspirant une grande bouffée d'air, le jeune homme se redressa, tout en passant une main dans ses cheveux blondinets. Ses doigts descendirent ensuite pour se poser sur une cicatrice. Une cicatrice qu'il ramenait vaillamment des enfers. Dont il était loin d'être fier. Mais loin d'avoir honte également. Ce soir était un grand soir. Halloween, certes. Une importante mission de la part du Lord, certes. La première vraie virée de Reid hors de son trou depuis son retour d'Azkaban. Tout le monde saurait qu'il était sorti. Qu'il était revenu. Il était loin d'être aussi terrifiant que le Lord. Mais certains le reconnaitraient sûrement. Logan. Swan. Si ils étaient là. Même peut-être d'autres qui avaient entendu parler de lui. Dans le journal. Après tout, le "suicide" de Monsieur Robinson pour dissimuler la remise de peine du jeune mangemort avait fait la une pendant au moins une journée. Les abonnés de la Gazette devaient bien le savoir. Halloween promettait d'être un sacré petit amusement. Reid avait repris la chasse aux bannis depuis sa libération. Et sa tenue d'aujourd'hui en avait un peu profité, par ailleurs. Mais nous verrons cela plus tard. En tout cas, il se réjouissait d'avoir l'occasion de massacrer des membres de l'Ordre. Même discrètement. Il allait les exterminer. Tous jusqu'au dernier. 

Ouvrant le robinet, le jeune homme fit couler de l'eau sur ses mains. Il se racla légèrement les ongles, pensif. La préparation de son costume avait laissé quelques traces qu'il n'arrivait pas à enlever. Le sang sous les ongles avait toujours été un réel problème. Après avoir essayé d'en enlever un peu, il songea que ça pourrait faire partie de son costume, et ferma l'eau, essuyant ses mains sur une serviette pourpre. Il sortit doucement de la salle de bain, une serviette autour de la taille. Selena était là. Elle était belle. Si belle. Si parfaite. Et elle était prête. Pas lui. Elle l'embrassa tendrement dans le cou. Le jeune homme ferma les yeux, lui caressant la hanche. Puis elle se détacha. Et transplana. Il la retrouverait là-bas, ils en avaient convenu par avance. Néanmoins, sa brusque absence fit comme un vide dans la maison. Pensif, le mangemort baissa les yeux vers son lit, sur lequel reposait son costume. A son tour de se préparer. Elle avait été rapide. Il ne comprenait pas pourquoi elle était aussi rapide et fuyante ces derniers temps. Il s'inquiétait pour elle. La trouvait pâle. Usée. Était-ce à cause de son retour ? Il espérait que non... Elle avait beau promettre que tout allait bien, il ne la croyait pas. Elle mentait, il le savait. Mais pourquoi ?

Le jeune homme passa consciencieusement son pantalon noir, ainsi qu'une paire de bottes à l'ancienne. Chemise noire. Veston noire. Cape noire. Il plaqua ses cheveux sur son crâne à l'aide de gel. Se regarda dans la glace. Et sourit. Il n'avait même pas besoin de maquillage. Sa tête de zombie était parfaite. Lentement, il posa une main sur une tache rouge sombre déposée sur sa chemise. Le sang était à peu près sec. Quelques simples pigments vinrent tacheter sa main par endroit, mais sans plus. Les gens croiraient à de la peinture. Un sourire sadique se peignit sur les lèvres du meurtriers. C'était du vrai. Du vrai de vrai. Fraichement déposé. Datant du matin même. Une petite escapade de retrouvailles avec une jeune femme impliquée dans son arrestation. Elle avait malheureusement pour elle fait une chute de trois étages dans les escaliers. Et avait un peu saigné en s'explosant le crâne en bas. Reid était incorrigible. A peine sorti de prison, il recommençait. Mais ça lui était égal. Il rattrapait le temps perdu.

Passant un grand chapeau noir aux larges bords sur sa tête, lui donnant un air sombre, il enfila un foulard noir qu'il rentra dans sa chemise, lui donnant un air encore plus monstrueux. Il attrapa son scalpel qu'il passa dans sa ceinture. Une petite il l'avait ensorcelé pour qu'il ne coupe pas beaucoup. Mais d'une simple formule le sort pouvait s'annuler. Reid passa sa paire de bottes. Et transplana brièvement.

Le mouvement de foule le porta presque instantanément. Il se sentit happé, tandis qu'une ou deux personnes ronchonnaient de l'avoir vu apparaitre comme ça. Il tira légèrement son chapeau en avant, ramena sa cape légère derrière lui, et entra dans les catacombes avec le reste de la plèbe. Selena devait l'attendre pas très loin.

En entrant dans l'espace clos, il ressentit un léger pincement au corps. Azkaban lui avait fait acquérir une sainte horreur des endroits clos. Sauf chez lui, où il se sentait bien. De loin, le jeune homme aperçut des têtes plus ou moins connues. La petite Lucy, à laquelle il avait prêté secours à Pré-au-Lard, pour ensuite lui annoncer la mort de son père - quel sadique **. Il passerait probablement la voir tout à l'heure. Pour le moment, il devait trouver Selena. Mais avant de tomber sur elle, ce fut sur Logan Cooper qu'il atterrit. Sa mâchoire se serra. Il ignora si l'Auror l'avait reconnu ou pas, rabaissant son chapeau devant son visage pour se frayer un passage, une main crispée sur son scalpel. Rapidement, il sortit de son champ de vision. Et enfin, il la vit. Toujours aussi belle et rayonnante. Mary était avec elle. Mary, la meilleure amie de Reid. Du moins une de celles qu'il préférait dans ses amis féminines. Adressant un sourire radieux à la jolie blonde déguisée en diablesse, il passa sa main dans son dos pour la serrer contre lui, en un câlin amical. Comme ça. Sans hésiter.

 « Je suis content de te revoir. »

Il se recula, un petit sourire aux lèvres, passant ensuite son bras autour de la taille de sa fiancée pour lui déposer un baiser dans le cou. Ils allaient se marier. Reid et Selena allait se marier. Mais à propos. 'Lena l'avait-elle dit à leur amie ?

« Est-ce que Selena t'a annoncé la nouvelle ? » fit-il avec un sourire rayonnant.

Si non, il n'allait pas se priver de le faire. Et de lui demander d'être sa témointe, si sa belle blonde ne se l'appropriait pas. Niah <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 29 Sep - 8:42

    '' LOUUUUU DÉPÊCHE TOIIAAAHHHH ! ''

    Comment voulez vous travailler dans de pareilles conditions ? Haha, la bonne blague. Non, en fait Lou s'appliquait juste à se tartiner les joues de fond de teint genre couleur marbre, mais bon fallait pas que ça fasse moche etouuut donc c'était pas facile. Ahh, enfin fini. La blonde croisa les jambes, jetant un petit coup d’œil à sa tête dans le miroir. Sa blancheur digne des plus grands fantômes de l'univers et du woooorld et tout et tout contrastait vachement avec son rouge à lèvre rouge écarlate. Bawaii, bawaii, on fait pas n'importe comment, quoi, quand on fait quelque chose on le fait bien. Elle se leva vivement, ses cheveux flamboyants dressés fièrement au dessus de sa tête. Quand je vous dis qu'on ne fais pas les choses à moitié ! Grâce à un sortilège, sa crinière blonde flottait doucement au dessus de sa tête, et puis un petit shampoing magiiique avait suffit à les rendre blancs jusqu'à la racine.

    '' J' ARRRIIIIIIVE ! ''

    En fait, ça devait faire la cinquième fois qu'elle le disait. Oui mais merde faut compatir aussi, faut vraiment être cinglée pour être la meilleure amie de Lulu, alalalah. Courant rejoindre cette impertinente, toute de blanc vêtue, elle fut bien sûr la dernière à arriver. Oui, Lou est trèèèès lente. Enfin, elle aime prendre son temps quoi.
    Sa Lulu était toute jolie, mais en fait elle lui ressemblait graaave. Ah oui, parce qu'en fait elles étaient habillées pareil, hinhin. Et puis c'était elle qui avait choisi le feu follet parce qu'of course c'était bien mieux que squelette vampire et loup garou, haha.

    Une fois toute réunies, elles transplanèrent. En fait, la blonde était pas vraiment dingue de ça mais bon, c'était pas plus désagréable qu'un autre moyen de transport. La fête devait se dérouler dans les catacombes. Putain, y'a pas plus glauque quoi. Heurk.

    « Charmant. »

    Une connexion de pensées ? C'était très probable.

    '' Je ne te le fais pas dire.

    Répondit la blond en grimaçant un peu, avant de se remettre à marcher aux côtés de sa Lucy et puis de Nanaly et puis des filles de sa chambre quoi. Elle voyait Lucy regarder partout, et devina sans peine qu'elle cherchait Nika. Immédiatement, son regard se posa sur la magnifique bague de son amie. Putain, sa Lulu, fiancée quoi. C'était trop bizzarre et en même temps c'était.. Génial ! Surtout avec son Nika quoi, comme ça elle pourrait s’incruster chez eux et puis après emmerder leurs enfants quand ils en auront et puis les forcer à l’appeler Tata Lou, haha. Pauvres gosses.

    Lou tourna elle aussi la tête, cherchant des gens. Parce que merde, elle savait que Lucy et Nana allaient l'abandonner pour aller voir leurs chéris respectifs, et tenir la chandelle ça la tentait pas trop. Et puis être toute seule non plus, surtout dans un endroit aussi flippant. Mais bon, lorsqu'elles se séparèrent Lou n'avait toujours pas trouvé qui aller voir. Alors elle resta plantée dans son coin, en boudant, haha. Non, pas en boudant. Elle observait juste les costumes des gens, et les lieux. Ça ne lui plaisait pas trop, tout ça. Cette ambiance glauque. Alors elle se sentit rassurée quand Nanaly et Lucy revinrent vers elle, Lucy avec un verre à la main.

    '' Allons Lucy, tu dis ça comme si j'allais m'enfiler verre sur verre et ne plus savoir faire la différence entre de la vodka et du jus de citrouille.. ''

    Lui répondit-elle, avec un petit sourire, tout en sifflant d'un coup son verre. Rassurée, Mme la Lionne ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Only two synonyms ? I'm losing my perspicacity ! »





Messages : 438

Points : 0
Avatar : Ole Sorensen
Crédits : Welti.

Age RPG : Dix-sept ans.
Sang : Pur.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : # Nice to meet you. Moi c'est Lysander, fils de Luna Lovegood. ♣️ Disponible pour 2 RPs. • Du courrier, j'en ai jamais assez. ♥️ Fou de Lucy Weasley. Et oui, c'est un radis autour de mon coup.

Doubles-Comptes : Kaia K. Asbjörn.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 29 Sep - 9:14

Lysander c'était un gros DIIINGUE.
Non, plus sérieusement, il se demandait parfois ce qui lui passait par la tête. Des tas de pensées bizarres, étranges. Souvent, il était plus concentré sur ses pensées que sur le monde extérieur. C'est pour ça que parfois il répondait à côté de la plaque. Ou bien sans faire gaffe à ce qu'il avait répondu. C'était comme ça qu'il s'était embarqué dans cette fête d'Halloween. Bon, c'était aussi parce qu'étant un membre de l'AD, il voulait assister au massacre, voir ce qu'il allait se passer. Mais il y avait un détail auquel il n'avait pas vraiment pensé. Mais maintenant qu'il était sur place, il se rendait compte dans quoi il s'était vraiment embarqué. Et ça ne lui plaisait pas du tout. Maintenant qu'il était arrivé, il n'avait qu'une seule envie : rentrer chez lui. Ou courrir dans une prairie, ç'aurait marché aussi. De l'air, il voulait de l'air. Et de l'espace. S'il avait eu quelque talent d'hypnotiseur, il aurait hypnotisé son frère jumeau et serait resté chez lui pendant que Lorcan prenait sa place, et que tout le monde que Lysander était là, puisque pas mal de monde n'arrivait pas à distinguer les deux frères. Bah, ce qu'il était con parfois. Hypnotiser quelqu'un. C'était vraiment une idée débile.
Quand il était parti de chez lui, son frère était resté à la maison. Les deux frères étaient en effet rentrés chez eux pendant les vacances. Depuis sept ans à Poudlard, c'était la première année durant laquelle il se sentait aussi mal là-bas. Conscient que le danger pouvait désormais le guetter à chaque recoin de couloir, il avait préféré passer les vacances chez lui. Et puis, sa mère avait besoin d'un peu de compagnie, elle qui tenait la maison seule quand ses deux fils retournaient à Poudlard. Et des trois Dragonneau à la maison, seul Lysander avait prévu d'aller à cette fête, ou plutôt dans ce piège. Lorcan avait choisi de rester à larver dans sa chambre. Tant pis. Lui n'allait pas s'amuser à concevoir le meilleur déguisement de vampire qui n'ait jamais existé. Au moins l'aiglon n'allait-il pas passer sa journée en calçon à errer dans la maison. Quoique, c'était aussi un programme cool. Mais priorité au déguisement. Un qui, Lysander l'espérait, ne finirait pas carbonisé comme le précédent, celui de samouraï, qui avait fait un tour dans les flammes du carnaval. Le déguisement de vampire n'était pas très compliqué. Une peau très blanche, des yeux assombris pour donner un regard menaçant, noir. Pas de crocs, en revanche, une blancher de dents exagérée. Des cheveux plus foncés et coiffés selon la technique du « style coiffé-décoiffé » ; ce qui dans le cas de l'aiglon se résumait en simplement une étape : pas de coiffage. Pour le reste, une chemise blanche tachée d'éclaboussures de sang, pas du vrai évidemment, il n'allait pas égoger quelqu'un juste pour un costume, et un jean noir. Et puis... et puis c'est tout. Mais bon, mieux valait ne pas en faire trop non plus. De toute façon, comme d'habitude, il était déjà à la bourre.

Il était donc là, déguisé en vampire sombre tâché de sang, arrivé seul, et regrettant déjà sa présence ici. Il n'avait pas encore fait trois pas dans les catacombes londonienes que déjà, il sentait que ça n'allait pas. Il sentait cette masse au-dessus de lui, ces murs autour de lui, rien que des murs, trop proches, des barrières à sa liberté. Il n'existait que deux choses qui pouvaient faire battre son coeur de cette manière. L'amour et la peur. Et il n'était certainement pas tombé amoureux des lieux. Il en avait très peur. Peur d'être enfermé ici. Et - je ne sais pas si vous avez ce genre de réflexions - quand il avait peur, des pensées particulièrement stupides lui traversaient l'esprit. Ma tête est en train de se compresser, fut la première. À quoi serait équivalent le poids de ce que j'ai sur ma tête ? fut sa deuxième question. Bien entendu, le reste est encore plus con, du sytle : est-ce que techniquement, un cheveu peut être écrasé ? Il n'y a pas à dire : les véritables phobies rendent les gens complètement fous. Et pour éviter de sombrer tout de suite dans la folie, Lysander tâcha de regarder qui était déjà là. Tiens, un Logan avec Miss Waldstein. S'il se passe quelque chose, il y aura toujours Cooper à accuser, pensa Lys pour essayer de se détendre. Il y avait aussi un coin dans lequel il n'allait certainement pas aller ; que du beau monde : les River, Mina, Aleera... Des gens bien sympathiques tout ça. Ahem. Il y avait un autre groupe, avec Derek, Meghan, Lucy Robinson... Ah et Loupiote aussi, dans son coin. Il serait bien allé la voir... Ah non merde, Lucy venait de revenir pour un congrès de blondeur de cheveux. Bon il y avait une soeur Nightingale dans le lot aussi, ça rétablissait l'équilibre capillaire. Aucun doute, Lysander ne pouvait pas rivaliser avec sa simple décoiffure. Pauvre petite créature solitaire... M'enfin, il était trop concentré sur l'idée d'enfermement qu'il avait relégué la solitude, qu'il avait toujours considérée comme une amie, au rang de simple petit problème mineur. IL ALLAIT MOURIR ÉCRASÉ. Inspiration, expiration. Okay, c'est bon, c'est passé. Enfin, non pas tout à fait.

La soirée s'annonçait longue et angoissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 146

Points : 1
Avatar : Billie Piper *w*
Crédits : Mika <3

Age RPG : 17 ans.
Sang : Puuuuuur \O/
Camp : Basilic

Doubles-Comptes : Lily L. Potter ; Moïra V. River ; Svetlana K. Bielova ; Grace C. Waldstein ; Aramis Y. Caldwell.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Jeu 29 Sep - 11:02


- La musique, pour les intéressés. Trudniy Vozrast de Maksim. -

MP4 vissé sur les oreilles, Roxanne sifflotait en se changeant. Elle venait de prendre une douche des plus brûlantes, s’était lavée les cheveux en frottant énergiquement – quand il s’agit de ses cheveux, elle est très tatillonne Roxanne – et maintenant elle se rhabillait. Des fringues noirs et moulants mettant en valeur sa taille de guêpe – et le pourquoi du comment elle avait signé un contrat avec une agence de mannequinat et surtout pourquoi sa tête s’étalait sur le Sorcière-Hebdo d’Août en compagnie d’Aleera – et elle se battait avec les fermoirs en argent de sa cape rouge et noire de vampire. Parce que oui, Roxanne avait décidé qu’elle irait en vampire, comme ça, pour le fun. Et avait été morte de rire de voir qu’elle avait quasi le même déguisement que sa jumelle chérie, Aleera. Chemise noire, cape noire, veston noir, pantalon noir, le teint pâle du à un astucieux maquillage, des dents astucieusement taillées en pointe pour la soirée, elle était juste magnifique. Ses cheveux étaient astucieusement répartis autour de son visage de poupée, et ses yeux brillaient d’un rouge peu rassurant grâce à des lentilles de contact aussi fines que la soie de son costume. Elle avait hâte d’aller à cette soirée, elle espérait réellement pouvoir faire parti de ceux qui élimineraient les phénix. Parce que voyez-vous, elle était prise d’une irrésistible envie de montrer la valeur de son engagement à ses chers parents, en étant celle qui serait à l’origine de leur perte. Sortant de la salle de bains, elle se dirigea vers sa valise pour sortir un accessoire de baguette en argent, qu’elle accrocha à sa baguette en chêne, avant de sortir de nombreux bijoux de sa valise afin de faire le tri. Ce bijou avec un rubis irait très bien avec son décolleté. Quelques bracelets en or blanc et argent, des boucles d’oreille en arabesque … Le tout ayant été offert par ses amis, qui franchement, connaissaient vraiment ses goûts. Son regard tomba sur un collier en or blanc et saphir des plus ravissants, et après un haussement d’épaules, elle l’attrapa et le mit à son cou.

« Prosto trudnyi vozrast, smyataya postel'
Nu a plakat' luchshe v dozhd' ili v metel'
Chtob nikto i ne podumal, chto slaba
V shestnadtsat' let tvoya dusha
Tvoya dusha »


Une fille de sa salle commune tourna les yeux vers elle, pendant qu’elle accrochait quelques mèches rouges à ses cheveux, se donnant un air du plus bel effet. Oui, elle chantait en russe, je dirais même dans un russe parfait, sans accent. Aleera et Mikhaïl ne lui auraient pas pardonné le moindre accent, surtout alors qu’ils la considéraient comme une Bielova. Les chants russes, c’était Aleera qui lui avait appris, les berceuses chantées par Karol, c’était Tania. Roxanne lui avait timidement demandé, et Tania avait fini par accepter, après un temps de réflexion. Son répertoire de berceuses s’élevait à une dizaine de chants, qui la faisaient réagir à chaque fois qu’elle les chantait. Elle trouvait que le russe était une langue magnifique. Vu que Roxanne ne réagissait pas, sa camarade de chambre – Sienna – haussa les épaules et retourna à son déguisement. Roxanne tourna la tête vers Aleera et lui envoya un grand sourire, un vrai sourire, pas un sourire hypocrite ou moqueur. Elle était vraiment contente de la voir, c’est sa sœur jumelle chérie adorée qui lui a permis de s’élever aussi haut <3. S’asseyant sur son lit, Roxanne fit passer ses bracelets à ses mains, se fichant de les entendre cliqueter, et attacha ses boucles d’oreille pendant que Meghan quittait la chambre. La blonde ne lui accorda pas le moindre regard alors qu’elle passait dans son champ de vision. Néanmoins, en entendant des éclats de voix, Roxanne réagit comme tout bon Serpentard qui se respecte, c'est-à-dire se lever pour aller voir ce qu’il se passait. Sienna provoquait Meghan, Meghan répondit d’un ton acide, faisant sourire Roxanne d’un air méprisant. Poussant Sienna d’un coup d’épaule, la Prewett descendit pour aller rejoindre son clébard à la fête, et Sienna, verte de rage, croisa le regard moqueur de Roxanne.

« T’as un problème Weasley ? »
« Bah écoute, à part le fait que je doive supporter la vue du botox sur ta gueule, aucun. Je trouve ça marrant de voir que tu te prends pour une grande gueule alors que tu ne vaux pas mieux qu’un Bouffondor. »
« Quoi, tu crois que tu vaux plus que moi, Weasley ? »
« Ca, ça ne fait aucun doute, regarde. »

D’un geste plein d’emphase, Roxanne tendit sa main gracieuse vers la couverture du Sorcière-Hebdo du mois d’Août, qu’Aleera et elle avaient pris plaisir à agrandir pour le coller dans la chambre. Sienna rougit, pâlit, et avant qu’elle n’ait pu dire quelque chose, Roxanne lui envoyait un sourire méprisant avant de faire demi-tour pour attraper son sac en cuir de dragon, assez coûteux, made in Svetlana Bielova, la ministre de la magie, pour son anniversaire. L’attention que les Bielova lui portaient la touchait énormément. Aleera était sa sœur jumelle, Mikhaïl son petit frère, Tania sa petite sœur, et Svetlana la considérait comme un membre de la famille vu qu’elle avait rapidement compris le potentiel illimité de miss Weasley. Elle lui envoyait de l’argent de poche tous les mois, comme elle en envoyait à sa vraie famille, c'est-à-dire Tania, Mika et Aleera. La première fois avait d’ailleurs été très drôle, du moins pour Aleera. Roxanne avait bondi de sa chaise devant la somme, déjà très étonnée qu’on lui envoie de l’argent. Aleera lui avait dit que c’était normal, mais Roxanne, très gênée, avait renvoyé les sous à la ministre en lui faisant une longue lettre pour lui expliquer pourquoi elle refusait, et deux semaines plus tard, les sous refaisaient le trajet, avec une lettre très courte de la ministre – alors adjointe et non pas ministre – qui lui expliquait pourquoi elle ne pouvait pas refuser, et la blonde était tombée en pleurant dans les bras d’Aleera, et la russe morte de rire lui avait expliqué une seconde fois que oui, elle faisait vraiment parti de la famille. Idem avec Selena si je puis dire, sauf que Selena ne lui avait pas renvoyé que la somme, elle lui avait envoyé le double. Roxanne avait encore pleuré, Aleera lui avait encore prouvé que c’était normal et qu’elle le ferait aussi, et depuis ce jour, Roxanne mettait tout son argent sur un compte en banque à son nom.

« A pomnish' nebo, pomnish' sny o molchan'i
Yunoye telo v golubom odeyalye
Pomnish' kak mi umirali v proshchan'i
Serdtse zastilo »


Se relevant, elle attendit qu’Aleera la rejoigne, et les deux filles s’attrapèrent la main pour transplaner à deux, arrivant pile devant les catacombes. Papotant en russe, elles descendirent, et Roxanne résista à l’envie de jeter un rapide regard vers l’endroit. Aleera ou d’autres Basilics risqueraient de la houspiller sévèrement, surtout si un pro-phénix suivait son regard. Elles arrivèrent dans le lieu glauque et super bien décoré, et la blonde ne put que siffler devant la décoration super classe. C’était carrément trop beau. Gardant la main d’Aleera dans la sienne, elles rejoignirent leur petit groupe d’amis, et Roxanne eut un pincement au cœur en n’y voyant pas Scorpius. L’héritier Malefoy, en effet, lui avait envoyé une lettre pour lui dire qu’elle lui manquait beaucoup et qu’il était désolé de devoir décommander leur rendez-vous d’Halloween, parce qu’il avait été mis sur un coup concernant ce qu’ils savaient tous les deux. Face à cette bonne excuse, Roxanne lui avait répondu qu’ils auraient d’autres occasions de se voir et qu’elle espérait que cela se ferait rapidement. Triste quand même, elle serra un peu la main d’Aleera, la seule à savoir la complexité des sentiments de Roxanne envers Scorpius et ne se permettant pas le moindre commentaire, sachant pertinemment que Roxanne se braquerait immédiatement.

[color=white« Bonsoir tout le monde ! Moïra, tu es superbe. Esprit élémentaire des marais, si je ne me trompe pas ? Ca te va super bien. Mina, tu es superbe aussi, mais … »[/color]

Plissant les yeux, la mannequin pencha un peu la tête sur le côté, et leva la main pour faire claquer ses doigts d’un air de professionnelle. Puis elle porta les mains à son cou pour enlever son collier en saphir, pour le passer au cou de Mina et sourire d’un air satisfait.

« Beaucoup mieux. Ohow ! Mesdemoiselles, je vous laisse. »

Elle venait d’apercevoir Mikhaïl avec son coréen et Nanaly. Si cette dernière ne lui évoquait que du mépris depuis qu’elle avait quitté les Basilics, elle ne pouvait pas ne pas saluer Mika et Jae. Lâchant la main d’Aleera, elle se dirigea vers son petit frère et l’attrapa par derrière pour lui faire un gros câlin, sans se soucier de ses piaillements de protestation. La ferme Mika, je suis ta sœur, ta sœur ! Elle eut une idée lumineuse et, levant la tête vers Jae, elle lui envoya un sourire narquois, avant de fouiller dans son sac pour en sortir des capotes et les glisser dans la poche droite de Mika. Oh, le coréen les avaient bien vu, ça elle n’en doutait pas.

« Pose pas de questions petit frère, tu sais tout aussi bien que moi qu’en deux mois de patrouille les stocks s’écoulent très rapidement ! Moi aussi je t’aime. Je vous laisse les tourtereaux, j’ai une maman à aller saluer moi. »

Quittant le petit groupe, elle se dirigea vers Selena et Reid, et finalement se mit à courir, se fichant des regards désapprobateurs de ses parents, phénix déjà présents sur les lieux. Selena était là, elle ne l’avait pas vue depuis plusieurs mois. Et Reid alors, pas de nouvelles depuis un an, elle avait appris qu’il avait quitté Azkaban quand il lui avait envoyé une lettre, mais elle ne l’avait pas vu des vacances vu qu’elle ne voulait pas les déranger. Tout à son bonheur de les revoir, elle ne capta pas que Mary Leanne était en train de leur taper la discute … Et elle sauta au cou de sa tutrice, piaillant dans un espagnol parfait et sans accent.

« SELENAAAAA ! Je suis tellement contente de te voiiiiir, si tu savaiiiiiiis ! Reiiiiiid, toi aussi tu m’as manquééééééé ! Haaaaaan, je suis tellement CONTENTE de vous voir ! Bonsoir Mary, excuse-moi si je te mets un vent, mais … Mais enfin voilà ! »

Roxanne lâcha Selena, et avec des larmes aux yeux, elle sauta au cou de Reid pour le serrer fort dans ses bras. Il était là, il avait quitté Azkaban, et après un an à s’inquiéter pour lui et à soutenir Selena dans les moments difficiles, il était revenu, complètement blanchi. Elle cala sa tête contre l’épaule de son tuteur pour se forcer à cesser de pleurer et respirer son odeur, son parfum, et huma au passage la tache de sang, ce qui lui arracha un léger rire. Du sang, du vrai sang. Putain Reid, je t’aime. Elle le lâcha et recula, toute émue de le revoir, et de savoir Selena heureuse, et elle jeta un rapide regard à Selena qui lui avait dit être malade … Et elle esquissa un sourire tendre et amusé. Malade, hein ? Ouais, malade de ne pas avoir eu son Reid chéri pendant un an, surtout, ils avaient du bien s’éclater.

« Elle court, elle court, la maladie d’amour (8) »

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« The world is a mess and I just need to rule it. »





Messages : 104

Points : 0
Avatar : Taylor Swift.
Crédits : Sugarfall • October.

Age RPG : 26 ans.
Sang : Pur.
Camp : Mangemort

Truc en plus : Demi-Vélane, Legilimens, Occlumens
Doubles-Comptes : **



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 30 Sep - 9:34

Un plastron blanc, une cape en (fausse) fourrure d’ours blanc, une jupe d’un blanc laiteux, des chaussures blanches à la romaine, et pour finir, un casque blanc avec des plumes blanches. Non, Svetlana ne se déguise pas en fantôme, mais en une créature tirée du folklore de son pays, la valkyrie. Elle n’avait aucune envie d’aller à cette soirée mais elle n’avait pas trop le choix. Son rôle de ministre de la magie la poussait à se déplacer pour représenter le ministère, et surtout, elle pourrait surveiller toute sa petite famille. Pour le moment, la future émissaire du dieu Odin se prélassait dans un bain brûlant, les yeux fermés, se répétant mentalement ce qu’elle devrait faire pendant la soirée. En tant que main noire du Lord, elle se devait d’être présente pour empêcher les bourdes et les bêtises. Dans son esprit, il était impossible que les phénix soient au courant de quelque chose ou qu’ils aient eu accès à leurs plans. Néanmoins, un détail la chiffonnait, bien qu’elle ne réussisse pas à mettre le doigt dessus. Tant pis, elle allait laisser son esprit vagabonder et l’évidence s’imposerait d’elle-même. Sortant de l’eau, elle s’enroula dans une serviette et fila dans sa chambre pour s’asseoir sur son lit. Le manoir était bien désert, maintenant que sa famille était partie. Elle n’avait toujours pas rencontré Jae, le petit ami de son petit frère, et pensait bien l’apercevoir à cette fête, même si elle doutait fortement du fait que Mika ferait les présentations. Laissant tomber la serviette, la ministre se changea rapidement, s’occupa de ses cheveux avant d’enfiler son casque. Valkyrie, on aurait pu penser que ce n’est pas le meilleur des déguisements, mais bon. Au départ, les valkyries sont les émissaires de la mort, celles qui emmènent les guerriers tombés au combat au Walhalla. Donc ça peut passer. Se battant un peu avec les fermoirs en or blanc, elle réussit à attacher sa cape, mit l’arc dans son dos et les deux épées aux côtés, avant de se regarder dans une glace. Une touche de maquillage, et on n’en parle plus ! Faisant craquer ses muscles engourdis, la ministre se dirigea vers le salon pour se servir un verre de vodka, écoutant Aneth s’activer dans la cuisine. La verre fut rapidement vidé, et la blonde se dirigea vers la cuisine, où l’elfe de maison aux singuliers yeux violets se tourna vers elle.

« Maîtresse ! Vous êtes magnifique ! »
« Merci, Aneth. Bon, tu n’oublies pas ce que je t’ai dit, hm ? »
« Oui maîtresse ! Personne n’entre dans la maison à part vous, et surtout pas monsieur votre père ! »
« C’est ça. »
« La maîtresse va-t-elle revenir avec sa petite famille, dois-je préparer quelque chose pour votre retour ? »
« Hm, non, je ne pense pas, ils ont encore cours, les prochaines vacances sont pour Noël. Ne t’inquiètes pas pour mon retour, je sais cuisiner. »
« Bien maîtresse ! »


Le petit elfe de maison s’inclina et retourna à ce qu’il faisait, pendant que la ministre de la magie attrapait un sac blanc qui complèterait magnifiquement l’ensemble de son costume. Elle transplana, et atterrit devant la porte des catacombes, où des élèves n’étaient pas encore rentrés et fumaient d’un air tranquille. Rentrant dans les cachots, elle se demanda si le ministère lui avait collé une escorte aux pattes ou si elle pourrait être à peu près libre de sa soirée. Descendant dans les couloirs en suivant les citrouilles lumineuses, elle arriva rapidement dans la salle superbement décorée, et d’un rapide mouvement de regard, nota les noms de ceux qui étaient présents. Cooper, ou l’andouille d’animagi qui avait réussi à se perdre au ministère – et ça la chiffonnait un peu sans qu’elle s’explique pourquoi – et sa sang de bourbe Waldstein. De nombreux adultes, sa petite sœur avec Roxanne, Moïra et Mina, le loup-garou avec sa traîtresse de copine … Hm. Oh, son petit frère avec son asiatique et une Gryffondor radiée des Basilics. D’un léger mouvement de regard, elle ausculta le petit ami de son frère, le trouvant très charmant, en effet, et après un léger sourire à son frère et à sa sœur, elle se remit en marche pour se diriger vers le seul groupe susceptible de l’intéresser, à savoir Mary, Selena, et Reid. Oh, et la petite Roxanne qui venait de sauter au cou de ses tuteurs. Faisant un crochet vers le bar, elle attrapa un verre à pied rempli de champagne et se dirigea vers le groupe, leur souriant avec affabilité.

« Messieurs-dames, bonsoir. »

Bah quoi, elle est polie la ministre. Son regard tomba sur Reid, la tache de sang qu’il arborait sur son costume, qui lui tira un léger sourire en coin. Tiens, elle n’était pas la seule à se la jouer ambassadeur des morts, on dirait ! D’un geste léger, elle remonta légèrement son casque à plumes avant de reprendre la parole.

« Monsieur Turner, je suis vraiment ravie de vous revoir parmi nous. Les allégations de votre pseudo-culpabilité étant infondées, je suis heureuse de vous dire que vous êtes définitivement blanchi, même si ça a un peu traîné car la famille du malheureux défunt ont fait appel au jugement. »

Léger sourire, puis elle se tourna vers Selena, qui avait l’air un peu pâle.

« Ma chère Selena. Par miss Weasley ici présente, j’ai ouï dire qu’un membre du ministère t’a fait croire à la mort de monsieur Turner. Après quelques recherches, nous avons retrouvé ladite personne, et si vous décidez de porter plainte contre lui, sachez que vous aurez mon soutien ainsi que celui de la justice, vu que monsieur Turner est entièrement blanchi. Tiens, voilà son dossier. »

D’un geste mesuré, elle sortit le dossier en moleskine de son sac pour le tendre à Selena, qui l’attrapa, puis Svet se tourna vers Mary et lui fit un léger sourire.

« Bonsoir, miss Leanne. J’ai beaucoup aimé vos dernières photos pour Sorcière-Hebdo. Très bien, très réussies. Si vous êtes d’accord, le ministère aura certainement du travail pour vous. »

Le ministère. Ouais, et ta sœur XD.

✄-------------------------------------------------------------------



« Je vois notre étendard dans un ciel de cauchemar
Rougi par ma victoire, c'est mon chant d'espoir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com/

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 103

Points : 0
Avatar : Nicole Kidman.
Crédits : Alphabeta.

Age RPG : 38.
Sang : Née-moldue.
Camp : Ordre du Phénix

Truc en plus : Occlumens.



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 30 Sep - 10:37

Ca, c’est encore un déguisement avec lequel elle allait en chier. Quelle idée aussi de se déguiser en harpie. Ok, quand on a été Harpie de Holyhead on ne peut pas se déguiser en autre chose que ça, mais elle risquait de singulièrement se geler aussi. Pour le moment, elle était assise à son bureau, relisant la lettre de Logan lui disant qu’elle allait halluciner devant son déguisement. La prof lui avait répondu que lui aussi allait halluciner devant le sien, et maintenant elle n’avait plus qu’une envie, y aller pour le voir, même si l’idée d’aller vers sa mort la dérangeait un peu. Elle n’avait pas peur de la mort, elle était une digne enfant de Gryffondor, mais bon. Elle avait quand même envoyé son chat et son hibou chez ses parents d’un simple transplanage, en leur expliquant – à ses parents – qu’elle était en danger et qu’elle allait protéger les élèves de Poudlard, mais que dans l’éventualité où elle ne reviendrait pas, elle voulait que ses parents s’occupent de ses deux monstres, et qu’elle leur laissait l’accès à son compte à Gringotts. Ils pourraient faire les démarches pour transformer les gallions en livres sterlings et vivre dans l’aisance jusqu’à leur mort. Elle avait promis à ses parents qu’elle protègerait Alexia, puis elle était partie. Et maintenant, elle posait la lettre pour se noyer sous la douche, sortir et batailler avec son déguisement en cuir marron tanné. Ses bottes formaient astucieusement des serres d’oiseau plates lui permettant de marcher, ses ailes noires et marron complétaient l’illusion, bref, c’était très bien. Après une touche de maquillage, elle rangea sa baguette dans une poche de son pantalon en cuir et se regarda dans un miroir. Oui, c’était tout de même vachement léger comme déguisement XD. Surtout en haut (a). M’enfin bref, ça irait très bien. Après un soupir, elle transplana directement dans la salle, arrivant dans les premiers. Dès qu’il la vit arriver, un homme quitta un groupe pour venir droit vers elle. Ah, monsieur Potter. Grace le salua d’un sourire, et l’Auror leva son chapeau haut de forme pour lui rendre son salut.

« Je vous attendais, miss Waldstein. Vous vous sentez prête ? »
« Non, c’est justement pour ça que je suis là. »
« Vous avez mis les élèves au courant ? »
« Oui, ils savent ce qu’ils doivent faire. Ne pas agir, prévenir immédiatement un membre de l’Ordre ou un professeur donnant les cours. »
« Et pour ma fille ? »
« Elle a été un peu brutale à cause de ce qu’il s’est passé avec monsieur Raven, vous n’êtes pas sans savoir qu’ils se sont séparés d’une manière assez houleuse, mais je ne doute pas de sa présence ici ce soir. Sachant que sa famille est en danger de mort, elle viendra, tout comme ma sœur, même si j’aurais préféré le contraire, comme vous. »

Monsieur Potter hocha la tête, soucieux, et la quitta après un nouveau salut pour attraper un nouveau phénix qui venait d’arriver. La harpie fit le tour du propriétaire, regardant sans grande émotion les crânes empilés aux murs, surveillant du coin de l’œil les élèves, attrapant un verre à pied rempli de champagne pour le vider cul sec et en prendre un autre. Toujours pas de Logan en vue. Haussant les épaules, elle se dirigea vers un coin calme, n’omettant pas de saluer le jeune Gray en levant son verre dans sa direction, comme pour lui montrer qu’elle avait fait parti des rares personnes à le soutenir après la fin d’année scolaire. S’appuyant contre le mur, elle surveilla calmement les élèves, avant qu’un battement d’ailes ne la tire de sa léthargie. Plissant les yeux, elle leva la tête pour voir une buse atterrir en catastrophe devant elle, et Logan se transformer, manquant de se casser la gueule dans son décolleté plongeant. Ne répondant pas à ses premières injonctions, Grace le regardait très calmement dans les yeux, un grand sourire amusé aux lèvres.

« En effet, ton costume est hallucinant, mon cher Logan. C’est très … »

Elle se désintéressa du costume quand elle vit que deux personnes fixaient son meilleur ami avec un air peu amical. Selena, la fiancée du malade mental sorti d’Azkaban, et Mary, la top-model aussi fine que son potentiel intellectuel. Plissant les yeux, Grace les fixa d’un air peu avenant, jusqu’à ce que les deux blondasses se désintéressent d’eux. Tsssk, connasses va. Se désintéressant d’elles, la Harpie se décolla de son mur pour s’avancer vers son meilleur ami et, avec un sourire provocant, poser ses doigts sur son ventre et les faire remonter, dans le genre « c’est la p’tite bête qui monte qui monte » XD.

« Oui, je disais donc, ton costume est très … Très très. 8D. »

Oui, provoquer son meilleur ami ça l’éclate XD. Une Gryffondor mit rapidement fin à son amusement personnel en débarquant pour sauter au cou de Logan en l’appelant papa. Euh, papa O.O ?! Ah mais oui, c’est vrai que Logan prend soin de Nanaly. La Gryffondor se tourna ensuite vers elle, la complimentant sur son costume, ce qui tira un léger sourire à Grace. Ok, la jeune fille ne devait pas savoir que sa prof était une ancienne Harpie de Holyhead, sinon elle n’aurait pas dit ça. Avant que Grace n’ait le temps de répondre, Nanaly repartait, et c’était Lily qui passait près d’eux pour lui souhaiter un joyeux anniversaire et s’esquiver en hâte, avant que la prof ne lui fasse payer en public le bordel qu’elle avait foutu pendant la réunion. Sous le choc, Grace ouvrit les yeux, surprise. Ah punaise ouais, c’est son anniversaire, elle avait complètement oublié. Clignant des yeux en regardant Lily se jeter dans les bras de sa petite sœur – ça va finir en couple ça XD – elle tourna la tête vers Logan qui, vu sa tête, avait certainement oublié aussi. Bof, elle ne lui en tiendrait pas rigueur, vu qu’elle-même avait complètement zappé. Il avait l’air de s’en vouloir, raison pour laquelle elle lui coupa la parole avant qu’il ne la prenne.

« T’inquiètes Logan, je m’en fous. On a des trucs plus importants à penser qu’une date de naissance. La protection de tout ce beau peuple, par exemple, des élèves et des phénix, et empêcher les mangemorts de tuer encore plus pour affirmer leur position. Entre l’altruisme et l’égoïsme, c’est vite choisi, moi aussi j’avais complètement oublié tu sais. »

Elle lui fit un sourire pour lui montrer qu’elle était sincère, puis après un temps de silence, reprit la parole d’un ton légèrement plus sarcastique.

« C’est marrant quand même, de mourir le jour de son anniversaire. Née le 31 Octobre et morte le 31 Octobre, ça fait bien comme épitaphe sur une stèle, tu ne trouves pas ? »

Elle envoya un très léger coup de poing dans le ventre de son ami, veillant à ne pas toucher sa cicatrice. N’empêche, comment qu’elle luttait pour ne pas le mater XD. Tirant deux mèches de cheveux pour les ramener autour de son visage, elle lança un rapide coup d’œil vers les groupes de pro-mangemorts nommés par l’Ordre, pour voir si l’un d’eux ne se trahirait pas. Non. Dommage.

« Surveille bien les élèves, Logan. Si l’un d’eux te paraît avoir un comportement suspect, montre-le moi. »

✄-------------------------------------------------------------------


“ And I will try to fix you ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



//

Messages : 449

Points : 0
Avatar : Sarah-Michelle Gellar
Crédits : Backseat

Age RPG : 18 ans.
Sang : Pur bien sur
Camp : Basilic

Vie du personnage : //

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Alexia J. Waldstein



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 30 Sep - 20:09

Citation du jour : s’aimer soi-même garantit une belle histoire d’amour. Quand on s’appelle Aleera Bielova, c’est tout simplement une passion romancée tout au long d’une vie.

Oulàlà que c’est joliment dit 8D. Toi aussi t’es jolie Lee <3. Merci Lee <3. J’aime beaucoup ta coiffure (L). Elle ne vaut pas ton maquillage ma belle *-*. Oh Aleera, épouses-moi *o*. I WILL ! ... Bah quoi, l’égo d’Aleera est tellement grand qu’il peut loger plusieurs personnes, me regardez pas comme ça u.u. BREF ! Passant encore un peu de Potion capillaire sur ses boucles blondes, la russe jeta un énième regard de pur satisfaction à l’image que lui renvoyait son miroir. Ce soir heu je serais la plus belle, pour allez danser ! Ou draguer, au choix. Nika serait surement présent à cette fête dans les catacombes … Et tous les moyens étaient bons pour rendre Dan jaloux … Rendre Dan jaloux …? Non non, lui faire bien comprendre une bonne fois pour toute qu’elle ne serait jamais à lui, c’tout ! Bah ouais hein. Et c’était un total hasard quand les nanas qui se plaisaient à le draguer se retrouvaient avec deux trois gouttes de potion de furoncles dans leur jus de citrouille. Nan mais les jeunes d’aujourd’hui bouffent trop gras, c’pour ça qu’ils ont des boutons, me regardez pas j’ai rien fait. Ouf on sauve la face.
Chassant ces désagréables pensés de sa tête gonflés à l’orgueil, la Préfète rajusta son décolleté. Ce soir, elle arborait une robe flambant neuve faite sur mesure, par le même couturier qui lui avait fait son déguisement d’Aphrodite lors du Carnaval. Son costume de vampire allait être parfait. Elle s’était épanchée des mois entiers dessus, commandant tissus et textiles par Hiboux express, envoyant des Beuglantes quand ses achats n’arrivaient pas assez vite, menaçant à droite à gauche de faire fermer boutique ou d’envoyer la milice de sa famille. Et au final, ça avait payé.

Après maintes reprises, sa toilette était parfaite : sa robe se composait pour le haut d’un bustier –décolleté et dos nu, of courseuh- de dentelle noire. Importée de France, je vous prie. Le bas était fait d’un long voile de satin noir lui aussi, qui lui tombait quasiment jusqu’aux chevilles. Lee deviendrait-elle sage ? Hm, ou pas, étant donné que ledit voile de sa robe était fendu au niveau des cuisses, ce qui laissait clairement entrevoir les jambes pâles de la demi-Vélane, soit dit en passant soulignées par une guêpière. Venait une paire de gants en dentelle, assez gothique certes, qui lui couvrait les avants bras en partant des poignets, et tout un amalgame de bagues en forme d’araignes ou de chauve-souris. Plus un serpent en argent qui s’enroulait autour de son bras droit, une paire de talons aiguille, des faux ongles noirs, un smokey eyes plus noir que noir, du rouge à lèvre rouge sang pour trancher avec sa peau diaphane, et un chignon dont s’échappaient quelques mèches lisses pour adoucir ses joues.

Un brin vulgaire, la rosquove ? Bah ouais, et alors, hmm ? Justement. C’était ça qui était fun. Déjà, dans le genre vampirette trash elle faisait fort, ensuite, aucune fille n’oserait porter les mêmes vêtements qu’elle. Des bas de guêpière avec une robe échancrée, ça faisait trainée, sauf quand on s’appelait Aleera Bielova. Bah ouais. Ose critiquer sa tenue elle te casse les dents mon canard.

Pivotant sur ses talons, que les mauvaises langues auraient d’avantage qualifié d’échasses que de chaussures haute gamme, Lee se dirigea vers Roxanne. Elle s’arrêta, les mains sur les hanches, et dévisagea son amie de haut en bas avec un léger sourire. La vipère était tout simplement magnifique. Pantalon, veston, teint pâle, juste classe et sobre. Juste génial. Autant Lee avait tout misé sur l’extravagance, Roxy était restée dans le simple. Et ça lui seyait à merveille. La russe esquissa une moue satisfaite quand la miss Weasley passa une paire de lentilles rouges. Fermant les yeux, la demi-Vélane rouvrit les paupières et adressa à Roxanne son plus beau regard gris diaphane. Non pas qu’elle était énervée, mais avec le temps elle avait apprit à contrôler le palissement de ses yeux. Et un regard translucide et glacé suffirait à parfaire son déguisement de reine de la nuit. Oyeah 8D. La Préfète des serpents ne put réprimer un sourire attendrit quand elle nota que son amie avait revêtue des accessoires qui avaient tous été offerts par les Bielova. Elle adressa à Roxanne son visage le plus lumineux. Et éclata de rire quand cette dernière se mit à chanter à tue-tête une chanson en russe. Irrécupérable celle-là ! Depuis que les trois Bielova lui avaient apprit à parler leur langue natale, elle se sentait plus la Roxanne. Surtout que son accent était absolument parfait. Enfin, ‘faut dire aussi que Lee lui avait donné personnellement des cours de langues, VIVANTES, sans arrières pensés. Aucunes (a). Faites l’amour pas la guerre 8D.

-« Ya tak privykla zhit' odnim toboi,
Odnim toboi,
Vstrechat' rassvet i slyshat' kak prosneyosh'sya ne so mnoi,
Mne stalo tak legko dyshat' v otkrytoe okno,
I povtoryat', ei lish' odno »

C’était prévisible, Lee qui répond à son amie par une autre chanson du même auteur dans la même gamme. Roxanne et Aleera qui chante de la pop à l’eau de rose. Qui l’eut crut ?! Heureusement c’est en russe, ça change tout. Ignorant les regards outrés que leur lançait Sienna –tu veux du pain connasse u.u ?- la russe se mit à danser, faisant onduler ses hanches en rythme avec sa chanson. La soirée commençait bien. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien à vrai dire.

-« Znaesh' li ty vdol' nochnyh dorog
Shla bosekom, ne zhaleya nog
Serdtse ego teper' v tvoih rukah
Ne poteryai ego i ne slomai,
Chtob mne nesti vdol' nochnyh dorog
Pepel lyubvi v rukah sbiv nogi v krov'
Pul's ego teper' v tvoih glazah
Ne poteryai ego i ne slomai. »

Aleera tourna sur elle-même, dévoilant ses cuisses sans aucune pudeur.
Depuis qu’Arès était parti à vrai dire. C’était à ce moment que la vie lui avait semblé plus fade, moins colorée, moins exaltante. Qu’elle s’était renfermée dans une sorte de mutisme émotionnel, refusant de livrer ses peines à qui que ce soit. Trop de choses d’un coup. Trop d’évènements qui s’enchainaient trop vite, trop de choses à démêler les une des autres. L’hospitalisation de Mikhaïl, son arrivée au Manoir de Svet avec Tania, la rupture avec Thomas, les histoires avec Nika, les prises de têtes avec Dan, Lily, Meghan, Dan de nouveau, des sales souvenirs sombres qui ressurgissaient alors qu’ils étaient censés être morts et enterrés … Dan de nouveau, dont le beau visage arrogant l’omnibulait le jour et l’obsédait la nuit, Selena qui allait mal mais qui ne donnait pas de signes de vie, Darek qui se butait à garder ses états d’âme pour lui … Dan, encore une fois … PUTAIN MAIS LAISSES MOI CONNARD T.T .

Les seules choses qui lui remontaient encore un peu le moral, c’était ses délires avec Roxanne. Sa jumelle quoi. Différemment de Meg’ à l’époque, Roxy était pourtant sa meilleure amie. Sa lumière en ces temps sombres. La russe suivit l’héritière Prewett du regard, hésitant à allez lui dire bonjour. Son expression se fit beaucoup moins avenante quand cette immondice sur deux pattes communément appelée Sienna vint chercher des embrouilles à SA Megouille. La Préfète ouvrit la bouche, mais Wings prit la parole avant elle pour alpaguer Roxanne qui venait de lui servir son plus beau regard moqueur. Aleera suivit l’échange avec un rictus sarcastique, et se mit à ricaner quand Roxy désigna la couverture de sorcière Hebdo qui les représentait toute deux. Faisant quelques pas en avant pour se planter devant Sienna et la dévisager de haut en bas d’un air railleur, Lee prit la parole :

-« C’est ça la classe Wings, on t’apprendra un jour. Ou pas. Tes méninges huilés à la graisse de baleine n’ont pas l’air de faire la part des choses entre le ridicule et le chic naturel. Regardes toi pôv’ grognasse, ton sang est aussi terne que ce paillasson qui te sert de tifs, et rien qu’en te regardant on sait que le jour de la distribution de la disgrâce t’étais aux premières loges. »

Sienna ouvrit la bouche dans l’espoir de répliquer, mais Lee l’en empêcha d’un mouvement sec de la main.

-« Autre chose. Restes bien loin de mes potes et lâches un peu cette putain de manie de me singer comme une bestiole savante. Concentres toi plutôt sur le fait de voir le loup avant ta ménopause, hm. »

Petit sourire purement méprisant, accompagné d’un regard moqueur, Lee tourna les talons et descendit dans la salle commune pour rejoindre Roxanne. Cette dernière l’attendait et lui prit la main, pour transplaner non loin des catacombes. Aleera se laissa guider par son amie, papotant tranquillement et dans sa langue natale de choses et d’autres, bien que le cœur n’y était pas vraiment. Devait-elle en arrivant, saluer Lily puis Meghan ? D’un côté, ses deux amies lui manquaient, et depuis la rupture difficile de la rouquine, le maigre espoir de voir leur trio de nouveau réuni la torturait. Même si Meg’ serait certainement fourrée avec son sac à puces de plan cul et Lilou entourée de toute une bande de Weasley mièvres à souhait rien n’empêchait à l’héritière Bielova d’allez les saluer … Bon ok, ça allait jaser chez les Basilics, mais et alors ? Elle s’appelait Bielova, donc la plèbe avait pour devoir d’acquiescer la bouche en cœur à tous ses faits et gestes en criant «Heil Aleera ! ». C’était bien la moindre des choses, le service qu’on pouvait lui rendre en échange de son éblouissante présence.
La demi-Vélane parcourut rapidement l’endroit des yeux, une petite moue blasée sur son visage diaphane. Pas mal le décor. Quoi qu’elle avait vu mieux, beaucoup mieux.

-« Sympa la déco’. Quoique non, on dirait les restes de mon goûter d’anniversaire de mes cinq ans. En moins classe, et après que ma tante ait vomi sa vodka frelatée dessus. Mais bon. C’est vrai qu’on est en Angleterre, ‘faut pas trop leur en demander à ce buveur de Darjeeling. »

Et voilà, ou comment passer pour une sale gosse capricieuse au bout de même pas cinq minutes XD ; Secouant la tête d’un air d’un air navré, la vipère vampirette se laissa guider par Roxanne. Elle nota insidieusement le malaise de sa blondinette d’amie et en devina immédiatement l’origine. Ah bah ouais. Scorpius. La russe se hissa sur la pointe des pieds pour coller un petit baiser dans le cou de Roxy. Ce qu’elle la comprenait, dans le fond. Sa relation avec l’héritier Malefoy avait été tellement tordue, celle qu’elle entretenait avec Dan à présent l’était tellement plus … M’enfin. On va pas se prendre la tête avec des histoires de cœur. Ce serait le comble. Aleera ne fit aucun commentaire, et se contenta de lâcher une exclamation enjouée quand elle aperçu Moïra et Mina. Elle laissa Roxanne prendre la parole, avant d’enchainer aussitôt :

-« Mon dieu Moïra ! Avoues que tu veux me voler la vedette ce soir, vile aiglonne ! Nan j’déconne, t’es vraiment sublime. Simple mais classe. Je te kidnappe ce weekend pour allez faire les boutiques tiens, ca t’apprendra à être aussi jolie ! »

Tirant puérilement la langue à son amie, Lee se tourna vers Moïra. Un large sourire se dessina sur ses lèvres fines quand elle fit Roxanne lui passer un collier en saphir autour du cou. Partant d’un petit rire, la russe reprit la parole :

-« Roxanne, c’est absolument dingue de voir comme on pense systématiquement à la même chose ! Jumelle <3. » Ôtant deux de ses bagues en argent, Aleera s’empara de la main de Mina pour les passer à ses doigts fins. « Parfait. Pis ton déguisement est tellement sexy que si j’avais pas peur de me casser la gueule du haut de mes talons je te sauterais dessus sans autre forme de procès (a). Nyah, Roxy attends moi ! Je reviens mesdemoiselles ! »

Pivotant avec aisance, faisant au passage voler sa robe très échancrée, Aleera envoya une claque sonore sur la fesse droite de Mina, et suivit la vipère en direction de Mikhaïl. Qui se trouvait en compagnie de Jae. Hm. Adressant un regard en coin menaçant au beau coréen –enfin plus un regard d’avertissement, genre fait du mal à mon frère mon pauvre tu devras ramasser tes dents dans ton hémoglobine- elle ébouriffa affectueusement les cheveux de son jeune frère, un large sourire aux lèvres. Mika il aime pas qu’on le décoiffe 8D.

-« Sympa les tifs katyonak. Nan sérieux, un phénix t’a chié dessus ? M’enfin. J’dis ça j’dis rien, parce que j’aime beaucoup comment t’as customisé ton pull. Et ton maquillage aussi. Par contre, j’veux plus que tu remettes ce pantalon ça te moule trop les hanches. » Lui adressant un regard de grande sœur possessive, elle se tourna à droite à gauche histoire de s’assurer que personne ne matait son frère adoré. « Ca t’va très bien ok, mais voilà, les anglais on des mœurs étranges alors sait-on jamais. Pis t’as vu, j’suis plus grande que toi, vive les talons aiguille 8D. Ah, et fais moi signe si tu vois Nika, me manque l’abruti.»

Traduction pour ceux qui ne parlent pas couramment le dialecte Bielova, Aleera venait de dire à son frère à quel point elle le trouvait classe et lui souhaitait une bonne soirée XD. La vipère envoya un petit coup de poing dans l’épaule de son frère chéri, avant de laisser les deux tourtereaux en tête à tête, bousculant légèrement –et involontairement (a)- Jae au passage. Elle adressa un sourire d’excuse au beau Préfet, qui semblait néanmoins plus sadique qu’autre chose en raison de ses canines taillées à l’extrême pour les besoins de son déguisement. La demi-Vélane prit une grande inspiration en apercevant Lily et obliqua vers son ex meilleure amie. Qui était évidemment aux côtés de cette pétasse de Waldstein. La russe ignora royalement la blondasse, qui sembla faire de même, mais en jetant un regard écœuré à son déguisement.

-« Privet. Pas mal les crocs sérieux, mais personnellement je t’aurais plus vu en tigre qu’en loup. Lily la tigresse quoi. M’enfin, passe une très bonne soirée. »

Adressant un petit sourire à la rouquine, Lee coula un regard un brin méprisant en direction de cette pute de Waldstein et tourna les talons. Prochaine étape, Meghan. Ouh putain. Qui était avec Derek. Calme, calme, calme, calme. Le demi-Vélane sentit son sang faire un tour dans ses veines, serra légèrement les poings, mais resta calme. Et résistant à l’envie de saisir sa baguette qu’elle avait astucieusement placée dans sa guêpière, elle arriva par derrière son amie pour la surprendre. Bon allez, elle avait décidé de passer une bonne soirée, pas de prises de tête, donc autant jouer le tout pour le tout. Collant par derrière ses mains sur les yeux de la belle brunette, la russe cria :

-« AKE BOUH, DEVINES QUI C’EEEEEST ! »

Oui bon. Sans commentaire, surtout qu’elle est sobre XD. Souriant de toutes ses dents, Aleera posa ses mains sur ses hanches et dévisagea l’héritière Prewett de haut en bas.

-« Ah, sympa le déguisement. Le pantalon te vas très bien, et sérieux ce weekend j’te pique tes bottes. Made by Gucci nan ? J’ai vu presque les mêmes chez Chanel dis-toi, mais ces fils de chiennes mal sevrées avaient plus ma pointure. Ah putain j’ai gueulé. Monde de fous’. » Aleera secoua la tête d’un air blasé, avant de reprendre, d’une voix un peu plus légère. « Mon déguisement c’est tout du sur-mesure ! Le bustier de la robe, de la dentelle importée de France, le bas, du satin chinois, et pour la guêpière c’est français aussi. Le chignon, j’me suis inspirée de celui du mannequin phare du défilé de la rentrée. Remixé à ma façon, of course. Le tout fait pute, j’y conviens, mais dans le genre vampire trash avoue qu’on ferait difficilement mieux. Bon j’te laisse, ca pue le chien. Raah pis merde ! »

Détachant son collier en argent d’un air rageur, Aleera le passa autour du cou de Meghan, et ajouta d’un air faussement choqué :

-« Ne JAMAIS sortir sans collier, spayce d’hérétique ! Monde fous te dis-je ! »

Secouant la tête d’un air théâtrale, la demi-Vélane laissa son amie aux prises avec son mec. Si ça c’est pas une arrivée à pêter la baraque XD. Aleera entreprit de chercher Roxanne des yeux. Bon, passons aux choses sérieuses. Ils n’étaient pas là pour s’amuser, mais parce qu’on leur avait confié une mission. Et pour l’instant, le mieux était de rester avec les autres Basilics, l’air de rien évidemment, histoire de s’organiser. Aleera repéra bientôt son amie aux côtés de Selena, Reid, Mary, et même Svetlana. KYAAAAAAAAAH *o*.

CONIO , SAINTE MARIE MERE DE DIEU, DOUX JESUS, SELENAAAAAAAAAH !! »

Ignorant le risque que représentait le fait de courir avec des talons, Aleera se rua vers sa deuxième sœur de cœur, son mentor, son frangine espagnole, sa tata, sa marraine. Sautant au cou de la Mangemort sans plus de cérémonie, la russe la serra contre elle avec force.

-« Comment ça se fait que j’avais pas de nouvelles, hm ? T’as pas idée de comment j’étais inquiète, surtout que Roxanne et Miranda me disaient que ça allait pas fort quoi. Ah, au fait, je peux te parler cinq minutes ? »

Tirant la belle jeune femme blonde à l’écart, Lee rapprocha son visage du sien pour lui glisser en aparté, une lueur un peu inquiète au fond de ses yeux gris.

-« Bon bah … Voilà. Disons qu’en ce moment, Darek donne pas beaucoup de signes de vie. J’le connais, il se renferme sur lui depuis que notre mère, enfin bref, et j’ai peur qu’elle nous fasse une rechute. J’ai tout essayé, il s’entête à tout garder pour lui. Alors je voulais savoir si … Enfin … Si tu pouvais lui parler … T’es sa meilleure amie … Enfin, j’suis quand même super contente de te revoir, mi cariña . »

Se raclant la gorge, mal à l’aise, Aleera adressa un petit sourire gêné à Selena. Collant un baiser sur la joue de la jeune femme, elle fit quelques pas en avant pour se retrouver face à Reid. Le jeune homme eut le droit au même traitement que sa fiancée, la vipère lui sauta au cou. C’était la première fois qu’elle le revoyait depuis qu’il était sortit d’Azkaban. Relâchant un peu son étreinte, Lee lui adressa un sourire totalement sincère, tentant à grand peine de camoufler son émotion.

-« Tu m’as manqué Reid. Beaucoup. T’as pas idée à quel point j’suis heureuse de te revoir. J’sais que tu vas prendre soin de notre poupée espagnole … Alors bon retour parmi nous. Si t’as besoin de quelque chose, tu sais que les Bielova sont à ta disposition. »

Lâchant à grand regret le Mangemort, Lee lui adressa un dernier sourire, avant de retrouver son masque de poupée de glace arrogante. Elle salua Svet d’un signe de la main et fit pareillement pour Mary, admirant au passage les déguisements des deux femmes. Svetlana en Valkyrie, normal, et Mary en diable. Extrêmement sexy, y’avait pas à dire. Elle écouta poliment sa sœur engager la conversation avec le petit groupe de Mangemorts, et passa sa main autour des hanches de Selena pour poser sa tête sur son épaule. Elle lui murmura à l’oreille :

-« T’as l’air un peu pâle … Tout va bien ? »

Quand sa sœur eut finit de parler, Aleera lança d’une voix assurée.

-« Il y aurait un sujet que j’aimerais aborder … » Elle releva dignement la tête, et entama d’une voix calme. « Voilà. Après mes ASPIC, j’aimerais lancer une marque de cosmétique, allant du basique eyeliner jusqu’à la crème de jour en passant par le parfum. J’ai déjà élaboré quelques recettes, et mon contrat de mannequinat –d’ailleurs merci Mary je pourrais jamais assez te remercier- me semble déjà un bon début pour en faire la promo. J’aurais donc quelques services à vous demander. Selena et Roxanne, j’aimerais vous montrer mes créations, j’ai confiance en votre jugement d’accro’ à la mode. Reid aussi, j’aurais besoin d’avis masculins. Mary, j’aimerais que tu me dises quelle serait la meilleure méthode pour promouvoir ma marque dans le milieu de la mode. Et Svet … Grande sœur, une petite participation financière me ferait le plus grand bien, tout comme un peu de pub au sein du Ministère. »

Et voilà. Dans ce genre de réception, ‘faut savoir saisir les occasions. Inclinant la tête, Aleera parcourut l’assemblée du regard, attendant que ses interlocuteurs répondent.
Ils ne se doutaient de rien. Le calme avant la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-shown.forumactif.com/

avatar

« Tough times don't last, and tough people do. »





Messages : 1378

Points : 0
Avatar : David Tennant
Crédits : Kachilight

Age RPG : 39 ans
Sang : Mêlé
Camp : Ordre du Phénix

Vie du personnage : « Hakuna Matata !
« Une ptite lettre ?
♥️ En couple ? Oui avec Grace, et attention on ne mate pas èOé

Truc en plus : Animagus Buse
Doubles-Comptes : Malcolm Gray



MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   Ven 30 Sep - 22:36

Oh merci Grace, moi aussi j’adore ton costu... Argh. Do coin de l’œil, il les avait aperçues. Selena et Mary. Toutes les deux le fixaient, le regard peu aimable : l’une lui lança le sourire le plus glacial auquel il ait jamais eue affaire, l’autre le fixait d’un air neutre, mais il savait bien quelles étaient les pensées se cachant sous ce joli visage. Ce qui eut pour effet de le faire se crisper. Il n’avait vraiment pas de chance avec ses amis. Il avait envoyé le mari de Selena en prison, le pire endroit sur Terre, et celle-ci ne le lui avait jamais pardonné. Quant à Mary, il avait découvert il y a peu son état de Mangemort, mais n’avait rien révélé à l’Ordre. Ca avait déjà été assez dur avec Reid. Il ne se sentait pas capable de recommencer. D’autant plus qu’il ne pensait pas qu’elle l’ait dénoncé aux siens. Peut-être était-ce une preuve qu’il y avait encore une petite trace de leur amitié entre eux ? Enfin bref ... Mary, Mangemort, Selena aimée de Mangemort, Reid, Mangemort. Trois potes du mauvais côté, ça craint quand même. Et tiens, tant qu’on en parle ... une certaine personne manqua de lui rentrer dedans, baissa son chapeau après un temps d’arrêt de pas plus de deux secondes, avant de continuer son chemin comme si de rien n’était. Eh bah ce monsieur, il n’aidait pas. Puisque ce monsieur, c’était ... c’était ... Reid. Reid, ancien ami. L’homme qu’il avait dénoncé en croyant que ça ne serait pas difficile à supporter. Il s’était bien trompé. La preuve, il n’avait pas été capable de réserver le même sort à Mary. D’autant plus que le nom de Turner avait maintenant été blanchi, d’après les rumeurs. Une ruse du Ministère pour qu’il récupère un dossier convenable ? Ou la vérité ? Peu importait, de toute façon, ce qui est fait est fait. L’Animagus ne pourrait pas retourner en arrière. N’empêche qu’il aurait voulu lui parler, mais ce n’était pas du tout une bonne idée. Il était sur de ne pas sortir d’une discussion avec l’homme vivant. Il ne manquerait pas de se venger. Silencieux, Logan serra les dents en le regardant rejoindre son aimée.

Et fut ramener de son observation à la situation présente par Siri, qui venait de lui transplaner quasi dessus. Et visiblement, elle l’avait encore oublié. Bon ça ne le vexait pas trop, quoi qu’il croyait être suffisamment intéressant pour que les gens se souviennent de lui, quand même. Mais bon, elle complimenta Grace sur son costume et lui demanda si elle avait vu Victoire, mais celle-ci semblait trop occupée à fixer les trois individus un peu plus loin – les méchants quoi – pour répondre.

« On ne l’a pas vue. Tu devrais aller demander aux Weasley, là-bas. »

Il désigna avec un sourire un coin des catacombes où il lui semblait avec remarqué plusieurs chevelures rousses, avant de tourner la tête vers sa meilleure amie, dont le regard avait fini par revenir vers lui. Grace qui ... qui faisait quoi au juste ? Qui lui disait qu’il était très, très, très sexy. Parce que oui, sexy est le mot qu’elle ne dit pas. Et on ne discute pas ! Log’ essaya de se retenir d’ouvrir de grands yeux en voyant Grace s’approcher de lui avec un regard qui n’augurait rien de bon - ou au contraire – et poser ses doigts froids sur son ventre avant de les faire remonter lentement vers son torse. Je vous laisse imaginer l’air complètement paumé de Loganounet qui se demande ce qu’il se passe, paralysé. Sans oublier la bouche ouverte qui n'arrive pas à laisser échapper le moindre son. Ce type est coureur de jupons ? Ah bah tiens, sur le coup on dirait un pauvre gars encore puceau qui ne sait plus rien faire quand il est touché par une fille. Parce que ça lui fait de l’effet, hein. Frissons le long des bras powa ! Heureusement qu’il avait sa veste, sans quoi elle aurait vu la chair de poule qui se créait sur sa peau. Ce fut à ce moment là que du coin de l’œil, il vit Nanaly arriver quasi en courant vers lui ... et il ne comptait pas la laisser s’imaginer des trucs – bon ça c’est trop tard, tout le monde s’imagine des trucs, mais chut, faut le laisser croire – donc, il fit un pas en arrière pour échapper aux jolis doigts de sa meilleure amie, qui s’amusait beaucoup à la provoquer. Et ça marchait en plus ! Lui-même avait du mal à ne pas plonger le regard dans le décolleté qu’elle lui offrait. Vas-y, avoue que tu l’as fait exprès, vilaine Harpie !

ET VLAN, une fille de dix-sept ans dans les bras, c’est pour qui ? C’est pour Logaaan ! Et contrairement à ce que ça aurait du être, il était loin d’en être ravi. Sa fille – pas biologique mais rien à foutre, elle l’est – était très bien costumée et la touche des cheveux magiquement en feu était vraiment sympa, mais ... mais il le sentait trop mal. Après l’avoir lâché, elle sous-entendit comme si de rien n’était sa relation avec Grace, ne cachant pas son enthousiasme. Mais chuuut ! Le regard soucieux et légèrement sévère de l’ornithologue se posa sur le visage de la jeune fille.

« Nanaly, je t’avais dit de ne pas ve... »

Trop tard, elle déposa un baiser sur sa joue et fila avant d’avoir eut le temps de se faire réprimander.

« ...nir. »

Complètement dépité, il se tourna à nouveau vers la Harpie, mais avant d’avoir pu dire quoi que ce soit, ils furent – encore – interrompus, mais par Lily Potter cette fois. Lily qui partit aussi vite qu’elle était passée après avoir lâché un ... bon anniversaire. Oh putain. L’anniversaire de Grace ! Oh le con. L’Animagus ouvrit la bouche, prêt à d’excuser pour cet horrible oubli, mais il fut joliment devancé par sa meilleure amie qui le rassura : elle ne lui en voulait pas. Pfiou. Et puis bon, elle avait raison. Elle lui sourit, il lui sourit, ouh c’est mignon. Il y eut un temps de silence durant lequel il eut le temps d’observer un peu la foule, qui avait sacrément grossi depuis son arrivée. Ca ne sentait vraiment pas bon tout ça. Il aperçut Derek qui lui sourit, sourire auquel il répondit, avant de passer à l’amusant Lysander qui s’éclaterait bien à dire que c’était de sa faute si quelque chose se passait, Mina dont il ne pouvait s’empêcher de se méfier, vint ensuite la petite fille du supermarché qu’il avait aidé quelques fois à attraper des objets trop hauts placés pour elle. Bon Dieu, même des enfants étaient là. Tout comme les classés Mangemorts, autrement dit les Bielova et les River, ainsi que d’autres familles plus honorables comme les Weasley ou les Potter. Swan, la dernière arrivée dans l'Ordre était là aussi. Ne pas la regarder, ne pas la regarder, ne pas lui prêter attention ... Venaient ensuite des gens qu’il ne connaissait pas.

Grace le sortit de son observation des catacombes, endroit vraiment glauque et pas rassurant, en ‘blaguant’ sarcastiquement sur le fait que ce serait marrant d’avoir à la fois sa date d’anniversaire et sa date de mort sur sa tombe. Dans une autre situation il aurait ri, mais là non, pas vraiment. Crever dans un endroit aussi sombre et glauque que celui-là ne le branchait pas trop. Il fut ironique en lui répondant, parce que bon, okay ils savaient que quelque chose se préparait, mais ... mais quoi ? Ca pouvait arriver n’importe quand, de n’importe où, et ça pouvait être n’importe quoi. Ils n’étaient pas prêt, pas préparés, alors que les Mangemorts avaient carrément le plan des événements dans la tête. Et le but de l’Ordre était de sauver la peau du plus de monde possible. Ca n’était pas gagné.

« Qui te dit qu’on va mourir ici ? On va peut-être juste finir avec des os cassés à l’hosto et ils viendront nous défoncer durant notre sommeil. »

Et un gentil coup de poing dans le ventre, un ! Bah, du moment que ce n’était pas l’épaule. Vraiment Grace, tu ne rates pas une occasion de le toucher, hein ?! Wah, il est trop positif Logan. Enfin bon, c’est un peu dur de l’être. Les Mangemorts comptaient buter tous leurs ennemis, ils avaient des noms, et eux quasi rien. Qu’il y aurait des morts, c’était sur. Qu’il y aurait des blessés graves, ça l’était encore plus. Et surveiller les élèves, comme Grace le lui demandait, était important. Non, on ne passe pas la soirée à mater sa meilleure amie, on bosse, on bosse, on bosse ... on regarde un peu ... non, non ! On bosse ! Rah c’est dur. Logan reconnut deux Bioleva : celui qui lui avait buté le genou sans raison, et celle qui avait déconné dans un bar. Mais il n’avait pas vraiment l’impression que c’était eux qu’il devait garder à l’œil. Non, il devait se méfier du groupe des quatre adultes, pas loin d’eux. Reid Turner, Selena De la Vega, Mary Leanne, et ... la Ministre de la Magie, superbement déguisée. L’ornithologue tapota l’épaule de la professeure, le regard désignant discrètement le groupe.

« Tiens, notre Ministre vient assister à la mise à mort de ses invités. Quelle délicate intention. »

Oui bon, à la base, pour les gens, cette fête a été organisée par un groupe indépendant, mais pour l’Ordre, l’origine est claire. Et puis bon, les Mangemorts en sont un, non, de groupe indépendant ?

✄-------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 5 ▬ La fête des morts n'est qu'une fois l'an.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-