Partagez | 
 

 Until the end |Pv Nana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Until the end |Pv Nana   Mer 14 Sep - 6:56


until the end.

✎ Noms ◮ Nanaly & Lucy
✎ Mois actuel ◮ Mi-septembre
✎ Contexte temporel ◮ Le soir.
✎ Contexte spatial ◮ La chambre des septièmes années.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.



Le temps passait, inexorablement, à Poudlard comme partout ailleurs dans le monde. La première semaine était passée, avec son lot de rebondissements, de coups foireux et d’embrouilles adolescentes. On approchait déjà de la mi-Septembre et on peut le dire, Miss Robinson était un peut désorientée.
Un peu beaucoup même, pour ne pas dire complètement. Elle n'avait pas eus le temps de trier le flot de problèmes et d'émotions (le suicide de son père, Arès, Nika, la mort de Piou et des autres élèves, tout ce chmilblik incompréhensible) que d'autres soucis arrivaient à foison juste pour le plaisir d'ajouter un peu de leur poids sur les frêles épaules de la blondinette. Elle était désormai en septième année, et le fait que les professeurs leur répète sans cesse que les Aspics, c'est pour bientôt, n'aidait en rien la demoiselle et ses nerfs. Lucy avait passé une partie de sa soirée dans la bibliothèque, parce que ses Buses n'avaient pas était une magnifique réussite et que depuis toujours elle avait été un des pires navets en histoire de la magie que Poudlard ais jamais connus. Sauf que ce n'est pas une option et que la lionne n'avait pas le choix et devait ainsi travailler sur comment M. Jacobs réussi à lever le sortilège jeté par les egyptiens au temps de l'Egypte antique sur les sarcophage des pharaons.

Une fois ses devoirs finis, la demoiselle avait enchainé sur une « ballade » dans les couloirs. C’était en général plutôt une façon de rejoindre les réunions de l'armée de Dumbledor en évitant aux maximums les élèves. Surtout ceux qu'elle connaît puisque la plupart n'était pas au courant des réunions qui se tenaient dans la salle sur Demande. Mais là ce ne fus qu'histoire de se dégourdir les jambes, parce qu'elle était resté un bon bout de temps au milieux des livres... C'est à dire beaucoup trop pour une Lucy Robinson hyper active. Qui n'avait techniquement pas le droit de se balader aux milieux des portraits d'illustre sorciers une fois le couvre feu passé.

Sauf que Lucy elle est toujours ami avec les gens qu'il faut, du genre Lou, préfète l'année dernière. Et cette année, il y a même un double combe : Nana ET Jae. Si bien qu'elle risque moins d'écoper des heures de douloureuses retenus avec Ombrage, ou pire... Le samedi. Parce que là, oui c'est l'apothéose de l'horreur quoi. On touche pas à ses weeks end qui sont déjà tout planifié pour... un certain temps on va dire, histoire d'être pas trop optimiste parce que avec Nika et Lucy on est jamais sûr de rien, dans le genre embrouille amoureuse. Et tout le bordel qui va avec, ils sont assez doués quoi. Tout ça pour dire que, avec deux GENTILS gryffons (parce que ce con de Sander est tout sauf gentil è.é) elle risque beaucoup moins en se promenant dans les couloirs, une fois le couvre feu passé. A condition de pas tomber sur un des deux préféts des verts, la préfète des bleus et celle des jaunes. Ni sur les préfèt en chef d'ailleur... Pfiouh, les méchants envahissent les haut poste, c'est que du piston tout ça !! Trois River préfèt. Nan mais sérieusement si c'est pas ultra, supra-louchissime tout ça. Et puis comme de par hasard, Mina préfète. Et les Bielova chez les verts. Beuark ça pue le coup fourré ça. Heureusement qu'il y a les rouges pour relever le niveau, parce que sinon avec cette bande de pro-mangemort qui approuve tout ce que dit la ministre de la magie ("jetez vous par la fenêtre""oui mademoiselleuh la ministreuh de la magie"~) ils auraient vraiment, mais vraiment était dans la merde de dragon jusqu'au coup. Du genre à pas pouvoir enfreindre un tout petit peu le réglement, pour la forme, sans te faire coincer.

Fatiguée (pour une fois), la demoiselle lança sans grande conviction le mot de passe à la grosse dame. Mais elle lui souhaitât tout de même une bonne nuit avant de s’engouffrer dans le trou que dissimulait le portrait. Comme d'habitude, malgré l'heure qui commencait à être tardive pour toute personne normalement composée, la salle commune était loin d'être déserte et silencieuse. Ce qui explique pourquoi Lucy préfère s'exiler dans la bibliothèque pour travailler, ici c'est pire que mission impossible, même Tom Cruise pourrait pas quoi. Ni même James Bond, ni... oui bon. On a comprit le principe quoi. Lou était dans un coin de la pièce entrain de faire je ne sais quoi, avec Elana et Oprala, pas de Nana en vus ce qui signifie que Nanaly est soit en train de faire une ronde. Soit avec Andras ( ce qui reviens à faire une ronde). Soit dans la chambre. Perspicace la Lucy hein. Mbref. Elle monta les escaliers qui menait aux étages supérieurs de la tour, arrivant machinalement et rapidement à destination. C'est pas que ça va faire bientôt sept ans qu'elle vit ici, mais un peu quand même.

Elle abandonna ses cours d'Histoire de la magie en les jetant gracieusement (ou pas) sur son lit. Cours qui furent vite rejoint par la robe de sorcier, ainsi que le pull qui gratte, une chaussure, puis sa soeur jumelle. Et la cravatte. Ca y est elle peu respirer. Après ce mini strip tease pas du tout intégrale la blondinette se laissa tomber sur le lit de... Nana (oui elle aime squatter le lit des autres), mais à côté de l'ancienne rousse. A plas ventre sur le lit, elle croisa ses bras sous sa tête :

" T'fais quoi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Until the end |Pv Nana   Ven 16 Sep - 0:03

Les premiers jours de la rentrée s'estompaient peu à peu, le rythme soutenu des études reprenant doucement mais surement son cours... Pourtant au sein de la grande bâtisse peu étaient ceux qui avait le coeur à la tâche, trop avaient perdu un ami, un frère, une soeur, un cousin, un amour ou un parent l'année précédente. Les incidents survenus à répétition avaient marqué les esprits fragiles des enfants sorciers de Poudlard et l'ambiance de la rentrée s'en ressentait. Oh, certes on était heureux de revoir des amis absent pendant les deux derniers mois, on se charriait sur nos amours de vacances, on blaguait sur nos déboires, mais parfois, si l'on faisait attention on pouvait voir un visages crisper lorsque certains noms survenaient dans la conversation, un sourire triste lorsque une lettre arrivait, apprenant à tout à chacun que les parents d'un tel ou d'un tel avaient refusé son retour à l'école de sorcellerie écossaise. Pourtant on le cachait, on essayait d'avancer, en se disant que ceux qui n'étaient plus là n'auraient pas voulu nous voir ainsi. Maigre réconfort, stupide encouragement...

Nanaly Nightingale faisait partie de ces gens qui avaient perdu beaucoup au cours des mois et des jours qui avaient précédés. Elle n'en avait parlé à personne, pas même à ses meilleures amis. Elle était revenue de ses vacances avec grand sourire aux lèvres, comme à son habitude, nul ne voyait de grand changement. Bien sûr les plus observateur avaient remarqué qu'elle cachait son corps derrière des bandages et des vêtement bien trop chaud pour cet saison, certains avait été surprit de la voir utiliser la baguette de son cousin Kenzo J. Alstreim, d'autre qu'elle semblait s'être assagit, paraissant plus mûre, plus douce et plus sûr d'elle-même. D'aucun disait que le clown de Poudlard avait laissé place à une femme et ne s'en plaignait point, d'autres, trouvant qu'elle avait gagné en charme, regrettaient d'avoir perdu l'occasion de la mettre dans leur lit, d'autres encore s'en fichait comme de leur première chaussette. Mais tous ignoraient... Ils attribuaient ces changement à sa mise en couple avec Andras Singh, mais s'ils avaient eu l'intelligence de demander à ce dernier ce qu'il avait fait pour transformer le loup en agneau ils se serraient rendu compte que le garçon n'avait pas été la cause principal de cette métamorphose. Car même lui n'avait pas été mis au courant des événements récents qui avaient touché la jeune femme. Nanaly avait préféré profiter de ses vacances avec Lucy et Lui, voulant oublier, se sortir ses idées noires de la tête. Et, si on excluait ce complexe corporel qu'elle avait développé à la vue du corps superbe de son amie de chambrée, ça avait plutôt bien marché. Elle avait décidé de ne pas se morfondre, d'avancer et de se venger de la vie qui lui avait joué un si mauvais tour.

Aussi était-elle restée muette tout du long. Mais elle savait bien qu'elle allait devoir en parler, par respect pour ses amis. Par respect pour Nika qui n'était même pas au courant alors qu'il était l'un des plus concerné, par respect pour Lucy et Andras dont elle s'était servie d'exutoire en quelque sorte, par respect de tous ceux qui méritaient de savoir. Elle savait que dès qu'elle lancerait la bombe, l'information se répandrait comme une traînée de poudre, qu'on se retournerait sur son passage, mais à quoi bon s'en faire pour ça. Elle ne regrettait plus, sa tristesse été passée, laissant place à une détermination à présent sans failles.

A présent la jeune fille regardait son reflet dans le miroir de la salle commune des Gryffondor, lançant une dernière incantation qui rendit ses cheveux aussi rouge que sa baguette. A travers la glace elle remarqua le regard désolée de sa soeur aîné et lui rendit un sourire assuré. Il lui avait fallut tout se temps pour se décider à retrouver sa chevelure rousse, abandonné le blond que lui avait offert son cousin lui avait fait peur jusque là. Lou, Oprala ainsi que d'autre fille de la maison qui étaient présentes aussi commencèrent à la taquiner gentiment, l'accusant de les trahir et de quitter le clan des Blondes rouge et or avec des mines faussement choquées.

:: Le roux te va mieux, lui aussi le pensait. la rassura Elena avec douceur.

Nanaly ne pu que lui répondre d'un hochement de tête. Elena était la seule au courant, elle aussi s'était tu jusque là, respectant la volonté de sa cadette.

Sans un mot de plus elle monta dans sa chambre, laissant son aînée discuter avec leurs amies. Elle s'allongea doucement sur son lit, réfléchissant au meilleur moyen d'annoncer la nouvelle à ces dernière sans les choquer ou les blesser. Elle ne doutait pas qu'elles lui en voudraient de ce silence d'opportuniste... Toute à ses réflexion elle n'entendit pas Lucy entrer dans la pièce et c'est seulement en sentant son matelas s'affaisser à ses côté qu'elle réalisa ne plus être seule dans un sursaut.

" T'fais quoi ? "

Nana ne répondit pas tout de suite. Hésitante.

:: Je... Pensais à la meilleure façon de vous annoncer ce que je m'apprête à te dire.

Le moment été venu d'arrêter la comédie, d'arrêter de jouer. Elle prit une grande inspiration avant de se lancer.

:: Honêtement je ne sais vraiment pas comment faire, je me rend compte que j'aurais du vous le dire tout de suite à toi et Andras quand on s'est vu cet été, mais sur le coup... J'avais juste besoin de me sortir les idées. Ca me faisait tellement de bien de rigoler un peu, de ne plus y penser. Et tout le monde était si joyeux... J'avais peur de gâcher l'ambiance en vous le disant.

Oui c'était vrai, sur le coup elle n'avait pensé qu'à s'amuser. On ne pouvait pas vraiment l'en blâmer... Elle voulait juste penser à Andras, remonter le moral de sa Lulu, ne pas se morfondre alors que son amie avait perdu son père, ça n'aurait eu rien de bon.

:: J'ai été Bannie. Simple, clair et concit, mieux vaut être directe plutôt que de s'enliser. Les anciens de la famille Die Näherin ont estimé que je n'étais pas digne d'eux. Et ils m'apprenne de but en blanc que de toute façon je ne leur été pas liée par le sang parce que ma mère était une enfant adoptée...

Elle défit vaguement les bandages de son bras, laissant apparaître sa cicatrice.

:: Tu l'as déjà vu cet été, ce n'est pas des plus beau... J'ai sacrifié mon corps pour eux ! J'ai laissé ma fierté de femme de côté pour combler leur attentes ! Je n'ose même plus me montrer comme ça devant Andras de peur qu'il me rejette pour ça ! Et ces connard me disent qu'ils m'ont remplacée ! s'énervait-elle, plus par désespoir que par reproche, des sanglots commençant à la prendre doucement. Et comme si ça ne suffisait pas ma mère a décidé de prendre la poudre d'escampette et de me laisser au bon soin de mon paternel, même si je pense que ça va s'arranger avec Logan, mais sérieux mon père commence à me taper sur le système !

Elle se calma, il lui restait quelque chose à dire. Et c'était sans doute ça qui allait lui faire le plus mal, elle n'en parlait même pas avec elle même, alors le faire avec Lucy...

:: Tu sais que j'ai une nouvelle Baguette non ? Elle ressemble beaucoup à celle de Kenzo d'après les autres. Tu m'étonne qu'elle y ressemble, ricana-t-elle avec amertume. C'est la même bien évidement qu'elle se ressemble... On dit que dans le deuil il y a plusieurs phase. L'une d'elle est le dénie. Je croyais en être à l'acceptation mais je crois que je me trompait... La raison pour laquelle je n'en ai parlé à personne le prouve.

Peu à peu ses rire se transformèrent en larmes au sure et à mesure qu'elle parlait.

:: Ils l'ont tué ! Les même qui ont empoisonné tout le monde, les même qui sont responsables de l'incendie, les même qui m'ont torturée... Il enquêtait sur eux et ils l'ont tué. Il avait dû trouver quelque chose, il avait dû... Mais ils l'ont tué. Kenzo est mort. C'est de ma faute, si je n'avais pas été aussi amorphe, si c'était moi qui avait enquêté sur la personne qui m'avait fait ça et non lui... Et cet idiot me lègue tout dans son testament ! Cet idiot me laisse juste un mot qui me dit de ne pas pleurer ! Je le hais. Pourquoi ? pourquoi a-t-il fait ça ? Il était heureux de partir, sous prétexte que Théophile était mort aussi. Il était heureux ! Mais moi... Comment veut-il que je ne pleur pas ?

Elle s'effondra en larme, ça faisait si mal. Ses propos devenaient incohérents, elle ne savait plus où elle en été. Elle pleurait tellement, alors qu'elle s'était promise d'avancer.

:: Je suis vraiment désolée. De ne pas en avoir parler. Je ne l'ai même pas dit à Nika. c'était son meilleurs ami et il ne sait même pas qu'il est mort. Je suis désolée... Vraiment désolée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Re: Until the end |Pv Nana   Lun 19 Sep - 8:02

Ah, bénie soit la fin des cours, où l'on peux enfin allez se vautrer dans un coin de sa salle commune et retomber à l'état de loque. Le pied totale quoi. Sauf que Lucy est là seule à avoir le droit de jouer aux loques, c'est donc tout naturellement qu'elle alla voir son amie rousse allongée sur son lit. Squattant au passage une bonne partie du matelas, sans deviner une seconde ce qui pouvais bien se passer sous cette chevelure rousse. Elle se redressa en s'appuyant sur ses coudes après la réponse de Nanaly, aux aguets.

« Hein, de quoi ? »

Il n'y avait pas vraiment de secret entre les gryfonnes, ce n'était pas qu'elle se racontaient toutes leur journée et leur vie chaque soir, mais chacune était relativement au courant de ce qu'il se passaient chez les autres. Même si jamais elles ne trahiraient un secret confier, en cas de force majeur tu peux toute les retrouver en train de te réconforter sans que tu n'est eus à ouvrir la bouche. c'est de la TELEPATHIE, on conscience commune èOé. Enfin, surtout bientôt sept années passées ensemble, à dormir dans la même pièce, à partager les mêmes cours, les mêmes repas. Alors où bout d'un moment, la petite machine est parfaitement rodée. Ce fus donc à une Lucy dans l'incompréhension totale que Nana expliqua tout. De but en blanc. Elle fronça d'abord les sourcils, s'apprêtant à engueuler Nana sévèrement. Genre Andras et elle aurait dit quoique ce soit si elle leur avait parlé ( mais de quoi, telle est la question !) pendant les vacances, surtout que Andras devient une espèce de grosse guimauve toute rose quand il s'agit de Nana. Mais elle la laissa parler, comprenant qu'elle avait assez de mal comme ça sans que la blonde n'ait besoin de rajouter quoique ce soit comme petit commentaire.

Alors elle l'écouta, sans rien dire. Ni même bouger. Complétement estomaqué par la découverte de tout ça, non mais... Mais... C'est quoi ces histoires de familles, si c'est comme ça ils te méritent pas et tu reste juste avec Andras et Logan. Et Lucy. Voilà. Et pour ce qui est des cicatrices, elles vont partir, Victoire à de super onguents qui fonctionnent du tonnerre de dieu. Et c'est pas seulement pour ton physique qu'Andras reste avec toi, des cicatrices il s'en moque. Il y avait tout un tas de réflexion qui se bousculaient dans le crâne de la demoiselle, mais aucune ne franchissaient ses lèvres. Nana n'avait pas fini. Et le pire était encore à venir. La vie est une salope, particulièrement ces temps ci, surtout avec les gens auxquels elle tient, merde Kenzo quoi... Ses pensées partir automatiquement vers Nika.

Elle roula vers Nana pour la prendre dans ses bras comme elle pouvait, la serrant aussi fort que sa force de moineau lui permettait - pas beaucoup mais c'est déjà ça hein XD. Elle ne trouvait pas les mots, mais est-ce qu'il y en avait ? Généralement les gens disent qu'ils comprennent, mais c'est faux. Et c'est pire, on a pas envie d'être compris, ça ne change rien la compréhension. Ca ne repart pas nos fautes et nous rend encore moins ce qui nous manque. Quand bien même Lucy comprenait son amie, elle aussi elle avait perdue beaucoup l'an dernier. Alors la seule chose que Lucy avait à faire, c'est d'être là, pour la réconforter, la laisser pleurer parce que ça fait du bien de pleurer. Les rouges et or on souvent une fierté mal placé, un regard sur autrui qui les empêche de pleurer. Quoique c'est le cas de beaucoup de monde. Elle berçât Nanaly contre elle, en cherchant quelque chose de pas trop débile à sortir, en lui caressant les cheveux et en répétant des « Shhh ça va aller » qu'elle espérait réconfortants. Après quelques minutes de silences, avec juste les sanglots de la rousse comme bruit de fond, Lucy pris la parole d'une voix hésitante.

« Les Die Nähemachinchose ne savent pas ce qu'ils perdent, et de toute façon ils ne te méritent pas. Sérieusement, qu'est-ce qu'on en a à faire. Tu gagne Logan, je le trouve particulièrement gentil. Et Andras aussi. Et celui qui doit le plus se cacher entre vous deux, c'est lui le connaissant. »

Elle raffermit un peu sa prise contre l'épaule de Nana, en essayant de lui sourire comme elle pouvait malgré la boule qu'elle avait au milieu de la gorge. Elle essaya de rire, mais ça sonnait faux. Humectant légèrement ses lèvres, Lucy repris.

« Et ce n'est absolument pas ta faute si Kenzo est... mort. Je sais que c'est dure à entendre, mais dis toi qu'il est heureux là haut, avec Téophile, et puis je suis sûre que non en fait. Il doit s'en vouloir si il te voit, et j'espère qu'il s'en veut personnellement. Mais ce n'est pas ta faute. Si tu veux, j'en parlerais à Nika... »

Même si elle avait absolument pas envie d'être porteuse de mauvaise nouvelle. Mais si ça pouvait alléger ne serait-ce qu'un tout petit peu Nana, elle le ferrait.

« Tu sais quoi, samedi on ira sur le Chemin de Traverse, il est temps que tu ais une baguette rien qu'à toi, qui t'ai choisi. Il faut tourner la page, t'en pense quoi ? »

Elle planta son regard avec un peu plus de conviction dans celui de son ami. Il fallait qu'elle arrête d'être là pour les autres, mais pour elle même. Le fait d'obtenir sa propre baguette comptait pour beaucoup selon la Blondinette. En plus, sûre que ces notes augmenteront avec ça, même si ce n'est pas le plus préoccupant pour le moment. On dirait pas comme ça, mais c'est juste énorme ce que lui propose Lulu. sacrifier un de ses précieux samedis pour Nanaly, et bien elle le fait sans hésiter. Si c'est pas mignon tout ça hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Until the end |Pv Nana   Sam 1 Oct - 15:08

La colère l'envahissait peu à peu, transpirant par chaque pore de sa peau, grandissant encore et toujours. Elle détestait tout le monde, sa famille pour la jeter ainsi après tout ce qu'elle avait fait pour eux, son grand-père qui n'avait eu de cesse de lui mentir alors que son bras se détruisait de jour en jour, sa mère qui l'avait abandonné à son père au moment où elle avait le plus besoin d'elle, son père qui n'avait que faire de sa fille bâtarde et qui la léguait à sa femme alors qu'il commettait adultère sur adultère, sa femme qui laissait faire ça en se consolant sur sa soeur, sa soeur qui quand à elle gagnait tous les mérites et continuait d'enquêter sur les assassins de Kenzo malgré la dangerosité, ces assassins qui lui avaient prit ce à quoi elle tenait tant et Kenzo, Kenzo qui l'avait abandonnée, qui l'avait laissée seule. Elle sentait la haine lui monter à la tête, repensant sa chaleur à travers son corps. Une chaleur que refroidissaient à peine les larmes amère qui coulaient de ses yeux. Elle s'en détestait elle-même de haïr autant, d'être aussi incapable, de ne savoir faire autre chose que de se morfondre sur un lit.

Soudain, une autre chaleur s'insinua autours d'elle, quelque chose de doux, quelque chose qui ne venait pas d'elle, lui faisant reprendre pieds : elle n'était pas seule sur ce lit.

« Shhh ça va aller »

Quelque mot chuchoté avec une grande précaution. Une phrase bien courte mais qui valait tant. Elle écarquillait les yeux de surprise, incapable de savoir comment réagir face à cette étreinte soudaine. Elle s'était attendue à ce que Lucy ne s'énerve, elle leur avait quelque choses, alors qu'elles se devaient de n'avoir aucun secret, pire elle avait quelque chose d'aussi grave que la mort de son cousin. Et pas seulement à leur petit groupe, à tout le monde !

Pourtant son amie continua à la rassurer, parlant de avec douceur, humour, comme une mère en fait se fit la remarque Nanaly. Oui, Lucy ressemblait beaucoup à sa mère. Elle avait cette mauvaise manie de faire de ses amis des membres de sa famille. Elle s'était toujours dit que c'était stupide. Mais à présent qu'elle n'avait plus de famille, elle pouvait bien se le permettre non ?

Tandis que sa camarade parlait elle reprenait peu à peu courage. Ses larmes se tarissant, elle lui rendit son étreinte avec la fermeté de quelqu'un qui été à présent déterminée à avancé, quitte à s'énerver, il y avait de meilleur lieu qu'un lit pour le faire. Rester planté ne servait à rien, se morfondre non plus.
Elle n'avait pas tord, les Die Naherin l'avait formée, il perdait un de leur membre pour gagner une possible concurrence. Une concurrence qui se battrait avec les même armes qu'eux... Et Logan...

:: Logan a beau être gentil, il a une vie je ne peux pas, m'imposer comme ça à lui... c'est vrai qu'Andras doit se cacher, putain, ça fait deux mois qu'on sort ensemble, enfin que c'est officiel quoi et ne s'est toujours pas embrassés... Mais... Tu as vu mon corps non ? Andras a beau être un peu lent, il reste un homme normalement constitué, je suis loin de donner envie tu vois... Ca allait encore quand je n'avais que le bras. Mais depuis mon agression c'est tout mon corps.

Elle soupira, même si Lucy lui disait que ce n'était pas gênant, elle ne serait satisfaite que si un garçon lui disait qu'elle était désirable, mais si c'était Andras elle savait qu'elle allait se trouver une excuse... Complexe à la con ! Elle n'allait tout de même pas tromper Andras pour se prouver qu'elle pouvait rester avec lui, ça c'était hors de question...

:: Pour ce qui est des petits copains, je l'annoncerais moi-même à Nika, c'est aussi mon ami, je ne peut décemment pas le laisser comme ça. Je pense que l'apprendre va lui faire beaucoup de mal, il aura besoin de toi pour lui remonter le moral, ce type fait généralement un certain nombre de conneries quand il déprime, que ce soit alcool, drogue ou bien... Enfin voilà. Sérieux, je te souhaite d'être bonne en cuisine parce qu'il mange beaucoup...

La phrase de la rouge et or était à double sens, on savait tous de quoi le petit ami de Lucy mangeait, même si depuis qu'ils était ensemble il s'était calmé. Mais son amie avait intérêt à le satisfaire, parce que si jamais Nika allait voir ailleurs, alors Nanaly le tuerait pour avoir fait du mal à une de ses proches. Et aller à Azkaban ne l'aiderait en rien.

:: Je veux que vous soyez heureux tous les deux. Vous ne pouvez qu'être ensemble. Il a besoin de toi et tu as besoin de lui. Les cons auront beau dire vous êtes fait l'un pour l'autre.Prend plutôt ton samedi avec lui. La baguette de Kenzo me convient parfaitement, aussi surprenant que cela paraisse lui et moi on était sur la même longueur d'onde. J'aurais envie de dire que c'est parce qu'on a grandit ensemble mais quand tu vois comment Stark à fini...

Dante Stark... Son amis d'enfance. Enfin, ancien ami. Après son agression il avait radicalement changé, devenant distant, pour finalement disparaître totalement de sa circulation. Il pourrait être mort qu'elle n'en saurait rien. Une chose était sûre, ça avait un lien avec ce qu'il s'était passé ce jour là dans cette salle vide. Tout avait un lien, l'incendie de Pré au Lard, son agression, les empoisonnements, les meurtres... Nanaly se redressa subitement, regardant Lucy dans les yeux. Ca ne pouvait plus durer, trop de gens y était passé. Il était hors de question que Kenzo se soit sacrifié pour rien. Le temps n'entait plus aux pleurs, elle en avait assez de rester aussi passive. On aura beau dire, elle avait laissé Kenzo se charger de tout, elle était resté prostrée dans son coin, tremblante de peur... Et il était mort. Il y avait un point positif dans cette mort à vrai dire, aussi horrible que cela ne puisse paraître : il était mort parce qu'il avait trouvé. Autrement dit, l'assassin, ou les assassins commettaient des erreurs, il y avait des failles.

:: Lucy. Je vais te demander une chose. Il se pourrait que si tu accepte ta vie soit en danger. Il se pourrait qu'on découvre que nos amis les plus proches soient en vérité des personnes extrêmement dangereuses, qu'ils aient commis des actes atroces, il se pourrait même que ce soit de moi dont on parle actuellement. Sache aussi que je vais le demander à d'autre personne, Nika, El', Andras, Lou... Je vais le demander à tes proches et les mettre en danger si ils acceptent. Je comprendrais que tu me déteste après ça. Je ne te le demanderais qu'une seule fois. Mais avant je veux être sûre que tu es d'accord pour me suivre.

Oui, les choses allaient changer, même si ce n'était qu'un grain de sable dans le désert...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Time to save the universe again then, isn't it ? »





Messages : 565

Points : 0
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : BATTERY FOX (avatar) & Lux aeterna (gif) & Adastra (signature)

Age RPG : 18 ans
Sang : Sang mêlé
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Présentation.
Liens.
Hibou.




MessageSujet: Re: Until the end |Pv Nana   Lun 3 Oct - 6:28

Elle se sentait carrément nul. Impuissante. C'est toujours dur de voir les autres souffrir. Elle pouvait juste serrer Nana aussi fort qu'elle aimait contre elle.
Lucy Robinson était peut être une fille unique - au départ mais l'autre elle compte pas u_u- elle avait rapidement développé un côté particulièrement altruiste. La demoiselle pensait toujours aux autres, à ce qu’elle pouvait faire jour après jour pour faire sourire toutes ses connaissances. Elle n’aimait pas la solitude ! Enfaite, c’était même pire que cela, car la solitude était sa pire crainte. Elle avait déjà perdu une parti de sa famille de sang voir complètement perdu, mais elle avait surtout peur de perdre sa nouvelle famille, les Gryffondors. Il y en avait déjà un en moins et c'était tout son petit monde qui s'était déréglé. Sans compter que plusieurs de ses amis étaient parti de Poudlard, plutôt que de louper leur ASPIC et rester un an de plus avec blondie. Les veinards quoi. Mais elle n'avait plus qu’un an pour profiter de la vie follement prenante en leur compagnie.
Et là elle ne savait pas quoi dire. C'était gros, énorme, Nana aurait dû lui en parler plus tôt. Elle aurait dû, comme elle-même aurait du le faire avec la mort de son père, donc Lucy n'allait vraiment pas reprocher quoique ce soit à son amie.
Elle attendit qu'elle ait un peu arrêter de pleurer et qu'elle ait sécher toutes ses larmes de crocodiles pour parler, sans savoir par quoi commencer. Pfiuh il y en a des problèmes dans la tête d'une jeune fille de dix-sept ans. C'est qu'elle a pas eus une vie facile non plus, à croire que elle commencé à s'approcher du fond. Ors de question de la laisser sombrer comme ça.

« Tu sais pour Andras... Tu a vus Nani, sa soeur, pendant les vacances ? Et bien tu vois Andras des fois il est un peu comme elle. En décalage. Il lui faut plus de temps parce qu'il a du la tirer pendant toute son enfance. Alors c'est sûr il est peut être un peu (doux euphémisme) spécial parfois. Mais ça ne veux pas dire que qu'il ne ressent rien. Au contraire, ça fait peut être beaucoup pour lui il connaît pas. Enfin, tu comprend je pense. »

Aaaah Andras. De quoi en parler longtemps, surtout que depuis le temps qu'elle le connaissait (c'est à dire quand ils étaient dans le ventre de leur maman, si, si) elle arrivait maintenant à comprendre un peu comment il fonctionnait. Mais ce n'est pas une science donnée à tout le monde, pas même à sa petite amie qui se faisait du soucis pour rien, s'il y avait un problème ça venait de lui mais absolument pas d'elle.

« Et tu es superbe. » Elle déposa un bisou sur les cheveux roux de la lionne. Évidement que Nana est superbe, cela va de soi. Déjà parce qu'elle l'est, et puis ce n'est pas seulement physiquement. C'est aussi à l'intérieur, une véritable perle qu'il fallait réussir à découvrir. Un trésor enfouie sous tout un tas d'apparence, mais une fois ouvert, waw. Mieux que cent mille joyaux.
Et au moins elle ne pourra pas se plaindre d'être avec quelqu'un qui ne reste avec elle que pour ces seins, ce qui avait déjà était le cas de Lucy soit dit en passant. Et de Lou, et de tout un tas de fille. Même de Nana. Mais pas avec Andras.
Ni elle avec Nika d'ailleurs (a). En parlant de Nika. Un sourire triste s'étira quand Nanaly expliqua qu'elle voulait lui en parler elle même. Merde c'était son meilleur ami quand même. Et nika, c'était souvent tout dans l’excès. Je t'aime à la folie. Je me détruit à la folie encore plus. Elle ne voulait pas qu'il s'autodétruise comme il avait était capable de le faire. Et comme il était tout à fait capable de le faire maintenant, puisqu'il n'a plus ses sœurs pour le fliquer.
Un sourire triste qui devint un peu plus mignon quand elle expliqua combien ils étaient fait pour être ensemble. Héhé ils avaient mis quoi. Six ans pour s'en rendre compte, ces deux boulets. Sourire qui se transforma en grimace quand elle parla de.. Dante. HAHA. Bref. Dante ça avait été aussi beaucoup de chose pour la blondinette pour finalement devenir... Rien. Quelqu'un qui la méprise, qui a une politique complètement débile. En plus qu'est-ce qu'il a pris la grosse tête quoi. Mais il reste quand même terriblement charmant le français c'est terrible.

« Tant mieux, c'est toujours mieux d'avoir une baguette qui nous va. Surtout que l'ancienne était terrible !! »

Oui, Lucy avait halluciné en voyant les cicatrices de son amie. Elle lui avait donné une excuse bidon et comme Lucy avait bien compris qu'elle voulait pas parler elle n'avait pas insister. Mais quand elle avait appris que c'était la baguette, maaaaamma. Elle avait pris la rousse pour une véritable masochiste, sérieusement.
Elle se redressa pour s'asseoir plus confortablement sur le lit en suivant du regard la préfète se lever l'air sérieuse.
Ton mélodramatique qui n'impressionna pas vraiment la blondinette. Des discours comme ça, on lui en sortait à chaque réunion de l'AD alors bon, à force. Et le fait que sa vie soit en danger n'était pas vraiment une surprise. Être à Poudlard était un danger, puisque des élèves se faisaient tuer et torturer dans les couloirs. Elle avait failli clamser à chacune des dernières soirées auxquelles elle avait assisté. Sans compter sur les cours de Baranovski qui sont un véritable suicide, le fait qu'elle soit ami avec un Derek capable de se transformer en bestiole assoiffée de sang, qu'elle participe à l'AD. Et qu'elle sorte avec un pirate dont la sœur rêve probablement de la noyer. Autre chose à ajouter peut être ?
Oui. Elle en a rien à faire. Elle est toujours là, vivante. Heureuse, elle continu de vivre, de rigoler, de minauder, de blaguer, de pleurer, de bouder, de rêver. Elle fait même des projets pour l'avenir alors qu'il y a pas moins de cinq élèves morts à Poudlard au cours de l'année précédente, ce qui fait beaucoup mine de rien. Et puis pour ce qui est du danger pour ses proches... Elle les a presque tous cité à vrai dire. Bon il en manque deux trois, mais le plus gros est là. Nika, Lou, Andras et Nana. Elle esquissa un sourire en coin, devinant à l'avance la réponse de ces quatre là. Tous aussi tête brûlé et suicidaire qu'elle. Une véritable équipe de bras cassés moi je vous dis.

« J'imagine que tu devine déjà ma réponse, et puis pour ce qui est des proches, levage d'yeux au ciel, bref. Je ne vois pas pourquoi je te détesterai, arrête de tout le temps douter de toi, parce que là oui ça va m'énerver quoi. Les chances que je te déteste un jour sont aussi élever que celles de me faire réveiller par les Beatles refaisant ma sonnerie de réveil. »

Petite moue déçue, parce que les Beatles au réveil, c'est le pied. Charmante métaphore n'est-ce pas, quoique MacCa' au réveil, ça ne la dérangerait vraiment pas du tout, du tout. Lucy s'étira comme un chat en faisant craquer les os de son dos, raaah mal au dos à force d'écrire sur des bureaux trop pourris. Pauvre choute. Puis elle replanta son regard dans celui de Nana.

« Donc c'est quoi le plan ? On retrouve ces connards, on les traîne jusqu'à Azkaban ?.. Quoique je pense qu'ils ont le bras long pour ne pas avoir était choppé par le Ministère ou Poudlard, on peux pas compter sur les institutions... On peux compter sur personne de toute façon de nos jours. »

Elle haussa les épaules, comme l'aurait fait n'importe qu'elle quadragénaire blasé de son époque de fou. Sauf qu'elle a dix-sept ans, et se montre souvent blasé ses temps ci. Par Poudlard, les adultes, le Ministère. L'ordre du Phénix qui ne fait rien à par des discours grandiloquents et pompeux. Bref c'est pas la joie la vie. Mais il faut que ça change, Lucy reste persuadée que ça peux changer. C'est pour ça qu'elle ouvre sa gueule. Qu'elle va aux réunions de l'AD, se bat pour ceux qu'elle aime comme Derek. Et ne compte pas en rester là. Kenzo, ce n'était pas vraiment un ami proche, il aimait bien l'embetouiller à vouloir la dessiner (alors qu'elle veut pas è.é). Mais il était gentil, un bon bougre et ne méritait pas ça. Personne ne méritait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Until the end |Pv Nana   

Revenir en haut Aller en bas
 

Until the end |Pv Nana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-