Partagez | 
 

 I'll come back when you call me l Jae <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: I'll come back when you call me l Jae <3   Dim 4 Sep - 9:13


I'll come back when you call me

✎ Noms ◮ JaeMin Park & Mikhaïl M. Bielova
✎ Mois actuel ◮ Dernière semaine d'Aout.
✎ Contexte temporel ◮ Début d'après midi.
✎ Contexte spatial ◮ Petit parc juste à coté du Chaudron Baveur, coté moldu.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.




Il n'allait pas bien. Depuis quelques temps déjà, ses silences se faisaient plus longs, ses paroles rares, restant insensible à une bonne conversation, insensible à l'idée même d'aller ennuyer longuement un cousin ou des amis. Insensible à passer des heures avec sa famille, discutant de tout et de rien, de la rentrée, de l'école, des amours, des...
Des amours. Qu'y pouvait-il, au fond, si lui, il était tombé amoureux ? Pour les autres, c'était tellement plus simple. Il avait toujours cru que Lee et Thomas était le couple parfait, mais au final non, et ils se déchiraient sans se rendre compte à quel point ils étaient bouchés tous les deux, à quel point ils avaient mal de ne plus s'aimer. Comme Tania devait avoir mal d'avoir eu confiance dans Derek. Comme leur père devait souffrir de la mort de leur mère. C'était beau, l'amour ? Pas si sur. Ca faisait si mal qu'on avait l'impression de mourir, continuellement, ca donnait envie de se jeter du haut d'un pont pour en finir, enfin, avec ce cœur qui enfle et les hurlements qui ne sortent pas.

Pourquoi avait-il du connaître ce sentiment ? Lui qui était si bien dans sa forteresse de glace, de déprime, lui qui passait son temps à maltraiter les autres pour oublier ses propres souffrances, il avait fallu qu'il regarde, qu'il s'interesse. Qu'il espère.
Oh, bien sur, on lui avait vite brisé tous ses espoirs, et il n'avait jamais cru réellement que tout pourrait bien finir, mais, la nuit, les rêves ne trompent pas. Ils ne peuvent pas mentir, les rêves, et ce n'était donc jamais mensonge quand il révait de JaeMin, de ses baisers, de son étreinte. De ses bras forts et de son odeur si particulière, de la douceur de ses cheveux sous ses doigts. C'était presque une torture, à la fin. Lui qui depuis le début de l'été devait se battre pour se rappeler des choses, il ne pouvait plus se l'enlever de la tête. Non pas qu'il l'aurait voulu, certes, mais il y avait des jours où la blessure était trop douloureuse et qu'il n'avait plus qu'une envie, retourner à l'hopital, dans l'oubli. Là, il n'avait pas eu à se fustiger pour sa débilité.

Débilité que d'être tombé amoureux. D'un homme. D'un sorcier de sang mélé, d'un « gentil », d'un gryffondor, et la liste des lamentations pouvait encore être longue s'il se laissait aller, mais il n'y pouvait rien. Il n'y pouvait plus rien dés le moment où il s'était réveillé un matin avec une bosse sur la tête et des odeurs sucrées plein la gorge. Au final, il avait bien réussi son coup, Jae ; l'avoir rendu amnésique n'avait fait qu'accentuer sa dépendance envers la personne qui avait réussi à lui faire ressentir... le calme et la confiance. L'avoir ensuite vraiment retrouvé pour... pour devoir lui dire adieu, ca avait été une des choses les plus difficiles de sa vie.

Mais il avait fait le bon choix. Enfin, du moins, il espérait. Il s'y raccrochait de toute son âme, parce que si on venait lui dire que, en fait, il pouvait avoir droit à ce petit répit, à cette histoire, il n'était pas sur de ne pas en hurler de rage. Devoir rompre sans même avoir réellement gouté à l'amour, c'était insupportable, mais savoir qu'on l'avait fait sans raison valable était pire. Et il se savait trop orgeuilleux et buté pour revenir dessus. Quoique, depuis le temps qu'il se languissait seulement de le voir, de le toucher, lui parler, il était presque prêt à parjurer père et mère pour juste un baiser de plus.

Accro ? Vous n'avez pas idée.
C'était un gouffre, sans fond, un vide sidéral qui avait laissé une trace si indélébile dans l'esprit de Mika qu'il ne pouvait pas l'oublier. Comment oublier la douleur, quand elle vous prend aux tripes tous les matins, tous les soirs ? Quand à chaque coin de rue c'est son visage qu'on espère apercevoir, son rire qu'on pense entendre, et qu'en sursaut chaque nuit on se réveille en ayant cru... en ayant rêvé.

Et il n'en pouvait plus, de rêver, Mikhaïl. Entre ça, les cauchemars, les événements de l'année passée, la vie en communauté avec toute cette famille qu'il avait tenté de maintenir à l'écart, la peur de vivre, de grandir, il n'était plus qu'une sacré trouille ambulante. Sursautant toujours, le regard fuyant, les yeux craintifs, l'épaule voutée pour s'esquiver à la moindre tentative pour le toucher, on ne pouvait pas dire qu'il faisait un joyeux colocataire en cette fin de vacances. Heureusement pour tous, la rentrée approchait, et tout le monde passait plus de temps dehors à profiter des derniers moments de soleil plutôt que se terrer dans une chambre aux rideaux fermés.

« Ca puait la moufette », avait dit sa sœur, en rentrant deux jours auparavant. Il n'avait depuis pris qu'une douche contraint et forcé, avant de retourner lire au coin d'une chandelle des livres dont les mots se dérobaient sous ses yeux, enfoncé dans son lit en se tenant la tête et en combattant les maux de tête qu'accompagnaient invariablement les pertes de mémoire.
Il avait tellement peur qu'un jour, il ne succombe et n'oublie tout. Déjà qu'il lui arrivait d'oublier son père voir son nom, alors, oublier sa vie, ses amis, sa famille, sa vie... Sans même savoir qu'il avait existé, qu'il y avait quelque chose avant le trou noir. Sans même se douter, sans même paniquer. Ironique, donc, pour un gamin qui l'année dernière encore se targuait de n'exister pour personne si ce n'est Tania.

Les dieux s'ils existaient avaient un sacré sens de l'humour.

Tout le monde avait donc appris à l'éviter dernièrement, et c'était surpris qu'il était quand l'elfe de maison de Svetlana vint le trouver, une missive entre les mains. Quelque chose d'important ? Une lettre du crapaud pour lui dire que, finalement, ils s'étaient trouvés un nouveau préfet qui ne perdait pas la tête ? À ce stade, il se fichait un peu de tout, le gosse.

Mais, non. À la place, une odeur qui aussitôt fit se lever le jeune homme, lequel faisait décidemment trop de place à son coté veela dans sa vie ses derniers temps, pour arracher des mains de la pauvre créature la lettre, et la déchirer dans un bruit sec pour l'ouvrir. Jae. C'était Jae, c'était son odeur, son écriture. Ses mots. Sa demande maladroite pour... le voir.
Et directement l'esprit mort de Mika se mettait en fonctionnement, ranimant tout ce qui avait été arrêté, juste pour une lettre. C'était idiot, mais il lui fallait juste ça pour que d'un coup la vie soit plus belle et que son cœur semble reprendre. Il devenait mièvre, mais il n'arrivait même pas à savoir si c'était une mauvaise chose.

Un volte face et il arrachait un morceau de parchemin dans le bas d'un devoir et piquait une plume pour répondre, rapidement, presque anxieusement au jeune homme, donnant un lieu, une date. Le jour même, en fait, parce qu'il avait vraiment trop peur d'oublier ou que ce ne soit plus possible, que Jae se rétracte. Il lui laissait une chance, et il voulait la saisir, lui dire à quel point il était désolé et qu'il voulait... qu'il voulait quoi, au juste ?

Mais ce n'était pas le moment de recommencer à s'inquiéter la dessus. Il aurait bien assez de temps quand il le verrait pour mettre sa tête en ordre, et les mots couleraient tout seuls, pour l'instant il lui fallait, et vite, se préparer. Avec un mot rapide pour l'elfe, il se jeta dans la douche, se blessant au coude dans sa précipitation et jura en russe sans se soucier des quelconques tableaux qui auraient pu entendre quelque chose. Pas maintenant !
Même si le sang ruissellant contre le carrelage le rendait un peu vert et lui rappelait de mauvais souvenirs, il ferma les yeux et finit sa douche, se séchant également très vite, s'habillant encore plus vite.

Grimace.

Il saignait quand même abondamment, et il n'avait pas le temps d'attendre que l'une des filles ne rentrent pour pouvoir lui soigner ça. Et hors de question d'attendre, de toute façon, parce que sa soudaine vigueur risquait d'être suspicieuse et il ne voulait pas risquer que sa sœur ne lui interdise de le voir. Il ne pensait pas qu'elle était vraiment en faveur d'une idylle pareille, franchement, et il avait peur d'essuyer un véritable refus, catégorique. Et si voir Jae en cachette ne l'enchantait guère, il s'en contenterait pour l'instant.
Serrant les dents, il préleva donc grâce à ses nouveaux centimètres acquis durant l'été des bandages dans la salle d'eau, se faisant un plus ou moins acceptable pansement autour du coude. Il lui suffirait de mettre un gilet et personne ne verrait rien.
Bon, ça c'était le principe parce qu'au final, enfiler son tee shirt fut une horreur, mais il tint bon. Ce qu'il n'aurait pas fait pour son asiatique, hein ? Même se tuer. Et enfin, habillé, de jean et tee shirt vert, les cheveux coiffés et les joues rouges d'anticipation, il laissa un petit mot aux filles indiquant qu'il était sorti. Qu'il reviendrait sans doute tard. En espérant qu'elles ne s'inquiètent pas. Et il prit la poudre de cheminette, direction Londres, et le Chaudron Baveur. JaeMin lui ayant donné rendez vous du coté moldu, surement histoire de passer plus inaperçu.

Et il était là, au soleil pour la première fois depuis des jours, la tête legère et la respiration saccadée d'avoir couru. Tout ça pour quoi ?

Et bien peut-être simplement un petit moment de paradis.

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Dim 4 Sep - 12:06

Un an en arrière, le coréen n'aurait jamais cru quitter son pays natale pour s'envoler vers l'Angleterre et tous les mystères qui l'accompagnaient. Il s'était même dit que cela n'était que folie de penser un seul instant un jour de quitter son cher et tendre pays. Lui qui avait tout pour être heureux malgré cette famille des plus bancale. Un père célibataire de 32 ans qui faisait de son mieux pour s'occuper de son fils et de sa vieille mère de 75 ans. L'odeur du petit matin qui montait doucement dans la chambre du coréen, la voix grave de son père qui lui promettait de venir le réveiller à coup de pied aux fesses s'il ne descendait pas plus vite. S'il n'avait pas été aussi feignant à l'époque il l'aurait fait bien plus vite. Il aurait passé encore plus de temps avec son père. Cela a fait un an qu'il est mort. Tué par une femme qu'il pensait ne plus jamais revoir. Cette lumière verte, un dernier soupire avant de sentir le poids de son père sur lui. Pendant ses vacances, le jeune homme avait eu du mal à rester dans cette petite maison qui semblait si grande sans son paternel.

Il lui semblait plus dur de rester au final en Corée dans cette grande ville de Séoul. Pourtant, il avait la possibilité de pouvoir passer deux mois en compagnie de sa meilleure amie qui semblait ne plus vouloir le lâcher, ni le laisser repartir. Elle lui avait dit qu'elle comptait faire de lui, la nouvelle star de la Corée tout entière et qu'elle s'occuperait de jouer les managers. C'était surtout pour pouvoir jouer les sadiques avec lui, mais bon comment lui en vouloir ? Elle essayait au maximum de le voir, malgré les nombreux petits boulots qu'enchaînés le coréen dans le but de pouvoir avoir de quoi survivre une année en plus. Ce n'est pas de tout repos de vouloir tuer sa mère. Il faut en avoir du courage, pour aller de l'avant et ne pas regarder à côté. En plus, de prendre du temps pour sa meilleure amie, il devait également s'occuper de sa grand-mère qui semblait avoir de plus en plus de mal à se déplacer dans la maison. Toutefois, quand il s'agissait de remettre en place Jaemin à aucun moment, elle semblait avoir perdu sa vitalité. Son petit fils était le dernier membre de sa famille, on avait osé lui prendre son seul fils et voir son petit fils partir aussi loin pour devenir un vulgaire magicien dans un cirque c'était un peu abusé tout de même ! Oui, incapable d'avouer à sa grand-mère qu'il était comme cette femme qui avait détruit leur paisible petite vie, il lui avait simplement dit qu'il étudierait la magie à Londres. N'ayant jamais fait le rapprochement avec son ex-belle fille, la vieille femme était persuadée que son petit fils perdait son temps dans cette voie. Pas question de l'inquiéter et lui dire qu'on veut aller tuer une femme totalement folle.

Oui, ces deux mois passèrent à une vitesse monstre, il semblerait que le jeune homme n'avait pas le temps de s'ennuyer. Du moins, tout pouvait le laisser penser. Pourtant, il y avait bien une chose dont s'ennuyait horriblement le jeune homme, une personne si chère à son coeur, qui semblait plus importante que n'importe quoi d'autre. Il était là, toujours dans son esprit, il voulait juste le revoir. Même le jour de l'anniversaire de la mort de son père il n'avait que lui en tête. Mikhaïl Bielova. Cela reviendrait à du suicide à continuer vouloir l'approcher, mais il ne pouvait s'en empêcher. Il était là dans son esprit dans son coeur. C'était impossible pour lui, de ne pas lever les yeux au ciel et se demander à chaque instant comment il allait. Est-ce que lui aussi, il pensait à lui ou est-ce qu'il avait simplement oublié ce stupide coréen qui pouvait lui courir sans arrêt après ? Cela aurait été surement plus sage de l'oublier. Plus raisonnable de ne laisser plus jamais le coréen avoir un peu d'espoir de s'approcher de lui à nouveau. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher secrètement d'espérer hanter lui aussi les pensées de celui qu'il aimait.

Les deux mois passèrent rapidement et le jour de quitter sa grand-mère et sa meilleure amie était encore plus dure que l'année dernière. Se dire que c'était peut-être la dernière fois qu'il voyait leurs sourires, qu'il pouvait le serrer dans ses bras c'était bien plus dur qu'il l'avait imaginé. Yoona était tout simplement en pleure, le suppliant de rester auprès d'eux, lui promettant de pouvoir l'aider à tout oublier. Elle était adorable, sa petite Yoona, mais non elle ne pouvait pas l'aider à oublier, à les oublier. Sa mère et son Mikhaïl. Tout simplement parce qu'il ne voulait pas et ne pouvait pas non plus. Quant à sa grand-mère eh bien ... Elle semblait plus sereine de voir que son petit fils n'allait pas retourner en Angleterre avec une tignasse pas possible. Elle avait réussi à le faire passer chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux et par la même occasion récupérer sa couleur noire d'origine. Le seul petit souci, c'est qu'elle n'avait pas prévu le coup de boucle d'oreille. Oh bien sûr ! Il était assez malin pour les cacher tant qu'il était avec elle, mais elle savait parfaitement qu'il les avait encore. Après une dernière et longue étreinte dans les bras des deux femmes, le coréen avait reprit l'avion.

Londres. Ville assez amusante, il faut l'avouer des personnes assez spéciales se baladent dans les rues et il n'était pas toujours impossible de croiser d'autres asiatiques avec qui Jaemin semblait se ravir de parler de temps à autre. Enfin, durant les deux premiers jours de son retour il n'avait fait que rattraper son décalage horaire. Pas facile de se réhabituer à manger et dormir à l'heure de l'Angleterre. Il n'avait pas vraiment pris la peine non plus à sortir tant que cela de sa chambre. Le mal du pays surement. Cela était assez comique, en Corée il désirait simplement revenir ici alors qu'en Angleterre il voulait juste rentrer chez lui. Qui choisir ? Entre la famille et l'amour ce n'est pas toujours évident de faire un choix judicieux. Pourtant, depuis son retour à Londres, il n'avait qu'une seule chose en tête : Le revoir et au plus vite. Il ne voulait pas perdre trop de temps, avant de pouvoir... De pouvoir faire quoi Jae ? Tu n'es même pas sûr qu'il pense encore à toi, qu'il a envie de te voir. Tout cela est stupide de penser que cette personne puisse encore se souvenir d'au moins un seul baiser échangé.

Prenant toutefois son courage à deux mains, le coréen avait réussi au bout du troisième jour de se lever de son lit pour lui écrire une lettre. Il fallait quelque chose de simple, mais qui puisse laisser penser qu'il voulait le voir absolument, mais pas trop non plus pour pas passer pour quelqu'un qui est lourd. Une pile incroyable de lettres s'empilaient à côté de lui, toutes déchirés ou chiffonnés de rage avant de trouver enfin la bonne façon de lui demander. C'était parfait, il avait hésité longuement à mettre une marque d'affection à la fin, mais il avait finalement songé qu'il faudrait mieux signer par son propre prénom sans rien ajouter de plus. Cela serait surement plus raisonnable, il ne fallait pas s'emballer. Cela lui avait pris bien toute une bonne partie de la matinée pour écrire cette fichue lettre. Rah pourquoi, se prendre autant la tête ? Il ne pouvait pas simplement envoyer un petit texto et op l'affaire et joué. Surtout qu'il avait fait un effort sur humain pour bien écrire à chaque fois. Si bien qu'à force il en avait attrapé une crampe au poignet, mais miraculeusement il avait réussi.

Certes, la lettre était écrite, mais c'est alors qu'une longue remise en question commençait. Le revoir était une bonne idée ? Après tout, cela pourrait lui permettre de savoir comment agir en face de lui à la rentrée, il savait lors et déjà comment agir. Mikhaïl allait-il prendre le temps de lire son courrier où est-ce que tout simplement il l'aurait un jour entre les mains. Tout cela semblait peser sur le jeune homme qui finit par se laisser guider vers la poste des sorciers. Il était surement trop préoccupé pour se rendre compte qu'il venait de laisser s'échapper ce stupide volatile avec sa lettre. Non ! Revient, de suite ! C'était pas une bonne idée finalement, il allait se moquer de lui, le trouver ridicule. Rah ! On dirait un pauvre idiot amoureux qui est totalement déboussolée sans lui dans cette lettre, il aurait dû la recommencer. Lâchant un léger gémissement de panique, le coréen c'était rapidement enfuit vers sa chambre. Mangeant que brièvement trop inquiet de savoir ce que le russe allait lui répondre ou bien même lui répondre. C'était une horreur cette attente sans fin. Jaemin n'en pouvait plus de tourner en rond dans sa chambre alors que cela faisait à peine cinq minutes qu'il avait vu son précieux courrier partir loin de lui. Se mordant la lèvre inférieure, le jeune homme avait encore plus de mal à tenir en place, c'était nettement plus stressant que faire cette pub débile que Yoona lui avait conseillé de faire. Bon certes, cela avait été très bien payé, mais bon.

Ca y est … Il le sent. Ca arrive. La fin de sa vie. Cela allait faire une heure qu’il attendait. Il croyait tout simplement que son cœur allait arrêter de battre, que sa respiration allait jamais se calmer. Stresser ainsi pour une vulgaire lettre, se mettre dans tous ses états c’était une bonne idée ? Ou était-ce juste à cause de ce nombre incroyable d’abdos que le coréen n’arrêtait pas de faire depuis cette fameuse heure entière. Il sentait une barre lui faire mal dans le ventre, il était bien incapable de se relever. Le jeune homme soupirait lentement alors qu’il décollait légèrement ses cheveux de contre son visage. En tout cas, il avait gagné le droit d’aller prendre une bonne douche. Enfin, quand il aurait réussi à se relever. Fermant doucement les yeux dans le but de se calmer, cela lui semblait encore plus dur. Il semblait même entendre quelque chose venir taper contre la fenêtre de sa chambre. C’était même étrange que cela ne se stop pas depuis ces longues secondes… Ouvrant brusquement les yeux pour dévier la tête vers la fameuse fenêtre, le coréen ne put que se mettre à rire légèrement en voyant l’oiseau à l’encadrement. C’était lui. Aucun doute là-dessus.

Se relevant avec une grande difficulté, le coréen avait lâché un long soupire de douleur, en sentant ses abdos, le faire souffrir. On ne pourra pas dire après cela qu'il n'avait pas prit soin de lui. Avançant vers la fenêtre, il prit rapidement la lettre que l'oiseau avait dans le bec. Mikhaïl... Sentant son coeur qui allait exploser dans sa poitrine, il vint s'asseoir au petit bureau pour regarder la lettre. Il ne pouvait pas y toucher, l'ouvrir. Si jamais il refusait ? Qu'allait-il faire ? Déglutissant difficilement, ce fut l'air extérieur de Londres qui le fit revenir sur terre. Rah ! Qu'il fait froid dans ce pays. Ouvrant soudainement la lettre avec vigueur, il avait du mal à rester calme et ne pas céder à la panique. Où était passé son courage de Gryffondor, surement oublié au fond de sa valise. Lisant plusieurs fois la réponse de son cher et tendre Mikhaïl, il avait dû mal à être certain de ce qu'il pouvait y lire. Est-ce possible ? Il voulait vraiment le voir, aujourd'hui ? Et dans moins d'une heure, nettement moins ... Il était sur de connaitre Jae ? Il lui fallait un temps monstre pour se préparer. Restant ainsi de longues minutes à fixer son réveil moldu, le coréen avait du mal à réaliser que la moindre petite seconde le rapprochait un peu plus de lui.

Un timide sourire prit vie sur les lèvres de Jaemin qui soudainement réalisant surement l'heure se levait brusquement en retenant un cri de douleur. Plus jamais, il ne ferait d'abdos pour faire passer son inquiétude. Levant son haut, le jeune homme se mit à sourire de plus belle en voyant son ventre parfaitement musclé. Au moins, on ne pouvait pas dire qu'avoir abusé de bons petits plats coréens lui avait fait prendre du ventre au contraire. Attrapant des vêtements propres dans sa valise, le jeune homme eut du mal à se décider. Il fallait pourtant faire vite. Attrapant un simple haut blanc en colle en V avec un slim noir et bien sûr un boxer, il filait rapidement sous la douche. Pas le temps de se coiffer. Enfin presque pas, mais sortir comme ça... C'était très peu pour lui. Passant sa main dans ses cheveux qui par chance semblait obéir aujourd'hui, le coréen se mit à sourire de plus belle. Est-ce qu'il allait lui plaire ainsi ? Il faisait, plus vieux avec les cheveux plus courts. Hum... Sans oublier ses boucles d'oreilles. Bon, pas le temps d'y penser il fallait filer !

Descendant difficilement les escaliers tout en enfilant ses converses il n'était pas loin, juste à côté même. Cela ressemblait à de la folie pure. Il n'arrivait pas à croire qu'il allait le revoir. Son coeur s'emballait alors que son esprit était de nouveau torturé par de nouvelles questions. Il devait aller l'embrasser directement ? Ou bien le serre dans ses bras -enfin pas trop fort non plus, n'oublions pas son mal de ventre- ou encore simplement avancer en lui souriant ? Ah ! C'était bien plus difficile qu'il aurait bien voulu le croire. Pourtant, comme toujours il allait surement se laisser guider par l'envie qu'il avait en le voyant. Avait-il changé lui aussi pendant les vacances ? Sortant à l'extérieur en fermant quelque peu les yeux, le climat de Londres était pas encore tout à fait assimilé, déjà qu'il avait à peine réussi à perdre ses cernes, car oui, notre cher Jae avait attendue d'avoir le visage le plus présentable possible pour voir Mikhaïl. Il voulait être sur de lui plaire ... Encore.

Regardant autour de lui, il était arrivé à leur lieux de rendez-vous. Son coeur battait à la chamade alors qu'il essayait tant bien que mal de se calmer. Et s'il n'arrivait pas à le reconnaitre ? Oh ! C'était totalement débile comme inquiétude, mais c'était plus fort que lui. Jaemin était totalement paniqué. Pourtant, toutes ses craintes semblaient s'envoler naturellement alors qu'il venait de le voir. Il était là. Oui, bien devant lui. Il semblait un peu essoufflé. Il avait couru pour venir le voir ? Cette pensée ne put que faire sourire de plus belle le coréen qui semblait en plein rêve. Son Mikhaïl avait changé. Il était plus grand, largement plus grand, trop grand ... Il allait finir par le rattraper si cela continuait. Il était aussi encore plus beau que dans ses souvenirs. Ses cheveux semblaient plus long alors que ses yeux... Ah ! Ses yeux bleus semblaient encore plus envoutant que la dernière fois qu'il avait eu l'occasion de les croiser.

Restant un long moment ainsi à l'admirer dans son coin, le coréen semblait soudainement paisible et tranquille. Il n'avait plus rien à craindre à présent. Personne ne viendra lui prendre brusquement. Il l'espérait tout au moins. Son coeur se serrait dans sa poitrine alors qu'il se mettait simplement à avancer vers sa moitié. Vers cette personne qui ne se doutait surement pas combien il avait pu lui manquer. Trébuchant légèrement à cause de son pas rapide. Il semblait avoir oublié tout ce qu'il pouvait l'entourer et ne voyait plus que son but précis. Atteindre Mikhaïl au plus vite. Il était là, si proche et encore si loin de lui que ce n'était plus supportable.

S'arrêtant juste devant lui, le regard plongé dans le sien, l'asiatique semblait totalement incapable de réagir sur le coup. Ayant trop peur qu'il s'agisse d'un rêve, qu'en voulant le toucher il allait disparaitre à nouveau, qu'il ne serait plus là pour lui. Levant lentement sa main vers le visage du russe, il osait enfin frôler son visage. Juste du bout des doigts, mais cela était bien assez suffisant pour en frissonner de plaisir. Laissant un merveilleux sourire apparaitre sur son visage, le jeune homme se retenait du mieux qu'il pouvait de ne pas le serrer dans les bras jusqu'à l'étouffer. Au lieu de le serrer dans ses bras, le coréen ne put s'empêcher. Cela avait été plus fort que lui, comment résister un instant de plus, c'était tout simplement impossible. Il ne pouvait pas concevoir de ne pas le faire. Ses lèvres étaient de nouveau scellées avec celle de Mikhaïl. Tant pis, autant jouer le tout pour le tout, s'il venait a le gifler, il l'aurait mérité. Le corps entier du coréen n'arrêtait pas de trembler de bonheur. Il n'arrivait pas à croire que ses lèvres qu'ils touchaient, qu'il dévorait était celles de son russe. Il retrouvait aussi son odeur, il avait eu peur de l'oublier durant cette longue séparation, mais il fut vite ravi de constater que non, il savait encore tout de lui ou du moins presque. Cela lui fit un léger choc de ne plus avoir à se baisser autant qu'avant pour l'embrasser. Il avait tellement grandit d'un coup. Il n'avait pas été là pour le voir, il n'avait pas pu voir le moindre petit centimètre qu'il avait prit.

Encore tout retourné par ses émotions, le jeune homme lâchait lentement ces douces lèvres pour regarder une fois encore son visage. Oh ! Bien sûr, il avait senti le regard perplexe et parfois dégouté des passants, mais qu'est-ce qu'il en avait à faire ? Il était tout simplement heureux. Aucun regard n'aurait pu venir troubler son bonheur. Il se mettait à sourire de nouveau, riant quelque peu nerveusement, alors qu'il se mordait la lèvre inférieure pour essayer au mieux de garder le contrôle de soi.

    « Eh … Salut toi. »


Ce n'était pas grand-chose, mais il n'avait pas vraiment su quoi lui dire sur le coup. Il préférait attendre de voir comment tout cela allait évoluer avant de parler un peu plus. Ils auraient tout le temps après non ? Il ne comptait pas le laisser repartir aussi vite que cela, maintenant qu'il était avec lui. Il l'aurait bien même enfermé dans sa chambre de suite pour être sûr qu'on n'allait pas venir lui chercher. Il était à lui et seulement à lui. C'était son Mikhaïl, son amour, sa raison de vivre à lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Lun 5 Sep - 7:17

Il attendait, là, les cheveux dans le vent, l'espoir au fond du ventre menaçant de lui faire apparaître un sourire géant sur le visage. Pourquoi n'était-il pas sorti plus, au final ? Les veelas n'étaient pas fait pour la vie en captivité, ni pour les espaces clos. Ils étaient fait pour le grand air, le vent dans les plumes et... il n'était qu'un demi veela qui ne pourrait jamais voler. Cette pensée le fit s'assombrir un peu, alors qu'il reprenait le contrôle complet de son apparence humaine. Se transformer en veela et laisser son attirance attaquer les moldus lui couterait gros si jamais il lui arrivait de lacher prise, et même sa sœur risquait de ne pas pouvoir l'aider à ce sujet. Il n'était pas un animal.
Oui, les mots de Lily étaient incrustés dans son esprit, et bien profond, elle y avait personnellement veillé de toute manière. Elle osait protéger un loup garou, préférer qu'une telle créature – connue pour son instabilité – se balade près des petits, prêt de toute cette nourriture auquel un coup de croc suffirait à finir la vie, mais ne se gênait alors pas du tout pour lui faire sa fête à lui. La vie est mal foutue. Très mal foutue.
Pliant doucement le coude blessé qui commençait à s'ankyloser, il laissa échapper une nouvelle grimace, tout en scannant les environs. Jae avait-il recu sa lettre ? Il ne savait même pas s'il était d'accord pour le voir, si le hibou était arrivé, s'il pourrait venir... En fait, il avait trop agi impulsivement, et ce n'était pas son genre, d'habitude. Bon, si, il sautait sur tout le monde pour se faire les dents, mais une action pareille aurait du être murement réfléchi, il aurait du tenter de trouver les mots justes. Au lieu d'accourir comme un gamin en manque d'affection.

Au final, bien sur, c'était ça, son problème ; Jae lui avait trop manqué pour qu'il soit encore capable de raisonner dés qu'il était question de lui. Et c'était dangereux, comme affaire, parce que finirait par venir un moment où il aurait besoin d'être inflexible, d'être uniquement raison, pas sentiments. Cependant, il n'était pas pressé de le voir venir, le moment où il ne serait plus que glace et obéissance, surtout en sentant l'odeur de Jae remplir l'air de la rue. Et de tourner la tête vers lui, soudain pris de timidité. Hého, c'est juste JaeMin, c'est toujours le même, rien n'a changé. Mais si rien n'avait changé, pourquoi Mika se sentait rougir et être pris d'une sorte de pudeur de fille ? 'était comme si, depuis le bal, leur relation n'était plus la même. Jae avait tenté de le protéger, et lui, encore, il l'avait rejeté, pour se faire massacrer deux mètres plus loin, et s'était réveillé un mois plus tard. Il ne lui avait même pas dit bon courage pour son retour en Corée, il n'avait eu aucune nouvelle... Alors il ne savait pas du tout comment son asiatique allait réagir. En plus, il avait pas mal grandi, changé, pas forcément pour le mieux, et est ce que Jae l'aimerait comme ça ?

Autant de questions stupides qui tournaient en boucles dans son esprit, pendant qu'il le regardait approcher avec la gorge sèche. Il était juste... magnifique. Rien qu'à la façon dont bougeait son tee shirt lorsqu'il marchait, il pouvait deviner dessous les abdos qu'il avait eu si peu de temps pour découvrir, et son mouvement de hanches était... intéressant. Se sentant rougir bien plus d'un coup, il remonta ses yeux vers son visage, complètement pétrifié sur place. C'était comme si un étranger se dirigeait vers lui, mais en même temps, il lui ressemblait tellement, que ça en devenait terrifiant. Pendant une demi seconde de panique, Mika eu peur d'avoir un moment oublié comment il était, mais ses cheveux étaient manifestement plus courts, et lui affinaient le visage d'une manière sexy comme pas permis. Et oui, il venait de prononcer un mot dont il n'avait pas du tout l'habitude, mais même ça n'était pas suffisant pour décrire le trouble dans lequel le coréen était en train de plonger Mikhaïl. Et puis, c'était pas permis de regarder comme ça, aussi fixement, non ? Il avait l'impression d'être mis à nu et de voir tous ses secrets dévoilés.
Sans un mot toujours, Jae vint finalement se planter devant lui, alors que Mika s'étonnait de ne plus avoir à se tordre le cou comme autrefois pour le regarder. Certes, c'était plus pratique ainsi, mais la sensation d'être complètement surplombé lui manquait un peu. Quoique s'il pouvait le regarder dans les yeux ainsi plus souvent, il risquait de vite s'habituer.

Un moment passa, et rien ne se faisait. Le russe avait l'impression que ses yeux le brulaient tellement il n'osait pas ciller de peur de manquer quelque chose de capital dans ce que lui disait le regard de Jae. C'était comme si on avait rallumé le courant et qu'ils étaient les deux extrémités du fil, enfin reliés après une période de coupure, à s'échanger des informations sans rien dire. Qui ferait le premier pas ? Pour faire quoi ? Lui qui avait cru trouver tout plus facile une fois face à lui était au final bien plus perdu qu'auparavant, entre tous ses sentiments contradictoires qui s'affolaient en lui. Il aurait voulu ouvrir la bouche et lui dire tout ce qu'il ressentait, mais aussi s'excuser, ou bien lui demander comment il allait, tout un tas de choses qui s'entrechoquaient, sans trouver le bon départ pour lâcher le flot.

Au final, il n'en eut pas besoin. Les doigts tremblants de Jae contre sa joue manquèrent de le faire sursauter, lui qui s'était encore perdu dans ses pensées, et il ferma les yeux en frissonnant. C'était mal d'être content pour une simple caresse de ce genre ? D'avoir déjà envie de hurler dans son oreiller de joie en courant partout dans une chambre ? D'avoir cinq ans à nouveau et la meilleure vie qui soit.
Son cœur battait trop vite pour qu'il entende encore le brouhaha des gens qui les entouraient, semblant sur le point d'exploser, et dés qu'il sentit le souffle de Jae frôler ses joues, ce fut la folie dans tout son corps. Il l'embrassait. Il l'embrasait, complètement, il se sentait bruler de l'intérieur, consumé par l'envie de se plaquer contre lui et de plonger les mains dans ses cheveux pour l'obliger à rester là comme ça pour l'éternité. Mais il ne voulait pas lui faire peur par trop d'ardeur, et il se laissa embrasser doucement, sagement, acceptant ça comme excuse. Comme redécouverte, comme promesse. Et promis il n'allait pas le laisser repartir si facilement cette fois çi. Il ferait tout pour ne plus (trop) provoquer les gens, pour ne pas oublier, pour lui rester entier. Pour le protéger contre tout le monde. C'est fou comme un baiser peut rendre optimiste, hein ?
Etouffant un gémissement de protestation lorsque Jae rompit leur baiser, il rougit encore en le voyant sourire de façon si éblouissante. C'était pour lui, vraiment, un sourire si heureux ? Il ne le méritait pas... mais il devait s'avouer que ça l'affolait de façon bien plaisante, ça et entendre le son de sa voix.

Entrant enfin en action, agissant complètement à l'instinct, les choses qu'il avait voulu sortir tout à l'heure trouvèrent enfin un ordre. Peut-être pas le bon, mais tant pis, il fallait qu'ils les disent.

Et, avec un peu d'élan, il donna un coup de poing dans le ventre de Jae, avec le bras gauche puisque le droit était blessé, les yeux étincelants d'une colère qui s'effaçait déjà sous les coups de l'amour.
« Ca, c'est pour ne pas m'avoir donner de nouvelles. J'étais mort de trouille, je savais même pas si t'allais bien, si tu m'en voulais, je savais même pas si t'allais revenir, t'avises pas de me refaire un coup pareil parce que j'y survivrais pas ! »

Il avait tellement, tellement eu peur de l'oublier, au fil du temps, tellement peur qu'il ne revienne jamais et qu'il finisse par se laisser aller à croire que tout n'avait été qu'un tour de son imagination. Tellement, tellement peur.
Enchainant sans laisser le temps à son petit ami de reprendre la parole, il lui agrippa le cou d'une main, pour se hisser tout à fait à sa hauteur, en se plaquant complètement contre lui. Ca, ça n'avait pas changé. La sensation d'être fait pour se blottir dans ses bras et être englouti par sa chaleur. Et en chuchotant contre ses lèvres.
« Et ca, c'est parce que je t'aime. »

Et il l'embrassa, tout en faisant derrière la tête de SON mec un doigt d'honneur bien senti au couple d'anciens moldus qui les regardaient absolument choqués. L'embrassa encore, et encore, et encore, avant de devoir s’arrêter pour reprendre sa respiration, voyant trop d'étoiles d'un coup. Se sentant soudain trop faible pour tenir sur ses jambes, il s'effondra à moitié dans ses bras, enfouissant sa tête contre son cou, maintenant qu'il pouvait l'atteindre, haletant.
« Tu m'as manqué. »

Une petite confession chuchotée sans le regarder, n'aimant toujours pas lui avouer ce genre de faiblesses. Il pouvait lui dire qu'il avait eu peur, parce que c'était lui le responsable. Il pouvait lui dire qu'il l'aimait, parce que c'était la stricte vérité et qu'il ne pouvait pas s'en empêcher, il fallait que ça sorte, mais lui dire que lui, Mika, avait agonisé de le voir, parce qu'il n'arrivait pas à s'habituer à la vie sans lui, ca lui faisait un peu peur. Comme quoi l'amour ne l’empêchait pas d'être encore contradictoire à longueur de temps.

Attendant quelques battements de cœur de plus, immobile, se repaissant de son odeur qui lui emplissait les narines, il osa enfin poser sa question de départ. Il connaissait déjà la réponse, du moins il l'espérait, mais il avait besoin de la poser. Pour être sur. Sur de ne pas se tromper, sur de s'engager sur une pente glissante sans remords.
« Je t'ai manqué? »

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Jeu 8 Sep - 10:01

Restant là comme un vulgaire idiot à fixer son Mikhaïl, Jaemin semblait totalement déboussolé. Il était difficile de savoir quelle heure il était vraiment, ou encore quel jours il était, ou bien même de se souvenir de ce fichu proverbe que sa meilleure amie lui avait dit avant de partir. Au fond, tout cela n'avait plus d'importance à présent, la seule chose qui pouvait le préoccuper c'est qu'il avait là, devant lui, la personne la plus importante qu'il n'ait jamais rencontré. Encore plus éblouissant que ces petites stars coréennes qui se trémoussent sur des hits. Oubliant presque de respirer, le coréen pris soudainement une grande bouffée d'air alors qu'il continuait de sourire. Si cela ne tenait qu'à lui il l'aurait déjà embrassé de nouveau pour l'empêcher de parler. Il n'était pas fou, il savait très bien que le moment de bonheur et de bien être étaient malheureusement pas de longues durées avec le serpentard. C'est surement pour cela qu'une relation avec lui était sans doute folle, oui, mais tellement enivrante. Il était persuadé que personne, dans ce monde ne pourrait lui faire ressentir ce que lui communiquait Mikhaïl, il était le seul à avoir créé en lui une sorte de dépendance masochiste, car il faut bien l'avouer il aimait se faire frapper par son adorable Mika. Sinon ... Il ne reviendrait pas non ? D'ailleurs la souffrance arriva bien plus vite qu'il ne l'aurait jamais imaginé. Sentant soudainement toutes ses forces l'abandonner alors qu'il retenait au mieux un cri de douleur. Ce n'est pas qu'il y avait été fort, il avait connu pire, mais l'angoisse de ne pas le voir l'avait fait abuser du sport. Contractant au mieux son ventre pour éviter de souffrir un peu plus, le jeune homme, se redressait pour regarder son vert et argent dans les yeux.

Oubliant lors et déjà la douleur, alors qu’il l’entendait dire qu’il ne survivrait pas à une autre séparation, Jae ne put que se sentir heureux. C’est égoïste de penser d’une telle façon, mais il avait tellement eu peur qu’il l’oublie que tout soit terminé en si peu de temps, que l’entendre dire cela le rassuré sur le fait que oui, son Mikhaïl était toujours à lui. Se laissant attirer par le jeune homme restant encore silencieux, le coréen ne pouvait s’empêcher de le trouver fabuleux. Afin quand il évitait de trop le frapper, c’est pas tout ca, mais s’il veux qu’il soit tout beau, baah faut qu’il soit sans bleu… Mais bref, ce n’est surement pas le moment de se plaindre, se plaindre de quoi après tout ? Il aime tout de lui, même son amour assez impulsif.

Frissonnant aux mots « je t’aime », il se laissait faire, répondant avec joie aux baisers du jeune homme. Posant doucement sa main sur la hanche du jeune homme et l’autre qui venait caresser légèrement le visage du russe. Il lui était difficile de ne pas succomber à la tentation de le dévorer sur place. Oh si ! Un adorable Mikhaïl avec un coulis de chocolat… Etrange, le coup était donné dans le ventre pas sur la tête. C’était surement un effet secondaire de la retrouvaille avec son … Petit ami. L’embrassant à en perdre toute respiration, le coréen était totalement sous le choc alors qu’il sentait les lèvres de son amour le quitter. C’était bien la première fois que Mikhaïl l’embrassait de cette façon, cela n’était pas pour le déplaire au contraire, mais tellement perturbant à la fois.

Serrant doucement le russe contre soi, Jaemin fit en sorte de l’avoir si proche de lui qu’il ne pouvait imaginer un jour pouvoir se décoller de lui, mais il avait une façon aussi de faire attention à lui. Ne pas trop le serrer non plus, il était là pour le rendre heureux, pas l’étouffer, si bien qu’il était d’une grande attention envers lui. Soutenant le poids de son serpentard, il restait les yeux à demi fermés, sentant de nouveau son odeur qui avait le don de l’apaiser. Souriant légèrement en entendant le jeune homme lui avouer qu’il lui avait manqué. Venant de lui, c’était surement la plus belle chose qu’il pouvait lui dire en plus de son « je t’aime ». Il avait peut-être finalement un effet positif sur son petit rebelle de la vie. Le cœur qui allait explosé, les émotions à fleur de peau, le coréen avait l’impression qu’il allait réellement finir par mourir. Ce dernier jours était le dernier n’est-ce pas ?

« Je t’ai manqué ? ». Souriant attendrit par le comportement de son amour, il passait lentement sa main dans ses cheveux jouant légèrement avec ces derniers. Il se délectait de le pouvoir le faire languir un peu, après tout Mikhaïl, l’avait fait attendre assez longtemps dans le passé pour qu’il se venge un peu. Laissant son visage se glisser contre celui de son petit brun, il plaçait ses lèvres au niveau de son oreille, dans le but de doucement souffler contre cette dernière.

    « Bien plus que tu pourrais l’imaginer, Mikhaïl. »


Il avait hésité un moment de se montrer plus détaché, de se la jouer un peu beau gosse qui aime se faire désirer. Après tout, il avait l’habitude avec les filles d’aimer se faire admirer et désirer. Pourtant avec Mikhaïl tout était tellement différent, il avait ce besoin d’être sur qu’il sache qu’il l’aimait plus que tout que jamais un jour il ne doute de ses sentiments. Il aurait pu rester des heures durant à le garder ainsi contre lui, à le serrer précieusement contre lui, l’embrasser sans arrêt. Pourtant, la réalité du monde lui rappelé bien trop qu’ils ne devaient pas s’aimer. Les regards pesant des moldus autour de lui étaient devenus bien trop insupportable pour le gryffondor. Il savait pourtant que quoiqu’il arrive, ils seraient toujours regardés bizarrement ou traités comme des monstres même dans le monde des sorciers. Nulle part ils seront tranquille. En l’aimant il savait à quoi il s’attaquait, il savait que la bataille ne serait pas simple, mais voir le regard horrifié des personnes en face de lui, le déstabilisait plus qu’il l’avait prévu. Lui qui avait souvent été vu comme un jeune homme que l’on regardait pour son sourire ou simplement parce qu’il ne passe pas inaperçu dans la rue.

Ce monde qui lui semblait si beau et paisible, le monde qu’il avait côtoyé durant toute son enfance semblait sur le point de le rejeter pour avoir osé poser son dévolue sur un autre homme. Sentant son corps trembler légèrement à cette idée, le coréen se reculait de l’étreinte de Mikhaïl. Il continuait d’affronter le regard d’une femme en face de lui, sans qu’il se rende vraiment compte de son comportement. Le poing serrait, il ressemblait à quelqu’un sur le point de frapper cette femme. Ressentant surement cette impression la femme détournait rapidement le regard pour reprendre son chemin. Perdu et confus le jeune homme tremblait à nouveau avant de gémir légèrement de douleur. Cette barre dans son ventre… A la fois à cause de son abus de sport et cette horrible crampe. Que faire ? Il ne voulait pas être vu comme un monstre … Mais renoncer à son amour ? Jamais de la vie. Il ne commettrait pas la même erreur que sa mère. Il n’abandonnerait jamais celui qu’il aime à cause de ce que peuvent penser les autres, toutefois, avec cette prise de recul il pouvait parfaitement comprendre qu’on puisse se sentir mal. Venant de nouveau chercher le contact avec son serpentard, le rouge et or vint se coller contre lui en fermant les yeux. Le visage perdu dans les cheveux de son amoureux, il se sentait bien. Comment vouloir lâcher un tel bonheur ? Il se sentait si bien lorsqu’il était contre lui.

    « On bouge un peu ? Ca te tente une glace ? J’ai vu qu’il en faisait plein pas loin en arrivant. Je suis sur qu’il en ont au Cassis ! »


Rouvrant les yeux à cette idée de glace au cassis, le coréen semblait de nouveau remplit de vitalité et de joie. Il faut dire qu’il était assez doué pour passer au dessus de mauvais moments pour passer à la suite. Surement un entrainement intensif à force de se faire repousser par Mikhaïl. Son Mikhaïl… Non, c’est sur rien ni personne l’empêcherait d’être avec lui, pas question. Attrapant doucement la main du serpentard avec toujours cette délicatesse étonnante, il emmêlait ses doigts avec ceux de son chéri, tout en lui adressant un grand sourire. Il était bien là, simplement avec lui. Se mettant à marcher, le coréen semblait perdre peu à peu son sourire pour laisser place à d’affreuses grimaces. Chaque pas était devenu un vrai défis pour lui, il avait l’impression que quelqu’un s’amusait à lui marteler le ventre à chaque fois qu’il bougeait la moindre partie de son corps. Se pliant légèrement en deux sous l’effet de la douleur, il essayait au mieux de rester un peu naturel. C’est pas la joie tout de même, être avec Mikhaïl, enfin seul, rien que tous les deux en amoureux et voilà qu’il souffre. La vie est tellement injuste par moment. La douleur était bien là, mais Jaemin se mit soudainement à rire de bon cœur avant de regarder sa moitié.

    « Dit … La prochaine fois, avant de me frapper dans le ventre pense à me demander si j’ai pas abusé avant des abdos. J’ai mal… J’aurais pas du forcer autant, mais je stressais tellement à l’idée que tu veuilles pas me voir que j’arrivais qu’à me détendre en faisant du sport… »


Réalisant qu’après ce qu’il venait de dire, l’asiatique se mit légèrement à rougir. Bon dans le registre avouer quelque chose qu’on voulait garder que pour soi, Jaemin était pas doué. Il aurait bien voulu garder ce petit détail pour soi, mais bon à présent, il pouvait juste faire comme ci de rien n’était. Regarder autour de lui, en passant sa main dans ses cheveux, un soupire important, quelques bruits avec sa langue, un petit regard vers Mikhaïl avant de regarder de nouveau autour de lui. Enfin bref, cela n’était pas le moment de passer pour un idiot devant lui, il fallait continuer sa route vers le merveilleux marchand de glace, tout en balançant comme … Un pauvre idiot heureux la main de Mikhaïl, d’avant en arrière et d’arrière en avant. Un coréen heureux peut vite faire peur non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Mar 13 Sep - 8:01

Ca lui faisait tellement de bien d'être là. De lui avoir avouer la vérité, de lui avoir dit ces mots qu'il n'avait qu'un jour réussi à chuchoter avant de l'abandonner. C'était dans l'ivresse du moment, dans l'euphorie de l'instant, mais il ne pouvait avoir peur de l'intensité de ce qu'il disait, pas maintenant. Lui qui avait cru qu'il ne saurait jamais la vérité, qu'il ne pourrait pas faire la différence entre amour et attirance... Il ne pouvait pas croire qu'il n'y avait que quelque chose de physique entre eux. Certes, leurs corps s'aimaient, eux aussi, à en croire la vitesse de ses battements de cœur et cette chaleur qui lui faisait tant de bien, mais il y avait quelque chose de plus profond, de plus sournois mais encore plus beau. Pas une confiance mais... une chose pour laquelle Mika n'avait pas de nom. Juste ce sentiment d'être là ou il fallait et de ne jamais vouloir changer de place.

Un petit sourire fin s'étirait sur ses lèvres, le rendant plus adulte encore, s'alliant à sa nouvelle taille qu'il réajustait à son … son petit ami. Son homme. Son amant ? Mais c'était un territoire sur lequel il ne voulait pas non plus trop s'avancer, parce qu'il restait un adolescent qui voulait pouvoir marcher dans la rue... et regarder Jae sans rougir à outrance. Son souffle caressant la peau bronzée du coréen, il était bien là, jetant toujours de petits regards tueurs à tous ceux qui s'obstinaient à les regarder. Ils ne gênaient personne, ils ne faisaient rien de mal, mais s'ils continuaient à le tenter du regard comme ça, il pouvait lui montrer de quoi était capable un Bielova sur une bande de moldus. Il avait cette envie de rire euphorique, rien que parce qu'il était bien avec lui et que ca ressemblait tellement à un rêve, parce que ce n'était pas possible que Jae le tienne comme ça. Solidement, mais avec une certaine prévenance, comme s'il avait peur de le briser. Il ne s'enfuirait pas, il ne casserait pas, du moins pas d'une étreinte. Quoique la tête lui tournait quand même grandement de ce baiser, et il se sentait un peu ailleurs. C'était bien lui qui l'avait embrassé comme ça. Comme quoi l'instinct charmeur des veelas n'était pas mort en lui, parce qu'il n'avait aucune idée de comment il avait fait mais... s'il en jugeait leurs respirations mêlées et erratiques, il avait réussi.
Evitant de le regarder cependant dans les yeux, il lui demanda s'il lui avait manqué. Il savait que, au vu de sa réaction, Jae était très content de le voir, mais est ce qu'il lui avait manqué comme lui lui avait manqué ? Les longues heures à regarder par la fenêtre, à espérer une lettre, à se demander ce qu'il faisait.

Attendant avec appréhension la réponse du Gryffondor, il poussa un petit soupir d'aise en le sentant passer une main dans ses cheveux, fermant les yeux comme un chat qu'on caresse. Il était déjà gelée liquide dans ses bras, mais qu'on touche à ses cheveux et il se transformait en petit pudding de Bielova. Bon, la suite lui fit plus l'effet d'un électrochoc et avait une saveur plus épicée, et il se mordit les lêvres pour ne pas réellement rire aux éclats de sa peur enfantine. Plus qu'il n'avait imaginé ? Il en avait une bonne idée, et aurait bien été partant pour qu'il le lui.. montre. Plus physiquement. Mais là n'était pas l'endroit pour se laisser aller à de petites digressions, bien que ses quelques souvenirs de mains fraiches sur son ventre lui donnait soudain l'envie d'avaler sa salive.
Le trouble de Jae passa un moment inapercu avant qu'il ne s'éloigne de lui et que le russe ne rouvre les yeux, déboussolé. Que se passait-il ? Il suivit le regard du coréen jusqu'à une femme qui semblait les observer avec mépris, et se sentir prêt à siffler comme un serpent, pire un léger picotement le prit dans les paumes des mains. Non, Mikhaïl, on essaie pas de jouer au veela et de lancer des boules de feu sur les dames idiotes et bouchées en pleine rue. Lui, il avait l'habitude d'être mal vu, depuis longtemps, mais il n'avait jamais vraiment fait quelque chose pour rétablir sa réputation et il aimait pouvoir foudroyer les autres à tout va mais Jae... Jae ne méritait pas qu'on le regarde comme ça, alors que, dans l'histoire, c'était en partie lui qui avait « attiré » le brun du coté de la force obscure. hm. Dis comme ça ca faisait très film moldu, mais bon. Il était prêt à tout quand on venait à son JaeMin. Aussi, lorsque le jeune homme se rapprocha à nouveau de lui, il entoura sa taille de ses bras, pour plonger dans son regard, n'en revenant toujours pas de la maturité que lui conférait sa nouvelle coupe de cheveux. Il fallait dire qu'il avait pu un moment oublier que Jae était majeur, déjà. Alors que lui...

Attendant qu'il en finisse avec sa proposition d'aller manger une glace (ce à quoi son estomac adhérait à 100%), il lui prit ensuite doucement le visage entre les mains pour lui poser un autre baiser sur les lêvres. Sa faute, il était trop beau. « Ne te préoccupe pas des gens, s'il te plait. Ils sont juste jaloux, parce que tu es à moi. » Une petite pointe de possessivité ? Si peu. Beaucoup, en fait, et il allait surement devoir apprendre à ne pas arracher la tête des filles qui partageaient les cours avec Jae. Reprenant un peu plus de gaieté, ses yeux redevenant rieurs, il acquiesça alors à son idée de glace.

« Dommage qu'on ne puisse pas aller du coté magique, ils en font au sang/cassis qui sont trop bonnes ! Mais je me contenterais du tien... Il lui offrit un petit sourire de vampire avec ses canines qui ressortaient, avant de rire, enfin, se lâchant vraiment, attrapant sa main avec gaieté. Enfin, je blague, je pourrais jamais te blesser. Même si ton sang doit avoir bon goût... Ca va ? Je blaguais vraiment pour le sang... »

Au fur et à mesure qu'il discutait, en effet, le coréen s'était mis à marcher de plus en plus lentement, et une grimace vint déformer un moment son visage. C'était... de la douleur ? Pour avoir déjà réussi à en provoquer au jeune homme, il commençait malheureusement à la reconnaître, aussi s’arrêta t-il complètement avant d'hausser un sourcil en le voyant se mettre à rire. Il avait loupé un truc ?
Non à vrai dire, il avait juste loupé le coté drôle du fait qu'il ait réussi à blesser le brun encore plus. Mais merde, il était vraiment pas doué ! « Je suis désolé ! Si j'avais su... Ben, j'aurais tapé ailleurs... » Oui, fallait pas croire non plus que Mika pouvait s’empêcher de donner de petites tapes de temps à autre, surtout que Jae lui avait fait peur à ne lui donner aucune nouvelle pendant autant de temps ! Embarrassé par la situation, il finit cependant par sourire en secouant la tête. Quel couple ils faisaient vraiment.

« Je t'en veux pas d'avoir trop forcé, en fait, vu que j'ai quand même réussi à bien m'écorcher aussi en me jetant dans la douche... J'avais trop peur de te louper... »

C'était encore dit sans le regarder par honte de l'avouer, mais on ne se refaisait pas aussi vite. Cependant, s'il était peu doué avec les mots, il se rattrapait avec les mains, et attirant Jae dans un coin moins bondé de la rue, pas trop loin pour qu'il ne souffre pas, il passa ses mains directement sous son tee shirt, pour les poser à plat sur son ventre et ses abdominaux, les joues rouges. Il espérait que la fraicheur l'aiderait à calmer la douleur (même s'il avait très chaud d'un coup). Le malaise de le toucher ainsi quasiment en pleine foule se faisait cependant sentir et il enfouit à nouveau son visage dans son cou pour ne plus y penser. Juste faire du bien à Jae. hm. Pas ce genre de bien. Enfin, si, mais, plus tard ? Peut-être.

« Ca... te fait du bien ? Je veux pas que tu forces juste pour moi, on peut trouver un endroit ou s’asseoir, ou tu pourrais... t'allonger aussi et puis.. »

Oui, Mika n'était pas à l'aise avec ce genre d'images mentales, et il ne voulait pas que JaeMin sente à quel point il avait du mal à se contrôler en sa présence. Il ne voulait pas être un adolescent uniquement guidé par ses hormones, même si c'était difficile à faire dans une situation pareille, il voulait aussi lui montrer qu'il voulait prendre soin de lui, ce qu'il n'avait pas réussi à faire jusqu’ici. Malheureusement il ne pouvait pas lui promettre une telle chose mais... cela ne l’empêchait pas d'en réver.

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Dim 18 Sep - 9:49

Ne pas se préoccuper de ce que peuvent penser les personnes autour de soi ? Est-ce vraiment possible. Malgré tout le caractère que peut avoir une personne, celui qui vous dit qu'il s'en fiche de ce que peut penser les gens de lui vous mens forcément. Du moins, à moitié. On veut tous plaire un jour ou l'autre à une personne en particulier. On veut être unique et parfait pour cette personne jusqu'au bout d'être sa seule raison de vivre. C'était ce que voulait être Jaemin pour Mikhaïl. Il voulait être parfait pour lui, après tout cela n'est pas si simple d'être avec une personne qui fait tourner la tête de tout le monde d'un regard. Cela ressemble à une stupide blague n'est-ce pas ? Jaemin Park, le coréen qui fait tourner la tête des demoiselles rien qu'en souriant, le jeune homme qui selon des personnes restent beau même avec des têtes pas possible et totalement stressé à l'idée d'être moche devant une personne. Enfin bon, ce n'était pas une personne comme les autres pour lui. C'était son petit ami. Adressant un léger sourire à son petit ami, le coréen avait du mal à croire toutefois que s'ils devaient être jaloux de quelqu'un cela ne serait pas de Mikhaïl, mais bel et bien de lui. Malgré son sale caractère, son tempérament de petit enfant pourri gâté et surtout sa fâcheuse manie de frapper, il restait une personne impressionnante. Comment faisait-il pour garder tout ce qu'il éprouvait en lui constamment ? Jaemin devait surement ressembler à un pauvre gamin pleurnichard à côté de lui alors qu'il est son ainé.

Ecarquillant légèrement les yeux alors que le jeune homme lui avouait qu'il aurait voulu une glace au parfum si spécial et surtout le vider de son sang, le coréen ne pût s'empêcher de rire légèrement avant de lever les yeux au ciel. Le coréen aurait aimé pouvoir participer à la petite partie de plaisanterie en lui proposant de lui donner son sang quand il voulait et que cela serait même avec grand plaisir, le seul ennui, c'est que rapidement la douleur était presque insupportable qu'il avait fini par se plier en deux. Cela semblait inquiéter Mikhaïl, le coréen aurait bien voulu se redresser rapidement et lui sourire comme si de rien n'était. Le rendre inquiet pour lui n'était pas son but, surtout qu'il était le seul idiot qui était responsable de sa douleur. Relevant doucement les yeux vers son russe, le jeune homme se mit à sourire et le rassurer du regard, il ne fallait pas qu'il se sente responsable tout de même, il n'aurait pas dû forcer sur le sport avant de le voir voilà tout.

Alors lui aussi il sait fait mal ? Une vraie bande de canard boiteux. C’est quoi de ce couple si étrange qu’ils pouvaient former. Se mettant légèrement à rire à cette idée, le coréen regardait de nouveau avec tendresse son petit ami, sans pour autant prendre la parole. Il se laissait guider suivant Mikhaïl sans broncher. Il aurait pu l’emmener à l’autre bout de la planète qu’il n’aurait pas dit non. Suivre Mikhaïl partout, voilà tout ce qu’il voulait faire. Se redressant légèrement une fois arrivé dans cette ruelle où il s’était fait entrainer. Il restait silencieux à le regarder. Bien que rapidement, il se mit à frissonner légèrement en sentant quelque chose de froid se poser sur son ventre. Hum … Non ! Pas cela ! Il aime pas vraiment qu’on le touche à cet endroit de son corps, surtout qu’il n’était pas vraiment sur de l’apparence de son corps. Ben oui, il c’était certes, bien remis au sport pendant les vacances pour être sur d’être parfait pour assumer son nouveau statut tout de même. Mais, il n’était pas encore totalement satisfait du résultat. Pourtant empêcher Mikhaïl de le toucher, c’était chose impossible, il ne pouvait se résoudre à l’idée de lui faire enlever ses mains.

Fermant les yeux en sentant sa moitié venir se perdre dans son cou à nouveau, le coréen sentait son corps trembler étrangement. Il se sentait si bien, alors pourquoi ces tremblements si soudain ? Est-ce simplement parce que tout son être aussi avait eu du mal à être loin de lui durant deux mois entier. Passant doucement ses bras autour des hanches de son petit brun, le coréen ne pouvait s’empêcher d’avoir un léger sourire en coin. Il ressemblait surement à un pauvre idiot souriant pour une chose aussi futile. Son Mikhaïl qui se montre aussi attentionné avec lui. C’était comme un rêve, il était encore bien plus mignon qu’il avait pu l’imager. Combien de fois, il avait pu en cours en fin d’année dernière imager Mikhaïl lui révéler ses sentiments avec un visage dès plus adorable et rouge de gêne. Il était pas totalement rouge, mais c’était déjà très agréable à voir. Finalement les rêves peuvent se réaliser ? Il faut y croire. Ils ne sont pas que là pour nous permettre d’avancer. Pourtant, certains doivent rester secret à jamais et ne perdre vie que dans nos pensées. La déception serait trop grande sinon. Avoir Mikhaïl en petit ami avait été longtemps pour le coréen un rêve qu’il devait rester secret. Pourtant à force de le poursuivre sans se fatiguer un seul instant, le coréen avait réussi à rendre son rêve réalité. Il suffit parfois d’y croire vraiment très fort pour que tout ce réalise. Néanmoins, il a beau rêver que son père va lui revenir arriver en souriant et lui dire qu’il est toujours fier de lui malgré qu’il soit partit se jeter dans une mort certaine en fin de compte. Il voudrait tellement qu’il soit là pour le soutenir. Il aurait accepter que son fils soit amoureux d’un autre homme, il en était persuadé. Il avait cette façon si étrange de le regarder. Le regarder comme si il était la seule chose qui comptait sur cette terre. Cette façon dont regarde Jaemin son cher et tendre Mikhaïl, lui venait surement de son père. Il n’avait pas besoin de lui dire qu’il l’aimait sans arrêt. Il le voyait dans ses yeux. Même le jour où le coréen avait failli être revoyait de son lycée pour avoir fait des choses pas nets dans les toilettes des filles… Son père avait toujours été là pour le défendre, lui montrer la route. Il avait certes, était déçu par son comportement ce jour là, mais rapidement il avait eu à nouveau ce regard réconfortant.

Serrant un peu plus Mikhaïl dans ses bras, tout en rouvrant les yeux, le coréen vint déposer un baiser sur les cheveux du Russe, se remettant à sourire en entendant la timide proposition de son petit ami. Se reculant légèrement pour voir le visage caché de son amour, le coréen, se penchait un peu pour coller son front au sien tout en souriant toujours.

    « Rien que le fait que tu soi là avec moi me fait du bien. Désolé… J’aurais voulu être plus du genre un superman, mais je me rend compte que je suis bien plus faible que toi. Je veux juste… Pouvoir être avec toi et réussir à te suivre, je veux pas être un gêne pour toi, je veux pouvoir marcher à tes côtés et non te retarder. »


Attrapant le bras qui avait été blessé du jeune homme, Jaemin remontait doucement la manche du haut pour pouvoir déposer un léger baiser sur son coude tout en le regardant en souriant.

    « Il va falloir que je te soignes à mon tour pour te remercier de prendre soin de moi ! Mais bon … Je veux pas que tu vois mes abdos, je suis pas beau ! J’ai relâchait mes efforts vers la fin des vacances, c’est pas parfait. Moi qui voulait l’être pour toi. »


Faisant la moue en gonflant ses joues, le coréen laissant ses doigts glisser sur le bras de Mika qu’il n’avait pas lâchait pour lui attraper la main et entremêlé leurs doigts. Il se remettait à sourire de plus belle alors qu’il se remettait à marcher à direction du parc. Il n’avait pas joué les sourds ! Oh que non ! Il voulait bien s’asseoir avec Mikhaïl et prier que le temps s’arrêter pour qu’ils restent ensemble pour toujours. Ah ! Cela est stupide non ? Penser comme dans les films réagir comme un gamin qui rêve du grand Amour à chaque bouffée d’air qu’il peut prendre. Revenant au niveau du petit parc, le coréen cherchait un endroit tranquille pas trop bondé pour leur permettre d’être tranquille tous les deux dans leur coin. Il n’avait aucunement envie d’être ennuyé par quelqu’un. Trouvant un endroit un bon ombragé par un arbre, un peu éloigné du chemin tout semblait parfait, si on mettait de côté une bande de canard qui semblaient avoir déjà élu domicile sous l’arbre. Une bande de canard ne devraient pas leur faire peur tout de même après avoir vu autant de « monstre » dans leur livre de cours ou en vrai. Souriant toutefois à l’idée que Mikhaïl s’énerve contre un canard qui voudrait pas partir, Jae reposait son regard sur son Russe tout en lui tirant légèrement la langue et l’entrainer vers ce coin tranquille.

Une fois arrivé, le coréen se mit à hurler légèrement contre les volatiles qui avec du mal s’envolèrent pour rejoindre le lac. Se retournant pour regarder Mikhaïl tout en prenant une pose de beau mecs dans les magazines, le jeune homme ne pouvait apparemment s’empêcher de frimer. Pourtant se remettant rapidement à rire, il se posait dans l’herbe en soupirant de bien être. Être assis lui faisait du bien aux abdos. Tapotant sur l’herbe à côté de lui, il proposait de cette façon à Mikhaïl de s’asseoir à côté de lui.

    « Assis toi ! Tu vas me prêter tes jambes je vais m’allonger ! Je te laisserais même me faire tous les supplices du monde si tu acceptes ! Même toucher à mes cheveux ! »


S’il y avait bien une chose de sacrée pour le jeune homme mis à part ses abdos c’était bien ses cheveux. Il n’aimait pas vraiment que quelqu’un puisse y toucher. Pourtant si c’était Mikhaïl, il serait peut-être même capable de le laisser se faire coiffer par lui. Après tout, on sait pas ce qu’il pourrait lui passer par l’esprit. Regardant rapidement autour d’eux, le coréen semblait satisfait d’avoir trouvé ce petit endroit tranquille. Se mordant légèrement la lèvre inférieure il regardait de nouveau son petit russe en souriant.

    « Mikhaïl … Saranghae. »


Avait-il réviser son coréen avant de le voir ? Autant en être sur en lui disant cela. Et puis, si jamais Mikhaïl avait peur que des gens puissent les entendre, de cette façon ils étaient déjà plus sur d’être tranquille en échangeant deux trois mots en coréen. Après tout, quel est le pourcentage de chance d’avoir une anglaise ou un anglais dans les parages qui parle coréen ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Jeu 22 Sep - 22:57

C'était chaud. Musclé, aussi, et sous les doigts de Mika semblait comme s'éveiller une vie propre, le rendant fasciné. Glissant très doucement ses doigts le long de ses abdominaux comme pour s'assurer qu'ils étaient réels, en essayant de ne pas se faire griller par son petit ami qui allait sinon se jeter sur l'occasion pour l’empêcher de faire ça, il n'en croyait pas trop ce qu'il sentait. Il était... tellement musclé. Et s'en dégageait une impression de puissance et de force qui lui faisait tourner la tête. Lui, à coté, il était tellement chétif, il n'avait aucun muscle... Et il ne risquait pas un jour d'avoir un corps comme le coréen, il tenait de sa mère la taille très fine et svelte. Mais, il espérait au moins pouvoir un jour le regarder dans les yeux, sans les lever, il espérait pouvoir se tenir à sa hauteur... Bien que le sentir l'envelopper de ses bras à nouveau, tremblant doucement, il ne voulait pas que cela cesse de sitôt. Profitant du mouvement pour étaler ses mains un peu plus, il les fit couler dans le dos de JaeMin, contre ses reins, pour pouvoir se coller contre lui, la bouche sèche et le nez rempli de son odeur. Il ne voulait pas bouger, du tout, jamais, et pendant un moment ils restèrent comme ça, à rien dire, simplement profiter. Le regard que Jae lui lança le fit à son tour trembler doucement, et ses pupilles devinrent beaucoup plus foncées, alors qu'il se noyait dans ce qu'il voyait. Qui l'avait déjà regardé comme ça ? Qui lui avait déjà communiqué autant d'amour en un regard ? Sa mère, sans aucun doute, même s'il croyait se rappeler légèrement que le sien était plus doux, plus indulgent. Elle aurait pu tout lui pardonner, tout lui passer, elle ne pouvait jamais croire qu'il aurait pu être méchant. Alors que dans les prunelles de Jae, c'était une toute autre histoire qui y était raconté. Mika pouvait y voir tout son amour, ce qui le faisait frémir et lui envoyait des papillons partout dans le ventre, mais il pouvait aussi y sentir cet appel à l'aide, cette supplique, de ne jamais le laisser. De ne plus le laisser tomber, plus jamais. Cette petite peur sur les bords ne lui échappait pas, pas plus que ce qu'il pensait être du désir, mais sur lequel il préférait ne pas s'appesantir. Même s'il avait parfois été entreprenant avec des gens, c'était par jeu, en ayant bu, alors que son petit ami avait... beaucoup plus d'expérience. Tellement plus que lui qui se complaisait depuis des années dans son petit monde en se pensant plus fort que tous. Mais il ne l'était pas, pas avec Jae à ses cotés, il se sentait redevenir autre chose ; plus humain, peut-être ? Les sourires lui venaient naturellement, le rosissement de ses joues n'était plus juste un souvenir, et la faim qu'il avait de son homme était bien présente. De quoi chambouler tout adolescent bien dans sa peau, alors lui...

Le baiser dans ses cheveux lui fit esquisser un petit sourire de joie, et il se détacha un peu du jeune homme quand celui-ci vint appuyer son front contre le sien, retournant avec joie se plonger dans ses yeux, hypnotisé. Il adorait quand il faisait ça, front contre front, leurs nez se frôlant, leurs lèvres si proches et lointaines à la fois... C'était comme une manière de communiquer à elle toute seule. Ce qu'il racontait aurait pu n'avoir aucune importance tant qu'il restait comme ça, mais il n'aimait pas quand Jae se rabaissait. Il l'était, son super héro, et il n'avait aucune idée de la force qu'il avait, de l'emprise qu'il avait sur Mika. Pourquoi ne pouvait-il pas voir ce qu'il avait réussi à accomplir ? Ouvrir le cœur du russe, le remplir de bonheur, lui faire gouter à la vie, lui donner l'électrochoc qui l’empêcherait de sombrer complètement dans les ténèbres, l'obliger à vivre, tout simplement. L'obliger à manger, à parler, à sourire, rire, caresser, embraser... Ce n'était pas rien, pour Mika, et il voulait le lui dire. Lui dire que sans lui il ne serait toujours qu'une ombre contre les murs, une petite frappe qui se retrouvait à l'infirmerie, couvée par une sœur qui avait bien mieux que ça à faire, haï par tous, jamais en sécurité, toujours vulnérable, à tout, à tout le monde. Il savait qu'il n'avait pas été un exemple à suivre depuis son enfance, et entendre dire qu'il était fort rendait son regard plus mélancolique. Il ne l'avait jamais été. Froid, cruel, sadique, oui. Mais ou était la force la dedans ? Il ne s'était senti jamais fort que dans les yeux de sa famille, et il lui avait fallu du temps pour comprendre ; comprendre que tout simplement, la force venait par la protection. Que se battre pour un idéal le laissait froid et gelé, mais que se battre pour Tania, pour Lee, pour sa mère... pour Jae, ça, ça avait une signification. Que ça le rendait fort, réellement. Qu'importait la puissance magique quand on en faisait mauvais usage, qu'importait la force physique si on ne connaissait pas le repos ?

Il était bien décidé à le lui dire, à lui faire comprendre ça, quand le coréen prit délicatement son bras blessé pour l'embrasser, et que ses jambes redevenaient de la gelée. Son visage prit feu, et il baissa la tête pour que Jae ne voit pas à quel point ce simple geste lui faisait de l'effet. Il le soignait quand il voulait, toute la vie si possible. Rah, pourquoi avait-il 15 ans ! Il avait l'impression de trouver un sens pervers à chaque phrase qui lui passait par la tête, de ne plus être capable de penser autrement qu'avec son désir, et ca l'énervait, il ne voulait pas de ça dans sa relation, pas pour leurs retrouvailles. C'était trop beau, trop pur pour qu'il ne le gâche avec des tirades de bas étage, par cet humour gras des hommes qui l'ont trop fait – ou pas assez. S'appuyant encore plus contre Jae, retournant se bruler à sa chaleur, il marmonna dans son épaule, tout près, trop près de sa peau pour ne pas avoir une mordante envie d'y gouter.

« Je ne suis pas fort, tu sais. Sans toi, je crois que... je serais comme un château de cartes. Oh, il serait beau et fort le château, mais au premier coup de vent... je m'effondrerais. Et tu es parfait comme tu es, ne te fais pas de mal pour changer. Quoique, j'aimerais vraiment bien voir comment tu pourrais faire pour être encore plus parfait... »

Si le début de sa phrase était gêné et avoué d'une petite voix, le reste sortit bien plus naturellement alors qu'il reprenait un peu confiance en lui et osait lui lancer une petite pique en lui caressant encore doucement, plus sensuellement un coté, le sourire aux lèvres et ses petites canines lui donnant un air blagueur. Pourquoi il ne pourrait pas voir, hm ? C'était à lui d'abord ! Rien qu'à lui tout à lui. Mbreeef.
Acceptant avec joie de couler sa main dans la sienne, il se laissa à nouveau entrainer par Jae, amusé par leur petit jeu. À chacun leur tour d'entrainer l'autre dans l'endroit qu'il voulait, à chacun son tour de guider l'autre, et cette aveugle confiance qu'ils avaient l'un en l'autre, cette sensation d'avoir le temps de jouer à ça. Bien que l'endroit où voulait le conduire son petit ami était beaucoup plus accueillant que le sien, un petit parc ensoleillé qui quelque temps encore l'aurait fait grogner de dégout ; lui qui n'aimait guère le soleil... Un peu aveuglé quand même, il se laissa donc faire, souriant en voyant l'endroit que son compagnon avait choisi. Un peu à l'écart, à l'ombre.... La seule ombre à l'horizon étant une bande de canards qui picoraient dans le coin (coin). Outre le fait donc qu'il allait devoir payer de nouvelles blagues à sa joueuse, Mika n'y trouvait rien à redire, et il se mit à rire en voyant son coréen se mettre à faire partir les canards qui en avaient surement vu d'autres et s'éloignaient doucement, offusqués. La pose de mannequin qu'il prit ensuite lui assécha assez rapidement la gorge, et il lui tira la langue en le voyant se mettre à rire. Le traitre, il savait très bien l'effet qu'il lui faisait, en fait !
Mais, incapable de bouder ou de s'éloigner de lui, il vint le rejoindre aussitôt dans l'herbe, tout sourire, quand il le lui proposa, regrettant juste de ne pas pouvoir s'appuyer sur les coudes pour s'allonger un peu ; il faisait vraiment super beau pour faire une sieste... Mais hors de question de dormir pour leur premier rendez vous, il ne voulait pas en perdre une seconde ! Bien que dormir dans ses bras... ce serait vraiment merveilleux.

Bondissant sur le sujet que lui offrait Jae sur un plateau d'argent afin de ne plus penser à des choses incluant un lit, il se mit à rire et lui posa un baiser sur la joue, et puis un autre sur la mâchoire... et oui bon s'il continuait il allait passer son temps à l'embrasser partout.
« Tu sais, il ne faut jamais donner une autorisation pour tous les supplices à un Bielova, on est experts en la matière ! Et même tes cheveux ? Hé bien, je peux pas refuser ça....  »

Joignant le geste à sa parole, il fit glisser ses doigts frais le long de son cuir chevelu, tout sourire. Même s'ils étaient plus courts, ils n'en restaient pas moins doux au toucher, soyeux même. Il se trompa d'abord sur la raison pour laquelle son amour se mit à se mordre les lèvres, croyant qu'il retenait un petit soupir de bonheur, et cela le fit sourire, mais quand il le regarda avec à nouveau ce regard, Mika comprit. Saranghae... ce petit mot dont il n'avait pas toujours connu la signification, mais qui déjà à l'époque lui faisait savoir qu'il l'aimait. C'était l'intonation, les yeux, un tout qui lui disait qu'il le pensait, qui lui en donnait les clés, et maintenant, maintenant qu'il le connaissait, il ne pouvait s’empêcher de rougir, et de s'avancer un peu plus vers lui pour l'embrasser encore, pleinement, sans avoir à se soucier de personne. Tout contre ses lèvres, une de ses mains posés contre son torse et l'autre dans ses cheveux, il était tellement bien, blotti, heureux. Un petit chuchotis pour le lui faire comprendre, les yeux plein d'étoiles. « Saranghae... Ya tebya Lioubliou »
Deux langues complètement différentes, mais il se fichait bien de savoir si Jae comprenait un mot de russe ; c'était sa façon à lui de l'aimer aussi.

Et puis, toujours tout sourire, il le laissa s'allonger sur ses jambes, jouant avec ses cheveux doucement, comme pour le bercer. Rien ne pouvait vraiment le déranger mis à part.. et bien, ces petits animaux dérangeants qu'étaient les oiseaux, et en particulier ceux qui croyaient se trouver sur leur territoire. L'instinct Veela de Mikhaïl les considéraient comme des rivaux, étant oiseau comme eux, et ils s'approchaient un peu trop de leurs pieds palmés de SON compagnon à lui. Pas touche, les canards.
Aussi, alors que ses regards se faisaient plus durs et semblaient lancer des éclairs aux piafs décérébrés qui ne comprenaient rien mais se rapprochaient quand même, il chuchota à Jae, toujours aux prises avec son instinct qui lui disait de faire frire les menaces plumées.
« Ils m'énervent, les canards, à trop s'approcher de toi. T'es à moi. jizn' maїa »

Oui, il était possessif, oui, il avait peur de canards tout ce qu'il y a de plus normaux, mais hé, l'amour faisait de drôles de choses à tout le monde. Lui le premier.

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Jeu 6 Oct - 8:00

Ravi que sa proposition puisse plaire, il se remettait à sourire de plus belle. Il se sentait bien là, pourquoi faudrait-il que la journée s’arrête à un moment venu, cela n’était pas drôle, il voulait rester avec lui ainsi tout le temps. La rentrée allait surement être un nouveau défis pour eux, chose qui faisait un peu peur à Jae Min. Mikhaïl allait se comporter comme un petit ami ou comme un simple serpentard qui croiserait un gryf’ ? Ce n’était pas une bonne chose, il avait peur c’est vrai, mais étrangement toutes questions disparaissaient alors qu’il sentit les lèvres de Mikhaïl sur sa joue et sa mâchoire. Il se demandait comment il aurait pu être plus parfait ? Il allait l’être surement grâce à son épanouissement auprès du Russe. Se sentir ainsi aimé, que tout cela était réciproque ne pouvait qu’être bénéfique à l’asiatique.

    « Oui … Même mes cheveux ! Cela prouve combien je te fais confiance. »


Fermant les yeux en sentant la main de Mikhaïl dans ses cheveux, il avait dû être un chat dans une autre vie. Grognant quelque peu de bien être, le coréen appréciait le contact de la main de son russe dans ses cheveux. Il était bien le seul sur cette planète à pouvoir y toucher sans qu’il ait envie de le mordre. Enfin … Si, mais les raisons n’étaient pas les même. La petite Yoona avait pu que le frôler avant qu’il ne s’énerve, sa grand-mère avait failli avoir un bras en moins alors qu’elle le poursuivait dans la maison avec une tondeuse et enfin son père avait eu le privilège aussi d’y toucher. Toutefois, cela remontait à l’enfance du jeune homme alors que lors d’une bagarre à l’école il avait réussi à avoir du chewing-gum dans les cheveux. Son traumatisme qu’on lui touche les cheveux doit surement venir de cette mauvaise expérience. Mais qu’importe, tout cela était le passé, à présent il était bien et heureux. Lui qui n’aurait jamais cru pouvoir un jour avoir Mikhaïl, il arrivait à le faire rougir. Souriant en voyant les couleurs rougeâtres sur le visage de son petit ami. Il était tellement adorable et mignon. Cela serait vraiment un choc pour d’autres gryffondors de penser qu’on puisse penser ainsi de ce cher serpentard qui sait parfaitement se faire détester. Il l’aimait. C’est tout, après tout… Est-ce que la maison dans laquelle nous sommes doit forcément insinuer que nos relations avec une autre maison doit être de telles ou telles façons. La personne qui arrive à penser cela est ridicule.
Répondant avec envie au baiser qu’on lui accordé, les mains du coréen se placèrent naturellement sur les hanches du russe. En parlant de russe … Le jeune homme pencha légèrement la tête sur le côté en l’entendant parler cette drôle de langue. C’est officiel, même si cela pourrait faire plaisir à Mikhaïl, il va pas apprendre le russe. Faire trois mots alors qu’on peut le résumer en un seul en coréen. Piouf ! On se complique la vie parfois pour rien ! Restant un peu hébété sur place à essayer un peu soit-il de retrouver la prononciation de ce mot si dur à dire. Le jeune homme finit par abandonner rapidement. On allait pas trop lui en demander non plus. Autant parler anglais tous les deux, ils se comprennent nettement mieux ainsi.

Le plus important pour le moment n’était pas le fait de comprendre le russe, mais bien sur, de s’allonger sur les jambes de son petit ami. Il devrait grossir, cela serait impeccable ! La seule chose qu’il regrette des jeunes filles c’est surement leurs poitrine ! C’est l’idéale pour s’endormir… Il faut bien qu’elles aient un avantage pour les hommes après tout, bien que désormais, c’était plus à l’anatomie de Mikhaïl que Jae voulait s’occuper. Nettement plus intéressant. Fermant les yeux pour se laisser bercer par les doigts de Mika dans ses cheveux, le coréen aurait bien fait une petite sieste. Ce n’était surement pas le moment, après tout, le comportement de son russe semblait changer. Ouvrant les yeux ressentant ce côté de défis entre Mikhaïl et … Les canards ? Relevant la tête en prenant appuie sur ses coudes, le coréen s’était attendu à voir des adversaires plus … Plus … Non moins palmés dirons-nous. Se mettant à rire en entendant la voix de son chérid’amourtropmignontoutpleinencolère. Le jeune homme finit par s’asseoir pour attraper le visage de sa moitié dans ses mains.

    « C’est un crime d’être aussi adorable Mikhaïl… Je vais devoir vous le faire payer ! »


Toutefois, avant d’envisager un quelconque châtiment, le jeune homme fit bouger son pied non loin des canards pour les faire reculer. Bon ce n’était pas une super attaque vu qu’ayant à peine dandinés leur popotin plumé qu’ils semblaient revenir à la charge. Soupirant exaspéré le jeune homme cachait son visage dans le cou de son petit russe chéri. Tant pis, il s’en fichait de ces fichus volatiles autant s’occuper de ce qu’il y a de plus intéressant. Ce qui était bien sûr son petit ami. Passant une jambe par-dessus celles de Mikhaïl, le jeune homme aurait pu s’asseoir face à lui sur ses jambes, chose qu’il ne fit pas bien sûr de peur de lui faire mal, l’encerclant de ses bras il cherchait encore un moyen de se coller encore plus à lui. Il en profitait après tout, c’était bien la première fois, qu’il pouvait se faire plaisir à avoir Mikhaïl pour lui tout seul et surtout à le toucher autant. Adieu les rêve et bonjour la réalité. C’était mille fois mieux de le toucher en vrai que dans ses rêves.

    « Je te propose quelque chose … Oublie tes amis canards et occupe toi de moi plutôt. »


Un léger sourire en coin, le coréen se mit à embrasser son russe tout en profitant de ce moment pour glisser l’une de ses mains sous son haut. Il y avait quoi par là ? Tout cela avait l’air très intéressant, il faut l’avouer. Il avait la peau douce, c’était vraiment très intéressant de pouvoir y toucher. Déviant lentement ses lèvres dans le cou de son petit ami, il fit en sorte d’y laisser une marque, oui ! Jae Min adore mordiller amoureusement son petit russe. Il faut dire qu’il est tellement adorable on ne peut qu’avoir envie de le mordre. Le regardant toutefois juste après en souriant, le jeune homme se sentait obligé de se retenir. Il pouvait pas faire non plus peur à Mikhaïl en se jetant totalement sur lui et puis, ce n’était surement pas un lieu approprié pour ce genre de chose sachant qu’un bon nombre de gamins passaient dans le coin. En parlant de gamin …

    « Vous jouez à quoi ? »


Des cheveux mi-long blond quelque peu ondulé de grand yeux bleu foncé, un petit bonhomme était juste à côté de Mikhaïl à les regarder à tours de rôle. Le coréen se mit à sourire attendrit par la petite bouille du gamin qui semblait totalement adorable. Oh ! Si cela ne tenait qu’à lui il aurait demandé à Mikhaïl, s’il était possible de l’adopter… Mais avoir des enfants avant le mariage c’est pas bien … Et surtout avoir des enfants dès le premier rendez-vous amoureux avec une personne.
Bon c’est vrai ce petit bonhomme était vraiment adorable, le seul ennui c’est qu’il les gênaient pas mal. Regardant rapidement la position dans laquelle ils étaient, il est vrai que cela aurait pu offenser les éventuels homophobes qui seraient passés par ici. Retirant doucement ses mains de sous le haut de son chéri, Jae adressait un doux sourire au petit gamin qui venait de gonfler légèrement ses joues en regardant d’autres gamins passer derrière lui.

    « C’est … Pour les grands… Mais dis moi, tu veux pas aller jouer avec les enfants de ton âge ? »


Un rapide signe de négation de la tête, le petit blond n’était apparemment pas prêt de partir tout de suite. Une vrai … Amour. Si, si je vous jure. Si Jae Min l’avait trouvé mignon au début il n’avait qu’une seule envie à présent c’était de l’étrangler. Il pouvait pas disparaitre comme tous les gamins de son âge ? Jouer avec ses amis, courir après les canards, c’est vrai quoi. Il pouvait au moins se rendre utile. Soupirant doucement dans le cou de Mikhaïl, le coréen finit tout de même par passer ses bras autour des épaules du russe. Pas question de se laisser déstabiliser par un morveux. Il aurait bien continué à embrasser ce magnifique jeune homme qu’il avait entre les bras, mais sa conscience semble lui dire que ce n’était pas correct. Si les parents débarquaient du gamin, ils seraient capable de les traiter de pervers et surtout qu’ils allaient rendre leur fils gay. Soupirant à nouveau en si peu de temps, le coréen sentit soudainement quelque chose toucher à son Mikhaïl, plus exactement ce petit gamin blond. Il fait quoi lui ? Ôte tes sales pattes de SON petit ami ou il va te tuer. Ne pas mettre en colère un coréen amoureux. Ca peut mal finir. Attrapant la main du gamin pour la dégager violement, le brun venait surement d’oublier bien vite son envie de l’adopter. On oublie, il toucherait trop à Mika, cela serait pas gérable. Pourtant, ayant surement un caractère fort prononcer le petit blond posa de nouveau son index sur Mikhaïl tout en adressant un sourire remplit de défis à Jae Min.

    « Serpent … »


Si ce gamin est un sorcier il irait parfaitement à la maison serpentard. Il a ce merveilleux petit truc qui fait qu’il vous sorte par les yeux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Mar 11 Oct - 12:21

Que Jae le laisse jouer avec ses cheveux prouvait un peu plus la confiance qu'il avait en lui, et l'envie de Mika de ne jamais le laisser partir, de ne jamais le trahir et de toujours le chérir se faisait encore plus grandissante. Ils étaient peu à avoir une confiance absolue en lui, en fait ils se résumaient sur les doigts d'une main, et que son petit ami accepte.. Et bien, il avait soudain l'envie de courir partout comme un gamin avec son nouveau cadeau de noël. Et Jae comptait double, voir triple. C'était son cadeau de noël, son cadeau d'anniversaire, de communion, de fête, de tout ce que vous pourrez trouver. Il était juste heureux de le voir lui témoigner autant de confiance. S'installant à ses cotés, il s'était donc aussitôt employer à glisser ses doigts frais le long de son cuir chevelu, se mordant un peu les lèvres en se sentant enivré par leur douceur. Ce qu'il n'aurait pas donné pour pouvoir tirer un peu dessus, renverser sa gorge en arrière et fondre sur lui comme un vampire pour se repaitre de sa personne.. Mais ils étaient dans un lieu public, et il restait au fond un jeune homme très pudique qui préférait garder ses sentiments à l'intérieur, qui avait du mal à en parler, à les afficher. Aussi, ses envies subites devaient retourner à la niche.
Cependant, s'il arrivait à contenir certains de ses fantasmes les moins innocents, la présence de son petit ami sur ses genoux et de canards aux regards vides et affamés faisait une combinaison pour le moins original, et il se trouvait avec la sourde envie de tous les attacher à une ancre pour qu'ils coulent et ne reviennent jamais aussi prêt de SON coréen. Leur place à eux était dans l'assiette, en magret, pas en train de se dandiner dans l'herbe comme des vautours en quête d'un bout de pain.
Sans vraiment savoir pourquoi, il confia son énervement soudain à Jae, qui se mit à rire, le faisait afficher une moue un peu butée. Il n'aimait pas qu'on se moque de lui, même s'il savait bien que c'était très puéril et sans doute un peu débile de réagir autant pour de simples volailles. Cependant, quand l'adolescent lui fit face pour lui attraper le visage, toute contrariété s’effaça de ses lèvres, remplacée par un grand sourire doux, et un peu étonné aussi. De quoi ? Lui faire payer le fait qu'il soit adorable ? Il oublia cependant toute idée de protestation en le voyant le surplomber ainsi, secoué d'un frisson d'anticipation pas désagréable et eut lui même un petit rire en le voyant faire s'éloigner sans grande réussite les canards, avant de se taire brusquement alors qu'il lui proposait de s'occuper de lui, soudain muet. Oh que oui. S'occuper de lui, l'embrasser, passer ses mains dans son dos, sur son torse, pouvoir le gouter... Toutes ses choses qu'il avait penser irréalisables, là, enfin à sa portée.

Ce ne fut cependant pas lui qui fit le premier pas mais bien Jae qui combla soudainement l'écart entre leurs lèvres, et sans savoir vraiment comment, le brasier qui couvait toujours dans les reins de Mika depuis qu'il l'avait retrouvé se mit à brûler encore d'avantage, alors qu'il se collait contre lui, les mains passés dans son cou pour user de cet appui afin de relever le bassin vers le sien, dans un réflexe qu'il ne se connaissait pas, poussant des soupirs lascifs en sentant sa main à même sa peau, chamboulé pour cette simple caresse. C'était si bon, si doux, déjà, qu'il en aurait presque déjà perdu pied, mais il ne fallait pas qu'ils aillent trop loin ici, bien que ses envies se faisaient plus pressantes et que l'une de ses mains étaient déjà en train de se crisper à intervalles réguliers dans les cheveux de jais de son agresseur. De celui qui lui faisait du bien, de l'amour de sa vie, de son Jae. Pourquoi ne lui avait-on jamais dit à quel point il était bon de recevoir autant de plaisir d'un coup ? C'était comme si une décharge magique l'avait secoué complètement, et il n'était plus qu'une loque d'envies collé à sa source de plaisir.
Oui, fais moi payer mon amour pour toi, Jae.
Leurs bouches collées l'une à l'autre, sans se laisser le temps et l'espace de respirer, il aurait voulu beaucoup plus, il se damnait de lui demander de les emmener ailleurs, loin du soleil et des regards, pour l'explorer un peu plus, mais il fallait se contenter pour le moment de ce qu'il avait à lui offrir. Les mordillements que l'asiatique se mit à faire fleurir le long de sa gorge étouffèrent ses plaintes alors qu'il se laissait complètement aller dans ses bras, inconscient du reste du monde. Il savait que sa gorge était une zone sensible, mais se sentir réagir pour de simples caresses, des morsures légères, c'était étrange. Et complètement érotique, lui faisant perdre pied. Il aurait voulu que jamais Jae ne s’arrête.

Cependant, même dans le meilleur des mondes, il n'y avait pas de répit pour les amoureux. Il sentit assez vite que Jae était en train de s'éloigner doucement, et dans un geignement, il tenta de recoller ses lèvres aux siennes. Enfant, vous avez dit enfant ? Mika avait tellement été pris dans le tourbillon d'émotions qu'avait suscité leur échange qu'il en avait perdu momentanément l'ouïe, et il fallut donc que le coréen n'enlève ses mains de là où elles se trouvaient très bien pour qu'il tourne la tête et remarque une certaine chose blonde et dérangeante.
Un gosse.
Si Jae lui offrit un regard gaga, l'enfant moldu n'attira aussitôt qu'une violente envie de le mordre et de le faire voler à l'autre bout du lac, alors qu'il ne comprenait visiblement pas qu'on ne dérangeait pas les grandes personnes, surtout quand on ne les connaissaient pas. Les parents de ce gosse étaient-ils inconscients au point de le laisser sans surveillance ? Il comprenait maintenant pourquoi Jae avait arrété de le molester, histoire qu'ils ne se retrouvent pas avec des adultes haineux sur les bras, mais cela ne l'empécha pas de poser une main réconfortante sur un des bras de JaeMin pour le serrer un peu, essayant de contenir l'envie qu'il avait de recommencer à l'embrasser sans se soucier du gosse, lui caressant les cheveux de l'autre, tête contre tête.
Il était petit, le blondinet, et il finirait éventuellement par comprendre qu'ils ne s’intéressaient pas à lui, et partirait rejoindre d'autres copains de jeu pour leur raconter que deux garçons s'embrassaient. Ce qui lui fit faire la grimace. Il n'avait aucune envie de devenir l'attraction de la journée, bien que l'envie de voir la tête des parents quand leurs gamins leur raconteraient l'histoire était une douce tentation.

Moins douce cependant que les bras de son petit ami s'enroulant autour des épaules, alors qu'il glissait ses jambes de façon à se retrouver complètement sous lui, bien décidé à reprendre là où ils s'étaient arrétés. Et il aurait pu, si... si ce gosse ne l'avait pas touché. Alors là. Si Mika faisait des efforts pour rester dans un lieu public, loin de tout coin dans lequel se cacher, à la lumière du jour, il ne pouvait pas non plus tout gérer, et sa réaction première fut aussitôt de pousser un glapissement très peu masculin et de se blottir contre son coréen pour rechercher sa protection. Ah ! Il avait l'air beau le russe, incapable de se protéger contre un gamin moldu, mais dans un moment de relâchement pareil, il ne s'attendait pas du tout à ce qu'on lui fasse une chose pareille. Tous les moldus étaient comme ça ?! Ca expliquait un max de choses !
La réaction de l'asiatique fut aussi exagérée que la sienne, et il le regarda avec étonnement attraper la main du gamin pour l'éloigner de lui, un peu surpris de la soudaine colère possessive et de la violence qui émanait de son être entier, mais soudainement heureux. Jae le protégeait. Jae ne voulait pas qu'on le touche.

Mais, il en fallait plus apparemment pour faire fuir l'enfant, et dans un soupir et un raidissement, il le sentit à nouveau lui planter un doigt dans les bras. Okay, là, c'est bon, il n'en pouvait plus. Se tenant quand même largement en bride pour éviter de faire quelque chose qu'il regretterait plus tard (du genre rôtir le gosse devant tout le monde dans un lieu moldu)(et après le servir à ses parents en tourte), il posa un baiser sur la clavicule de JaeMin dans un geste rassurant pour lui dire de se calmer, déplia ses longues jambes pour se lever avec agilité et se poser devant le gamin avec un air sadique et menaçant. Il ne mentionna pas les étoiles qui lui avaient papillonnés devant les yeux pendant un moment alors qu'il se levait, conséquence de sa blessure au bras qui s'était remise à couler, mais lorsqu'il braqua des yeux quasiment blancs sur le gosse il sut que la partie était gagnée. En même temps, si le blond avait raison et qu'il était un serpent, il ne semblait auparavant pas se douter qu'il avait affaire au pire d'entre eux, au basilic.
L'air buté du gosse disparut donc au fur et à mesure que sa lèvre inférieure se mettait à trembler, terrifié par ce que lui promettait le regard de Mikhaïl, lequel se pencha doucement à sa hauteur sans le quitter des yeux, l'hypnotisant presque d'une pression de son pouvoir de vélane. Sans se rendre compte qu'il atteignait également Jae, à vrai dire.

« Si jamais tu es encore là dans une minute, je te jure que toutes les punitions qu'on a pu te donner te sembleront de douces caresses à coté de ce que je vais te faire subir, alors disparaît de mon champ de vision avant que je te donne à manger aux poissons du lac, veux-tu ? Ta maman serait surement triste de voir son fils chéri mangé. »
Il n'aimait pas jouer avec les mères des autres, mais si cela lui permettait d'aller retrouver la sienne et de se réfugier dans ses jupes, les laissant enfin tranquille, il ne disait pas non. Le petiot s'enfuit aussitôt sans demander son reste, égaillant la horde de canards par le même temps, alors que Mika se laissait aller à se rasseoir sur le sol, avec un mal de tête. Utiliser ses pouvoirs de vélane n'était pas vraiment une sinécure, et il ne voulait plus qu'une chose, retourner dans les bras de son coréen pour s'y reposer. Tournant la tête vers lui, il lui offrit un petit sourire timide, un peu désolé d'avoir du s'éloigner de lui pour régler son compte à la nuisance, et lui tendit une main pour l'attirer près de lui, lui caressant une joue. Il avait tellement envie de le sentir près de lui qu'il oubliait parfois qu'ils avaient du temps. Beaucoup de temps. Qu'ils seraient ensemble à Poudlard. Que rien n'allait les séparer.

« On en était où, déjà? » Essayer de garder une voix égale et de retenir cette pointe d'envie de reparaitre dans ses paroles, alors que son regard scintillant et son sourire large témoignaient du contraire, tout ça pour voir s'il voudrait bien le punir encore un peu.

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Jeu 20 Oct - 7:32

La vie d’un couple homosexuel est plus dur qu’il aurait pu le croire. Si avec les filles il n’était jamais dérangé, avec Mikhaïl cela ressemblait à une compétition. Il avait tellement d’obstacles pour qu’ils soient ensemble qu’il en avait oublié étrangement la moitié, mais bref. L’obstacle ne voulait pas les empêcher d’être ensemble, mais plutôt de les stopper dans leur … Leur heum ? Découverte. En tout cas, s’il avait bien une chose qu’il ne supporte pas c’est qu’on touche à son petit ami. Il se prend pour qui lui ? Il a travaillé dur pour que Mikhaïl lui avoue ses sentiments, alors pas question qu’un morveux dans son genre vienne lui piquer. C’était surement une réaction trop abusive, on est d’accord. Néanmoins on dit souvent que l’amour n’a pas de limite et c’est bel et bien le cas. Certes, il était pour la paix entre les moldus et les sorciers, mais s’ils venaient tous à tripoter de la sorte son russe. Cela allait très mal se passer. Sentant les lèvres de son petit ami contre sa peau, la colère du coréen avait totalement disparut de son regard. Il le fixait amoureusement avant de le laisser lui filer entre les doigts. Il le laissait lui échapper certes, mais il ne pouvait s’empêcher de poser sur lui un regard inquiet. Oh … Bien sûr, il n’avait pas peur pour Mikhaïl, contre un gamin de cet âge là, il devait faire le poids sans problème. A vrai dire, il s’inquiétait surtout de savoir ce qu’il comptait lui faire.

La réponse fut rapide a arriver. Restant sans voix, à frissonner en voyant son petit ami, on peut dire qu’il fallait mieux pas le mettre en colère. Où était passé l’adorable jeune homme qu’il avait dans ses bras juste avant. Ce jeune homme qui lui souriait et qu’il adorait mordiller dans le cou. C’était sur, il allait éviter de le mettre en colère désormais. Le souffle court, les yeux quelque peu écarquillait, Jae ne savait pas vraiment quoi faire, il était bien trop surpris. Murmurant légèrement le prénom de son petit ami, le coréen avait du mal à réaliser ce qu’il avait sous les yeux, il était difficile de décrire ce qu’il pouvait ressentir. La peur surement, peur de ne pas réellement comprendre ce que son petit ami était capable de faire. Cela n’était pas simple de tout comprendre dans ce monde. Il avait encore tellement de choses mystérieuses pour lui, que finalement ses anciens cours de Biologie, semblaient d’une facilité déconcertante.

L’enfant ne mit pas peine longtemps avant de détaler comme un lapin pour aller se mettre à l’abris. Un léger sourire apparut sur les lèvres du coréen, ravis de se dire qu’il pouvait à présent profiter de son intimité avec Mikhaïl. Toutefois, ce qu’il venait de voir le laissait un peu sans voix. Oh, bien sûr cela n’allait pas le faire changer au niveau de ses sentiments pour lui, Mikhaïl, restait son amour. C’était tout de même étonnant de voir combien ils pouvaient être différents tous les deux. Revenant contre son petit ami, le coréen le serrait rapidement dans ses bras en fermant légèrement les yeux pour humer son odeur. Cela était agréable, très agréable. Il avait réussi à lui manquer en quelques secondes seulement, cela faisait peur pour les jours à venir. Ils allaient pas forcément se voir tout le temps par la suite, il lui faudrait alors un moyen pour passer son envie incroyable de l’avoir dans ses bras. Lâchant un léger rire en l’entendant poser sa question. Le coréen se redressa pour le regarder à nouveau. Ils en étaient où exactement ? Il ne le sait plus bien, mais une chose était sur, il comptait continuer de le dévorer de baisers et mordillements.

    « Heum … Je ne sais plus vraiment… »


Mordant rapidement la peau de son russe, il se mit à rire légèrement. Elle était déjà loin sa pseudo peur, il avait de nouveau son amour dans ses bras. Il n’avait donc plus rien à craindre, mis à part, les parents du morveux qui arrivent à grands pas pour les étriper. Mais étrangement Jaemin était persuadé que l’enfant n’allait oser rien dire. Mikhaïl n’allait-il pas avoir des ennuis pour avoir agit de la sorte ? Ce n’était peut-être pas le moment d’y penser. Il avait juste envie de pouvoir passer du temps avec son petit ami et pouvoir le bécoter encore un peu. D’ailleurs ses lèvres venaient de se poser sur le menton de sa moitié, alors qu’il le fixait avec un léger air pervers.

    « Il me semble que je venais de te mordre dans le cou … D’ailleurs on voit toujours mon passage. »


Un sourire satisfait sur le visage, le brun était ravis de pouvoir ‘marquer’ son territoire sur sa propriété. Cela fait très possessif n’est-ce pas ? Pourtant, comment lui en vouloir, lui qui ne souhaite que le bonheur et bien être de son russe. S’il n’était pas là avec lui, il irait très mal ! Si, si ! Enfin ou c’est lui qui irait très mal. Cela est à discerner. Laissant sa main droite repartir sous le haut de Mika, il ne pouvait s’empêcher de sourire. Oui, il allait faire un addiction à lui, il n’allait plus pouvoir penser à autre chose que le moment où il allait être contre lui à nouveau. Il allait se rendre malade de son absence et vivre chaque secondes de bonheur en compagnie de son petit ami comme si c’était les dernières. Sentant son cœur accélérer, le jeune homme se remettait à l’embrasser avec envie. Ce n’était pas forcément une bonne chose, car doucement cette chaleur dans son ventre qui venait même jusqu’à le chatouiller semblait ramener sa fraise. Lui qui se voulait d’avoir tout le temps le self-control. Plus aucun ‘coin-coin’ dans les environs ni de gnomes blond qui vient vous tenir la grappe. Juste eux deux. Un moment tranquille, rien que pour eux. Il voulait partager tout avec Mikhaïl, mais peut-être pas au point de lui faire comprendre qu’il n’avait plus du tout le contrôle de son corps. Rien que l’embrasser et pouvoir le toucher un peu, le rendait comme ca … Ah ! Cela fait peur pour le reste des événements.

Ses lèvres venaient à peine de frôler celle de son russe que Jae Min se redressait rapidement pour s’écarter. Quelques insultes en coréens se firent entendre et pour ne pas choquer les plus jeunes nous allons éviter de les traduire. Mais, pour vous aider, la victime de ses insultes étaient tout simplement celui qui venait de se lever pour les dire. Il arrivait pas à y croire, il avait toujours réussi à se contrôler en présence d’une fille alors pourquoi là … Aujourd’hui il n’y arrive pas. Il avait surement dû se retenir trop longtemps avant de pouvoir le toucher, de ne pas pouvoir l’embrasser. Tout cela d’un seul coup, c’était bien trop d’émotion et surtout envie qui montaient en lui, qu’il ne pouvait se retenir plus longtemps. Marchant rapidement en cercle, le coréen semblait ne pas vouloir se stopper, ni même de donner des explications à Mikhaïl. C’était en passant ses mains dans ses cheveux, cherchant une longue inexistante que le jeune homme compris alors que finalement il préférait avoir des cheveux mi-long pour pouvoir se cacher parfois derrière.

Au bout de quelques minutes, le coréen se stoppait brusquement avant de revenir vers Mikhaïl un air un peu paniqué. Il caressait doucement sa joue avant de lui sourire. Il fallait bien qu’il le rassure un peu non ? Il devait penser qu’il était en train de devenir fou. Il n’avait pas totalement tord, il devenait fou rien qu’à l’idée d’être avec lui …

    « Désolé. Je … Je … Heum … T’aime apparemment de trop ? »


Un sourire remplit de gêne alors qu’il vint à nouveau se coller à Mikhaïl. Il avait pas réussi à dire la version raison, enfin le dire clairement. Il avait trop honte. Il arrivait pas à le croire. Cela lui arriver à lui. En tout cas, cela allait mieux, du moins, pour le moment. Il pouvait pas rester trop longtemps loin de lui. Et d’ailleurs, pourquoi est-ce qu’il fait aussi chaud ? Il avait l’impression d’étouffer. De l’air…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Dim 20 Nov - 10:19

Bon, il avait peut-être été un peu fort sur la façon de réagir face au « danger », mais que voulait-on qu'il fasse ? Afficher un sourire affable et demander poliment à l'enfant d'aller voir si l'herbe était plus verte ? Même si Mika s'était bien amélioré en relationnel depuis l'année dernière, il ne restait pas moins que le mettre dans la même pièce que des gens de moins de 13 ans était suicidaire. Il ne supportait pas les gosses, leurs pleurs, leurs cris, leur morve, et leur candeur horripilante.
Aussi, quand un abruti de gosse essayait de venir perturber son petit moment de plaisir avec son petit ami, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il soit tout sucre. Déjà, il trouvait avoir fait preuve de sang froid et de retenue. Après tout, il n'avait pas transformé le gosse en sangsue pour l'écraser sous son pied. Qu'on l'applaudisse !

Une fois l'enfant effrayé, le jeune homme soupira et retourna se poser dans les bras de son petit ami, laissant à nouveau la chaleur quasiment inquiétante de son étreinte lui remettre les idées dans l'ordre. Déjà oublié, l'incident, il ne pouvait plus y penser alors que Jae était si proche de lui. Son rire retentit lorsque, alors qu'il lui demandait où ils s'étaient arrêtés, l'asiatique fit semblant de ne pas se rappeler. Un rire qui se transforma rapidement en une sorte de petit gémissement qui lui mit les joues en feu ; il ne s'attendait pas à apprécier autant de se faire mordre la peau, ni à ce que ca lui enflamme les reins. C'en devenait même presque dérangeant, de sentir sa température grimper soudainement de plusieurs degrés et une vague d'une sensation inconnue l'engourdir plaisamment. Il n'avait pas du tout l'habitude de ça. De se sentir plonger dans une vague de plaisir qui n'était pas prévu, alors que son petit ami continuait à le maltraiter et que ses mains avaient décidés de faire sécession pour venir encore plonger dans les cheveux courts de JaeMin.
Il avait fermé les yeux, perdu dans ce tourbillon d'émotions nouvelles, quand un baiser dans le menton et une main douce glissant sur la peau de son ventre lui firent les rouvrir, noirs de désir, sur le paysage alentour, mais surtout, la vue de son amoureux.
Comment ça, on voyait toujours son passage.... ?
Clignant des paupières, il posa une main sur la base de son cou, sentant une très légère douleur se diffuser sous la pression, et se rendit compte que, en effet, il devait avoir une très belle marque de dents sur sa peau blanche. Heureusement, les vélanes avaient une capacité de régénération rapide, qui leur permettait de survivre à beaucoup plus que les humains normaux, et il savait déjà qu'au soir on ne pourrait plus en voir une trace ; si ses sœurs voyaient ça, il serait bon pour un interrogatoire complet avec torture. Ce qui ne l’empêcha donc pas de prendre une douce couler caliquot une fois de plus en pensant à ce que Jae lui faisait. Il le marquait comme sien. De tout autre que lui, l'esprit indépendant de Mika aurait mal pris la chose, mais il avait également cette envie, ce besoin dévorant de montrer au monde que Jae était à lui. Ce n'était pas de la jalousie, plus une sorte d'instinct, de peur aussi, de protection. Il ne pouvait imaginer qu'on lui enlève l'asiatique, qu'on le lui vole, il ne le permettrait pas....

Mais ses pensées promesses de douleur à ses éventuels concurrents se turent soudainement dans un bel ensemble alors que JaeMin revenait capturer ses lèvres, sa main baladeuse toujours posé sur son ventre, à même la peau, et il ne pensait plus qu'à lui dire de la faire bouger, glisser, pour qu'il le ravisse entièrement..... Oublié, le lieu public, s'il avait pu emmener les choses un peu plus loin, perdu dans son univers nouveau d'adolescent, il l'aurait fait.
JaeMin, en revanche, faisait preuve de plus de jugeotte et de self contrôle, s'éloignant soudainement de quelques pas, laissant Mika s'avachir dans l'herbe en reprenant son souffle, une barre creusant son front d'inquiétude en le voyant faire les cent pas en parlant en coréen sur un ton qui ne disait rien de bon. Il n'était pas sur de comprendre la raison de cette brusque interruption, enfin, si, au fond de lui même, il savait que ca avait un rapport avec le fait qu'ils avaient été dangereusement proches de tomber dans le gouffre délicieux de leur passion, mais il n'arrivait pas à voir le mal à ca.
Se mordant les lèvres, cherchant à calmer ce début d'excitation qui avait fait son chemin de son ventre jusqu'à ses cuisses, il attendit vaillament que Jae ne revienne vers lui, et lui offrit un petit sourire idiot d'amoureux alors qu'il essayait de s'expliquer.

« Idiot, je t'en veux pas. »
Le tout accompagné d'un baiser rapide sur les lèvres, afin de ne pas le mettre à nouveau dans cet état douloureux. L'ambiance n'était pas ruinée, mais Mika était soudainement plus conscient du fait qu'ils étaient tous les deux des hommes ; qu'ils avaient des pulsions, des envies, et qu'à force de le tenter, il finirait un jour par ne plus pouvoir se retenir.... ce qui était une perspective qui, si non désagréable au vu du fourmillement qui le parcourait, l'effrayait quand même un peu. Il n'avait jamais fait quoi que ce soit avec personne, et même si c'était avec Jae qu'il voulait vivre ces choses là, pas maintenant. Il n'était pas prêt. Pas prêt à pouvoir l'aider à ce sujet, pas prêt d'avoir le courage de le « soulager », de faire avancer leur relation jusque là. Il n'aimait pas être lent, mais il ne voulait pas non plus précipiter tout.
Rah ! Ca le soulait de penser à tout ça et de ne pas pouvoir apprécier simplement sa présence. Il fallait toujours qu'ils soient vigilants, sages, qu'ils ne laissent pas leurs mains se balader.... Un jour, il enverrait se faire foutre toutes ces belles idées, un jour prochain. Mais pas cette après midi.

S'appuyant contre lui, lui caressant le bras en respirant son odeur, il reprit, un peu grognon quand même. « J'aimerais faire en sorte que t'es pas besoin de te contenir. » Il se rendit compte trop tard de tout ce que pouvait impliquer sa phrase et rougit encore plus en enfouissant sa tête contre son cou, mettant cette déclaration sur le compte de sa blessure au bras qui avait vidé de sang son cerveau. Il était vraiment mal à l'aise, maintenant, bravo ! Soupirant, il resta encore un moment à jouer avec le tissu du tee-shirt de Jae, avant de le regarder un peu, par en dessous. Que faire ? Rester ici, c'était bien, mais il n'avait plus envie d'être simplement assis à se regarder dans le blanc des yeux. Et puisque faire d'autres choses était hors de question, il fallait bouger. « Dis, on va s'acheter des glaces ? Il paraît que les moldus ont plein de parfums bizarres, je connais pas du tout donc il faudra que tu m'inities. »

Même si c'était bien par amour qu'il y gouterait, il fallait dire aussi qu'il était fortement intrigué par la possibilité d'une glace au nutella ou à la barbapapa. C'était quoi, ses trucs ?

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Mar 22 Nov - 10:05

Il n’existe pas plus belle satisfaction que de sentir celui qu’on aime contre soi. Du moins, c’était l’avis du coréen qui a chaque frôlement sentait son corps en réclamer un peu plus. Pourtant, il avait l’impression d’avoir tout gâché comme un idiot, il avait cette certitude de passer pour un pervers. Bon, certes, c’était un peu le cas, mais ce n’était pas vraiment sa faute, il avait du se retenir si longtemps avant de pouvoir rien que le frôler ou de pouvoir sentir son odeur sans avoir l’impression d’avoir un regard bleu glacial qui allait le tuer. Malgré tout, Mikhaïl ne lui en voulait pas. C’était rassurant de savoir qu’il allait pas le voir comme un sale pervers. Après tout, il devait le comprendre étant lui-même un autre homme. Se retenir et rester parfaitement maitre soi demandé beaucoup d’entrainement. L’asiatique avait dû manquer quelques séances pour ne pas avoir envie de sauter littéralement sur son petit ami. Ah… Oui, Mikhaïl est son petit ami, cela lui faisait encore bizarre de se dire que le jeune homme qu’il avait dans ses bras était bel et bien ce serpentard qui l’avait repoussé tant de fois auparavant. Le jeune homme sentit son corps trembler légèrement en sentant les lèvres de Mikhaïl contre les siennes, pas réellement encore habituer à ce nouveau contact. Il avait quand même passait un bon moment à le bisouiller, mais tout cela semblait encore si lointain et proche à la fois qu’il était un peu perdu le pauvre.

Se mordant la lèvre inférieure, le coréen s’était retenu de peu de sauter littéralement sur Mika pour l’embrasser en l’entendant lui dire qu’il aurait voulu l’aider. Il était tout simplement adorable. Souriant avant de rire légèrement, le jeune homme vint perdre son visage quelques instants dans les cheveux de son russe.

    « Alors toi, je te croyais pas comme ca. Je suis étonné de te voir aussi ouvert, mais j’aime bien cela. De toute façon je veux pas griller les étapes avec toi, on a le temps. Je compte pas te laisser filer rapidement. »


Déposant un léger baiser dans la nuque de son petit ami, le coréen se redressait quelque peu pour regarder autour d’eux, c’était étonnamment calme d’un seul coup, plus de canards à l’horizon ni de gamin chiant. Ils n’étaient plus que tous les deux enfin seuls. Jaemin aurait bien finit par s’endormir ainsi contre sa moitié, toutefois ce dernier semblait avoir dans l’optique d’aller s’attaquer aux glaces. Des parfums bizarres ? Ah bon ? Il ne connait pas quoi ? Cela était assez étonnant pour lui d’imaginer qu’on puisse pas tout connaitre. Après tout, dans le congélateur de sa grand-mère il avait un compartiment spécial petit fils avec qui multitude de glace possible. Ah ! C’est tellement bon et surtout très utile les étés en Corée du Sud. Secouant légèrement sa tête ayant un peu de mal avec le décalage horaire malgré ce qu’il voulait laisser faire penser, le jeune homme se remit debout en tenant la main de Mikhaïl pour l’inviter à faire de même.

    « Allons donc manger des glaces ! C’est étrange de voir que tu connais pas tout … Tu connais pas quoi sur les moldus encore ? Vous avez internet ? Ou alors autre chose que des hiboux ? Les SMS sont bien plus pratiques … Ca risque pas de vous pincer ou faire ses besoins un peu partout. »


Souriant à l’idée de penser à un sorcier en train de laisser dans les airs un portable dans l’espoir de le voir s’envoler pour envoyer son message. Ce n’est pas bien de se moquer des autres, mais il avait tellement de sorciers qui se croient supérieurs aux humains juste parce qu’ils agitent un morceau de bois que parfois … Ce n’est pas si méchant de se moquer d’eux en retour ? Se mettant à marcher un peu le jeune homme était déjà partit dans ses pensées pour trouver la glace parfaite, qu’est-ce qu’il lui donnerait vraiment envie. Il était un adepte des mélanges si bien que sa grand-mère était totalement dépitée lorsqu’il commençait à manger des glaces. Selon elle, il ne prenait pas le temps de savourer le goût de chaque glaces. Pourtant, il savait exactement ce que chaque parfum pouvait produire comme effet sur sa langue. Si bien qu’il savait que le cassis avait le don de lui réveiller la langue et la noix de coco l’adoucir. Cela n’était donc pas un mélange assez explosif d’après les dernières remarques du jeune homme. Il avait passé d’ailleurs une bonne partie des vacances avec sa meilleure amie à se demander quel serait le mélange parfait l’accompagnement suprême qui pourrait les mettre d’accord et faire taire n’importe qui. Tout ce qu’ils ont réussi à faire c’était se geler la langue et avoir du mal à parler correctement par la suite. Qui pourrait croire que Jaemin avait déjà dix-sept ans quand on sait les âneries qu’il peut faire. Yoona n’avait pas été une assez bonne assistante pour trouver la combinaison, mais après tout son amoureux serait peut-être plus apte à y parvenir.

    « Hum … Tu connais les classiques en glace tout de même ? Vanille, chocolat, rhum-raisin, café, noix de coco ? Ou rien de rien ? »


Autant savoir si son petit ami avait beaucoup de choses à apprendre et découvrir, savoir s’il avait un vrai défis à relever ou pas. Avançant alors vers la merveille en face de lui - nous parlons bien des glaces cette fois-ci et non de Mikhaïl contrairement à d’habitude- le coréen semblait totalement partit dans ses pensées, que devait-il proposer à son petit ami comme glace. Ce n’était pas simple de savoir le goût de chacun, en tout cas, lui faire découvrir son monde à lui était bien plus qu’amusant. Il avait l’impression de pouvoir partager plus avec lui qu’un monde où tout semble fantastique ou extravagant. Un monde parfois terre à terre sans magie faisait du bien à l’asiatique. Pourquoi chercher à toujours se faciliter la vie en utilisant une baguette magique alors qu’il est tellement plus enrichissant de faire les choses par soi-même. Comme le fait de transplaner, pourquoi ne pas marcher tout simplement prendre son mal en patience. Avoir à se bousculer le matin dans le métro ou le bus, devoir se ‘battre’ pour passer avec sa voiture. Bon ce n’était pas forcément de bon exemple pour vanter la vie à la moldu, mais cela plaisait à Jaemin. Après tout pourquoi faire simple quand on peut se compliquer la vie ? C’est vrai quoi. En arrivant devant le stand de glace, l’asiatique semblait totalement en admiration devant les différents noms incapable de choisir un goût tout seul.

    « Est-ce que te ferrais plaisir ? Besoin d‘aide pour choisir ? »


Tout content de mettre à profit ses talents de gouteur de glace le jeune homme regardait son petit ami en souriant. Il faut avouer qu’il aurait bien eu envie de l’embrasser à nouveau, mais le regard pesant du vendeur était trop embarrassant. Certes, il les fixaient juste dans l’espoir de leur vendre des glaces et donc s’en mettre plein les poches, mais tout de même, il pouvait éviter de les regarder comme un vautour.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Mar 27 Déc - 12:48

Souvent Mika avait des paroles qui allaient plus vite que ses pensées ; comme à l'instant, alors qu'il avait laissé échapper sa petite phrase sur son envie d'aider Jae. Bravo petit chat, maintenant tu n'avais pas du tout des idées plein la tête ! Il ne savait plus vraiment où se mettre, tout en ne regrettant pas d'avoir avoué qu'il en rêvait de plus en plus, de pouvoir le toucher et parcourir son corps de ses mains, à tel point que les réveils loin de lui devenaient difficiles, mais c'était quand même bien loin de son habituelle réservation que de balancer une chose pareille. Qu'est ce qu'il allait penser de lui, vraiment ?!
Heureusement, sa remarque sembla faire plus sourire son petit ami que monter la température même s'il avait vu dans son regard une expression de désir qu'il commençait peu à peu à apprécier, et il le laissa enfouir ses cheveux contre son cou, souriant avec lui de son audace.
Sa réponse le fit le regarder avec amour, ne comprenant pas comment JaeMin faisait pour le rendre chaque minute un peu plus amoureux de lui. Il voulait le garder longtemps, prendre son temps... C'était tellement incroyable qu'on lui dise ça, qu'on lui fasse comprendre qu'ils avaient la vie devant eux, qu'ils feraient tout bien, sans aller trop vite. Il n'avait pas l'habitude, mais il voulait y croire. De toute façon, si son asiatique le lui disait, c'était que c'était vrai !

Le silence retomba sur le parc désormais désert, et devant la léthargie qui s'emparait de son corps qui réclamait de plus en plus les heures de sommeil qui lui avaient été soustraites, Mikhaïl proposa à son petit ami de lui faire découvrir un peu plus son monde, en commençant par quelque chose de simple et qu'ils avaient en commun ; les glaces. Les arômes du monde magique n'avaient plus rien d'inconnu pour Mika qui avait fait du marchand de glace du Chemin de Traverse sa résidence secondaire durant l'été, mais il entendait toujours une ou deux né-moldues se plaindre devant leurs sucreries que certains parfums n'étaient pas disponibles, et il se doutait donc bien que les moldus devaient avoir leurs recettes secrètes à eux. Surement très chimiques, tout fait en usine, mais bon, pour une fois, il ne risquait pas non plus de s'empoisonner.
S'appuyant donc sur la main que lui tendait Jae pour se relever, il l'écouta parler en fronçant les sourcils, ne comprenant pas tout ce qu'il disait. Internet ? Sms ? Le jeune russe savait qu'il avait de graves lacunes sur le monde moldu, il fallait dire aussi qu'il ne s'était jamais intéressé qu'à leur musique – et encore – mais le fait d'entendre son petit ami parler aussi vite de choses qui semblaient lui être totalement normales et ne rien y comprendre était étrange. Il n'aimait pas avoir l'impression que Jae connaissait des choses que lui non, des choses qui étaient importantes, et il avait peur d'avouer qu'il ne savait rien.
Mais le Gryffondor ne lui paraissait pas exactement le type à se moquer pour ça. Et puis, il avait confiance en lui. C'était juste son égo qui avait du mal à avouer être ignorant sur une chose, quelqu'elle soit.
« Internet ? En quoi ca a un rapport avec les glaces ? Tu sais, je connais rien de rien à ce monde là, autant commencer par des choses toutes simples, d'accord? »
Ce n'était pas comme si ces connaissances lui serviraient dans sa vie future, mais connaître les bases devrait au moins lui permettre d'assurer ne pas avoir à subir de gros blancs ou quiproquos dans des conversations parce qu'il ignorait de quoi on parlait.

La conversation dériva sur les parfums et Mika se détendit un peu. Ça, il connaissait. Jae appelait ça des classiques, ca voulait donc dire que tout ce qui avait un rapport direct avec la magie était à exclure. Pas de glace au sang, à la liqueur de phénix ou à l'arôme de serpent des mers, donc. Mais si tout était uniquement rapporté aux fruits, ce devait être bien fade !
« Rhum, ca oui je connais ! Myrtille vodka c'est bon aussi. Et oui, les fruits on a aussi chez nous. Y'a des trucs vraiment spécifiques au monde moldu, en parfums ? Je sais pas, pneu ou essence? »
Les regards un peu étranges que lui lancèrent des passants lui firent comprendre que ce ne devaient pas être des parfums de glace, mais il ne savait pas du tout ce à quoi se rapportaient ces deux mots. Bon, il était à coté de la plaque, tant pis, Jae pouvait se moquer de lui s'il le voulait, il ne dirait rien, il le méritait. Il n'avait jamais pris l'option d'étude des moldus après avoir entendu dire par des élèves que les profs étaient souvent plus nuls et ignorants que le premier né moldu venu (et vu le niveau de certains..), et il commençait un peu à regretter.

Cependant, ils finirent par arriver devant le stand, et Mika eut le réflexe inconscient devant le regard du vendeur de se coller un peu plus à son petit ami. Non mais, c'était quoi cette façon de traiter les clients, avec une sorte de lassitude et de mépris ? Un employé aurait fait ça dans le monde magique, il aurait été viré dans la minute ! Mais ce devait être différent dans le monde des moldus. Hmpf. Enfin, pour Jae, il pouvait supporter un peu de méchanceté des autres personnes, il lui devait bien ça. Jetant un coup d'oeil intrigué aux parfums proposés, il eut rapidement le tournis devant les diverses combinaisons proposés. Bubblegum, barbapapa, nutella, beurre de cacahuètes.... Et ce n'était pas toute la liste !

Avec un soupir, il releva les yeux vers le brun pour lui offrir un petit sourire confiant et lui effleura une joue avec la sienne. « Tu pourrais me faire gouter à ce que tu préferes ? Je suis sur que je vais aimer. »
Si c'est pas mignon tout plein, hein !

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Mer 11 Jan - 10:46

Regardant son petit ami, il devait avouer que sa réponse lui fit assez bizarre. Il ne connait donc pas les joies de internet ? D’un sens ce n’était peut-être pas plus mal, il ne serait pas tenté de rester des heures tard dans la nuit devant son ordinateur pour jouer à des jeux débiles ou essayer de compléter sa vie personnelle si peu remplit par des rp (Nieuh ? Oo xD) Bon ne commençons par avec internet et le bonheur des sms. Cela était dur de comprendre que cette chose si basique et tellement intégré dans sa vie depuis sa tendre enfance pouvait sembler difficile à comprendre pour quelqu’un. Après tout, il avait dès l’âge de quatre ans appris à bidouiller un portable, faire défiler des photos. Son père n’aime pas vraiment cela et ne le laisse pas jouer souvent avec, mais il avait grandit en compagnie de ces technologies qui évoluaient bien trop vite à son goût. Un sourire apparut sur son visage alors qu’il regardait son Mikhaïl. Ah ! Si seulement dans le monde des sorciers, il y aurait rien que les portables, il pourrait être avec lui tout le temps même le soir dans les salles communes à s’envoyer des petits textos. Tiens ! Il devrait un jour lui apprendre à s’en servir et durant les vacances s’ils sont séparés, ils pourraient peut-être communiquer avec cela. C’est plus pratique finalement que les hiboux ou chouettes, mais pas sur que Mikhaïl puisse le recharger chez lui. Murmurant doucement à l’oreille de son petit ami qu’il lui apprendrait tout cela lentement, le jeune homme continuait de marcher avec lui. Le simple fait de pouvoir se tenir à ses côtés, main dans la main, était quelque chose de formidable. Oh ! Bien sûr, il ne dit pas qu’il pourrait se contenter de cela toute sa vie, après tout, on avait eu une démonstration de son anatomie un peu plus tôt. Mais, pour un premier rendez-vous pouvoir être à deux, rien que tous les deux, était presque … Magique. C’est vrai, à l’école de sorcellerie, où seront les moments qu’ils auront rien que pour eux deux ? Surement aucun. Il voulait donc en profiter la maintenant.

Tout en marchant, il fut ravis de voir que son petit ami se passionné pour son monde à lui. Pourtant, le fait qu’il n’est apparemment aucune base au niveau des connaissances de son monde, allez poser quelque petits soucis de compréhension. Une chance que Jaemin comprenait bien l’anglais désormais, sinon, ils auraient été fin bien tous les deux à se regarder sans se comprendre. Les passants semblaient le regarder bizarrement alors qu’il posait ses questions. Ils avaient quoi ? Les fusillant du regard il n’était pas question que des idiots se permettent de le juger. Il ne savait pas, il n’y a pas de honte à ne pas savoir.

    « Euh … Oui, mais pas cela. Ca c’est bien spécifique à la voiture. Tu ne sais donc presque rien sur mon monde à moi … C’est mignon ! Je vais tout t’apprendre ! Tu as devant toi ton nouveau professeur ! J’espère au moins être assez sexy pour te convenir. »


Lui adressant un petit clin d’œil, le coréen finit par arriver devant le fameux stand, Mikhaïl lui semblait mal à l’aise à cause du vendeur qui n’arrêtait pas de les fixer. Ne pas l’envoyer bouler, il serait capable de ne pas vendre ses glaces cet idiot. Passant doucement sa main dans les cheveux de Mikhaïl en le sentant se coller contre lui, Jae, lui adressa un grand sourire avant de regarder de plus prêt les parfums disponibles. Le seul qu’il n’avait pas encore testé et qui était mis en vente était surement Cèpe. Il n’avait pas vraiment … L’idée … Enfin quand on sait ce que sait, cela ne donne pas envie de manger cela en glace, du moins, pas à Jaemin.

Son attention se porta sur son petit ami qui pris la parole, oh ! Un grand sourire apparut sur le visage de l’asiatique, alors qu’il le serrait un peu contre lui. Adorable ! On avait le droit de le manger lui aussi avec les glaces ? Grimaçant légèrement en voyant le nombre important de glace. Le coréen ne savait plus vraiment quoi choisir. Toutefois, il eu soudainement une merveilleuse idée. Un peu perverse au fond, mais c’était pas sa faute, il pouvait pas choisir et prendre que trois parfums différents alors qu’il pouvait avoir l’occasion de prendre un maxi corné avec six parfums différents, comme ca il pourrait le manger à deux. L’idée même que son visage soit proche de celui de Mikhaïl lui plaisait énormément ont doit l’avouer. Bon par contre c’était dans un genre de gros pot, il n’avait pas de gaufrette à manger à la fin.

    « Un maxi cornet, avec Barbapapa, Bounty, Chewing-gum, Vanille Cookie, Fleur de lavande et Twix s’il vous plait, avec un supplément de chantilly. »


Attendant sagement que l’homme prépare la glace, le jeune homme vint se mettre face à Mika tout en se penchant un peu vers lui, pour lui sourire. Il était bien avec lui. Attrapant rapidement les lèvres de son petit ami, le coréen s’amusait à l’embrasser distraitement, n’ayant pas envie que tout le monde les fixe. C’était pas agréable d’être vu comme des animaux de foire. L’homme se racla nerveusement la gorge alors que surpris, Jae, se retourna. Oh ! La glace, il avait presque failli l’oublier avec tout cela. Payant l’homme en le remerciant, il prit l’énorme glace. Ils avaient de quoi manger, si après cela il avait encore un creux … Attrapant la main de Mikhaïl, il se mit en guette de trouver un banc dans un coin tranquille pour déguster cela. Prenant place sur un banc plutôt en recul, le coréen constata avec regret qu’il avait des petites pelles pour manger la glace. Était-il encore temps de les jeter loin d’eux discrètement sans que Mika s’en aperçoit ? Non surement pas.

    « Bon j’espère que tu vas aimer… Je sais pas toi, mais moi j’adore le chantilly. »


Passant son index dans cette dernière justement il en profita pour la déguster avant tout autre chose. Un petit gémissement de plaisir se fit entendre alors qu’une chose était sur, celui qui avait trouvé la recette pour cette merveille mérité d’être aimé par tout le monde. Lâchant doucement son doigt le coréen recommence la même chose à une modification prêt, il vint étaler le peu de chantilly qu’il avait sur son doigt sur les lèvres de son serpentard. Décalant la glace, de son chemin, le coréen s’approcha du vert et argent, pour lentement lui lécher les lèvres. Sentant son corps frissonner à ce contact, il était sur d’une chose, la chantilly et Mikhaïl séparément c’était délicieux, mais le deux ensemble c’était totalement divin. Reculant lentement son visage de celui de Mikhaïl, il devait avouer que cela devenait difficile pour lui de se retenir de rester longtemps sans le toucher, ni même l’embrasser.

    « Délicieux ! »


Un grand sourire sur les lèvres, le coréen se reculait pour porter son attention sur les boules de glaces. Un peu de fraicheur ne pourrait que lui faire du bien. Attrapant une petite pelle, il mit un morceau de glace dans sa bouche pour se refroidir intérieurement. Il avait dit qu’il prendrait son temps c’est vrai, mais tout de même le mélange Chantilly et Mikhaïl, il avait pas pu résister à la tentation d’essayer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



Don&#39;t mess with me; the devil inside will kill you

Messages : 413

Points : 0
Avatar : Alex Evans
Crédits : TP

Age RPG : 15 ans
Sang : Sang-Pur
Camp : Basilic

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Andras Singh & Nicholas Covenant



MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Sam 21 Jan - 12:30

En fait, JaeMin aurait pu emmené son petit ami dans n'importe quelle direction, pour le perdre ou l'abandonner, qu'il ne se serait rendu compte de rien, perdu qu'il était dans sa petite bulle de bonheur qui s'était gonflée dés qu'il lui avait pris la main pour marcher près de lui. Dans le monde sorcier, il n'aurait jamais réussi à se montrer si nonchalant, et c'était inconvenant de la part d'un sang pur de tenir la main de façon aussi informel à quelqu'un, fut-il son amant. Mais ici, dans le monde moldu, il pouvait se laisser aller, jeter des regards noirs à ceux qui semblaient ne pas aimer, et coller son petit ami comme une étoile de mer son rocher. Cherchant à s'intéresser à ce monde étrange, il tenta de ne pas se tromper sur les parfums de glace, mais apparemment il avait été à coté de la plaque pour certains d'entre eux. Voiture ? Les pneus, c'étaient donc pour les voitures. Aucune idée de ce qu'était une voiture, enfin, il n'allait pas lui en parler parce qu'il avait l'impression d'être vraiment plus nul que n'importe qui. Et puis son visage s'enflamma alors qu'il marmonnait quelque chose d'inintelligible, en l'écoutant lui dire que c'était mignon. Son malaise ne fut que s'accentuer lorsqu'il lui demanda s'il était à son goût, et Mikhaïl se retint à grandes claques mentales d'imaginer JaeMin en professeur, adossé contre un bureau, ou en train de tenir sa main, collé à lui, contre le tableau... Mbreeeeef. On va s’arrêter là avant que ça ne devienne un peu trop visible aux yeux de tous. Si vous voyez ce que je veux dire.

Il lui serra donc un peu plus la main avec un brave sourire pour cacher les pensées peu orthodoxes qui lui avaient traversés l'esprit, et se colla à lui devant le regard peu aimable du marchand de glace. Se retenant de fermer les yeux en sentant une des mains du coréen glisser dans ses cheveux, son petit geste eu le mérite de le relaxer et il lui offrit un sourire en regardant les parfums avec lui. C'était trop compliqué tout ça, et il en manquait plein, en plus. Après, sans doute que la vodka au troll, c'était spécifique au monde moldu, mais il y avait des parfums qui avaient l'air vraiment spécifiques aux moldus, ce qui ne lui donnait pas envie d'y toucher. Mais bon, il était venu ici pour ça, se rafraichir, éviter de trop se coller à Jae avant que la température ne grimpe... Pas gagné tout ça ! En compromis, histoire de ne pas avoir le choix, il proposa à son petit ami de choisir, ce qui leur ferait gagner du temps aussi. Et comme ça, Mika pourrait avoir une idée des parfums que son chéri aimait ! Il espérait en tout cas aimer, parce que pour sa petite tête, ca voudrait dire qu'ils avaient des points communs. Attendant sagement qu'il se décide, il leva juste un sourcil en l'entendant parler de twix, bounty, ou encore barbapapa, mais lorsque le jeune homme se tourna vers lui pour ravir ses lèvres, son cerveau se mit sur off et il en profita pour passer ses bras autour de son cou, souriant à travers leurs petits baisers. C'était intoxiquant, doux et tentateur à la fois, une sucrerie dont il ne pourrait jamais se lasser, et quand un toussotement embarrassé résonna dans l'air, Mika ne put se retenir de jeter un regard noir au vendeur pour les avoir interrompu.

Celui-çi leur tendit alors l'énorme coupe en carton que Mika regarda sans comprendre. Tout ça ?! Mais c'était énorme ! Ne remarquant pas que son petit ami avait payé, il le suivit sans poser de questions, se demandant à quelle couleur de glace chaque parfum pouvait-il bien correspondre. Vanille cookie, ca devait être le jaune.... mais le twix, c'était le rose, ou ? Les couleurs étaient éclatantes, pas très naturelles, mais il devait avouer que ça donnait quand même envie. Venant s'assoeir sur le petit banc que Jae leur avait trouvé, il se mit de coté, une jambe sous lui, de façon à ce que son genou frôle la cuisse du gryffondor ; pour garder un contact. Curieux, il le regarda mettre un doigt dans la chantilly, avant de sentir bizarrement la chaleur lui empoigner l'estomac à l'entendre gémir de contentement. Oh mondieuohmondieu. Le jeune homme resta bouche bée devant son Jae qui avait fermé les yeux de contentement, sans se rendre apparemment compte que sa façon d'agir était en train d’empêcher Mika de penser comme il fallait.
Complètement pétrifié, il le regarda encore plonger un doigt dans la crème blanche, et ne réagit pas lorsqu'il lui en posa sur les lèvres, ne comprenant pas du tout ce qui se passait. Mayday mayday, on a perdu Mika. Et lorsque Jae vint dévorer ses lèvres, ce fut un électrochoc qui le poussa à se lever un tout petit peu, une main sur le banc, pour appuyer sur ses lèvres, voulant plus.

Jae finit cependant par reculer, et le russe fut tenter de se mordre les doigts de frustration. Il n'allait jamais pouvoir se contenir s'il faisait des choses pareilles, si une petite action comme celle-çi lui donnait cette envie sourde de plus. Soupirant, il sourit cependant à son petit ami quand il déclara que c'était délicieux, et le regarda plonger cette fois ci une cuillère dans la glace, profitant du spectacle. S'il avait su, il lui en aurait offert plus souvent... Plongeant à son tour sa cuillère dans la boule de glace rose, il fut étonné du goût, mais pas dégouté. C'était... spécial. Et il lécha donc consciencieusement sa cuillère, prenant son temps, les yeux toujours rivés dans ceux de Jae, moralement en train de se chastiser pour tant d'audace. Si ce n'était pas des avances....

Prenant une deuxième bouchée de vanille cookie, il eut un murmure d'approbation au goût, qui lui plaisait réellement, et il ferma les yeux avec plaisir en disant un « C'est trop boooon. », avant de se rendre compte d'une petite chose intéressante... Et aussitôt, il prit le cornet des mains de Jae, pour venir s’asseoir sur ses jambes, collé à lui sans montrer sa gène, le sourire aux lèvres. À son tour !

Il plongea un doigt dans la chantilly et le balada sous le nez de son petit ami avant d'en déposer sur ses lèvres, l'embrassant un long moment pour l'en débarrasser, et avant qu'il n'ait le temps de protester, il en déposa contre sa clavicule découverte, pour aller y gouter, timidement, puis avec un peu plus de vigueur. Hm, la peau de Jae sentait tellement bon, et le goût de la chantilly sur elle, c'était parfait....
Un début d'inconfort dans son pantalon le fit cependant bouger légèrement, cherchant une position qui n'en rajouterait pas, mais il fit se faisant frotter son corps contre celui de Jae et un petit gémissement lui échappa, qu'il étouffa d'une main sur sa bouche, paniqué. Oh, shit. Le bas de son corps semblait avoir échappé à son contrôle, lui envoyant des signaux de début de plaisir qui le perturbaient, mais le noyait en même temps plaisamment. Sauf qu'ils étaient en public, qu'ils mangeaient une glace sur un banc, et qu'il voulait y aller doucement.
Même si là... il n'était plus si sur de ne pas vouloir griller une étape ou deux. Avec de la chantilly, si possible!

✄-------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité







MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   Jeu 26 Jan - 10:28

Mangeant tranquillement de la glace, le jeune homme ne pouvait s’empêcher de fixer Mikhaïl. Souriant au moindre petit geste que pouvait faire son russe, il était ravis de lui faire découvrir des choses. Pour une fois que ce n’était pas lui l’ignorant de service. L’année dernière avait été plutôt difficile pour lui, il avait du apprendre tant de chose d’un monde qui lui était totalement étranger. Pourtant, il se trouvait plus indulgent que l’avait été au début les sorciers avec lui. Mais qu’importe, ce n’était pas le moment de repenser à cela, la chose positive dans sa vie, la seule chose qui était bien dans sa vie était devant lui en train de découvrir petit à petit son monde à lui. Il semblait apprécier et cela le rassurait. Souriant à nouveau alors qu’il restait sur place sans manger, il regardait Mika amoureusement. Soupirant légèrement, le coréen finit finalement par récupérer de la glace pour la laisser fondre dans sa bouche, gardant la petite cuillère dans sa bouche, le jeune homme regarda avec étonnement son petit ami prendre les glaces pour venir se poser sur ses jambes. Plutôt étonné, il affichait un léger sourire en coin, surement un peu pervers sur les bords, Jaemin regardait son petit ami retirant doucement sa cuillère de sa bouche pour avaler calmement sa glace. Suivant la chantilly sur le doigt de Mikhaïl des yeux, il était plutôt curieux de savoir ce qu’il comptait en faire. Se mettant à rire un peu en sentant la chantilly se posait sur ses lèvres, il se retenait de peu de ne pas lécher ses lèvres pour en récupérer la substance blanche. Répondant avec envie au baiser de son russe à lui, l’asiatique avait de plus en plus de mal à laisser ces lèvres qui le rendaient dingue, loin de lui. Devenant dépendant totalement de son petit ami, il avait du mal à imaginer le moment de lui dire au revoir. Oubliant ce pendant rapidement ce moment de séparation, son attention tout entière fut attiré par la chantilly qui venait de se poser contre sa clavicule. Posant rapidement son regard sur Mikhaïl, notre cher coréen semblait commencer à bouillir de l’intérieur rien qu’a imaginer la suite qui fut plus que délicieuse. Un léger gémissement s’échappa trop rapidement des lèvres de l’asiatique qui vint coller son front contre l’épaule de sa moitié.

Ne bougeant plus, il n’avait pas envie de risquer de bouger et éveiller à nouveau une moindre petite réaction de la part de son intimité. Pourtant, son petit ami se mit à gigoter un peu, surement cherchant une position plus confortable. Le jeune homme aurait sans doute rien remarqué ni même rien sentit si Mikhaïl n’avait pas laisser ce merveilleux petit bruit de sa bouche. Relevant rapidement le visage, le coréen dévorait du regard son petit ami. Non, il aurait jamais du laisser un tel bruit s’échapper de son corps. C’est pas possible finalement de sortir avec lui, c’était à chaque moment une incitation au viol. Finalement on comprend pourquoi les jeunes se sautent dessus aussi rapidement, à agir de la sorte cela était compréhensible. Frissonnant littéralement d’envie, le coréen se souvenait néanmoins avoir dit plutôt vouloir prendre son temps, bon sang, pourquoi son petit ami est aussi attirant ? Bien qu’à y réfléchir même si Mikhaïl aurait été malade le nez dégoulinant, il aurait surement réussi à le trouver parfait, l’amour rend aveugle et c’est vrai. Passant rapidement ses mains sous le haut de son russe, il commençait à caresser la moindre petite partie du corps de son petit ami qui sur le coup devrait aborder le titre d’amant s’il continuait à s’envoyer mutuellement des signaux. Comme ne pas en avoir envie, pourtant, contrairement à tout à l’heure, il avait une bonne maitrise de lui-même, il souriait doucement à Mikhaïl le regardant droit dans les yeux avant de venir le mordre à nouveau dans le cou. Il aimait bien lui laisser des traces à cet endroit. Reprenant pourtant un peu de ses esprits, le coréen se reculait de Mikhaïl en fermant les yeux, s’il ne le regardait pas, il n’allait pas être tenté de l’embrasser non ? Enfin il l’espérait. Attrapant finalement le gros pot contenant les glaces en rouvrant les yeux, il le mit à hauteur du visage de son petit ami.

    « Tiens ! Mange. Il faut qu’on arrête ca … Je vais te sauter dessus Mikhaïl. J’ai dis que je voulais prendre mon temps avec toi, mais je crois que sortir avec un mec c’est plus dur que d’être avec une fille pour se retenir de pas violer l’autre sur place. »


Tiens, c’était hyper simple de lui parler avec un pot de glace énorme entre eux deux. Baissant finalement les glaces pour regarder son chéri, le coréen se remit aussitôt à sourire. Surement encore sous le charme de son petit ami. Ah ! Il triche en plus, il est trop attirant. C’est pas normal d’être comme ca. Se rapprochant doucement des lèvres de son russe, le coréen se mit à sourire alors qu’il frottait uniquement son nez contre celui de Mikhaïl. Regardant l’heure, le jeune homme se mit à grimacer légèrement. Il ne voulait pas quitter son petit ami et pourtant, il sentait qu’ils allaient de voir se dire au revoir. Mettre le temps sur pause, ne plus vieillir et juste profiter de ce moment avec Mika serait parfait. Malheureusement, ce n’était pas possible, il fallait qu’ils se quittent. Peut-être pour mieux se retrouver par la suite après. Fermant les yeux quelques instants avant de se mettre à rire doucement, il finit par décaler la glace pour serrer Mikhaïl dans ses bras. Finalement, qu’il oubli l’idée de se séparer avec la glace, il était déjà en manque de lui. Il ne voulait pas imaginer le laisser repartir. Il restait trop de jours encore avant la reprise des cours et surtout avant qu’ils puissent se revoir à nouveau. Il se mettait rapidement à imaginer les têtes des gens en les voyant ensemble tous les deux et surtout les têtes des frangines de Mikhaïl. Oï ! Elles font peur, elles… Mais bon, il faut surement faire avec non ?

    « Elles vont dire quoi tes sœurs ? Après tout … Je pense pas être le genre de belle sœur qu’elle espérait avoir ? Aussi bien physiquement qu’au niveau de la génétique … Avec mes parents … »


Il faut dire qu’il avait un peu peur d’être juste un amusement, un passage éclair dans la vie de Mikhaïl avant qu’il se trouve un ou une sorcière de sang pur. Il était après tout qu’un sang mêlé qui plus est pas doué en magie. Il faut dire que Jaemin malgré ses efforts était loin d’être le sorcier de l’année. Grimaçant légèrement, il avait encore des doutes d’être sur d’avoir Mikhaïl à lui et lui seul. Attrapant finalement la cuillère de Mikhaïl il mit de la glace dessus pour le mettre dans sa bouche. Ben ouais, il aimait bien être chiant de temps en temps, gardant la cuillère dans la bouche, il affichait un léger sourire sur ses lèvres alors que discrètement une de ses mains venait s’accrocher à son pantalon. Ben oui, il avait pas oublié. Non pas qu’il pensait faire quelque chose surtout en public, mais c’était juste l’idée de gêner son russe qui lui plaisait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: I'll come back when you call me l Jae <3   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll come back when you call me l Jae <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-