Partagez | 
 

 Une illusion de moins est une vérité en plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Maée & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Une illusion de moins est une vérité en plus.   Lun 29 Aoû - 9:22




Une illusion de moins est une vérité en plus.

✎ Noms ◮ Lily Potter et Aleera Bielova et Meghan Prewett.
✎ Mois actuel ◮ Mi Septembre.
✎ Contexte temporel ◮ Fin d'après-midi, samedi.
✎ Contexte spatial ◮ Salle commune de Serpentard.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.



« IMMONDE CONNARD ! »

Lily fit deux pas, et aligna son poing dans la mâchoire de Nathan. Oui, vous avez bien lu, de Nathan. Depuis la fin des vacances, c’était assez houleux entre eux deux. Lily pensait que l’inviter chez elle leur permettrait de se retrouver et d’être ensemble, mais non. Nathan semblait lui en vouloir toujours atrocement du coup de poing qu’elle avait du lui assener pendant l’incendie du carnaval, et se retrouver chez les Potter ne lui avait pas permis de trouver un bon cadre … Ou une connerie de ce style. Quoi qu’il en soit, il la fuyait depuis la reprise des cours, et Lily se doutait que la rupture était proche. Elle avait finalement réussi à le coincer dans un couloir, et là, choc. Elle s’attendait à une réconciliation en câlins, et elle s’était violemment engueulée avec lui. Elle avait essayé de calmer le jeu mais Nat semblait en avoir pas mal sur le cœur, et finalement il avait abordé le sujet sensible, la famille, autant la sienne que celle de Lily. L’entendre dire que son père n’était qu’un pâle type qui jugeait les gens selon leur naissance avait mis la Potter hors d’elle, et blam, coup de poing dans la mâchoire. Sous le choc, le Serpentard trébucha et se retrouva au sol, foudroyé par le regard mauvais de sa petite amie. Pardon, de son ex petite amie. Ne sachant plus que dire, Lily sentit que ses yeux s’embuaient, et elle tourna les talons pour ne plus le voir, quittant vivement les lieux. Elle bousculait tous les gens sur son passage, se fichant éperdument du fait que certains tombaient et se faisaient mal aux jambes. Tant pis pour vous, c’est ça de se mettre en travers du chemin d’un Serpentard. Lily ne voulait pas faire dans la dentelle, elle voulait juste trouver des bras pour pleurer. Alexia, Fred ou Hugo, Lucy, Meghan, n’importe qui mais quelqu’un qui pourrait la soutenir.

Elle venait de plaquer Nath. Elle était célibataire.

Brusquement cette pensée s’imposa à son esprit, et elle s’arrêta, prise de vertige. Quelqu’un derrière elle lui rentra dedans, mais elle ne sentit rien, n’entendant même pas ses imprécations grossières. Elle ferma les yeux quand une larme dégringola le long de l’arête de son nez, et serra fort les dents pour ne pas pleurer, avant de reprendre sa route comme un automate. Meghan. Meghan devait être dans la salle commune, certainement. Tournant à l’angle d’un couloir, elle passa par un passage secret et descendit dans les cachots. Son père, un pâle type … Faux, faux, FAUX ! Harry Potter avait accepté Nathan chez lui, avait tout fait pour qu’il se sente bien, n’avait pas fait de commentaires sur ses parents, il avait engagé un loup-garou chez les Aurors, protégeait les faibles et les innocents, alors MERDE, de quel droit ce connard osait-il dire ça ?! Serrant les poings, elle quitta son passage secret pour déambuler dans les cachots, le regard aussi sombre que les fringues de punk qu’elle arborait. Elle prononça le mot de passe de sa salle commune et y entra en coup de vent, bousculant un de ses camarades qui se retourna en protestant, lui attrapant le poignet pour la stopper. Lily, en rogne et peu prolixe, se retourna pour écraser son genou dans les parties intimes de son camarade, faisant tourner son poignet pour attraper le sien et le briser d’un claquement sec. Sans accorder le moindre regard au Serpentard, Lily tourna les talons et monta jusqu’à son dortoir, récupérant le nounours que Nath lui avait offert à la Saint-Valentin et toutes leurs correspondances, leurs photos, et tout. S’asseyant sur son lit, elle regarda une photo mouvante où ils étaient tous les deux, et sentit ses yeux s’embuer. Se les frottant d’un geste rageur, elle récupéra tout son bazar et descendit dans la salle commune, se dirigeant vers un ami de son ex pour lui jeter le nounours sur les genoux.

« C’est pour moi, ma belle ? 8D »
« Tu rendras ça à ton connard de copain, si je le revois c’est pour lui éclater la gueule. »
« Nathan ? Qu’est-ce qu’il a fait ? »
« Si on te demande, tu diras que tu ne savais pas. »


Demi-tour. D’un geste adroit, Lily lança son vrac sur un canapé et attrapa un paquet de clope et une bouteille d’absinthe qui traînaient par là, pour se diriger droit vers son coin stratégique, au coin du feu. Elle rentra dans une nouvelle personne, qui se sentit obligée de se manifester pendant que Lily allumait sa clope d’un air agressif.

« Quoi Potter, t’as un problème ?! »
« C’toi mon problème Wings. Retourne jouer à la pute sur les trottoirs et laisse-moi passer avant que je ne force le passage. »
« Tu crois que tu me fais peur, Potter ? »
« Je pense que la seule chose qui te ferait réellement peur, Wings, outre d’être à court de graisse de baleine à te tartiner sur la gueule, ce serait de découvrir ce qui se cache dans le pantalon d’un garçon. »


Olé \o/. Les gens se tournèrent, vivement intéressés, commençant à ricaner et à siffler. Calmement, Lily fit face à la grande blonde qui commençait à fulminer. Allez va, tu ne m’impressionnes pas du tout, Wings. Voir les gens soutenir une pro-phénix était peut-être la pire des humiliations pour la blonde pro-mangemorts, voire même beaucoup plus que son pucelage qu’elle tentait de cacher mais que toute la salle commune connaissait. Face au manque de réponse de Sienna, Lily haussa les épaules, ne souhaitant pas poursuivre les hostilités, et se dirigea vers le canapé, non sans omettre de pousser la blonde d’un coup d’épaule au passage. Le fait qu’elle trébuche et qu’elle tombe sur un table basse en bois vert ne la fit pas tiquer, et elle alla s’affaler sur son canapé au coin du feu, commençant à trier méthodiquement ses affaires. Elle regardait les photos une dernière fois, avec une grande nostalgie, les déchirait et les jetait dans le feu. Tout ça en picolant allègrement, sans ressentir le moindre picotement du à l’alcool. Ses yeux picotaient, eux, par contre. Lily déchira la dernière photo et la jeta dans les flammes, avant de se rouler en position fœtale, les jambes collées à son ventre et entourées de ses bras, et sa tête posée dans le creux. Elle regardait les derniers fragments de ses souvenirs qui brûlaient, léchés par les flammes voraces. Doucement, ses yeux s’embuèrent, et une larme coula le long de son nez, suivie d’une autre, et du reste. Finalement elle ne vit plus rien du tout à cause du rideau de larmes qui lui obstruait la vue, et elle ferma les yeux en pleurant silencieusement. Elle sentit vaguement que quelqu’un s’asseyait à côté d’elle pour passer un bras réconfortant autour de ses épaules. Meghan ? Non. Elle reconnaissait l’odeur douce du parfum d’Aleera. Brusquement, elle oublia tout. Qu’elle avait massacré un Bielova, qu’elle détestait Aleera qui avait massacré Meghan, que les Bielova avaient essayé de porter plainte contre elle. Reniflant doucement, elle se tourna pour se calfeutrer dans les bras d’Aleera et recommença à pleurer de plus belle.

« Bouuuuh Leeee T____T »

Ne lui en demandez pas trop, elle est malheureuse la pauvre.

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »



Dernière édition par Lily L. Potter le Mar 30 Aoû - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



//

Messages : 449

Points : 0
Avatar : Sarah-Michelle Gellar
Crédits : Backseat

Age RPG : 18 ans.
Sang : Pur bien sur
Camp : Basilic

Vie du personnage : //

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Alexia J. Waldstein



MessageSujet: Re: Une illusion de moins est une vérité en plus.   Mar 30 Aoû - 0:41

-« Caress the one the never fading rain in your heart … »
-“Oh c’est beau Lee! Tu chantes quoi ?»
-« The tears oh snow white sorrow ♪»
-“C’est un groupe Moldu ? En tout cas c’est très …»
-« CARESS THE ONE THE HIDING AMARANTH, IN A LAND, OF THE DAY BREAAAAAK ♪»
-«YOUHOU, LEE!»
-«Ta gueule.”


Pan. Simple concis, mais efficace. Sans prêter attention à la rouquine potelée qui lui faisait face, Aleera croisa les jambes et se replongea dans son exemplaire de Sorcière Hebdo. Ca y est, sa rentrée à Poudlard était faite. Avec ses avantages et ses inconvénients. Et pour l’instant, plus d’inconvénients que d’avantages. D’abord maintenant elle était obligée de voir Dan tous les jours … Après ce qui s’était passé pendant les vacances, elle aurait préféré de ne plus jamais apercevoir la bobine de l’héritier Prewett. Tiens, en parlant de Prewett. Y’avait Meghan aussi, qui s’entêtait à vouloir sauver ce qui restait de leur amitié, bien que de son côté Aleera s’était résignée à faire une croix dessus. C’est pas qu’elle ne voulait pas, c’est qu’elle ne pouvait pas. Et comme si ça suffisait, y’avait aussi Lily, son ancienne meilleure amie, dont elle voulait quasiment la mort pour avoir lynché Mikhaïl. Ce qui était à priori réciproque, vu les regards que la jeune Potter lui lançait depuis qu’elle s’était battue avec Meg’. Et comme si ca suffisait pas, Maks était désormais Préfet, ce qui obligeait Lee à être souvent avec lui étant donné qu’elle était son homonyme féminin. Certes leur relation s’était beaucoup arrangée, mais il était difficile de faire l’impasse sur tant d’années de haine pure et de mépris. Et Scorpii’ qu’avait quitté Poudlard, et Nika qu’elle ne voyait plus que le weekend, et ce connard d’Arès qu’avait prit ses cliques et ses claques pour se tirer en laissant un vide béant dans le cœur de la russe.
Bref, trop de petites choses désagréables qui en faisaient perdre son latin à la Préfète, voire même son cyrillique.
Bien sur en contrepartie, il y avait aussi Roxanne, Moïra, Miranda, Mina, Nephtys, sa nouvelle team, ses nouvelles potes avec qui elle trainait. Au moins elles étaient pro Mangemorts, et ça risquait pas de se terminer en queue de poisson comme avec Lily et Meghan. Et maintenant qu’elle était de nouveau célibataire, Lee pouvait se permettre de changer de mec tous les soirs, enchainant les histoires sans lendemain et collectionnant les beaux gosses comme certains collectionnent les timbres ou les canards vivants. C’aurait put sembler très sympa, mais bon. Laissez-la tranquille elle est pas de bonne humeur u.u. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de la russe quand elle arriva à la page centrale de son magazine. Qui c’est qu’on voyait en photo ? C’était bibi ! Aleera regarda les photos de son shooting sous tous les angles. Celle-là était pas mal, on voyait bien ses yeux. Mais son sourire était pas top. L’autre à côté était très réussi aussi, sa pose était tout ce qu’il y a de plus sexy, mais malheureusement ses cheveux ne ressortaient pas assez. Quand à celles des pages suivantes, elles étaient pas mal non plus, mais il leurs manquaient toujours ce petit truc qui ferait hurler Aleera qu’elle était la nouvelle Kate Moss version Sorcière. Evidemment, elle se trouvait néanmoins irrésistible sur tous les clichés. Dès que ses photos avaient été publiées, elle était montée sur une table de la Salle Commune en gueulant. Donc maintenant, à peu près tous les Serpentard voire même tout Poudlard étaient au courant que miss Aleera Irina Bielova s’était recyclée dans le mannequinat. Ce qui grossissait encore l’orgueil de ladite jeune fille, évidemment. Même si son prochain objectif était de trainer Roxanne avait elle lors de ses photoshoots. La Weasley voulait devenir mannequin –et en vu de son physique c’était totalement réalisable- et sa meilleure pote à ce jour –Lee quoi- se ferait un plaisir de l’intégrer dans le milieu. La russe se voyait déjà au côté de son amie, faire milles et une couvertures et devenir l’effigie des plus grands couturiers français. Mégalo’, Aleera ? Non non. Juste déterminée à outrance. La différence en une fille mégalomane et Lee, c’est que la Préfète ne se contentait pas de rêver à la gloire et à l’impossible. Elle se donnait les moyens de réussir, quoiqu’il en coûte. Exemple elle avait passée plus de cinq heures à son dernier shooting, pour des photos dont elle n’était pas entièrement satisfaite, mais elle ne regrettait pas d’avoir fait tant d’efforts, et recommencerait sans hésiter. C’est pas parce qu’elle était la sœur de la Ministre qu’elle allait se la couler douce. L’année précédente, elle avait eu l’impression trop fade, trop désagréable, trop désobligeante, d’avoir fait partit du décor. Cette époque était révolue. Désormais, elle allait se hisser au rang des premiers protagonistes de Poudlard. Bien que l’insigne de Préfète en Chef lui ait échappé, elle n’allait pas s’avouer vaincue si vite. Ses pistons, son caractère, sa ruse, tout ça se conjuguerait pour qu’elle puisse accéder aux plus hautes sphères. Plus question de faire partie du décor : elle allait montrer ce qu’une Bielova avait dans le ventre, dans les trippes, et balayer d’un revers de manche quiconque lui ferait intentionnellement de l’ombre. L’avenir de Poudlard lui appartenait, et il lui serait indulgent. Oui, parce qu’elle avait l’intention de l’écrire.

La demi-Vélane poussa un profond soupir quand l’immonde rouquine repassa à la charge. Elle releva les yeux de son magazine, lui adressant son plus beau regard de vélane pas contente.

-« Pauline, qu’est-ce que tu n’imprimes pas dans «hors de ma vue pauvre gueuse transpirant la bassesse avant que je te sèche ton lard » ? ‘Faut vraiment que je t’humilie en bon et dut forme pour que tu me lâches les meules ? »

Aleera poussa un soupir. Quand son ancienne suiveuse lèche botte en chef revenait s’agripper à elle, ça donnait ça.

-« Allez Lee, redonnes-moi ma chance ! De toute manière, j’ai toujours sut que Prewett et Potter se servaient de toi. Tu mérites mieux, tu es une Bielova … »
-« Hum, excuses Paupau, ‘faut que j’aille vomir les conneries dont tu m’accables dans les chiottes de la mièvrerie. »
-« Tu sais, même si entre Sienna et toi ça n’a pas toujours été tout rose, dans le fond elle t’aime bien, et si un jour tu veux t’inviter à nôtre coin de table… »
-« Putain mais t’as été finis à la pisse pour avoir une inversion rectum/encéphale aussi marquée ? Traines avec Wings si ça te rends jouasse, la voix de crécerelle de cette pute infligerait un haut le cœur à un sourd. Ce qu’elle a en médiocrité tu le compense en connerie. Et j’ai aucune leçon à recevoir d’une gonzesse qui pense encore que les t shirts ras le nombril c’est sexy. Tu veux pas une paire de roller et un mini short non plus ? Allez, dégages ton cul d’ici avant que j’te l’botte. »

Quelques Serpentard tournèrent la tête vers les deux demoiselles. Des ricanement répondirent en écho au laïus de Lee, tandis que le teint de Pauline passait rapidement du beige graisse de baleine au rouge écarlate de la fille qui vient de se faire massacrer verbalement en beauté. Aleera adressa un sourire purement méprisant à sa camarade, avant de passer sa main dans ses cheveux d’un geste étudié. Par contre ce qui n’avait pas changé, c’est qu’elle se prenait toujours pour la princesse des Serpentards. La russe rajusta méthodiquement son décolleté, avant de poser ses mains sur ses genoux croisés sous sa mini-jupe. Pauline la dévisagea d’un air rageur. La Préfète lui renvoya un sourire sadique typiquement Bielova.

-« Ca te vas bien toi, de juger sur le physique ! Avec les nichons que t’as, t’as déjà eu l’occasion de voir ton nombril ? »
-« Ton truc à toi c’est les clichés ? Pas de soucis. T’as autant de graisse autour du corps qu’une tranche de jambon Fleury Michon, même à Halloween ton maquillage paraitrait grossier, tu compense en bourrelets ce que tu n’as pas en neurones, dans cette paire de collants tes cuisses ont l’air de deux thons pris dans un filet de pêche japonais, et ton odeur Nina Ricci/transpiration pourrait exciter un Troll. Je continue ? »

C’est dit \o/. Les rires redoublèrent dans la Salle Commune. La rouquine déglutit péniblement. Hé ouais, ‘faut pas essayer de clasher avec plus grande gueule que soit. Ni essayer de tenir tête à un Bielova. Ces gens là, quand ils disent un truc, l’instinct de survit voudrait que tu t’écrase. L’ensemble des verts et argents avaient désormais les yeux rivés sur les deux Septième années. Dans un coin de la salle, Roxanne lâcha un sifflement pour saluer la répartie d’Aleera. La blond tourna la tête, et adressa un geste de la main théâtrale à son amie. C’était jouissif de rabaisser son monde à grands coups de vannes cyniques quand même. De son côté, Pauline fut plus pâle que jamais en croisant le regard gris de la Préfète qui tournait dangereusement vers le blanc. La rouquine baissa pitoyablement les yeux en se mordant les lèvres. Le sourire d’Aleera s’élargit encore. Connaissant la vipère, elle ne savait que trop bien les sentiments qui faisaient rage en elle. D’un côté, elle mourrait certainement d’envie de lui lancer un sortilège de Furoncles ou de recommencer à l’insulter par égard pour sa fierté mal placée. Mais de l’autre, elle savait parfaitement qu’Aleera ne lâcherait pas le steak avant de l’avoir humiliée, rabaissée, abattue, ruinée, en bon et dut forme. Surtout que la vipère blonde n’hésiterait pas une seule seconde à user de ses pouvoirs de Préfète pour obtenir gain de cause. Finalement, Pauline éclata de rire. D’un rire trop aigu pour être naturel.

-« Pas mal franchement, le coup de du filet du pêche ! Je vois que tu n’as rien perdu de ta verve ! Franchement, je me suis toujours demandée ce qu’une fille extraordinaire comme toi foutait avec Potter ! En plus, elle a tabassé ton frère quoi, mais totalement lynché. Pauvre Mikhaïl, j’ai apprit qu’il avait été dans le coma pendant longtemps … Je suis sûre qu’en plus, à cause d’elle, il va avoir des séquelles le pauvre … AAAH ! »

Pauline poussa un cri de douleur, dans le poing gauche dévastateur de Lee vint s’écraser en plein dans son nez en un bel uppercut. La rouquine tomba de sa chaise et se vautra par terre. Ne pas parler de ce qui était arrivé à Mikhaïl devant Lee. Jamais. Ne jamais évoquer son blackout, ses absences fréquentes, sa mémoire défaillante. Jamais. Ne jamais lui rappeler que son frère avait morflé et qu’elle n’avait pas été là pour le protéger. Lentement, Lee se leva de son fauteuil. Elle atrappa sèchement Pauline par les cheveux pour lui relever la tête. La Serpentard poussa un gémissement de douleur, qui se mua en un pleurnichement apeuré quand le regard totalement blanc de Lee se posa sur elle.

-« Ne parles pas de mon frère. Jamais. »

Voix basse, sifflante, venimeuse. Pauline hocha la tête, de grosses larmes perlant sur ses joues rondes. La Préfète lui adressa un regard méprisant, avant de la laisser retomber sur le sol et de retourner se vautrer sur son fauteuil.
Aleera tourna la tête vers la gauche, en entendant qu’à priori elle n’était pas la seule à se prendre la tête avec ses comparses serpents. Elle se crispa quand elle aperçu Lily. Ce monstre qui avait lynché son petit frère … Le visage lissa de la russe se transforma en un masque de colère. Puis se mua en une moue étonnée. Elle plissa ses yeux, qui reprenaient petit à petit leur couleur argentée. La miss Potter venait de balancer un nombre impressionnant d’affaires sur les genoux d’une jeune homme. Et à priori, toutes ces affaires avaient plus ou moins un rapport avec Nathan. Hum … La russe tendit l’oreille, afin d’entendre ce qui se racontait. Elle ne saisit que quelques mots, puis vit Lily se diriger vers un canapé près de la cheminée. En observant le beau visage de la rouquin de plus près, Aleera s’aperçut qu’elle pleurait. Cette constatation lui fit l’effet d’une bombe. Tout s’enchaina dans son esprit. L’apparente froideur que Nathan manifestait à l’égard de la rouquine, les rumeurs qui trainaient sur leurs engueulades fréquentes … Tout à coup, Lily ne fut plus la bête sauvage qui s’en était prise à Maks. Mais son ancienne meilleure amie, dévastée par sa rupture. L’expression d’Aleera se fit plus douce, plus compatissante. Elle se leva d’un mouvement léger. Avant de se figer sur place. Oh puis merde, elle avait qu’à se débrouiller hein ! D’une part elle avait essayé de porter plainte contre sa famille, d’autre part elle avait totalement lynché Mika, donc elle n’avait que ce qu’elle méritait, na. Et de toute manière, pourquoi est-ce qu’elle aurait envie d’allez la réconforter ? Aleera c’est bien connue, elle ne pense qu’à sa gueule et ne vit que pour elle-même, donc les larmes de la jeune Potter, elle s’en tamponnait. Oui vraiment. Rien à foutre. Elle se débrouillait.
Oh et puis merde, elle mentait à qui là ?
La russe se dirigea vers son ex meilleure amie, son ex harpie préférée, son p’tit bon de femme roux. Elle s’assit à côté d’elle, adressa un regard agressif à Sienna :

-« Fous le camp pétasse. J’ai une folle envie de ratisser la graisse de baleine qui pullule sur ton visage à coup de Diffindo, je te conseille de pas trainer. »

Tout en parlant, la demi-Vélane avait passé son bras autour de l’épaule de Lily. Elle planta son regard dans les beaux yeux chocolatés de la jeune fille. Lily se blottit dans ses bras, en reniflant bruyamment. Aleera esquissa un sourire attendrit. Lentement, avec une douceur extrême qui ne lui était pas coutumière et qui la surprenait elle-même, elle releva le menton de la jolie rouquine du bout des doigts. Croisa de nouveau son regard, ses yeux revenus totalement gris vert. Lui adressant un sourire protecteur, rassurant, compatissant, doux. D’un geste tendre, Aleera essuya une larme qui perlait sur la joue de la jeune Serpentard, avant de l’embrasser doucement sur la joue.

-« Pleures pas ma belle. Ca sert à rien, juste à moins pisser. »

Hum. Ca ça s’appelle remonter le moral hein. Collant un nouveau baiser dans les cheveux de Lily, Aleera la cala contre elle et la serra d’un geste protecteur. La russe sortir un paquet de Chocogrenouilles de son sac, et le posa sur les genoux de la rouquine.
Aleera ? Compatissante ? Allay vous faire foutre u.u.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-shown.forumactif.com/

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 373

Points : 0
Avatar : Eliza Dushku
Crédits : Crazy Bunny

Age RPG : 17 ans
Sang : Pur
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Story of Aristocratie

You know you love me

Welcome to my life

Doubles-Comptes : .



MessageSujet: Re: Une illusion de moins est une vérité en plus.   Mar 30 Aoû - 10:52

Tenter de se concentrer sur son devoir de métamorphose quand deux filles parlent de vous a voix basse a à peine 5 mètre de vous, avait le don de mettre Meghan dans un état de nerf...violent. Pense a autre chose que diable. Ton nouveau jean foncé qui t'a couté un bras parce que ton père t'as retiré de son testament, tes bottines Prada que tu aime tant, ta veste en cuir de dragon possé contre ton dossier de chaise, ou même, ton sweat Gucci dans les tons bleus. Sort ta glace depoche et observe ton maquillage, regarde la photo de Derek, mange du chocolat, fume, bois. Mais surtout ne les écoute pas ou tu vas encore t'énerver.Se concentrer, elle connaissait bien pourtant. Contrôler ses nerfs en publique, éviter une dispute, elle connaissait tout ça. Mais depuis quelques mois, ses nerfs craquaient, ses pulsions refoulées toutes ses années se lâchaient un peu plus souvent.
Continuant de faire semblant d'écrire, la brunette tendit l'oreille.

-Alors c'est elle la traîtresse a son sang ?
-Ouais. Et même qu'elle se tape un loup-garou, tu sais, Gray ?


Les jointures de ses mains blanchirent violemment tandis qu'elle se forçait a garder sa plume correctement plantée sur le parchemin.

-... et du coup, elle s'est faite envoyée a Ste Mangouste, et on à pensé qu'elle en ressortirait pas.
-Tss, mais t'façon les Prewett. Suffit de voir la Grand-mère. Elle a été assez barge pour rentrer dans l'Ordre


Ok, alors là ça allait chier. Derek,Lee et sa grand-mère dans le même lot ça faisait un peu trop.
Brisant sa plume sous le coup de la colère, Meg se releva brusquement, plantant ses deux mains bien a plat sur la table des deux blondasses en manque de ragot.

-Un problème Prewett ?
-Mon problème c'est toi conasse. Avise toi d'insulter encore une fois mes proches et je jure que...
-Que quoi, tu vas dire a ton chien de garde de me mordre?


Des rires se déclenchèrent près d'elle. Attrapant la blondasse par le col de son pull pour la forcer a se relever, Meg répliqua d'un ton glacé.

-Et toi, tu vas dire a ton pédophile de père de venir te protéger?

Un silence de plomb retomba dans la pièce tandis que la blonde devenait écarlate. Reconversion en tomate :cheers:

-Nan parce que, c'est bien beau de la ramener avec ton maquillage trouvée aux puces et de te la jouer grande cynique, mais les faits sont là.
-T'es vraiment qu'une sale ...


Le coup de poing partit d'un coup sec sur le nez de la grognasse. Reculant très calmement pour ne pas tacher son t-shirt Gucci, la brunette laissa son interlocutrice retomber lourdement sur sa chaise tandis que sa grande bestah forever se levait pour mettre sa raclée a Meg. D'un geste vif, elle pointa sa baguette sur la poitrine de l'autre crétine, un sourire froid aux lèvres.

-Joue pas à ça, sinon tes rembourrages vont sauter dans la minute Helen.

Elle ne plaisantait pas, et les élèves le savaient. Une sorte de mini tornade rousse traversa alors la pièce. Lily. Oh god, que se passait-il ? Vu sa tête, et vu ses problèmes de coeur, la réponse ne se fit pas attendre; Nathan. Abandonnant Helen a son sort, la brunette se fit bousculer par Sienna en voulant retrouver Lily.

-Pousse toi sale garce!
-Et bonjour non? Sérieusement Wings, faut t'enlever le balais que t'as dans le cul et y mettre un attribut masculin a la place, ça te ferait pas de mal!


Ignorant les moqueries que lancèrent les Serpentards a l'autre abrutie, Meg se jeta a son tour sur Lily, croisant un instant le regard d'Aleera. La dernière fois qu'elles s'étaient parlés, c'était par lettre pour se dire que leur amitié s'arrêtait là. En temps normal,Meg se serait contenté de passer a côté d'elle sans adresser de regards méprisant ou froid, juste passer. Mais là, Lily était entre elle. Une Lily en piteux état depuis sa récente rupture avec Nathan. Décidant d'enterrer leur dispute au moins le temps de la consolation, Meghan vint s'installer prudemment aux côtés de Lily, prenant sa main dans la sienne en la serrant fort pour lui signaler sa présence. Se collant a son tour contre Lily -Comme a l'époque de leur calîn a trois i_i - Meg dit d'une voix douce.

-Aleera a raison tu sais...

Faisant léviter une bouteille d'alcool vers leur trio, Meg déboucha la bouteille de vodka en la tendant a Lily. Le même régime qu'elles lui avaient fourni lors de sa rupture avec Derek; Alcool, chocolat.
Passant sa main dans les cheveux de sa Lily adorée, Meg la serra a son tour contre elle avant de rajouter.

-On te dira pas les banalités comme quoi que c'est un con, ou que des mecs y'en a pleins sur terre. Mais si toi, tu as besoin de te déchaîner, de dire quoi que ce soit, fais-le. Parce que ca fera moins mal si ça sort, plutôt que de le garder pour toi.

Fermant un instant les yeux, la jeune femme ramena une mèche de cheveux derrière son oreille avec de tendre un chocogrenouille a Lily. Manger boire, boire manger. C'est la clé. \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »





Messages : 1981

Points : 22
Avatar : Willa Holland.
Crédits : Maée & Tumblr.

Age RPG : 17 ans.
Sang : Mêlé.
Camp : Armée de Dumbledore

Vie du personnage : Liens ◈ Ici.
Rôleplay ◈ Ici.
Hivoux ◈ Ici.

Truc en plus : Lycanthrope.
Doubles-Comptes : Moïra ◈ Serdaigle.
Roxanne ◈ Serpentard.
Grace ◈ Professeur phénix.
Svetlana ◈ Mangemort.



MessageSujet: Re: Une illusion de moins est une vérité en plus.   Mer 31 Aoû - 6:07



Le truc de chiant avec la tristesse, c’est que c’est contradictoire. On a envie de pleurer jusqu’à ce que ça disparaisse, on a envie d’être seul, et en même temps on a envie d’en parler. Et quand des gens s’intéressent à cette tristesse et demandent d’en parler, on ne veut plus tout en voulant. La tristesse, c’est un truc d’emmerdeurs, donc Lily est une emmerdeuse. Quoique non en fait, vu qu’elle n’était allée vers personne et qu’elle s’était contenté d’aller s’asseoir dans un canapé pour bazarder ses souvenirs dans le feu de cheminée en pleurant silencieusement comme une madeleine. Et le premier qui me dit qu’un Serpentard ne pleure pas se prend un aller-retour dans sa face de troll. Alors qu’elle déchirait son petit merdier sans rien dire, elle entendait vaguement des gens se disputer dans la salle commune. Alors, Lee qui envoie chier Pauline – bien fait pour cette truie qui avait osé dire à Alexia qu’elle avait de la merde au cerveau, ce à quoi la Gryffondor avait répondu du tac au tac qu’elle préférait avoir de la merde au cerveau que pas de cerveau du tout – et Meghan se disputait avec deux blondasses qui disaient du mal de Derek sous prétexte qu’il est un gros poney à grandes dents. Bon, Meg est assez grande pour se débrouiller toute seule, encore heureux. Même déshéritée, la Prewett gardait sa prestance purement Weasley. Prochaines vacances, direct chez tata Potter, hein ma Meg ? Une fois son déchirement méthodique de ses photos, elle balança tout au feu, avant de se mettre à pleurer comme une couillonne. Et alors que cette fameuse contradiction solitude/multitude la frappait de plein fouet, quelqu’un y mit fin en s’asseyant à côté d’elle et en passant un bras autour de ses épaules. Aleera. Grosse surprise, vu que normalement les deux ex meilleures amies étaient sensés se détester haineusement, après qu’Aleera ait envoyé Meghan à l’hosto et que Lily ait envoyé Mikhaïl au même endroit. Et que leurs familles avaient failli porter plainte, tout ça, avant d’arriver à un consensus plus ou moins amiable et diplomatique. Sans parler des pressions de la famille Bielova pour que Derek soit renvoyé, et l’entêtement acharné du paternel Potter qui avait refusé de s’en laisser remontrer par des arrivistes russes. Et là, Lee venait lui remonter le moral. Ouais, ok. Sans réfléchir, Lily se tourna en reniflant doucement pour se blottir dans ses bras. Sa mini-phrase gentiment ironique ne la fit même pas réagir. Ouais bon, on a vu mieux. Elle se redressa un peu, attrapant sa bouteille d’absinthe noire pour se la vider cul sec. Même pas peur.

« J’en ai marre, les gens me font chier … »

Ca, ça a le mérite d’être hyper clair. Lily la misanthrope se réveille, ça va secouer. Rapidement, les deux filles furent rejointes par Meghan. Retour du câlin à trois, comme si rien n’avait changé. La tristesse, ça unifie les gens, dingue. Lily, renifla, attrapa la bouteille de vodka qui lévitait devant elle, sans se demander par quel miracle elle avait pu apparaître ici. Elle but une gorgée en mode bug, avant de tourner la tête vers les deux blondasses qui parlaient précédemment de Derek, en mal. Elle captait les mots « sale monstre, sale chien, clébard », que des trucs sympathiques. Elle plissa le regard, serrant sa bouteille en main, et quand l’une des deux dit assez haut qu’il vaudrait mieux euthanasier un monstre comme ça, Lily se leva d’un bloc et balança sa bouteille pleine sur la table des deux connes avec une précision digne d’une fille d’attrapeur et de poursuiveur, par chance ce qu’elle est. La bouteille alla s’écraser pile au centre de la table, le liquide inonda leurs feuilles de cours et les cinq rouleaux de parchemin qu’elles venaient de finir, la bouteille se brisa et des éclats de verre se fichèrent dans leur peau. Les deux blondes se levèrent en hurlant, tournant leur regard vers une Lily agressive et antipathique, limite cherche merde.

« Ca va pas Potter, tu veux qu’on s’occupe de toi ?! »

Sans répondre, Lily décida d’utiliser l’intimidation. Elle attrapa un verre posé sur la table, le fit tournoyer entre ses doigts avec agilité, et l’attrapa dans sa main pour le serrer avec force. Ses jointures devinrent blanches, le verre se craquela, et se brisa dans un silence de plomb. Une des deux blondes cilla, l’autre pâlit, pendant que Lily se frottait les mains pour se débarrasser des éclats de verre.

« Le premier qui dit du mal de Gray devant moi, je lui réserve le même traitement. Le sort de ce monstrueux loup-garou vous semblera attirant, surtout si vous devez passer le reste de votre vie à Sainte-Mangouste avec des tuyaux collés dans la gueule. C’est clair, ou je passe de la théorie à la pratique ? »

Une des deux blondes hocha doucement la tête, pendant que l’autre se rasseyait prudemment sous le regard hostile de la jeune Potter. Lily se rassit, récupérant le sachet de bonbons qui venait de tomber au sol – comment il est arrivé là lui o.o – et le posa sur la table, fixant le feu d’un air sombre. Le feu où ses photos brûlaient toujours. Les yeux de la rouquine s’humidifièrent à nouveau, et elle retourna se caler dans les bras de ses amies en essayant de ne pas trop pleurer. C’est trop triste, ça faisait bien un an qu’ils étaient ensemble, et d’un coup rupture sauvage, après une dispute et des hésitations, des fuites, des … Voilà, elle était célibataire. Ca allait plaire à de nombreuses personnes vu qu’elle était assez mignonne, mais à elle, ça ne lui plaisait pas. Elle était bien avec Nathan quoi. Doux, gentil, compréhensif, quoique un peu trop refermé sur lui-même. Dans le genre emo, il faisait de la concurrence à Mikhaïl, c’est sûr. Elle se frotta doucement les yeux en reniflant, avant de lâcher tout ce qu’elle avait sur le cœur à voix basse.

« Il fait chier ! Depuis le carnaval, il fait chier ! Sous prétexte que je lui ai balancé un coup de poing pour le tirer des flammes, il m’en veut, puis passer ses vacances chez moi ça ne l’a pas calmé ! Distant, froid, puis il est toujours fermé sur sa vie et tout, il n’en parle jamais, putain mais je sers à quoi moi, je décore ?! »

Lily attrapa une bouteille qui traînait par là, la serrant entre ses doigts. Attention à ne pas la casser, celle-là, espèce de grosse brute épaisse XD. Elle sentit juste qu’il y avait deux personnes à côté d’elle, des amies, ou peu s’en faut.

« Puis il a fait pire que ça. Il a osé dire que mon père jugeait les gens sur leur naissance, simplement parce qu’il est réfractaire au fait que j’ai eu des pro-mangemorts comme amis. Putain mais sérieux, mon père il n’a jamais dit du mal de Meghan quand elle vient à la maison non ? Puis il a donné du travail à Derek quand cette sale pute de River a balancé son petit secret pour sa gloire personnelle ! Là où personne ne voulait de lui et le rejetait parce qu’il a le malheur de se transformer en gros chien une fois par mois, mon père lui a donné du travail et une situation, quand bien même c’est un loup-garou fils de mangemorts ! Il m’a laissé partir en vacances chez les Bielova ou chez les Malefoy, mais c’est vrai qu’à part ça, ouh qu’il est vilain et mentalement fermé ! »

Lily en rogne, c’est beau. Sentant les contours de la bouteille qui se modifiaient sous la pression de ses doigts, elle la reposa prudemment pour attraper un chocogrenouille et le rattraper par une patte avant que la bestiole ne taille la route, et l’enfourna pour la mâchonner pour passer ses nerfs dessus. Sucre, bon, ça remonte le moral. Il faudrait qu’elle aille voir Victoire. Sa cousine prêterait une oreille compatissante à ses malheurs et lui donnerait du chocolat magique pour qu’elle aille mieux.

« Quand il a dit ça, j’ai vu tout rouge, et je lui ai balancé un coup de poing dans la mâchoire. Finalement, il se la jouait pauvre victime, mais il est aussi salaud que son connard de père. Une belle ordure qui se fait une opinion des gens en les regardant pour la première fois et en pensant que l’opinion qu’il a d’eux est de source divine … »

Un jour, faudrait qu’elle arrête de pleurer. Une larme coula le long de son nez et tomba sur son jean noir typé slim avec des chaînettes de bon goût qui pendouillaient. Elle regarda le rond parfait créé par l’impact de la larme sur sa jambe, et bêtement, elle se répéta.

« Les gens me font vraiment chier. »

✄-------------------------------------------------------------------



« A dog cannot make this journey alone. But, maybe, a wolf can. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



//

Messages : 449

Points : 0
Avatar : Sarah-Michelle Gellar
Crédits : Backseat

Age RPG : 18 ans.
Sang : Pur bien sur
Camp : Basilic

Vie du personnage : //

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Alexia J. Waldstein



MessageSujet: Re: Une illusion de moins est une vérité en plus.   Sam 8 Oct - 10:17

Le regard gris d’Aleera tomba sur celui, chocolaté, de Meghan.
Contrairement à d’habitude, elle ne détourna pas les yeux. Contrairement à d’habitude, elle ne se cacha pas derrière ses mèches, ne feignit pas d’être absorbée par la lecture d’un de ses magazines, ne trouva pas une quelconque excuse pour ne pas regarder Meg’ dans les yeux. Ces yeux bruns qui la rendaient si nostalgique, si heureuse et si honteuse à la fois. Regarder l’héritière Prewett en face lui procurait toujours une foule de sensations, un amalgame de souvenirs, des émotions plus contradictoire les une que les autres. Mais qui dans le fond, rejoignaient toutes un seul et même mot : attachement. Les soirées en Espagne, en Russie, leurs virées dans les boites les plus hot des quatre coins du globe, leurs confidences, leurs délires, leurs larmes, leurs fous rires. Puis l’année dernière, petit à petit, l’impression que ce lien tissé depuis six ans s’effritait. S’amenuisait, partait en poussière. Ou alors cette impression, c’était elle toute seule qui se l’était forgée ? Oui. Oui, peut-être bien. Peut-être qu’elle avait psychoté toute seule dans sa p’tite tête de blonde, qu’elle s’était elle-même posée des barrières. Mais comment faire autrement ? Comment faire comme si de rien n’était, alors que la guerre entre les deux camps devenaient de plus en plus virulente ? Le fossé entre les pro et anti Mangemorts était bel et bien creusé. Creusé de cadavres, creusé des morts qu’il y avait eu tout au long de l’année pour ces histoires de politiques, creusé par la haine au sein des familles et des amitiés brisées. En se détachant de Meghan et Lily, Lee avait crut faire le bon choix. Plus les ponts seraient coupés tôt, mieux ce serait. La séparation définitive serait moins douloureuse. Lily avait prit la chose avec véhémence, rayant tout bonnement la demi-Vélane de sa liste d’amis. Meghan, c’était autre chose. La belle Meg’, la naïve Meg’, qui avait tenté de réparer les pots cassés entre ses deux meilleures amies, qui avait laissé sa fierté de côté pour essayer de parlementer avec l’arrogante demi-Vélane. Et cette conduite, si douce, si gentille, à l’image de Meghan, avait eu le don de profondément ébranler Aleera. Même si elle n’en avait rien laissé paraitre. Rester froide, de marbre, arborer son eternel faciès méprisant et hautain.
Blesser avant d’être blessée.
Dans le fond, pour vouloir rejoindre les rangs du Lord ? Ces derniers temps, Aleera remettait tout en question. Peu de gens, voire aucun, étaient au courant que dans le fond … Dans le fond, elle n’adhérait pas les idéaux Mangemorts. Les Nés Moldus ? Piou en était une, c’était une fille géniale. Les Sang-Mêlé ? Nika, Mina, Neph, Lily. Et tous les Sang-Purs n’étaient pas irréprochables, la preuve en chaire et en graisse avec Pauline, ou Sienna. Elle-même, dans le fond, n’était pas Sang-pur. Malgré ce qu’elle clamait haut et fort, malgré les airs qu’elle se donnait, Aleera était tout à fait consciente que son sang était encore moins pur que celui d’un Né Moldu. Les Bielova n’étaient pas d’ascendance purement sorcière, ils étaient métissés. Oui. Svet, Darek, Mika, Tania et elle-même étaient des métisses. Mi-humains mi-veelas. Et tous les cinq en étaient fiers. Fiers de transporter ces origines, fiers d’appartenir quoique partiellement à cette ethnie de créatures fantastique. Se dire de sang pur était une offense pour Karol, et pour eux même. D’ailleurs, Mama leur avait donné une grande leçon au sujet des origines. Aleera se souvenait encore de la fois ou sa mère lui avait remonté les bretelles parce qu’elle avait martyrisé l’Elfe de Maison.
« Pourquoi tu ne le respecte pas ? Comme tu respecte ton cousin, ton frère ta sœur ? » « Mais Mama, il est même pas humain ! Il est monstrueux, j’ai pas être gentil avec lui.» « Moi non plus ma petite chérie. Je ne suis pas plus humaine que lui. Suis-je monstrueuse ? D’un certain point de vu peut-être, les apparences peuvent être trompeuses. ».
Cette conversation avait profondément marqué Aleera. Karol leur avait toujours apprit une notion exemplaire : celle de la tolérance. Et envers et contre tous, malgré les aspects, la Préfète des serpents avait gardé, profondément ancré en elle, cette maxime d’égalité entre les races. Mais son ambition avait pris le dessus, cette même ambition qui la détournait de ses amis pour la conduire sur des chemins sombres, hasardeux, mais au bout desquels elle apercevait une lumière : celle de la gloire.
Lentement, Aleera lâcha les épaules de Lily. Sa main glissa le long de l’épaule de la rouquine pour venir serrer celle de Meghan. Elle entortilla ses doigts à ceux de la brunette, lui envoya un ultime regard, plein d’amour, de regret, d’hésitation. De son autre main, Aleera coinça une des mèches de la rouquine derrière son oreille. Elle observa d’un air impassible cette dernière puis envoyer une bouteille de vodka en plein sur la table de deux grognasses qui palabraient à tord et à travers sur le petit ami de Meghan puis brisée un verre à la seule force de sa poigne. La Préfète ne réagit pas, contrairement à son habitude. Trop de pensés contradictoires, trop de choses s’enchainaient dans son esprit sans qu’elle en trouve le bout ou le commencement. Sans un mot, Aleera posa sa tête sur l’épaule de Lily, se calfeutrant tout contre son cou, attendant quelle cesse enfin de pleurer tout en lui caressant tendrement la paume de la main du bout des doigts. Son autre main toujours enlacée à celle de Meg. La russe laissa Lilou évacuer sa frustration en injuriant, pleurant, jurant, insultant, puis reprit la parole, la tête toujours enfouit dans les cheveux de la rouquine.

-« Laisse tomber Lilou. Ce mec est un connard finit et un fils de chienne mal sevrée, tu t’en es rendue compte, mieux vaut tard que jamais. L’écoute pas, ton père même s’il me porte pas spécialement dans son cœur, dans son genre je trouve que c’est un type bien. Et puis l’écoute pas, ce type. Regardes toi Lily : tu es belle, intelligente, forte, t’as de la répartie et un caractère de battante. Personnellement, je jalouse même certains traits de ta personnalité. Alors c’est pas l’avis d’un blédard allaiter à la connerie et dégoulinant d’étroitesse d’esprit qui vas te zapper le moral. T’es une Serpentard bon sang ! »


Elle s’interrompit, essuyant du bout du doigt une larme qui perlait sur la joue pâle de la petite Potter.

-« Allez ma belle. Sèche-moi ces vilaines larmes, fait-nous un gros câlin de la mort qui tue of the dead, et si t’es d’humeur, ce soir on sèche le couvre-feu pour allez faire les quatre cents coups à Pré-au-Lard … J’ai toujours rêvé de cambrioler Zonko perso’. C'est pas bon de rester vautrer dans un coin à pleurer, ça assèche la peau.»

Aleera, elle peine à trouver ses mots pour réconforter. Alors Aleera elle propose des trucs à la con pour remonter le moral.
La demi-Vélane releva la tête, et observa de nouveau Meghan, croisa son regard. Sans trouver quoi dire. Elle ferma les yeux et se laissa allez contre l’épaule de Lily. Ce soir elle n’était pas d’humeur à réfléchir, ce soir elle était d’humeur à agir.
Meg’, Lilou, je vous aime envers et contre tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-shown.forumactif.com/
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Une illusion de moins est une vérité en plus.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une illusion de moins est une vérité en plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-