Partagez | 
 

 Getting Away with Murder || Dan P.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



//

Messages : 449

Points : 0
Avatar : Sarah-Michelle Gellar
Crédits : Backseat

Age RPG : 18 ans.
Sang : Pur bien sur
Camp : Basilic

Vie du personnage : //

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Alexia J. Waldstein



MessageSujet: Getting Away with Murder || Dan P.   Sam 27 Aoû - 23:55


Getting Away with Murder.

✎ Noms ◮ Aleera I. Bielova && Daniel N. Prewett.
✎ Mois actuel ◮ Fin août.
✎ Contexte temporel ◮ En pleine nuit vers minuit.
✎ Contexte spatial ◮ Manoir Bielova, Manoir Prewet, et de nouveau Manoir Bielova.

Codage (c) Champifeuille et Shakespearette.



Aleera cligna une nouvelle fois des yeux, plus éberluée que jamais.
Elle relit une nouvelle fois la lettre, histoire de bien assimiler ses lignes. Et de nouveau, son contenu lui fit l’effet d’une décharge électrique. Sans compter l’odeur de clope et d’absynthe qui se dégageait du parchemin, tellement forte que Lee en avait la nausée. Et pour que des relents d’alcool filent la gerbe à un Bielova, autant vous dire que ça devait être au moins autant corsé que du Destop. La blonde se laissa tomber sur la chaise en face de son bureau en cerisier, joliment ouvragée façon russe à l’ancienne. Ses doigts se crispèrent autour de la lettre. Comment un simple morceau de papier gribouillé d’encre bon marché pouvait avoir autant d’effet sur elle ? Aleera ferma la yeux, et se massa les tempes un petit moment. Ok. Elle faisait quoi maintenant ? Il était bientôt minuit, elle était en nuisette, elle s’apprêtait à se coucher parce que demain elle comptait rendre visite à sa famille de St Pétersbourg, et elle recevait ça . Incapable de rester sans bouger, la Préfète se leva, et commença à faire les cent pas, les bras croisés dans le dos. Analysant toutes les possibilités qui s’offraient à elle. Si elle s’en tenait à ses préceptes les plus enracinés, c’était pas ses affaires, donc elle n’avait pas à se mouiller. Si elle écoutait son âme Bielova, elle fonçait dans la seconde sans prendre le temps de s’habiller. Si elle obéissait à son côté Lee, elle était partagée entre les deux précédentes options … Merde Alee, t’es vraiment pas aidée.
D’un geste rageur, la demi-Vélane fit volte-face, s’empara du morceau de papier, et le relut pour la énième fois.

« Lee,
Je ne sais pas pourquoi je t'envoie cette lettre en fait.
Meg est partie vivre chez son lycan de mec, et moi je me retrouve comme un con avec un père qui frappe ses gosses. Piou est morte, ma mère impuissante. Je sais pas pourquoi je t'envoie ca, mais pour une fois dans ma vie j'ai voulu me plaindre de quelque chose. Je retourne boire de l'absynthe pour oublier mes problèmes. Et oublier que je bois. Que je bois pour oublier que. Bref
Ceci n'est pas un SoS, je ne fais que me plaindre.
D. »

La belle blonde poussa un profond soupir, et lâcha un juron retentissant en russe. Se sentant totalement impuissante, elle envoya un coup de pied dans son bureau. Ce qui eu pour effet de lui défoncer les orteils et de la faire crier de douleur. Sautillant en se tenant le pied et en pignant de rage, la russe se laissa tomber à plat dos sur son lit. Fermant les yeux et se mordant les lèvres pour tenter d’apaiser sa douleur, elle repassa une nouvelle fois en revue toutes les possibilités qui s’offraient à elle. D’accord . Pour le coup, il fallait qu’elle réfléchis de façon pragmatique, en n’excluant aucune hypothèse, comme Darek lui avait apprit à le faire.
Donc.
Daniel Nate Prewett, dit Dan. Soit le frère jumeau de Meg’. Ou le mec à qui Lee faisait la guerre depuis qu’elle avait posé les pieds à Poudlard. Il s’était prit de bonnes raclées de la part de la Vélane l’héritier Prewett, oh ça ouais. Mais ses sous-entendus pervers avaient toujours eu le don de mettre Lee hors d’elle. Depuis leur plus tendre enfance, ces deux là se chipotaient. Coureur affirmé, Dan s’était toujours mit en tête d’avoir un jour Aleera dans son lit. Mais le problème, c’est que la miss aime remplir son tableau de chasse, pas les tableaux de chasse. Vous saisissez la subtile nuance ? Donc elle s’était toujours fait une joie de rembarrer violemment le brun, et comme celui-ci avait un sacré caractère, à tous les coups ca faisait des Chocapics. Dan continuait de draguer Lee de façon obsessionnellement lourde, pour l’emmerder. Et Lee continuait d’envoyer chier Dan de façon démesurément cynique, pour le décourager. Bref, entre ces deux là, ça avait toujours été chaotique dans l’ensemble. Bien que parfois, Aleera se surprenait à se sentir proche de lui … Arrogant, fier, sarcastique, téméraire, égocentrique, Serpentard, doué en Potions qui plus est … Et surtout, fils d’un connard Mangemort qui lui tapait dessus. Les rares fois ou ils en avaient discutés tous les deux, Lee s’était toujours sentie … Déstabilisée. En l’écoutant parler, elle avait l’impression de revivre sa propre histoire. De se voir à travers lui. Elle se sentait proche du jeune homme, mais d’un côté il la dégoutait. Très paradoxale. Et surtout, très incontrôlable. Aleera ne savait jamais comment ça allait se terminer quand elle était en présence de Dan. Alors, ayant un besoin maladif de tout gérer de A à Z, elle se tenait le plus loin possible de lui tant qu’elle le pouvait.
Oui mais.
Cette lettre, brève mais sincère, avait eu pour effet de laisser Lee dans dessus dessous. Elle, tout au long de son enfance, elle avait eu Svetlana pour la soutenir. Darek, Tania, Mikhaïl. Quatre personnes qui comprenaient ce qu’elle avait enduré, étant donné qu’ils avaient vécus la même chose. Dan lui n’avait plus personne. Meghan, sa sœur jumelle, la seule qui réussissait vraiment à lui redonner le sourire venait de se casser chez son bâtard de mec loup-garou. Laissant son jumeau seul, et surtout, face à Galahad. Lee ne comprenait que trop bien ce que l’héritier Prewett pouvait endurer … Merde elle pouvait pas le laisser comme ça quoi ! Certes elle s’était toujours clamée insensible face à la douleur des autres, mais là … Il s’agissait de Dan. Dans le fond, elle ne savait pas trop quels étaient ses sentiments à son égard. S’il la dégoutait vraiment, ou si elle se sentait proche de lui au point de vouloir s’en rapprocher. Depuis la mort de Piou, sa relation avec le Serpentard était assez floue.

-« Qu’est-ce qui se passe, Lee ? J’ai entendu du bruit… »

Aleera tourna la tête, et poussa un profond soupir en apercevant Isaak devant la porte. Son cousin, tout juste vêtu d’un slibard de marque à quelques centaines de Gallions, se rapprocha d’elle avec un sourire en coin. La demi-Vélane se redressa sur son lit, et esquissa une moue écœurée en remarquant le regard qu’Isaak portait sur sa nuisette transparente. Eurk. On voyait bien qu’il était le frère de Ninel celui-là … Totalement insensible à l’intérêt que portait le jeune homme à ses formes, Lee se remit debout, croisant ses bras sur sa poitrine et dévisageant son cousin d’un air glacé.

]-« Rien qui puisse éveiller l’intérêt d’un pervers consanguin. Retournes te coucher Is’, déjà que t’as des cernes de toxico en temps normal, mais si tu commence à veiller tard, t’aurais plus l’air de panda que d’un russe drogué à la cocaïne. »
-« T’es méchante … Mais tu sais, j’me sens seul dans ma chambre, en plus il fait froid. Et on m’a dit toujours dit que les Vélanes contrôlaient le feu, alors… »
-« Sors immédiatement de ma piaule ou je te refais le portrait à coup de Diffindo. Si t’as le feu aux fesses, je peux très bien t’arranger ça, mais pas de la manière la plus douce. Même ta sœur aura des hauts le cœur et voyant ta face si tu ose me toucher … »

Isaak arrêta d’avancer vers sa cousine, en notant le regard quasiment translucide de cette dernière. Tandis que les yeux d’Aleera passaient du gris-vert au gris opalescent, elle sortit lentement sa baguette de sous son oreiller, la faisant glisser entre ses longs doigts fins. La russe soupira. Esquissant quelques pas en arrière, il adressa à Lee un regard méprisant.

-« Si tu le prends comme ça. Ah, et en parlant de ma sœur … Sérieux vous lui avez fait quoi avec Mikhaïl ?! Elle sort plus de sa chambre et elle passe son temps à pleurer. »
-« Elle a du se regarder dans un miroir … »
-« Elle est comme ça depuis que vous l’avez emmenée se promener. J’vous jure que si j’apprends ce qu… »
-« T’imprime pas le russe ou quoi ? J’t’ai dis de te casser connard. Sérieux, t’as été finis à la pisse pour avoir une inversion crâne/rectum aussi prononcée ? Dégages de ma chambre. Touches pas à mon frère. »

Isaak fit quelques pas en arrière, en voyant que les yeux d’Aleera qui tiraient de plus en plus vers le blanc. Il quitta la chambre de la Serpentard en grognant. Cette dernière laissa glisser sa nuisette sur le sol une fois qu’il fut partit, et enfila des vêtements un peu plus habillés. Sa baguette dans la poche arrière de son jean, elle transplana.
Pile dans le salon des Prewett. Chez les sorciers, transplaner directement chez quelqu’un revient grosso modo à défoncer sa porte à coup de pompe. Mais merde hein, quand on s’appelle Bielova on fait pas dans la dentelle. Sous les regards médusés de Galahad et Chloé, tout deux assis sur un canapé, Aleera se rua dans les immenses escaliers du Manoir Prewett. Sans perdre un instant, elle entra en trombe dans la chambre de Dan. La vision qui s’en suivit lui fit froid dans le dos. Des bouteilles vide à ses pieds, une clope au bec, un œil au beurre noir … C’était devenu ça, le bogosse officiel des Serpentards ?

-« Bon Prewett, tu termines ta clope, tu discutes pas, et tu viens avec moi, c’est comprit ?! »

Sans attendre la réponse du brun, Aleera se mit à quatre pattes par terre pour tirer sa valise de sous son lit. Fouillant dans une armoire, la demi-Vélane balança au hasard quelques affaires dans la valise de Dan. Sortant sa baguette, elle la ferma d’un petit geste sec, avant de faire volte-face quand Galahad fit irruption dans la chambre.

-« Miss Bielova, peut-on savoir ce que vous… »
-« Je viens arracher vôtre fils unique à vos sales pattes de dégénéré consanguin qui passe ses pulsions psychopathes sur ses gosses. Sérieux vous avez déjà pensé à allez consulter ? D’un côté votre connerie profonde vous distingue des autres connards de votre espèce, mais bon … Le jour ou les cons voleront vous serez chef d’escadrille monsieur Prewett. Attendez que ma sœur apprenne ça ! »

Sans attendre la réponse de Galahad, Aleera chopa Dan par le bras, prenant la valise de ce dernier de son autre main, et transplana directement dans son chambre. D’un geste sec, elle fit s’assoir l’héritier Prewett sur son lit, planta ses yeux dans les siens.
Son regard était à la fois opalin et flamboyant. Gris diaphane sous l’effet de la colère, mais lumineux de rage.

-« Bordel Prewett, à quoi tu joues là ?! Il est passé où, le Dan qui foutait des Philtres de Confusions dans la bibine de ceux qui lui faisaient de l’ombre, celui qui a dit à la Grande Inquisitrice de Poudlard qu’il se portait volontaire pour la faire grimper aux rideaux afin de la détendre, le type pour qui tout se joue à coup de cynisme ? Hein, il est ou ?! »

Aleera posa ses mains de chaque côté du jeune homme, penchant son visage vers le sien, les yeux plus pâles que jamais. Ses cheveux blonds, qui lui arrivaient en dessus des omoplates depuis les vacances, lui tombaient devant les yeux en un épais rideau doré. D’une voix sifflante, elle continua.

-« T’as pas le droit de te laisser mourir pour ce connard. Tu lui donnes raison … »

La belle blonde s’interrompit. Fermant les yeux et soupirant profondément, elle se redressa, et fit quelques pas en direction de la fenêtre. Merde, elle haïssait son putain d’impulsivité plus que jamais. Tentant au mieux de contrôler la haine qui lui brûlait les veines, elle poursuivit d’un ton un peu plus calme.

-« Enfin … Bref … La prochaine fois que tu veux te bourrer la gueule à l’absynthe, appelles-moi … Pis t’as vu, mes cheveux ont poussé pendant les vacances. »

…Je suis une boulette russe 8D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-shown.forumactif.com/
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Getting Away with Murder || Dan P.   Dim 28 Aoû - 10:50

-Ou est-elle?
-Crève.


Accusant sans broncher le diffindo de son père sur sa pauvre épaule malmenée, Dan na réagit pas. Le taux d'alcool et de tabac ingurgité au cours de la soirée l'en empêchant de toute manière. Absynthe, vodka, whisky. Tout y passait. il entendit a peine le hurlement de colère de son père tandis que sa mère les séparait violemment en ayant compris le sujet de la dispute.
Se sentant relevé par Merlin, l'elfe de maison des Prewett, Dan n'entendit qu'un vague craquement dans les air avant de sentir la douceur d'un compresse de glace contre son épaule.
Marmonnant un vague remerciement au vieil elfe de maison, le jeune homme se laissa tomber sur le lit de sa chambre, fermant a nouveau les yeux.

-Mr. Galahad est vraiment dur avec vous je trouve..
-Quand on est un connard c'est pour la vie.
-DAN!


Serrant mes dents, l'héritier se releva d'un pas chancelant, prêt a affronter a nouveau son père. Le hurlement hystérique de sa mère sembla le dissuader de rejoindre la chambre de son fils pour quelques minutes seulement, du moins juste assez pour que Merlin ne décide de prendre parti contre le chef de famille.
Les jours passaient et se confondaient sans qu'ilne parvienne a les differencier. Quelle importance que ce soit lundi ou samedi,et qu'il soit 20h ou 14h? Tout horaire était bonne pour boire et oublier.Oublier Meg, oublier Piou, oublier ses problèmes. Et puis, oublier Lee tant qu'a faire. Oublier tout ses putains de problèmes qui lui tombaient sur le coin du nez depuis plusieurs mois. D'une main tremblante, il avait essayé d'écrire une lettre a quelqu'un sans réellement se rappeller qui, puis était retombé dans l'inconscience que lui procurait ses drogues du moment.
Combiende temps avait défilé avant qu'on ne vienne le chercher dans sa prison dorée? Très bonne question. Il se rappelait vaguement d'une sorte de tornade blonde qui lui avait fait la morale avant de faire, Dieu savait quoi avec une valise, puis avait hurlé sur son père. Hurlement qui avait déclenché chez lui un ricanement d'alcoolique. Aaaaah qu'ils étaient classe ses bad trip tout de même. Et puis, il avait sommeil/ Très sommeil. Trop sommeil pour que ce soit naturel. Ou alors ses blessures commencaient a avoir raison de lui ?

Une sensation de transplanage le prit au coeur avant de le faire atterrir directement ... ailleurs . Loin de sa chambre, loin du manoir. La tornade blonde semblait avoir fait son retour en lui criant dessus. Plissant les yeux, il se forçait a reprendre un minimum ses esprits pour distinguer celle qui lui faisait face.

-... Bielova ?

Oula, blague. Fermant les yeux en grimaçant, il rajouta d'un ton ensomeillé.

-Je me disais bien que cette voix de crécelle m'étais connue.

Maiwi j'suis content de te voir. Traduction xD
Un léger frisson parcourut son dos alors qu'ilse forçait a reprendre ses esprits. Sans le réaliser, Lee venait de lui sauver la vie. Plusieurs fois il avait pensé a prendre trop d'alcool avec des cachets de moldus. Et hop un sommeil éternel. Mais a chaque fois quelque chose le retenait. Et aujourd'hui, c'était cette garce de demi-vélane qui l'en avait empêché.
Les paroles qu'elle enchaînait le tiraient lentement de son état semi comateux. Un mélange de colère et de sérieux. Cey beau ca *.*

-Il est mort je crois bien ...

Fermant les yeux pour se prendre la tête dans les mains, le jeune aristo ferma les yeux, chassant de sa tête ces derniers jours ou il s'était transformé en épave. Relevant le visage pour affronter un court instant le regard blanc de Lee, il dériva son regard sur sa chambre pour ne pas se sentir a la place d'un gosse qu'on engueule. Elle avait raison de toute manière, et elle devait le savoir. Ne répondant pas quand elle parla de son père, il se contenta de baisser un court instant le regard sur ses mains blessées par les coups, les refermant vivement.
Son père était une ordure, tout le monde le savait. Mais a ce stade...
Et puis, elle changea de sujet. Ses cheveux. Quoi ses cheveux? Dan regardait plutôt ses seins la, et ses haches et, et , et BREF.
Un léger sourire nacquit au coin des lèvres tuméfiées du jeune homme.

-C'est le fait de t'inquiéter pour moi qui te rend nerveuse Bielova ?

Se relevant en chancelant légèrement, le brun prit appui sur le dossier de la chaise avant de rajouter.

-Je n'aurais pas pensé te dire ca un jour... Mais merci.

Silence gêné. Bah ouais il aime pas être sincère et ouvert comme ça! Et puis il avait bien compris que c'était en rapport avec cette maudite lettre qu'il avait envoyé que Lee venait de rappliquer. Gêné et mal a l'aise (pléonaaaaaasme), Dan chercha un autre sujet de conversation. Pourquoi pas parler de Thomas ? NON NE PARLES PAS DE THOMAS CRETIN. Ni de Meghan ou Derek, ou quoi que ce soit qui fache. Trop d'émotion sinon.

-Ils sont bien comme ça, tu devrais les laisser pousser. Tes cheveux.

... La prochaine fois, la ferme. T'auras l'air moins stupide au lieu de te prendre pour Jacques Dessange.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



//

Messages : 449

Points : 0
Avatar : Sarah-Michelle Gellar
Crédits : Backseat

Age RPG : 18 ans.
Sang : Pur bien sur
Camp : Basilic

Vie du personnage : //

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Alexia J. Waldstein



MessageSujet: Re: Getting Away with Murder || Dan P.   Dim 28 Aoû - 23:20

Calme. Calme calme calme calme calme CAAAAAAAALME HEUU. PLUS CALME JE SERAIS EMPAILLE u.u. Et à qui Lee beuglait mentalement ces imbécilités ? A sa conscience, naturellement. Sa conscience qui la sommait de se calmer et d’allez s’occuper de Dan. Parce que le monsieur, il pissait du sang de partout, des mains, de l’épaule, à priori il avait la lèvre fendue aussi … Lee était passée maitre dans l’art de l’Episkey. Avec la famille qu’elle avait, c’était presque une question de survie. Combiens de fois elle avait dévalée les escaliers cul par-dessus tête en essayant de bondir sur un de ses cousins qui l’emmerdait ? Combiens de fois Mika avait déboulé dans sa chambre, à la limite de l’hémorragie, parce qu’il s’était cogné avec Isaak ? Trop de fois pour que ça puisse être répertorié. De plus, elle avait de l’essence de Murlap dans un de ses tiroirs, donc elle pourrait aussi soigner ses blessures un peu plus profondes. Mais merde quoi. Aleera ferma les yeux et se força à respirer calmement. Ca lui rappelait tellement les fois ou Ivan l’avait cogné. Une semaine après la mort de Karol. Il était venu dans sa chambre, qu’elle n’avait pas quitté depuis la fameuse nuit. Glacial, pragmatique, transpirant de rage, il lui avait dit d’un ton presque doucereux qu’elle avait tuée sa mère. Aleera s’était alors mise à hurler avec une colère non feinte qu’elle n’y était pour rien. Et alors, ça avait commencé. D’abord, un coup de poing. Elle s’était effondrée. Ivan l’avait ensuite attrapée par le col pour la plaquer contre le mur en continuant de la bourrer de crochets du droit. Le nez en sang, la lèvre fendue, elle avait rassemblée ses forces de petite fille de huit ans pour lui envoyer ses deux pieds dans l’abdomen. Il avait immédiatement lâché prise pour reprendre son souffle. Ensanglantée, Lee avait tenté de s’enfuir en rampant vers la porte. Elle ne l’atteignit jamais. Ivan lui avait envoyé un coup de pied dans le ventre, l’envoyant valser contre sa commode. Gémissant de rage, ses sens amoindrit par la douleur et ses yeux embués par des larmes de souffrance, elle avait lentement tendu une main au dessus d’elle. Tandis qu’Ivan l’abrutissait d’ignominies et d’insultes en tout genre. Lentement, elle avait réussi à atteindre un canif, qui trainait sur le dessus de sa commode. Sa force décuplée par la haine et l’instinct de survit, elle l’avait lancé en direction de son père. Ce dernier avait évité la lame de justesse, en poussant un cri de rage. Aleera ferma les yeux, se recroquevillant sur elle-même. Elle savait que le châtiment allait tombé. Et elle ne s’y était pas trompé.

–« ENDOLORIS ! »
Hurlement de douleur. Souffrances intenses, infinis, insupportables, inégalables. Tout son corps n’était plus qu’un cumul de supplices. Une seule pensée parvenait à se frayer un chemin embrumé par la torture : mourir. Mourir, pour échapper à ce châtiment inhumain. Quelques minutes passèrent. Ou quelques secondes, jours, quelques jours, elle ne savait plus, elle ne sentait plus. La douleur finit par s’arrêter. Des perles salées coulaient le long de ses joues. Ca y est. C’était finit. Maintenant elle n’avait plus qu’à marcher vers la lumière blanche, et tout irait bien, elle n’aurait plus jamais mal. Aleera poussa un grognement de couleur quand elle sentit qu’on la soulevait du sol. Faiblement, elle ouvrit les yeux. Ce n’était pas le tout puissant qui se tenait face à elle, mais son père, le visage déformé par la haine. Il prononça quelques mots qu’elle ne comprit pas. La mini-Aleera de huit ans soutint fièrement son regard, les joues mouillées de larmes. Le mollard partit d’un coup, et vint s’écrasé sur la joue d’Ivan.

-« Tu la méritais pas de toute manière. Comment une femme comme elle a put aimer un homme comme toi ? Elle avait tout, toi tu n’es rien. Mama doit se retourner dans sa tombe … Tu es un pourris … Tu ne méritais même pas qu’elle pose ses yeux sur toi … »

Elle percuta durement le sol. Ivan allait lui faire du mal, elle le savait. Mais pour rien au monde elle ne renoncerait à sa fierté. Aleera crut que sa gorge allait exploser tant son cri de douleur était intense. Lentement, avec la précision d’un médecin, Ivan traça des lettres ensanglantées sur le bras droit de sa fille, du bout de sa baguette. « Сука ». Chienne en russe. La douleur du Diffindo fut trop intense, Lee sombra dans l’inconscience.

La demi-Vélane sortit de sa lubie morbide dans l’héritier Prewett prit la parole. Elle fit volte-face, incapable de se contenir plus longtemps :

-« Je ne suis pas NERVEUSE !! » Lee croisa les bras sur sa poitrine, et fusilla le grand brun du regard. « Et c’est pas vrai je m’inquiète pas … D’abord j’suis très calme … Plus placide je serais empaillée. »

Oulàlà on y croit. La russe déglutit péniblement en voyant Dan se lever. Restes assis imbécile tu vas te vautrer u.u. Lee fit un pas en avant pour le retenir ou cas ou il perdrait l’équilibre, mais le brun préféra prendre appui sur le dossier de sa chaise en cerisier. Oui, tout le mobilier d’Aleera était en bois de cerisier. Du lit à baldaquin jusqu’au miroir. Gros caprice qu’elle s’était tapée. Enfin bref. La blonde resta un moment sans réagir quand elle entendit Dan la … La remercier Oo ? L’aristo’ resta un moment sur le cul. Un silence gêné s’en suivit. Bon ok, elle l’avait arraché aux griffes de ce connard de Galahad, mais quand même ça faisait … Bizarre. Disons que ces deux là étaient plus habitués à échanger des insultes que des civilités. Après un petit blanc, Aleera passa sa main dans ses cheveux, avant de répondre avec un vrai sourire sincère :

-« Tu me revaudra ça. »


Lee. Sourire sincère. Si si. Vous savez, ce genre de sourire totalement dénudé d’ironie, de suffisance ou de méchanceté, qui disparaissait aussi vite qu’il était apparut, tant et si bien qu’on pensait l’avoir rêvé. Bah ce sourire, c’est celui qu’elle servit à Daniel. Avant de détourner les yeux d’un air un peu mal à l’aise. Heu … Ok, ils faisaient quoi maintenant ? Elle pouvait toujours tenter de le soigner, mais comment dire … Dan Prewett torse poil dans son chambre au beau milieu de la nuit, ça a vite fait de déraper. Mais elle allait pas le laisser comme ça non plus d’un côté. Ce serait vachement qu’il fasse une hémorragie juste après avoir échappé à son père n’empêche. Ce genre de trucs ironiques, mais pas drôles.
Lee releva le menton d’un air suffisant en entendant le beau brun la complimenter sur ses cheveux.

-« Je sais. » Elle rejeta sa crinière ondulée en arrière, avant de se rendre compte qu’elle n’avait pas fait preuve de sympathie … « Enfin heu … J’veux dire … Bah merci quoi. Je ressemble plus à une Vélane comme ça, mais j’avoue que ça ma tient chaud. »

Hum. No comment (a). Aleera coinça une mèche qui lui tombait devant les yeux derrière son oreille, avant de dévisager Dan. Putain, il était pas en bon état. Une idée germa dans l’esprit de la belle russe.

-« Dan bouge pas, c’est pour ton bien ! »

Sans attendre la réponse de l’héritier Prewett, elle sortit sa baguette et lui envoya un Aguamenti bien glacé sur le visage. S’emparant de sa nuisette noire –et transparente (a)- qui gisait sur le sol, Lee se rapprocha de Dan, et entreprit de lui essuyer la tronche.

-« Ou comment dessoûler, par Aleera Irina Bielova (a). » La blondinette fronça les sourcils devant l’absence de réaction du brun. Elle s’était attendue à ce qu’il gueule, la repousse … « Bah … C’est tout ? YOUHOU, LA REACTION OU ES-TUUU ? »
Tuez-là XDD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-shown.forumactif.com/
Invité


Invité







MessageSujet: Re: Getting Away with Murder || Dan P.   Mer 5 Oct - 8:04

&&
Ils n'étaient jamais d'accord sur rien, se disputaient sans arrêt, mais avaient au moins une chose en commun; ils étaient fous l'un de l'autre.


Il aurait été plus sobre, il aurait été moins flippant. Mais là, avec sa lèvre fendue, son bleu sur la joue, ses cheveux en bataille et sa bouteille d’absinthe remplissant son hémoglobine, il devait sincèrement faire peur. Sa tête tournait, ses membres refusaient de le porter. Touuut va bieeen. Fake. Alors qu'il lui demandait si elle était nerveuse elle lui répliqua que non, que c'était loin d'être le cas. Qu'elle était aussi calme qu'un truc empaillé. Empaillé. Immobile, vide, sans émotions.

-Empaillée... Comme une poupée gonflable?

MAIS TA GUEULE! Il ne réalisait même plus ce qu'il disait. On t'as dit empaillée, ou t'as vu un sex shop dans la phrase toi ? Alors qu'il essayait de se relever, il fit remarquer en quelque sorte à la demie-vélane qu'elle venait de lui sauver la vie. Il lui revaudrait ça. Un rire guttural lui échappa avant qu'il ne réplique.

-J'vois pas comment. Si j'arrive à ne pas me faire tuer, je te revaudrais ça, c'est une promesse.

T'as de beaux cheveux Lee. Et t'es belle. Aussi bien physiquement qu’intérieurement. Car dans le fond, on est pareil, aussi pourris l'un que l'autre, aussi méprisant et insouciants, mais désespérément seul quand il s'agit de parler amour. J'ai envie de t'embrasser aussi. Mais ça, ce sont tout un tas de pensée que le brun se contenta de garder pour lui. Même a l'article de la mort, il se refusait à lui dire. Et soudain, alors qu'il était perdu dans ses pensées dépressives, elle lui intima de ne pas bouger. Pour son bien. Vas-y ma grande, sauve moi. Heu. On doit pas avoir la même définition du mot "sauver" dans notre dictionnaire. En tout cas dans celui de Dan, c'est en balaçant de la flotte à la gueule de quelqu'un qu'on le sauve! Éthylique, il ne put que froncer les yeux sans grande réaction. Certes, sa tête commençait déjà à moins tourner et la douleur des coups qu'il avait reçu lui revenaient en mémoire, mais de là à se lever en gueulant sur la Russe qu'elle avait un grain... Il sentit une étoffe douce contre son visage. Une nuisette ??? Hinhin. N'empêche, ça le faisait pas beaucoup réagir pour autant tout ça. Et puis elle pouvait pas arrêter de parler 5 secondes? Il avait mal à la tête le pauvre chou! Et vas-y qu'elle gueule de plus belle en cherchant sa motivation. Ah ouais, t'en veux de la motivation ? Okay.

Tandis qu'elle pointait son index vers lui, il eut un reflexe stupide, mais parfaitement humain pour un jeune homme de son âge torché à l'absinthe. Mordre le doigt pointé vers lui.

-Elle est là ta copine la motivation. Tu peu arrêter maintenant ?

S'appuyant sur le dossier de la chaise pour se relever, il jeta un regard à la nuisette qui avait servi à l'essuyer.

-... Dors toute nue la prochaine fois, on verra pas la différence.

Un très léger sourire nacquit sur les lèvres de Dan.

-Fait pas attention à ce que je dis, c'est l'alcool qui parle pour moi. Faut juste attendre que ça ...

Passe. Son teint déjà livide devint translucide tandis qu'il avait l'impression de tomber. Ah non pardon, il tombait. Un vertige comme il n'en avait plus eu depuis des années. Se rattrapant de justesse, il s'excusa vaguement auprès de Lee, et parvint à trouver un appui stable, ses mains posées fermement sur le bureau de la demie vélane.
Secouant légèrement la tête pour essayer de reprendre ses esprits, il jeta un rapide regard vers Lee avant de baisser les yeux.

-Merci pour le verre hein..

Aguamenti power (a) Et maitenant on fait quoi à part se regarder dans le blanc des yeux ? Jetant un rapide regard a sa chemise, il constata que sa blessure n'était pas encore cicatrisée. Même si le sang avait coagulé, elle semblait en sale état.

-... Tu aurais une salle de bain ? J'ai une blessure à nettoyer ...

Le simple fait de se foutre torse nu devant elle le rendait mal à l'aise. Loin d'être pudique attention. Dan, il se ballade a poil dans la salle commune. Mais la, c'est pas 'importe qui qui l'observe en mode faible, c'est Aleera. Alors, quitte à être a poil en face d'elle, ce ne serait pas dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. »



//

Messages : 449

Points : 0
Avatar : Sarah-Michelle Gellar
Crédits : Backseat

Age RPG : 18 ans.
Sang : Pur bien sur
Camp : Basilic

Vie du personnage : //

Truc en plus : Demi-Vélane
Doubles-Comptes : Alexia J. Waldstein



MessageSujet: Re: Getting Away with Murder || Dan P.   Mer 9 Nov - 6:45

Aleera prit une profonde inspiration. Nan sérieux. Garder la tête froide avec un Daniel Prewett dans cet état … ‘Fallait avoir un sacré self control ou une maitrise en yoga. N’ayant ni l’un ni l’autre, la blonde devait déployer des efforts surhumains pour éviter de bouffer le jeune homme des yeux. Chemise à moitié ouverte, lèvre fendue, cheveux en batailles et regard fiévreux. Le summum de la virilité, un type digne d’une pub d’après-rasage américaine… En plein milieu sa chambre. Et avec limite un panneau «occupez-vous de moi» accrocher dans le dos. N’importe quelle nympho normalement constituée aurait sauté sur l’occasion pour agrandir son tableau de chasse d’un trophée on ne peut plus convenable. Ou alors, juste histoire de passer un bon moment. Un coureur comme Dan, c’était forcément un super bon coup. Oui mais. Un mélange de mauvaise foi, de fierté mal placée, et d’orgueil typiquement Bielova, et d’une autre chose dont elle préférait taire le nom, l’empêchait définitivement de laisser libre court à ses pulsions quand elle était avec Dan. Elle s’était refusée à lui pendant si longtemps … Elle avait passé les dernières années à clamer haut et fort qu’il était le plus abject des porcs de ce bas monde, et maintenant elle avait envie de le plaquer contre un mur pour l’embrasser dès qu’elle le voyait ? Non. Non, ce n’était pas … Politiquement, ethniquement, et socialement correct. Et de toute manière, qu’est-ce qui lui disait qu’il n’avait pas juste envie de tirer un coup avec elle ? Comme avec les autres. Quoique la vraie question, c’était surtout pourquoi ça lui faisait si mal, de penser que Dan la voyait comme un objet ? Ce n’était pas la première fois qu’un mec la percevait d’avantage comme une paire de seins que comme une personne un brin respectable. Ca ne l’avait jamais vraiment dérangé étant donné qu’elle faisait pareil. Combien de mecs avait-elle jeté sans aucuns scrupules pour finalement les remettre dans son lit quelques semaines plus tard ? Beaucoup ? Trop. Elle ne le regrettait pas, grand dieu non. Elle était même prête à recommencer. Mais pas avec Dan.
Son visage se décomposa en entendant la réplique du jeune homme. Une poupée gonflable. Ah ouais. Le regard d’Aleera se durcit, devint aussi pâle que du givre. Une poupée gonflable ? Mais bordel je t’en foutrais connard ._. Levant sa main gauche pour frapper le jeune homme. Son geste s’interrompit quand elle entendit le rire guttural qui sortit de la gorge de Dan. Bourré. Il était juste bourré. Calme toi Lee, calme toi … La russe laissa retomber son bras e long de son corps, en lâchant un sifflement méprisant. Ses traits ses détendirent quand l’héritier Prewett reprit la parole. Il lui promettait de lui revaloir ça. S’il ne se faisait pas tuer d’ici là. La demi-Vélane sentit ses poings se serrer et une folle envie de frapper son interlocuteur la saisit de nouveau. Elle aurait voulu lui hurler qu’il n’avait pas intérêt à se laisser allez encore une fois, qu’elle ferait ce qu’il fallait pour qu’il sorte la tête de l’eau, en employant des méthodes plus ou moins douces. Qu’elle ne voulait pas le voir partir. Surtout pas. Et alors, il lui demanderait pourquoi. Pourquoi tant de véhémence à le garder auprès d’elle ou du moins en vie, alors qu’elle gueulait haut et fort depuis maintenant sept ans qu’elle le méprisait de chaque fibre de son être ? Et alors, elle ne saurait pas quoi répondre. Un long silence. Ou elle s’insulterait de tous les noms possibles et imaginables pour s’être mise dans une pareille situation. Puis l’inévitable. Le moment ou elle devrait regarder en face les sentiments qui la liaient à Dan. Aleera ferma les yeux. Pas maintenant. Tout cela était encore trop brouillon. Elle n’était pas encore prête. Pas encore préparée. Pas encore préparée à laisser sa fierté de côté pour balancer son corps son âme et son cœur aux pieds du jeune homme. Pas encore prête à s’offrir à lui en bon et dut forme, à remettre son bien être entre ses mains aussi sexys que le reste. A lui faire don de toute son intégrité physique et morale dans une pochette surprise avec marquée dessus «Prends soin de moi j’demande que ça». Ok, là ça part loin quand même.
La russe planta durement son regard dans celui du Serpentard.

-« Et pourquoi tu te ferais tuer, hm ? T’es plus teigneux qu’un charognard qui s’est rien mis sous la dent depuis trois semaines. Crois-moi j’dis ça en connaissance de cause, t’es plus difficile à éliminer qu’un relent d’alcool après une bonne cuite, alors celui qui viendra à bout de Daniel Prewett n’est pas encore né. Ou bien je lui ferais la peau. »

Moui. Bonjour je m’appelle Aleera et je suis un cas social adepte de l’amour vache :D. L’absence de réaction du jeune homme troubla la russe au plus haut point. Ouais, le mélange alcool/clope ça doit pas être bon pour les neurones… Une idée lumineuse germa dans l’esprit d’Aleera. Elle intima à Dan de ne pas bouger, tandis qu’elle lui envoyait un Aguamenti bien glacé dans la figure. Pour le faire dessoûler, comprenez XD. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres. Avec ça, elle allait retrouver le Dan qu’elle connaissait. Sarcastique, fier, vulgaire. Comme elle. Avec ça, il allait réagir au quart de tour, l’injurier, p’tête la frapper mais bon, elle lui rendrait ses coups de bon cœur. Aleera fronça les yeux en s’apercevant que sa provocation était loin d’avoir l’effet espéré. Ah mais d’accord. Elle lui balançait de l’eau en plein dans la tronche et il se contentait de la regarder d’un air niais. Toi mon coco ‘faut passer la seconde. S’approchant du jeune homme, Aleera le saisit par les épaules et se mis à le secouer comme un prunier, en appelant à grands cris la réaction. Bah oui ! REACTION, OU ES-TU ? DAN, POURQUOI TU RESTE AUSSI PASSIF QU’UN SENIOR APRES SA DOSE DE SEDATIF ? La blonde se recula un peu et agita son doigt sous le nez du jeune homme pour se laisser dans un nouveau laïus quand … Il lui mordit le doigt o.o ? Ah bah oui. Quand même. Note à moi-même : demander à la directrice qu’elle paie une psychologue spécialement pour les Serpentards, ces pauvres enfants en ont grand besoin. M’enfin. La vipère se mit à crier, autant sous le coup de la douleur que de la surprise. Elle sautilla sur place en tenant son index, levant le majeur de son autre main en direction de Dan. Tu sais ou tu te le mets celui-là, bouffon >> ? Piaillant comme une enfant, Aleera leva de grands yeux gris chagrinés vers le beau brun.

-« MAIS BORDEL PREWETT ! T’es trop bizarre toi, ça leur réussi pas aux Sang-purs de se marier entre eux ! Consanguin va ! … Bref, je veux un bisous magique … i.i »

SANS COMMENTAIRE. La Préfète accueillie la réflexion de Dan au sujet de sa nuisette avec un petit sourire ironique.

-« Heu non, j’aurais peur que mon cousin vienne me faire des trucs bizarres. Rigoles pas, la dernière fois que je sortais de la salle de bain il m’a plaqué contre un mur en m’embrassant. Puis a essayé de m’enlever ma serviette. Puis je lui ai envoyé mon poing dans le nez. Puis il pissait le sang. Puis je lui ai lancé un Crache-Limace. Puis je l’ai dit à mon frère, et il s’est fait défoncé. De toute manière, si je disais qu’effectivement il m’arrivait de dormir nue, ca te donnerait trop d’idées.»

Elle sourit de nouveau.

-« L’alcool qui te fait dire ça ? Ou bien les hormones … »

La jeune fille bondit en avant quand elle vu Dan s’effondrer. Tandis qu’il se rattrapa de justesse à la chaise de son bureau, Aleera passa fermement sa main autour de sa taille. Ne prêtant pas attention aux paroles du jeune homme, elle se contenta d’examiner ses blessures. Ah quand même. La lèvre fendue, une blessure sur le torse qui pisse le sang, et à priori pas mal d’égratigne dans le dos. Aleera les sentaient à travers la chemise de Dan. Le proximité de son corps et celui du jeune homme la fit frissonner. Elle pouvait sentir son souffle, deviner ses muscles, imaginer la douceur de sa peau à travers le mince tissu qui les séparaient. Sans le regarder, elle l’assit sur son lit à baldaquin. D’une intonation sèche, elle appela l’Elfe de Maison du Manoir. Ce dernier se présenta immédiatement devant elle.

[i] -« Aneth, je veux que tu ailles me chercher un flacon d’essence de Murlap, de l’eau et une serviette propre. Sans réveiller tout le Manoir. » [i]

Le petit Elfe hocha la tête, et s’éclipsa immédiatement après maintes courbettes. La russe se tourna vers son invité.

-« C’est ça. T’es pas capable de tenir debout sur tes jambes. Je vais te soigner, étant donné que pour l’instant je suis la plus lucide. »

Un sourire sarcastique étira les lèvres de la vipère. Elle s’approcha du jeune homme. Sans plus de cérémonie elle entreprit de lui ôter sa chemise. En s’efforçant de garder son calme. Un bouton après l’autre, sans le regarder. La situation était trop ambigüe pour qu’elle se donne le luxe de prendre son temps. Rapidement, Dan se retrouva torse nu. Sa chemisa glissa par terre. Aleera feignit de la ramasser, quand un craquement sec ponctua le retour de l’Elfe. Aleera s’empara du petit flacon, des serviettes et de la bassine d’eau qu’il lui tendait, puis se retourna vers le beau brun. Alors … La vache, il était dans un sale état. Vraiment. La vision du sang ne l’avait jamais affecté, mais pour le coup … L’épais liquide rouge qui coulait le long du torse du jeune homme eu le don de lui faire plisser le nez.

-« Hé ben. Si j’arrive à te raccommoder je pourrais passer mon diplôme de chirurgien les doigts dans le c… Bref, détends-toi j’vais pas te manger … »

Enfin j’essayerai. A pas mesurés, la russe s’approcha de Dan. Son regards glissa vers la profonde entaille qui serpentait sur son torse. S’emparant d’une serviette humide, Aleera commença à nettoyer la plaie. Lentement, à gestes hésitants. Avec une douceur qu’elle ne se connaissait pas. Elle ne voulait pas lui faire mal. Petit à petit, son indécision laissa place à une aisance délicate. Sa main glissait le long de la poitrine du jeune homme, l’effleurant à peine, juste ce qu’il fallait pour enlever tout le sang. Elle sentait tout de même la chaleur de con corps. Les battements de son cœur, sa respiration régulière. Aleera rapprocha sa bassine d’eau pour y tremper sa serviette. Elle entreprit de nettoyer les bords de la balafre béante qui serpentait sur le buste parfait du jeune homme. Une sorte d’exaltation s’empara d’elle. Elle posa le linge couvert d’hémoglobine sur son lit, et sortit sa baguette de sa poche. Lee murmura un Episkey, histoire de ressouder les bords de la plaie, puis s’empara de l’essence de Murlap et en fit couler quelques gouttes. La blessure se referma d’elle-même. Un petit sourire éclaira son visage. Elle posa sa main sur l’épaule du jeune homme et le fit légèrement se retourner pour pouvoir s’occuper de son dos. Aleera sentit son souffle s’accélérer légèrement. Elle s’assit derrière Dan, sa main toujours sur son épaule. Sa serviette mouillée dans l’autre, elle répéta l’opération qu’elle avait exécuter quelques secondes avant. Avec plus d’assurance cette fois. Les entailles étant plus superficielles, le dos du jeune Serpentard fut rapidement débarrasser de la moindre petite goutte de sang. La russe s’autorisa bien malgré elle à s’attarder sur le corps du jeune homme tandis qu’elle désinfectait ses plaies. Les épaules de Dan étaient carrées, son torse bien dessiné, mais sa taille plutôt fine. De derrière, il était aussi beau que de devant. Aleera se pencha légèrement en avant, et passa le bout de se serviette juste en dessous de la l’omoplate du jeune homme. Son regard parcourut ses épaules, la cambrure de son dos, ses hanches. Elle résista à l’envie de dessiner le contour de ses muscles pour en mesurer le galbe. Le torse c’était fait. Le dos aussi. Maintenant l’épaule. Après, la lèvre. Aleera se releva légèrement sur ses genoux en se pencha vers Dan pour évaluer la profondeur de sa blessure. Pas belle à voir, ça … Mais bon. Elle trempa de nouveau son linge, l’essora et le passa tout du long de l’épaule du jeune homme. Elle répéta l’opération avec sa baguette. Les battements de son cœur s’accélèrent. Elle était si proche de lui … Son odeur lui parvenait clairement, elle pouvait même voir le sang battre dans l’artère de son cou … Après quelques gouttes de Murlap, elle se leva de son lit et se plaça de nouveau devant le beau brun.

-« Laisses toi faire … »

Même si honnêtement je n’ai aucune idée de ce qui est en train de m’arriver. Aleera releva doucement le menton de Dan du bout de son doigt. Un frisson lui déchira l’échine quand son regard croisa le sien. Marrons. Les yeux de Dan étaient marrons. Marrons-dorés. La demi-Vélane avait toujours jugé que les yeux de l’héritier Prewett étaient pareils en tout point à ceux de sa jumelle. Et pourtant, non. Les yeux de Meg étaient d’un chocolat très doux. Ceux de Dan étaient noisettes. Et quand y regardait de plus près, on remarquait une multitude de petites étoiles dorés autour de sa pupille. Des étincelles presque imperceptibles, qui lui donnaient un regard de fauve. Deux morceaux de braise sur son visage parfait. Aleera se désintéressa des prunelles du jeune homme pour parcourir son visage. Une mâchoire un peu carrée, tout ce qu’il y a de plus viril, volontaire. Des cheveux bruns, en bataille pour le coup. Qui lui donnaient un air plus masculin que jamais, sauvage, insaisissable. Sexy ? Certes. Aleera nota de nouveau une subtile nuance. Les cheveux de Meghan étaient plus foncés que ceux de son frère. La russe se pencha légèrement en avant. De nouveau, elle sentait le souffle du jeune homme. Elle passa le bout de sa baguette sur la lèvre du jeune homme. Elle se referma instantanément. Aleera esquissa un sourire. Sans bien réfléchir à ce qu’elle faisait, elle passa alors le bout de son doigt à l’endroit ou la lèvre du jeune homme étaient fendue quelques secondes plus tôt. Le contact chaud la ravi. Recommencer une nouvelle fois la tenta un instant. S’apercevant que son geste était de trop, la vipère se redressa. Tentant de dissimuler son trouble en rangeant son attirail de soin. Oh putain qu’est-ce qu’elle venait de faire … Bah rien. Rien, elle avait juste soigner Dan, bien comme il faut. Comme elle l’aurait fait avec Thomas, ou Sid. Aleera s’empara de la bassine d’eau, son contenu devenu pourpre, et la posa sur son bureau. Histoire d’avoir une excuse pour tourner le dos à Dan. Pour cacher son trouble. Enfin non, elle n’était pas troublée. Emoustillée plutôt. …Quoique c’est pire. Non non, elle se sentait très bien fin de l’histoire. Tellement bien qu’elle pouvait se retourner pour balancer une bonne vieille vanne au putain de beau gosse assis sur son lit pour détendre l’atmosphère. Aleera se retourna vers le jeune homme. De nouveau elle se sentit défaillir. Elle poussa un profond soupir. Doucement, elle s’approcha de nouveau de lui et s’assit à distance respectable.

-« Jure que tu recommencera jamais tes conneries. Jamais. Sinon j’te jure que t’aura du soucis à te faire. »

Son ton était sec, sa voix basse et venimeuse. Elle regarda de nouveau Dan dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-shown.forumactif.com/
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Getting Away with Murder || Dan P.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Getting Away with Murder || Dan P.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morsmordre :: « DEPARTEMENT DES MYSTERES. » :: Pensine. :: Corbeille RP.-